Profitez des offres Memoirevive.ch!
Citoyens suisses, et si vous réagissiez contre l’immonde?

Salut ami, amie!

C’est avec un grand plaisir que je vous retrouve, même si vous l’avez peut-être vu, cette année, je n’ai pas vraiment déconnecté avec Cuk.ch.

J’avais écrit une petite humeur pour renouer le contact, sur mon balcon, à Fabregas, toute prête à paraître en ce jour, mais voyez-vous, certaines choses m’ont fait changer mes plans au dernier moment.

Cette humeur, je la garde pour bientôt, j’en écris une autre, parce que je suis en colère, comme dirait Ségolène.

À peine rentrés, comme d’habitude, nous plongeons sur nos piles de courrier en vrai papier, que les gentilles personnes qui s’étaient occupées de nos animaux avaient fait monter propre en ordre, sur le bout de la table de la cuisine.

Voyons voyons…

Les journaux, les deux “Hebdo”, les deux “Revue Automobile”, des factures, ah tiens, là aussi, des factures, et sous la pub pour Jumbo… eh, la facture de l’Espace, dont j’avais dû refaire les 4 disques de feins ainsi que bien entendu les plaquettes, juste après avoir dû changer l’échappement (expertise technique oblige).

T’ends voir, ça va faire combien tout ça… Glups… ah oui, quand même…

Bon…

Mais, et ça, c’est quoi?

Initiative populaire fédérale pour le renvoi des étrangers criminels (initiative sur le renvoi)

Ami qui n’est pas Suisse, je te renvoie à Wikipedia pour comprendre ce qu’est en Suisse une initiative populaire.

En résumé (toujours selon l’encyclopédie: L’initiative populaire est un droit civique qui existe en Suisse et permettant à des citoyens de proposer un texte de loi (initiative législative, uniquement au niveau cantonal) ou une modification de la constitution (initiative constitutionnelle, au niveau fédéral). Le texte est ensuite soumis à une votation populaire qui l’acceptera ou non. Dans le cas d’une initiative législative, une consultation populaire et cantonale est demandée pour approuver une nouvelle loi ou modifier une loi existante conformément aux vœux des initiants. Là encore, les conditions varient selon les contextes institutionnels.

Ces initiatives populaires sont l’essence même de la démocratie directe, je l’apprécie fortement, évidemment, même si souvent, ces initiatives vont à l’encontre de ce que j’estime être bon pour mon pays.

Mais comme il s’agit de mon opinion, et que voyez-vous, je comprends très bien qu’on puisse en avoir une autre, je trouve ce droit d’initiative extraordinaire, et je suis très heureux d’être dans un pays qui nous permet d’en jouir.

L’initiative qui se trouve dans mon courrier du jour, elle est signée par l’UDC, l’Union démocratique du Centre, tellement mal nommée puisque depuis quelques années carrément d’extrême droite.

Pour vous dire, ce parti est le premier de Suisse actuellement, à la lutte pour cette première place avec le parti socialiste.

Pour vous dire aussi, elle était dirigée par Christoph Blocher, devenu depuis 4 ans l’un de nos Conseillers fédéraux. J’ai déjà parlé de ce Monsieur ici.

Pour vous dire encore, Christoph Blocher prépare des lois qui sont montrées en exemple par un Monsieur que d’autres connaissent bien, Jean-Marie Le Pen.

Pour finir, l’UDC n’est pas seulement d’extrême droite, elle est aussi xénophobe.

Cela pour vous mettre en situation.

Or donc, je savais que ce parti n’était pas de ceux que je fréquenterai, même si je sais que l’UDC vaudoise, par tradition, est beaucoup moins extrémiste que l’aile alémanique, certains se sentant d’ailleurs un peu coincés par les prises de position des durs de Zurich.

Mais là…

Cette initiative pour le renvoi, qui vise à expulser tout étranger ayant commis des délits, dépasse pour moi l’entendement.

Pas vraiment pas son contenu, même si…. Je ne cherche pas à faire de l’angélisme. Je suis pour qu’on serre la vis en matière de délits, que ce soit pour les étrangers ou pour les Suisses.

Tout le monde n’est pas beau, tout le monde n’est pas gentil. Que certains cherchent à trouver des solutions, qui ne sont peut-être pas bonnes, c’est leur droit. Je comprends, je me bats éventuellement contre, je suis d’accord de discuter.

MAIS LÀ!

Ce qui me frappe, c’est ça:

image

Je n’ai pas besoin d’en dire plus, vous l’aurez compris. On se croirait au pire moment des années trente, lors des campagnes anti-juifs.

Ce qui me dépasse:

  • c’est qu’un parti OSE faire paraître un dessin d’affiche comme ça, et le mettre partout sur les panneaux d’affichage, y compris sur son site Internet, et l’envoyer à tous les ménages suisses;
  • qu’on trouve des gens capables de dessiner un truc aussi immonde et nauséabond;
  • que je vive dans un pays qui permette ce genre de saloperie de campagne.

Oui, c’est ça qui me frappe le plus: comment? Aucune association n’a porté plainte?

Mais nous avons pourtant une loi antiraciste? Elle ne peut régir contre ce dessin, contre cette campagne?

Je ne suis pas juriste, mais merde quoi!

Bon.

Alors que faire?

J’ai reçu d’un de mes amis un mail sympa cet après-midi, qui me proposait de faire passer un message que je trouve hyper intelligent.

Je résume: nous avons reçu, comme des centaines de milliers de ménages, cette feuille d’initiative de l’UDC à faire signer, puis à renvoyer gratuitement (Ne pas affranchir) pour nous au siège de ce parti.

J’ai bien écrit pour nous parce que l’UDC va devoir payer elle pour chaque feuille renvoyée par la poste! Le “Affranchi à forfait” n’existant plus en Suisse. Chaque feuille est comptabilisée, puis facturée à l’UDC!

Donc il suffit pour que ce parti, bien que très riche, reçoive… la monnaie de sa pièce, de lui renvoyer la liste, sans aucune signature, et bien entendu sans le moindre timbre.

C’est 500’000 francs (300’000 €) que ça peut leur coûter, si tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux jouent le jeu! Hi hi!

J’ai voulu le faire, trop tard, Madame Cuk l’avait déjà fait en ajoutant sur le dessin

image

Chérie, je t’adore quand tu es fâchée!

Je suis tombé également, plus tard, sur l’origine de cette démarche, issue des jeunesses socialistes, eh oui. Au moins, il y en a qui bougent! Merci à eux.

Enfin, un petit message aux membres du parti UDC dans le canton de Vaud, par tradition, dont je parlais avant.

Et si vous changiez de parti maintenant qu’il n’y a plus le moindre doute?

Parce que je m’excuse, mais maintenant, vous n’avez plus la moindre excuse.

Dernière chose: nous avons reçu dans nos municipalités une sorte de consigne nous demandant, pour les prochaines élections fédérales, de passer par-dessus les partis, et de voter pour les gens de notre région avant tout. Et de faire passer le message.

Jamais, vous m’entendez, JAMAIS, je ne voterai pour un quelconque UDC, et jamais, je ne ferai passer ce genre de messages à mes concitoyens.

Ils voteront UDC s’ils veulent, mais en le faisant, je ne suis pas persuadé qu’ils feront du bien à leur région.

Je vais fêter le 1er août aujourd’hui, mais j’ai honte.

Honte d’être dans un pays, que j’aime pourtant, mais qui laisse des choses pareilles passer sans réagir.

On est mal, là…

81 commentaires
1)
Hervé
, le 01.08.2007 à 00:14
[modifier]

François,
Je suis heureux d’être le premier à te dire que j’applaudis des deux mains et que je n’ai pas attendu la suggestion des jeunesses socialistes : reçue hier matin, la feuille est repartie hier après-midi avec la mention : Refusé. Et sans timbre évidemment.

2)
David Klaus
, le 01.08.2007 à 00:22
[modifier]

Bon moi le 1er aout c’est pas pour cette année parce que je pars en Allemagne à un festival.

Je n’ai pas trop envie de parler de cette initiative. Mais pour résumer, je pense qu’il y a PARFOIS de “bonnes” idées de la part de l’UDC. Une volonté de faire bouger les choses. Mais le problème c’est que c’est rarement de la bonne manière et les mesures sont trop extrêmes. Quoique je sois aussi pour qu’on serre la vis mais que ca soit pareil pour tout le monde.

Quand à l’image François, je ne dis pas que tu te trompes. Mais moi je l’interprete comme l envie de chasser les moutons noirs de la Suisse. Mais dans le sens ou ce mouton noir est la criminalité. Mais il est vrai que le parralelle entre le mouton noir et une personne “de couleur” peut être vitre fait. J’avoue que ca m’a choqué un ptit peu aussi.

Voila c’était mon commentaire à 20 centimes.

3)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 00:33
[modifier]

David, il n’y a pas de maladresse de leur part.

C’est VOULU! C’est tout.

Au pire, même en admettant la maladresse, ils auraient pu retirer tout ça. Mais non, ils en sont fiers.

4)
mackloug
, le 01.08.2007 à 00:44
[modifier]

Salut François,

C’est assez marrant, car quand c’est passé sur TSR il y a déjà un moment, j’ai dis à ma femme, j’en connais un qui risque de réagir… Et les jours ont passé et rien du coté de chez Cuk.

Et là, enfin ! François est de retour !

Bon, sur le fond, moi qui ne suit pas de gauche, je signe des deux mains… pour le second dessin. A coté de votre Blocher, notre Jean-Marie est un agneau… blanc ? Tu as raison de réagir et sur ce coup, je gueule et je brandis ma pancarte contre ça avec toi !

6)
Inconnu
, le 01.08.2007 à 01:13
[modifier]

Cette campagne me fait rire… Mais rire dans le sens où je la trouve pathétique car vraiment fausse et empreinte de clichés types, et parce que je pense à l’image que le monde a de nous et ce que nous faisons pour y rester fidèle, c’est à dire : rien.

Toutefois, j’ai le même point de vue de mon homonyme. ;-) Quant au côté légal… Je laisse Mary s’en occuper, mais il ne me semble pas qu’on puisse utiliser la loi anti-racisme, même si le dessin est ambigu.

8)
MrTuTu
, le 01.08.2007 à 03:05
[modifier]

je trouve que c’est très bien de faire bouger les choses, mais cette initiative est déplacée, même mal saine. En gros, les étrangers sont les bienvenus s’ils sont :

  • des sportifs
  • des héritiers
  • des travailleurs que l’on peut renvoyer après 30 ans de travail en Suisse.

Les autres, passez votre chemin. C’est très cliché, mais c’est assez leur point de vue et l’UDC aime bien les slogans qui frappent de simplicité, comme si c’était aussi facile.

Je n’aime pas la violence et encore moins quand on sait qu’il y a des étrangers impliqués. Etant donné la préférence des médias pour les actes commis par des étrangers, c’est extrêmement facile de dire “foutons les dehors”. Mais bêtement, quand un “délinquant étranger” commet un délit sans papier et sans révélé sa nationalité, que fait-on ?

je réfléchis encore sur le texte que je vais mettre à la place de la signature car bien que je ne suis pas socialiste du tout, il y a des limites.

Le Monde de TuTu

9)
Okazou
, le 01.08.2007 à 06:18
[modifier]

Bretagne-Sud, 17 juillet, 21 heures

Un peu frisquet, ce soir, mais la baie est lumineuse. Les îles, en pointillés, marquent bien l’horizon et les phares endormis depuis l’aube sont encore au repos. La mer, d’acier étincelant, à l’ouest, est verte devant moi, ardoise à l’est. Les sternes voltigent en criant et plongent comme des flèches sur le fretin qui s’agite sous elles. Le repas rituel et tardif des immatures gloutons. Le sable est frais et une bande de tourne-pierres trottinent tête basse dans les vaguelettes mourantes en quête de puces de mer. Un bouquin sur les genoux, je suis bien, dans mon petit univers au parfum d’iode, de sel et d’algues.

Un groupe s’approche. Un grand gaillard bronzé, crâne rasé, me fixe comme si j’étais de trop dans son champ de vision. Devant lui, plus bas, à le toucher, des cheveux jaune sale, un tricot rayé, un pas embarrassé. Lunettes d’écaille masquant un (demi-)regard indéchiffrable. Un rictus acrimonieux marque le visage lourd et épais, comme le corps : Le Pen, son chauffeur garde du corps, sa femme et un couple d’amis. Ils repasseront quelques minutes plus tard pour vider les lieux, plus loin, dans une grosse Peugeot aux vitres noires.

Soirée gâchée. Quelle que soit ta capacité à rester détaché tu te passes un film. Tu vois ce type au Viet-Nam (patrie de ton ex) abattre du « viet » sous les ordres de Bigeard (celui qui n’a jamais rien regretté), tu le vois s’envoler, après la déculottée de Dien-Bien-Phu, vers l’Algérie sous les ordres du même pour régler une bonne fois les « événements » provoqués par ces « bougnoules » qui se voudraient indépendants auxquels on fera goûter à la fée électricité pour les rendre loquaces et peut-être même par pur plaisir dans de grands éclats de rire. Tu le vois ensuite, député populiste, au côté de Poujade dénonçant « l’État vampire » et reprochant ses origines juives à Mendès-France, puis côtoyer Tixier-Vignancourt avant de devenir celui que nous connaissons. Tu le vois aussi diriger sa maison d’édition de chants et de colifichets nazis. S’est-il un jour affublé d’un authentique uniforme nazi et entraîné, devant sa glace, à lancer son bras extrêmement droit vers son reflet, le regard dur et les lèvres pincées, s’admirant à s’en tremper l’entre-jambe de jouissance égotiste ?
Sur la bande sonore tu l’entends parler de « point de détail de l’histoire » de « Durafour crématoire » de « sidaïques », tu l’entends aussi se féliciter de proposer dans son programme des mesures prises en Suisse (si les Suisses eux-mêmes l’ont fait…) par un certain Blocher.

Mais là, dans un aller et retour de cinq minutes, tu as vu un vieil homme sur le visage duquel ne se lisent plus que rancœur et amertume, insensible à la beauté qui l’entoure, plus attentif désormais à regarder, à ses pieds, la terre qu’il rejoindra bientôt.


Un autre monde est possible.

10)
Zorino
, le 01.08.2007 à 07:54
[modifier]

Merci de faire passer le message François.

Cette affiche est dans la droite ligne des campagnes udc, il y avait l’initiative contre les abus dans le droit d’asile:

et l’affreuse affiche contre les naturalisations:

11)
Inconnu
, le 01.08.2007 à 08:20
[modifier]

Salut François, Beaucoup de bruit pour rien; les affiches montrées par Zorino sont à mon sens beaucoup plus violentes… C’est intéressant comme les affiches de l’UDC jouent le rôle de tests de Rorach. Tu vois une personne de couleur, j’y vois l’illustration du “mouton noir”. Bref, pas de quoi fouetter un chat. Cela dit, je ne voterais pas pour cette initiative comme, je te rassure François, la majorité des Suisses (prévision 60 % non et un socle de 40 % de oui). Finalement, ce genre de message finit directement à la poubelle chez nous, mais l’idée de le renvoyer à l’expéditeur est une mauvaise. Avec 25 % d’UDC en Suisse, est-ce que les jeunesses socialistes oseront envoyer de la documentation tous ménages lors des prochaines votations ?

12)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 08:51
[modifier]

lilou, c’est vrai que les affiches de Zorino (enfin, celles que Zorino nous montre:-)) sont épouvantables aussi.

Dans celle-ci, évidemment, on peut voir le mouton noir. C’est vrai, sauf si c’est l’UDC qui l’a faite, ce qui est le cas. Elle continue dans la ligne.

Et non lilou, ce n’est pas du bruit pour rien. Si tu laisses passer ça… J’ai justement l’impression que ce qui est grave aussi, c’est qu’on s’habitue, et qu’on se dise que c’est du bruit pour rien.

Pour la fin de ton message, c’est clair que les socialistes vont avoir quelques retours par la suite.

Là, en ayant reçu cette feuille d’initiative, j’ai le sentiment d’être agressé chez moi, à la maison.

Je renvoie donc.

13)
Menalb
, le 01.08.2007 à 09:05
[modifier]

Mille bravos François pour ta prise de position. (On ne se connait pas François, mais j’e prends la liberté de te tutoyer, un tutoyement synonime de “chapeau bas”.)

J’ai piqué la grosse colère hier matin en relevant mon courrier et j’ai balancé la “chose” dans la boîte à papiers de l’immeuble.

Pour moi, ce premier août face à l’agression des extrémistes politiques, c’est simplement l’anniversaire de ma fille, née un soir de fête nationale, pendant le discours du Maire.

14)
Guillôme
, le 01.08.2007 à 09:18
[modifier]

Moi ce qui me choque ce n’est pas l’affiche, c’est le fait que personne ne s’offusque de l’idée de fonds! La double peine pour les étrangers? L’arbitraire vis à vis d’un criminel où la loi prime sur la justice?

Il y a toujours les meilleurs raisons du monde pour justifier les mesures qui vont à l’encontre de la liberté, de l’éthique ou du bon sens. Tiens d’ailleurs, pourquoi ne pas rétablir la peine de mort en France? Ben oui, tant qu’à faire, autant éliminer des prisons des gens condamnés à la perpétuité qui coûtent chers et qui ne servent à rien! En plus, ça coûtera moins cher qu’une expulsion.

Mais bêtement, quand un “délinquant étranger” commet un délit sans papier et sans révélé sa nationalité, que fait-on ?

On ne fait rien car si on en est là, c’est qu’il est déjà trop tard. La question n’est pas que fait-on si… mais peux-t-on simplement envisager une seconde des traitements différents entre étrangers et citoyens!

Bon allez, je me lache, j’ai décidé de marquer un point godwin : Pour ton délinquant étranger, il suffit de voter une loi qui oblige tout étranger à broder sur ses vêtements sa nationalité. Bon, il y en aura toujours qui frauderont mais là aussi j’ai quelques recettes qui ont fait leur preuve…

15)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 09:34
[modifier]

Guillôme, je ne parle pas du contenu de l’initiative, parce qu’elle va être discutée pendant cette campagne, et que l’on va pouvoir dire pourquoi l’on n’est pas d’accord.

Qu’on ait des opinions différentes ne me dérange pas. C’est la manière qui me débecte.

16)
superpantoufle
, le 01.08.2007 à 09:44
[modifier]

Ah ouais, c’est dégueulasse. J’ai lu rapidement hier un article dénonçant cette affiche dans le 24 heures d’hier ou de lundi, mais chez nous l’enveloppe a dû passer aux vieux papiers sans être ouverte, ce qui est généralement le cas de ce genre d’envois.

Maintenant que je sais ce qu’elle contenait, je vais profiter de la prochaine pause clope pour la faire ermeonter de la pile et la renvoyer! Quant aux “gentils” parmi nous qui ne voient dans ce dessin “que” la volonté de se débarasser des moutons noirs… je m’interroge: comme le rappelle François, il n’est plus possible, aujourd’hui, de mettre fortuitement côte à côte sur un dessin un personnage noir et un personnage blanc… faut pas déconner! Le noir ne peut qu’être le symbole de l’autre, de celui qui dérange, de l’étranger. Et quand bien même! Quand bien même cette campagne ne viserait pas exclusivement les Noirs, quand bien même il faudrait “serrer la vis”, quand bien même “la barque serait pleine” comme disait l’autre, comment ne pas trouver choquant ce dessin qui arrive à exprimer le phénomène de l’exclusion dans toute sa simplicité et toute son absurdité? Je le trouve au contraire beaucoup plus dangereux que les affiches nauséabondes que Zorino nous rappelle: le message se banalise et se normalise en utilisant des moutons à l’air _concons_…

17)
Tartopom
, le 01.08.2007 à 09:46
[modifier]

Assez de l’avis de lilou: je trouve les affiches montrées par Zorino beaucoup plus choquantes. Mais au-delà de l’aspect raciste de ces affiches, ce qui me désole, c’est leur arrogance. Ce qui me choque, ce n’est pas l’image que “nous” avons des étrangers, mais l’image que nous avons de nous-mêmes. Comme si nous étions le paradis sur terre, comme si le rêve de toute personne née sur cette planète était de devenir suisse… Et je dis ça en me sentant patriote, càd aimant mon pays.

Il faut aimer son pays, l’endroit d’où l’on vient, c’est la moindre des politesses vis-à-vis des étrangers. Il ne faut pas se haïr soi-même. Vous avez de l’estime, vous, pour quelqu’un qui vous dirait “je suis polonais, bulgare ou algérien, mais j’ai honte de l’être, parce que ceci, parce que cela”?

Je n’ai pas honte d’être Suisse en voyant ces images, parce que la Suisse, ce n’est pas ça. Ou en tout cas pas que ça.

18)
tioneb
, le 01.08.2007 à 10:10
[modifier]

un pays qui se targue de représenter le multiculturalisme au travers de ses différentes langues, régions etc., une île au milieu d’un continent qui croit toujours que plus elle sera imperméable mieux elle se portera

90% des personnes que je croisent à l’étranger pensent qu’on est au minimum tous billingues, preuve d’ouverture d’esprit, pays de la croix rouge, où siègent de nombreuses organisations internationales…un pays qui vit grace à ses étrangers (italiens-espagnols-portuguais etc.)…

et après tu écoutes l’udc, représentée par une base “populaire” essentiellement, venant de la campagne, sur nos monts..quand le soleil…

bon ok, on va pas refaire le débat contre-pour udc, mais à chaque campagne, initiative… j’ai de la peine à croire que ce parti est le premier représenté aux chambres… une honte

ps: pour la fondue ce soir (obligé, demande expressive de mes amis praguois:-)), on évitera les discussions politiques…mh, quoique…y sont pas mal non plus nos tchèques, avec les deux personnages politiques les plus en vogue(le nouveau et l’ancien 1er ministres)qui quittent leur femme pour une secrétaire et une traductrice de 25 ans…le pire?: leur cote n’as jamais été aussi bonne….allez comprendre

tartopom: hair et avoir honte n’est pas la même chose, moi j’ai honte de mon pays, sur certains points, parce que justement, je l’aime! et c’est parce que j’en suis fier que ce genre de truc me scie!

19)
Anne Cuneo
, le 01.08.2007 à 10:15
[modifier]

Il faut aimer son pays, l’endroit d’où l’on vient, c’est la moindre des politesses vis-à-vis des étrangers. Il ne faut pas se haïr soi-même. Vous avez de l’estime, vous, pour quelqu’un qui vous dirait “je suis polonais, bulgare ou algérien, mais j’ai honte de l’être, parce que ceci, parce que cela”?

J’aime la Suisse où j’ai grandi, passionnément. J’aime l’Italie dont je viens, passionnément. J’aime l’Angleterre qui a fait de moi ce que je suis intellectuellement, passionnément. Et puis j’aime plein d’endroits où j’ai vécu des moments importants, à travers le monde. Ce sont eux, tous ensemble “ma patrie”. Ce sont eux, les endroits d’où je viens. Et parce que je les aime, j’ai parfois honte – j’ai parfois honte d’être italienne (où les origines de ma famille remontent à la nuit des temps) quand je vois resurgir des comportements fascistes, quand je vois ce que fait la mafia, quand je vois à quoi se réduit, pour une partie de la population, cette grande civilisation de la Renaissance qui nous a tous façonnés. Je suis fière de Léonard de Vinci ou de Gramsci (penseur socialiste), d’Umberto Eco (Le nom de la Rose), de Matteotti (député socialiste qui a préféré mourir que s’abstenir de dénoncer Mussolini), mais j’ai honte de Berlusconi. Je suis fière de la démocratie directe suisse, mais j’ai honte des propositions de l’UDC. Je dois dire par ailleurs pour être juste qu’une partie de l’UDC (qui va en diminuant, me semble-t-il) a tout aussi honte que moi des méthodes de la centrale du parti.

21)
Guillôme
, le 01.08.2007 à 10:27
[modifier]

Qu’on ait des opinions différentes ne me dérange pas. C’est la manière qui me débecte.

On est d’accord :) Maintenant, dur dur de ne pas réagir sur le fonds vu les débats qu’il y a eu, qu’il y a et qu’il y aura en France.

22)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 10:29
[modifier]

Je dois dire par ailleurs pour être juste qu’une partie de l’UDC (qui va en diminuant, me semble-t-il) a tout aussi honte que moi des méthodes de la centrale du parti.

C’est ce que je disais Anne, ces gens-là, quand vont-ils comprendre, et partir? Chez l’UDC bernoise, plein de gens sont partis, il y a longtemps déjà, suite aux prises de position de ce parti depuis quinze ans.

Et les Vaudois? Que font-ils?

Moi ceux qui restent sont complices. Maintenant ça suffit non? Ce n’est pas si difficile de quitter un mouvement. Ce n’est tout de même pas une secte, l’UDC…

Même Samuel Schmid (l’autre Conseiller Fédéral UDC), qui n’a rien à voir avec cette UDC violente, qui vient de cette UDC bernoise dont plein de gens ont quitté le parti à l’époque, comme je l’ai dit, Samuel Schmid qu’au demeurant je trouve sympathique, certainement un honnête homme, qui au contraire s’est fait ridiculiser par les chefs durs de l’UDC, et par son collègue Blocher, je ne comprends pas qu’il continue sous l’étiquette de ce parti.

Je sais bien qu’il ne serait plus Conseiller Fédéral s’il faisais scission, mais au moins, il se sentirait certainement mieux au niveau de sa conscience.

23)
poussin
, le 01.08.2007 à 10:48
[modifier]

Je ne sais pas qui a eu le premier l’idée de rendre à l’UDC la monnaie de sa pièce ! Un respectable journal bourgeois tel que la NZZ am Sonntag a propagé l’idée du “Retour à l’expéditeur”, et cela pourrait côuter à l’UDC bien plus que CHF 500’000 si tous les ménages en Suisse (pas besoin d’être Suisse) jouaient le jeu, ainsi que le signale Le Temps d’hier :

Retour à l’expéditeur pour l’UDC Mardi 31 juillet 2007 D.S. Miéville, Berne L’histoire.

Absente du Grütli, mais présente dans les boîtes aux lettres, ainsi peut-on résumer la position de l’UDC à l’occasion de la fête nationale. Si les citoyennes et citoyens critiques envers la politique et les méthodes des amis de Christoph Blocher savaient s’organiser, certaines opérations de marketing a priori fort habiles pourraient se retourner contre le parti, passé maître dans ce genre d’exercice. Il en va ainsi pour le courrier tous-ménages expédié à l’occasion du 1er Août afin de récolter des signatures pour l’initiative populaire demandant l’expulsion des délinquants étrangers. On sait que l’UDC a reçu à cette fin une contribution d’un sponsor romand, aussi anonyme que généreux. Cela pourrait ne pas suffire, si tous ceux qu’indispose cette démarche se donnaient le mot. C’est la NZZ am Sonntag qui lève ce lièvre dans sa dernière édition. Les esprits malins appellent d’ores et déjà à bien renvoyer à l’UDC son courrier pré-affranchi, mais avec un formulaire vierge de toute signature. Il en coûterait au parti de 70 à 80 centimes par envoi. Si les 4,5 millions de ménages ayant bénéficié des sollicitations de l’UDC suivaient ce conseil, la facture se monterait à 3,6 millions de francs pour le parti. Et cela sans récolter beaucoup de signatures supplémentaires. Le geste généreux du sponsor anonyme, qui a déboursé 500000 francs pour permettre à l’UDC d’exprimer de la sorte son patriotisme, pourrait en fin de compte se révéler coûteux pour son bénéficiaire. La Poste, sans doute, ne s’en plaindrait pas.

© Le Temps. Droits de reproduction et de diffusion réservés. www.letemps.ch
24)
Jérémie
, le 01.08.2007 à 10:51
[modifier]

Pour ma part, ce genre d’affiches me dégoutent, et je salue ta colère, François. J’admire la créativité de Madame Cuk en colère! En ce qui concerne la progression des images utilisées (cf. le poste de Zorino), on peut voir qu’ils adoptent une approche un chouïllat plus subtile : se cacher derrière une expression (le mouton noir) qui est commune au 3 langues officielles. Et bon nombre de personnes avalent cette couleuvre sans broncher.

Mais c’est le même toutim!

Et sur le fond, c’est encore plus puant, comme l’a relevé Guillôme. J’ai bien compris que ce n’est pas le sujet du fil, mais quand même!

Allez, petit moment de culture générale : l’expression du “mouton noir” vient d’une interprétation populaire du bouc émissaire, qui est un rite de purification (explicité en Lévitique 16, pour ceux que ça intéresse) comme on peut en trouver beaucoup dans le Proche-Orient Ancien. Le but de la manoeuvre est d’évacuer l’impureté du peuple vers la nature (qui était comprise à l’époque comme dangereuse, hostile et du coup aussi impure). L’idée est donc de renvoyer l’impureté là ou elle doit être. Je sais pas pour vous, mais pour moi, le parallèle est choquant! Si on transpose, la Suisse serait un pays pure par essence, qu’il faudrait protéger en évacuant les délinquants étrangers impurs. De plus, l’endroit qui serait impur par essence, et donc dans lequel les êtres impurs seraient dans leur élément n’est pas une représentation mythique de la nature sauvage, mais leur pays d’origine! En quoi l’UDC peut-elle dire que leur pays est moins ‘pur’ que le notre?

Le vocabulaire de la pureté vous dérange? Je peux le concevoir, mais ne vous y fiez pas : c’est bien de cela qu’il s’agit pour l’UDC.

25)
cerock
, le 01.08.2007 à 11:03
[modifier]

Excellente initiative que celle des jeune socialistes… j’adore. Et félicitations a Mme Cuk… Domage que je n’est pas reçu ce tout ménage.

J’ai vu cette affiche la première fois a mon retour du Canada… et j’ai été choqué. C’est inadmisible et en plus ce n’est pas la première fois qu’il font des publicités idiotes…

La preuve de l’UDC valaisanne qui ne vaut pas mieux que les suisses allemands (mais quand on voit Freysinger… on comprend mieux)

26)
alec6
, le 01.08.2007 à 11:25
[modifier]

En France 10 000 poste vont être supprimés dans l’enseignement sur 27 000 fonctionnaires au total… la gendarmerie nationale de ce beau pays recrute 13 000 gendarmes.

Amis suisses, ne vous plaignez pas, l’UDC est un petit parti d’opposition, chez nous l’UMP est au pouvoir.

27)
alec6
, le 01.08.2007 à 11:28
[modifier]

Je vais faire mon Caplan :

Mic : 10 000 enseignants de moins
Mac : Oui, mais 13 000 ensaignants de plus !

28)
lyonelk
, le 01.08.2007 à 11:30
[modifier]

Ah, j’avais oublié, rigolo Lionelk ton affiche trafiquée!:-)

Y a pas de malaise. Merci ;-)

Au fait, c’est peut-être mieux en mettant directement l’image ici :

29)
coacoa
, le 01.08.2007 à 11:37
[modifier]

Lu sur le site de l’UDC :

La Jeunesse socialiste suisse a invité via le journal des pendulaires “20 Minuten” la population à poster sans la remplir la liste de signatures de l’initiative sur le renvoi distribuée dans tous les ménages suisses afin de causer des frais postaux inutiles à l’UDC. L’UDC récoltera les listes vides renvoyées et adressera une facture à la Jeunesse socialiste suisse pour les frais de port qui en auront résulté. Elle se réserve par ailleurs une action judiciaire.

Ils ne manquent pas de souffle.

François, merci pour ce nécessaire coup de gueule.

J’avoue que l’UDC me fait sérieusement réfléchir, parce que les agissements de ce parti soulèvent en moi un paradoxe effrayant.

La teneur des propos, le cynisme, l’outrecuidance, la vulgarité de ce parti réveillent en moi des violences. Oui, oui, de sérieuses violences. Et c’est inouï parce qu’avec ça, à quelque part, ils gagnent quelque chose. Ils vont chercher en moi tout ce contre quoi je lutte, corps et âme.

Bien entendu, il y a de saines colères, et celle que tu pousses François fait un vieux bien. Mais le sentiment premier qui se déclenche, en moi, à la lecture de certains arguments avancés par l’UDC est plus dur, plus instinctif, plus animal.

Je trouve ça terrifiant.

30)
ali
, le 01.08.2007 à 11:43
[modifier]

Et voici l’UDC qui remet ça! Comme à chaque fois, son message marche diaboliquement bien pour qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et encore. Je ne serais pas particulièrement surpris si François recevait le message suivant de la part d’un sbire de l’UDC:

“Monsieur Cuk, vous n’avez rien compris! Pourquoi nous diabolisez-vous pareillement? Nous vous soupçonnons d’être, sur certains sujets, un peu parano. Du reste, même un de vos amis ou correspondants, David Klaus, n’interprète pas notre affiche comme vous. Mais oui, c’est pourtant tout simple, le mouton noir ne représente pas une personne mais bien la criminalité étrangère. Nous n’avons aucune animosité contre les étrangers qui respectent nos lois, nos traditions et nos usages. Nous avons même de la sympathie pour eux. Si, dans le cadre d’une campagne électorale ou politique, on ne peut même plus faire bon usage d’expressions populaires usuelles, où va-t-on! Monsieur Cuk, avec des gens comme vous notre pays va vers la dictature.

Monsieur Cuk, si vous continuez à nous dénigrez, nous serons malheureusement contraints de déposer plainte pour diffamation. Alors juste un conseil, effacez au plus vite tous ces messages désobligeants sur votre site. Nous ne souhaitons pas devoir vous le répéter.

Vivez une heureuse fête nationale, comme nous, en vrai patriote!”

Merci François d’être de celles et de ceux qui ne laissent pas passer.

Ce message ne supporte pas l’anonymat, même relatif.

André Liechti (ali)

31)
coacoa
, le 01.08.2007 à 11:52
[modifier]

Une chose est intéressante sur l’affiche des moutons, parce qu’au-delà de l’événement premier (le mouton noir, bien évidemment “noir”, jeté dehors), on peut y voir autre chose…

On y voit un mouton jeter dehors un autre, et deux moutons qui regardent, passifs, “suiveurs”, comme des moutons bien sûr, en arrière-plan. C’est amusant (enfin, si j’ose dire), parce qu’ils ont l’air plutôt étonnés, comme s’ils ne savaient que penser de ce que fait l’autre. Ils se content de regarder, de “suivre”.

Si les Suisses acceptent de se laisser caricaturer ainsi, en suiveurs passifs, ils sont libres, bien entendu, de s’y reconnaître.

Au-delà de l’horreur représentée en premier plan, ce que je n’accepte pas, moi, c’est de pouvoir imaginer qu’un jour, je puisse me reconnaître dans l’un des deux moutons en arrière-plan, et de me dire “j’ai laissé faire”.

Parce que plus que celui qui “fout dehors” (persuadé d’agir juste), ceux qui vraiment me terrifient sont les moutons passifs, à l’arrière.

Ils me glacent le sang.

P.S. Tu as raison, ali, ici, l’anonymat n’est pas de mise pour moi non plus.

François Gremaud

32)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 12:03
[modifier]

coacoa, je rentre d’Orbe où je suis allé acheter une brioche du premier août.

Madame Cuk lisait les commentaires.

Et elle me dit à la fin: décidément, coacoa, je l’aime bien.

Je partage son opinion.

33)
François Cuneo
, le 01.08.2007 à 12:06
[modifier]

Lu sur le site de l’UDC :

La Jeunesse socialiste suisse a invité via le journal des pendulaires “20 Minuten” la population à poster sans la remplir la liste de signatures de l’initiative sur le renvoi distribuée dans tous les ménages suisses afin de causer des frais postaux inutiles à l’UDC. L’UDC récoltera les listes vides renvoyées et adressera une facture à la Jeunesse socialiste suisse pour les frais de port qui en auront résulté. Elle se réserve par ailleurs une action judiciaire.

Incroyable!

On rigole un coup là, allez, j’ai dit on rigole!

Amis suisses, ne vous plaignez pas, l’UDC est un petit parti d’opposition, chez nous l’UMP est au pouvoir.

Mais pas du tout!

Deux conseillers fédéraux sur 7, t’appelles ça l’opposition?

25% de la population, t’appelles ça l’opposition?

En plus, Blocher dirige quasiment ce pays maintenant, les autres se calquent sur lui…

Et non, l’UMP n’est pas l’UDC.

L’UDC est plus proche du Front National à mon avis.

34)
Caplan
, le 01.08.2007 à 12:27
[modifier]

François, je ne sais pas ce qui m’agace le plus entre l’outrance de l’UDC ou les cris de vierges effarouchées de la gauche…

Franchement, si être de gauche en Suisse, c’est se contenter de lever les bras au ciel chaque fois que les nazillons sortent une affiche provoquante, je trouve que ce n’est pas terrible terrible.

Le reste du temps, pour la gauche suisse, c’est zéro! Ça ronronne dans les couloirs du Palais Fédéral, ça se donne des grandes claques dans le dos avec ses amis radicaux, voire libéraux…

L’UDC n’aurait pas cette importance si la gauche prenait en charge les soucis des “classes populaires”, en particulier le partage des richesses. C’est en premier lieu de la faute de la gauche suisse si l’UDC a un boulevard populiste grand ouvert devant elle.

Milsabor!

35)
coacoa
, le 01.08.2007 à 12:43
[modifier]

François, Madame Cuk, moi aussi je vous aime bien :-)

Caplan, je partage ton avis.

Je le nuance toutefois sur un point :

Je reconnais que la gauche doit faire son auto-critique, et il serait urgent qu’elle le fasse.

Mais, à mon avis, tous les partis qui ne se reconnaissent pas dans les extrêmes ont leur part de responsabilité.

Si je me reconnais, on l’aura compris, dans les idées de gauche, je crois en un système démocratique qui permet à différentes idées de coexister. Parfois certaines idées se ressemblent. Ainsi, les partis dits “bourgeois” (PDC et PR) partagent avec moi certaines idées, et parmi elles, des idées humanistes sur lesquelles s’est bâti notre pays.

Ce sont ces idées essentielles que l’UDC attaque, systématiquement, depuis plusieurs années.

Au-delà des luttes partisanes, il serait grand temps que la classe politique suisse, dans son ensemble, se positionne clairement, nettement, sur le pourrissement de valeurs qui, jusqu’ici, avaient fait de la Suisse un pays exemplaire (qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit, j’ai écrit “exemplaire”, pas “parfait”).

36)
superpantoufle
, le 01.08.2007 à 12:51
[modifier]

Madame Cuk lisait les commentaires. Et elle me dit à la fin: décidément, coacoa, je l’aime bien.

C’est marrant, je me faisais exactement la même réflexion en lisant le dernier commentaire de coacoa… :-)

Caplan: merci de rappeler également cette vérité! Il est vrai, et c’est triste à dire, que même si mes sensibilités politiques et chrétiennes me tirent naturellement vers le côté gauche, et même plus à gauche que gauche, il n’y a pas (ou plus?) aujourd’hui en Suisse de parti dans lequel je me reconnaisse; non en raison des sensibilités, mais bien des alternatives et propositions d’actions qui se réduisent – souvent – à des réactions.

37)
Anne Cuneo
, le 01.08.2007 à 13:17
[modifier]

Madame Cuk lisait les commentaires.

Et elle me dit à la fin: décidément, coacoa, je l’aime bien.

Je partage son opinion.

Moi aussi, et je saisis l’occasion pour le dire publiquement.

38)
coacoa
, le 01.08.2007 à 13:30
[modifier]

Hum…

Le rouge est une couleur incroyable.

D’aucuns s’y pavanent quand cela les arrange (voir l’affiche du jour).

D’autres fois, les mêmes aiment à le diaboliser.

La vraie nature du rouge est imprévisible.

Déboulant souvent sans prévenir, il accompagne la rage et la passion, auxquelles, souvent on l’associe.

Pourtant…

Parfois le rouge se pare de douceur et s’habille de velours.

C’est ainsi qu’il m’est chaudement monté au visage en lisant vos derniers commentaires.

Merci.

39)
Karim
, le 01.08.2007 à 13:45
[modifier]

Je vais faire mon Okazou (ça lui fera un peu de repos) à l’usage de ceux qui ne veulent voir dans le mouton noir que l’illustration d’une simple expression…

– Quand on est un parti politique…

– Que la communication est un art que l’on manie au quotidien…

– Que l’on réfléchit particulièrement à la forme donnée du fait que l’on “communique” souvent à la limite de la légalité comme le fait le FN ou l’UDC…

– Que l’on est accusé régulièrement de propos racistes…

Et que l’on publie une affiche où un noir est atteint physiquement et exclu, il faut vraiment être atteint du bulbe pour n’y voir que la simple illustration du langage courant.

41)
Jérémie
, le 01.08.2007 à 14:08
[modifier]

Scal, peux-tu développer? Je suis d’accord pour dire que beaucoup de haine ressort dans ce genre de débat, mais pour le coup, je sais pas à qui tu l’attribue, et envers qui.

Je suis toujours un peu curieux… ;)

42)
fxprod
, le 01.08.2007 à 14:10
[modifier]

Je ne pensais pas que vous aviez ce genre de zigotos en Suisse et j’abonde dans le sens des commentaires.

43)
YvoMacouillou
, le 01.08.2007 à 14:45
[modifier]

Puisque François s’adresse aux francophones (essentiellement de la “Gross” France, heureusement que cette notion n’existe pas !), j’adresse un salut aux lecteurs progressistes et “macintochophiles”. En france, le Blocher a un pendant, c’est notre ami Sarkozy qui mène une politique qui s’en prend aux plus faibles, aux plus pauvres. Un des commentaires incrimine la gauche qui a ouvert un boulevard aux thèses libérales et d’extrème droite : en France, c’est Yves Montand, qui du pc est passé socialiste, qui a ouvert le bal des théories libérales s’accomodant et même glorifiant la crise du système capitaliste ; c’est Mitterrand qui s’est servi du FN pour diviser la droite. Ce qui m’étonne par contre, c’est que même si la Suisse est un pays de refuge des capitaux de toutes natures, la grande bourgeoisie essaye toujours de reprendre ce qu’elle a du ou pu concéder. Peut-être est-ce lié aux difficultés qui s’ammoncellent, les nuages noirs des désordres économiques, l’aggravation des contradictions entre impérialismes (lisez tous les jours l’agence de presse novosti feed://fr.rian.ru/export/rss2/index.xml et vous serez peut-être édifié) et surtout la montée en puissance de la Chine, la convoitise des richesses naturelles qui explique une très grande partie des conflits de ce début de siècle. En France, comment expliquer les contradictions entre Chirac et Sarkozy en sortant des traditionnels euphémismes sur la lutte pour la place ; tout cela s’est tramé à un haut niveau et des grandes entreprises ont été directement impliquées dans ce conflit (EADS, lagardère).

Pour résoudre un problème, il faut parfois savoir sortir de la problématique de départ et l’élargir. C’est uniquement la raison de ma modeste contribution à ce forum.

44)
Stilgar
, le 01.08.2007 à 15:33
[modifier]

Coacoa 31 et Caplan 34 : clap, clap, clap (applaudissements nourris).

C’est incroyable comme ceci peut se transposer à la France.

45)
pilote.ka
, le 01.08.2007 à 16:06
[modifier]

Mais au-delà de l’aspect raciste de ces affiches, ce qui me désole, c’est leur arrogance. Ce qui me choque, ce n’est pas l’image que “nous” avons des étrangers, mais l’image que nous avons de nous-mêmes. Comme si nous étions le paradis sur terre, comme si le rêve de toute personne née sur cette planète était de devenir suisse…

Je suis d’accord avec ça. Il y a chez Blocher une impression qui se dégage c’est que le peuple suisse est un peuple supérieur aux autres. C’est le début du fascisme ça.

Qu’on ait des opinions différentes ne me dérange pas. C’est la manière qui me débecte.

Non, François dans ce cas la il est impossible de détacher le fond de la forme. Là la forme ce sont des affiches, le contenu des affiches c’est le fond. Impossible de séparer les deux

46)
alec6
, le 01.08.2007 à 16:59
[modifier]

@ YvoMacouillou

Ton lien n’est pas complet ! Je connais par ailleurs le site Novosti , mais n’ai rien lu récemment d’édifiant, peut-être suis-je passé à côté;

Ha ha ha ! Trop fort le SSarko ! D’un côté il supprime des poste d’enseignant et de l’autre il augmente les effectifs de la gendarmerie, d’un côté il cherche les freins à la croissance avec le sieur Attli et de l’autre il lance un Grenelle” de l’environnement, d’un côté il baisse les impôts des riches et de l’autre il crée une TVA “sociale”, d’un côté il vire les gamins sans papiers des écoles maternelles et de l’autre il veut attirer les “cerveaux-intellos” de ces mêmes pays histoire de les mettre encore plus dans le caca et de renforcer la “saine” concurrence chez nos élites locales !

T’as raison, François, SSarko n’est pas LePen, il s’appelle Nicolas et il ne fait qu’appliquer le programme du borgne, les électeurs le lui ont bien rendu d’ailleurs !

47)
Okazou
, le 01.08.2007 à 17:52
[modifier]

« Ha ha ha ! Trop fort le SSarko ! »

Voilà alec6 qui fait encore sa langue de vipère ! C’est un démocrate, Sarko, il faut le laisser appliquer son programme pour lequel le peuple l’a élu (enfin, les 65 ans et plus…)

Il casse le pays ?

Oui, mais démocratiquement. Dé-mo-cra-ti-que-ment !


Un autre monde est possible.

48)
Okazou
, le 01.08.2007 à 17:52
[modifier]

La limite entre le populisme et l’extrême-droite est ténue… et mobile.

Un des marqueurs de l’extrême-droite est sa propension, notamment, à satisfaire les bas-instincts de ses électeurs et de ses sympathisants par une politique de répression en ignorant (évitant) savamment l’indispensable volet de la prévention.

En clair, quand tu remarques que tes élus optent systématiquement pour l’expulsion ou la peine de prison quand ce n’est pas la double peine, quand tu les vois attachés à régler les problèmes sociaux par la répression ou la prison en élargissant les peines aux mineurs , quand tu les vois criminaliser le syndicalisme, puis la grève, puis les manifestations, puis toute revendication, quand tu les vois s’attaquer à l’État dans ce qu’il a de protecteur, tu sais que, pas à pas, étant parvenus à faire passer auprès des plus passifs (également les plus nombreux), par une démarche glissante et continue, d’abord de petites ruptures avec les principes humanistes (on ne dit rien), pour parvenir à la fin à s’attaquer aux droits les plus représentatifs de la démocratie (comme l’expression), tu sais alors (enfin ?) que les populistes qui ont été élus sous des oripeaux plus ou moins démocratiques, par des moyens plus ou moins démocratiques, tu sais que ces types que tu te gardais, au nom de tes principes démocratiques (qu’ils ne partagent pas avec toi) de dénoncer « puisqu’ils ont été élus “démocratiquement” », tu sais, toujours trop tard, que tu aurais dû les combattre vigoureusement avant que tes compatriotes ne les mettent là où ils sont désormais.

Il ne faut rien lâcher. Il faut au contraire aller plus avant, au quotidien, jour après jour, vers la solidarité, vers la justice, vers la liberté. Maintenir les acquis, les affermir et les développer. Défendre l’homme.

Fais en plus qu’il ne faut, ce ne sera jamais trop. Pas l’inverse.


Un autre monde est possible. La démocratie est très exigeante de ses défenseurs.

49)
Scal
, le 01.08.2007 à 19:19
[modifier]

Comme toi François, je suis aussi en colère, mais contre toi.

La haine dont je parlais (cf message 40 et 41) je la trouve dans les propos tenus ici. Je la trouve bien plus virulente et dévastatrice que ce que cette initiative peut générer. L’expression « mouton noir » existe également en allemand et cette métaphore exprime bien le but de l’initiative. Se séparer de ceux qui ne respectent pas notre société. D’ailleurs tu le dis toi même c’est plus la forme que le fond qui te gêne.

Doit-on au nom du politiquement correct, supprimer de notre vocabulaire (en tout cas de celui des partis politiques) toutes ces expressions populaires qui risquent de blesser quelqu’un ? – il était pas bien il a broyé du noir – on l’a mis sur la liste noire – il rit jaune – etc.

Je suis un peu sarcastique, mais ce qui m’énerve c’est qu’au moindre prétexte vous crachez votre haine sans réfléchir, avec des réactions épidermiques qui sont indignes de vous. Bien sûr vous direz que c’est le contexte qui rend cette publicité immonde. Il y aura toujours un contexte qui vous arrangera pour gueuler.

Ce qui me déçoit encore plus c’est la proposition (je cite « super intelligente ») de François de renvoyer les enveloppes sans bulletins. Juste dans le but de faire chier. Cette manière de penser est tellement puérile. Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma tristesse de voir ce genre de remarque sortir de la bouche d’un enseignant intelligent. C’est bien la gauche, gaspillons ce que nous pouvons tant que ce n’est pas nous qui payons. J’espère que si cela se produit une action en justice sera menée.

On peut être d’accord ou non avec le fond, mais répondre de la sorte est en dessous de tout.

Lorsque l’Union Syndical Suisse (Extrême gauche) montrent des conseillers fédéraux tous non gauchistes sur des affiches trafiquées en les montrant handicapés, cela ne te fait pas réagir. C’est pourtant bien plus répugnant. C’est même carrément dégueulasse. Ils s’attaquent non seulement à des personnes qui n’y peuvent rien (les handicapés), mais aussi à des individus, qui plus est nos conseillers fédéraux.

Pour vous rafraîchir la mémoire :

image 1 image 3 image 5 image 7 image 11 image 13

C’est vraiment au dessous de tout. Même si Zyzyadis ou Mme Caly-Rey avaient étés sur ces affiches, je les auraient trouvées sans aucun repect ni morale.

Dans le contexte de cette initiatives, les personnes visées ne sont pas des innocents.

Vous parlez de tolérance, mais vous n’en avez aucune. Revenez sur vos idéologies, le monde change et n’est pas beau. On ne peut pas accueillir toute la misère du monde malheureusement. Mais il est normal que ceux qui veulent habiter chez nous respectent les règles. S’ils ne les respectent pas, ils doivent s’en aller. Point barre.

Pour finir, tu sais toujours si bien faire des amalgames : – UDC = xénophbes – UDC = Extrême droite – Blocher = Le Pen – Gauche = sauveurs – Gauche = tolérance

Moi aussi ce soir j’ai honte.

50)
Atypo
, le 01.08.2007 à 19:20
[modifier]

Ça va les gars ? Vous n’êtes pas encore à court de barre de fer (sic), j’espère, parce que sinon, le monde est foutu. Le faSScime a été élu en France, maintenant, il est aux portes de la Suisse… Vous arrivez quand même à dormir la nuit ? Vous ne seriez pas si drôles que vous me feriez presque peur, tellement vous y croyez. Vrai.

Quoi qu’il en soit, je vais aller passer ma semaine de vacances annuelles sur les causses. Sur les sentiers, je vais sûrement croiser quelques troupeaux de moutons. Je vous jure que je n’en regarderai pas la couleur. Promis.

51)
Okazou
, le 01.08.2007 à 20:11
[modifier]

« Comme toi François, je suis aussi en colère, mais contre toi.

La haine dont je parlais (cf message 40 et 41) je la trouve dans les propos tenus ici. Je la trouve bien plus virulente et dévastatrice que ce que cette initiative peut générer. »

Ben vl’à aut’ chose !

Si François était un extrémiste intolérant et haineux, ça ne nous aurait peut-être pas échappé… Je n’ose imaginer ce qui se trouverait au-delà de la haine et de l’extrémisme et qui pourrait me qualifier :-)))

Et puis franchement, tu ne crois pas que nous sommes suffisamment nombreux à attaquer François sur sa gauche pour t’abstenir de l’attaquer sur sa droite ? Il va plus en pouvoir et ne mérite certainement pas qu’on le traite ainsi. Tu vas finir par me filer des remords…

Choisir une expression pour mener une campagne politique n’est jamais un hasard, chaque mot est pesé et l’intention doit rester claire et cohérente avec l’idéologie mise en avant. Le « mouton noir », chacun sait ce que sait hormis les hypocrites et les malfaisants. Les sots aussi mais eux sont pardonnés.

N’existe-t-il pas d’autres expressions pour désigner ceux que l’on veut utiliser comme « têtes de Turc » ? Si l’on cherche un peu, on trouve ; la langue française est assez riche pour permettre à l’UDC de ne pas utiliser de formules ambiguês. L’intention est donc claire… et glauque.

C’est pas joli-joli, le jeu que mène la droite helvétique aujourd’hui.

P. S. : J’allais oublier de commenter l’excellente campagne de défense des handicapés. Voilà exactement ce qu’il faut exiger de nos élus : Qu’avant toute prise de décision ils essaient d’imaginer ce qu’ils vont faire subir à leurs administrés par leurs choix.
Y voir, comme tu le fais, autre chose me paraît pour le moins surréaliste.

Quand je vois aujourd’hui, par exemple, que le prix des pâtes, l’aliment des familles pauvres par excellence depuis que les pommes-de-terre sont hors de prix, augmente parce que le « Marché » (météo ou pas) en a décidé ainsi, je me dis que les gouvernants pourraient contraindre les commerçants à continuer à les vendre à un prix décent. C’est l’homme, qui compte, pas les affaires.


Un autre monde est possible.

52)
Okazou
, le 01.08.2007 à 20:19
[modifier]

« Ça va les gars ? Vous n’êtes pas encore à court de barre de fer (sic) »

Tu veux dire que la bosse que tu as pris sur le crâne n’a pas encore dégonflé ?

Le pauvre s’accroche à l’unique sou qui lui reste au fond de la poche. Tu vas agiter longtemps ce que tu prends pour argument, comme si tu n’avais que celui-là ?


Un autre monde est possible.

53)
Atypo
, le 01.08.2007 à 20:46
[modifier]

Quand je vois aujourd’hui, par exemple, que le prix des pâtes, l’aliment des familles pauvres par excellence depuis que les pommes-de-terre sont hors de prix, augmentent parce que le « Marché » (météo ou pas) en a décidé ainsi, je me dis que les gouvernants pourraient contraindre les commerçants à continuer à les vendre à un prix décent. C’est l’homme, qui compte, pas les affaires.

Tu devrais faire curé… Je t’imagine bien en chaire, euh pardon… bien en chair.

Tu vas agiter longtemps ce que tu prends pour argument, comme si tu n’avais que celui-là ?

Un argument ? Je te le laisse. C’est toi le savant et le bavard.

Tu pourrais au moins me souhaiter bonnes vacances. Non seulement, je peux t’assurer que je les ai bien méritées, mais en plus je te donne l’occasion de te donner en spectacle… Ingrat, va…

54)
coacoa
, le 01.08.2007 à 21:00
[modifier]

Je suis un peu sarcastique, mais ce qui m’énerve c’est qu’au moindre prétexte vous crachez votre haine sans réfléchir, avec des réactions épidermiques qui sont indignes de vous. Bien sûr vous direz que c’est le contexte qui rend cette publicité immonde. Il y aura toujours un contexte qui vous arrangera pour gueuler.

Ce qui serait indigne de “nous” serait de laisser s’exprimer des idées aussi monstrueuses que celles brandies par l’UDC sans broncher. Au post 39, Karim exprime absolument tout ce qui se dégage de cette publicité. Libre à toi de croire (de te persuader) que nous ne recherchons que des “contextes” pour pouvoir “gueuler”. Libre à toi.

Ce qui me déçoit encore plus c’est la proposition (je cite « super intelligente ») de François de renvoyer les enveloppes sans bulletins. Juste dans le but de faire chier. Cette manière de penser est tellement puérile.

Cette manière de penser s’appelle de la résistance. Ce n’est pas tant de voir l’UDC perdre de l’argent qui compte ici, c’est le principe du bulletin blanc. L’UDC s’adresse à toute la population, que je sache. Hé bien, en tant que citoyen, je compte bien leur renvoyer leur bulletin afin de manifester ma désapprobation.

C’est bien la gauche, gaspillons ce que nous pouvons tant que ce n’est pas nous qui payons.

Voilà un vieux cliché qui a la dent dure. Quelqu’un qui paie ses impôts les paie, qu’il soit de gauche ou de droite. Les impôts municipaux, cantonaux et fédéraux ne sont pas payés que par la droite.

On ne peut pas accueillir toute la misère du monde malheureusement.

Bien sûr que non, mais alors, j’ai une une question. Etre responsable d’une grande partie de cette “misère du monde” serait acceptable ? Serait-il juste de spolier les richesses des autres, de profiter d’eux (mains d’oeuvre, matières premières, etc…) et refuser en bloc toute espèce de “conséquence” de nos actes ?

Je te lis nous inviter à changer d’idéologie. Bien. Quelle est la tienne à ce sujet ? Pourquoi, à ton avis, “toute la misère du monde” cherche-t-elle à gagner nos territoires ? Que proposes-tu à ces “miséreux du monde” à qui nous devons quasi tous nos biens de consommation ?

Lorsque l’Union Syndical Suisse (Extrême gauche) montrent des conseillers fédéraux tous non gauchistes sur des affiches trafiquées en les montrant handicapés, cela ne te fait pas réagir. C’est pourtant bien plus répugnant. C’est même carrément dégueulasse. Ils s’attaquent non seulement à des personnes qui n’y peuvent rien (les handicapés), mais aussi à des individus, qui plus est nos conseillers fédéraux.

Non, c’est une invitation à un principe hélas de plus en plus ignoré par la droite parlementaire. Cela s’appelle “l’empathie”, “l’attitude envers autrui caractérisée par un effort objectif et rationnel de compréhension intellectuelle des ressentis de l’autre (en particulier de sa souffrance)” (cf. Wikipedia).

Mon frère qui est handicapé était absolument pour cette campagne. Comme nombre d’entre eux qui aimeraient voir un jour les décideurs vivre un peu leur calvaire afin de “comprendre” ce qu’est la réalité d’un handicapé.

Grimer un politicien, dont la fonction est de représenter l’ensemble de ses concitoyens, en handicapé est une “attaque répugnante” ? Quelle belle vision des handicapés que voilà ! Quelle belle vision !

Et avec ça, tu dis “avoir honte” à la fin de ton message ? Hé bien je te comprends ! A ta place (l’empathie, tu sais ?), je ne serais pas fier non plus.

55)
Anne Cuneo
, le 01.08.2007 à 21:44
[modifier]

Lorsque l’Union Syndicale Suisse ( Extrême gauche)

(C’est moi qui souligne)

Ah, ah,ah! Très bonne, celle-là! L’Union syndicale suisse (l’équivalente de la CGT, plus ou moins) serait donc l’extrême gauche. Excellente: avec ça, tout le reste de ce que vous dites est disqualifié.

C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Je n’en dis pas plus, ça ne vaut pas la peine.

56)
zitouna
, le 01.08.2007 à 23:01
[modifier]

Répugnante campagne…
Quand à l’idée de renvoyer l’enveloppe “T”, je l’applique le plus souvent possible: je frétille d’impatience, à la réception d’un courrier d’une banque ou d’une assurance, va–t–il y en avoir encore une? Yaisse! et je poste l’enveloppe dûement remplie d’un formulaire de demande de crédit d’une autre banque (suis–je distrait!) ou bien, si je n’en ai pas sous la main, d’un prospectus de Pizza–beuarkk (faut bien qu’ils mangent, ces gens là!)…
Il ne faut pas se passer de ces petits plaisirs simples.
z (quand à “Côtes d’Armor”, je sais maintenant que ce n’est pas à la proximité de la mer que l’on doit ce “côtes”, enfin, mes mollets, surtout! je répêêête: quand à “Côtes d’Armor”, je sais maintenant que ce n’est pas à la proximité de la mer que l’on doit ce “côtes”, enfin, mes mollets, surtout!)

57)
Saluki
, le 01.08.2007 à 23:06
[modifier]

Bonne “Fêt. Nat.”, Chers Voisins, comme on peut le lire sur le calendrier des Postes…

Je suis en parfait accord avec Okazou, une fois ne sera point coutume, sur l’analyse de l’intention régissant le choix d’un slogan (politique ou marquétique, il n’y a plus de césure) de la part de bons communicants. Un slogan politique n’est jamais le fruit du hasard même s’il peut être à double détente. dans ce cas aussi, c’est délibéré. Le mauvais coup c’est quand il est détournable/retournable par meilleur que celui qui l’a conçu.

Edit: madame Saluki, qui lit dans mon dos, me signale appliquer assez souvent la méthode “zit et bien”. Il faut dire que c’est elle qui reçoit l’assaut du courrier qui dépasse de la boîte.

58)
Hervé
, le 01.08.2007 à 23:07
[modifier]

Doublé par Anne ! Ainsi Ruth Dreyfus, ancienne présidente de la Confédération, Christiane Brunner, encore conseillère aux Etats – sénateur(e) pour les “moutons noirs” – qui ont appartenu toutes deux aux instances dirigeantes de l’USS sont de l’extrême gauche …. !

Enfin, oui, c’est vrai que tout ce qui déborde sur la gauche de Jaques-Simon Eggly (pour les Genevois) ou de Claude Ruey (pour les Vaudois) est à l’extrême gauche pour les gens de l’UDC.

59)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 00:13
[modifier]

Lorsque l’Union Syndical Suisse (Extrême gauche) montrent des conseillers fédéraux tous non gauchistes sur des affiches trafiquées en les montrant handicapés, cela ne te fait pas réagir. C’est pourtant bien plus répugnant. C’est même carrément dégueulasse. Ils s’attaquent non seulement à des personnes qui n’y peuvent rien (les handicapés), mais aussi à des individus, qui plus est nos conseillers fédéraux.

Tu n’as tellement rien compris à cette campagne que vois-tu, ça ne sers strictement à rien que je réponde.

Mis à part que cette campagne était justement magnifiquement intelligente, et soutenue par la plupart des handicapés.

Si tu ne veux pas la comprendre, c’est ton problème.

Pour le rete, no comment.

60)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 00:25
[modifier]

Et puis franchement, tu ne crois pas que nous sommes suffisamment nombreux à attaquer François sur sa gauche pour t’abstenir de l’attaquer sur sa droite ? Il va plus en pouvoir et ne mérite certainement pas qu’on le traite ainsi. Tu vas finir par me filer des remords…

Difficile en effet, de n’être pas d’une seule pièce:-)

Au moins as-tu un avantage par rapport à moi, tu ne te fais attaquer que d’un côté.

Mais bon, ma situation me satisfait, réflexion faite.

61)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 00:29
[modifier]

Pour finir, tu sais toujours si bien faire des amalgames : – UDC = xénophbes – UDC = Extrême droite – Blocher = Le Pen – Gauche = sauveurs – Gauche = tolérance

Ben oui.

Désolé, mais c’est un peu ça.

Une certaine gauche en tout cas.

62)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 00:31
[modifier]

Hervé, Claude Ruey n’est vraiment pas de mon parti, mais j’ai du respect pour cet homme.

C’est un libéral humaniste.

Il a fait plus pour les réfugiés dans notre canton que bien des hommes et des femmes de gauche.

63)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 00:35
[modifier]

Ce qui me déçoit encore plus c’est la proposition (je cite « super intelligente ») de François de renvoyer les enveloppes sans bulletins. Juste dans le but de faire chier.

Mais oui, peuple suisse, faites chier l’UDC, renvoyez votre liste vierge!

Je persiste et signe.

64)
Sparhawk
, le 02.08.2007 à 00:41
[modifier]

Très drôle cette idée de renvoyer l’initiative non signée, mais très dangereuse également. Si tout le monde s’y met, cela va tuer ce droit unique au monde. L’UDC et les autres partis de droite ont pas mal de ressources financières, plus que la gauche en tout cas. Et si lors de la prochaine initiative de gauche, la droite demandait à ses partisans de faire de même, hein? Au bout du compte, qui serait perdant? Au final, plus personne n’osera lancer d’initatiative de peur de se retrouver ruiné. Les lois seront donc votées au Parlement, par la majorité de droite et exit la gauche. L’UDC fait exprès de choquer car elle sait très bien que la Suisse est un pays de consensus. Alors que chez nous le marchandage est quasiment absent du commerce de détail, en politique il en va tout autrement: En mettant la barre très haute, l’UDC sait qu’au bout du compte, avec le débat engendré, elle finira par obtenir un durcissement de la loi envers les étrangers. Et il n’est même pas sûr que cette initiative ne passe pas. Quand on voit que dans notre pays, des étrangers travailleurs sont renvoyés (cf. l’affaire Adem Salihi par ex., mais je connais un autre cas dont les médias n’ont pas parlé), alors que les criminels ont droits à plus d’égards, on peut comprendre que des gens en ait marre.

Nos sociétés ne fonctionnent malheureusement que par balancier. La gauche va trop loin dans un sens et hop, la droite va trop loin dans l’autre et quelques années plus tard, rebelote, la gauche rechange tout, mais de nouveau de façon trop extrême, etc. Et ceux qui en pâtissent, ce sont les faibles.

65)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 09:27
[modifier]

Tu as raison Sparthawk, c’est dangereux.

Mais je crois que la gauche n’a pas les moyens de faire un courrier payé à toute la population suisse, comme l’a fait l’UDC. Si je ne me trompe, ils envoient la feuille (et encore, seulement si tu es sympathisant), et c’est à toi de timbrer.

Ici, l’UDC a reçu de l’argent d’un gros sponsor qui lui a permis de faire ça.

Par rapport à une campagne de récolte de signatures habituelle, ça n’a pas grand-chose à voir.

Donc risque, il n’y a pratiquement pas, à mon avis.

66)
Bertrand59
, le 02.08.2007 à 09:49
[modifier]

départ en vacances … dernier coup d’œil sur mon site préféré :-) lu en vitesse les commentaires (pas tous, mille excuses) et forcément envie de réagir

juste pour préciser que si une affiche comme celle là passe sans “trop” de réactions, alors, c’est gagné pour ceux qui l’ont diffusée … en attendant la suite !… pourquoi s’arrêter à une étape alors que la route s’ouvre et que les esprits s’habituent ?

à ce sujet, lire l’excellent livre de Franck Pavloff(édité en 1998)et qui a eu un succès + avec les présidentielles en France : “Matin Brun” décrit très bien où peuvent mener les petites lâchetés !… ça fait réfléchir de façon utile !… dispo sur http://www.amazon.fr/Matin-brun-Franck-Pavloff/dp/2744406422 ou ailleurs :-))

et moi, et vous, je/vous seriez intervenus quand, à quel moment ? … honnêtement …

67)
Eniotna
, le 02.08.2007 à 09:54
[modifier]

Très drôle cette idée de renvoyer l’initiative non signée, mais très dangereuse également. Si tout le monde s’y met, cela va tuer ce droit unique au monde. L’UDC et les autres partis de droite ont pas mal de ressources financières, plus que la gauche en tout cas. Et si lors de la prochaine initiative de gauche, la droite demandait à ses partisans de faire de même, hein? Au bout du compte, qui serait perdant? Au final, plus personne n’osera lancer d’initatiative de peur de se retrouver ruiné.

Faux. A ma connaissance c’est sans doute la première fois qu’une liste de signatures est diffusée de manière aussi large à tous les ménages du pays. Il est vrai qu’une telle campagne coûte au bas mot un demi-million de francs uniquement pour la conception, l’impression et la diffusion, et même un parti de droite, aussi obèse financièrement soit-il, ne peut pas se le permettre. C’est bien pour ça que l’envoi a semble-t-il été financé par un généreux mécène romand, courageusement anonyme. Jamais un tel procédé ne serait employé par un parti de gauche, qui mise en général sur la presse associative, la présence sur les marchés voire dans la rue. Alors le risque de rétorsion dans le cas de figure inverse est simplement nul. Et rien à craindre quant à d’éventuelles suites judiciaires, autant que je sache (qu’en dit Madame Poppins?), dans la mesure où strictement rien n’est illégal dans cet acte de résistance citoyenne.

Pour ma part, et je vous y encourage aussi, j’ai eu l’idée d’aller faire la tournée du vieux papier ces derniers jours, près des batteries de boîtes aux lettres d’immeubles et dans les locaux de cases postales des offices de poste, ce qui m’a permis de collecter et de retourner pas moins de 174 listes vides jusqu’à présent. L’occasion aussi d’expliquer ma démarche à quelques personnes, dont plusieurs s’y sont mises également. Alors persévérons!

68)
Antoche
, le 02.08.2007 à 10:30
[modifier]

Bonjour à tous. J’ai lu en travers les commentaires. Parle-t-on bien de l’initiative qui propose d’ expulser les criminels récidivistes ?

Si c’est le cas, laissons faire et allons voter blanc (si le fait de voter blanc n’est pas assimilé à de la xénophobie).

Pourtant, le fait d’expulser certains criminels ferait de la place dans nos prisons et permettrait d’enfermer Blocher.

De toutes façons, n’oublions pas que si les votations changeaient réellement quelque chose, ça fait longtemps qu’elles seraient interdites…

69)
Sparhawk
, le 02.08.2007 à 10:35
[modifier]

Eniotna, même si ce genre de tout ménage n’est pas courant, je trouve que la réaction est malsaine. Ça ressemble trop à du “oeil pour oeil, dent pour dent” pour que je puisse cautionner cela. Si un pamphlet va trop loin, est raciste, alors il faut que plainte soit déposée et la justice tranchera. Là, vous faites justice vous-même. Quant à la question soulevée par l’initiative, que le débat ait lieu et que le peuple tranche, mais ce n’est pas parce qu’on estime que l’autre camp use de méthodes peu glorieuses qu’il faut faire de même.

Quant à la rétorsion, vous avez raison, il y a peu de risque que l’UDC puisse user des mêmes moyens, mais on pourrait imaginer une campagne d’arrachage systématique des affiches de gauche lors de prochaines initiatives. Et la visibilité des thèmes compte pour beaucoup. On l’a vu dans la campagne pour la caisse unique. Le manque de moyens n’a pas permis de contrer les arguments des opposants qui disposaient de bien plus de moyens. A mon avis, cet acte de “résistance citoyenne” comme vous l’appelez, est contre-productif et l’UDC aura beau jeu de se positionner en victime, de le dénoncer comme preuve que la gauche ne respecte pas le débat démocratique (thème présent depuis longtemps dans l’argumentaire UDC) et de s’attirer la sympathie de gens jusqu’alors ni pour ni contre.

70)
JMeng
, le 02.08.2007 à 10:43
[modifier]

Le fait qu’un home commète un crime et le fait qu’il soit un étranger sont deux choses que la justice se doit de séparer totalement si elle veut s’appliquer correctement. On trouve trop souvent des points de vue populaires qui mélangent tout. Ce n’est que le reflet d’un manque d’éducation civique.

“La violence est le dernier refuge de l’incompétence” Isaac Asimov

71)
François Cuneo
, le 02.08.2007 à 12:43
[modifier]

Pour ma part, et je vous y encourage aussi, j’ai eu l’idée d’aller faire la tournée du vieux papier ces derniers jours, près des batteries de boîtes aux lettres d’immeubles et dans les locaux de cases postales des offices de poste, ce qui m’a permis de collecter et de retourner pas moins de 174 listes vides jusqu’à présent. L’occasion aussi d’expliquer ma démarche à quelques personnes, dont plusieurs s’y sont mises également. Alors persévérons!

Excellent!

Bravo.

Eniotna, même si ce genre de tout ménage n’est pas courant, je trouve que la réaction est malsaine. Ça ressemble trop à du “oeil pour oeil, dent pour dent” pour que je puisse cautionner cela. Si un pamphlet va trop loin, est raciste, alors il faut que plainte soit déposée et la justice tranchera. Là, vous faites justice vous-même.

Dans le post 64, tu disais qu’elle était drôle, la réaction!:-)

Bon, ce n’est pas faire justice, absolument pas, c’est répondre pour une fois à l’arrogance de ce parti, avec en renvoyant quelque chose que l’on ne voulait pas, que l’on reçoit à la maison et qui nous choque.

Et cela n’a rien à voir avec l’œil pour œil, dent pour dent. L’action est rigolote, elle n’est pas immonde comme cette affiche. Elle risque juste de leur coûter un peu cher. Leur sponsor (ah bon, il est romand? tcheu la honte) va mettre un peu plus la main au panier, c’est tout.

Ils veulent aller trop loin? Ils voient que l’on peut résister.

Et visiblement, ils ont peur, puisque maintenant, ils menacent.

Au fait, c’est peut-être de l’œil pour œil dans la mesure où c’est une sorte d’anti-spam que nous utilisons en leur répondant, qui fonctionne par inondation de l’envoyeur de spam via un retour de courrier généralisé.

Excellent je vous dis.

Purée, je fais quoi cet apr? Et si j’allais fouiller les vieux papiers dans ma commune, moi aussi?

72)
zeemil
, le 02.08.2007 à 14:00
[modifier]

J’ai aussi été choqué par cette affiche de l’UDC. Personellement, je suis pour un pays qui acceuil le étrangers même si ça doit un peu nous chatouiller dans notre bien-être quotidien. Parcontre, je suis aussi pour que les étrangers restent étrangers (si ils ne sont pas naturalisés bien sur. Je ne suis pas contre la naturalisation) et qu’ils respectent nos lois et nos traditions. Par exemple, je suis tout à fait ok pour accueilir des musulmans, mais je suis contre lorsqu’on finance leurs mosquée ou minarets. Pour mois, construire un minaret c’est comme du marquage de territoire.

OK pour les étrangers, mais pas ok pour qu’ils imposent leurs lois et leurs traditions.

Le fait qu’un home commète un crime et le fait qu’il soit un étranger sont deux choses que la justice se doit de séparer totalement si elle veut s’appliquer correctement. On trouve trop souvent des points de vue populaires qui mélangent tout. Ce n’est que le reflet d’un manque d’éducation civique.

Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’un homme qui criminel et un étranger soient 2 choses différentes. Pourtant, l’affiche de l’UDC ne montre pas un mouton criminel, mais un mouton noir qui se fait f… dehors par 1 mouton blanc. Aucune allusion à la criminalité dans ce cas.

73)
Okazou
, le 02.08.2007 à 19:08
[modifier]

« même si ce genre de tout ménage n’est pas courant, je trouve que la réaction est malsaine. Ça ressemble trop à du “oeil pour oeil, dent pour dent” pour que je puisse cautionner cela. Si un pamphlet va trop loin, est raciste, alors il faut que plainte soit déposée et la justice tranchera. Là, vous faites justice vous-même. Quant à la question soulevée par l’initiative, que le débat ait lieu et que le peuple tranche, mais ce n’est pas parce qu’on estime que l’autre camp use de méthodes peu glorieuses qu’il faut faire de même. »

Voilà exactement le genre de réaction attendue par les gens de l’UDC. Tu joues pour eux, même si tu t’imagines être « neutre » voire juste dans cette affaire.

Qui est visé par l’UDC, quels sont les buts qu’ils veulent atteindre et comment ce type d’action fonctionne en « gagnant-gagnant » ?

Tout mouvement politique sait qu’il existe un « ventre mou » composé d’électeurs qui ne se posent guère de questions mais sont prêts à s’imprégner d’idées pourvu qu’elles leur semblent frappées au coin du bon sens. C’est à ces électeurs disponibles et malléables que l’action s’adresse.

De prime abord, il s’agirait de lancer un projet de loi pour expulser les étrangers qui ont commis des infractions ou des délits ou des crimes (je ne connais pas le détail) sur le territoire suisse. Voilà pour la partie émergée de l’iceberg [prononcer « issberg », c’est du danois].

La partie immergée de cet iceberg brun est bien sûr plus importante. Il s’agit à la fois : d’imprégner les cerveaux-éponges de l’idée selon laquelle un étranger (avec extension vers le Suisse d’origine étrangère) est potentiellement criminel et qu’il mérite un intérêt, un regard particulier, c’est un être « différent » ; d’établir qu’il est normal que la justice suisse traite différemment étrangers et autochtones dans une justice à deux vitesses qui pourrait, une fois la première pillule passée, être étendue à d’autres acteurs et secteurs ; de revaloriser le Suisse autochtone complexé qui pourrait exprimer ainsi sa frustration ; de resserrer les liens nationaux pour faire bloc contre l’ennemi potentiel non-suisse ; de détruire dans les faits les acquis humanistes qui garantissaient l’opposition (et le peuple suisse) contre les dérives droitières populistes et fascisantes.

Lancer une action de ce type ne peut être que profitable à celui qui la lance si une opposition massive ne la réfute pas (voir avec quelle vigueur réagissent aujourd’hui les forces politiques opposées à cette action et comment s’en saisissent les médias).
Sauf opposition franche (visiblement affichée), vigoureuse et massive, les instigateurs de l’action jouent gagnant.

L’important dans l’affaire est constitué par la partie émergée de l’iceberg brun. Le cerveau des « ventres mous » aura retenu ceci : Si quelqu’un a commis un crime, il est normal qu’il soit puni ; si ce criminel est un étranger, il aggrave son cas car il s’est foutu de nous qui l’avons accueilli/toléré dans notre pays ; puisqu’il est étranger il est plus simple de le renvoyer dans son pays que de lui payer un séjour en prison qui va nous coûter cher ; puisqu’on l’a expulsé, il ne récidivera pas.
Que le projet passe ou pas, l’UDC aura marqué des points au tréfonds des esprits malléables.

Bien sûr, ce qu’il faut attaquer durement, c’est cette justice à deux vitesses que l’UDC veut mettre en place qui fout en l’air les fondements mêmes de la justice humaniste et atteint les Droits de l’homme qui gênent tant populistes et fascisants.

Maintenant, comme on dit par chez moi, il ne s’agit pas de rester les deux pieds dans le même sabot.


Un autre monde est possible.

74)
Couilloux
, le 02.08.2007 à 19:35
[modifier]

Sinon, vous avez passé une bonne journée? Il y avait un peu de pluie en Valais…

75)
Inconnu
, le 02.08.2007 à 19:45
[modifier]

Mon cher Okazou,

Je te remercie déjà d’avoir traité les personnes qui ne sont pas de ton avis de sots. _ Le « mouton noir », chacun sait ce que sait hormis les hypocrites et les malfaisants. Les sots aussi mais eux sont pardonnés._

J’espère que tu as entre 15 et 25 ans, sinon rien n’excuse ton intolérance. Je te signale que si tu regardes les résultats des votations xénophobes à travers le temps en Suisse, les résultats sont restés très constants. Il n’y a pas de basculement de la population vers l’extrême droite. Par contre, il y a un gros problème de nouvellement de la gauche qui à part des campagnes “contre” (contre le nucléaire, contre les OGM, contre les frontaliers à Genève, contre l’OMC, contre Davos, contre l’UDC, contre Blocher) peine à faire passer des projets depuis de nombreuses années (dernier projet qui a passé = assurance maternité ?). Ayant plus de 25 ans, je suis devenu beaucoup plus pragmatique, j’ai depuis longtemps abandonné les grands principes pour une vision de la société beaucoup plus apaisée. Est-ce parce que je connais de nombreux paysans UDC fort sympathiques que j’ai arrêter de faire de douteux amalgames UDC=facho ? Ou plutôt depuis que j’ai vu tant de tueries au nom du bon droit (de gauche ou de droite) que j’ai mis beaucoup d’eau dans mon vin ? Mon cher Okazou, garde tes principes pour le grand soir et laisse les autres s’occuper des problèmes du monde.

76)
Okazou
, le 02.08.2007 à 20:28
[modifier]

« J’espère que tu as entre 15 et 25 ans »

J’ai 11 ans 1/2 mais on dit que je suis en avance, pour mon âge.

« Mon cher Okazou, garde tes principes pour le grand soir et laisse les autres s’occuper des problèmes du monde. »

Désolé mais je n’ai jamais cru au grand soir, je ne suis pas croyant.

Quant à imaginer que je pourrais te laisser penser et agir à ma place (bel exemple de tolérance, au passage) tu te berces d’illusions. Il n’est que de lire ça :

« Je te signale que si tu regardes les résultats des votations xénophobes à travers le temps en Suisse, les résultats sont restés très constants. »

… pour me faire réagir.
Ainsi, puisque la xénophobie est constante en Suisse, tout va bien ?

Note que, dans mon intolérance, je ne ferai jamais rien pour t’empêcher de le dire. :-)))


Un autre monde est possible.

77)
Atypo
, le 02.08.2007 à 20:43
[modifier]

Sinon, vous avez passé une bonne journée?

Assez bonne, merci. Il ne pleuvait pas en Normandie, étonnant, non ? J’ai donc profité de la sieste de mes clients pour couper l’herbe de mon jardin. Elle commençait à devenir très envahissante. Là, hélas, c’est un peu moi le délinquant. Une herbe qui ne m’avait rien fait.

Raymond Devos le disait avant moi : « Un jardinier qui sabote une pelouse, c’est un assassin… en herbe ! »

78)
Tom25
, le 03.08.2007 à 17:20
[modifier]

Je pense comme coacoa (j’ai écrit comme il faut cette fois ;•) ) quand il dit que les pays riches vivent en partie sur le dos des pays pauvres. Et qu’il n’est pas étonnant que beaucoup cherchent à immigrer chez nous. Pourtant cela me gêne que l’on accueille un étranger chez nous en lui donnant la carte CMU etc. en oubliant son frère qui lui est resté au pays. Si on est d’accord pour donner 100 F à un immigrant, il faut être prêt à donner 100 F à tous ceux restés dans leur pays. Là il y a un coté “socialiste caviar” : Logez vite ce vagabond qui dort devant mon immeuble dans un endroit décent, que je ne le vois plus. Voir le film de Coline Serreau avec Patrick Timsit qui dit “Ce n’est pas à Neuilly qu’ils se poussent pour leur faire de la place.”. Ben oui, si on ne l’aide que lui, ça donne un peu l’impression que c’est parce qu’il nous dérange … Sinon, encore une fois, on aiderait aussi l’autre resté chez lui.

Moi aussi je suis choqué par cette affiche, mais je suis également choqué qu’on se lave notre conscience aussi simplement (en criant UDC facho etc.).

Moi j’attends avec impatience qu’un politique annonce dans son programme : “Depuis des années nous dépensons 100 F par an par foyer pour se protéger de l’immigration, à partir d’aujourd’hui nous allons en dépenser 300 pour traiter le problème à la source (construction d’écoles, d’hôpitaux etc.)”. C’est évidement illusoire et malheureusement ce n’est même pas qu’une “simple” question d’argent.

Pourquoi je réagis en ce sens ? Tout simplement parce que je connais tellement de socialistes brandissant sans cesse leur étendard “aidons-nous les uns les autres” tout en grugeant les impôts.

Je vais redire ce que j’avais dit en 2002 après que Jean-Marie LePen soit au 2ième tour : Je n’ai pas peur qu’il soit au pouvoir, il y a tellement de gens qui réagiront s’il commet des actes racistes.”

Quant à renvoyer l’enveloppe vide, je n’ai rien contre, il faut simplement reconnaître que c’est répondre à une agression par une agression. Si c’est le cas c’est bien.

Je précise, je ne critique pas de réagir à cette affiche, je suis mal à l’aise face à la suffisance que cela procure d’y réagir.

80)
Tom25
, le 06.08.2007 à 09:56
[modifier]

J’ai entendu dire que Sarko voulait faciliter les dérogations de changement d’école, que c’était d’ailleurs en parti fait. Là encore, nous avons de beau discours en France, mais en attendant toute famille de “bons Français” fait des pieds et des mains pour ne pas envoyer ses gosses dans l’école du quartier “mal fréquenté”.

En fait c’est ça les 10000 enseignants remplacés par 13000 flics, les élèves de ces écoles “de bas quartier” seront “formés” par les forces de l’ordre. Ce ne sera pas tout à fait comme aux états unis, chez nous les élèves diront “Maître Maître OUI MAÎTRE”.

81)
maxim
, le 06.08.2007 à 23:42
[modifier]

il dit que les pays riches vivent en partie sur le dos des pays pauvres

Monique Bauer Lagier (anc. cons. d’Etat libérale à GE) avait dit “ce n’est pas nous qui aidons le Sud, c’est le Sud qui aide le Nord”.

Cela me fait penser à Christophe Blocher, avec ses usines en Espagne parce que la main d’œuvre y est moins cher et plus docile.

Et au thé qui est acheté 1.- Frs et revendu 1000.- ou au caoutchouc acheté aux travailleurs de Côte d’Ivoire environ US$ 50.- la tonne et revendu US$ 2000.- la tonne à la bourse.

Se faire de la pub sur quelques délinquants pour attiser la xénophobie et en tirer les marrons du feu.

C’est de la manipulation profonde. C’est du racisme et donc un crime.

Mais que fait la police?

La prochaîne fois ne votez plus pour l’UDC.