Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: ola
31 commentaires trouvés.
Article: Une semaine avec l’iPad Pro
ola
, le 20.11.2015 à 00:55
[modifier]
Article: Une semaine avec l’iPad Pro

Pour ma part ca sera sûrement plutôt pour l’année prochaine quand les applis seront prêtes et qu’iOS aura je l’espère un peu évolué (quelle frustration en effet de pas avoir de drag and drop entre 2 applications !)

Pour ce qui est d’avoir un Finder même si la situation est loin d’être parfaite ca s’est amélioré avec iOS 9. J’utilise l’application Documents de Readdle pour stocker mes fichiers (localement et accessible via wifi depuis un ordi si besoin) et avec iOS 9 toutes les applications compatibles avec l’API Document Provider peuvent accéder en lecture et écriture à ces fichiers (comme un système de fichiers classiques). Toutes les applications ne supportent malheureusement pas encore cette API et l’ergonomie n’est pas idéale mais ca progresse (et comme c’est supporté par Office, OneNote, Mail et Safari ca couvre déjà pas mal de mes besoins boulot, ce qui me manque le plus c’est le support dans Trello et Slack).

Par contre après l’avoir essayé à l’Apple Store j’ai un doute sur la capacité à taper du texte tranquillement assis dans un canapé. En mode tactile si l’iPad n’est pas posé ca semble compliqué et les claviers physiques actuels sont pas très adaptés à être assis dans un canapé. Sûrement qu’il faut voir à l’usage.

Article: Jean Maurer Swiss Audio, la musique et l’humain (expérience, visite, interview)

Pour les enceintes et le positionnemment je vous conseille outre votre oreille d’utiliser un utilitaire comme celui-ci (nécessite un bon micro)
http://www.roomeqwizard.com

Sinon au moins d’utiliser des fichiers avec des fréquences qui augmentent progressivement pour vérifier qu’il n’y a pas de grosses résonnances, des creux etc… et très utile pour régler et positionner un caissson de basse (c’est très compliqué à régler je trouve)

Article: Jean Maurer Swiss Audio, la musique et l’humain (expérience, visite, interview)

Guillôme sur Mac pas de problèmes l’OS supporte l’USB audio class 2 depuis un moment, les changements de normes sont rares il y a toujours compatibilité ascendante. Je crois pas qu’un DAC puisse tenir 30 ans mais 10 ans ça semble réaliste, et peut être 15.
Sous Windows il faut des drivers mais ce sont des drivers assez génériques, si la boîte qui fait le DAC coule il sera toujours possible de trouver des drivers ailleurs et de même il est probable qu’on puisse trouver des drivers pour les OS à venir.

Pour les cables je me suis pas intéressé aux problèmes, je me suis contenté de demander au vendeur du magasin hifi de me vendre quelque chose qui soit homogène en son et budget avec le reste (et j’ai écouté pour vérifier). A l’installation j’ai découvert avec surprise que le cable du DAC à l’ampli avait un sens ! (Le cable USB aussi mais il y a une fiche type A et une fiche type B donc on se pose pas la question).
Le vendeur m’a précisé que si je me lassais des basses de mes enceintes on pourrait les calmer en changeant les cables, c’est le genre de choses ça m’a surpris mais je l’ai cru sur parole.

Article: Qobuz et un DAC (ici le TEAC UD-501), libérez la musique

Je peux pas donner un avis sur ce modèle précis de Yamaha, mais j’ai testé un modèle sûrement proche quand j’ai acheté mon DAC le vendeur s’en est servi comme référence (par contre ça n’a servi que de DAC, l’ampli a été by passé et c’est un autre ampli qui a été utilisé). Ca faisait un DAC entrée de gamme. C’est clairement au dessus du DAC d’un mac mais il y a encore un belle marge en passant sur des DACs dédiés. Les conditions d’écoute étaient différentes donc il m’ait difficile de comparer, mais les DACs clé USB que j’ai pu testés (qui sont des bons modèles, cf plus haut) étaient je pense un bon cran au dessus, en particulier sur les chansons un peu compliquées.

Article: Qobuz et un DAC (ici le TEAC UD-501), libérez la musique

Xela, j’ai pris un PS Audio Nuwave, pour l’énergie qu’il arrive à donner, et même sur des morceaux dont la qualité les rend un peu mous.
Au départ je pensais prendre un Micromega MyDac, mais j’ai été franchement déçu sur certains morceaux (en particulier rock pas top qualité). J’ai beaucoup apprécié le Arcam IrDAC un peu moins cher et un peu plus passe partout (et en plus petit et moins cher, j’ai trouvé que le M2Tech Hiface était pas mal et j’ai testé récemment sur Audioquest DragonFly 1.2 mais sur une autre chaîne que la mienne et ça m’a semblé un excellent rapport qualité/prix). J’ai testé aussi plus cher par curiosité et la différence était bien perceptible, mais ça devenait vraiment cher par rapport à mon budget et la différence commencait quand même à devenir plus limitée.
Mon DAC est associé à un ampli Atoll IN80SE, et des enceines bibliothèques Dali Mentor Menuet. J’ai acheté ça en passant plusieurs heuress en magasin à écouter (c’est pas du tout ce que j’avais prévu au départ) et petite remarque au passage, c’est important d’écouter en magasin ce qu’on écoute vraiment chez soi. Comme il y a un certain snobissme dans ce milieu, certains se forcent à écouter du classique et du jazz avec des supers enregistrements et puis quand ils sont chez eux ils sont déçus que leur chanson préférée rende pas génial. Pour être tranquille il faut amener un peu de tout et éviter d’avoir trop d’idées préconçues en arrivant. Bien sûr il faut avoir une petite idée, on peut pas tester tout le matériel existant, mais il faut pas hésiter à acheter du matériel qui sonne bien dans notre oreille même je ne sais quel test sur internet a dit que c’était moyen. Comme je disais plus haut c’est la chaîne complète qui compte et dans cette chaîne l’oreille et le cerveau au passage ont une grande place.

Article: Qobuz et un DAC (ici le TEAC UD-501), libérez la musique

La conversion 96kHz->48Khz se passera très bien avec Aurdirvana (et c’est pas un boulot compliqué en plus). Pour répondre à la question est-ce qu’on attendra la différence en changeant de DAC, oui c’est certain mais ça sera pas le gain sur la fréquence qui sera l’élément déterminant, bien loin de là. Même sur une sortie bien compressé la qualité du DAC sera toujours le plus important (et même à vrai dire plus encore, j’ai choisi mon DAC justement parce qu’il permettait de rendre Spotify tout à fait correct). Et pour le reste ça dépend de l’enregistrement, du mixage, du DAC de l’ampli, des enceintes, de la pièce et des oreilles. Si un des éléments de la chaîne est pas très bon pas la peine de s’ennuyer à rendre le reste meilleur, ce qui compte c’est avoir un ensemble harmonieux qui ne contiennent pas de goulot d’étranglement majeur pour la qualité.

Pour Renaud LAFFONT, Aurdirvana est ce qui se fait de mieux sur Mac et à ma grande surprise il y a une différence bien sensible sur certaines chansons (en tout cas avec mon DAC). Aurdivana décode le fichier complètement en amont de la lecture pour limiter le jitter et est capable de by-passer le mixeur de l’OS, et peut même directement envoyer le signal PCM sous forme d’entiers quand le DAC le supporte ce qui revient du coup à transmettre le signal tel quel au DAC. Le jitter reste donc le seul problème mais avec un dac de qualité en mode asynchrone, la conversion en amont et le by pass de l’OS, le jitter devient très limité. Je ne croyais pas vraiment à l’impact de ces éléments pour être honnête mais sur certaines pistes ça se sent vraiment bien. Les basses par exemple gagnent en propreté, elles sont plus texturées, ça fait moins « boom ».

Article: Qobuz et un DAC (ici le TEAC UD-501), libérez la musique

Au passage un point important sur les versions « HD » ou Studio Masters, régulièrement ces versions sont mixées différemment pour qu’on entende une différence, ça n’est pas forcément mieux mais juste différent. Bien sûr il arrive parfois que cette différence de mixage soit bénéfique, en particulier une diminution de la compression (principe qui consiste pour faire simple à mettre du gain sur les parties à faible volume, ce qui réduit la dynamique).

Article: Qobuz et un DAC (ici le TEAC UD-501), libérez la musique

Personnellement je suis resté sur Spotify malgré l’investissement dans une chaîne hifi « moyenne » gamme. J’aimerais beaucoup aimer Qobuz mais les applis sont très en retrait sur Spotify et les possibilités de découvrir de la musique aussi. Et puis il y a Spotify Connect qui est super pour mon usage (Qobuz Connect a été annoncé on verra ce que ça donne).
Bien sûr je préferai du lossless, mais pour beaucoup de chansons la différence est faible surtout avec le player Qobuz. Audirvana permet un gain non négligeable en particulier pour les DACs qui supporte le mode integer. Il semblerait que l’auteur ait sur la roadmap le support de Qobuz en streaming dans ce cas le gain serait un peu plus intéressant.
Et pour ce qui est du DAC, sans aucun doute c’est un élément très important et largement sous estimé, après plusieurs tests j’ai pris un DAC bien plus cher que ce que je pensais au départ, mais l’écart est vraiment substantiel.

Article: Cercles. (mis à jour avec quelques dessins)

Les capteurs incurvés s’adressent effectivement en priorité aux smartphones à cause de la contrainte de la focale fixe et parce que c’est le secteur où le gain de place pour l’optique est le plus intéressant. Mais Sony a déjà montré un capteur full frame et a conçu un objectif pour aller avec. La probablité que la suite du RX1 soit équipée d’un tel capteur en 2015 est vraiment élevée.

http://www.sonyalpharumors.com/first-image-of-the-full-frame-curved-sensor-made-for-the-rx2/
http://www.sonyalpharumors.com/sony-patent-discloses-the-new-35mm-f1-8-for-full-frame-mirrorless-nex-with-curved-sensor/

Article: Cercles. (mis à jour avec quelques dessins)

@lvme oui Sony travaille sur des capteurs incurvés pour réduire la taille des optiques. Ils ont sorti un premier modèle (le KW1, pas très à mon goût) et la rumeur veut que la suite du RX1 soit équipée d’un tel capteur (en full frame donc), ce qui permettrait d’obtenir un appareil plus compact encore. Il est trop tôt pour dire s’il y aura un gain niveau qualité car si limiter la complexité optique est une bonne chose il faut par contre que la courbure du capteur soit parfaite et ça l’avenir dira si c’est le cas. Par contre cette technologie ne permet pas de faire des zooms ou des optiques interchangeables, le capteur et l’optique deviennent totalement liés.

Article: Les GTI
ola
, le 11.06.2014 à 09:04
[modifier]
Article: Les GTI

Attention pour les quais français la réalité est un peu différente de ce que les médias ont raconté. Les ingénieurs étaient bien conscients de ce problème mais il n’était pas question de faire autrement, les standards de largeur de trains ont évolué et élargir les quais étaient nécessaires. Choisir des trains plus étroits auraient coûté bien plus cher et n’aurait que remis à plus tard la nécessité de faire évoluer les infrastructures. Il y a par contre eu un désaccord sur le financement entre RFF et la SNCF ce sur quoi les dirigeants de la SNCF ont espéré surfer pour encourager un rassemblement RFF-SNCF, cela a plutôt fonctionné mais ils sont passé pour des imbéciles au passage.

Article: Test du Canon 350D, de l’iPod photo 30GB et du Camera Connector

Moi ce que je comprends pas (enfin si je comprends, faut vendre de l’iPod Photo, mais ça m’énerve) c’est le fait que le caméra connector soit limité à l’iPod Photo. Regarder les photos sur l’iPod ça m’intéresse pas, et les regarder sur la télé non plus, donc j’aimerai bien un caméra connector qui marche sur un iPod Mini ou Classic, c’est un élément qui me retient d’acheter un iPod pour l’instant.

Article: On n’a pas fini de découvrir des perles

Si on cherche « fond d’écran » dans les préférences systèmes on obtient rien (avec fond tout court on a rien non plus), les traducteurs n’ont rien trouvé de mieux que « Image d’écran » terme que je connaissais pas et je ne connais personne qui l’utilise. Pour l’instant c’est le seul terme que j’ai testé mais ça promet de belles surprises. Tanpis l’idée était bonne pourtant.

Article: Keynote 2, l’outil de présentation signé Apple

Personnellement je trouve PowerPoint très bon surtout en version PC, et dans Keynote il manque des chose auxquelles je m’étais habitué. Je teste Keynote 2 depuis peu de temps mais déjà l’absence des trajectoires manque beaucoup pour les explications scientifiques, et ensuite un objets ne peut avoir qu’une animation d’arrivée par exemple alors qu’on peut en mettre plusieurs dans PowerPoint. D’autre part le choix d’animation est encore assez restreint, un panel d’animations sobres serait agréable. Je vais continuer à tester mais je suis un peu déçu pour l’instant, j’apprécie plus Pages malgré quelques incohérences d’interface, iWork’06 devrait être une bonne version !

Article: Pages, le texteur et metteur en pages que j’attendais

Si le format est documenté par Apple il va y avoir de grandes possibilités d’automatisation et d’échange avec d’autres applis. Steve avait déjà parlé de ça lors du lancement de Keynote, on disant qu’on pourrait générer des présentations automatiquement avec les statistiques issues d’un tableaur ou d’internet mais pour l’instant on a pas encore vu grand chose arriver. Espérons que les choses changent avec Pages.

Article: Pages, le texteur et metteur en pages que j’attendais

Qu’en est-il du scriptage de l’application ?
En effet la puissance d’Office vient en particulier de la capacité de scripter les actions répétitves et de créer aussi des liens puissants entre les différentes applications. Créer des factures en prenant les infos clients dans un base de données, en faisant les calculs un peu complexes dans le tableur et tout ça présenté joliment dans le traitement de texte ça c’est possible sur Office, et en l’automatisant il ne reste plus qu’à appuyer sur un bouton pour avoir les factures imprimées quand on en a besoin.
Espérons qu’à terme iWork statisfera aussi les utilisateurs professionnels ou pourquoi ne pas faire un Work Pro avec Pages Pro etc…
Vivement que je puisse essayer ce logiciel.

Article: Du nouveau sur nos RSS!
ola
, le 27.12.2004 à 17:23
[modifier]
Article: Du nouveau sur nos RSS!

Pour les fils RSS il y a Thunderbird j’ai pas essayé sur mac parce que j’utilise Mail mais sur PC c’est rudement pratique d’avoir le support des RSS dans son logiciel de mail (surtout vu comment le fait Thunderbird) c’est même en fait l’endroit ou je trouve ça le plus intéressant presque.
J’ai inscris tous mes sites préférés dans Thunderbird qui reste ouvert tout le temps et comme ça je peux suivre constamment ce qui se passe.
Avec Dash Board les RSS dans les sites Mac vont exploser !
Ce qu’il reste à espérer c’est qu’on pourra garder des Widgets collés au fond d’écran comme dans Konfabulator et d’autres qui peuvent apparaître d’eux même à l’écran pour notifier l’arrivée d’un nouveau mail par exemple. On verra bien…
Ca me fait penser que ceux qui connaissent pas Mail.appetizer devrait le chercher dans versiontracker c’est une petite perle, pas terminée mais vraiment super !
Bonnes fêtes à tous.

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 21:21
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

Faisons un point sur la compression audio d’abord les algo de compression moderne ne se contente pas de faire un filtre passe bas c’est tout de même plus fin.
En fait le principe est le suivant à des moments il y a des sons qui en couvrent d’autres quand vous parlez à quelqu’un en boîte de nuit la musique a tendance a couvrir un peu ce que vous dîtes et bien là un peu pareil.
Il y a des moments où on va coder des sons qu’on entend peu parce qu’ils sont un peu couverts par d’autres. Evidemment s’ils sont sur l’enregistrement c’est qu’ils étaient forcément pas inutiles me direz vous et bien c’est en partie vrai en partie faux.
En partie vrai vous le comprenez vous-même, voyons la partie fausse.
Lors d’un enregistrement on place un micro par instrument en gros, résultat même si à un moment la contre basse fait beaucoup de bruit et couvre le violon pour un auditeur placé dans la salle le micro du violon enregistre quand même le violon. Au mixage il en réside évidemment qu’on entend toujours plus la contrebasse mais il reste des harmoniques faibles du violon à coder même si elles sont peu audibles. En effet l’oreille ne peut discerner trop de son à la fois (ça dépend des oreilles d’ailleurs). Pareil pour les échantillons électroniques utilisés pour la musique électronique ils sont enregistrés indépendemment les uns des autres.
Il s’ajoute à cela que bcp d’installations audio ne sont pas capables de retranscrire avec une grande qualité les extrêmes du spectre.
Que faut-il conclure ?
Qu’on perd quand même forcément des informations et qu’au bout d’un moment ça devient forcément audible, il faut déterminer le moment où c gênant et ça ça dépend de son oreille, de son goût pour la musique et de son installation audio.
Pour faire son choix rappelons que la qualité CD c’est un échantillonage sur 16bits et à 44100Hz sans compression, et en rippant un CD on peut maintenir cette qualité avec des fichiers WAVE ou AIIF qui n’applique pas de compression.
On peut aussi maintenir cette qualité avec l’Apple LossLess qui est une compression sans perte c’est à dire que c’est uniquement des maths (factorisations et autres…) c’est comme une compression ZIP mais ciblée audio, il y a aussi les fichiers FLAC sur le même principe.
Ensuite il y a les algo de compressions à perte : mp3, aac, ogg vorbis, wma.
A partir de là il faut déterminer son seuil : on peut réfuser dès le départ d’utiliser ses algos par principe et par respect de la musique mais un vinyle raillé c’est pas mieux.
On peut dire que les deux meilleurs algo sont l’AAC et l’ogg Vorbis actuellement dans cette catégorie avec une quasi égalité du moment qu’on utilise l’algo d’Apple pour l’AAC (qui est renommé comme très bon).
Ensuite il faut voir le débit en ayant ceci à l’idée :
une étude a été faîte auprès de gens qui se plaignaient de la qualité des fichiers mp3, on leur a fait écouter des mp3 à 160kbps VBR LAME et les originaux : 80% se tromper régulièrement et donc n’étaient pas vraiment capable de faire la différence entre les deux. Sur une population normale ça fait donc plutôt du 90-95%
En conclusion un fichier AAC en 160 (voire 256) kbps convient à pas mal de monde et surtout à pas mal d’usage car c’est là l’élément majeur. Si c’est pour utiliser vos fichiers avec les enceintes de votre ordi ou même en reliant votre ordi à votre chaîne aussi bonne soit-elle ne vous gênez pas ça devrait suffire (les sorties audios des macs sans carte son ne sont pas de bonnes qualité).
Ensuite si l’AAC est un archivage dans l’optique de graver des CDs pour votre chaîne de salon qui est bonne le problème est différent. (De même si vous utilisez une carte son ou une sortie optique).
Pour terminer je dirais que toutes les oreilles sont différentes et que de telles généralisations sont un peu gênantes mais il faut remettre les choses à leur place : bien souvent les gens qui critiquent l’AAC, ou autres, écoutent leur fichiers sur des installations de mauvaises qualités sur lesquelles il n’est pas vraiment possible de faire la différence (typiquement les enceintes de leur ordinateurs).
Voilà j’ai été un peu long, et en plus c’est critiquable mais bon je pense qu’il faut rappeler certaines choses.
(je regrette de pas avoir retrouvé le site pour l’étude du labo anglais le 80% il faut un peu tombé du ciel mais pourtant il est pas de moi).

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 18:17
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

si on résume: un son ne se propage pas dans le vide mais s’y propage quand même par génération « à la mord moi le n.. » d’une perturbation electromagnétique .

C’est pas tout à fait ça, les ondes sonores ne peuvent pas se propager dans le vide. Parcontre on peut les aider on va dire en les transformant, avec par exemple des Talkie-Walkie on transforme les ondes sonores en ondes électromagnétiques, mais ça se fait pas tous seul.
C’est ce qui permet de téléphoner avec son mobile aussi.
Mais le principe de propagation que j’expliquais dans le post précédent c’est uniquement pour les ondes électromagnétiques et pas les ondes sonores. C’est deux types de propagation bien distincts.
Une onde sonore ne peut pas entraîner d’ondes électromagnétiques sans l’intervention de l’homme et d’un dispositif adéquat (micro, émetteur, antenne…) et de même pour la réciproque.

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 16:54
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

Soyons honnête là ça devient un peu complexe :
Comment une onde fait pour se propager dans le vide ?

Déjà je pense que j’ai pas assez de distance par rapport au sujet pour bien l’expliqué mais de toutes bien expliquer en détail le phénomène n’est pas vraiment une chose aisée.

Les ondes électromagnétiques sont formées d’un champ électrique et d’un champ magnétique or ces champ n’ont pas besoin de matière pour pouvoir exister.
Les champ magnétiques par exemple ça devient les boussoles et ça a lieu même dans le vide, seule la source importe, au contraire la matière peut être un frein aux champs magnétiques : par exemple si on s’amuse à déplacer un aimant sur une table avec un autre aimant placé sous la table il vaut que la table soit en bois qu’en plomb (si je me rappelle bien le plomb ça isole pas mal du magnétisme mais de toutes façons c un exemple).
Et c’est le même principe avec un champ électrique, il vit très bien dans le vide. Par exemple si on « électrise » (ouille) un peigne et qu’on attire ses cheveux avec et bien on peut faire pareil dans le vide (sauf qu’on peut plus respirer…).
Cependant on n’a pas une onde pour autant. On suite ce qu’il admettre que c’est qu’un champ magnétique variable peut entraîner un champ électrique variable et qu’un champ électrique variable peut entraîner un champ magnétique variable. Je parle là de variation dans le temps. Et c’est ici que la magie s’opère en effet, une source crée un champ électrique variable (une antenne par exemple) alors à proximité de cette antenne il se forme un champ magnétique variable qui lui même entraîne un champ électrique variable, de sorte que petit à petit il se propage cette fois un couple c’est à dire un couple de champs électrique (E) et magnétique (B).
Cette propagation (E=>B=>E=>B=>E…) est donnée par l’équation de d’Alembert.
Le dernier problème c’est pourquoi un champ magnétique variable entraîne un électrique variable (et réciproquement) là ça devient assez dur…
Voilà je sais pas si j’ai été très clair mais je suis prêt à détailler si ça vous intéresse.

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 16:00
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

Il faut distinguer les ondes sonores des ondes électromagnétiques qui sont pas mal différentes.
D’un côté les ondes sonores sont comme l’a expliqué Fabien un ensemble de dépression et de surpression, c’est à dire qu’en fait on fait bouger des particules, pour les ondes sonores ça peut être l’air, l’eau, un métal…
Sans milieu (dans le vide donc) il n’y a plus rien à bouger donc plus d’ondes sonores.
D’un autre côté les ondes électromagnétiques elles résultent de la variation de deux champs : un champ électrique et un champ magnétique or ces champs eux vivent très bien dans le vide (c’est même ce qu’ils « préfèrent »).
Et le SETI ils analysent des ondes électromagnétiques qu’ils reçoivent avec des antennes et non avec des micros (c’est là le meilleur moyen de distinguer les deux).
Mon point de vue sur le SETI ne n’engage que moi mais ça sert vraiment rien c’est du gaspillage de temps machine qui pourrait servir à analyser les modifications du climat ou du décryptage génétique ou autre… Les chances qu’une autre forme de vie utilise les mêmes types d’ondes que nous impliquent que cette forme de vie soit vraiment très proche des hommes et avec le même niveau de développement (il y a 200 ans personne n’aurait pu nous détecter de l’extérieur avec la même méthode) si on ajoute à ça le fait qu’il faut que cette forme de vie soit pas trop loin de nous au final on obtient pas grand chose d’intéressant !

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 09:58
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

Ca fait 6 mois que j’ai arrêté les maths et j’ai déjà des doutes (et j’ai pas mes cours pour vérifier) mais il me semble qu’il faut une continuité par morceaux pour utiliser les séries de fourier.
Et que pour écrire que la fonction est égale à sa série de fourier il faut en plus qu’elle soit C1 par morceaux non ?
Je doute un peu maintenant si vous peut infirmez ou confirmez ça serait bien.
Dans la réalité les sons ne sont pas « assez » périodiques on utilise alors la transformée de fourier (les graphiques proviennent de transformée de fourier avec l’algo FFT) et pour faire des transformées de fourier il faut entre autre il me semble que le signal porte une énergie finie c’est à dire de carré sommmable.

Article: Analyse et comparaison des sons
ola
, le 14.12.2004 à 00:23
[modifier]
Article: Analyse et comparaison des sons

Ne manquerait-il pas des hypothèses de continuité pour les séries de fourier…

Sinon ça fait plaisir de voir des maths autre part que dans un livre de maths, même dans science et vie les maths sont esquivées on parle de concepts il y a jamais d’équations ça fait peur au gens.

J’ajouterais au niveau de l’échantillonage le théorême de Shanon qui dit que le contenu d’un signal de dont la fréquence n’excède pas f (c’est à dire dont le dernier pic dans les séries de fourier se trouve en f) peut-être conservé par un échantillonage à la fréquence 2f.
En d’autres termes l’oreille « perçoit » des sons jusqu’à 20 000 Hz environ donc un échantillonage à 40 000 Hz peut restituter tous les sons que l’oreille peut percevoir. Reste à prouver réellement que l’oreille ne perçoit pas en fait au delà de 20 000 Hz, c’est à dire que des fréquences ultra soniques pourraient contribuer sans que le cerveau ne s’en rende compte.

Article: Idée de cadeau de Noël, page 2 de 2

Je pense que le stabilisateur est composé d’accéléromètres (un par axe (donc 3) au moins en tout cas) et de moteurs asservis en couple par les accéléromètres.
Ainsi chaque mouvement impose une accélération à l’appareil qui se répercute par une rotation du moteur.
C’est le principe général des stabilistations.

Article: Keynote en live!
ola
, le 31.08.2004 à 15:19
[modifier]
Article: Keynote en live!

Fabriquer un ordinateur qui se vend mal est assez coûteux et plutôt risqué aussi !
L’iMac Tournesol s’est mal vendu alors que tout le monde le trouvaient très beau, ce nouvel iMac n’a même pas droit au même accueil difficile de lui prédire un avenir radieu dans ce cas. Je suis pas devin et si ça se trouve il va très bien se vendre, mais en tout cas il est loin d’avoir le rapport qualité prix des premiers iMacs, ni leur côté innovant, il ne me fait pas envie et les gens (inintéressés par l’informatique) à qui j’ai montré les photos sur le site d’Apple m’ont dit qu’il le trouvait fade, on m’a même dit « il ressemble à la télé philips qu’on a vu à la fnac » !

Article: Keynote en live!
ola
, le 31.08.2004 à 14:11
[modifier]
Article: Keynote en live!

J’aime pas trop le design de cet iMac, les bords blancs autour de l’écran font lourd, on est loin de la finesse de l’iMac tournesol, mais ça c’est subjectif, parcontre pour les caractéristiques c’est incontestablement décevant, ThinkSecret avait raison la carte graphique est vieillotte et quand on sait qu’on doit la garder à vie on peut s’inquiéter, et puis il y a les mesquineries : peu de ram, bluetooth et wifi en option ce qui augmente le prix sensiblement.
Et enfin il n’y a rien de fun ou de nouveau dans cet iMac, pas de tuner télé ou d’autres périphs qui s’inscrivent dans le hub numérique, même du côté des PCs il y a plus de nouveautés.