Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Renan Fuhrimann
136 commentaires trouvés.
Article: Bien vivre avec sa maladie…

Merci pour vos commentaires, c’est toujours plaisant de les lire :)

Le seul problème, c’est que cela semble être des bouquins destinés aux professionnels de la santé, ce que je ne suis pas…

Je suis du genre à penser que trop d’informations tue en définitive l’information. Ce livre contient déjà beaucoup de pistes de réflexion et permet un engagement d’ores et déjà conséquent. D’ailleurs, les auteurs mettent en garde contre une partie de l’information que l’on retrouve sur Internet et précisent bien (dans le cas de l’obésité) que rarement les régimes fonctionnent à « part pour ceux qui l’ont inventé ».

Dans ton cas, pourquoi ne pas prendre contact avec l’équipe du Prof. Golay ? Il exerce aux HUG et je crois savoir que tu habites en région lémanique. Ce serait un bon moyen pour t’aider et t’encourager dans tes efforts !

Il me semble que « Bien vivre avec la maladie » ferait tout aussi bine l’affaire sans connoter le tic professionnel de langage

Personnellement, je préfère le titre tel qu’il est car après avoir lu le livre, je pense que la volonté des auteurs est de responsabiliser le lecteur. Non pas sur la survenue de la maladie mais bien dans la gestion de celle-ci pour « apprendre à grandir avec elle ». Ainsi, le malade possède une partie de la solution entre ses mains et va être impliqué dans le processus thérapeutique. Ce faisant, le malade va pouvoir trouver des solutions qui lui correspondent. Ne dit-on d’ailleurs pas qu’il existe « autant de diabètes que de diabétiques » ?

A l’inverse, si le titre était « Bien vivre avec la maladie », je pense qu’il y aurait facilement une déresponsabilisation totale du malade au profit des soignants. C’est ce que veulent justement éviter les auteurs.

Ce qui n’est pas abordé ici, je n’ai pas lu le livre, est le sentiment de perte que traduisent tous les « atteints ». Cette perte correspond au sentiment très confus de l’invincibilité héritée de l’enfance. Cet aspect est vécu plus ou moins douloureusement. Le corollaire est la perte d’autonomie, non citée non plus.. Et qui dit perte dit deuil, et que faire avec ce qui reste ?

Tout le thème de l’annonce (et de la réception) du diagnostique ainsi que les conséquences pour les personnes nouvellement diagnostiquées sont traités dans le livre. J’aurai pu en parler car c’est effectivement un sujet très important, mais cela aurait rallongé d’autant mon article. Mea Culpa !

Article: Test du Momentum, le casque nomade de Sennheiser

@Migui : Effectivement, les casques audios peuvent avoir une vie très courte et le but ici, sous prétexte de présenter un casque, c’est de donner les clés aux gens pour bien choisir. Ce d’autant plus que l’on peut lire des énormités sur certains sites :)

@Tronchedesnake : Pour ce qui est des câbles, il y a généralement deux écoles : les casques haut de gamme permettent de remplacer uniquement le câble et les casques bons marchés ne le permettent généralement pas. Au final, je suis pas certain que de racheter à chaque année un casque à cause du câble arraché soit plus avantageux :p

@Guru : A la maison, j’utilise assez régulièrement le AKG Q701, une pure merveille ! J’en ferai probablement une présentation ainsi que l’ampli casque qui l’accompagne :)

@Fxc : Je vais aussi présenter une station AirPlay de très grande qualité. Après avoir tout testé, la A7 de B&W est à mon sens le must. Surtout c’est l’une des seules stations Airplay qui upsample la musique en 24 bits via un vrai DAC audiophile !

Pour l’intra-auriculaire, je te conseille ceux de UE (racheté par Logitech). Je possède les TripleFi qui sont d’excellentes qualités. Ils proposent même une gamme complète pour professionnels nécessitant un moule de l’oreille :)

@All : Je n’ai pas parlé du bluetooth car j’ai lu pas mal de choses contradictoires à son sujet : il semblerait que la norme même du bluetooth est destructive pour les fichiers audio. Peut être que Fabien pourra nous en dire plus. En tout les cas, j’ai également testé des Sennheiser bluetooth et malheureusement, je trouve que le son n’est pas à la hauteur des casques traditionnels.

Article: Juste après dresseuse d’ours

Stilgar a très bien résumé :) Après il faudrait demander à Jaddo herself !

@Guillôme : Je crois surtout que ce qu’elle voulait montrer par là, c’est qu’elle aussi, elle travaille. Et sincèrement, beaucoup de patients ont tendance à oublier qu’ils sont pas les seuls au monde à avoir des soucis de santé. Ce d’autant plus, que la loi permet à un employé d’aller chez le médecin : uniquement le temps de trajet devrait être rattrapé. L’employeur ne peut pas s’opposer à ce qu’un membre du personnel ait rendez-vous chez le médecin. Après, il y a toujours ceux qui exagèrent, tant chez les patients que chez les employeurs, mais c’est une autre histoire.

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

@ infisxc : J’avais bien compris la nature de te remarque mais elle ne te garanti aucunement une qualité “bit perfect”. En effet, si on considère que ton lecteur CD ne fera aucune erreur propre à la lecture, la méthode d’importation ne te permettra pas, même en comparant les fichiers audio, de déterminer si la copie est “bit perfect” ou mon. Pourquoi ?

Cela vient du fait qu’iTunes va lire de manière linéaire le CD. Ainsi, si celui-ci a le moindre défaut, iTunes lira le CD exactement de la même manière à chaque fois et produira cette erreur de manière identique. Ainsi, lors d’une comparaison des fichiers, ils seront tous identiques malgré le fait qu’une erreur a été introduite. Alors qu’en utilisant une lecture séquentielle aléatoire (CD Paranoïa), cette erreur sera automatiquement détectée.

Le diable se cachant souvent dans les détails, c’est qu’iTunes est incapable de déterminer si le CD présente un défaut. Or, il faut bien comprendre, qu’un CD mal pressé, avec un petit secteur marqué ou simplement illisible sur une toute petite portion, cela ne se voit pas à l’oeil nu ! Pas la peine que ton CD soit marqué comme s’il avait été nettoyer avec une patte abrasive pour que celui-ci présente des problèmes.

Or toute l’importance de la démarche que je présente, c’est de garantir qu’on soit averti si un problème survient. Cela va pas faire de miracle et corriger un mauvais enregistrement ou un mauvais pressage. C’est juste utiliser un certains nombres de sommes de contrôle pour assurer la qualité de l’importation. D’ou la nécessité absolue d’avoir un lecteur de qualité pour diminuer au maximum les erreurs de lecture inhérentes à la lecture d’un CD audio par un lecteur conçu pour lire des CC/DVD-ROM.

EDIT : En ayant encodé plus de 500 CD, je constate que plus les CD sont récents, plus ils ont tendance à retourner des erreurs. Autant des disque de 1978 prennent un peu plus de temps à être lu mais présentent peu d’erreur, autant les CD de 2010 se lisent vite mais présentent plus d’erreurs. Et j’assure qu’aucun de mes CD ne sont marqués ou sales.

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

@Infisxc : Je m’attendais à une réaction du genre de la tienne :) Et, dans l’absolu, je comprend le raisonnement sans y adhérer. Dans ce que tu proposes, c’est de dire, qu’en définitive, il est inutile de prendre ce genre de précaution au vu du temps et des couts. C’est probablement pas si faux…

Or, le but de ma démarche sera d’encoder une fois pour tout la CDthèque pour pouvoir jouir pleinement des albums qu’on a acheté (souvent à grand frais). Cela a aussi un but de sauvegarde du patrimoine personnel des lecteurs. Alors peut-on accepter même 1% d’erreurs dans une démarche audiophile et archivistique ? Je ne pense pas. Et la nuance est là.

Quant à AccurateRip, je lui fais pas trop confiance, d’ou le fait que je recommande l’utilisation du test avant copie d’XLD pour les raisons que tu as évoquées ainsi que celles de mon article.

D’ailleurs, on possède des assurances contre le vol alors qu’on a moins de 1% de se faire détrousser. Est-ce remis en question ? Donc mettre moins d’un franc par CD dans mon cas (plus de 200 disques), est-ce judicieux ? Je le pense.

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

@iMac27 : Ouuups. Merci je vais corriger cela dans mon article.

@ReReX : Grrr voilà l’un de mes deux démons contre lequel je me bats le plus : “la HiFi ca coute cher” ou “j’ai pas les oreilles pour”. Même avec un oreille peu entrainée ou moyenne, tu vas entendre la différence ! Il suffit d’essayer pour t’en rendre compte :) Pour le format .OGG, j’en ai parlé dans mon premier article. C’est un format destructeur comme le .AAC. Cela présente vraiment peu d’intérêt avec l’évolution des disques durs/iPod/iPhone.

@Borelek : Je vais parler des fichiers SutdioMaster mais ceux-ci, contrairement à la pub Qobuzienne, nécessite impérativement un matériel spécifique pour pouvoir en tirer parti. Le but de mes articles n’est pas de vous ruiner, au contraire même, c’est d’expliquer comment on peut faire pour profiter pleinement des trésors qu’on a chez soi. Comme je l’ai mis plus haut dans les commentaires, ma démarche vous coutera, en tout et pour tout, 300.- et utilisera les appareils que vous avez à la maison. C’est cela qui m’intéresse !

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

AccurateRip est une excellente idée sur le papier mais je préfère prendre un peu de distances avec celui-ci. Pour quelle raison ? Simplement, parce que c’est un système devenu populaire dans le monde Windows et il est évident que sur le nombre de gens qui l’utilisent, tout le monde ne prend pas toutes les précautions nécessaires. C’est donc surtout quand on se retrouve avec une corespondance de 2/600 qu’il faut s’inquiéter :) Mais c’est aussi la raison pour laquelle j’encourage de doubler le temps d’encodage en utilisant la méthode de test proposée par XLD.

Après, il faut bien comprendre une chose : lire les CD peut générer des erreurs, mais c’est pas non plus systématique. Mon modus operandi est la pour garantir qu’aucune erreurs ne soient possibles sans que vous en soyez averti ; ceci dans le but de véritablement garantir une qualité “bit perfect” et pas simplement en donner l’illusion. Ce d’autant plus qu’il y a plus passionnant que d’importer ses CD, alors autant le faire une fois mais bien ! :)

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

@TTE : Merci, je n’aurais pas dit mieux !

@TroncheDeSnake : Dans mon prochain article, je crois que je vais être obligé de parler du sempiternel mythe : “écouter de la musique avec une bonne qualité, cela coute cher”. Il faut bien comprendre que la démarche que je propose va permettre de profiter de pérenniser sa musique. Il va en couter, au tout et pour tout, 300.- (achat du lecteur CD et du lecteur audio) pour un résultat qu’on distinguera même sur des enceintes d’ordinateurs. Est-ce si ruinant en comparaison du nombre (parfois très important) de CD que nous avons ?

@Soheil : Même si le temps à investir semble énorme, on peut sans autre estimer que les lecteurs CD vont disparaître très rapidement. Et cette obsolescence n’est pas uniquement matérielle, mais aussi logicielle. Mon lecteur de Zip n’est plus reconnu par MacOS alors qu’il a moins de 10 ans. Il est fort probable que ce sera la même chose avec les lecteurs CD. Ainsi, effectuer cette démarche va te permettre de conserver (et de pouvoir profiter) de ton patrimoine musical bien plus longtemps.

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

@JP : Pour les questions de formats, je te laisse relire mon premier article disponible ici : http://www.cuk.ch/articles/5354 Concernant le lecteur audio, je vais vous en présenter deux mais pour cela, il faudra attendre un petit mois :)

@VN99 & borelek : Avant de vouloir importer vos CD, il faut impérativement un lecteur qui soit compatible avec les différents processus que j’ai présenté (évitez d’utiliser les lecteurs CD version Apple !). C’est un petit investissement mais au final très vite rentabilisé !

@Flup : Tu as totalement raison. C’est une mauvaise habitude que j’ai prise car les abréviations en langue allemande comportent un ”.”. Par exemple, en français, le titre Dr n’en prend pas alors qu’en allemand, si.

@Alain : Je suis d’accord que le classement physique pour le classique est pas très opportun. Néanmoins, vu que les logiciels de lecture que je vais vous présenter vont prendre iTunes uniquement comme base de données, cela n’est pas un problème. Car avec iTunes, tu peux très bien gérer ta musique par compositeur, artiste ou autres (ne pas oublier la fonction “artiste pour le tri”). Après, une fois dans iTunes, il n’y a pas de raison d’aller chercher directement les fichiers audio dans le Finder :)

Article: Et vous, que mangez-vous ce soir ?

A la base, je ne voulais pas répondre à tout cela, mais au final, c’est plus fort que moi !

Concernant l’enjeu écologique du végétarisme et tout ses dérivés plus ou moins sectaires : Est-il plus écologique d’importer des fruits et légumes venant de partout dans le monde (traités avec tout ce que Mansanto sait faire de mieux) ou manger de la viande produite localement par un agriculteur respectant ses bêtes (dans un pays comme la Suisse, où c’est connu, il manque régulièrement de l’eau) ? Il faut avoir un minimum de cohérence ! Je mange quasiment que des produits de saison et locaux, je vais chez mon boucher de village qui travaille avec les paysans du coin. La question de l’eau ? Elle prendrai son importance si on était dans un pays en état de sécheresse, mais en Suisse c’est pas le cas !

Tout cela me fait tellement penser aux écologistes allemands qui, après avoir obtenu l’abolition du nucléaire, se plaignent que l’Allemagne est devenu la première productrice de CO2 d’Europe à cause de l’utilisation des usines à charbon… Et ces même verts accusent maintenant les voitures allemandes et la vitesse illimitée sur les rares autoroutes l’autorisant encore. Tout en se déplaçant comme C. Duflaux, en voiture sans catalyseur et consommant plus que 4 Prosche réunies !

Si on pousse encore le bouchon un peu plus loin, lorsqu’on croise des végétaliens extrémistes comme l’on en a vu un ou deux dans ces commentaires. Est-ce que ceux-ci refusent aussi TOUS les médicaments, du vaccin en passant par le traitement du cancer ? Bien évidement que non, car lorsqu’il s’agit de sauver leur propre vie, leurs considérations pour les pauvres animaux (dont on a eu besoin pour développer les médicaments) s’envolent très rapidement.

Au final, ce qui me dérange, ce n’est pas le style de vie qui est propre à chacun, mais c’est l’intégrisme et surtout le manque de cohérence. Oui je mange de la viande mais non, je suis quasiment certains qu’aucun des produits carnés que j’achète viennent des exploitations ignobles et industrialisées. Pourquoi ? Car j’achète le strict minimum au super-marché, je favorise les paysans locaux et surtout, je cuisine un maximum moi-même.

Bon je retourne écrire mon article de demain, sinon François va perdre les derniers cheveux qui lui restent !

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

Je vois que vous anticipez grandement mon prochain article :) Sans vouloir faire le rabat-joie, il ne suffit pas simplement d’importer les yeux fermés votre CD via iTunes ou XLD pour avoir du bit perfect (chose que trop de gens croient) ! Il va falloir prendre d’autres paramètres en compte, chose que j’expliquerai dans mon prochain article dont la parution est prévue pour le 13 avril.

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

@Mout : Le principe même de l’audiophilie est de vouloir restituer le plus précisément possible l’enregistrement initial. Par définition, on peut donc dire qu’un format comme le .aac, et ce quelque soit son bitrate, ne peut être accepté dans la mesure où il détruit une partie de l’enregistrement.

Cela ne veut pas dire que les formats comme le .aac sont mauvais, cela signifie juste qu’ils n’entrent pas dans la vision audiophile que je désire donner à mes articles. D’ailleurs, je t’encourage à lire ce lien notamment la deuxième partie qui explique clairement comment le .mp3 détruit l’intégralité du spectre sonore.

Pour terminer, il faut bien se rendre compte que l’oreille peut être exercée, et avec le temps, permettra tout à fait de faire la différence (flagrante) entre un format destructif et un format “lossless”.

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

@Matkinson : Il existe un moyen très simple pour éviter les sauts du WiFi avec l’AirPlay, c’est d’utiliser une mémoire tampon. Malheureusement, toutes les enceintes ne le font pas. C’est pourquoi je vous présenterai une enceinte AIrPlay rassemblant toutes les qualités d’AirPlay tout en éliminant les défauts.

@guru : Je n’ai volontairement pas voulu faire un chapitre sur la physiologie du système auditif pour éviter d’avoir à définir des notions compliquées comme le potentiel membranaire ou les pompes à proton (en plus toutes mes références sont en allemand). Les 20 à 20’000 Hz ont l’avantage de couvrir 99% de l’acuité humaine. Mais c’est tout à fait juste, même un jeune adulte perd très rapidement sa faculté à entendre les plus hautes fréquences.

@jpp22: Si on part du principe que mes “cobayes” ne se sont pas trompés et qu’il y a une différence audible entre les .aiff et les .alac, alors il faut bien chercher à expliquer. Cette explication m’a été donnée par un ingénieur informaticien spécialiste dans le domaine audio. Pour lui, le fait de décompresser en live le fichier audio va amener des perturbations. Chose qui se vérifie aisément si tu écoutes le même fichier .alac avec une décompression et une mise en mémoire préalable ou non (tout en utilisant un “direct mode”). Mais j’y reviendrai plus tard dans mes articles avec la présentation d’Audirvana, PureMusic et peut être un ou deux autres logiciels.

@Martin : Merci, je corrige de suite ma coquille !

@Bob Janvier : Comme j’en parlerai dans mon prochain article, le soucis n’est pas vraiment iTunes mais bien le transfert de l’information depuis le CD à l’ordinateur. D’où le fait qu’il a été développé des processus d’importations pour limiter, voir supprimer, les erreurs. Mais c’est de la musique d’avenir :)

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

@Fabien : Oups, je ne connaissais pas cet article. Je me suis permis de rajouter un lien dans mon paragraphe concernant la fréquence d’échantillonnage.

@Laurent : Ce sera le point 5. de ma série, si tu peux attendre quelques mois. Sinon, envoie moi un mail et je te répondrai en privé sans autre :) Concernant le DAC et AirPlay, soit c’est la borne AirPort Express qui fait office de DAC soit c’est l’enceinte elle même qui est équipée d’un DAC.

@Seb : Meuh non :p Enfin si t’as rip depuis iTunes alors oui tu peux avoir peur ! (et réponds à tes mails toi !!)

@Renaud : Cela dépend mais une partie des soucis sonores peuvent venir de l’importation via iTunes. Je le répète, la différence audible entre l’.alac et l’.aiff est faible.

@Tous : Merci pour vos commentaires, ceux-ci font plaisir et me touchent beaucoup.

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

@Renaud : Le but de mon prochain article sera justement de te faire dire : “oups je suis bon pour tout réencoder ma bibliothèque iTunes” :)

@François : Pour les DAC, je dois pouvoir faire quelque chose. Par contre, conseiller du matériel audio, c’est un métier et je doute pouvoir te donner objectivement ce que tu recherches. Par contre, à l’Age du soft, ils sauront très bien t’aiguiller :)

Pour les enceintes, c’est comme toujours, tu as les ayatollahs du “c’était mieux” avant… Comme tout matériau, les membranes vont s’user avec l’utilisation et donc se dégrader avec le temps même si ce sera probablement moins rapide que les pneus d’une voiture. Et il faut prendre en compte l’évolution technologique, les fabuleuses Nautilus de B&W sont devenues un mythe mais ne sont plus à l’avant-garde de la technologie.

@Philob : Une personne “normale” n’entendra pas forcément la différence entre un .aiff et un .alac, c’est vrai. Quoi que malgré mon acouphène, je trouve le son de l’.aiff plus soyeux et chaud. Par contre, entre un .aac et un fichier sans pertes, tout le monde entendra la différence. Et ce, sans utiliser un matériel de fou : un simple iPhone et un casque pas trop mauvais suffisent.

@Laplume : Honnêtement, pour le DAC, je fais confiance à l’Age du Soft, car je me suis pas encore vraiment penché sur le sujet. Mais vu l’évolution de technologie dans le domaine, difficile d’être vraiment objectif :)

Article: Audiophilie : Quel format choisir ?

Pour ce qui est de la conversion .flac <-> .alac, j’aurai tendance à passer par l’étape intermédiaire, soit l’.aiff. Ainsi, j’ai la garantie que mes fichiers sont rigoureusement identiques comme l’a montré CTA-perception. Mais dans l’absolu, pour encoder un fichier en .alac depuis un .flac, le système va d’abord décoder le .flac et devrait donc conserver correctement le son.

Pour l’iPod/iPad/iPhone, je sais pas si on peut parler d’audiophilie :) Pour ma part, je préfère sacrifier un peu de quantité au profit de la qualité. Du coup, tout est en .aiff dans mes iBidules et je change de temps à autres mes listes de lectures.

Article: Black Stories – Mort en pressant un bouton

L’homme est dans une boite dit “de Schroedinger” et le bouton sert à ouvrir la boite ? Ben quoi ? Pourquoi toujours s’acharner sur un pauvre chat…

Plus sérieusement :

La femme pouvait elle être au courant de la nature mortelle du bouton ?

NON

Est-ce qu’il y avait plusieurs boutons possibles ?

NON

Article: Taxe au sac: l’humain est tout de même incroyable

Je suis tout à fait d’accord avec la majeur partie des choses qui sont dites ici, surtout concernant le fait que cette taxe va permettre d’augmenter encore un peu le tri dans nos contrées. Je trouve que le principe du Polueur-Payeur peut être bénéfique s’il est appliqué avec un brin d’intelligence. Après, la question de savoir si cette taxe au sac a vraiment un impact, eu égards à ce que les autres pays ont comme émissions, est malheureusement totalement ignoré ! Car au final, nous partageons tous le même monde et la pollution, ce n’est pas comme le nuage de Tchernobyl, elle n’a pas la délicatesse de s’arrêter aux frontières !

Par contre, cette taxe a un côté pervers que nous illustre très bien François… Selon le bulletin d’information de TRIDEL et de ma commune, certains objets que les gens recyclent ne devraient pas l’être. L’exemple le plus frappant est celui du papier : alors que les gens y mettent tout ce qu’ils ont en papier, ne devraient être recyclé que les papiers non souillés. Soit, les déchets du McDo, les papiers ménages et autres ne peuvent pas être recyclés mais doivent être incinérés; et tout le problème est là !

En agissant de la sorte, un transfert de charge s’opère. Les gens voulant payer un minimum vont mettre ce genre de papier au tri et il faudra ensuite, comme c’est déjà le cas dans certaines communes dont la mienne, engager des gens pour trier les “cochonneries” qui sont mises à recycler alors qu’elles n’auraient pas dû l’être. Résultat : une quantité non négligeable de papier est incinérée vu qu’il est impossible de trier complètement une telle masse de papier. Sans compter les coûts des employés communaux…

Mais c’est une avancée écologique !

Article: L’erreur incroyable d’Apple sur ses nouveaux portables 2012

@François :

As-tu fait une clean install de ton Mac pour le passage à la 10.8 ? Car plusieurs témoignages sur le forum de MacGé et MacBidouille parlent de cela. Et à chaque fois, les gens ont utilisés l’assistant de migration. Ayant le même MBPr que toi, j’ai absolument pas ces soucis, mais j’avais fait une clean install du système.

D’ailleurs, utilises-tu tout les jours la CS6 ? Car j’ai eu ce soucis sur Lion, dès que je l’utilisais, la mise en veille de l’ordinateur (sur un MBPc 2011) posait soucis. De même pour le redemarrage de la machine, l’extinction prenait environ 20 à 30 secondes.

Sur ML, je ne l’ai pas encore installée vu que je l’utilise peu au final. Du coup, je peux pas te dire si je retrouve le même soucis.

@Cerock :

Aucune idée mais je pense plus à un soucis de l’assistant de migration vu qu’une clean install a tendance à résoudre le problèmes (selon les forums MacGé). D’autant plus que plusieurs personnes ayant des MBPr n’ont aucun soucis de ce coté là. Or je doute que ce soit un problème hardware.

Article: Ça y est, j’ai mon nouveau MacBook Pro Retina

@Anne et Migui :

Je suis absolument pas d’accord avec vous. J’ai la chance d’avoir un MBP Retina depuis maintenant 3 semaines et je peux plus me passer de cet écran. A tel point que je n’utilise plus mon Cinema Display 27”. La qualité de l’écran, ainsi que son contraste très profond, fait qu’il est véritablement confortable de lire de longs textes sur celui-ci.

Certes, j’ai acheté ce MBP Retina pour tout sauf son écran et au final, ce que je retiens le plus, c’est l’écran. Il est pour moi nettement plus important que la portablité accrue ou sa puissance. Mais je me suis rendu compte de cela qu’après quelques heures d’utilisations. Et repasser sur mon MBP HiRes, me donne l’impression de remonter dans le temps !

Article: Evernote: un logiciel, une entreprise et un patron qui pétillent…

Hello,

Merci pour cet article. J’hésite véritablement à passer sur un logiciel comme Evernote mais je me pose quand même la question de la confidentialité des données. L’entreprise étant basée aux USA, avec leur législation intrusive concernant la protection des données personnelles et surtout le “Patriot Act”, ne risque-t-on pas de voir nos données surveillées ? Même si je doute que le gouvernement américain ait de l’intérêt pour les photos de vacances des utilisateurs d’Evernote, qu’en est-il d’autres documents plus sensibles comme les recherches d’un thésard, les documents officiels ou d’autres documents d’entreprise ?

Bref, qu’en pensez vous chers lecteurs de Cuk ?

Article: Path Finder 6: le meilleur utilitaire sur Mac

@François : Je suis d’accord avec toi si tu utilises DropBox avec de petits fichiers. Ceux-ci se synchronisent très vite et cela ne pose que rarement des soucis. Par contre, lorsque tu utilises des très gros fichiers (500 Mo l’un et 850 Mo l’autre), tu es bien content de savoir quand ils sont synchros sur ton Mac pour commencer à les exploiter. Et c’est à ce moment là que j’ai besoin d’avoir les petits “vu” verts.

Mais bon, cela reste un petit reproche sur un logiciel qui me semble de plus en plus intéressant (et je n’aurais pas déboursé cet argent si j’en étais pas content).

Article: Path Finder 6: le meilleur utilitaire sur Mac

Hello,

Merci pour ce test… et à cause de toi François, j’ai dépensé 35$ !!

Plus sérieusement, je trouve vraiment cette version bien foutue. Du coup, je suis passé de Totalfinder à Path Finder sur un petit coup de tête. Malgré tout, je trouve dommage que AirDrop et DropBox ne soient pas intégré dans Path Finder. Tant pour DropBox, c’est pas vraiment grave de ne pas avoir de petit “vu” tout vert pour nous signifier que la synchro est bonne, tant pour AirDrop, c’est un défaut majeur vu l’utilisation importante que j’en fais.

D’ailleurs, est-ce que quelqu’un sait si on peut modifier la couleur des barres de chemins d’accès et d’informations (au bas de la fenêtre principale) ? Car je trouve le bleu un peu trop foncé, moins en accord avec le style OSX. Et pendant que j’y suis, est-ce que vous savez s’il est possible de placer les “Appareils” en dessous des “Emplacements” dans la barre de gauche ?

Article: Apple nous tond, et ça commence à bien faire

@François :

En dehors du fait que tu ne peux pas comparer une entreprise comme paypal qui fonctionne uniquement comme intermédiaire pour des flux d’argent et une entreprise industrielle vu que leurs réglementations sont différentes. Est-ce que Paypal possède un stock ? Est-ce que Paypal achète des pièces détachées des mois à l’avance ? Est-ce Paypal doit faire face aux fluctuations importantes du cours du pétrole ? Est-ce que Paypal doit payer des taxes douanières ? Etc…

Bref, je comprends ta volonté de comparer deux entreprises, mais pour faire cela, tu dois choisir deux entreprises avec un même modèle économique. Si tu compares Unilever et Apple, cela peut être crédible (d’ailleurs la Coop vient de boycotter les produits Uncle Ben’s vu que Unilever n’adapte pas ses taux de change).

Et c’est en faisant cette comparaison que tu verras qu’Apple est pas pire que les autres. Et que c’est plus les sociétés internationales qui sont à blâmer, pas juste Apple !

Article: Apple nous tond, et ça commence à bien faire

Quand je lis certains commentaires, j’ai l’impression d’être sur une autre planète. Je vais me faire traiter de fanboy, de vendu à la cause du capitalisme et autres bêtises de ce genre mais bon…

Avant de cracher ouvertement sur le MAS (et sur Lion), il faut une fois prendre le temps de voir ce qu’il apporte : un système de gestion de ses applications fiable et stable, plus besoin de passer son temps sur macupdate.com pour voir si on aurait éventuellement raté une mise à jour, un portail tout simplement énorme pour les développeurs et un moyen de distribution hors normes pour eux. Certes, il y a des défauts comme les validations ou la marge qu’Apple se prend au passage mais depuis quand un système complexe est parfait dès le début ?

J’éviterai de parler des gens qui ne veulent pas donner leur sacro-saint numéro de carte de crédit à Apple croyant que celui-ci est inconnu de tous. Alors qu’il est plus dangereux de tendre sa carte de crédit dans un petit bar de vacances au fin fond des Seychelles que de l’utiliser pour des achats sur internet. Paranoïa, quand tu nous tiens !

Parlons de Lion, le nouveau mal absolu de la décennie… En lisant les commentaires soit disant éclairés de certaines personnes aigries vis à vis de Lion, j’étais farouchement opposé au nouveau félin d’Apple. Puis, je me suis dit qu’il vaut mieux se faire son avis par soit-même et j’ai découvert un système vraiment intéressant dont je ne pourrais plus revenir en arrière. Oser dire que c’est une simple mise à jour de SL c’est comme prétendre que l’astrologie est crédible ou que la Terre est plate.

Enfin bref, c’est pas la base de cet article. Concernant les taux de changes, je rejoins totalement TTE sur les différents problèmes comptables et juridiques internationaux. Une banque (ou un magasin comme Paypal) peut adapter rapidement ses taux de change. Par contre, un magasin international comme l’Apple Store, ce n’est pas la même chose vu qu’il est soumis à une réglementation différente. Certes, cela me choque autant que vous ces différences de prix et même si les différentes juridictions n’expliquent pas tout, Apple traine un peu les pieds… Mais si on regarde les différentes industries mondiales, j’en vois aucune vraiment enclin à adapter ses prix en fonction des cours des monnaies. Pourtant, on ne voit pas fleurir des billets pour dénoncer ces pratiques. Alors pourquoi le faire pour Apple ?

Article: OK, je ne suis plus crédible, j’assume…

Hello,

Après une très longue absence, je peux enfin recommencer à passer sur le site et à cause (grâce ?) de Fabien, j’ai aussi craqué pour un iPad. J’avoue que je pensais comme toi François, que c’était un gros iPhone, mais on en devient vite accro à ce truc ! Du coup, je cherche quelques conseils pour des App notamment une app pour pouvoir lire et éditer des PDF ainsi que les transférer sur mon mac une fois édité.

Merci :)