Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: J. Chevallerau
1 commentaires trouvés.
Article: Et de quinze! Mais ce n’est pas la joie…

Bonjour à tout le monde.

Je fais partie d’une communauté que je crois large de lecteurs anonymes et silencieux de Cuk. Je ne m’étais encore jamais connecté, ayant l’impression de ne pas avoir grand-chose à apporter et aussi un peu l’impression que j’aurais en le faisant essayé d’entrer dans une famille dont je ne faisais pas vraiment partie.

Et pourtant, Cuk.ch fait partie des sites que je consulte quotidiennement, probablement depuis environ (seulement) 3 ans. J’apprécie la diversité des thèmes, même si certains m’intéressent moins que d’autre, j’apprécie la façon dont ils sont traités et la diversité des styles d’écriture.

Je ne commente que très peu ce que je lis. J’ai depuis longtemps pris le parti de dire parfois que j’aime ce que j’aime et d’ignorer le reste.

En lisant cet article et les commentaires qu’il suscite, j’ai eu envie d’apporter mon témoignage et d’exprimer mon admiration pour le travail fait par François Cuneo et tous les rédacteurs. Je comprends bien sûr la lassitude que François Cuneo peut ressentir. Je ne supporte pas les gens qui n’ont d’autre moyen d’exister que déverser toute leur rancœur et leur frustration sur les sites sur lesquels ils se perdent.

J’ai donc eu envie aujourd’hui de créer un compte pour pouvoir exprimer ce que je ressens et qui , j’en suis sûr, doit être partagé par nombre de lecteurs passifs.

Si Cuk.ch doit s’arrêter, ce sera une perte dans le paysage d’internet. Dans le mien en tout cas.

Je ne suis pas un expert en forum et autres sites d’expression et de discussion, mais n’y aurait-il pas moyen de faire que chaque personne ayant un compte pour pouvoir commenter adhère à une charte et que celui ou celle qui s’en écarte ne puisse plus s’exprimer, ou que son commentaire soit supprimé? Un modérateur, ou un groupe de personnes, qui ne seraient peut-être pas François Cuneo et les créateurs de la première heure, pourrait veiller au respect de cette charte.

Désolé pour ce texte un peu long peut-être, mais il fallait bien cela pour exprimer ce que je voulais dire aujourd’hui.

En tout cas, merci pour ce que vous m’avez apporté, et bonne année et bon vent à toutes et à tous.

Jérôme