Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: giampaolo
192 commentaires trouvés.
Article: IQ180, une débauche de pixels

@ Tristan: ce n’est pas par hasard si les nouveaux MF sont équipés de capteurs Cmos dont la sensibilité monte beaucoup plus haut. Cela dit, comme je l’ai précisé plus haut, le petit format a fait des bonds spectaculaires. La montée en pixels des PF se heurte toutefois aux limites des optiques. Une Fiat 500 permet d’aller de Lausanne à Paris aussi bien qu’une Audi SQ5. On ne peut pas comparer les prix non plus. :-)

Article: IQ180, une débauche de pixels

Un H5D-60 sans objectif coûte environ Fr. 41’000.-. Un PhaseOne comparable est dans des prix proches.

Maintenant ce n’est pas parce que le MF est extraordinaire que le PF n’est pas bon. Pour Fr. 5’000.- à Fr. 10’000.- on a du très haut de gamme en PF.

La différence de prix ne reflète pas la différence de qualité. Il ne faut pas oublier que la production du MF est très limitée, qu’Hasselblad ou PhaseOne sont des petites entreprises (Hasselblad emploie environ 300 collaborateurs!). Face à des géants comme Nikon, Canon ou Sony, les prix de revient sont moins bien amortis. Si un jour Canon ou Nikon ou Sony sortent un MF (full-frame), il coûtera beaucoup, beaucoup moins cher. Mais je doute que ces entreprises aient un intérêt à se lancer dans le MF.

Article: IQ180, une débauche de pixels

J’ai acquis il y a plusieurs années un H4D (Hasselblad), je travaille actuellement avec un H5D-60. Je possède aussi un Canon 5D III. L’un n’exclut pas l’autre. S’il s’agit de faire du portrait en studio, de la photo de beauté (publicité), le moyen format numérique est une merveille surtout avec un capteur full frame (vrai 4.5 x 6). La douceur du dégradé net-flou est incomparable avec le petit format. Si le petit format a l’avantage d’avoir des optiques qui ouvrent à 1.4 voire 1.2, le dégradé net-flou est malheureusement d’une brutalité désagréable. C’est là que le MF full-frame est imbattable. L’avantage du MF numérique surtout chez PhaseOne et Hasselblad est incontesté au niveau de la fidélité des rendus de la peau au niveau colorimétrique. Un autre grand avantage du MF réside dans le confort du post-traitement. Le Nikon D800 a beau avoir 35 MPixels, il ne donne pas des rendu aussi fidèle. Le MF a aussi ses limites en terme de mobilité ou de mouvement. S’il s’agit pour moi de photographier dans un studio des enfants, le MF ne suit pas la cadence. Dans ces cas-là, je préfère travailler avec du petit format plus rapide à tout point de vue.
Pour faire par exemple cela: http://www.arteplus.ch/photography/#/erallie/

avec du MF, c’est quasiment cause perdue. Les enfants bougent trop et trop vite. En studio, je travaille 99 fois sur 100 sur trépieds avec le MF.
Pour ce genre d’image:
http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/33-0073_Marissa.jpg

le MF est magnifique. Pour cela aussi: http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/Arteplus_NoemieB_0800.jpg

ou cela:
http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/43-0011_Julie_Handloser-NB-02-M.jpg

Bref, le PF (petit format) a des qualités et le MF en a d’autres.
Cela, est plus facile en PF qu’en moyen-format: http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/Arteplus_Nana_.jpg

Bonne journée à tous.

PS: zut les liens ne fonctionnent pas bien. Désolé

Article: La mue du Snake
giampaolo
, le 07.04.2014 à 08:33
[modifier]
Article: La mue du Snake

Je participe à plusieurs forum et toujours en indiquant mon prénom. Ayant un prénom de culture italienne, sur les forums francophones, il est rare qu’il soit déjà utilisé par quelqu’un d’autre. Quant à ma vraie identité, signant souvent mes messages avec l’adresse de mon site consacré à la photographie, il est aisé de m’identifier. Sur le forum chassimages.com il est intéressant de voir que, depuis peu, lorsqu’un intervenant communique sous sa vraie identité, le système du forum mentionne que c’est sa vraie identité.

Article: Retour sur JPEGMini
giampaolo
, le 12.01.2014 à 22:59
[modifier]
Article: Retour sur JPEGMini

Comme je l’ai dit précédemment, jpgmini à toute sa place sur le marché des logiciels. Que l’on paie 20 $ ou Euros pour ce genre d’application, oui évidemment, mais payer 150 $ pour compresser des fichiers jpg de 50 Mo, je n’en vois pas le sens. J’ai l’impression que l’éditeur pigeonne ses clients. En quoi le fait de faire monter la limite de 28 Mo à 50 justifierait-elle 150 $ ?

Pour les semi-pro ou les professionnels de la photo comme ils disent? Ca c’est de la pure ‘comm’ pour appâter le ‘touriste’. Ne succombez pas! :-)

Article: Retour sur JPEGMini
giampaolo
, le 07.01.2014 à 13:07
[modifier]
Article: Retour sur JPEGMini

Je ne comprends pas bien l’utilité de la version pro. Ou plutôt je ne comprends pas l’éditeur qui avait commencé par offrir une version ‘lite’ gratuite et une version payante. Maintenant voici une troisième encore plus cher et même beaucoup plus cher.
La version payante de base est limitée à 28 Mb. La version pro est limité à 50 Mb est-ce en vue d’une version méga-pro qui coûtera encore plus cher qui arrivera à 80 Mb comme ce que permettent les plus grands capteurs en moyen format de chez PhaseOne? Que vont-ils faire de la version payante de base? Ne plus la faire évoluer pour ne pas concurrencer la version Pro? Pas très sympa de la part de l’éditeur.

Je travaille en Raw Hasselblad H5D-60. Je ne fais jamais de jpg pour mon usage sauf pour les clients. Or, même si mes fichiers originaux font 6708×8956 pixels (soit 60 Mb), je ne donne jamais à mes clients un fichier jpg plus grand que 6000×45000. 28 Mb suffisent donc.

L’éditeur est bien rusé. Il présente la version pro pour les ‘photographes’, les vrais, les pros et donc de quoi donner envie à l’amateur de se prendre pour un pro en achetant la version pro? 149 $ pour aller plus loin que 28 Mb et plus rapidement? Ne faut-il pas être un peu ‘fou’ ? ;-)
C’est presque aussi cher qu’un logiciel comme Lightroom 5 pour juste faire de la compression de jpg? Autant utiliser Lightroom 5 et son module d’export en jpg qui est très bon aussi.

Donc en résumé pour moi, c’est un très bon logiciel et la version payante de base est largement suffisante.

Article: Quelques mots sur le Lumia 1020

Gérer des fichiers de 41 mo c’est pas rien! Sachant que Nikon limite la gamme d’objectifs à utiliser pour travailler proprement avec son D800, qu’il faudra probablement changer une bonne partie de son parc d’optiques chez Canon pour le prochain boîtier à très haute résolution, je ne vois pas comment un fichier de 41 mo sorti de ce Nokia peut être exploitable proprement. A moins que tout ne se fasse directement dans le Nokia… auquel cas, l’autonomie doit rapidement chuter, car traiter des fichiers d’une telle taille demande des ressources importantes.

Merci Renaud…. je penserai à toi :-)

Celui qui possède un iPhone ou un modèle sous Androïd peut-il être attiré par ce Nokia? J’en doute.

Article: Faut-il“dégrader » ou « améliorer » ses images numériques?

Merci maxim’. Vaste débat en effet. Personne ne disait autrefois non plus qu’avec un négatif on pouvait faire n’importe quoi. Il en va de même aujourd’hui. Par contre, autrefois déjà, des Cartier-Bresson avaient leurs développeurs+tireurs attitrés. Un bon développeur + tireur savait tirer et exploiter tout le potentiel d’un négatif. Pour moi, tant qu’il s’agit d’exploiter le potentiel d’un fichier raw, je parle de développement et de traitement (avec la part d’expression personnelle qui va avec le traitement évidemment).

Par contre, beaucoup de photographes, et surtout parmi les amateurs, s’en donnent à coeur joie pour tripatouiller leurs photos au point qu’une photographie de paysage va déclencher des waouuuu chez certains parce que ce que l’on y voit est plus beau que vrai. Des ombres qui n’existent pas, des intensités qui n’existent pas, des effets en veux-tu en voilà à n’en plus finir. Tout cela pour que le spectateur lambda s’émerveille et s’exclame “il fait de belles photos”. Non, il ne fait pas que de la photo, il fait aussi de l’informatique. Quand on fait de la photographie de portraits, de beauté, de mode, on entend souvent la critique ‘c’est du photoshop’ parce que la peau est embellie et toutes les impuretés supprimées. Tout le monde sait aujourd’hui et se rend compte qu’une telle peau n’existe pas. Par contre, dès que l’on présente des paysages, le lecteur lambda a tendance à croire que la beauté est le résultat de la nature et la photo l’expression du photographe.

Il existe déjà une tendance dans la mode à présenter des photographies auxquelles on ajoute le commentaire “peau non retouchée”. A quand des photographies de paysage, de nature, de scènes quotidiennes avec la même remarque?

Pour moi, le traitement informatique fait partie de la photographie numérique, mais il faut éduquer le lecteur à faire la part des choses entre ce qui est du domaine de la photographie et du domaine de l’informatique.

Quand on me montre une photo en me disant, “t’as vu cette belle photo?’ Il m’arrive de répondre “tu parles de la photographie ou du traitement informatique?”.

C’est aussi valable pour la photographie de studio, domaine que je connais assez bien.

Article: DXO FilmPack 4, donnez de la consistance à vos images

Quand on dit que ‘tout se fait à la prise de vue’, n’est-ce pas exagéré? Tant qu’une photo numérique n’est pas développée, elle n’existe pas. A la prise de vue, on gère, autant que faire se peut, ce qui est “maîtrisable”, mais tout le reste est forcément le résultat d’un traitement informatique. Il faut distinguer ‘développement’ de ‘traitement’ de ‘retouche’.

Article: DXO FilmPack 4, donnez de la consistance à vos images

J’ai beaucoup de peine à imaginer intégrer ce genre de logiciel dans mon flux de photographie. Je commence avec Lightroom (qui fait énormément et qui me permet de rester en raw). Le noir-blanc je le fais dans LR qui me permet à tout moment de revenir en arrière puisque je reste en mode RAW (donc pas besoin d’exporter en tif ou en jpg). Il va de soit que mon fichier raw est parfaitement bien exposé dès le départ.

Si c’est du portrait ‘beauté’, j’exporte en psd pour le reprendre dans Photoshop pour un travail de type ‘Séparation des fréquences’ + ‘Dodge&burn’. Je reviens à la fin dans LR pour exporter mon fichier auquel j’ajoute, dans LR, 15% de grain, car quand on a un fichier d’environ 9’000×7’000 pixels, la réduction de la taille donne malheureusement une impression de lissage. J’ajoute donc 15% de grain uniquement pour ‘casser’ cet effet de pseudo-lissage.

Les flous, les cadres, les effets de lumière ajoutés,, etc et tout ce qu’apportent des logiciels comme DXO, j’oublie. Donc deux logiciels et zéro plug-in externe.

Si je ne faisais pas de portraits ou de photographies ‘beauté’, LR suffirait pour absolument tout.

Si je veux des photographies à l’ancienne, je fais des photographies à l’ancienne et je sors mon vieux et fidèle Mamiya 6 dans lequel je glisse une pellicule 120.

Article: Ca m’énerve mais ça m’énerve, vous n’avez pas idée…

Cette publicité sur “Ai-je assez d’argent pour…” a au moins un mérite, elle choque beaucoup de jeunes entre 20 et 25 ans (ceux que je connais et qui fréquentent mes cours de management). C’est déjà un petit progrès. Maigre consolation, direz-vous.

Oui, cette campagne est une honte!

Article: Lightroom 4 versus Capture One 7 – Partie 1

Capture One est un excellent produit et LR est un excellent produit aussi.

Qu’est-ce qu’un réglage par défaut? L’accentuation dans C1 est dès le départ plus poussée et le contraste aussi. LR part avec des réglages plus ‘mous’ effectivement. C1 est donc d’emblée plus ‘dragueur’. Pour moi, si C1 acceptait les fichiers raw fff de chez Hasselblad, j’utiliserais volontiers C1 car avant d’utiliser un Blad, je privilégiais C1. Mais PhaseOne boycotte Hasselblad car c’est un concurrent et refuse donc de lire les fichiers fff et même les fichiers dng venant d’un Blad. Ah les méchants! Donc, à moins d’utiliser Phocus, que je n’aime pas beaucoup, je dois utiliser LR qui fait un excellent travail global, du catalogue à l’impression en passant par le dématriçage.

Article: Un iPhone 5 sans accessoires c’est dur

Fidèle à Apple depuis 1986! Eh oui!!! La petite pomme est devenue grande. Petite il critiquait les monstres qu’étaient IBM et consorts. Aujourd’hui Apple fait pareil que ceux qu’elle attaquait dans sa communication, mais il n’en demeure pas moins que c’est une des entreprises à qui revient le grand mérite d’avoir bouleverser l’informatique et de l’avoir rendue simple. Apple est devenue arrogante, ça ne va pas s’arranger avec le temps…. et un jour elle tombera comme est tombé IBM devenu plus modeste et donc moins prétentieux.

Article: Le franc fort a bon dos pour le tourisme suisse

J’ai parlé du Val d’Aoste et je suis le premier conscient que l’on trouve partout des endroits peu accueillants. Mais ce qui me frappe avec l’hôtellerie suisse, c’est la complainte répétée par les hôteliers du problème du franc fort. Si le franc fort est tellement un problème alors pourquoi nos hôteliers ne redoublent-ils pas d’amabilité, de souplesse, de créativité, etc etc pour compenser cet handicap et accueillir les clients de manière à ce qu’ils s’empressent de revenir ou de faire la promotion auprès d’autres? Etre aimable ne coûte rien.

Beaucoup d’Allemands préfèrent aller en Autriche plutôt qu’en Suisse. Est-ce un hasard? Dommage, les paysages suisses sont pourtant si beaux.

Article: Ça y est, j’ai mon nouveau MacBook Pro Retina

Je n’ai pas de MBP retina… et rien ne presse, mais alors vraiment pas. Mais je peux bien imaginer le confort auquel on s’habitue très vite. Je pense qu’aucun possesseur de Retina ne regrette les précédents modèles. Preuve donc qu’il y a progrès. N’est-ce pas que c’est magnifique le matériel informatique? Chaque année c’est mieux donc on achète et on achète…. :-)

Article: Et voilà le nouveau Mountain Lion

J’ai fait le pas sans hésiter et tout fonctionne parfaitement bien. En fait j’avais un espoir qui n’a pas été réalisé. Depuis Lion, quand j’envoie un message avec Mail, il met systématiquement 30 secondes à partir (alors qu’avec Sparrow il part immédiatement). J’avais et j’ai donc toujours un problème avec Mail. J’espérais régler ce problème mais il est toujours là. La hotline d’Apple ne sais pas pourquoi c’est ainsi sur ma machine et n’a pas de solution.

Article: Ouille, il y a un fidèle qui est resté endormi!

Le Full-Frame, il n’y a que ça de vrai. Bon, faut les finances, c’est tout !!!

La notion de ‘full-frame” est une notion bien élastique. Ici on parle de ‘full-frame’ pour le format 24×36 mm et cela pour des optiques faites pour couvrir tout le champ du 24×36 mm. En réalité, ce qui est si beau…. tient à la taille du capteur et à la douceur du dégradé de netteté (bokeh pour les Japonais). Vive le ‘full-frame’ et surtout en moyen-format (car il n’y aura probablement jamais de numérique dépassant l’actuelle limite du moyen-format). Mais là, en MF, le full-frame fait exploser tout le budget.

Pour François: bravo François, belles images.

Article: A propos des matériels photo et de notre confiance en nous

Tout cela dit, plus un capteur a une définition élevée (comme ce D800e ou pas e) et plus la retouche sera facile. Une telle définition est donc utile si on fait soit de grands tirages soit si on fait de la retouche (surtout pour la peau) soit les deux combinés. François as-tu observé des problèmes de moiré avec ce D800e ?

Quant au problème du 5D III et de la perturbation de la lumière ce n’est que dans des conditions très extrêmes que c’est observable. Quand je l’ai utilisé durant toute une journée, connaissant le problème, je ne suis pas parvenu à mettre la mesure en défaut.

Article: A propos des matériels photo et de notre confiance en nous

Dans le genre d’exemple que nous avons ici, la dynamique du capteur joue en effet un rôle important. Et il semble à ce propos que le Nikon D800 en ait en réserve. Maintenant, il faut savoir relativiser. La dynamique qu’atteint le D800 est particulièrement utile en contre-jour où lorsque les écarts entre les parties claires et les parties sombres de l’image sont grands. Mais dans 95% des cas ce surplus de dynamique n’est pas vraiment observable. En photographie de studio, sur des clair-obscurs cela peut par contre être très important. Si on utilise un 5D ou un D800, on travaille logiquement en Raw et un logiciel comme Capture One ou Lightroom savent très bien améliorer le résultat en à peine quelques secondes. La montée du bruit? Oui certes, mais que fait-on de ces images? Des tirages 4×3 m ? Non, des présentations sur le web et au mieux des tirages A4 sur imprimante (maison) ou au labo du coin. Le bruit? On ne le verra pas. Que l’on me comprenne bien, plus la dynamique du capteur est grande et mieux c’est. J’en suis conscient et je sais de quoi je parle avec un MF numérique. Mais il ne faut pas écarter un boîtier parce qu’un autre a une meilleure dynamique. Il faut choisir un boîtier en fonction du système entier. Certes, si l’on (re)part à zéro comme toi, François, on peut faire fi des objectifs, des flashs, des….. que l’on a déjà. Mais je voulais juste rassurer les utilisateurs de ce fil que le Canon 5D ii ou iii sont excellents. J’ai utilisé un Canon 5D III durant toute une journée et je l’ai trouvé excellentissime! J’aurais probablement dit la même chose avec un Nikon D800 ou D800e. Une dernière chose 35 MB… c’est beaucoup à gérer! Certes qui peut le plus peut le moins… François tu as un excellent appareil en main. N’en change plus pour quelques années au moins! ;-)

Article: A propos des matériels photo et de notre confiance en nous

François, tu as fait un choix, un excellent choix. Bravo pour toi. C’est ton choix et ce choix doit faire plaisir à toi et rien qu’à toi. Maintenant, ceux qui ont choisi un …… ou qui veulent rester à leur ….. ou à n’importe quel appareil, de quelle marque que ce soit, font un très bon choix aussi. Certains pour des raisons de budget, d’autres de besoins, d’autres encore de sagesse. J’ai par contre de la peine quand tu affirmes avoir ramener le 5D III illico presto, comme si c’était tellement mauvais. A croire que les acheteurs du Canon 5D III n’y connaissent rien.

La photographie, pour la plupart des visiteurs de ce forum, est une passion…. une passion de l’image obtenue, de l’image partagée, de l’image à créer. Moi je m’en fiche avec quel appareil quelqu’un photographie, c’est l’image qui compte. Quelqu’un m’a dit récemment qu’il voulait vendre tout son équipement pour s’acheter le D800 et m’a demandé mon avis. Je lui ai conseillé de conserver son matos et de s’offrir avec l’argent économisé un beau voyage et de ramener de belles images. J’ai vu il y a deux mois au musée de la photo à Amsterdam une exposition de photographies entièrement réalisées avec un iPhone ou un Samsung (un truc du genre). C’était beau à pleurer. La dynamique du capteur? La netteté? La fidélité des teintes? Tout le monde s’en foutait! Les photographies étaient belles et elles dégageaient de belles émotions.

Le fil ‘Photographie’ de Cuk est pauvre et, à part le merveilleux travail d’Okapi, il n’y a pas beaucoup d’images postées. Pourquoi ne prendrais-tu pas l’initiative d’y présenter ce que tu fais. Pas des comparaisons techniques, juste des images et des images et des images. D’autres auront envie de te suivre. C’est toi le boss.

L’appareil idéal? L’appareil du voisin? :-)

Article: A propos des matériels photo et de notre confiance en nous

Sacré François :-)

Le Nikon D800e est excellent, le Canon 5D III est excellent. Pourquoi toujours vouloir comparer. Le 5D III est supérieur au D800 sur certains points et moins bon sur d’autres, mais de toute façon, et je me répète, la qualité des photographies ne dépend pas des boîtiers.

Alors François….. quand essaieras-tu le moyen format numérique? Il vaut mieux que tu n’essaies pas :-)

Article: Le souci du Fujifilm X-Pro1
giampaolo
, le 23.06.2012 à 08:42
[modifier]
Article: Le souci du Fujifilm X-Pro1

Mais quand même ….. pourquoi tout ce débat sur le classement d’un boîtier par rapport à un autre, sur les tests comparatifs réalisés dans un but de chercher la petite bête. Il y a aujourd’hui une quantité extraordinaire d’excellents appareils sur le marché, d’excellents objectifs. Presque tous font mieux que ce qui se fabriquait il y a à peine 5 ans…. En résumé, et en absolu……, sur le marché il y a plein d’excellents appareils et d’excellents objectifs et plein de mauvais photographes aussi :-)

Article: Merci et bravo Lightroom version 4.1 finale!

Lightroom est un excellent logiciel en effet. Pourquoi travailler en RAW? Il y a mille raisons, dont une qui intéressera l’amateur également: un raw créé il y a 4 ans et ouvert avec LR4.1 en 2012 donne une meilleure image que celle obtenue à l’époque: les versions des processus de dématriçage s’améliorent chaque année. Un fichier jpg est un fichier ‘écrasé’ et non évolutif.

D’un shooting qui durent 3 heures en studio et durant lequel je fais ‘peu’ de photographies, environ 50 à 100, je ne donne que 3 images à la cliente ou au client. La retouche de ces trois images prendra environ 1 à 3 heures par image. Seul le raw me garantit toute la dynamique et le potentiel du fichier. Si par contre on fait des photographies de soirées entre amis…. le jpg va très bien et surtout si à la fin c’est juste pour les mettre sur un site ou pire encore juste sur Facebook.

Vive le Raw, vive Lightroom 4.1