Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Sparhawk
120 commentaires trouvés.
Article: Merci aux démocrates de droite et de gauche

Et ce serait grave, docteur ? Un système majorité-oppposition permet (enfin, DEVRAIT permettre) de différencier clairement les choix politiques (qui sont d’abord des choix moraux). Et cela ne fonctionne pas si mal ailleurs.

Malgré toute l’admiration que j’ai pour feu Desproges, je préfère la définition de Churchill (autre homme de droite, au passage) : “la démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres”.

Oui, ce serait grave, car franchement je préfère vivre avec notre système politique et ses défauts que celui des pays qui nous entourent. Je ne sais pas d’où vous êtes, mais la Suisse est quand même l’unique pays au monde où même après avoir élus des représentants qui nous auraient mentis on peut toujours exercer notre droit de vote quant à leurs décisions et leur renvoyer à la figure leurs lois que nous n’approuvons pas. Ailleurs, les seules solutions ce sont les émeutes et les grèves. Génial pour emm… le citoyen…

Sans oublier qu’avec ces renversements droite-gauche, c’est fantastique, on démolit ce que les précédents ont fait, et au final qui paie l’addition? Le contribuable, de droite et de gauche. Là, c’est sûr, on est (presque tous) égaux devant les conneries des hommes politiques.

Quant à la citation de Churchill, tout à fait d’accord, la démocratie est actuellement la meilleure forme de gouvernement que l’humanité ait inventée, je tendrais à dire “la moins pire” pour éviter de se reposer sur ses lauriers et penser qu’on a atteint la perfection. C’était d’ailleurs le propos de Desproges qui dit bien que dans les régimes qui font “victorieusement concurrence” à la démocratie dans le monde, au lieu de vous agacer tous les soirs entre les oreilles, je fermerais ma gueule en attendant la soupe dans ma cellule aseptisée.”

Article: Merci aux démocrates de droite et de gauche

Je crois que c’est effectivement une erreur fondamentale, mais pas pour des raisons tactico-helvétiques. Tout simplement parce que l’extrême-droite, dans quel que pays qu’elle soit, est rigoureusement insoluble dans le démocratie et qu’il ne sert à rien de la faire participer au pouvoir en croyant qu’elle deviendra “raisonn&able” et rationnelle.

Là, il y a malentendu. On compare trop souvent l’UDC au FN. L’UDC est bien plus proche de l’UMP que du FN. Cela reviendrait à dire que le France est gouvernée par l’extrême droite. Nous avons nos extrémistes de droite, ils s’appellent ou se sont appelés Action nationale, Démocrates suisses. Ils ne font que des résultats dérisoires aux élections, c’est pour ça qu’on en parle quasiment pas. Comme Anne Cuneo l’a très bien expliqué, l’UDC a deux mouvances, une plus à droite que l’autre. C’est plutôt l’aile à droite qui a gagné des voix lors des élections, Le problème, c’est qu’on veut leur imposer 2 représentants de l’aile “gauche” du parti et ils ne sont pas d’accord avec ça.

C’est caricatural et c’est mauvais car de l’étranger, on se met à imaginer que 30% des Suisses sont des extrémistes.

Article: Merci aux démocrates de droite et de gauche

@ zit, le lien est maintenant corrigé.

Les événements de ce soir m’ont forcé à la réflexion et j’ai repensé à la phrase de Desproges citant un de ses amis: “la démocratie est la pire des dictatures car elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité”. Si on y regarde à deux fois, ce n’est pas faux.

Notre monde a connu de nombreux gouvernements iniques, mais n’oublions pas que celui qui reste en mémoire comme le pire a été élu démocratiquement.

Les nombreux lecteurs français de cuk qui avaient voté pour Ségolène Royal devraient s’en rendre compte. La France est une démocratie, mais si en poussant à l’absurde, Sarko avait eu UNE seule voix de plus que Ségolène, il serait quand même Président de la République. Le système suisse, à mon humble avis, essaie de faire mentir Desproges. L’exécutif est constitué de personnes de partis différents, quelque fois totalement opposés, qui doivent se débrouiller ensemble pour gérer un pays. La minorité (à moindre d’être une petite minorité), n’est pas exclue de l’exécutif. Perso, la non-élection de Blocher ne me dérange pas vraiment pour l’homme (sur une échelle de 1 à 100, je le situe à 55). Ce qui me dérange, ce sont les conséquences. On pourrait basculer vers un système majorité-opposition. Les milieux économiques suisses ont déjà fait part de leur inquiétude. Et il ne faut pas oublier quelques points: malgré (ou grâce, c’est selon l’avis du lecteur), la présence de Blocher au CF n’a pas nuit à notre économie. Dans un système à la française, le gouvernement des 4 dernières années et des 4 prochaines serait à droite. Les deux ministres socialistes ont mené dans la mesure de leur possibilité une politique de gauche (même si on leur a reproché le contraire, effet secondaire de la concordance) et continuerons à le faire. Mais que les gens qui se réjouissent tant de l’éviction de Blocher pensent à ce que serait la Suisse avec un gouvernement majorité-opposition. Je ne suis pas sûr que cela leur plaise. J’espère me tromper, mais je pense que l’élection de Blocher aujourd’hui aurait été un moindre mal. Si ce n’est pas le cas, j’aurais rarement été aussi heureux de m’être trompé.

Article: Merci aux démocrates de droite et de gauche

Le parlement suisse a en effet le droit de refuser un candidat, ils font office de “grands électeurs” et c’est déjà arrivé. Mais là, c’est la première fois que le candidat officiel était aussi impliqué dans la campagne (cf les affiches “Soutenez Blocher, votez UDC”) Cela sonne bien plus comme une claque aux 30% d’électeurs que dans d’autres évictions. Mais cette souveraineté du parlement dans le choix du conseil fédéral va être remis au cause par une initiative demandant l’élection du CF par le peuple. Vous pouvez parier que cela ne va pas tarder. Je sens que ces 4 prochaines années on va avoir droit à pas mal de votations (référendum et initiatives) car l’UDC va faire du chambard.

La grosse erreur (comme l’a justement dit Halifirien), c’est d’avoir élu Blocher il y a 4 ans, en pensant qu’il allait rentrer dans le rang. Je pense que la non élection de Blocher il y a 4 ans aurait mieux passé que son éviction aujourd’hui, surtout que s’il y a des précédents de non élection du candidat d’un parti (ex. Christiane Brunner), il n’y a jamais eu (ou très rarement) de non réélection d’un membre du CF sortant (Hors Ruth Metzler, mais là c’était parce qu’avec la concordance, le PDC n’avait plus droit à 2 sièges). Et là est toute la différence.

Enfin, espérons que cette journée ne sera pas préjudiciable à la Suisse et que le gouvernement continue à fonctionner, quand on voit la Belgique actuellement… je compatis avec nos amis belges.

Article: Leopard? Des fois, j’ai pas trop le moral…

Didier, beaucoup de choses ont été dites, mais perso j’ai pris le risque de l’installer dans un environnement de travail avec Office et l’Adobe Creative Suite 2 et ça va. Quelques problèmes en effet, mais rien qui m’empêche de travailler. Le hic, c’est que les problèmes ou non problèmes varient tellement de cas en cas que c’est un peu une loterie. En tout cas, si vous vous lancez, faites d’abord un clone de Tiger afin de pouvoir basculer dessus si nécessaire. Mais jamais je n’ai vu un tel caractère aléatoire des incompatibilités: chez moi Toast fonctionne parfaitement alors qu’il est incompatible, ma vieille imprimante pourtant Postscript niveau 2 n’a plus du tout fonctionné, c’était l’occasion de la changer, des programmes comme iTunes se plantent au démarrage, mais en les relançant ils sont d’une stabilité à toute épreuve, les menus Spotlight, de l’heure, s’affichent un jour au milieu de l’écran, le lendemain à leur place habituelle, etc.

Article: Petites choses futiles
Sparhawk
, le 10.11.2007 à 16:49
[modifier]
Article: Petites choses futiles

Dan DT et Alec6, cela fait une année que j’ai passé presque toutes mes lampes en économiques et j’en suis très satisfait. Il est vrai qu’elles emploient du mercure et d’autres produits toxiques, mais c’est pourquoi sur les emballages, il est bien spécifié de ne pas les mettre à la poubelle et de les rapporter au lieu d’achat pour recyclage. Quant aux économies d’énergie, elles sont réelles. L’émission de consommateurs ABE sur la Télévision Suisse Romande vient de faire un reportage sur ces ampoules: Emission d’ABE

Article: Un petit coin de paradis?
Sparhawk
, le 26.10.2007 à 00:09
[modifier]
Article: Un petit coin de paradis?

J’interviens un peu tard, mais il me semble que certaines choses ne sont pas comprises. Tout d’abord, je tiens à préciser que mon profil politique smartvote (www.smartvote.ch) est on ne peut plus centriste, exactement au centre par rapport à la droite et la gauche et par rapport à une attitude libérale ou conservatrice. J’ai voté suivant les recommandations smartvote des candidat(e)s correspondant le plus à mes idées et ça a été un sacré panachage: j’ai voté pour des candidats de tous les partis qui se présentaient. Excusez cette longue intro, mais je n’ai pas envie de me faire allumer pour ce que je vais dire et me faire traiter de facho.

J’ai beaucoup aimé l’article d’Anne, mais le noyau de “cukiens”, très porté à gauche ne voit pas une chose. Par rapport aux étrangers, l’UDC s’oppose surtout aux étrangers criminels et aux “faux” requérants d’asile. La gauche transforme cela en opposition envers tous les étrangers. Certes, leur message est véhiculé par des moyens contestables (affiches, etc. nous sommes tous d’accord sur ce point) L’électeur moyen doté d’une certaine dose de jugeote le comprend et voit aussi qu’il y a des problèmes avec certains étrangers (la presse s’en fait assez le relai). La gauche passe alors pour une menteuse et hop, ils votent UDC. Mais le débat se focalisant sur cette question des étrangers et sur la xénophobie, cela eclipse tout débat sur les autres points du programme électoral UDC, qui ne sont pas forcément réjouissants: démantèlement des droits des travailleurs et du service public par ex.

La gauche doit se remettre en question et vite. Car autant je n’aimerais pas que la Suisse soit dirigée par la gauche, autant je n’aimerais pas que l’UDC ait les coudées franches au gouvernement. Ce qui a été admirablement défendu par Mme Calmy-Rey lors du dernier Infrarouge (http://infrarouge.tsr.ch/ pour les lecteurs étrangers) ou elle a superbement défendu notre système de concordance unique au monde. Je discutais l’autre jour avec un élu socialiste au sujet de cette élection et en parlant d’un fait divers du canton de Vaud, l’affaire des tags racistes à Bex et de l’opposition envers le centre de réfugiés et il m’a dit en substance qu’en effet, le gars qui a fait ces tags était un sombre connard, mais qu’il pouvait comprendre sa réaction en voyant que le même requérant arrêté 3x pour trafic de drogue et relâché aussitôt se baladait toujours en ville de Bex. Il est aussi d’avis que certains étrangers criminels n’ont rien à faire en Suisse. Pour ma part, je trouve que c’est très lucide. La gauche devrait cesser son discours genre “tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil, sauf les patrons évidemment”. Il y a des cons de patrons (ou de capitalistes) qui ne cherchent qu’à s’enrichir au dépends de leurs employés, mais il y a aussi des patrons bien rénumérés qui méritent amplement leur salaire par la valeur ajoutée et les places de travail qu’ils procurent. Il y a aussi des étrangers qui ne sont en Suisse que pour profiter de notre bon filet social et ils n’ont rien à faire ici.

La xénophobie existe partout et elle n’est pas forcément innée. Elle dépend entre autres du taux d’étrangers dans le pays. Quand on dépasse un certain taux, des gens auparavant non-xénophobes le deviennent. Et de ce côté-là, la Suisse, avec ses 20% d’étrangers est encore un modèle de non-xénophobie car chez nos voisins français par exemple, la xénophobie est devenue relativement forte dès qu’on a dépassé 10-12% d’étrangers, alors que dans leur cas, il s’agissait en grande partie de personnes provenant de leurs colonies.

Article: Mozy oulala non, Backup associé à .Mac oui!

Content que cela te soit utile, mais j’ai dû abandonner ce genre de sauvegarde parce qu’en ne sauvegardant que l’essentiel, il me faut quand même 200 Gb. Le disque dur, avec sauvegarde incrémentale reste quand même le moyen le plus pratique.

Pour ton fichier Filemaker, excuse la question un peu bête, mais as-tu essayé d’utiliser la fonction de récupération de FileMaker? Je développe une base comprenant plus de 25 tables, plus de 500 rubriques et des centaines de scripts et j’ai toujours pu m’en sortir avec une récup dans le pire des cas.

Quant à la stratégie de sauvegarde, on peut la diversifier en fonction de l’importance des données: Par ex. la compta sur DD et en ligne, les jobs en cours également, le plus ancien uniquement sur DD et surtout ne pas oublier certaines choses semblant futiles au premier abord, comme la musique. Après un crash disque dur il y a quelques années, j’ai perdu tous mes MP3 (mon ordi servant de chaîne hi-fi, j’avais toute ma musique). Eh bien ça a été l’enfer pour tout reconstituer, retrouver les lives jamais sortis en CD via P2P, réencoder tous mes CD, etc. Maintenant, tout est sauvegardé.

Article: Mais que veut une certaine presse romande?

TTE, ce que j’entends par là, c’est qu’il faut relativiser. Si la Suisse a pu être un refuge pour les persécutés alors que cet article de loi existait, c’est qu’il n’est pas si monstrueux que ça. C’est différent dans tes exemples, car on enlève un droit fondamental. Maintenant, grâce à cette initiative, on peut débattre de la pertinence de cet article et ça aura au moins le mérite d’être une décision populaire, ce qui n’avait pas été le cas jusqu’à présent.

Quant à l’affiche, elle est choquante, mais dans un sens, elle ne fait qu’illustrer une expression française largement employée, sans faire référence à des personnes de couleur. Il faudrait également bannir cette expression, de la même manière que les “Têtes de nègres” ont été rebaptisées “Têtes de choco” en raison de sa connotation raciste. Osons aller jusqu’au bout de cette logique!

P.S.: Mes interventions n’ont d’autre but que de tenter de centrer le débat, quand tout le monde semble du même avis et qu’il y a un risque d’exagération, j’aime bien me faire un peu l’avocat du diable ;o)

Article: Mais que veut une certaine presse romande?

François, je ne sais pas si on a les mêmes sources, mais moi j’ai entendu pas plus tard que hier, par la nouvelle rédactrice adjoint du Matin (émission La Soupe) que c’est 6 et pas 11 journalistes qui ont été licenciés. En passant l’équipe de La Soupe n’y a pas été de main morte avec Le Matin et la pauvre Ariane Dayer a eu du mal. Très drôle, à podcaster!

Quant l’initiative UDC, elle ne ferait que rétablir un point présent dans la loi pendant 75 ans et supprimé il y a quelques années lors d’une révision. Personne n’y avait prêté attention jusqu’à présent. Est-ce à dire que la Suisse était fachiste ces 75 dernières années?

Quant au clip vidéo de l’UDC, il est plutôt grotesque et réducteur, quand je pense que dans la partie “Ciel” il y a les banques et les pharmas (dans le genre criminels en col blanc ils sont forts). Mais il semblerait que ce soit la boîte chargée de réaliser le clip qui n’ait pas informé les jeunes (ou leur a carrément menti) de la destination du clip. Débattons, portons des accusations, mais soyons un peu plus précis pour éviter de tout amalgamer sinon ce débat perdra toute crédibilité.

Article: Mais que veut une certaine presse romande?

Concernant l’émission Infrarouge, les ministres de chaque parti ont été invités, mais ils ont tous refusés, sauf Blocher. Mais qu’ils se bougent! Cette forte présence de l’UDC dans les médias romands est en grande partie due à l’absence des autres, qui ne semblent pas pressés de s’exprimer.

Autrement, au delà des querelles partisanes, un bon moyen de voter, c’est de voter pour les candidats, pas pour les partis en bloc. Pour ma part, je suis allé sur http://www.smartvote.ch pour trouver les candidats qui ont les idées les plus proches des miennes. Cela fait un sacré panachage. Essayez, vous verrez. Et on est parfois surpris de découvrir que les candidats du parti dont on se sent le plus proche ne sont pas forcément ceux dont les idées, sur des questions précises, se rapprochent le plus des nôtres.

Article: Citoyens suisses, et si vous réagissiez contre l’immonde?

Eniotna, même si ce genre de tout ménage n’est pas courant, je trouve que la réaction est malsaine. Ça ressemble trop à du “oeil pour oeil, dent pour dent” pour que je puisse cautionner cela. Si un pamphlet va trop loin, est raciste, alors il faut que plainte soit déposée et la justice tranchera. Là, vous faites justice vous-même. Quant à la question soulevée par l’initiative, que le débat ait lieu et que le peuple tranche, mais ce n’est pas parce qu’on estime que l’autre camp use de méthodes peu glorieuses qu’il faut faire de même.

Quant à la rétorsion, vous avez raison, il y a peu de risque que l’UDC puisse user des mêmes moyens, mais on pourrait imaginer une campagne d’arrachage systématique des affiches de gauche lors de prochaines initiatives. Et la visibilité des thèmes compte pour beaucoup. On l’a vu dans la campagne pour la caisse unique. Le manque de moyens n’a pas permis de contrer les arguments des opposants qui disposaient de bien plus de moyens. A mon avis, cet acte de “résistance citoyenne” comme vous l’appelez, est contre-productif et l’UDC aura beau jeu de se positionner en victime, de le dénoncer comme preuve que la gauche ne respecte pas le débat démocratique (thème présent depuis longtemps dans l’argumentaire UDC) et de s’attirer la sympathie de gens jusqu’alors ni pour ni contre.

Article: Citoyens suisses, et si vous réagissiez contre l’immonde?

Très drôle cette idée de renvoyer l’initiative non signée, mais très dangereuse également. Si tout le monde s’y met, cela va tuer ce droit unique au monde. L’UDC et les autres partis de droite ont pas mal de ressources financières, plus que la gauche en tout cas. Et si lors de la prochaine initiative de gauche, la droite demandait à ses partisans de faire de même, hein? Au bout du compte, qui serait perdant? Au final, plus personne n’osera lancer d’initatiative de peur de se retrouver ruiné. Les lois seront donc votées au Parlement, par la majorité de droite et exit la gauche. L’UDC fait exprès de choquer car elle sait très bien que la Suisse est un pays de consensus. Alors que chez nous le marchandage est quasiment absent du commerce de détail, en politique il en va tout autrement: En mettant la barre très haute, l’UDC sait qu’au bout du compte, avec le débat engendré, elle finira par obtenir un durcissement de la loi envers les étrangers. Et il n’est même pas sûr que cette initiative ne passe pas. Quand on voit que dans notre pays, des étrangers travailleurs sont renvoyés (cf. l’affaire Adem Salihi par ex., mais je connais un autre cas dont les médias n’ont pas parlé), alors que les criminels ont droits à plus d’égards, on peut comprendre que des gens en ait marre.

Nos sociétés ne fonctionnent malheureusement que par balancier. La gauche va trop loin dans un sens et hop, la droite va trop loin dans l’autre et quelques années plus tard, rebelote, la gauche rechange tout, mais de nouveau de façon trop extrême, etc. Et ceux qui en pâtissent, ce sont les faibles.

Article: Et toi? Tu lis Harry Potter?
Sparhawk
, le 24.07.2007 à 07:36
[modifier]
Article: Et toi? Tu lis Harry Potter?

Je n’ai jamais croché, ni avec les livres, ni avec les films. Cela alors que j’ai dû lire la trilogie du Seigneur des Anneaux près de 10 fois en 20 ans, accompagnée d’une centaine d’autres livres d’heroic fantasy. Cela m’a semblé trop “enfant” à mon goût, mais je me suis quand même réjouis du succès de cette série. Comme Coacoa, j’ai pu constater chez des jeunes qui ne lisaient presque pas, un désir de lire qui je l’espère leur restera.

Article: Antipoussière inefficace? Pas si sûr!

C’est vrai que leur test est un peu tiré par les cheveux. Mon EOS 300D n’a pas d’antipoussière et pourtant, après 9000 photos et moults changements d’objectif, je n’en ai qu’une du même genre que celle de François. Et je l’ai trimbalé mon appareil, sans être particulièrement soigneux: désert du sud-ouest américain, plages venteuses de la Méditerranée et bien d’autres “situations à poussière”.

Article: Montrer ses photos, c’est facile, mais les vendre, un peu moins

Il y a aussi Absolutvision.com qui cherche des photographes et il ont encore besoin de nombreuses photos contrairement à istockphotos qui n’en accepte plus pour certains sujets même si elles sont meilleures que les existantes.

Autrement, il est vrai qu’il est difficile d’amener beaucoup de gens sur un site perso, mais François, il me semble que tu as déjà une vitrine fort fréquentée avec Cuk, tu pourrais y associer un site de vente, au look différent, qu’on peut accéder par les menus de Cuk.

Article: Tutorial sur la CS3, déjà… Et en français s’il vous plaît!

Pas de bol, le test de Pixelistes s’est fait sur un PowerPC. J’attends avec impatience de voir les résultats sur un Intel, car actuellement, la suite CS est moins rapide sur un Core 2 Duo à 2.33 GHz que sur un Bi-G5 à 1.8 GHz et je ne vois pas encore l’intérêt de changer mon ordi si je n’ai pas un vrai bond de performances.

Article: La Terre se réchauffe à cause de nous! Vraiment?

Ça me fait penser à un livre lu il y a 3 ans, Climat de Panique de Yves Lenoir (scientifique et ancien militant de Greenpeace) paru aux Editions Favre . Il y a démonte, preuves à l’appui, tous les arguments de ce qu’il appelle “le lobby climatique” et propose un modèle climatique étonnament clair et logique. Concernant le réchauffement, il ne le nie pas, mais met en lumière d’autres causes, comme la surconsommation d’eau aux fins d’irrigation. Son livre commence par une analyse du climat de la Terre si on lui enlevait ses gaz à effet de serre et les surprises commencent car on peut voir que ces derniers abaissent la température. En fait, ce qui nous pend au nez, ce serait plutôt un nouvel âge glaciaire, à l’image du film le Jour d’après, seulement que cela ne prendra pas 2 semaines, mais un ou deux siècles.

Article: Après le tabac et bientôt les McDo, les médias!

Je n’ai qu’un mot: BRAVO!

Bien que toutes les humeur de To the End présentent un certain intérêt (ou un intérêt certain ;-) ) celle-ci est celle qui me semble la plus pertinente.

En effet, les médias ne véhiculent presque que des nouvelles négatives, sous prétexte que les bonnes nouvelles, ça n’intéresse personne. Je ne sais pas ce qu’il en est de vous, mais moi je préfère largement recevoir 9 bonnes nouvelles et 1 mauvaise dans la journée que l’inverse.

Et si encore ces mauvaises nouvelles étaient présentées de façon objective. Mais non, on en rajoute dans le sensationnalisme! Simple exemple: mardi, un ou plusieurs coups de feu ont été tirés près de la gare de Bâle. Ramdam sur tous les médias, on parle partout de “fusillade”, ce qui implique l’échange de plusieurs coups de feu et on nous gratifie dans le texte suivant de UN coup de feu entendu. Et on y va de plus belle en disant que les trains et la circulation ont été bloqués plusieurs heures ou une heure (selon les versions), que la police s’est déployée et va peut-être donner l’assaut, etc. etc. Et au final on n’en sait rien: peut-être est-ce un gars désespéré qui s’est flingué, peut-être était-ce un règlement de compte entre malfrats, on n’en sait pas plus. Et pourtant on ne se trouve pas dans un pays en situation chaotique, il devrait être possible d’avoir des informations fiables. N’empêche que dans la titraille des articles, tout est fait pour nous foutre les jetons, surtout en Suisse, où ce ne sont pas les rues des quartiers déshérités de L.A. C’est même tellement vicieux que le principal quotidien de Suisse romande revendique dans sa pub être la “vitamine orange” du matin. Alors que l’aspect bénéfique des vitamines est connu de la quasi totalité de la population, il n’en est rien de la lecture de ce quotidien.

L’effet le plus pervers de cette avalanche de mauvaises nouvelles, c’est la façon dont ça nous affecte: C’est sûr, ça ne nous met pas de bonne humeur pour la journée, mais ça renforce notre sentiment d’impuissance. Or la plupart des gouvernements, les multinationales hyper-puissantes, etc. tirent leur pouvoir de nous. Si, je sais pas, disons 70% (ou même moins) d’entre nous, décidions de boycotter telle ou telle marque, hé bien on gagnerait. Les hommes politiques qui nous trompent ont été élus grâce à nos votes, etc.

Mais je m’écarte du sujet…

Petit expérience à tenter pour ceux qui ne se sentent pas en pleine forme psychique: pendant 2 semaines, ne plus lire les journaux, ne plus regarder la télé et faire le bilan. Je mets ma main à couper que dans la majorité des cas, il y aura une amélioration notable de l’humeur. Sans visite à un psy et sans médic… Tant mieux pour le portemonnaie du déprimé et tant mieux pour le nôtre au vu des hausses constantes de primes d’assurance maladie.

Article: Un mois de Cukv3: l’heure d’un petit bilan et de passer la main

*Mon pire souvenir: *Quand après être passé au tribunal militaire pour “abandon de poste” (je ne m’étais pas présenté car en voyage professionnel à l’étranger” et m’être pris 1 mois de tôle avec sursis pendant 2 ans, je me rend à mon prochain cours de répèt et découvre avec horreur dans le train, que j’étais convoqué 4 jours avant les autres pour faire partie de l’équipe qui prépare le matériel et les cantonnements. Accueil glacial de notre nouveau capitaine, qui avait les boules de s’être ramassé notre compagnie, vu qu’au cours de répèt. précédent, des soldats émèchés avaient causés pour près de 100000.– de dégâts sur les avions dont nous avions la charge. Ça le démangeait de faire un exemple et de me faire tomber mon sursis. Heureusement, il m’a finalement laissé rester à la condition que je ne fasse l’objet d’aucune remarque désobligeante pendant le cours. *Mon meilleur souvenir: *Mes 6-7 derniers cours de répétition, quand enfin, après m’être fait renvoyé à la maison pour diverses inaptitudes les années précédentes, j’ai pu manqué tous les cours de transition de Hunter à Mirage et donc, j’étais inapte à travailler sur l’avion pour cause de manque de formation. Relégué à la garde et à quelques travaux domestiques dans le camp où nous étions logés, j’ai pu faire la grasse matinée quasi tous les jours, travailler pour mes clients, faire la bombe dans une région qui m’a vu naître (à côté de Sion) et où je connaissais tous les bons plans, aller aux bains thermaux, et toujours entre fin mars et fin mai, des mois assez agréables pour faire de l’armée.

Ayant terminé depuis 3 ans mes obligations militaires, j’en tire un bilan global d’une immense perte de temps. Je peux à la limite comprendre la nécessité pour un pays d’avoir des forces armées, mais alors que le temps des gens appelés soit mis à profit. Il n’y a pas de mal à devoir s’astreindre à des exercices physiques épuisants, cela m’a montré que j’avais bien plus de ressources que je ne le pensais, ou un truc intelligent comme un exercice aux extincteurs – vous en avez déjà essayé un? je peux vous dire que c’est pas aussi simple que ça et que le jour où ça crame près de vous, mieux vaut savoir s’y prendre – mais les côtés utiles et positifs ne représentent malheureusement qu’au mieux 5% du temps.

Enfin, j’espère pour toi Noé que tu en retirera quelque chose de positif, chaque expérience a une valeur. Bonne chance.

Patrick

Article: Toi toi mon toit… et vacances

Bonnes vacances François,

Pour ton toit, tu as bien raison de garder la charpente du moment qu’elle est en bon état. Mais tu aurais pu garder les tuiles et l’Eternit. Un de mes clients de longue date propose (et c’est le seul à ma connaissance) un traitement qui rajeunit et prolonge la durée de vie des tuiles de 25 ans. Idem pour l’Eternit, rebelote pour 25 ans, sans aucun risque d’amiante qui s’échappe dans l’atmosphère. L’intérêt? C’est que comme pour beaucoup de choses, les tuiles actuelles ne durent plus autant que celles d’antan et que l’amiante dans l’Eternit, c’était aussi en raison de la plus grande durabilité du produit. D’autre part, un tel traitement coûte beaucoup moins cher qu’un toit neuf (env. 50%).

Quant au Sud de la France, nul doute que tu y passeras de bonnes vacances. En 2005, on y était allé hors saison (fin mars) et c’était génial, cette année à fin juillet c’était vraiment pas terrible, tout était minable: piège à touriste, service pas terrible, bouffe limite avariée et cher en plus. Y’a vraiment certains coins qu’il vaut mieux éviter en pleine saison.

Article: Le mieux est l’ennemi du bien (n’est-ce pas, Monolingual)?

henrif: Il y a toujours la possibilité d’installer le système comme l’on veut lors de l’achat, il suffit de démarrer sur le DVD d’installation. Mais comme la procédure prend du temps et n’est pas forcément évidente pour un parfait néophyte, le système et les applis sont déjà installées, avec toutes les langues, tous les drivers et toutes les applis.

Article: Les coulisses d’un test impossible sur Cuk.ch, ou pauvre Realviz!

C’est vrai que ce programme est sacrément cher pour ce qu’il fait. Il y a des softs gratuits livrés avec un scanner ou un appareil photo qui font de même; une fonction de Photoshop, et PTmac. La réaction du technicien n’est pas très professionnelle en effet, quoique je puisse en partie la comprendre. Mon fond de commerce consistant à 30% depuis des années à faire du support technique, j’en ai vu des vertes et des pas mûres. Disons que c’est un métier qu’il vaut mieux éviter si on ne peux pas se retenir de dire ce que l’on pense au client… Exemple vécu: je reçois un tél. car un Mac refuse de démarrer. Mort, alors que la veille il marchait parfaitement. Après quelques minutes, à tout hasard, je leur demande s’ils ont vérifié que le cable d’alimentation soit bien branché. Question déjà épineuse, car certains clients pourraient vraiment penser qu’on les prend pour des cons. On m’assure que oui, ça a été vérifié, par 3 personnes même. Bon finalement, je prend rdv pour le dépannage, limite si je me fait pas engueuler parce que je ne peux pas être là dans la 1/2 heure. Quand j’arrive, je constate qu’en effet le Mac ne démarre pas. Je m’apprète à faire divers tests quand j’ai quand même un soupçon. Je vérifie l’alimentation: le mac était sur une prise multiple à interrupteur, déclenché bien sûr. Je mets sur « on » et oh miracle, le Mac démarre. Je suis resté très poli et courtois, bien que je pensais tout autre chose…

Article: Résumé du keynote de la MWSF 2006

Tout à fait d’accord avec ta vision des choses, nlex. Je rajoute qu’il n’est pas nécessaire de chambouler un design quand la concurrence n’arrive toujours pas à la cheville de l’ancien. Ça coûte cher un nouveau design et ces frais se répercutent forcément sur le prix de vente. Et l’effet changement de processeur est suffisamment grand pour que les gens ne pensent pas « c’est toujours la même gamme ». Le design de l’iPod est tellement réussi que c’est à peu de chose près le même que lors de son lancement alors qu’on en est à la 5e génération, et ses ventes augmentent. Mieux vaut du neuf dans le même design que du vieux relooké pour relancer les ventes!

[màj]
Pour l’iSight, c’est toujours la même stratégie d’Apple: proposer des options encore peu employées dont ils subodorent qu’elles deviendront incontournables d’ici quelques années. Ainsi, le client qui ne change pas de Mac tous les 6 mois en tirera parti à ce moment-là et ne se retrouvera pas en rade avec du matériel obsolète. Ils ont fait de même avec l’USB, le Firewire, le Gigabit Ethernet, etc. Et c’est particulièrement important avec les machines peu évolutives que sont l’iMac et les portables.

Article: Résumé du keynote de la MWSF 2006

Les différentes réactions me font penser que certains parlent avant de réfléchir:

1) concernant le mode target, personne ne donne de source officielle. Jusqu’à plus amples informations, on n’en sait rien. Quant à l’abandon du port FW 800, force est de reconnaître qu’il est relativement peu utilisé et perso, j’ai toujours pris la précaution d’acheter des périphériques FW 400/FW 800 et USB 2 pour plus de souplesse.

2) concernant la fausse pub sur le G5, n’oubliez pas que ce processeur date de 3 ans, qu’Apple emploie le tout dernier processeur Intel. Ok, un iMac 2x plus rapide selon des benchmarks qui ne reflètent pas l’usage quotidien, mais comparaison est faite entre un G5 single core et un Intel core duo. Si l’iMac avait un G5 bi-core, la différence ne serait pas si grande. La principale raison du changement, c’est la puissance par watt, pour les portables et là on compare un vieux G4 avec ce même Intel core duo. Ça donne quoi le comparatif Pentium IV à 2 GHz et Intel duo core?

3) L’abandon du port PCMCIA est un mal nécessaire si l’on veut adopter une nouvelle norme. Et si on voulait mettre tous les ports ayant existé, ce ne serait plus un portable. Quand Apple conserve des « vieilles » technologie, ça rale aussi. Faudrait savoir…

4) Quant à ceux qui viennent d’acheter un Mac, c’est toujours la même chose. Quand on achète un ordi, on SAIT que très rapidement, il y aura mieux. Si on ne prend pas ce risque, on n’achète jamais rien. J’étais quand même un peu en souci pour un client qui a acheté son iMac il y a 2 semaines. Je lui ai téléphoné et il s’en tape, il est HEUREUX de son iMac, tellement plus pratique que son vieux G4 500 MHz sous OS 9.

5) J’ai aussi été surpris par l’unique modèle de taille d’écran du Macbookpro, mais il est clair que d’autres déclinaisons vont sortir tout soudain.

En résumé, je suis très content des nouveautés.

Article: Sale gosse
Sparhawk
, le 19.12.2005 à 13:22
[modifier]
Article: Sale gosse

Tout à fait d’accord avec toi Renaud. Je rajouterai que même dans le cas de l’armée allemande de 39-45, il faut distinguer la Wehrmacht, composée de pékins comme nous tous, mobilisés et dont la majeure partie aurait préféré rester chez eux, avec leur famille, plutôt qu’aller se faire tuer pour un régime totalitaire. Par contre, la Waffen SS, la Gestapo et autres unités « d’élite », c’est une autre paire de manches. Ceux-là ont commis des atrocités avec un plaisir sadique et je pense que pas mal d’Allemands actuels ont honte d’avoir de tels ancêtres. Et il faut surtout pas se voiler la face: tous les peuples ont leur lot de sadiques qui seraient heureux de faire partie de leur version locale de la Waffen SS (toutes idélologies confondues) s’ils en avait la possibilité. Certains militaires français n’y ont pas été de main morte lors de la guerre d’Algérie. Au XIXe siècle, lors de la guerre gréco-turque, les Turcs abattaient tout le monde dans les villages conquis, ne gardant que les jeunes femmes pour leurs harems. Et les Indiens d’Amérique? Et les Espagnols en Amérique centrale et du Sud? La liste est trop longue…

Article: Des virus? Ils en voient partout

Pas tout à fait d’accord avec ton affirmation selon laquelle le Mac n’a jamais été la cible de virus. Les virus de macro de Word et Excel perturbent la capacité de ton Mac à communiquer avec les autres ordis. Une fois infecté, chaque document créé contient le virus et dès que tu envoies le doc par e-mail, eh bien l’antivirus du fournisseur d’accès efface la pièce jointe. C’est ce qui est arrivé à un de mes clients, et j’ai dû installer en urgence un antivirus et désinfecter les Macs car cela perturbait gravement le fonctionnement de l’entreprise: ils ne pouvaient plus transmettre de documents Word à leurs clients. C’est sûr, les Macs continuaient à fonctionner parfaitement, mais le résultat était le même qu’avec un virus sur PC: perte de temps, de productivité, problèmes, etc.

Article: Caillebotte, il est bien plus fort qu’un capteur…

Je me réjouis de visiter cette expo, c’était prévu de longue date et j’irai samedi prochain.

Et c’est tellement vrai que la photo n’arrive pas à complètement retranscrire la magie de certaines choses. Par ex. je suis allé voir l’expo à la fondation Giannada de Martigny sur la collection Philips. Il y avait entre autres le fameux Déjeûner des canotiers de Renoir. Une merveille, on reste sans voix devant ce tableau et aucune repro n’arrive à redonner cette émotion.

Idem pour des paysages naturels. Qui n’a jamais vu des photos du Grand Canyon ou de Bryce Canyon? Lors de mes récentes vacances aux USA, j’ai été estomaqué par la beauté des lieux, par leur grandeur. De nouveau, impossible à rendre en photo. Mes photos me servent à me remémorer la magie de ces instants, mais en elle-mêmes, elles sont bien pauvres et n’arriveront jamais à susciter chez ceux qui n’ont pas vu ces endroits « en vrai » les émotions qu’elles me donnent.

Article: Chers développeurs, ne nous quittez pas, s’il vous plaît…

guillôme, je viens de passer une base de donnée Filemaker de 5 à 7. Entre la 5, 5.5 et 6 aucun problème, le format de fichier est le même. Avec la 7 tout est revu. Il y a d’ailleurs quelques corrections à apporter, mais ce n’est pas très long. Par contre, il y a un méchant bug. Avant, quand depuis la base A on exécutait un script dans la base B, le fichier de la base B passait au premier plan et si c’était un sous-script, à la fin, en revenant dans la base A, celle-ci passait au premier plan. Maintenant, ça ne fonctionne plus comme ça. Il y a une nouvelle instruction de script qui dit de passer tel ou tel fichier au premier plan. Le bug, c’est que lors de la conversion, cette intruction se place APRÈS la commande d’exécution du script alors qu’elle aurait dû être AVANT. Autre bug, les fiches liées, si elles n’ont pas été validées (curseur cliqué hors d’un champ), ne se mettent pas à jour, l’utilisateur a l’impression que ça n’a pas été fait et il crée à nouveau une fiche liée. Il faut donc ajouter des instructions de validation dans les scripts de navigation. Un peu la galère, ça m’a pris 5-6 heures avec une base de 17 fichiers, env. 500 rubriques et 300 scripts. Mais la 7 ouvre des possibilités et nécessite moins de « jongler » avec autant de fichiers que la 6, mais on se retrouve dans la même situation que les développeurs d’applis, tout réécrire pour optimiser.

Article: Vraiment pas de bol chez PetitMou

La 10.1 c’était pas Puma ????

Bon la 10.0 je sais pas :-(

La 10.0 c’était Cheetah (Guépard) et la 10.1 Puma. Mais on ne disait pas à l’époque « j’ai installé Guépard (ou Puma) », car ce n’était qu’un nom de code. Par contre, dès Jaguar, on a entendu cela beaucoup plus souvent car Apple ne l’a pas abandonné lorsque le produit est sorti. Depuis, la tendance s’est accrue, avec Steve Jobs montrant carrément une image de félin, le comparant à la vache de Microsoft et à l’heure actuelle, sur la page OS X d’Apple, on voit « Tiger sort ses griffes », « Mac OS X Tiger disponible maintenant » et rebelotte dans le texte. Ce n’est que dans le petit encart à droite qu’on apprend qu’il s’agit de la version 10.4 ( Page OS X )

Article: Vraiment pas de bol chez PetitMou

Il n’y a rien d’anormal à changer le nom d’un produit en développement. Ce n’est qu’avec OS 10.2 qu’Apple a systématiquement rajouté le nom du félin après. Qui se souvient des noms de félins de la 10.0 et de la 10.1? Apple a aussi fait cela systématiquement avec ses machines, le Lombard, le Sawtooth, le Blue&White, etc. qui ne sont jamais restés le nom du produit final. Je n’aime pas Microsoft, mais il y a suffisamment de choses concrètes à leur reprocher sans aller leur chercher des poux pour une bête histoire de nom.

Article: Ouah! DxO 3.0, c’est magique!

Eh bien , je suis pour ma part un peu déçu. Fin 2004, j’avais téléchargé la démo et impossible de traiter une seule image, le programme m’indiquait que ce n’était pas les bons boîtier et objectif, alors que j’ai un ensemble EOS 300D + 18-55 standard.

Là, alléché par la 3.0, j’essaie. Eh bien, impossible de télécharger la démo pour mon EOS. Je reçois toujours la version 350D et bien sûr, impossible de tester la correction de la distorsion, du vignettage, et de l’aberration chromatique, qui sont les fonctions qui m’intéressent le plus (le reste, je sais le faire, c’est mon métier…).

Peut-être que ce produit est très bon, mais je trouve que cela manque de sérieux… une fois passe encore, mais deux fois…

Article: Apple a amputé .mac de son antivirus, sans explication…

Origenius, j’avais eu le même pb de ressources bouffées à 99% avec la 7.5, installée chez un client. Et par là, réponse à Filou53. J’avais dû l’installer car leurs Macs s’étaient chopés quelques virus Macro Word et comme ils avaient l’habitude de transmettre des .doc à d’autres entreprises, leurs antivirus, au lieu de désinfecter la pièce jointe l’effaçaient tout simplement. A part ça, le fonctionnement des Macs n’était en rien perturbé. Avant ça, la seule fois où j’ai failli choper un virus, c’était il y a bien 10 ans, et encore, le virus en question ne fonctionnait que sous Mac OS 6 alors que j’étais en 7 et quelque chose.

Mise à part ça, on est tellement habitué à cette absence de virus qu’on peut passer à côté lors de dépannage. Lorsque je travaillais dans le service technique d’un Apple Center, on m’a refilé un iMac qui plantait tout le temps. Les utilitaires n’étant d’aucun secours, réinstallation système et tout fonctionne. Je téléphone au client pour lui dire que sa machine est prête et il me demande: vous avez essayé le jeu dont le CD est dans le lecteur (Quake 1)? Eh bien non, c’était plutôt mal vu par le patron de jouer pendant le travail. J’essaie et impossible de le faire fonctionner. Pris d’un doute, je passe un antivirus et oh surprise, 23 virus différents présents sur la machine. Tous localisés dans un dossier rendu invisible. Le gars avait téléchargé sur un serveur P2P une collection de virus et avait réussi à infecter sa machine en les manipulant!!! Ça lui avait coûté cher (CHF 150.–/h en sav…)

Article: Apple a amputé .mac de son antivirus, sans explication…

Virex, je l’avais acheté en version 7.0, au prix fort. Je n’ai eu que des ennuis et alors que .Mac proposait une version 7.2 qui fonctionnait, pasde màj chez MacAfee. En désespoir de cause, j’avais dû « pirater » la version 7.2 d’un copain qui avait .Mac quelques semaines après avoir acheté Virex. Puis par la suite, je me suis aussi abonné à .Mac et j’ai connu les ennuis de la 7.5. Depuis, basta, plus d’antivirus sur mon Mac et ça va très bien comme ça. C’est dommage, Virex était un excellent produit sous OS9, certains éditeurs ont vraiment de la peine à bien gérer la transition à OSX.

Article: Ce n’est pas l’humeur du jour: la 10.4.1 est à votre service

406, après t’avoir lu, j’ai testé mon XPress 6.5 et j’ai eu le même problème. J’avais désactivé des polices système et pour certaines (Optima, Helvetica Neue …) j’avais carrément effacé le fichier du disque dur. La solution à ce problème s’appelle Font Finagler ( http://www.versiontracker.com/dyn/moreinfo/macosx/22795 ). Il faut passer cet utilitaire qui va effacer les fichiers cache des polices. Il exige le redémarrage immédiat du système et en 10.4, il va réactiver toutes les polices désactivées dans Livre des polices. Ensuite, mon XPress a refonctionné. J’ai désactivé une à une les mêmes polices qu’avant en lançant XPress entre deux pour trouver laquelle cause problème. Eh bien, j’ai pu redésactiver ces polices qui me gênaient et aucun problème, XPress fonctionne toujours.

Article: Oui ou Non ? (1/2)
Sparhawk
, le 09.05.2005 à 09:40
[modifier]
Article: Oui ou Non ? (1/2)

ceci dit, elle fait partie de l’Espace Economique Européen

Lol, elle n’en fait justement pas partie non plus, le peuple ayant rejeté l’EEE à l’époque.

Okazou, je prenais l’écologie comme exemple car la Suisse a été le premier pays européen à rendre obligatoire les pots catalytiques et d’autres mesures. En ce moment, il y a une forte croissance du diesel et il s’avère que les micro-particules produites par celui-ci sont sacrément nocives pour la santé. Il existe des filtres qui sont efficaces à 99.9%. L’Europe introduit des mesures de plus en plus contraignantes à ce sujet, mais elle ne rendra pas ces filtres obligatoires avant 10 ans. Que fait la Suisse? Au lieu de les rendre obligatoires tout de suite, elle suit l’Europe.

Article: Oui ou Non ? (1/2)
Sparhawk
, le 09.05.2005 à 03:06
[modifier]
Article: Oui ou Non ? (1/2)

Passablement compliquée cette problèmatique de l’Europe et du référendum…

C’est bien qu’en France on demande au peuple de se prononcer sur cette constitution, encore faut-il qu’il comprenne ce sur quoi il vote… Dans d’autres pays ce seront les élus qui décideront. Mais là encore, on n’est pas sûr que cela soit meilleur. Je m’explique:

Dans notre petite Suisse, nous sommes habitués à devoir voter pour tout plein de choses, grâce à nos droits uniques d’initiative et de référendum (initiative = nouvelle loi ou modification de loi proposée par des gens du peuple ayant récoltés 100000 signatures, référendum = demande d’une partie du peuple de voter sur une loi décidée par le législatif, 50000 signatures requises). On voit donc que référendum suisse n’est pas la même chose que référendum français. Ça freine la mise en place de certaines lois, mais c’est pas plus mal ainsi. Or, ces dernières années, on constate que nombre de lois décidées par les gens que nous avons élus sont massivement rejetées en votation. Y’a comme un petit truc qui cloche… C’est le décalage entre les promesses électorales et la réalité. Or en Suisse, eh bien le peuple a quand même le dernier mot même s’il s’est fait avoir lors des élections… Affirmation à relativiser en tenant compte de l’effet « manipulateur* des campagnes en vue des votations: comme partout, beaucoup de gens votent en ne sachant pas vraiment ce qu’implique à long terme leur décision.

L’idée de l’Europe n’est pas mauvaise en soi, mais j’ai des doutes… Quand je vois la Suisse, état fédéraliste, où les cantons détiennent la majeure partie du pouvoir, où les différences sont apparemment tellement marquées entre régions distantes de moins de 100 km, eh bien je la vois mal toute petite dans une immense Europe, où sa voix ne vaudra pas grand-chose. Pour le moment, nous avons choisi de ne pas rentrer dans l’Europe et ce qui me désole, c’est qu’au lieu d’accepter cet état de fait et d’en tirer le meilleur parti (dans chaque situation, il y a des avantages et des inconvénients), on ait tendance à mettre en en avant que les désavantages. Avant l’UE, la Suisse a été pionnière dans plein de domaines. Un exemple: l’écologie. Depuis que l’UE existe, cette innovation a quasiment disparu, comme si on se disait que tôt ou tard on sera dans l’Europe, alors à quoi bon faire des lois auxquelles on devra renoncer quand on adhérera, perdant de vue par là qu’on peut être aussi une inspiration pour l’Europe, surtout quand on pense que l’Europe, sous sa forme actuelle, c’est un peu la Suisse en plus grand.

Enfin, nous Suisses, n’en sommes pas encore à discuter d’une constitution européenne, on en est au débat sur les accords Schengen-Dublin, qui selon les sondages sera accepté. L’émission Temps Présent de jeudi dernier était révélatrice: tout d’abord les craintes des douaniers suisses, pour qui ce serait une catastrophe, puis l’avis des Luxembourgeois et des Belges, pour qui c’est bien. Or, à mon humble avis, ce qui ressort de cela, c’est que oui, cet accord est source des risques d’augmentation de la criminalité, à moins que l’on n’adopte la solution luxembourgeoise, mais malheureusement on n’est pas près de voir cela dans notre pays et le bilan risque bien d’être négatif alors qu’il aurait pu être positif. La campagne est axée sur les avantages du SIS, en omettant de dire qu’on aurait très bien pu avoir un accès illimité à cette base de données sans rentrer dans un accord contraignant.

Je m’attends à certaines réactions passionnées à ce post et j’aimerais au préalable signaler qu’il s’agit d’un simple avis, forcément partiel, car je n’ai pas le loisir d’écrire un post de 15 pages sur le sujet…

Article: Les livres et leur salon
Sparhawk
, le 02.05.2005 à 17:32
[modifier]
Article: Les livres et leur salon

Bravo Anne, très bon article. Je partage totalement ton point de vue. J’ai d’ailleurs transmis ton article à Pierre-Marcel Favre (le président du Salon du livre, pour les non-Romands ;-) ) Pour faire suite à ta remarque sur les critiques comme quoi le Salon du livre serait un fourre-tout, j’abonde dans ton sens. M. Favre nous a fait remarquer que le Salon du livre de Paris a vu sa fréquentation diminuer drastiquement ces dernières années, alors qu’il a lieu à Paris, agglomération de plusieurs millions d’habitants, capitale de la langue française, berceau d’une foule d’éditeurs et d’institutions culturelles. Il bénéficie également d’un immense soutien de la presse. Pourtant, cette année, il n’a eu que 140000 visiteurs. Le Salon du livre de Genève attire bon an, mal an plus de 100000 visiteurs, dans une ville de 200000 habitants. Je pense qu’un tel succès est dû à l’éclectisme de la manifestation. Même si on n’est pas passionné de livres, on peut trouver une bonne raison de s’y rendre et, il y a de fortes chances que par la même occasion on s’intéresse aux livres.

Il est vrai qu’à un moment on a parlé de la mort du papier, mais c’était les propos de gourous de l’informatique, qui sont, à mon humble avis, souvent dans un monde à part, loin des préoccupations des gens. A ce propos, je me rappelle mes débuts dans l’informatique, au début des années 80, à l’époque où au niveau informatique personnelle, on ne trouvait que peu de logiciels. Sur mon ZX81, je devais programmer les logiciels que je voulais ou les recopier dans des revues informatiques: Dans ces dernières, on trouvait alors des « prédictions » selon lesquelles dans l’avenir, la plupart des êtres humains allaient devenir des programmeurs… Le même genre de « philosophie » faisait dire, lors de lancement du Mac, que cette histoire de souris, de dossiers, de clic, double-clic, c’était juste un gadget, que la vraie informatique se faisait à la ligne de commande.

Quant à la censure, Internet est un bon complément du papier. Des livres injustement censurés peuvent être diffusés par ce moyen tant qu’une législation en la matière ratifiée par tous les gouvernements du monde n’existe pas. Cet état de fait qui profite à des gens aux visées ignobles (nazis, racistes, pédophiles, etc.) peut aussi bénéficier aux gens honnêtes.

Article: Test de Mail 2, grand cru de la gestion de courrier électronique

« mais pourquoi as-tu boutiqué mon ordinateur » : est-ce une expression suisse?

Oui, mais pas seulement. Il s’emploie aussi dans certaines régions françaises. Il a plusieurs sens: faire quelque chose, bricoler avec difficulté, s’occuper à pas grand’chose. Il a un sens légèrement péjoratif. Par ex. dans « Qu’est-ce que tu es en train de boutiquer? » c’est plus l’équivalent moins grossier de « Qu’est-ce que tu es en train de foutre? » que de « Qu’est-ce que tu es en train de faire? »
Au Congo, il a le sens de: Truquer, manigancer, ourdir un complot, un coup. Par extension, ensorceler.