Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: guru
579 commentaires trouvés.
Article: Les indispensables (et autres) de l’atelier N° 5 : pince-mi, pince-moi

La pince à linge (musique L. Van Beethoven – paroles Francis Blanche)

La pinc’ à linge, La pinc’ à linge,
La pinc’ à ling’, La pinc’ à ling’
La pinc’ à linge, la pin, la pin, la pin, la pin
La pinc’ à linge, La pinc’ à ling’, La pinc’ à ling’
La pinc’ à linge, la pin, La pinc’ à ling’
La pinc’ à linge fût inventée en dix-huit cent quatre
vingt sept,
Quatr’ et trois, par un nommé Jérémie Victor Opdebec,
cinq et deux,
Fils de son père et de sa mère
Neveu d’son oncle et de sa tante et petit fils de son
grand-pèr’
Frèr’ de sa sœur et frèr’ de lait d’un marchand d’beurre

La belle histoire déjà quand il était enfant il montrait
à tous les passants
Son curieux esprit compétent, Il inventait des appareils
Pour épépiner les groseilles, des muselières pour les
fourmis
Et bien qu’il fût encor petit, c’était un mec, Opdebec
C’était un mec, un drôle de mec, un fameux mec
Et de Lu beck jusqu’à la Mecque il n’y avait un si chouette
mec,
Jérémie Victor Opdebec.

Dans les champs, près de chez son père,
Le linge blanc dans la brise légère
Semblait lui dire avec le vent « pinc’ à linge » « pinc’ à
linge »
Il faut au linge fin et trop léger
Une pince pour le pincer, pour le pincer, pour le pincer, le
pincer
Et dès lors dans sa tête l’obsession qui l’inquiète
« Le pincer », « le pincer », puis un jour, Euréka ! Il avait
trouvé.

Prenez deux petits morceaux de bois
Que vous assemblez en croix
Avec un p’tit bout de fil de fer faites un ressort en
travers
Vous saississez cet instrument entre votre pouce et votre
index
Vous le serrez en appuyant afin qu’il soit bien circonflexe
Enfin vous l’approchez du linge, du linge à faire sécher
et vous lachez.

C’est ainsi que Jérémie Victor Opdebec, Opdebec,
Dans un éclair de son génie à su doter
Les lavandières, les blanchisseuses du monde entier
D’un’ pinc’ à ling’, qui protègera la liberté à
l’humanité
Pinc’ à ling’, pinc’ à linge, grâce à toi maintenant,
Nos chemisettes, nos chaussettes résistent au vent,
Et nos cal’çons dorénavant répondront présent.

Et l’ouragan peut tonner, l’orage se déchaîner
Nous, grâce à la pince à ling’ on est protégé, paré,
sauvegardé,
On aura toujours de quoi espérer.
Amis, amis chantons en chœur, la louange et l’honneur
De notre bienfaiteur : Jérémie Victor Opdebec
Jérémie Victor Opdebec,Jérémie Victor Opdebec bec, bec
Bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec,
Bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec.

Article: Etre féministe : et vous ?
guru
, le 15.06.2016 à 10:47
[modifier]
Article: Etre féministe : et vous ?

Tu le sais, Madame, je crois que te l’avoir dit de vive voix, mon grand-père Arthur m’a inculqué le respect des différences et il m’a marqué à jamais. Il était féministe et le disait. Il refusait de considérer l’Autre comme inférieur ou supérieur tout en acceptant ses différences. Ma grand-mère a travaillé en usine durant une grande partie de sa vie, elle a été une des premières contremaîtres femmes dans l’industrie textile. Ma mère a toujours travaillé, elle aussi.

Je me sens profondément féministe et je le dis depuis toujours. J’adore la citation de Marilyn, je crois qu’elle dit tout ce qui doit être dit…

Comment peut-on ne pas être féministe dans l’acception de terme tel que tu le définis. Je t’embrasse fraternellement.

Article: Charlebois R. et J.
guru
, le 08.06.2016 à 15:27
[modifier]
Article: Charlebois R. et J.

J’ai eu l’occasion de l’enregistrer au Festival de la chanson française de Spa en 1975. Je l’aime beaucoup moi aussi:

« Je suis un gars ben ordinaire
Des fois j’ai pu l’goût de rien faire
J’fumerais du pot, j’boirais de la bière
J’f’rais d’la musique avec le gros Pierre
Mais faut que j’pense à ma carrière
Je suis un chanteur populaire »

Quant à la sono des concerts, c’est souvent n’importe quoi.

Article: Ces technologies qui ont marqué ma vie

Le top dans l’évolution technologique est pour moi l’arrivée du plastique, précédé par la bakélite (cocorico invention belge). Mes petits enfants ne peuvent pas réaliser que quand j’avais leur âge, la matière plastique n’existait pas… bouteilles en verre, laitier qui passe chaque matin. Dur, dur, maintenant d’imaginer notre vie sans cette matière multiforme.

Ensuite, je crois que le transistor a tout fait basculer et je ne parle pas de l’objet Braun T3 que j’ai aussi possédé et adoré, car auparavant c’était le poste à galène en cachette dans le fond de mon lit.
Le transistor était la porte ouverte à toute l’informatique actuelle, et à la communication dans sa globalité. J’ai déjà parlé du Nagra mais il y aurait tellement d’autre choses à mettre en exergue…

Article: Adoptez un gecko !
guru
, le 17.05.2016 à 17:39
[modifier]
Article: Adoptez un gecko !

Décidément, les reptiles sont pleins de surprises. Je connaissais les conclusions de l’article (merci Zallag) sur l’adhérence des geckos mais maintenant c’est beaucoup plus clair.

Les tritons, qui ne sont pas des reptiles mais des batraciens, sont également des êtres extraordinaires puisqu’ils sont capables, après ablation d’un membre, de le reconstituer en entier, chaque cellule recréant la cellule qu’elle remplace. Chacune étant de fait une cellule souche. Des labos étudient les salamandres et les tritons car le compréhension de ce phénomène ouvrirait des portes incroyablement prometteuses à la chirurgie.

@ Jean Claude, je confirme ce que dit Modane. Un ami vétérinaire m’a dit, si tu veux des hiboux chez toi, tu dois avoir des souris…

Article: Adoptez un gecko !
guru
, le 16.05.2016 à 10:26
[modifier]
Article: Adoptez un gecko !

@ Franck: avant que tu trouves un gecko à Bxl, la Flandre sera sous eau…

@ pter: Oh oui, en Asie ils sont très bruyants, ici, par contre, on ne les entend jamais…

@ guillôme: je vais donc laisser toutes mes portes ouvertes pour ne pas être taxé de capture de gecko. Mais c’est vrai que l’espèce est protégée et qu’on n’a pas le droit de les capturer… C’est pareil pour les couleuvres et, malheureusement, ici, les gens les tuent souvent.

Article: Les produits Cuk deviennent des freewares

Quel courage. J’ai abandonné l’idée de mettre à jour les logiciels que j’avais créés pour la RTBF. Ils étaient écrits en 4D et les mises à jour successives m’ont rendu fou (je l’étais déjà un peu)…
L’achat des licences n’en valait plus la chandelle, c’est vrai qu’ils font très fort, chez 4D…

Je vais essayer Cuk Multiplic’ et Cuk Calcul mental avec mes petits enfants. Merci François.

Article: Y fait pas bon…
guru
, le 09.05.2016 à 09:18
[modifier]
Article: Y fait pas bon…

Ce qui est inquiétant, c’est de voir ses potes disparaître les uns après les autres… et chez moi, ça a commencé très tôt: mon cousin préféré à 15 ans, mon meilleur ami à 23, ma cousine favorite à 35; j’en passe pour ne pas vous démoraliser. Heureusement, ma maman a tenu en pleine forme jusqu’à 99 ans ce qui me laisse quelque espoir.

Je fais moins de sport, opération à la hanche oblige, je me fatigue plus vite, mais je compute toujours aussi efficacement et je vis mes 74 ans avec beaucoup de sérénité. La seule vraie angoisse serait que l’un de nous deux reste seul(e), ce qui arrivera forcément. A moins que…

Article: Déclaration à une autre pomme
guru
, le 19.04.2016 à 10:29
[modifier]
Article: Déclaration à une autre pomme

Etant à 20 km de Pontedera, où se trouve l’usine et le musée Piaggio, je m’y rend chaque année. Et j’y suis allé il y a 5 jours justement. Cet article, superbement complet, me ravi.

J’ai abandonné la Vespa depuis très longtemps car je n’aime pas les petites roues mais j’ai roulé, jusqu’à l’année passée, sur un Berverly 500 sortant, lui aussi, de l’usine de Pontedera.

Je vous invite à revoir ces humeurs successives: http://www.cuk.ch/articles/2676 et http://www.cuk.ch/articles/3578 et http://www.cuk.ch/articles/19393

Je confirme tout le bien que je pense des grandes roues de mon Wave…

Article: Essai (relatif) du Lumix DMC-TZ71

Puisqu’on parle du Lumix GX8, il se fait que je l’ai ajouté à mon équipement car je possède les deux meilleurs objectifs µ4/3: les Zuiko 12-40 ƒ/2,8 et 40-150 ƒ/2,8 que j’utilisais sur mes Olympus OMD-EM1 et OMD-EM5 mkII. J’ai donc remplacé l’EM5 par un GX8.

Qu’en dire? La stabilisation est au niveau de celle de l’EM1, c’est-à-dire excellente. L’obturateur électronique permet des vitesses de l’ordre du 16000e de sec sans un bruit, pratique pour l’animalier. Le capteur de 20,3 Méga/pixels est d’une qualité intéressante par sa définition et sa colorimétrie.

Bref, mes objectifs Zuiko sont plus souvent sur le Lumix que sur l’EM1 avec beaucoup de plaisir à la clé…

Par contre, j’ai effectivement oublié les compacts au profit de mon iPhone 6S+ qui me sert aussi de liseuse.

Article: Une forme de « coming out »
guru
, le 14.03.2016 à 09:38
[modifier]
Article: Une forme de « coming out »

Oh quelle joie (et le mot n’est pas trop fort) de te voir de nouveau parmi nous. Tu sais à quel point ce que tu exprimes me touche. Je suis sûr que Mme Guru sera de mon avis.

Souvent, dans les familles, tout le monde est touché ce qui rend la situation encore plus difficile. Mais bon, quand le diagnostic est posé, il est plus facile de vivre avec les différences.

Bienvenue dans ton monde.

Article: Ah j’oubliais, juste une dernière chose…

Quelques coups de cœur en vrac:

D’abord, deux bouquins qui ne sont pas des polars mais des études historiques qui se lisent comme des polars:
Michel Deville, « Kampuchea » et David Van Reybrouck, « Congo, une histoire »

Douglas Preston, « le monstre de Florence » (une vraie enquête),
R.J. Ellory, « Seul le silence » et « Les neuf cercles »,

Quelques auteurs:
Andrea Camilleri, Michael Connelly, Elizabeth George, Henning Mankell, Camilla Läckberg, Lawrence Block, Jean-Christophe Grangé, etc.

Avec une relecture de grands classiques: Maurice Leblanc, Gaston Leroux et surtout, surtout les livres de la grande période inspirée d’Ellery Queen, deux cousins qui ont commis quelques chefs-d’œuvre comme « La décade prodigieuse » et « La ville maudite ». On peut encore les trouver dans les bouquineries, n’hésitez pas !

Article: Open bar de mars
guru
, le 07.03.2016 à 09:40
[modifier]
Article: Open bar de mars

Maverick est très stable et j’y suis, j’y reste !

Il semble que les DMG d’El Capitan ne soient plus reconnus et qu’il faille impérativement ramener une nouvelle version depuis le web. Cette boulimie de connexion, dans un sens comme dans l’autre (cloud, etc.) me semble une aberration. J’ai peur d’y voir ce qui s’y cache…

Article: A vous, qui n’aimez pas que je te dise tu.

En wallon, le tutoiement est une impolitesse; c’est ainsi que mes grands-parents se disaient vous et, pour moi, ça avait un petit côté exotique.

Par contre, dans le cinéma et la TV le tutoiement est de rigueur: on travaille ensemble dans la même direction. Avec certaines personnes qui m’impressionnaient, j’avais du mal à tutoyer même après leur demande. Ce fut le cas avec le prof qui m’a appris le principal de mon métier même lorsque nous sommes devenus des collègues; il a fallu quelques années pour que le « tu » sorte naturellement.

Cela dit, je ne suis jamais vexé lorsque quelqu’un que je connais me tutoie… pour les autres, ils attendront que nous gardions quelques vaches ensemble.

Article: Et une Clean Install, une!
guru
, le 30.01.2016 à 10:53
[modifier]
Article: Et une Clean Install, une!

Je plussoie sur l’indispensable DiskWarrior. Il répare ce que les autres utilitaires oublient. Seul bémol, il doit démarrer d’un disque de démarrage différent. J’ai installé un système minimum avec CloneX sur une clé USB sur laquelle se trouve également DiskWarrior et quelques utilitaires de sauvetage.
Quant à la clean install, elle n’est effectivement valable que si on réinstalle tout manuellement et un par un…

Article: De Bruxelles au Pajottenland
guru
, le 27.01.2016 à 10:06
[modifier]
Article: De Bruxelles au Pajottenland

Merci Franck. Permet-moi de revenir sur le Musée du train pour signaler qu’il a été conçu avec la collaboration de François Schuiten, architecte et dessinateur, de BD entre autres. Schuiten est un personnage important de la vie culturelle bruxelloise. On lui doit également la résurrection de la maison Autrique, première maison dessinée par Victor Horta. Au delà des inepties proférées actuellement sur Bruxelles, le Musée du train est une raison supplémentaire de venir nous rendre visite.

Ah oui du côté de Liedekerke et d’Affligem, il y a encore quelques brasseries artisanales où l’on trouve des bières intéressantes, mais ce n’est peut-être pas compatible avec le vélo?

Article: Celui qui a sauvé le son de mon hybride: le Røde Videomic X

La différence fondamentale entre l’image et le son tient évidemment à la différence de comportement des ondes sonores par rapport au flux lumineux. Quelle que soit la qualité du micro, c’est de sa position que dépend l’adéquation du son avec l’image… Et un micro sur la caméra ne respectera généralement que l’axe de prise de vue et de son mais pas la grosseur du plan. Il n’y a pas de « micro zoom »… La suppression du preneur de son ou du perchman dans la fabrication audiovisuelle actuelle explique la mauvaise qualité des bandes sonores. De même que la volonté (ou l’incapacité) de filtrer les fréquences basses -au nom d’une hypothétique recherche de « vérité » sonore- rend beaucoup de bandes-son confuses. Bref, c’est bien d’utiliser de bons micros mais, installés sur le caméra, ce ne sera jamais qu’un pis-aller.

Article: Bookeen, la lecture numérique en toute simplicité

Livrophage compulsif, j’ai essayé plusieurs types de liseuses pour me stabiliser sur la Kobo Glo. Pourquoi celle-là?
1. pour sa taille qui me permet de l’avoir toujours dans la poche de mes pantalons.
2. parce qu’elle utilise un format ouvert (epub).
3. parce que son éclairage ne nuit pas trop à la consommation.
4. parce qu’après l’avoir initialisée, elle se gère comme un disque USB.

Ne soyons pas angéliques, il est possible d’enlever le DRM de tous les livres et donc de les prêter s’il échet.
Last but not least: alors que lors de mes voyages, j’emportais 2 à 3 kilos de livres avec moi, grâce à ma liseuse, j’ai réduit la taille et le poids de ma valise et j’ai plus de 1000 livres dans ma besace électronique.

Je ne passerai pas à Kindle à cause de son format propriétaire et parce que Amazon me gonfle…

Article: C’est bientôt Noël, des cadeaux sous forme de livres (part one)

Sans vouloir être pédant: Jules Verne (sans s) et Henri Vernes (Bob Morane) qui n’était pas son fils ;-) et qui à fait le bonheur de mon adolescence (comme Jules d’ailleurs). Voilà deux auteurs (Hergé et Vernes) qui ravivent un peu l’étoile de la Belgique en ces temps difficiles…

Article: Antidote 9: il parle anglais maintenant! (MAJ le 9.12.2015)

Ma tranche d’âge ayant été sacrifiée par l’éducation nationale française par l’apprentissage de la lecture en méthode globale complète, Antidote m’a beaucoup aidé

Curieux, moi aussi, méthode globale, Freinet, Decroly, etc. et j’ai plutôt une bonne aurtografe… Comme quoi, je ne crois pas que tel ou tel système soit franchement mauvais ou bon. Mais bon, vive Antidote quand même !

Article: Vivre
guru
, le 25.11.2015 à 12:38
[modifier]
Article: Vivre

Le samedi 14 je rentrais d’Italie vers la Belgique. J’ai donc passé les frontières entre Bâle et Mulhouse (seuls les douanier suisses étaient présents) et entre la France et le Luxembourg (personne en vue)… Simple constat.

Au delà des considérations, très mal informées d’ailleurs, développées dans l’éditorial du Monde (lundi 24/11) qui fut très mal perçu en Belgique, il reste les chats (voir ici)

Si on peut ne pas être d’accord avec la manière dont le gouvernement belge traite la situation – mais qui connaît exactement la marche à suivre en l’occurrence – il faut noter la zenitude prudente de la population et espérer que l’avenir ne nous réservera plus de mauvaises surprises.

Quant à l’amalgame… (voir ici)

Bonjour de Bruxelles !

Article: Créer un site web, c’est si facile

Dès 1994 j’ai dû créer et mettre en ligne le site naissant de la RTBF. Avec un assistant, nous avons tout fait « à la main », sur Mac, en HTML pur avec PageSpinner. Tout compris, il nous a fallu deux ans pour concevoir et mettre en ligne le site. Un des problèmes particulièrement aigu était de rendre le site compatible aux différents butineurs dans les différents systèmes. Un autre était de compacter le code afin d’être accessible rapidement quel que soit le réseau employé (à l’époque les utilisateurs utilisaient des modems dont la vitesse allait de 1400 bs à 2800 bs)

C’est dire à quel point l’article est intéressant pour moi, qui n’ai plus mis les mains dans le cambouis depuis quelques années. Ca me donne envie d’y revenir. Merci.