Profitez des offres Memoirevive.ch!
233 articles trouvés
Une nuit aux Urgences

Il y avait longtemps que j’avais pas vécu une folle nuit. Une de celles dont on dit: “Pourvu qu’il y ait l’ivresse…» Début octobre, j’ai été servie: une nuit comme je n’avais pas imaginé que ce fût possible, et que j’ai voulu partager avec vous – car ces choses-là se vivent mieux entre amis. Surtout si l’ivresse n’est finalement pas au rendez-vous.
[Indication bande son] Si vous voulez imaginer une petite musique de fond pour regarder ce petit film – euh… je veux dire, lire ce compte-rendu –, je vous propose Une nuit sur le Mont Chauve de Mussorgsky. [Fin indication bande son] [suite]

Littérature (suisse?) – la grande négligée

C’est assez intimidant, je l’avoue, de poster une réflexion sur la littérature deux jours après avoir lu l’opinion selon laquelle «Cuk tourne à vide», et cela à la suite d’un sujet poétique en images, d’un sujet purement «littérature», d’un récit de voyage, d’un poème… Changerai-je mon fusil d’épaule, me suis-je demandé. Parlerai-je technologie? Et puis non. [suite]

Carlo Gatti enfin en lumière

Vous vous souvenez peut-être: j’avais découvert Carlo Gatti, je vous avais fait part de ma découverte, puis je m’étais mise à écrire son histoire, et en cours de route, j’avais partagé avec vous un bout de mes recherches: comment voyageait-on à travers le Gothard avant le train? Cela nous avait donné l’occasion de découvrir un superbe texte très peu connu de Rimbaud. Et maintenant… [suite]

Films, festival et compagnie

Je précise tout de suite, ceci est, au vrai sens du terme, une expression d’humeur. Pas un reportage. Je n’essaie pas d’être objective. Ce que je vous dis est certes descriptif, mais aussi teinté par ma déception. Voici donc mes impressions sur le festival de Locarno, dont je reviens. [suite]

A l’ombre de la grue

Je suis assise sur un des bancs placés sous la grue et j’attends. Ça dure: il n’y a presque personne. Je voulais savoir ce que pense de cette grue, venue du port de Rostock et plantée pour un temps au bord de la Limmat, au beau milieu du vieux Zurich, l’homme de la rue.
[suite]

Une librairie pour les enfants de 7 à 107 ans

Un lieu riche en tradition, et – ma foi – un peu magique: il est à Zurich, il comporte un étage en allemand (normal) et un étage en français (inattendu) où l’on trouve, grâce aux génies du lieu (ils sont deux) tout ce que la bande dessinée produit. [suite]

Presse et journalisme: un paradoxe

J’ai été professeur, chercheuse, traductrice, responsable publicitaire, pendant longtemps journaliste occasionnelle, et finalement journaliste de télévision. J’ai toujours été critique envers une profession que j’aime, mais face à laquelle j’ai gardé une certaine distance. Il me semble que les critiques qu’on lui porte sont souvent envoyées à la mauvaise adresse. [suite]

Profession autoproclamée: anthropologue

L’anthropologue de mon quartier est rouquin. Il a ses entrées partout pour observer notre petite tribu. Il n’y a pas mieux que lui pour vous donner une image exacte de nos us et coutumes. Il parle plusieurs langues – allemand, schwyzerdütch, anglais, français, russe, japonais, etc.
[suite]