Profitez des offres Memoirevive.ch!
Des livres, en veux-tu en voilà, du bon et du moins bon

Avertissement: j'imagine que certains n'aiment pas ce type d'humeurs. Mais notre politique de ne faire en gros qu'un seul article par jour ne nous permet pas d'écrire une humeur sur chaque livre que nous recevons, sans quoi nous ne ferions plus que ça. Si ce genre d'humeur vous déplaît vraiment, vous pouvez me le dire, parce que bon, ça prend un puissant moment de lire et de consulter tout ça, et d'écrire un petit résumé sur chaque titre. Donc si ça ne vous plaît pas, après tout, je peux aussi arrêter de faire tout ça. Sauf que vous avouerez que les humeurs "Revue de presse" ne sont pas trop fréquentes, alors bon, vous pourriez faire un effort aussi.

Le monde du reflex est un peu morne ces derniers temps.

Ce n'est de loin pas le cas de celui des bouquins dédiés aux appareils de photos, ou à des programmes qui leur sont liés, ou encore au Macintosh.

Voici quelques petites choses sorties ces dernières semaines, qui pourraient vous intéresser.

Commençons par deux livres qui ne parlent justement pas de photographie, mais plus généralement du Mac.

Il s'agit de "A la découverte de son Mac, Cahier 1, spécial débutant", de Mathieu Lavant.

image

Dans la grande ligne des cahiers pratiques dédiés à Photoshop ou à Lightroom, dont j'ai déjà abondamment parlé sur Cuk.ch, vous vous trouvez devant des ateliers, 50 dans le cas qui nous concerne ici, richement illustrés, faisant avancer le lecteur pas à pas dans les domaines très basiques qui posent tellement souvent des problèmes aux utilisateurs d'ordinateurs, même de Macs.

Car hé oui, il faut bien l'avouer, pour un débutant complet, même s'il est plus facile d'accès que d'autres, le Mac pose quelques problèmes, que si vous n'avez pas régulièrement des adultes à former, vous n'imaginez même pas.

La grande question est par où commencer? Il y a tellement de problèmes qui surviennent en même temps, tellement de vocabulaire à apprendre…

Ici, l'auteur, Mathieu Lavant, fait le maximum pour rester méthodique et simple.

Les captures d'écran sont grandes, le texte très aéré, et chaque mot en rapport avec l'informatique (fenêtre, souris, disque dur, icône, clic, et tellement d'autres) est suivi d'un astérisque, amenant à un glossaire assez complet avec des définitions simples, il me semble à la portée de tous.

50 ateliers donc, qui commencent par le tout début, mais qui mettent très vite l'utilisateur dans le bain en lui proposant des solutions complètes du type.

On passe par la reconnaissance des différents types de fichiers, l'ouverture, la sauvegarde de ces derniers, comment les retrouver ou les partager, l'impression, la copie de documents, le téléchargement de musique, l'écriture d'un mail et j'en passe, le détail se trouvant ici, dans la table des matières.

Bon, parfois, je trouve que l'auteur va un peu loin, comme dans l'atelier consacré au partage de fichier. À mon avis, un chapitre un peu trop pointu pour de grands débutants. Personnellement, je ne me lance jamais dans ce genre d'explication avec les débutants, préférant utiliser une clé USB, ce qui est d'ailleurs, soit dit en passant, parfaitement expliqué dans l'atelier 36 du livre!

Mais la plupart du temps, le contenu est adéquat. Et à chaque fois que l'on fait appel à une connaissance déjà vue auparavant, ou à voir dans un chapitre futur, référence y est faite, avec le numéro de l'atelier concerné bien présent, ce qui facilite grandement l'apprentissage.

La question que je me pose est la suivante: un grand débutant va-t-il vraiment pouvoir s'en sortir tout seul avec ce livre? Celui qui est discipliné, et qui pratiquera ce livre du début à la fin y parviendra certainement. D'autres auront malgré tout de la peine, et se trouveront vite paumés.

Mais comme expliqué, il suffira de recommencer depuis le début de l'atelier. Et comme on vous explique comment faire…

Cela dit, je me dis que pour un prochain cours sur OSX, je me demande si je ne vais pas commander ce bouquin comme support de cours.

Vu sa méthodologie, je me dis que je serais bien bête de vouloir tout faire moi-même.

Un chouette bouquin que vous ne lirez certainement pas vous-même si vous êtes un vieux de la vieille, mais que vous pouvez sans autre conseiller à un ami qui commence, histoire qu'il ne vous téléphone pas toutes les dix minutes.

En plus, il n'est pas trop cher: 19.90 €, pour 256 pages remplies de couleurs et de bons conseils.

Tout sur ce livre ici, chez Eyrolles.

Passons au deuxième livre, qui ne parle toujours pas de photo (quoique le précédent vous explique tout de même comment retoucher des images): il s'agit de

iWork '09, un ouvrage complet (le premier en français nous dit l'éditeur) de la collection Mon Mac & Moi, chez Agonsys.

image

Je vous ai à plusieurs reprises parlé de la qualité des bouquins de la collection Mon Mac & Moi. Pour vous dire, j'en ai passé un à mon papa, qui n'est pas très doué pour l'informatique, concernant Mac OSX, et il ne m'en a dit que du bien, lui qui déteste lire les modes d'emploi.

En tant que débutant, il m'a fait comprendre que cette collection lui était fort utile.

Je ne doute pas que le dernier né, consacré à la suite bureautique 09 d'Apple lui fera le plus grand bien également.

Sauf que cette fois, je ne le lui passerai pas, ce bouquin.

En effet, j'ai lu en intégralité le chapitre consacré à Numbers, que je ne maîtrisais pas vraiment (pas du tout devrais-je dire), et ça m'a fait le plus grand bien.

Du coup, j'ai parcouru celui consacré à Keynote, qui m'a montré comment bénéficier des nouveautés de cette dernière version. Le chapitre consacré à Pages n'est pas de moins bonne qualité.

Comme d'habitude chez Agnosys, les captures sont clairement annotées et sont toujours parfaitement lisibles.

La structure est claire, et en sus du corps du texte et des captures, vous avez des remarques en bleu, des astuces en jaune, et les pièges en rouge.

C'est vraiment parlant, avec un vocabulaire clair et à la portée (il me semble) de tout le monde.

Un livre que je vous recommande à tous, débutants ou avancés (bon, si vous êtes un crac, je veux bien vous mettre à part).

Tout sur ce livre ici avec entre autres choses des extraits. 13.90 € pour 212 pages.

Dans la même collection, et pour un public encore plus large, puisque iLife est installé sur tous les portables "d'usine", vient vraiment de sortir le Mon Mac et Moi "iLife 09, au cœur de votre vie numérique".

image

Vous croyez tout savoir sur iLife?

Vous êtes sûr?

Parce qu'à force d'utiliser des logiciels spécifiques (comme Lightroom pour la photo, FinalCut Express ou Pro pour la vidéo), personnellement, j'en suis venu à avoir de très gros manques sur iPhoto ou iMovie. Et pourtant, c'est avec ces logiciels qu'il faut que je bosse au niveau professionnel à l'école.

Donc pour moi, ce livre est une pure merveille, d'une richesse incroyable, avec toutes les qualités des livres de la collection MMM.

Une merveille qui peut se lire à tous les niveaux, qu'on soit débutant, ou expert. Tout le monde y trouvera son compte.

Merci aux formateurs d'Agnosys!

Tout sur ce livre ici, qui ne coûte que 15.90 €. Tsss… 15.90 € pour 375 pages de qualité… c'est pas cher payé.

Passons maintenant à la photo.

Et commençons par une collection qui m'interroge chez Micro Application.

Il s'agit de la collection "Le mode d'emploi complet", estampillée "Le mode d'emploi qui vous manquait", dont les volumes de 160 pages chacun, coûtent la modique somme de 9.50 €.

image

Le problème, c'est que le mode d'emploi du Nikon D700 par exemple ne me manque pas, puisque comme tout utilisateur, je l'ai au format PDF et papier, et qu'il pèse tout de même 472 pages.

Or le volume consacré au D700 chez Micro Application comprend 160 pages, certes à la mise en page un peu plus dense.

Alors, lisons la raison d'être de la collection "Afin de pallier aux (sic) manuels d'utilisation déficients, mal traduits, compliqués ou manquant de clarté, Micro Application lance la collection de livres nommée le mode d'emploi complet".

Nous allons voir que sur certains volumes, le résultat est atteint.

Le problème, c'est que j'ai bien entendu lu le livre (complètement, mais oui) consacré à mon appareil personnel, le Nikon D700 justement.

Alors oui, le mode d'emploi de l'appareil avec ses 472 pages est compliqué, pas forcément toujours très clair, mais il est tout de même de grande qualité.

Que dire alors du livre signé Dennis Thomas dans cette collection (nous verrons plus bas que le même auteur nous offre un livre plus complet et plus convaincant sur le même sujet chez le même éditeur)?

Certes, il a pour lui de dire les choses "autrement", ce qui permet toujours d'éclaircir certains domaines qui pourraient poser un problème dans le manuel.

Alors oui, je ne dis pas, j'ai appris deux ou trois choses dans ce livre.

Mais franchement, à part ça, il s'agit d'un livre qui n'est pratiquement pas illustré, qui reprend une longue liste de commandes d'une manière bien trop rébarbative à mon goût.

Je suis désolé d'être un peu dur, mais à force de lire un grand nombre de livres dans le domaine des boîtiers, comme ceux de Vincent Luc, de Vibert dans un autre domaine, ou d'autres encore, eh bien je commence à être difficile.

Et là, non, vraiment, je ne peux conseiller ce livre, visiblement bien trop court pour faire le tour mieux que le ferait le manuel d'un boîtier comme le D700. J'ai d'ailleurs un peu l'impression qu'on a copié-collé ce qu'on a réussi à caser dans ces 160 pages à partir du livre plus complet du même auteur que je vous présente plus bas.

Vous en saurez plus sur "Le manuel qui vous manquait, le D700 ici.".

Toujours dans la même collection, un volume sur le Nikon D60, et du même auteur.

image

Là également (j'ai eu un D60, je connais son mode d'emploi), ce manuel n'apporte pas grand-chose.

Un peu plus d'exemples illustrés certes, mais nous nous trouvons face à de longues pages avec des explications certes de qualité, mais qui n'amènent pratiquement rien de nouveau par rapport à ce que l'utilisateur, et à la présentation pour le moins rébarbative.

Exemple? les 64 pages des chapitres consécutifs "Les modes du Nikon 60D" et "Les menus du Nikon D60" ne sont pratiquement pas illustrées. Ce n'est tout de même pas possible des choses comme ça.

Et le reste n'est pas bien meilleur.

Certes, les chapitres intitulés "objectifs disponibles" et "Visualisation, transfert et retouches" remontent un peu le niveau mais bon…

Allez, d'autres livres sur le D60, testés sur notre site par exemple sont bien meilleurs.

Tout pour ce livre de 160 pages ici.

Les deux bouquins suivants de la même collection sont d'un meilleur tonneau.

 

Collection "Le mode d'emploi complet", le Nikon D90

image

Le premier, consacré au Nikon D90, signé Laurence Huriaux est lui bien mieux illustré que les deux premiers, et répondra aux demandes en particulier des débutants, reprenant les bases de la photo numérique en prenant pour exemple le boîtier concerné, ce qui n'est pas forcément un mal puisque le public visé est celui des amateurs, même si le D90 devrait toucher un peu plus les amateurs experts.

En gros, je dirais que si vous débutez dans la photo numérique et que vous avez un D90, ce livre tient la route. J'ai apprécié en particulier le chapitre intitulé "Conseils pratiques". En de cours paragraphes, l'auteur fait le tour des principales questions que l'on peut se poser en numérique.

Libre au lecteur d'aller plus loin ensuite. Cela dit, avant de vous ruer dessus, lisez la présentation d'un deuxième livre consacré au D90, un peu plus bas dans cet article.

Tout sur ce livre ici.

 

Collection "Le mode d'emploi complet, le Lumix Panasonic

Le dernier en rapport avec cette collection, "Lumix Panasonic" fait la part belle aux nouveaux compacts de la marque. Il est signé Arthur Azoulay.

image

D'abord étonné de voir qu'un petit livre s'attaque à plusieurs compacts (TZ 27, Lumix 3 et FZ28).

Mais en fait, au vu des similitudes d'interface entre les appareils de chez Panasonic, pourquoi pas?

Ici, le public visé est clairement les débutants de base (un chapitre sur les bases de la base de la photo numérique).

Cela dit, l'auteur va aussi plus loin, puisqu'un chapitre est dédié à éviter les automatismes, et un autre vous prépare à affronter toutes les situations (les classiques types de photo, sport, macro, safari et j'en passe).

Un autre chapitre, "une créativité sans limites" est dédié à ce que l'on va faire de nos images, et vous présente, entre autres choses, les livres photo, les retouches, le partage, l'envoi d'images par téléphone.

Ce petit livre me semble être intéressant pour le public visé.

Tout sur lui ici.

Bref, vous l'avez compris, je suis assez dubitatif par rapport à cette nouvelle collection qui n'a pas vraiment de ligne directrice. Il y a du bon et du moins bon (voire carrément mauvais), à vous de voir…

 

100% Visuel, Adobe Photoshop CS4

Toujours chez Micro Application, mais cette fois dans la collection "100% visuel", je vous propose de découvrir "Adobe Photoshop CS4".

image

Alors là, voilà un petit livre signé Jérôme Lesage de 312 pages, pour 14.25 €, composé de 130 ateliers courts, puisque courant sur deux pages. À chaque fois, une courte présentation du sujet traité (parfois un peu trop courte, mais bon, on ne peut pas tout avoir), deux captures d'écran parlantes, annotées, et moins de dix étapes numérotées, dont les numéros justement correspondent classiquement aux numéros des annotations. Sur la page de droite, à chaque fois ou presque, un conseil.

Certes, nous n'avons pas ici une bible comme l'on en rencontre ailleurs, mais les principales fonctions du programme sont listées, sans que l'on se prenne la tête, reprenant rapidement, mais efficacement, les notions fondamentales et parfois même assez poussées de ce monstre qu'est Photoshop.

Un livre recommandable de par son efficacité et sa simplicité, dont vous saurez tout ici.

 

Nikon D700, le guide pratique

Revenons au Nikon D700 mais avec un autre livre, toujours signé "Dennis Thomas", chez Micro-Applications.

image

Au vu de ce que j'ai dit du condensé plus haut, on pourrait craindre le pire.

Or ici, l'auteur fait beaucoup mieux, même s'il ne signe pas un chef-d'œuvre.

Nous retrouvons les trois premiers chapitres qui sont une sorte de reprise "dite différemment" (ce qui n'est déjà pas mal) du manuel, avec une longue liste de commande pour le chapitre trois, et le tour des notions fondamentales dans le chapitre 2, qui suivent un chapitre décrivant le boîtier.

Ces trois chapitres manquent parfois de précision: par exemple, la description de l'autofocus compliqué du Nikon D700 n'est pas mauvaise, mais je lui préfère nettement celle qui était faite dans le livre sur le D300 (même système) signée par Vincent Luc, parce que l'on voit dans ce dernier ce qui se passe dans le viseur, ce qui n'est pas le cas ici.

Car encore une fois, ces trois premiers chapitres manquent d'images, de figures, qui rendent tout de même la lecture plus compréhensible.

On se rend compte d'ailleurs que l'on a taillé dans ce livre bien des passages pour les coller dans le petit mode d'emploi qui vous manquait décrit plus haut. Mais heureusement, l'auteur va ici tout de même bien plus loin.

C'est dans la deuxième partie intitulée "Réussir vos photos avec le D700" que ce livre devient plus intéressant, et plus illustré aussi.

Le problème me semble-t-il, c'est qu'ici, l'auteur devient enfin pratique certes, mais alors à un niveau beaucoup plus général. Il décrit des méthodes, mais pas précisément pour le D700, et en ne montrant pas vraiment sur le boîtier comment faire.

On parle pourtant de guide pratique ou bien?

Certes, il arrive que l'auteur vous montre comment faire, mais bien trop rarement (merci pour l'explication sympathique sur le bracketing Nikon, vraiment peu ergonomique).

Les notions abordées sont pourtant intéressantes, mais pas assez en rapport selon moi avec l'appareil.

Bref, un livre qui me laisse personnellement sur ma faim, mais que je peux tout de même vous conseiller de prendre en main dans votre librairie, pour voir s'il vous convient, avant de l'acheter.

Prix:  23.75 €, 266 pages (et non pas 784 pages comme indiqué sur le site de l'éditeur). Pour en savoir plus, c'est ici.

 

Revenons maintenant au Nikon D90, et changeons d'éditeurs.

Découvrir le Nikon D90

 

image

 

Le Nikon D90 est, nous le savons, un gros succès chez Nikon. Et qui dit succès dit "littérature qui va avec", les éditeurs évidemment ne désirant pas sortir un livre qui n'a que peu de chances d'être acheté, puisque dédié à un public cible tout petit.

Ici, la cible est tout de même assez large, donc la concurrence s'affronte, pour notre plus grand plaisir.

Découvrir le Nikon D90 est signé Mathieu Ferrier et Chun-Leng Tran.

Il s'adresse à tout public, comme le livre sur le même boîtier testé plus haut.

J'ai déjà présenté la collection "Découvrir"… Ici, la pratique est toujours présente. Il est clair que cette collection est dirigée par Vincent Luc, qui donne les lignes directrices des ouvrages (on reconnaît les tableaux clairs et précis rencontrés ailleurs soit dans la même collection, soit dans d'autres livres écrits directement par le "directeur".

Cela dit, qui dit collection dit normalement structure qui permet d'aller plus vite dans la rédaction d'un ouvrage sur un boîtier spécifique. Pas besoin en effet d'à chaque fois tout réécrire ou tout réinventer. Le possesseur d'un D90 ne lisant pas forcément un livre consacré au Canon D5000 (il n'y a que moi qui suis assez bête pour faire ça). Et miracle, chaque bouquin, même s'il peut sortir assez rapidement après que le fabriquant a mis le boîtier sur le marché, est de qualité.

Bien entendu, les notions pratiques décrites ici sont en relation avec l'appareil, ce qui est important.

Je regrette que plus de place n'ait pas été consacrée à la vidéo, cet appareil pouvant nous offrir beaucoup à ce niveau-là. Et comme je ne sais pas trop comment m'y prendre dans ce mode, ça m'aurait fait plaisir de découvrir une vraie prise en main à ce niveau.

Un livre bien écrit, bien illustré, de qualité. À vous de voir (en librairie) celui qui vous plaît le plus entre celui décrit plus haut (très bien lui aussi) et ce dernier.

Tout sur ce livre de 176 pages coûtant 16.90 €, c'est ici.

 

Manuel d'éclairage photo, éditions VM

Terminons notre revue de presse par un beau livre signé Fil Hunter, Steven Biver et Paul Fuqua, adapté de l'anglais pas pas n'importe qui, puisqu'il s'agit de René Bouillot, un Maître technicien comme j'en connais peu.

Il s'agit de Manuel d'éclairage photo, aux éditions  VM.

image

Alors là, je dois dire que j'en ai pris plein la figure.

Un livre où les images sont parlantes, où l'on voit les différentes manières d'éclairer le même objet, et les incidences que ces changements peuvent avoir sur ce qui est photographié, c'est génial. Tout y passe, reflet, matière, forme, volume, angle de prise de vue…

Un livre qui n'a pas peur de prendre des notions bien particulières et assez théoriques, comme ce qu'est la lumière, en passant en revue tout ce qui peut faire qu'elle va être différente et foutre en l'air ou au contraire améliorer notre image. Tout cela sans être trop difficile, ni trop léger, et sans que les auteurs ne se prennent pour des génies. Et avec tout plein de schémas clairs et compréhensibles.

J'aime bien d'ailleurs quand les auteurs du livre vous expliquent qu'ils ne veulent pas vous imposer une manière de voir, juste vous proposer des pistes, libre à vous de faire ensuite ce que vous voulez pour les mettre en pratique ou pas, puisqu'après tout, vous êtes maîtres de vos images.

Ce livre s'adresse aux photographes qui maîtrisent les notions fondamentales de prise de vue. Ouf! On ne se retape pas pour la Xième fois la reprise des bases! Si vous ne les avez pas, allez chercher du côté d'un livre qui leur est dédié avant d'attaquer ce bouquin.

Pas besoin de tonnes de matériel non plus, vous verrez. Très souvent, quelques simples accessoires que l'on trouve à la maison suffisent. Parfois, c'est plus compliqué.

Notons encore que ce livre est plus particulièrement dédié à la photo numérique, sachant que le support peut avoir une importance dans la gestion de la lumière.

Vous pourrez faire quelques exercices passionnants (les auteurs vous recommandent de les faire tous!), et je peux vous dire que ce livre va rester bien visible sur ma bibliothèque, pendant longtemps, pour référence.

Un excellent livre donc pour terminer, ce qui ne fait pas de mal, nous sommes d'accord?

Tout sur ce livre de 226 pages pour le prix de 32 €, c'est ici.

 

 

 

 

 

25 commentaires
2)
kostoglotov
, le 12.06.2009 à 05:52
[modifier]

Concernant “Mon Mac et Moi” dédié à iWork’09, c’est Guillaume Gete qui en a fait la rédaction ; normal que ça soit un très bon bouquin :) Il en parlait ici : http://www.gete.net/blog/

3)
François Cuneo
, le 12.06.2009 à 07:24
[modifier]

Ah ben tu vois, je ne savais pas. Ça ne m’étonne pas.

Saluki, j’en lis complètement deux ou trois, mais les autres, je les parcours attentivement, lisant quelques chaptitres, et je sais ce que je veux chercher et trouver. Je commence à avoir des méthodes…:-)

4)
jeje31
, le 12.06.2009 à 07:46
[modifier]

Je trouve quant à moi ces revues de presse excellentes et non trop fréquentes.

Bravo pour le travail accompli, c’est impressionnant.

Je viens d’acquérir un D60 et je sais déjà quel livre je n’achèterais pas ;-)

5)
djtrance
, le 12.06.2009 à 07:48
[modifier]

Ce que j’adore le plus, c’est l’avertissement!

Non, it’s a joke! François, j’apprécie tes revues de presse, continuuuuuues :)

Rien que le manuel d’éclairage photo, qui juste comme ça à vraiment l’air très intéressant!

7)
archeos
, le 12.06.2009 à 08:40
[modifier]

Je ne sais pas : “on est sur Internet, gna-gna-gna, plus besoin de ces vieilleries qui prennent la poussière, gna-gna-gna” (entendu en formation, dans une bibliothèque en plus).

8)
MarcelPahud
, le 12.06.2009 à 09:19
[modifier]

Très intéressant cette revue, surtout au sujet des bouquins pour débutants !

François, lorsque tu parles des cours que tu donnes, c’est à l’école ou tu proposes aussi des cours “privés” ?

9)
Guillôme
, le 12.06.2009 à 09:50
[modifier]

Tout sur ce livre ici, qui ne coûte que 15.90 €. Tsss… 15.90 € pour 375 pages de qualité… c’est pas cher payé.

Mouais, ça dépend comment l’on voit les choses… Faire payer parce qu’Apple ne fournit pas de notice avec ses logiciels… (et ne me parlez pas de l’aide en ligne, par pitié). On a un peu l’impression de passer 2 fois à la caisse.

Pour les appareils photos, au moins, on a le choix. Les appareils sont livrés avec de grosses notices et on peut acheter un bouquin offrant d’autres avantages si on le souhaite.

Oui, j’avoue, je suis un nostalgique des notices!

10)
François Cuneo
, le 12.06.2009 à 10:00
[modifier]

OK Guillôme, mais avouons que l’auteur du livre et l’éditeur n’y sont pour rien.

Ils ne vont pas devoir donner leur oeuvre parce qu’Apple n’a pas fait son travail!

Ok, ça les arrange peut-être… Sûrement même.

11)
nic
, le 12.06.2009 à 11:56
[modifier]

j’aime bien ces revues de presse! continue stp! ça fait du bien d’avoir des avis d’une personne de confiance.

ciao, n

12)
fxc
, le 12.06.2009 à 14:35
[modifier]

Toutafé d’accord avec nic, j’ajouterais que la multitude des livres photos pose problème au lecteur lambda qui se rend à la F..C ou ailleurs, la plus part du temps on feuillette en vitesse et on sort sa carte bleue aussi vite.

Aussi MERCI à FRANCOIS de nous faire partager ses lectures et son temps.

14)
Caplan
, le 12.06.2009 à 23:12
[modifier]

Le bouquin sur iWork ‘09 a l’air bien, surtout pour Pages. J’ai de la peine à m’y mettre, même après le cours organisé dans notre école…

Hé! Une fois n’est pas coutume, la couverture du Manuel d’éclairage photo n’est pas moche à pleurer. C’est à noter, car c’est extrêmement rare dans les bouquins de technique photo…

Milsabor!

16)
Guillôme
, le 13.06.2009 à 08:13
[modifier]

Hé! Une fois n’est pas coutume, la couverture du Manuel d’éclairage photo n’est pas moche à pleurer. C’est à noter, car c’est extrêmement rare dans les bouquins de technique photo…

Oui, étonnant que le titre ne soit pas en gras dans les deux sens du terme avec un beau macaron jaune fluo sur le côté :D

17)
Kotek
, le 13.06.2009 à 13:14
[modifier]

Le “100% visuel CS4”, c’est un bouquin qui vise clairement celui qui a obtenu Photoshop sur les réseaux P2P. Belle hypocrisie !

18)
François Cuneo
, le 13.06.2009 à 15:13
[modifier]

Kotek, comme tous les livres sur les programmes alors?

Faudrait plus s’intéresser à tout ce qui sort sur les logiciels?

19)
Invite
, le 13.06.2009 à 18:25
[modifier]

Faire payer parce qu’Apple ne fournit pas de notice avec ses logiciels… […]. On a un peu l’impression de passer 2 fois à la caisse.

[…]Apple n’a pas fait son travail!

Pas d’accord avec Guillôme, et pas d’accord avec François qui l’approuve (partiellement).

ClarisWorks, l’ancêtre de d’iWork, était livré avec une tonne de manuels, son prix était de 225 €.

Aujourd’hui iWork est à 79 €, même avec les 14 € réglés à Agnosys, c’est une bonne idée qu’Apple ne fournisse plus de manuel puisque cela permet réduire radicalement le prix de ses logiciels.

20)
Kermorvan
, le 13.06.2009 à 18:34
[modifier]

AppleWorks6, successeur de Clarisworks, était livré gratuitement, je l’ai encore, il tourne parfaitement sur G4 ou G5 sous Tiger. Il me semble qu’il tourne même sur iMac actuel sous Leopard.

21)
Invite
, le 13.06.2009 à 18:56
[modifier]

Il y a eu ClarisWorks 5.0 renommé AppleWorks 5.x en 1998, donc AppleWorks 6 n’est pas le successeur, mais juste un nouveau baptême de ClarisWorks.

De plus il n’était livré gratuitement que sur la gamme Family ou Éducation, donc ni sur les PowerMac G4, ni sur les PowerMac G5. De plus il était livré gratuitement sans manuel.

Je confirme qu’il tourne sur Mac Intel grâce à Rosetta.

22)
archeos
, le 13.06.2009 à 19:18
[modifier]

Puisque tu nous demandes ce qu’on veut lire sur Cuk, une petite proposition : il y a quelques années, tu écrivais que les capteurs CCD d’appareils photos supérieurs à 5 mégapixels n’offraient que peu d’intérêt (en gros, ça pouvait même créer du bruit). Un petit article pour nous expliquer ce qu’il en est actuellement sur les derniers nés ? Et sur les appareils intégrés aux téléphones ?

23)
fxc
, le 13.06.2009 à 19:51
[modifier]

Ici nous sommes les invités de François, sa ligne éditoriale il en fait ce qu’il veut….

Les 8000 et + lecteurs journaliers de cuk.ch y viennent chaque jour pour la diversité, les coups de gueules, les coups de coeurs, les opinions politiques pour ou contre et le contraire.

Si vous voulez un site uniquement à votre image, faites-le. J’admire le boulot réalisé par les qlq contributeurs de cuk: zit, tth et tous les autres même si ce dernier m’énerve un peu. smiley sourire.

Respectez leur travail ou faites le je suis convaincu que François que j’appelle amicalement le “patron d’ici” ne demande que cela ce qui lui permettrais de diversifier son site et de ne pas gagner un franc suisse ni un euro de plus, zéro + zéro = toujours zéro.

24)
kris
, le 14.06.2009 à 17:15
[modifier]

François, ne change rien. Fais ce que tu veux, c’est toujours bien.

Moi je dirais tout comme jeje31.

25)
Guillôme
, le 15.06.2009 à 10:25
[modifier]

Pas d’accord avec Guillôme, et pas d’accord avec François qui l’approuve (partiellement).

Pas d’accord avec Invite :p

Ton argument est à mon avis pas recevable. En effet, il n’y a pas de raison qu’il y ait un lien causal, sauf démonstration, entre le prix et la présence ou non de notice.

Et il y a aussi tout un tas de raison possible pour cette baisse de prix :

  • hégémonie d’Office qui impose des prix réduits ou nul (StarOffice et OpenOffice) pour les suites bureautiques,
  • adaptation des tarifs au marché,
  • multitude de la concurrence (Ragtime, StarOffice, NeoOffice,…) …

Ensuite, même si tu avais raison sur la logique prix/notice, c’est accepter une spirale vers le bas qui est au détriment du consommateur.

Pourquoi alors imposer une traduction en Français (je parle pour la France) des menus, des notices…? Laissons tous les appareils en langue d’origine, cela fera un équipement moins cher.

Pourquoi imposer des prises aux normes du pays? Laissons les prises à la norme du fabricant, charge à l’acheteur d’avoir l’adaptateur, il paiera son produit moins cher.

Pourquoi imposer des normes spécifiques (NF, CEE,…) à des produits? Laissons les produits aux normes définies par le fabricant, cela coutera moins cher à l’achat.

etc etc etc

Non, un produit = une notice. Et encore une fois, ce sont les éditeurs logiciels qui ne respectent presque plus depuis belle lurette ce principe.