Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Mont Saint-Michel – Nouveaux accès

Le but de cet article n'est pas de vous faire découvrir le Mont Saint-Michel, monument de la Chrétienté visité par plus de trois millions de visiteurs chaque année. Certains l'ont déjà visité, d'autres le feront sûrement. C'est vrai, c'est splendide et ça vaut le détour quand on passe dans les environs. Ce que je voudrais montrer en quelques images, ce sont les changements qui sont intervenus dans l'accès à la Merveille à la suite du projet de désensablement de la Baie.

Ma complicité avec le Mont Saint-Michel date de ma prime jeunesse, puisque je me souviens d'avoir effectué deux fois la Grande Visite (avec guide et tout) en compagnie de mon père. Comme il est mort alors que je n’avais que douze ans, ça ne date pas d’hier.

Ce que ma mémoire en a retenu, ce sont les oubliettes (avec squelettes, s’il vous plaît), les cachots exigus aux pierres marquées de la tête des prisonniers, la cage en fer suspendue en plein courant d’air où les souverains d’une certaine époque de l’Histoire de France gardaient leurs ennemis au frais. Parmi d’autres souvenirs, les tableaux montrant de pauvres diables victimes des sables mouvant de la Baie et des représentations de la marée avançant à la vitesse d’un cheval au galop.

Je n’ai aucun souvenir d’une quelconque admiration de ma part pour les prodiges d’architecture et de technique qu’avait nécessité la construction de la Merveille. Ça viendra plus tard !

En revanche et dès cette époque, j’avais déjà remarqué que tout ce qui était vendu aux visiteurs dans les boutiques de la rue principale n’était que camelote de bas étage et d'un goût plus que douteux (aujourd'hui, fabriquée en Chine, comme il se doit).

Et puis, il y avait cette passerelle en bois que l’on franchissait pour accéder à l’entrée du Mont. Moi qui était trouillard comme pas deux, ce passage branlant avait le don de m’effrayer, surtout lors des grandes marées, quand il était relié à l’entrée du Mont par quelques planches ajoutées à la va-vite pour éviter que les visiteurs ne se mouillent les pieds !

Ces jours-là, mon père garait la voiture sur la digue, puisque le parking submersible était impraticable, ce qui était clairement signalé par des pancartes très explicites. Souvenir de quelques voitures dont seul le toit dépassait hors de l’eau à marée haute, témoignage de l’indiscipline de leur propriétaire !

2Carte Postale Chemin de Fer

En 1905, l'arrivée en train !

Cette carte postale de 1905 montre ce que fut à une époque l’accès au Mont Saint-Michel. Oui, un train existait, qui reliait le Mont à la Gare de Pontorson. L'entrée dans le Mont se faisait déjà via la poterne située à gauche de la digue, avec la fameuse passerelle en bois parfaitement visible sur la photo. Sous l'Occupation, les Allemands firent démonter la voie ferrée en 1944. La digue fut rendue aux automobiles, de plus en plus nombreuses et un parking submersible fut aménagé à droite de la digue, au pied du Mont.

Dans les années cinquante, le visuel avait peu changé et l'entrée dans le Mont se faisait toujours par la poterne accessible par la mauvaise passerelle en bois.

Aujourd'hui, le paysage est en train de changer radicalement, conséquence d'un projet dénommé officiellement « Projet de restauration du caractère maritime de l’île ».

3Passerelle Vue d'ensemble

État du chantier des voies d'accès en juin 2014.

La flèche jaune indique le départ de la passerelle métallique de 760 m

qui prolonge la nouvelle digue

Comme son nom l'indique, ce projet pharaonique tend à rendre au Mont Saint-Michel son caractère d'île que les alluvions accumulées au fil des siècles ont sérieusement compromis.

Les travaux dans la Baie ont consisté à créer une nouvelle digue qui se termine vers le Mont par une passerelle métallique d'une longueur de 760 m sous laquelle la marée pourra circuler sans obstacle. Sur la partie centrale de l'ouvrage, deux voies routières permettent aux « Passeurs » (des bus spécialement conçus pour cet usage) et aux « Maringottes » (tractées par de splendides chevaux de trait) de se croiser. Sur les parties extérieures, un très agréable platelage en bois est réservé aux piétons.

Lorsque ces ouvrages seront entièrement terminés, l'ancienne digue et tous les anciens ouvrages aux abords du Mont seront évacués. Ce sont plusieurs dizaines de milliers de mètres cubes de déblais qu'il faudra dégager !

Départ nouvelle digue

La nouvelle digue, au départ du barrage (photo personnelle – août 2014)

Arrivée de la passerelle au Mont

La passerelle métallique à l'arrivée au Mont (photo personnelle – août 2014)

 La Passerelle et le parking submersible

Sous la passerelle métallique, les vestiges du parking submersible

À droite, l'arrivée de l'ancienne digue. Le tout reste à déblayer !

(photo personnelle - août 2014)

La passerelle et ses pieux

La passerelle métallique à son arrivée au Mont (photo personnelle - août 2014)

La technique et les matériaux utilisés pour la construction de la passerelle en font une œuvre d'art d'une finesse et d'une légèreté apparente qui m'ont étonné. Les pieux forés en béton qui descendent à 30 mètres dans le sol de la Baie sont doublés en leur centre par des tubes en acier de type forage pétrolier (ce sont eux qui sont apparents) dont le faible diamètre semble défier les lois de la construction !

La passerelle d'accès en bois

La poterne d'entrée, la passerelle en bois (!) la plateforme en béton

(photo personnelle – août 2014)

De manière amusante, l’accès final au Mont se fait toujours par la même poterne et par la passerelle en bois qui m’inquiétait tant lorsque j’étais gamin.

À l’arrivée de la passerelle métallique, une gigantesque plateforme en béton est en cours de coulage au pied du Mont, de manière à permettre la circulation et le parking des véhicules de service et de sécurité (et ceux des commerçants pour leurs approvisionnements). Elle fait d'ailleurs l'objet de critiques de la part de certains puristes mais bon, je ne vois pas comment on aurait pu s'en passer.

En pratique, comment accéder désormais au Mont Saint-Michel

Que ce soit clair, la circulation automobile est interdite sur la nouvelle digue et sur la passerelle, réservées aux Passeurs, aux Maringottes, aux véhicules de service et aux piétons courageux. Le fait d'autoriser la circulation des vélos fait débat.

D’où que vous arriviez par la route, toutes les voies d’accès vous dirigent désormais vers les gigantesques parkings qui ont été construits en remblais sur des polders existants. De manière à les remplir de façon cohérente au fil de la journée, des « Gilets jaunes » vous orientent vers les barrières d'entrée où vous prenez un ticket. Ensuite, il vaut mieux noter sa place de parking ! Des allées confortables à la marche vous dirigent vers la gare des « Passeurs » où d'autres « Gilets jaunes » s'efforcent de faire embarquer les passagers du mieux possible.

Les Passeurs sont des bus spécialement aménagés à double-cabine de conducteur, de manière à ce qu'ils n'aient pas à faire de demi-tour à chaque fin de parcours (c'est le conducteur qui change de poste de conduite). Comme sur un TER : feux rouges à l'arrière, feux blancs à l'avant, suivant le sens de la marche.

La fréquence des Passeurs est de dix minutes, qu'ils soient vides ou pleins. Aux heures de pointe, j'ai constaté une fréquence de deux minutes !

Une fois qu'ils ont quitté leur gare, les Passeurs ne font que deux arrêts intermédiaires : un au Centre Commercial, en plein dans la zone des hôtels, l'autre à la Caserne, qui est située en face du barrage sur le Couesnon et qui marque le début de la digue vers le Mont.

Les Passeurs sont gratuits. Je devrais dire totalement libres d'accès, puisque lorsque l'on a pénétré dans la zone privative, que ce soit celle des parkings ou celle des hôtels, vous pouvez les emprunter où vous voulez pour en descendre où vous voulez. Ils fonctionnent tard le soir pour permettre d'aller dîner sur le Mont et rentrer au parking pour récupérer son automobile, ou à l'hôtel pour dormir. À noter que les parkings sont gratuits à partir de 19h00, ce qui permet justement d'aller dîner et faire une balade de nuit au Mont, débarrassé de la foule de la journée (c'est magique). Dans ce cas, les Passeurs sont donc bien gratuits ;-)

Une critique souvent lue sur les nouveaux accès du Mont Saint-Michel : on marche beaucoup à cause des parkings. C'est vrai mais toutes les allées et les Passeurs sont accessibles en fauteuil roulant. Reste à trouver celui (ou celle) qui va pousser le fauteuil ;-)

Cela dit, une fois arrivé au Mont, les dalles de pierre des rues escarpées ne sont guère favorables à la vadrouille des personnes à mobilité réduite…

Pour terminer, je voudrais dire que j'ai été agréablement surpris par la qualité de l'accueil des personnels, que ce soit à l'entrée ou à la sortie des parkings, aux abords de la gare des Passeurs où j'ai eu quelques conversations, y compris avec une conductrice de Passeur, charmante… On sent qu'ils ont tous envie que ça marche et font leur boulot avec le sourire. C'est réconfortant.

Ah ! Un détail horrible : les Passeurs sont conçus sur des plateformes Mercédès à moteur diesel. Certes, ils sont équipés d'une superbe boîte automatique à six rapports mais ils perturbent gravement le silence naturel de la Baie…

Je suis persuadé que le type de trajet qu'ils parcourent aurait rendu possible l'utilisation d'une motorisation 100 % électrique. À noter que tous les véhicules légers des services de la Commune d'Avranches sont déjà 100 % électrique depuis deux ans, pour le plus grand bonheur des riverains.

--

Marc, l'Africain

22 commentaires
1)
Le Corbeau
, le 10.09.2014 à 10:57
[modifier]

Les Passeurs sont gratuits et vous pouvez les prendre où vous voulez pour en descendre où vous voulez

si on lit le tarif, les navettes sont gratuites car comprises dans le prix du stationnement, donc elle semblent réservées aux usagers des parkings, ce que confirme RTL

À noter que les parkings sont gratuits à partir de 19h00,

seulement jusqu’à 2h du mat’, si on dépasse on paye

les bus qui mènent au site sont « gratuits » une fois le parking payé.

Tarifs

2)
M.G.
, le 10.09.2014 à 11:24
[modifier]

@Le Corbeau
Toutes ces informations sont parfaitement exactes. Merci pour les liens.

Cela dit, je n’ai pas voulu citer de chiffres puisque les tarifs ont une propension à changer régulièrement sous la pression de Véolia (étonnant, n’est-il pas ?).

En revanche, je trouve que préciser que les parkings ne sont gratuits que jusqu’à 2h du mat est un peu spécieux, dans la mesure où je ne vois pas ce qu’on pourrait faire sur le Mont après une heure pareille !

Non ! Les Passeurs ne sont pas réservés aux usagers des parkings ! Les nombreux clients des hôtels en profitent également et c’est pourquoi aucun contrôle n’est effectué à l’embarquement ni au cours du trajet. Les Passeurs sont totalement libres d’accès. Point.

Pour terminer, même si les Passeurs ne fonctionnent pas H24, un numéro d’appel existe, qui permet d’avoir un Passeur où vous voulez, quand vous voulez. Et c’est toujours en libre accès. Je n’ai évidemment pas testé ce service.

Seules les Maringottes font l’objet d’un supplément. C’est très mignon, c’est très rustique et les chevaux sont magnifiques. Je ne serais pourtant pas étonné qu’elles disparaissent à brève échéance. À l’évidence, leur vitesse de déplacement n’est pas compatible avec l’ère Twitter et les touristes qui veulent « faire » le Mont Saint-Michel dans la matinée pour « faire » les plages du Débarquement l’après-midi :-(

3)
J-C
, le 10.09.2014 à 13:23
[modifier]

Seules les Maringottes font l’objet d’un supplément. C’est très mignon, c’est très rustique et les chevaux sont magnifiques. Je ne serais pourtant pas étonné qu’elles disparaissent à brève échéance. À l’évidence, leur vitesse de déplacement n’est pas compatible avec l’ère Twitter et les touristes qui veulent « faire » le Mont Saint-Michel dans la matinée pour « faire » les plages du Débarquement l’après-midi :-(

Apparemment, ces chevaux de trait sont émotifs, ce qui n’est pas sans conséquence…

Il semble qu’ils aient été effrayés par une balayeuse mécanique…

4)
Le Corbeau
, le 10.09.2014 à 14:02
[modifier]

Les Passeurs sont totalement libres d’accès. Point.

Ben si j’ai mis les tarifs officiels, c’est justement parce qu’ils précisent que l’accès est libre car le prix est compris dans celui du parking. Donc officiellement ce n’est pas gratuit et c’est aussi ce que dit RTL. D’ailleurs, le prix du parking a été augmenté pour payer l’allongement du trajet (arrêt plus près)
Si pour toi, la non gratuité doit être systématiquement matérialisée par des contrôles aux entrées et en cours de trajet, Tu vas pouvoir affirmer sans soucis que la quasi totalité des bus et trains sont totalement libre d’accès en France… D’ailleurs beaucoup le croient.

préciser que les parkings ne sont gratuits que jusqu’à 2h du mat est un peu spécieux,

Simple, t’arrives à 2h05 du mat’ parce que t’a traîné et pas eu ta navette à temps et tu paye 4€ et quelque de tarif de nuit.
Autre possibilité, tu sort du restau et tu passes une partie de cette magnifique nuit sur le mont avec ta dulcinée.
je ne vois pas ce qu’il y a de spécieux. Simplement, faut pas oublier sa montre si on veut du gratuit ;-)

Au fait, au départ, ce devait être des véhicules électriques, suffit de voir les nombreux articles. Tu m’apprend que c’est du diesel, je suis étonné. Mais c’est sûrement mieux puisque le site officiel dit des passeurs qu’ils « sont Respectueux des plus hautes normes environnementales » :-))

5)
PSPS
, le 10.09.2014 à 14:33
[modifier]

Une critique souvent lue sur les nouveaux accès du Mont Saint-Michel : on marche beaucoup à cause des parkings.

Remarque plaisante quand on prend la peine de se souvenir qu’à l’époque de l’édification de cette merveille, la moitié de la chrétienté n’hésitait pas à franchir des milliers de kilomètres -à pied- pour découvrir les douceurs de l’Orient et la culture fort avancée de nos frères Sarrasins :-)

6)
ToTheEnd
, le 10.09.2014 à 15:36
[modifier]

Apparemment, ces chevaux de trait sont émotifs, ce qui n’est pas sans conséquence…

Pour moi, tous les chevaux sont émotifs et particulièrement instables s’ils ne connaissent pas un bruit ou quelque chose… le seul endroit où les chevaux se tiennent tranquilles, c’est dans une assiette avec quelques frittes et légumes.

T

7)
M.G.
, le 10.09.2014 à 18:20
[modifier]

Au fait, au départ, ce devait être des véhicules électriques, suffit de voir les nombreux articles. Tu m’apprend que c’est du diesel, je suis étonné.

De même qu’il « suffit » de lire ou relire les articles consacrés au miracle de l’effet de chasse provoqué par le nouveau barrage sur le Couesnon, qui allait désenvaser le Mont ;-)

Les images d’artiste sur AutoCad étaient splendides, qui montraient le Couesnon transformé en un joli canal rectiligne jusqu’au pied du Mont ! La nature en a voulu autrement : de nouveaux méandres se sont formés, allant jusqu’à attaquer l’ancienne digue qu’il a fallu blinder en urgence avec des palplanches pour qu’elle ne soit pas emportée. J’avais pourtant lu que la maquette des laboratoires de l’IFREMER fonctionnait à la perfection. On nous aurait menti ? Comme c’est curieux… On y a gagné un ouvrage en béton splendide, avec des vannes à commande hydraulique de toute beauté, le tout commandé par ordinateur (évidemment). Les touristes se régalent à voir gigoter l’ensemble et prennent moult photos. N’est-ce pas l’essentiel ?

Dans le même temps, les entreprises de terrassement se goinfrent en créant de nouvelles digues provisoires pour tenter de corriger le lit de ce p… de Couesnon qui se rebiffe et refuse de se comporter comme AutoCad l’avais dessiné !

Il « suffit » de lire la presse pour savoir combien de centaines de millions d’euros étaient prévus pour réaliser un tel chef d’œuvre. Les entreprises doivent aujourd’hui se régaler avec les Travaux Supplémentaires.

8)
Modane
, le 10.09.2014 à 18:42
[modifier]

le seul endroit où les chevaux se tiennent tranquilles, c’est dans une assiette avec quelques frites et légumes.

Ou dans les lasagnes pur boeuf…

le tout commandé par ordinateur (évidemment)

Mac, j’espère!…

10)
drazam
, le 10.09.2014 à 23:05
[modifier]

Je rappelle à l’aimable lectorat que Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie , mais le Couesnon, dans sa raison, le rendra aux Bretons. C’est dit!

Ah, sa viande d’agneau de prés salés, l’omelette de la Mère Poulard, et une fois dégagé le flot de touristes un coucher de soleil sur le mont puis une balade nocturne dans les ruelles, bref pas dégueu…

11)
Le Corbeau
, le 11.09.2014 à 10:18
[modifier]

Mac, j’espère!…

troll on
évidemment que non, relit les commentaires

pour tenter de corriger le lit de ce p… de Couesnon qui se rebiffe et refuse de se comporter comme AutoCad l’avais dessiné !

Sinon, il n’y aurait eu aucun problème
Troll off

12)
JYD
, le 11.09.2014 à 16:34
[modifier]

En tant que Président de l’Office de Tourisme de la Baie du Mt-St-Michel, côté Bretagne et lecteur assidu de ce blog, j’invite volontiers les lecteurs de CUK à venir découvrir notre territoire. Je me ferai un plaisir de les guider, de les informer et de leur faire aimer notre Pays qui ne se résume pas au Mont-Saint-Michel. Certes c’est une Merveille mais sans un bel écrin, et la Baie ne est un, le diamant ne serait pas mis en valeur! Bravo à l’article sur la nouvelle « donne » au Mont-Saint-Michel, en 2015 tout sera terminé et je crois que nous aurons un outil touristique de haute tenue! Je vous attends dans notre belle Baie …. le contact est là: http://www.pays-de-dol.com en vous recommandant de Cuk…

13)
M.G.
, le 11.09.2014 à 16:49
[modifier]

En tant que Président de l’Office de Tourisme de la Baie du Mt-St-Michel, côté Bretagne et lecteur assidu de ce blog, j’invite volontiers les lecteurs de CUK à venir découvrir notre territoire.

Ah ! Un avis autorisé ! Ne bougez pas, j’arrive ;-)

14)
JYD
, le 11.09.2014 à 21:46
[modifier]

Je ne sais pas si mon avis est « autorisé » mais il est au moins sincère! Je vous attends!

15)
ToTheEnd
, le 11.09.2014 à 22:13
[modifier]

En tant que Président de l’Office de Tourisme de la Baie du Mt-St-Michel, côté Bretagne et lecteur assidu de ce blog, j’invite volontiers les lecteurs de CUK à venir découvrir notre territoire.

Par inviter, tu entends quoi, avion, Resto, voiture, bateau, moto??? Parce que bon, faut être précis…

T

16)
Le Corbeau
, le 12.09.2014 à 14:42
[modifier]

mais sans un bel écrin, et la Baie ne est un,

le site web du pays de Dol est peu bavard sur ce bel écrin. :-)
en dehors du « Diamant » et de Dol, rien qui fasse tilter le candidat au voyage, mais effectivement, il n’y a pas grand chose de « gros » à mettre en avant.

Cela me conforte dans ma manière de voyager presque au hasard sans me préoccuper des guides, sites web et autres GPS.
N’étant tenu par aucune résa, itinéraire ou autre on peut se laisser tenter par des détours pour découvrir des petits truc sympas, voire même de petites perles non signalées au troupeau de touristes institutionnels.

Avis aux amateurs, c’est :
1) la région où j’ai le plus soufflé dans le ballon, y compris en matinée (même coté normand)
2) le seul coin de France où j’ai été obligé de laisser la priorité à un bateau à une intersection (malgré un alcootest garanti négatif par la gendarmerie).
:-))

17)
JYD
, le 12.09.2014 à 15:23
[modifier]

ToTheEnd/ je ne suis pas précis… tu as raison, mais si tu viens du côté de DOL de B je me ferai un plaisir de te recevoir à l’Office de Tourisme et te renseigner sur notre beau Territoire (Dol est une superbe ville) et, pourquoi pas, t’offrir un apéro pour discuter sur les nouveaux Iphones et AppleWatch… pour le déplacement jusque dans la Baie je crains qu’il ne te faille trouver la solution tout seul!

18)
JYD
, le 12.09.2014 à 15:48
[modifier]

Le Corbeau- Je te trouve un peu dur avec le site du Pays de Dol, même s’il a quelques années et donc besoin d’une refonte. Il a le mérite de donner les renseignements pour celui qui a choisi de venir en Baie du Mt-St-Michel…. Il n’a pas été bâti pour être un site de « séduction » mais pour ceux qui ont déjà fait leur choix. Le prochain site sera conçu avec l’idée de séduire l’internaute et nous avons des points de séduction à faire valoir: nature, tranquillité, espace, diversité des paysages, authenticité des terroirs, produits locaux de qualité (moules AOP, huîtres, agneaux de prés-salés AOP, etc… pour le « gros », comme tu dis, si tu considères qu’il est absent alors sache que le Territoire de la Baie est situé idéalement pour découvrir St-Malo et la Côte d’émeraude, Dinan, Fougères et Rennes. La Cathédrale de Dol, une des plus belles de Bretagne, est un « gros », intéressant à découvrir de même que les vieilles rues (avec la maison la plus ancienne de Bretagne) , les remparts, le menhir du Champ Dolent, etc…. La Baie, du Mt-St-Michel à Cancale (à découvrir depuis le tertre du Mont-Dol) a une diversité de paysages fort intéressante avec: estran, digue Sainte-Anne, herbus (agneaux de prés-salés), polders, marais (espace remarquable de Bretagne), bocage, etc… et puis le spectacle des grandes marées que l’on peut apprécier du Mt-St-Michel jusqu’à Saint-Malo: une belle promenade! (voie verte pour les marcheurs, cycles, etc…) Je te le dis, il y a du « gros »! même pour les touristes non-institutionnels. Et nous ne sommes pas sectaires nous sommes heureux d’accueillir tout le monde!
Pour le « coup » de la soufflette, c’est vrai que l’on peut les rencontrer mais est-ce une raison sérieuse pour éviter ce Territoire? Oublie les! dors sur place quand tu as décidé de faire la fête et chez nous on sait faire la fête…
Et oui, nous avons des bateaux qui roulent et qui flottent donc on peut les rencontrer sur la route … ces bateaux servent aux mytiliculteurs pour aller sur les bouchots. En principe on ne les rencontre que sur le port du Vivier sur Mer ou sur les routes « maritimes » le long de la Baie….
Quand reviens-tu nous voir? ou es-tu définitivement allergique? A cette adresse http://ambassadeursdelabaie.blogspirit.com/ on trouve des témoignages intéressants…. Bien à toi

19)
Le Corbeau
, le 15.09.2014 à 10:19
[modifier]

Et nous ne sommes pas sectaires nous sommes heureux d’accueillir tout le monde!

Sauf les camping cars, spécifiquement interdits de Villes, de parking de proximité, d’arrêt aux points de vue voire même de routes touristiques.

Sans raison valable, puisque les camions, eux, ne sont pas interdits et rarement limités en tonnage.

Donc non, je ne pense pas remettre les pieds en Bretagne entre Brest et le Mont St Michel :
je mettrais en application le « Français go home » qui fleurit un peu partout dans cette partie de la région.

20)
JYD
, le 15.09.2014 à 12:09
[modifier]

ho là là! Quelle aigreur! dommage pour toi… tu finiras avec un truc à l’estomac! Bon je ne vais pas essayer de te convaincre. Mais, chez moi, je n’ai jamais vu « français go home », les connards qui écrivent cela dans une certaine partie de la Bretagne l’écrivent d’ailleurs en breton … mais ce sont des marginaux. Donc, puisque tu le souhaites, reste chez toi ou va ailleurs, la Baie du Mt-St-Michel ne te mérite sans doute pas! Fin de notre échange.

21)
Le Corbeau
, le 15.09.2014 à 16:49
[modifier]

les milliers de kms parcourus dans toute la France ne m’ont jamais donnés d’aigreur (à part dans ma propre région…) uniquement (et rarement) de la déception sur l’accueil fait aux touristes ne s’en tenant pas aux cartes postales.
Un petit exemple sur l’accueil camping car et toute l’attention portée au patrimoine autre que le Mont et ce sera aussi ma conclusion, surtout qu’on est hors sujet.

Champ dolent que jyd n’arrêtes pas de citer :
1) indications grosses comme un timbre poste, si je n’avais pas vu l’imposant mégalithe de la route sur laquelle on circulait, on le ratait
2) une traboule bordée de fossés profond et de talus créés volontairement où l’on prie pour ne pas rencontrer un autre camping car ou une simple voiture.
3) Un agriculteur stationné au milieu qui refuse de partir ou de mettre sa voiture dans l’accès de son pré (étranger go home) il a cédé parce qu’il était impossible de faire demi tour et qu’on avait tout notre temps pour le bloquer à son tour.
4) Aucun parking prévu à l’arrivée : tout le monde stationne sur la route à peine élargie à cet endroit Et les gros camping cars? soit, ils bouchent la route, soit ils se cassent ailleurs.je suppose que les voyagistes n’y ont jamais posé la roue d’un car. Ce serait bien dommage mais compréhensible.
Pourtant, 1m de plus et tout irait bien.
Pour ceux qui pensent que j’exagère, ne pas hésiter à utiliser streetview.

22)
M.G.
, le 15.09.2014 à 19:34
[modifier]

Ah, sa viande d’agneau de prés-salés, l’omelette de la Mère Poulard, et une fois dégagé le flot de touristes un coucher de soleil sur le mont puis une balade nocturne dans les ruelles, bref pas dégueu…

Belle façon de concevoir une visite au Mont Saint-Michel :-)

En plus, je rappelle que si on pénètre dans le parking après 19h00 et que l’on quitte le Mont vers minuit (ce me semble raisonnable), le Parking et donc les Passeurs sont gratuits ;-)

Pour ceux qui n’ont jamais goûté cette viande à la texture très particulière, une citation de Maupassant : « On servit d’abord un vol-au-vent plein de crêtes et de rognons de coq (…) puis un gigot de pré-salé, tendre comme du gâteau (Maupassant, Contes et nouv., t.2, Lég. Mt St-Michel, 1882, p.1255) »

Tendre comme du gâteau ? Faites confiance à la description de Maupassant. C’est exactement ça !