Profitez des offres Memoirevive.ch!
Qui sommes-nous vraiment?

Cela faisait pas mal de temps que j’avais envie d’écrire cet article, et suite à l’humeur de Madame Poppins de lundi, je me suis décidé à le faire enfin.

Madame Poppins parlait, et pour une fois ce n’était pas très gai, de l’assistance au suicide.

Ce qui m’a frappé, ce sont les commentaires de certains habitués, qui sont là depuis le début, souvent, et que nous n’avons plus vu pendant quelque temps parfois.

Certains de ces témoignages étaient bouleversants, parce que ces personnes, que nous ne connaissons que sous leur pseudo la plupart du temps, avaient vécu des épreuves épouvantables, sans que nous ne sachions rien de ce qui se passait dans leur vie.

Les relations à travers les pseudos m’ont toujours un peu gêné.

Souvent parce qu’elles permettent des débordements, en particulier sur certains sites, sous le couvert de l’anonymat, mais aussi parce qu’elles m’inquiètent beaucoup.

En effet, j’ai connu des personnes qui étaient devenues presque des amis sur Internet, en ne sachant jamais qui elles étaient vraiment.

Le problème qui se pose, c’est comment prendre de leurs nouvelles quand soudain, elles disparaissent de la circulation.

J’ai eu un bon ami, sur le Web, Jacques, un vieux monsieur atteint de leucémie. Il m’écrivait très souvent, participait aux commentaires sous un pseudo que je ne donnerai pas ici. Je connaissais son prénom, même son nom de famille.

Je prenais très régulièrement des nouvelles de son état de santé. Il me rassurait comme il pouvait, même si je sentais bien que plus rien n’allait vraiment.

Et puis un jour, il n’a plus répondu du tout à mes mails.

Je pense, je suis presque sûr qu’il est mort.

Mais comment savoir? Comment montrer notre tristesse dans ce cas?

Beaucoup d’autres ont disparu complètement de Cuk.ch, alors qu’ils participaient à notre site régulièrement.

Sans prévenir, ce qui est tout à fait normal, on a bien le droit de se lasser de tout, même de nous.

Mais ce qui est inquiétant aussi.

Parfois, ces “vieilles connaissances” réapparaissent, et l’on est tout content. On se sent un peu rassuré.

Mais parfois, nous n’avons plus la moindre nouvelle pendant des années.

Certains ne sont jamais réapparus.

Et je m’excuse, c’est peut-être un peu concon, mais il m’arrive de me poser des questions. Parce que même par mail, les réponses ne viennent plus.

Alors on imagine plein de choses.

Mais le pire, c’est de ne pas savoir.

Et puis comme l’on ne sait pas, on n’ose pas demander, on n’ose pas dire.

Comme je l’ai écrit, j’avais cet article dans ma tête depuis longtemps, je pensais avoir plein de choses à dire justement, et puis voilà que je n’ose pas.

Je ne vous raconte pas tout ça pour faire de la publicité pour cet événement, mais sachez qu’un bon moyen pour rendre toutes ces relations entre nous plus réelles et vraies, ce serait que l’on se voie en vrai.

Et ça, je vous le rappelle au cas où vous l’auriez oublié, ce sera possible le 8 septembre à Cugy, pour la 5e Cukday.

Les renseignements sont ici, au cas où ça vous intéresserait.

Je sais, c’est un peu nul comme chute, mais je n’ai rien trouvé d’autre.

Désolé.

88 commentaires
1)
Romain
, le 06.07.2007 à 00:26
[modifier]

C’est pas nul !

ça arrive à tout le monde, quand on rentre sur cuk on relit des vieux articles et on commence à voir les habitués et on peut s’apercevoir qu’il(s) pense(nt) comme nous et on s’attache… Et ça n’arrive pas qu’au jeune (ce qui me rassure, étant jeune mes parents me cassent les oreils…) En plus l’avantage de ce site, c’est qu’il parle de tout, et on en apprend plus sur les gens que sur des sites où les fanatiques à 200% des mac ne font que critiquer ceux qui ne pensent pas comme eux…

En tout cas, moi, je te comprends !

Bonne nuit ou bonne journée a tous :-)

2)
iScarabee
, le 06.07.2007 à 00:58
[modifier]

Pareil je vis Cuk à travers vos photos, humeurs, posts, billets, etc. C’est toujours chaleureux de revoir les mêmes pseudos apparaître, surtout quand ceux-ci sont enregistrés…

Quant à Jacques, j’en suis au même point avec certaines autres personnes avec qui j’avais noué de contacts. En général, je ne m’en reste pas aux simples relations virtuelles ; j’essaie dans la mesure du possible de rencontrer les gens avec qui j’entretiens de bons rapports amicaux. Si cela ne peut se faire en vrai, il y a au moins la webcam avec iChat. Combien de discussions aie-je eues avec des amis du Quebec, de Nouméa, de Thaïlande, sans jamais les avoir vues en vrai mais via les photos, webcam et mails ? On fini toujours par y mettre un prénom, un nom de famille et enfin des photos personnelles…

J’avais déjà évoqué de venir un jour à la CukDay mais je suis encore trop timide et cette année cela sera peut-être difficile vu que ma famille va s’agrandir dans quelques jours…

En tout cas, moi je te comprends aussi, tout comme Romain.

3)
Divoli
, le 06.07.2007 à 01:24
[modifier]

Finalement, François est un grand sentimental… :D

4)
Jer-o-nimo
, le 06.07.2007 à 01:48
[modifier]

François, je te comprend parfaitement (tiens, pour le coup, je suis passé au tutoyement sans passer par le start. J’espère que tu me pardonneras cette soudaine familiarité). C’est vrai que dans des communauté comme cuk, on échange beaucoup, mais on reste toujours un peu ‘restreint’ par l’anonymat (qui a aussi ses bons côtés…) Et pour avoir participé à un CukApéro à Lausanne, je peux dire qu’effectivement, même sans qu’on aborde des sujets existentiels, ça fait toujours plaisir de mettre un visage, un nom sur un pseudo. J’en profite pour officialiser ma venue à la CukDay. Ce sera avec grand plaisir que je me joindrai à vous tous.

6)
Madame Poppins
, le 06.07.2007 à 06:29
[modifier]

C’est vrai, François : le pire, c’est de ne pas savoir. Mais est-ce que la personne qui renonce à venir, du moins à poster, a seulement compris qu’elle occupait une petite place particulière et que son silence va inquiéter ? Peut-être, peut-être pas. J’espère simplement que si elle a compris, avant de partir, elle va envoyer – tant est que cela soit possible – “je vais bien mais j’ai envie de consacrer mon temps à la chasse aux papillons et non à internet -.

Mais bon, et c’est là le paradoxe, j’aime bien cette idée d’échanger des messages avec des gens “anonymes” et je l’avoue, je suis bien stressée de venir à la cuk-day (même si je ne viens qu’en milieu d’après-midi pour cause de boulot).

Bref, François, ton humeur, je la trouve belle parce qu’on sent comment tu es, toi, “dedant” : tendre !

8)
fxprod
, le 06.07.2007 à 07:12
[modifier]

Je suis un dur, un vrai, un tatoué!

et tout ce qui est tatoué est à moué, devrait ce dire madame poppins, smiley souriant.

9)
fxprod
, le 06.07.2007 à 07:24
[modifier]

Plus sérieusement, l’internet est comme la langue d’Esope, la meilleure et la pire des choses, l’anonymat de certains et certains anonymats conduisent trop souvent à des dérives désolantes, les commentaires de forum sont le pâle reflet de notre société. Moi aussi je pense que la cuk day serra bénéfique,un pseudo étant souvent à l’image de son propriétaire… sauf le mien qui est formé des première lettres de mon prénom composé et de l’abréviation de production.

10)
Gr@g
, le 06.07.2007 à 07:42
[modifier]

cet article me touche, François, parce que je suis comme toi… après avoir noué des relations par le web qui paraissent amicales, et souvent sur la durée (2 ans, 3 ans ou plus à se côtoyer sur un forum, sur un site, c’est une belle longueur…), l’absence a un goût étrange.

Il y a l’absence de la personne qui n’est plus “contactable”, et là, notre ignorance de l’autre nous fait avoir des films, et pas toujours des plus gais. Il y a aussi les renoncements annoncés. J’en connais qui après XX temps passé sur un forum, décident qu’ils ont atteint comme un seuil (par ex. 1000 messages) et s’en vont… comme ça. Eux tout détachés, nous laissant tout penauts… là aussi, on ne comprend pas… au moins sait-on que ce n’est pas une disparition mortelle, mais c’est dur pour ceux qui se sont “attachés” aux autres…

Cela prouve pour moi, que ces “relations virtuelles” peuvent, pseudos ou pas, naître sur des belles histoires émotionnelles.

En dernier exemple, sur un forum que je fréquentais, une personne est décédée. C’est un membre qui avait son téléphone qui a été averti par la fille de cette personne. L’ensemble du forum s’est mobilisé pour faire un cadeau signé par tous, qui a donc tourné par la poste sur plusieurs pays (France, Suisse, Belgique, Italie…) avant d’arriver chez la fille, qui a réalisé également une partie de la vie de sa maman qu’elle ignorait.

11)
Caplan
, le 06.07.2007 à 07:50
[modifier]

En arrivant ici, j’ai choisi un pseudo pour faire comme tout le monde. Mais parfois, je le regrette un peu. François se présente sous son nom et ça ne va pas plus mal.

Il y a quelques années, alors que je connaissais François et sa famille bien avant la création de Cuk.ch, Noé m’a dit:”Ah? Caplan, c’est toi?” Je peux vous dire que ça fait tout drôle: Il y avait un autre personnage qui avait fait sa place dans mon “moi”…

P.S.: Je me réjouis de rencontrer tout ce petit monde à la CukDay!

Milsabor!

12)
Marc2004
, le 06.07.2007 à 07:57
[modifier]

titre de l’article “qui sommes nous vraiment”

je dirai qu’un forum est une sorte de curé moderne…et on pouvait aussi changer de curé!

Heureusement, les sujets débattus y sont plus vastes…

François en curé: mais là je me marre, je me marre!!! et sa voix, alors là pas du tout de chez pas du tout. Bon, ok, je ->

13)
Roger Baudet
, le 06.07.2007 à 08:43
[modifier]

Pseudo ou pas pseudo ? j’aime cette liberté qui permet d’en choisir un ou non ! Se connaître ou non ? j’aime ce demi-anonymat qui fait que je parle d’office d’égal à égal avec un retraité ou un môme de 16 ans, à un bronzé ou à un politiquement incorrect ! Partir ou rester ? j’aime cette liberté qu’il y a d’aller et venir d’un site à l’autre !

Qui je suis vraiment ? le même que dans la “vraie” vie, mais dans une forme de relation différente et que je trouve très complémentaire.

14)
ToTheEnd
, le 06.07.2007 à 09:05
[modifier]

Grâce ou à cause d’Internet, les rapports ont un peu changé. Pas tellement sous leur forme, mais sur la rencontre initiale car la seule chose qu’on voit de l’autre, c’est ce qu’il écrit plus ou moins bien.

Quand on sait que dans le cadre d’une rencontre en “live”, on se forge une opinion (bonne ou mauvaise) sur quelqu’un en moins de 30 secondes… ça laisse songeur.

Enfin, je donnerai moi aussi un petit exemple de malaise car je faisais partie d’une “communauté” vis à vis d’un site qui était dédié à une voiture de sport qui prenait 9 mois à être livrée. Tout le monde s’échangeait des infos, des recommandations sur quelles options prendre ou non, les différences d’un continent à l’autre, etc. L’air de rien, certains d’entre nous se sont liés d’amitié et ont commencé à se voir, y compris sur circuit pour se tirer la bourre et à converser sur autre chose.

Un jour, un habitué qui n’était plus intervenu depuis quelques jours ouvre une rubrique et nous met ça dans la gueule: “Je suis xxx, le frère de yyy (pseudo sous lequel il poste le message). Je sais que mon frère venait souvent ici et qu’il était devenu ami avec certains. J’ai le regret de vous annoncer que mon frère est mort avec sa copine au volant de son bolide…”

La stupeur à d’abord fait place à la méfiance car “hacker” un pseudo sur un forum, ce n’est pas ce qu’il y a de plus dur. Après on a vérifié l’adresse IP qui était la même mais ça ne veut rien dire car ça aussi on peut assez facilement le contrefaire. Bref, est-ce que c’était de la blague (de très mauvais goût) ou était-ce vrai?

Et puis les photos de la bagnole après le crash on commencé à circuler… et là, au-delà de la couleur, les plaques ne laissaient pas trop de doute sur le propriétaire de la bagnole.

Bref, ce fût un petit choc et depuis, je suis un peu plus sensible aux disparitions sur Internet.

T

15)
Atypo
, le 06.07.2007 à 09:08
[modifier]

Mais le pire, c’est de ne pas savoir.

Je découvre une faille chez François. Au travers de ses humeurs, papiers, écrits, il m’était apparu comme un être entier et solide… Cette faille, je pense que nous sommes beaucoup à la partager, puisque nous sommes des humains, de droite ou de gauche (clin d’œil), mais des humains, sensibles à la présence autant qu’à l’absence…

16)
François Cuneo
, le 06.07.2007 à 09:32
[modifier]

Au travers de ses humeurs, papiers, écrits, il m’était apparu comme un être entier et solide…

Tu vois comme c’est drôle… s’il y a un mot qui ne me va pas mais alors pas du tout, c’est bien le mot “solide”.

Quand tu doutes tout le temps, t’es pas trop solide.

17)
6ix
, le 06.07.2007 à 09:35
[modifier]

En arrivant ici, j’ai choisi un pseudo pour faire comme tout le monde. Mais parfois, je le regrette un peu. François se présente sous son nom et ça ne va pas plus mal.

[…] Je peux vous dire que ça fait tout drôle: Il y avait un autre personnage qui avait fait sa place dans mon “moi”…

J’ai un peu le même sentiment que toi! Un bon jour on prend un pseudo un peu au hasard (même s’il peut avoir une signification) sur internet, puis il nous suit, et devient une “nouvelle” identité. Et pourtant, en-dehors du web, rien ne me fait plus bizarre que d’être appelé par mon pseudo. Et même si c’est avec quelqu’un que je connais exclusivement par internet, je préfère alors être appelé par mon prénom…

Et de voir que François n’est pas plus doué pour ses chutes que ne l’est Florence Foresti. ;-)

18)
Leo_11
, le 06.07.2007 à 09:40
[modifier]

Tu as entièrement raison François… c’est déroutant ce genre de relations… mais heureusement qu’il y a les CukDay’s pour arranger tout ça… je garde un souvenir tout particulier de la dernière et maintenant lorsque je “discute” avec quelqu’un qui y était je sens comme une complicité et ça fait du bien… même lorsque ça va pas très bien…

Merci pour tout ça François et tous les autres… et au 8 septembre sans faute…

19)
David Klaus
, le 06.07.2007 à 10:10
[modifier]

Pseudo ou pas pseudo? Grande question. Pour ma part5, mon pseudo sur le forum est “à fond les mac”. Pourquoi? Je ne sais pas mais quand je me suis inscrit, je n’avais pas envie de mettre mon vrai nom. Et puis au fil des années (je suis inscrit depuis avril 2004), j’ai de plus en plus l’impression de faire partie d’une grande bande d’amis. C’est pour cela que j’ai mis mon prénom sur mon avatar tout en gardant mon pseudo auquel je me suis finalement attaché. Ca ne me pose pas problème que des gens gardent un pseudo. Mais ça me fait toujours plaisir de savoir leur vrai prénom.

Par contre pour ce qui est de l’écriture des articles, j’ai tout de suite voulu mettre mon vrai nom. Dans mon esprit, cela fait plus sérieux. Mais il est vrai que tout le monde ne veut pas que son nom soit connu par 7’000 personnes. Annecdote assez drôle: Il m’arrive parfois de croiser des profs ou des gens dans le gymnase qui me disent “hey pas mal ton article sur la video l’autre jour.” Ca me fait toujours plaisir.

Pour ce qui est des rencontres, c’est vrai que c’est très chouette. J’ai rencontré plusieurs personnes à la Cukday précédente et aujourd’hui il m’arrive encore de les rencontrer pour aller ensemble à une manifestation Apple par exemple. Je pense que des amitiés très fortes peuvent se lier. Voir plus, sait-on jamais…

Vraiment, j’encourage tout le monde à aller à la Cukday même si ça fait un peu bizzare au début parce qu’il faut regarder sur les badges pour voir à qui l’on cause. Et c’est là qu’on apprend les vrais prénoms des membres.

Merci pour cet article François. Ca nous permet à tous de dire ce qui, j’en suis sûr, nous passe à l’esprit à chaque fois que l’on va sur le forum.

21)
Saluki
, le 06.07.2007 à 10:54
[modifier]

Couché tôt pour une fois, levé tard comme pas souvent…
Et ça me fiche le cafard de lire ça.

22)
Curtis Newton
, le 06.07.2007 à 11:52
[modifier]

Etant un “habitué” depuis 2004 du surf sur le “cuk” durant mes pauses café prolongées, je n’ai jamais vraiment participé aux débats souvent très intéressant ni aux commentaires des sujets tous aussi diversifiés que prenants (argh… je me suis fait avoir avec Mme Poppins et son titre coquin ); pour cette même raison impersonnelle que d’avoir l’impression de faire partie d’une communauté virtuelle de bits (aucune référence au sujet de Mme Poppins ;-) ), pourtant composée de personnes qu’on commence à cerner et à apprécier au fil du temps (merci François, grâce à toi j’ai investi dans le magnifique Canon 400D ), mais que nous ne connaissons que par un nom généralement d’emprunt… Oui, ça me gêne, et pourtant j’aime… donc j’évite de m’attacher :-)

Mais je vous suivrais toujours dans l’ombre ;-)

23)
arno pier
, le 06.07.2007 à 12:18
[modifier]

Ce qu’il y a avant tout c’est la communauté et comme elle est virtuelle chacun en fait ce qu’il en veut. Dans tout forum il y a les habitués et les autres. Entre les habitués il y un code, une reconnaissance mutuelle, les autres ne sont très souvent que du remplissage.

Je suis sensible à ça, je vis loin dans un pays où tous les repères sont très éloignés de ceux pratiqués en Europe. Le seul moyen de rester en contact avec “des gens” est d’aller sur des forums. Et là, quand on n’est pas un happy few, l’indifférence et/ou l’agressivité sont de mise.

Je l’ai observé sur tous les forums, sans exception. Je ne parle pas des éventuelles interventions que je pourrai faire, il n’y aurait aucune objectivité, mais avec des posts intéressants sous des pseudos jamais ou rarement vus sur le forum, pas de réponse ou pas de commentaires, rien, comme si ça n’existait pas. Alors qu’un commentaire, même insignifiant ou creux, d’un des ténors va déclencher une discussion. Alors il n’est pas étonnant qu’à un moment quelqu’un disparaisse, comme ça, car le forum ne correspond plus à ce qu’il attend ou il est fatigué de ne pas être intégré dans cette communauté dont il recherche l’adhésion. Ca peut arriver même à des “happy few”.

24)
Smop
, le 06.07.2007 à 12:53
[modifier]

Je pense qu’il y a un phénomène d’usure accélérée dans les relations virtuelles. Le relatif anonymat des échanges sur Internet permet d’aller beaucoup plus vite au fond des choses et je trouve qu’après un certain temps de fréquentation d’un site, il n’y a plus de surprise et la lassitude s’installe. Un peu comme ces couples idéalisant la relation et usant à grande vitesse leur capital passion en partageant absolument tout.

Par ailleurs, dans un monde où tout pousse à l’individualisme et au culte de la performance, je crois que beaucoup ne parviennent plus à dissocier interaction humaine et “profit” rapide. Une fois l’essence de la relation “pressée”, celle-ci s’étiole très vite. J’ai toujours été sidéré que des personnes s’étant côtoyées pendant des années puissent se perdre de vue quasiment du jour au lendemain. Comme s’il leur était possible d’actionner un interrupteur émotionnel.

Sur l’utilisation d’un pseudonyme, je m’y suis mis lorsque j’ai réalisé qu’une simple requête Google remontait en quelques secondes les détails de près de vingt ans de ma vie. Le passé devient soudainement très présent et peut porter préjudice. Pour ma part, je considère donc l’anonymat comme une protection (très relative) plutôt qu’une dissimulation.

Pour conclure sur une note positive, François, je m’incline devant ta capacité à fédérer ici des personnalités si différentes qui font de Cuk une agora digne de Cyberkeley (cf. Shapiro). Dommage que 16094 kilomètres nous séparent, dixit Google Earth, car j’aurais été ravi de passer pour le Cukday !

25)
Aigle4
, le 06.07.2007 à 14:04
[modifier]

Bonjour Cukiens et Cukiennes,

Qui sommes-nous ? et non seulement Qui sommes-nous vraiment ?

Vaste question, François !!!

Sommes-nous à même de répondre ?

Je pense que nous sommes différents en fonction des environnements dans lesquels nous nous trouvons à l’instant T. Nous savons très bien comment nous nous comportons dans des situations connues, établies, par contre dans des situations non vécues, en état de surprise, de choc, stress intense, peur panique, accident, comment serons-nous ?

Personnellement, je n’ai jamais connu de situation extrême et je ne peux dire comment je réagirai face à telle ou telle situation d’exception.

Dans un cadre plus normal, situation de tous les jours, nous avons nos repères et notre comportement est prévisible, voir ” panurgien ”.

Quand vous rencontrez quelqu’un dans la vie en 4D, l’apparence de celui ou celle-ci vous apporte déjà beaucoup de renseignements et instinctivement vous saurez si la personne vous attire, vous indiffère ou vous repousse. Si en plus vous lui serrez la main pour la saluer, la quatrième dimension, vous aurez encore d’autres renseignements, sensations.

Vous croisez tous les jours des centaines de gens, si vous ne vivez pas en ermite, et vous ne vous posez pas la question s’ils vont bien, ont les mêmes centres d’intérêt, opinions politiques, niveau social que vous. Une vie n’y suffirait pas…

Dans le cadre d’une activité professionnelle ou associative, vous connaissez les gens de votre entourage que dans ce cadre. Vous pouvez en savoir plus si vous faîtes l’effort d’aller à sa rencontre. Mais en dehors, comment est l’autre ?

Dans le cadre d’une relation téléphonique, vous perdez l’image, le toucher, il n’y a que la voix, et c’est déjà beaucoup, pour vous faire une image de l’autre.

Sur le net, comme le dit ToTheEnd, vous ne pouvez vous faire une idée de l’autre qu’à travers son écriture. Ce qui est mince.

On peut dire que l’on avance masqué, peut être que c’est pour ça l’usage du pseudo. Je suis d’accord avec Smop pour la protection de soi, position de retrait, sur la défensive qu’il est nécessaire d’observer sur certains forums ou les mots d’oiseau fleurissent vite.

Par contre sur d’autres sites, en fait je n’en connais qu’un CUK, où l’on sent rapidemnent que ce n’est pas tout à fait comme ailleurs. Le fameux ” Esprit Cuk ”. On ne partage pas seulement, la passion Mac, mais beaucoup plus.

La qualité des rédacteurs choisis par François y est très certainement pour quelque chose.

Personnellement, depuis que je lis Cuk, François a plus ou moins influencé ma vie.

Comme je lui ai déjà écrit, j’utilise des logiciels qu’il a testé : DVDthèque, iclip, SecretBook, Yummy, Devonthink, 1password, très récemment Skitch et j’en oublie. Grâce à lui j’écoute la musique sur des enceintes Altec Lansing FX 6021, je possède depuis juillet 2006 un Tomtom Go 910 dont François avait fait un test l’année d’avant. Je profite de l’occasion pour le remercier encore de tous ses conseils, car je ne regrette aucun de ces achats.

Tous ses tests, humeurs, François les distille au fil du temps, et la confiance en lui, grandit au fur et à mesure. Il devient un excellent conseiller, et lorsqu’il s’ouvre un peu plus, faisant part d’états d’âme, de tristesse : le décès de son beau père, la joie : la naissance de Juliette. Quand il l’a communiqué dans ces humeurs, je les ai reçus comme si c’étaient les miennes. J’ai été triste, puis joyeux à la venue de sa petite dernière. Je lui ai envoyé des mails personnels pour tenter de le consoler, maladroitement, et le féliciter pour Juliette…

François fait un peu parti de notre famille éloignée. A vol d’oiseau je suis à 438 kms de Cugy, et j’irai bien faire connaissance de la communauté ” Cuk ”, mais je n’oserai pas encore cette année. Pensez depuis le temps que je lis Cuk, ce n’est que depuis quelques semaines que j’ose poster des commentaires, alors…

Voilà mon sentiment quelque peu décousu mais sincère que je tenais à partager.

P.S. Mon pseudo est mon surnom dans le cadre professionnel et ne m’est donc pas tout à étranger.

26)
Origenius
, le 06.07.2007 à 14:31
[modifier]

Salut tout le monde

Je n’ai pas demandé à Google Earth de combien de kilomètres je suis séparé de la Suisse romande. Ce doit être de l’ordre de 10 000, peut-être un peu plus, peut-être un peu moins. A vol d’avion bien sûr. J’espère même revenir en Europe en Airbus A 380 la prochaine fois, puisqu’il paraît qu’il polluera moins au nombre de kilomètres par passager effectués. Ce qui veut dire aussi que je vais attendre un petit peu pour revenir en Europe. Mais promis si jamais j’y suis au moment d’une cukday, je ferai mon possible pour y participer. Histoire de montrer qu’il y a 0,12 tonne derrière mon speudo.

Ce pseudo me suit sur Internet depuis au moins huit ans, il est d’ailleurs différent de mon surnom qui me suit depuis mon adolescence, lequel est une contraction de mon prénom qui me suit, lui, depuis ma naissance. Malheureusement, alors que j’ai vécu une mauvaise aventure de harcèlement (téléphone emails et Fax principalement) j’ai dû cacher mon identité réelle pour pouvoir m’en libérer. Traumatisante expérience s’il en est, le fait de “disparaître” fut pour moi la seule solution. Et comme je ne serais pas satisfait de retomber dans ce cauchemar, j’aime autant ne pas dévoiler mon identité réelle, je le regrette mais c’est ainsi. Ne m’en voulez pas, ce n’est pas de gaieté de cœur, bien que je pense qu’il n’y ait plus beaucoup de risques aujourd’hui. Mais la souffrance a de la mémoire.

Dans le bouddhisme, au moins dans ce que je peux en comprendre, lorsqu’une personne meurt, elle reçoit un nom nouveau. Il manifeste le nouvel état de cette personne. Dans le christianisme, lorsqu’une personne est baptisée, elle reçoit aussi un nouveau nom (c’est souvent le prénom d’état civil dans les contrées européennes, mais c’est un nom différent là où je suis en tout cas) afin de manifester la nouveauté radicale dans sa vie. Permettez-moi de vivre dans la communauté virtuelle, spécialement celle de Cuk, avec mon pseudo.

Promis, lorsque je m’immiscerai dans une cukday, je dévoilerai mon ancien nom !

Amitiés

27)
Inconnu
, le 06.07.2007 à 14:57
[modifier]

C’est fou comme c’est vrai ce que tu dis, Mr Cuk… Moi par exemple, étant joueur sur le Xbox Live, on se lie souvent d’amitié avec des gens français, suisses, voire même anglophones avec lesquels on a partagé quelques parties (c’est bizarre d’avoir un correspondant chinois quand même…) ! Avant un match, on se retrouve sur MSN un moment pour discuter de tout et de rien, et après, on va jouer. Le plus important, on s’amuse, on prend du bon temps. Et surtout, on parle. On ne dirait pas, mais c’est fou comme ça change. Même sans se voir, ni se connaitre… Juste savoir dans quel pays on se trouve. C’est fou comme on peut en apprendre sur un pays en quelques minutes quand on parle avec quelqu’un de là-bas… Mais il est vrai que quand cela fait 214 jours qu’un de mes “amis” ne s’est pas connecté, on ne peut s’empêcher de s’”inquiéter”.

Bref, tout ça pour dire que si je suis là, je ferai un saut à Cugy le 8 septembre, histoire de vous voir, et accessoirement de faire un peu baisser la moyenne d’âge j’imagine… ;-)

Non ne le prenez pas mal, j’ai beaucoup de respect pour mes contemporains et surtout pour ceux qui le sont moins. ;-)

28)
François Cuneo
, le 06.07.2007 à 15:16
[modifier]

Ben dites, je reste sans voix de ce que vous écrivez.

Merci beaucoup en tout cas.

Et c’est dingue, tous ces gens qui sont tellement éloignés physiquement, mais tellement près virtuellement.

C’est vraiment émouvant.

29)
mouloud2005
, le 06.07.2007 à 15:22
[modifier]

Personnellement, je n’ai jamais vu le pseudo comme moyen d’anonymat, mais plutôt comme un truc rigolo et pratique : on peu fait des clin d’oeil, des private joke, des jeux de mots, et en plus, en général, c’est plus court à taper que son nom entier quand on se connecte.

J’ai remarqué que maintenant, sur beaucoup de forum, on a la possibilité de saisir son nom et prénom en plus du pseudo. Je remplis systématiquement ces champs. Des fois, le pseudo sert juste comme login, et c’est le nom+prénom qui est affiché avec les message. Des fois, c’est le login qui est affiché, mais le nom+prénom restent visible sur le profil.

Pourquoi ne pas mettre en place un système de profil sur cuk, où on pourrait d’une part mettre son vrai nom, mais aussi se présenter un peu (j’avais d’ailleurs demandé cette fonctionnalité pour les auteurs de cuk, lors du sondage sur la nouvelle version, mais finalement, on pourrait le mettre en place pour tout le monde…)

30)
Grib
, le 06.07.2007 à 18:15
[modifier]

Salut à tous, je ne poste pas souvent mais là ce sujet me touche. Je me suis fait de vrais amis sur le net, des gens que j’ai très vite rencontré dans la vraie vie. Avec qui on se fait des bouffes, des teufs, des picnics, des vacances, on s’invite les uns les autres (certains sont en province, moi à Paris). Je pense qu’il est important de transformer ces relations virtuelles en relations bien réelles quand on sent que le courant passe. Sinon on passe à côté de quelque-chose. Maintenant, l’ombre au tableau, c’est que quand l’un de nous disparait, la douleur est bien réelle aussi, plus que si l’on ne s’est jamais vu, je pense. Ca m’est arrivé l’année dernière, un pote de forum qui était devenu un de mes meilleurs ami est décédé brutalement. J’ai organisé une collecte sur le forum où nous allions souvent, on a pu accheter une belle couronne, on s’est rendu à l’enterrement avec queques-uns, l’argent en surplus a servi à payer une petite sortie à sa femme et son gamin sur Paris afin de leur changer les idées. Car les dons ont afflué, cet elan de générosité était très touchant de la part de certaines personnes qui ne l’avaient jamais vu en vrai. J’ai beaucoup chialé ces jours là, mais je ne regrette pas cette rencontre, je m’était fait un véritable ami, et je préfère l’avoir connu quelques années que pas du tout. Bon, j’espère ne pas vous avoir saoulé avec mon histoire, mais ce post m’a fait revivre ces moments là, et j’ai envie de vous dire de profiter de l’occasion de rencontrer les gens quand ils sont là, on ne sait jamais de quoi sera fait demain.

à bientôt

31)
coacoa
, le 06.07.2007 à 18:26
[modifier]

Je pense que nous sommes au tout début d’une manière radicalement nouvelle de nous rencontrer. Internet existe depuis des années, mais au regard du siècle passé, nous n’en sommes qu’aux balbutiements. Ton message François vient juste poser une touche d’humanité supplémentaire là où beaucoup croient qu’il n’y en a pas.

Pour ma (modeste) part, l’usage de pseudos ne me dérange pas parce que je trouve qu’ici ils sont utilisés comme le seraient des noms complets : les gens se livrent passablement, avec pudeur, respect, générosité. L’espace “permis” pour s’exprimer semble même plus favorable à la sincérité que des situations de la vie quotidienne, face à son employeur, son concierge ou quand cela se passe mal, son mari ou sa femme. Le pseudo, parfois, permet de dire beaucoup plus et de manière plus “vraie”. C’est ce qu’il me semble pouvoir lire ici, souvent.

Un gage de la “qualité” des intervenants du site : il est rare de lire des commentaires trolls, contrairement à quasi tous les lieux du genre (et s’il y en a parfois, ils viennent la plupart du temps des 3-4 mêmes contributeurs, donc eux aussi j’ai l’impression de les connaître :-)).

Personnellement, depuis que je lis Cuk, François a plus ou moins influencé par ma vie.

La mienne aussi.

Ainsi avons-nous craqué pour Trudi Et pas que pour l’engin ! Pour le nom aussi.Pourtant, nous avions réfléchi aux noms possibles, cherché dans des livres, sur internet, demandé à des astrologues, des cartomanciennes, même des numérologues (avec le n° de série de la bête). Nous avons un moment essayé de l’appeler “Jacob”, mais rien à faire, “Trudi” faisait de la résistance, c’était son seul nom, et c’était François qui l’avait baptisée ainsi.

Pour information, elle est décédée il y a quelques mois alors qu’elle faisait un petit séjour chez ma maman. Elle qui toujours la suivait des yeux (donc, ma mère suivait Trudi des yeux, et non pas le contraire, Trudi n’avait pas d’yeux… Et pourtant, il ne lui manquait que la parole…)… Son air primesautier quand elle passait dans un coin, sa joie à peine dissimulée quand elle gambadait dans la cuisine (Trudi, pas ma mère, ma mère ne gambade pas dans la cuisine)… Il aura suffit d’un moment d’égarement et “crac”… Trudi s’était endormie silencieusement sous une table. Le pied de ma mère lui fut fatal.

Blague à part, c’est étrange en effet de constater combien cuk.ch fait partie de mon quotidien et combien ceux qui y contribuent en font partie aussi. Nous nous trouvons souvent avec “ma moitié” (qui fréquente aussi les lieux) à commenter tel ou tel article pendant le souper ou une balade, “Ah, tu as vu, W a pensé ci…”, “Oui, mais en même temps, K trouve que…”…

Nous parlons parfois entre nous de tel commentaire enthousiasmant de X, de tel énième commentaire énervant de Y (non, inutile de chercher, il n’y a pas de rapport entre la lettre utilisée et un quelconque pseudo)… C’est drôle de remarquer en effet que si nous avons rencontré certains cukiens, d’autres nous semblent familiers quand bien même nous n’en savons presque rien…

Cuk devrait être reconnu d’utilité publique. Parce que si nous avons délibérément choisi nos “partenaire de réflexion” (notre journal quotidien, notre hebdomadaire, nos programmes télé, nos bouquins…), ceux-ci sont passablement univoques, aucun d’entre eux ne permet vraiment de participer à la construction de la réflexion.

Ainsi Cuk.ch, selon le sujet abordé, me permet de nourrir ma réflexion, de la confronter, de la mûrir… En un mot comme en 100, cuk, sans conteste, me permet de “grandir”. Comme dans une “relation” de personne à personne, d’humain à humain. Rien de moins. C’est quand même mieux que Julie Lescaut, non ?

32)
JMeng
, le 06.07.2007 à 18:44
[modifier]

Parfois on poste des commentaires parce que le site est sympa, parce que le sujet nous concerne, parce qu’on a envie d’écrire, de réagir. Et puis un jour on arrête, parce qu’il n’y a pas de réponse, pas de réaction, parce qu’on a l’impression de ne pas faire partie du cercle des “anciens”, parce qu’ici et là, des indices imaginaires ou bien réels laissent penser qu’on est pas à sa place. Alors on va voir ailleurs et c’est pas pour autant qu’on est mort.

33)
Madame Poppins
, le 06.07.2007 à 18:57
[modifier]

JMEng, tu sais, il y a un truc qui est “bizarre” : c’est que parfois, sur un site, on a l’impression d’être transparent mais en fait, on ne l’est pas, il y a, quelque part, quelqu’un qui suit tes messages, qui te lit et qui, petit à petit, apprend à te connaître un peu. Et lorsque tu disparais, si le lien n’a pas eu le temps de se créer, ton lecteur silencieux va s’interroger, peut-être même s’inquiéter, bien conscient que c’est ton droit de partir sans laisser d’adresse.

François, ton sujet me touche (allez, c’est la minute confidence de Madame Poppins) parce que j’ai rencontrée trois femmes, connues d’abord virtuellement, sur un forum. Le courant, au gré des mois, des années (j’ai posté durant 5 ans sur ce forum) a passé et le virtuel est devenu insuffisant. Mais même avant la rencontre, j’ai pleuré de joie à l’annonce de la naissance de l’enfant de l’une, j’ai pleuré lorsque la seconde a perdu son enfant, j’ai suivi l’évolution professionnelle de la troisème avec très grand intérêt.

Bref, tout cela pour dire qu’il m’a fallu “sauter par dessus mon ombre”, comme on dit en allemand (über seinen Schatten springen) parce que a) je suis parano et que je vois le “mal” partout sur le net et que je me dis que ces personnes auxquelles je m’attache pourraient être des tueuses en série (au moins !) b) j’ai très peur que les gens soient déçus quand ils me rencontrent “en vrai”, justement parce que, comme l’a relevé TTE, il n’y a d’abord que l’écrit. Et comme j’écris à peu près correctement, je me dis que le reste ne va pas répondre à leurs attentes. Donc, je viendrai déguisée à la cukday et après avoir pris plein de médicaments pour me déstresser ;-)

Bonne soirée à toutes et tous, excellent week-end,

34)
Inconnu
, le 06.07.2007 à 19:42
[modifier]

Intéressant… Je me souviens avoir lu le blog d’André Labarrère alors qu’il venait juste de disparaître (mars 2006)… Des billets très forts et directs sur son état de santé… C’était assez étrange comme situation. Il écrivait au présent et son blog est resté actif quelques semaines avant que quelqu’un le ferme. Dommage car c’était un témoignage “live” sur la maladie et ce qu’il ressentait. Et, paradoxalement, il était bien présent dans ses écrits…

35)
Saluki
, le 06.07.2007 à 19:42
[modifier]

je viendrai … à la cukday et après avoir pris plein de médicaments

Pas la peine, le Tour de France ne passe pas par là, et en plus il sera terminé depuis bientôt deux mois.

36)
François Cuneo
, le 06.07.2007 à 21:09
[modifier]

Parfois on poste des commentaires parce que le site est sympa, parce que le sujet nous concerne, parce qu’on a envie d’écrire, de réagir. Et puis un jour on arrête, parce qu’il n’y a pas de réponse, pas de réaction, parce qu’on a l’impression de ne pas faire partie du cercle des “anciens”, parce qu’ici et là, des indices imaginaires ou bien réels laissent penser qu’on est pas à sa place. Alors on va voir ailleurs et c’est pas pour autant qu’on est mort.

Intéressant comme réflexion.

Lorsque je lis le blog de Madame Poppins, je vois qu’elle fait un maximum pour répondre à tous les commentaires.

Je trouve ça chouette, et c’est vrai que ça évite ce sentiment de ne pas être écouté.

Là, j’aurais par exemple envie de répondre à chacun, cocoa, jean-christophe, Madame Poppins, mouloud25, Grib, Saluki, pour ne prendre que les derniers, et tous les autres aussi.

Mais c’est impossible. Je n’arrive pas, je n’ai pas le temps physiquement de le faire.

Et pour “entrer dans le cercle”, il faut peut-être insister un peu:-)

En fait, les gens dont je parle sont justement des “anciens” qui disparaissent soudain. C’est encore plus dans ce cas qu’on se pose des questions.

Là par exemple, Okazou n’intervient pas depuis quelques jours.

Je ne me fais pas de souci pour sa santé, mais je suis persuadé qu’il nous fait la gueule parce que nous avons été un peu tous secs avec lui la dernière fois.

J’ai peut-être tort, mais voilà aussi le genre d’idées qu’on se fait dans notre tête en cas d’absence prolongée:-)

37)
Madame Poppins
, le 06.07.2007 à 21:38
[modifier]

François, l’impossibilité de répondre à tout le monde, temporellement parlant, cela s’appelle être victime de son succès, d’où l’intérêt d’avoir un blog “intime” ! ;-) Outre que, ne l’oublie pas, j’ai été assistante de direction, ça aide pour taper super méga vite !

Tu sais, c’est pour ça que lorsque j’ai quitté le forum sur lequel j’étais genre tout le temps, j’ai laissé un message pour dire au revoir, merci et bonne continuation à tout le monde. Parce que j’avais moi aussi vu des gens “disparaître” et que je me demandais ce qu’ils étaient devenus.

Enfin, bref, je retourne coudre mon déguisement pour la cuk-day… parce que moi, sans “Rescue”, je vais pas y arriver ! :-)

38)
Crossroad
, le 06.07.2007 à 22:18
[modifier]

Bonjour à tous,

Depuis plus d’un an je lis régulièrement les sujets qui sont développés sur ce site. J’ai découvert le site de François Cuneo en recherchant des infos sur la photographie et ensuite j’ai continué a consulter régulièrement les articles et tests que je trouve souvent intéressants et bien “tournés”. Je ne fais pas de commentaire car bien souvent une autre personne dit exactement ce que pense.

Voila, j’habite en Belgique près de Namur et si vous êtes curieux vous trouverez des photos de Namur faites par un amis et collègue de travail. Je tiens à préciser que ce site est réalisé dans un but non commercial .titre

39)
François Cuneo
, le 06.07.2007 à 22:36
[modifier]

Joli Namur dis, je suis allé voir les images.

Belles photos.

Sympa aussi le diaporama, niveau animation du fond qui prend la bonne taille avant d’afficher la photo!

40)
fxprod
, le 06.07.2007 à 23:16
[modifier]

Voila, j’habite en Belgique près de Namur

j’habite Liège, à quand une cuk day ou un apérocuk chez nous c’est faisable………… ou bien

si il y en a d’autres qu’ils ce fassent connaître un clic sur mon pseudo vous donne mon adresse mail.

41)
ToTheEnd
, le 07.07.2007 à 01:45
[modifier]

Vu qu’on est tous dans une phase émotive grâce à l’humeur de François, j’ai pensé faire quelque chose avec l’aide de mes camarades The Chemical Brothers qui étaient de passage ce soir!

Mais avant le message, un peu de lumière:

Pour mieux laisser la place au message:

Pour ceux qui n’arrivent pas à lire, les message est disponible en grand!

Je vous laisse, encore une petite bière à finir…

T

42)
Okazou
, le 07.07.2007 à 02:03
[modifier]

« Là par exemple, Okazou n’intervient pas depuis quelques jours.

Je ne me fais pas de souci pour sa santé, mais je suis persuadé qu’il nous fait la gueule parce que nous avons été un peu tous secs avec lui la dernière fois. »

Quel fin psychologue tu fais là !

Tout faux ! C’est pour ma santé que tu devrais justement te faire du souci. Deux semaines que cette saloperie de rhume bronchiteux ne me quitte pas et m’attaque les boyaux de la tête à me rendre sénile.

Qui a été un peu sec avec moi la dernière fois ? Aucun souvenir. Je suis le genre de type sur lequel on peut taper à qui mieux mieux sans que ça le perturbe sérieusement. Vous gênez pas ! Si ça peut vous faire du bien…

Et puis je suis tellement absent que je suis allé jusqu’à poster une contribution hier soir sur le site des contributeurs. Si, si ! Pas de nouvelles depuis. D’ailleurs, j’ai rencontré quelques problèmes avec les illustrations et autres détails. L’admin, que j’ai pourtant salué respectueusement avec force courbettes, doit être endormi ou bien j’ai tellement pédalé dans la choucroute que je n’ai rien laissé en partant ? Possible, c’est la première fois que je m’essaie à poster moi-même.

Alors, tes inquiétudes tombent à pic, François, puisque tu es là (en vacances ?), je vais te poster l’objet en direct et tu vois ce que tu peux en faire, d’accord ?

Pour le double débat, mort des combattants et anonymat, mon point de vue rejoint celui de beaucoup ici mais bon, la mort, ça ne dérange toujours que ceux qui restent, le mort, lui, s’en fout. On y passera un jour ou l’autre, sans se presser. Et puis on s’en va comme on est venu, non ? On est tous arrivés ici de la même façon, par hasard, personne ne nous connaissait, on peut repartir de la même manière. Après tout, l’homme n’est d’abord qu’un passant. Alors passons, anonymes ou pas et si on n’a pas le temps de fermer la porte en sortant, eh bien c’est pas grave.

Un petit mot à ceux qui ont osé écrire ici et qui n’osent plus, pensant qu’ils ne sont pas parvenus à entrer dans le cercle. Qu’ils sachent que nous les lisons (en tout cas, moi, je lis tout le monde et je retiens le nom, bidon ou pas, de chacun) attentivement. Si nous ne répondons pas toujours à leurs propos c’est souvent par manque de temps et par souci d’« efficacité ». Dans un sujet bien chaud, il faut répondre globalement, sur les idées, pour faire avancer le schmilblic, comme si ce n’étaient pas des personnes qui affichaient leurs propos mais les propos eux-mêmes qui se répondaient, au-delà des personnes. Comme si, assistant à un match de ping-pong on ne regardait que la balle en se moquant bien de qui l’envoie. Le mieux est de se débarrasser des egos et de tout ce qui pourrait trop personnaliser les propos. L’orgueil gâche tout. Qu’est-ce qui est le plus intéressant des œuvres de Lascaux ou de leurs auteurs ? Quand on a répondu, on peut s’appeler Gabriel ou Kèsako, on s’en bat les…

L’anonymat, on peut le rompre ou pas. Quand quelqu’un me contacte par mon adresse cuk.ch, je ne réponds généralement pas, même quand c’est sympa. À part un oiseau de la liste avec qui j’échange des lectures utiles et avec qui je papote de temps en temps (rarement), je préfère rester peinard dans mon coin et j’y tiens. Surtout quand on me demande des comptes politiques comme c’est arrivé à l’élection d’Iznogoud. No comment.
Cela dit, je comprends fort bien et j’approuve les rencontres quand elles sont voulues. L’humanité est bien la meilleure valeur partagée ici.


L’homme sait parfaitement tuer ses semblables depuis longtemps mais pas encore les virus.

43)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 07:07
[modifier]

Je ne sais pas qui est qui mais je sais que je suis accro : à minuit une, j’ai cliqué sur cuk et quelle ne fut pas ma déception : pas de billet ! ;-)))

Bon, à lundi,

PS: excellentes, les images, TTE !

44)
François Cuneo
, le 07.07.2007 à 10:04
[modifier]

TTE, joli message luminieux!

Okazou, merci pour de m’avoir rassuré, vivement que ton rhume aille mieux. Mais c’est bien ce que je disais, l’absence amène des plans dans la tête, qui ne sont pas forcément les bons!

Madame P, eh non, pas d’article aujourd’hui, une espèce de fatigue allant pratiquement jusqu’à bloquer mes articulations m’est tombée dessus.

A ce propos, tu parlais de frappe rapide: on organise un concours un jour entre toi, Félix, Noé et moi? Parce que l’on n’est pas mauvais non plus, dans la famille, question clavier et vitesse de frappe!:-)

46)
bob
, le 07.07.2007 à 10:40
[modifier]

Un message à 07h07, le 07/07/07… Bien joué, Ma’am ! :-)

47)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 12:05
[modifier]

Merci Bob, je ne suis point mécontente de ma performance, réalisée… fortuitement !

Alors, François, t’as mal aux cheveux ? ;-) Et bien sûr qu’on se fait un concours mais c’est pas en vitesse pure que ça se compte, hein, mais en vitesse ET absence d’erreurs de frappe ! Je vous guette au contour !

48)
François Cuneo
, le 07.07.2007 à 12:57
[modifier]

On compte avec la vitesse ET les erreurs de frappes, yc les retours en arrière et effacement de celles-ci!

C’est vrai que c’est pas mal ce message plein de septs.

Caplan, ta médisance atteint ici les sommets: nous étions au collège de la Concorde, deux bouteilles pour dix.

Quand je suis arrivé à la Plaine, où tu étais, il me semble avoir compté une quinzaine de bouteilles pour une trentaine de personnes…

Alors hein, bon, tout petit mon gaillard…:-)

49)
maxim
, le 07.07.2007 à 13:19
[modifier]

Qui sommes-nous vraiment?

Il y a évidemment plusieurs réponses. Mais décomposons la question. En fait il y en a deux dans une seule: – qui sommes-nous? qui doit aider à permettre de répondre complètement: – qui sommes nous [mais] vraiment?

Je m’interroge sur sa signification. Le “vraiment” définirait-il une sorte de duplicité (je ne parles évidemment pas de l’auteur mais m’intéresse à l’aspect “culturel” de la question que nous nous posons parfois de manière anodine.

Mais pourquoi n’y penses-t-on pas “vraiment”.

Que cela signifie-t-il? Que nous aurions une existence au vu et au su de tout le monde et qu’il y en aurait une autre, cachée … qui serait LA vraie !

Intéressante et révélatrice cette question qui à elle seule démontre pour certains peut-être un aspect hypocrite de notre société pour d’autres une forme de pudeur.

Mais pourquoi nous voilons-nous la face. Et qui se voile la face? Nous-mêmes, et donc soi-même.

Mon pseudo n’est pas anonyme (ceux qui me connaissent savent très bien pourquoi et vous allez le comprendre). Mais là n’est pas la question, je veux parler d’une dérive de la question ci-dessus. Cette duplicité peut parfois conduire à l’exclusion puis … au suicide de la personne exclue.

J’ai connu une collègue de travail qui a longtemps été persécutée pour ses idées et même bannie pour ses convictions. Les bourreaux ne savaient pas “VRAIMENT”, mais “VRAIMENT” pas ce qu’ils faisaient.

Elle a été poussée au suicide.

Puis il m’est arrivé la même chose. J’ai mis près d’une année à me reconstruire et le processus n’est pas encore tout a fait terminé. Je dois dire que dans un cas comme le mien (excusez cette indécence de parler soudain à la première personne) le suicide j’y ai songé.

Certains de mes “collègues” de travail aussi puisque après quinze années de bons et loyaux services, ils ont tenté de me pousser à le faire. Cette absurdité sociale a aujourd’hui un nom. Le SRESS ou suicide dû au stress.

Elle est morte et je suis toujours en vie.

Je vis l’anonymat non pas comme une façon de me cacher tel un sadique pervers qui voudrait attenter à la vie où à l’estime d’autrui, mais comme celui d’une victime qui cherche à se protéger. Je ne défends pas l’anonymat mais je dis seulement que dans certains cas il se justifie et qu’il est même salutaire. Internet permet de s’exprimer dans l’anonymat et c’est tant mieux.

Mais une des questions que je me suis posé (c’est peut-être celle-là qui m’a sauvé) serait peut-être celle que l’on devrait se poser en premier:

Existe-t-on consciemment?

Je la laisse à votre libre réflexion…

(PS: c’est la raison pour laquelle je suis TOTALMENT CONTRE le suicide assisté, c’est une très grave dérive de notre société qui n’a pas su régler certains problèmes et peut conduire à des meurtres camouflés. Mais ça c’est encore une autre conséquence).

50)
François Cuneo
, le 07.07.2007 à 13:35
[modifier]

Comme quoi les deux humeurs, celle de Madame Poppins et la mienne sont un peu liée.

Quant à la réflexion que tu proposes, vaste débat, évidemment. Personnellement, je ne me pose pas trop ce genre de questions. Je ne sais pas pourquoi, j’essaie toujours d’éviter, d’évacuer.

Assez masculin je crois, comme réaction.

Cela dit, j’ai de la peine à croire qu’un stress, même poussé, puisse amener quelqu’un à s’ôter la vie. Il doit (et peut-être en sais-tu quelque chose maxim), y a voir autre chose en plus non?

Je ne sais pas. Je pose la question.

51)
Inconnu
, le 07.07.2007 à 13:36
[modifier]

Je vous trouve bien graves soudain, est-ce la météo qui vous déprime ? Alors une question plus futile : pour préserver son pseudo, est-ce qu’on peut venir à la cuk-journée avec un masque ? ;-)

52)
maxim
, le 07.07.2007 à 13:50
[modifier]

Comme quoi les deux humeurs, celle de Madame Poppins et la mienne sont un peu liée

…pas qu’un peu!

Quant à la réflexion que tu proposes, vaste débat, évidemment. Personnellement, je ne me pose pas trop ce genre de questions. Je ne sais pas pourquoi, j’essaie toujours d’éviter, d’évacuer.

Mais alors “Existez-vous consciement” … Non j’déconne!

Il doit […] y a voir autre chose en plus non?

Oui, mais ce serait sans doute dévoiler un talon d’Achile et je ne voudrais mettre personne en danger par ma réponse…

Pensez seulement aux cas de suicide dans la police, ou récemment chez Renault (plusieurs cas dans les deux exemples tout de même). La personne à bout de nerf a souvent perdu un certain sens logique (c’est fou ce que l’on est vulnérable).

Merci donc de tolérer un certain anonymat…

Cordialement.

53)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 15:10
[modifier]

Hadock, une lecture attentive des réponses t’aura permis de comprendre que je viendrai à la cuk-day déguisée, donc totalement anonyme ;-)))

54)
François Cuneo
, le 07.07.2007 à 15:18
[modifier]

Ah mais bien sûr maxim, je n’ai jamais demandé qu’on quitte l’anonymat. Je disais juste que ça nous inquiétait parfois, lorsque l’on n’a pas de moyen de prendre des nouvelles de la personne anonyme qui ne l’est pas vraiment.

55)
Jer-o-nimo
, le 07.07.2007 à 15:49
[modifier]

Bon, toute ces réflexions m’ont amené à repenser un truc que me chiffonne depuis un petit bout de temps. Il y a presque deux ans, j’ai sauvagement sacrifié mon pseudo sur le forum, pour faire place à mon vrai nom. Peu après, j’ai raccourci le truc et n’ai gardé que le prénom, histoire que ce soit un chouillat moins formel. le truc qui m’a chiffoné depuis, c’est que mon pseudo dans les commentaires n’a pas suivi. Et je suis toujours Jer-o-nimo. Jusqu’à aujourd’hui…

EDIT: Dites, je vais paraître un ignare de première, mais comment on se délogue des commentaires de cuk?

57)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 16:00
[modifier]

Je guette donc la “mue” de Jer-o-nimo ;-)

Maxim, pour moi, les deux humeurs sont liées parce qu’elles m’ont fait prendre conscience non pas que l’anonymat me pèse mais parce que lorsque quelqu’un répond à un sujet mettons technique (un sinistre logiciel auquel je n’entends rien), je ne peux pas savoir comment va la personne qui poste, ce qu’elle est en train de vivre…. Dans le sujet de l’assistance au suicide, certaines personnes ont évoqué, esquissé, dit ce qu’elle avaient traversé, vivent encore et cela a ajouté une énorme dimension, un “relief” beaucoup plus grand, cela a entreouvert une autre porte, allant au-delà des connaissances techniques.

Je ne suis pas claire, je m’en rends bien compte mais pour moi, cela a entrebaillé la porte à une très grande humanité, à l’être et non à son savoir. Et je trouve cela précieux.

Bon, je sors (sans manteau vu qu’il fait très beau) et reviendrai lorsque j’arriverai à formuler mon impression plus clairement.

58)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 16:04
[modifier]

Leo_11, j’y ai pensé, évidemment ;-) si d’ici là, je trouve les accessoires nécessaires ! Et c’est pas gagné, surtout pour le parapluie volant ! Mais bon, j’ai déjà les chaussures !

59)
maxim
, le 07.07.2007 à 17:18
[modifier]

Ok.

Ah mais bien sûr maxim, je n’ai jamais demandé qu’on quitte l’anonymat. Je disais juste que ça nous inquiétait parfois, lorsque l’on n’a pas de moyen de prendre des nouvelles de la personne anonyme qui ne l’est pas vraiment

Sans compter que l’anonymat est aussi parfois intéressant pour que certains ne se montent pas le bobichon.

A titre d’exemple et pour que cela n’arrive pas, dans les radios locales il est souvent fait appel à un pseudo pour l’animateur ou il n’est donné à l’auditeur que le prénom et je trouve cela très bien.

Alors faut-il rendre le “pseudo” obligatoire pendant une période probatoire sur Internet (tient ben voilà, une autre question à poser!)?

Votre Cuk-day, en dehors du fait que cela doit être un de ces moments de cordialité délicieux, est un excellent moyen de sortir de toute forme de parano ou de schizo (c’est comme on aime non?).

Je guette donc la “mue” de Jer-o-nimo

Bravo ! BOUM ! En plein dedans (…pas Jeronimo que je ne connais pas. Mais dans le sujet).

Maxim, pour moi, les deux humeurs sont liées parce qu’elles m’ont fait prendre conscience non pas que l’anonymat me pèse mais parce que lorsque quelqu’un répond à un sujet mettons technique (un sinistre logiciel auquel je n’entends rien), je ne peux pas savoir comment va la personne qui poste, ce qu’elle est en train de vivre…. Dans le sujet de l’assistance au suicide, certaines personnes ont évoqué, esquissé, dit ce qu’elle avaient traversé, vivent encore et cela a ajouté une énorme dimension, un “relief” beaucoup plus grand, cela a entreouvert une autre porte, allant au-delà des connaissances techniques.

Je ne suis pas claire, je m’en rends bien compte mais pour moi, cela a entrebaillé la porte à une très grande humanité, à l’être et non à son savoir. Et je trouve cela précieux.

Bon, je sors (sans manteau vu qu’il fait très beau) et reviendrai lorsque j’arriverai à formuler mon impression plus clairement

Oui bon il n’y avait pas d’attaque frontale mais c’est le coktail des sujets qui détonne!

“Suicide assisté” & “Qui sommes-nous vraiment”.

1) Dans le premier tout part d’un bon sentiment, mais je puis vous garantir que certaines situations de conspiration sont quasi indétectable par les proches et se transforment vite en une véritable machine à tuer sans que personne ne s’en rende compte. Il faut vraiment faire très très gaffe, sans compter qu’il peut aussi y avoir des aboutissants dits “religieux” à tout cela… C’est bien un domaine ou quelque chose peut devenir dogmatique et donc dans un sens comme dans l’autre induire une position sans le gré de la personne concernée quand bien même elle aurait dit: OUI ou qu’elle aurait dit: NON, c’est selon !

2) Quid de la question “Existe-t-on Consciement”.

Comme vous le dites, “cela a ajouté une énorme dimension, un “relief” beaucoup plus grand” et c’est pour cela qu’il faut être d’une extrème vigilance garder la tête froide pour savoir raison garder.

Je ne suis pas sûr que l’on ait déjà trouvé LA solution qui permettrait d’abréger les souffrances des malades sans commettre d’erreur et de le faire avec une certitude absolue considérant tous les aspects: biologiques, éthiques, socio-religieux et psychologiques.

De même que je trouve que la position de l’église qui dirait que l’on ne doit rien faire et attendre la fin nécessite d’être précisée pour des questions terminologiques (sans parler de la théologie) cela en regard des performances de la médecine moderne qui repousse sans cesse la limite entre la vie et la mort.

Mais cela ne veut pas toujours dire que parce que l’on parle d’un sujet on est soi-même concerné au premier chef, comme cela ne veut pas dire qu’on ne l’est pas (je me comprends encore assez bien… C’est l’essentiel)!

Bon j’arrête là, les neuronnes commencent à chauffer !

Cordialement

60)
Iris
, le 07.07.2007 à 17:23
[modifier]

Bon, toute ces réflexions m’ont amené à repenser un truc que me chiffonne depuis un petit bout de temps. Il y a presque deux ans, j’ai sauvagement sacrifié mon pseudo sur le forum, pour faire place à mon vrai nom. Peu après, j’ai raccourci le truc et n’ai gardé que le prénom, histoire que ce soit un chouillat moins formel. le truc qui m’a chiffoné depuis, c’est que mon pseudo dans les commentaires n’a pas suivi. Et je suis toujours Jer-o-nimo. Jusqu’à aujourd’hui…

EDIT: Dites, je vais paraître un ignare de première, mais comment on se délogue des commentaires de cuk?

Salut Jer-é-mie ;-))

Le forum et les commentaires ici sont sur 2 comptes différents. Si tu veux modifier ton pseudo pour les commentaires, tu peux le faire en allant modifier ton compte, dans la barre de navigation en haut à gauche.

A bientôt!

Iris

61)
Jérémie
, le 07.07.2007 à 17:37
[modifier]

Yahaaaa!

L’accouchement à été difficile, il a fallu une césarienne, mais tout c’est bien déroulé.

Merci à la sage-femme.

62)
Madame Poppins
, le 07.07.2007 à 20:43
[modifier]

Maxim,

Je pense que nous sommes en train de nous “passer à côté”, vous et moi et qu’il me manque trop de votre “back-ground” pour vous suivre.

Quand je lis “(…) dans le premier, tout part d’un bon sentiment, mais je puis vous garantir que certaines situations de conspiration sont quasi indétectable par les proches et se transforment vite en une véritable machine à tuer sans que personne ne s’en rende compte. Il faut vraiment faire très très gaffe”, je ne comprends pas ce que vous essayez de (me) dire : ne fallait-il pas aborder le sujet et faire “l’autruche” ? aurais-je dû / pu aborder le sujet sous un autre angle que celui choisi, à savoir juridique ? N’aurais-je pas “dû” donner mon avis en fin d’article ? Et j’avoue, je suis totalement perplexe en lisant que “certaines situations de conspiration sont quasi indétectables par les proches” : je ne comprends le lien ni avec mon texte ni avec celui de François.

Peut-être aurez-vous envie de m’éclairer un peu.

Jérémie, ne me dis pas qu’il t’a fallu plusieurs heures et le temps d’une césarienne pour changer de pseudo ? ;-)))

63)
henrif
, le 07.07.2007 à 21:40
[modifier]

Bon, ben je sais pas si je suis dans le cercle ou sur la tangente, mais j’aime bien picorer dans les articles de cuk, j’apprécie beaucoup les humeurs de François Cunéo et je commente modérément, dans la mesure où j’ai l’impression d’apporter quelque chose.

En tout cas, je suis vivant et mon pseudo est puissamment pensé puisqu’il s’agit de mon prénom et de l’initiale de mon nom. En fait j’ai commencé avec ce pseudo la première fois où je me suis inscrit sur un forum (pour une panne de Mac, d’ailleurs !) et depuis j’utilise toujours le même pour m’y retrouver plus facilement.

Sinon je regrette de ne pas pouvoir venir à la “Journée Cuk”, je vous aurai apporté du vin d’orange maison, du crumble aux tomates et des calissons d’Aix.

64)
Invite
, le 07.07.2007 à 21:55
[modifier]

Il y a quelques années, alors que je connaissais François et sa famille bien avant la création de Cuk.ch, Noé m’a dit:”Ah? Caplan, c’est toi?” Je peux vous dire que ça fait tout drôle

Surtout quand les deux types baraqués t’ont intimé de monter dans la voiture sans faire d’histoires ; alors que tu voulais juste prévenir Iris que tu serais en retard pour le dîner.

65)
Inconnu
, le 07.07.2007 à 22:04
[modifier]

Ah je vois qu’on part dans les explications du “pourquoi du comment du pseudo” ? Très bien, je vais donner la mienne alors. ^^

Avant toute chose : non je ne suis pas cannibale. Carnivore, oui, très, même, mais pas cannibale. Je dévore les oreilles de ma copine, mais sans jamais lui en enlever un bout de chair. ;-) Il faut savoir que j’admire Hannibal, et que j’ai eu ce pseudo là pendant quelques années. Mais, un jour, lors de mon inscription sur le XboxLive et un autre site, ce pseudonyme était déjà pris par quelqu’un de très méchant à qui j’en veux énormément. Donc il m’a fallu cogiter et trouver quelque chose d’autre. J’ai songé à mettre un chiffre après mais niveau originalité, on fait beaucoup mieux. C’est alors que m’est venue l’idée de simplement rajouter un K devant mon pseudonyme. Cela m’a valu une bonne blague d’un anglais (qui avait de l’humour) qui, lorsque je me suis connecté à sa partie, m’a sorti un “Hey KHannibal, nice to eat you !” qui m’est resté. ;-)

Enfin, couac il en soit, je ne mords pas… Aller, approchez quoi, ne soyez pas timides. ;-)

66)
maxim
, le 07.07.2007 à 23:04
[modifier]

aurais-je dû / pu aborder le sujet sous un autre angle que celui choisi, à savoir juridique ? N’aurais-je pas “dû” donner mon avis en fin d’article ? Et j’avoue, je suis totalement perplexe en lisant que “certaines situations de conspiration sont quasi indétectables par les proches” : je ne comprends le lien ni avec mon texte ni avec celui de François.

Vous n’auriez rien dû faire d’autre que ce que vous avez écrit! Rien de grave en effet, chacun peut avoir une opinion.

L’exemple est certe un peu alarmiste mais ce n’est qu’un exemple et donc, comme vous le dites, il n’y a pas de problème lorsque l’on souligne que c’est un avis personnel (oubliez l’exemple, le reste est plus compréhensible je crois).

En résumé, ce que je voulais dire plus clairement, c’est que la personne qui souhaite une assistance peut être sous influence, quand bien même elle est convaincue d’avoir décidé de son plein gré.

Cela dit, c’est un sujet très émotionnel qu’il faut sans doute traiter avec des pincettes.

Cordialmement.

67)
Jérémie
, le 08.07.2007 à 00:11
[modifier]

Jérémie, ne me dis pas qu’il t’a fallu plusieurs heures et le temps d’une césarienne pour changer de pseudo ? ;-)))

Quand je fais des césariennes, je m’applique, moi, madâme. Et une telle modification de personnalité, ça demande du temps, et du doigté. Surtout qu’il y avait déjà un compte qui s’appelait Jérémie. Après avoir pesté et maudit l’ignoble abruti qui avait pris mon nom pour pseudo, je me suis aperçu que ce compte m’appartenait, et que je l’avais crée il y a des années de celà.

Alors mettre de l’ordre dans toutes ces personnalités, ça prend du temps.

68)
Madame Poppins
, le 08.07.2007 à 00:33
[modifier]

Jérémie,

Ca m’a fait penser à ce sketch de R. Magdane, tellement drôle, où il cause du moi et du sur-moi qui se croisent dans l’escalier… Désolée, je ne l’ai pas trouvé en cherchant sur le net (mais je ne suis pas la queen de la recherche, même avec mon ami google)…

En tout cas, bravo pour ce “rangement” ! ;-)

70)
Anne Cuneo
, le 08.07.2007 à 12:30
[modifier]

Bonjour! Sortie du tunnel!

J’étais dans une charrette épouvantable, quelque chose à finir à tout prix, je ne me suis même plus permis de lire mes deux sites fétiches, Cuk et Salon.

Ouf!

Super, cette réflexion.

Un mot sur le pseudo.

J’ai hésité, au début, d’autant plus que j’ai un pseudo que j’aime beaucoup et que j’emploie pour diverses raisons depuis longtemps quand je veux qu’on reconnaisse ce que je dis mais pas qui je suis. Et puis je me suis dit que si François et Noé y allaient de leur nom, je pouvais utiliser le mien, et je suis très contente. Mais comme il y a des sites où je suis mon pseudo (non, inutile de demander, j’vous dirai pas), je constate que je me comporte différemment – pas que je ne donne pas mon avis comme je le pense, mais disons que je m’occupe moins d’enrober. Avec mon vrai nom, vous aurez remarqué que je ne me gêne pas, mais je fais plus souvent appel à mes bonnes manières… ;~))

Ce qui m’a fait le plus réfléchir dans ton post, François, c’est ce qu’on ressent lorsque les gens ne se manifestent plus. Comme toi, je me fais du souci depuis quelques jours ou semaines parce qu’on voit rarement poindre Okazou, par ex., et que, comme il nous avait déjà dit qu’il était enrhumé, je m’étais demandé si je n’allais pas lui écrire un mail privé – mais bon, Okazou, fumigations et courage! Et un petit signe de temps à autre, juste qu’on sache.

A part ça, ce que je trouve encore plus douloureux, ce sont les amis en chair et en os qui cessent de communiquer. J’ai personnellement eu une amie, nous nous étions connues à l’école primaire, elle a 2 ou 3 ans de plus que moi, était beaucoup plus débrouillarde que moi quand on était petites, et elle m’a beaucoup aidée, et influencée à devenir ce que je suis. Nous avons été les témoins de mariage l’une de l’autre, nous nous sommes vues et avons fait des choses ensemble pendant plusieurs décennies! Et un jour, elle a cessé de me téléphoner. J’ai continué à appeler pendant assez longtemps, puis je me suis aperçue qu’elle ne me rappelait jamais, qu’elle n’avait pas le temps de me voir, jamais (alors que depuis l’âge de 9 ans pas une semaine ne se passdait sans qu’on communique); j’ai tenté l’expérience de ne plus téléphoner. Des mois ont passé sans appel. J’ai essayé de communiquer avec elle: elle n’a jamais eu le temps de me voir, et lorsque je suis allée chez elle, elle m’a fait dire qu’elle n’était pas là.

Je me dis que je l’ai gravement offensée – malheureusement, je ne sais pas comment. Le pire, ce n’est pas d’avoir perdu une amie. C’est de ne pas savoir. Un jour j’ai arrêté d’essayer, il arrive un moment où on a sa fierté, tout de même.

Je me rends compte en racontant ça que ça me fait encore mal, plusieurs années après.

Alors quand les gens cessent de communiquer, je me demande toujours ce que j’ai pu leur faire (car au bout de plusieurs décennies, ça ne peut pas être qu’une amie se “fatigue” de la relation, je lui ai forcément fait quelque chose – mais quoi?).

Pour revenir à Cuk, les Cuk Days, c’est vraiment utile – la première fois j’étais tout ébahie de voir que ces pseudos avec qui je causais par ordinateur interposé étaient des GENS. Naïf, je sais, mais de rencontrer des gens comme Blues, ou Drazam etc. ça m’a donné envie d’écrire sur le site.

71)
Leo_11
, le 08.07.2007 à 14:17
[modifier]

A part ça, ce que je trouve encore plus douloureux, ce sont les amis en chair et en os qui cessent de communiquer… Et un jour, elle a cessé de me téléphoner. J’ai continué à appeler pendant assez longtemps, puis je me suis aperçue qu’elle ne me rappelait jamais, qu’elle n’avait pas le temps de me voir…

Anne je vis ça depuis 7 ans… mais l’ami c’est en fait mon frère qui refuse de communiquer et surtout de m’expliquer le pourquoi du comment… j’ai essayé encore il n’y a pas longtemps pour fêter l’anni (jubilé) de certaions des miens (ma grande qui a 20ans, ma femme qui en a 40 et mon père 80…) ben après 3 ou 4 tentatives il a répondu qu’il était occupé… j’en suis fort malheureux…

Je pense que même si l’on peut lier des amitiés au travers du Web, tant qu’un visage n’est pas mis sur un pseudo il est moins difficile de perdre le contact… dès lors et depuis la dernière CukDay, il est vrai que je me demande qu’est devenu tel ou telle personne qui ne se fait pas “entendre” durant quelques temps sur Cuk (Franck, Olivier entre autre…)

72)
maxim
, le 09.07.2007 à 11:18
[modifier]

Madame Poppins,

En matière de suicide assisté (suite et fin!)

Désolé de revenir sur ce fil, par une réflexion un peu “caustique” avec un brin d’humour:

Si c’est bien un domaine ou l’on ne PEUT PAS avoir de background … c’est bien celui-là !

Ceci explique cela…

Cordialment.

73)
rupi
, le 09.07.2007 à 15:30
[modifier]

François…

Cela fait des années que je “partage” tous les jours avec la communauté cuk, au singulier, au pluriel…par le biai de ton site.

Je ne suis que rarement intervenu dans celui-ci, parce que la communauté, je l’ai vécu au “toucher” (y’ avait point d’ordi à l’époque !)

Je veux dire par là, physiquement, en vrai et sans pseudo. (d’ou les ” ” au mot partage !

Je reviens d’un mariage ce week-end ou le marié a été pendant + de 10 ans mon meilleur ami ! (années 80)

Autour de lui, de moi, de nous, c’est créé des microcosmes de contacts, qui sont parfois allés jusqu’à l’amitié, l’amour, le divorce, la mort, sans que je le sache ou que ce microcosme soit également au courant (malgré toute les possibilités de contact !)

La plus-part des gens que j’ai revus ce week-end ont tous un visage que je connais plus ou moins bien (Neuchâtel est Grand Village !)

Il s’est passé des moments fantastiques, car revoir des gens après + de 25 ans, c’est extraordinaire de pouvoir à nouveau se* “toucher”, se sentir, se parler et de pouvoir mettre un nom sur un visage.

Il y avait également des personnages que j’ai croisés une fois ou l’autre sans y prêter attention et qui étaient là, parce que mon ami est devenu le leurs ou un bon pote, ou que sais-je ? Et, sans clavier ni écran, mais devant une petit Croze-Hermitage, le monde se reconstruisait avec, heu.. sans la touche *“delete”

J’ai vraiment vécu des émotions des partages (le mal de tête aussi ;-( durant ces quelques heures. (Les petits nains au dessus, c’était après…)

Ben tout ça… j’ai toujours eu de la peine à le tapoter sur mon clavier, surtout face à des pseudos.

Bien sûr, tu me diras (tiens c’est vrai que je te tutoie !), que même l’un en façe de l’autre, au “toucher”, l’autre peut, ou moi, ne pas s’engager dans un partage ou discussion et que ta soirée n’aura qu’un reflet superficiel dans le verre d’eau composé d’aspegic 500 mg au petit matin.

En tout les cas, osez tapoter, non, ECRIRE de part ton article, que l’homme que l’on est, n’est pas forcément la poutre maîtresse de l’édifice que l’on à créé et devant un tel auditoire ou t’chatteur, chapeau bas Monsieur François !

Espérant vous voir à la Cuk day (les TTH, Anne, tiens un vrai nom!, Caplan, Mam’s Poppins, Mam’s Cuk…et tout ceux dont le mot Cuk représente un moment plus ou moins long dans leur journée)

Je vous envoie un après-midi plein de touches ensoleillées (enfin y’à du soleil!) de mon clavier !

Rupi en surnom

André Ruprecht en prénonom !

75)
al1
, le 09.07.2007 à 19:02
[modifier]

Salut les cukiens :)

Ce petit mot pour vous dire que j’sais pas quoi dire …

Dans mes rapports avec mes amis, ma famille, je suis du genre à ne pas appeler si on ne m’appelle pas. Je sais je suis chiant pour ça, je suis capable de ne pas donner de nouvelles pendant des mois. Et comme je vis seul, on s’imagine des choses, il pourrait m’arriver quelquechose que personne ne serait au courant, d’autant que ma famille ne connait que très peu mes amis, alors c’est toujours eux qui appellent, pas souvent non plus, mais il le font eux au moins. Je pense par exemple à mon meilleur ami Ben, qui vit en corse, il a une fille de deux ans que je n’ai pas encore vue, et comme j’ai pas trop les moyens et surtout la cosse de faire plus de 100 km, j’attend qu’il vienne… longtemps.

Tout ça pour dire que j’irai bien, à cette cukday, depuis le temps que j’en “entend parler”, mais c’est loin, quoi. Ou alors pour me décider faudrait que Roger (y va bien le papounet ?) nous fasse un spectacle Sol ? ;) Alleez, heuuu !

Franchement c’est vrai que j’aimerai vous voir et vous entendre tous (à propos François j’ai entendu ta voix dans les vidéos du dernier test, et je ne m’attendais pas, t’as une voix de gamin ! ;) )

J’aimerai causer alter-mondialisme et écologie avec Okazou, alec6, Bigalo, … , faire les gros yeux à TTE (c’est mon maximum de violence !;)), me moquer gentiment de Roger Baudet et de sa flaque d’eau à 12000 euros qu’il appelle étang, …

Voilà, quoi, j’penserai à vous tous, et j’tâcherai de réunir les sous pour la Cukday 2008, parceque je viendrai un jour, c’est forcé, moi aussi je vis un peu au rythme de Cuk, ça ne peut pas laisser indifférent !

Pour le pseudo, moi c’est Alain Huard, et Al1 c’est pas pour le langage SMS mais ma signature d’artiste forme un 1 à la fin, et parceque je l’ai depuis mes déduts sur la toile.

Je vous embrasse, tiens !

76)
mathias
, le 09.07.2007 à 19:14
[modifier]

Comme pas mal de monde ici (à mon grand étonnement d’ailleurs), je suis un peu “timide du net”… Je consulte CUK depuis quelques temps (grosso modo 6 – 8 mois… tout frais quoi) mais je ne commentes que très rarement…

À l’instar d’autres ici, j’ai aussi changé mon pseudo (qui était dariolym, contraction de mon nom et mon prénom) pour mettre mon prénom.

Je réagis ici, c’est parce que je trouve que “l’anonymat” permis par internet n’est pas vraiment dépendant du choix d’un pseudonyme. Avec la méfiance, bien normale dans certains cas, qui court actuellement, impossible d’affirmer avec certitude qu’un “inconnu” du net est bien ce qu’il prétend. Il est évidemment clair que sur un site comme cuk, il en va tout autrement, puisque l’ambiance est très “fraternelle” et qu’aucun comportement n’est à mes yeux susceptible de cacher un quelconque criminel ou tueur en série. Peut être suis-je naïf, peut être pas…

Enfin, tout ça pour dire que le choix “pseudo ou pas” doit être laissé à tout le monde, c’est une évidence. Chacun est libre de faire ce qu’il pense être bien ou pas.

77)
al1
, le 09.07.2007 à 19:28
[modifier]

???

Dariolym est la contraction de ton nom et prénom, et ton prénom est Mathias ?

Enlève ton masque, Madame Poppins, on t’a reconnu ! ;)

78)
rupi
, le 09.07.2007 à 19:35
[modifier]

Au plaisir de te voir vraiment le 8, Alexandre.

Texte

Heu… , si c’est de moi que tu parles, c’est pas Alexandre :-( !

Dieu de dieu en ne s’en sort + avec tout ces pseudos, surnoms, noms.. ;-)

79)
al1
, le 09.07.2007 à 19:40
[modifier]

Au bal, au bal masqué ohé ohé …

Derrière mon loup, j’embrasse qui je veux, je veux…

Devinez devinez qui je suis…

(aaahhh, la culture…)

80)
Tom25
, le 09.07.2007 à 20:38
[modifier]

Cela fait plusieurs fois que je lis sur plusieurs forum qu’il n’est pas très original de rajouter un nombre après son surnom :•( . Ca me vexe un peu, parce que c’est vrai. Mais j’aime faire simple, et il y avait toujours un Tom d’inscrit. Maintenant je n’essaye même plus Tom, je mets direct Tom25, comme ça j’ai le même pseudo partout. Je suis un matheux, j’aime quand c’est carré ! :•) . Et je mémorise plus facilement les visages que les noms, et sur un forum, plus facilement les avatars que les pseudos. Alors je garde aussi le même avatar (il y a des variantes de mon Mr Patate ) mais ici il n’y en a pas. Sans doute pour faire plus sérieux ?

J’hésite un peu à venir à la CukDay, je suis tout jeune sur Cuk. Mais j’ai un avantage sur Mme Poppins, c’est que moi j’écris tellement mal que je suis sûr de ne pas PLUS décevoir en VRAI ! :•)) .

Concernant l’amitié “virtuelle” et la vrai. Je suis devenu ami depuis plusieurs années avec le gars avec qui je fais mes programmes. Et on s’entend très bien, on s’engueule même ! C’est dire si on est complice :•) . Il en est question depuis plusieurs années de se voir, mais si nous partageons la passion du Mac, c’est sans doute la seule. Moi quand je ne suis pas devant mon Mac (et pas au boulot) je suis dehors sur mon VTT ou sur mes skis ou dans mon jardin. Lui n’est pas du tout sportif. J’ai un autr copain avec qui je fais régulièrement du VTT mais que je ne vois pas autrement. D’autres que je vois souvent mais avec je ne fais ni sport ni informatique. Il y a pleins de gens que j’aimerai voir le temps d’un repas ou d’un verre. C’est plus délicat de recevoir quelqu’un 3 jours chez soi direct.

81)
François Cuneo
, le 09.07.2007 à 22:12
[modifier]

Olalala… André…

Aïe, désolé!

Mais je me réjouis malgré tout de te voir!

Allez, Al1 aussi. Et tom25, on fait un Bundle avec tout le monde.

84)
zitouna
, le 10.07.2007 à 17:26
[modifier]

On peut aussi être charrette et ne pas avoir le temps de venir commenter (c’était mon cas la semaine dernière ;-).
Sinon, le pseudo, on s’y attache, l’année dernière, j’ai déposé un nom de domaine avec ce pseudo, pas avec mon nom propre, parce que c’est moi, c’est la personnalité que j’ai décidé d’incarner. Zit, c’est l’abréviation de l’olivier (ça tombe bien, c’est mon prénom) en arabe et que je trouve que ça sonne bien: bref, définitif (le z), efficace… Mon nom est connu ici (j’ai déjà signé un article il y a fort longtemps) mais il importe peu.
Sinon, c’est vrai que c’est parfois désolant (déprimant, je n’irais pas jusque là) de pondre un commentaire et d’être le dernier, qu’après, plus personne n’intervienne sur le sujet ou ne rebondisse (ça m’arrive assez souvent ;^), on se demande si ce qu’on a dit est si con ou si chiant ou les deux, et puis c’est pas bien grave, et on recommence la fois d’après, il s’agit de ne pas avoir trop d’amour propre (d’orgueil) dans ces affaires… Humilité, respect…
z (Mme Poppins, les “avach’tronche” ne sont pas compatibles avec le mojito, alors, le 08/09, abstinence…je répêêêête: Mme Poppins, les “avach’tronche” ne sont pas compatibles avec le mojito, alors, le 08/09, abstinence…)

86)
zitouna
, le 10.07.2007 à 21:49
[modifier]

Je ne connaissais pas “rescue”, ni les fleurs de Bach (sauf celles interprêtées par Glenn Gould), j’ai été sur leur site…

– Peur
– Solitude
– Manque d’intérêt pour le présent
– Découragement ou désespoir
– Incertitude
– Hypersensibilité aux influences et aux idées
– Préoccupation excessive de bien-être des autres

Et j’ai tellement flippé, que j’ai repris un mojito!

;–)

z

87)
maxim
, le 11.07.2007 à 02:17
[modifier]

c’est la personnalité que j’ai décidé d’incarner. Zit, c’est l’abréviation de l’olivier (ça tombe bien, c’est mon prénom) en arabe et que je trouve que ça sonne bien: bref, définitif (le z), efficace […]

…comme quoi un pseudo, ça peut aider à exister consciemment.

88)
rupi
, le 11.07.2007 à 19:33
[modifier]

on fait un Bundle avec tout le monde.

Ca tombe bien… parce que j’veux bien que le “Bundle” ait une jolie ficelle assortie, et que l’intérieur soit prêt à faire la Fête… car le 8, ben c’est mon anni…!

Pour la coïncidence, voir avec mes géniteurs ;o)

Belle soirée où le printemps commence à prendre le dessus de cet hiver qui n’en finit plus !