Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Calvin
10 commentaires trouvés.
Article: Balade dans la ville et dans le temps

l’ancien évêché était alors en rénovation pour devenir l’actuel MUDAC (Musée de Design et d’arts Appliqués Contemporains).

Pas tout à fait, c’est bien le Mudac qui était en rénovation, mais le bâtiment qu’il occupe est la Maison Gaudard. C’est le musée historique de la ville de Lausanne qui se trouve dans l’ancien évêché (juste à droite sur la photo).

Calvin

Article: Mon iPad s’appelle « Voyager »!

Humeur bien intéressante… Pour l’utilisation de mac en navigation, j’étais tombé sur un blog qui me semblait assez complet, mais aussi assez technique: http://blog.francis-fustier.fr/ Mais bon, je n’ai pas pu tester: sur le lac et en croisière, l’intérêt de ces outils est tout de même un peu limité… Calvin

Article: Things, un logiciel qui a bouleversé ma gestion des tâches!

J’avais aussi hésité entre Things et Omnifocus; j’ai opté finalement pour le second parce qu’il offre la possibilité de ranger les tâches par contexte – et ça, ça a révolutionné ma façon de travailler. A l’époque, Things ne le permettait pas. Qu’en est-il aujourd’hui?

Calvin

Article: Il est mieux, mais mieux en quoi?

Un “petit” détail pour ceux qui trouvent que Snow Leopard n’est pas cher: d’après l’apple store, la mise à jour depuis Leopard ne coûte effectivement que 39.- CHF, par contre il n’est pas possible de n’avoir que l’OS depuis Tiger. Il faut prendre le set avec iLife et iWork, et là… Ben c’est un poil plus cher: 219.- CHF quant même…

Mes connaissances juridiques ne sont pas très bonnes (euphémisme!), mais y’aurait pas ici comme une histoire de vente liée ou forcée?

Calvin

Article: Le bonheur est connu pour ses états de manque

Blues et levri: Ah bah oui, c’est vrai, “Le festin nu”… Je l’avais commencé, il y a longtemps, jamais fini… et pas trop envie de le reprendre. Par contre Kerouac et Bukowski, je vais voir ça. Merci!

Question SF, j’ai lu pas mal de livres d’Isaac Asimov, j’adorais la trilogie de la fondation (qui comprend je crois finalement 5 volumes…), ainsi que Babel 17 de Samuel R. Delany – j’en garde des souvenirs fantastiques :-), je me demande ce que je penserais si je les relisais maintenant.

Calvin

Article: Le bonheur est connu pour ses états de manque

Levri: Effectivement, il était signé Vernon Sullivan; mais il semble que le nom de l’auteur réel était un secret de polichinelle? A vérifier. En tout cas, Vian avait écrit la préface sous son propre nom, ceci a pu mettre la puce à l’oreille des lecteurs qui connaissaient quelque peu l’individu.

Si je trouve “J’irai cracher sur vos tombes” excellent, je suis d’accord avec toi pour les autres ouvrages signés du même pseudo: ils ne valent pas tripette, c’est juste de la mauvaise redite.

Le divin marquis: ben oui, et au risque de passer pour pédant :-))), les scènes sm finissent par être répétitives (le q lasse, comme disait… x?). Ce qui reste finalement, ce sont des idées philosophiques décapantes et parfaitement de leur siècle.

Beat generation: pas testé, mais c’est une bonne idée. Tu as des titres à conseiller?

Calvin

Article: Le bonheur est connu pour ses états de manque

Je ne sais pas si je peux me qualifier de grand lecteur – 173 cm quant même :-) – mais c’est vrai que les livres que je lis plusieurs fois ne sont pas légion… Je suis donc assez d’accord avec le ton de l’humeur du jour (les livres que l’on lit sont ceux que l’on aime particulièrement), mais plus encore avec le commentaire 1 de Levri: je ne relis pas que des choses qui sont bonnes, cela dépend des circonstances du moment. On peut peut-être ajouter, mais c’est probablement une évidence pour tous les lecteurs, que les goûts évoluent avec les années: à 20 ans, j’aurais probablement mis dans la liste de mes incontournables: Crime et châtiment de Dostoïevsky, Les Misérables de Victor Hugo, Paul Auster, Henry Miller (disons: les deux Tropiques), et quelques autres. Maintenant, plus vraiment. D’autres par contre sont restés comme les livres majeurs de ma bibliothèque:

Knut Hamsun, La Faim (un coup de poing… à l’estomac!) Anne-Lise Grobéty, Pour mourir en février (pour la force de conduite du récit) Denis Diderot, Le neveu de Rameau (pour… la verve, bien sûr – et la philosophie sous-jacente) Dino Buzzati, Le désert des Tartares (un livre avec rien, mais où tout est dit…) Max Frisch, Homo Faber (pas encore sûr de l’avoir vraiment compris celui-là…) Jean-Paul Sartre, Huis-clos (résumer la société en quelques scènes, superbe); et La nausée (résumer l’humain en quelques chapitres, superbe) Albert Camus, La peste (effrayant – réveille des peurs ancestrales et/ou enfantines) Jacques Chessex, La confession du pasteur Burg (littérature romande qui offre une belle alternative à celle de France – dommage que pour l’auteur, cela soit devenu un procédé).

A quoi on peut ajouter des livres que j’ai lus plus récemment: Nicolas Bouvier, Le poisson-scorpion (la meilleure expression de l’état d’esprit dans lequel on tombe parfois en tant que voyageur) Umberto Eco, Le nom de la rose (en particulier pour les 100 premières pages, celles qui sont une épreuve initiatique imposée au lecteur) Sophie Calle, Douleur exquise (une merveille! A découvrir pour la cohérence complexe de la mise en page) Amélie Nothomb, Stupeur et tremblement; et Métaphysique des tubes (les deux sont les écrits les plus personnels de l’auteur, et aussi (ou: donc?) les meilleurs) Anne Cunéo, Le maître de Garamond (tiens, celui-là, on est beaucoup à l’aimer…) Boris Vian, J’irai cracher sur vos tombes (encore un coup de poing, qui nous remet dans l’ambiance du racisme ordinaire des années 1950-60 aux USA) ; et Vercoquin et le plancton (comment résister à pareille description de fêtes?) Raymond Queneau, Zazie dans le métro (surtout pour la langue, bien sûr) Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac (idem) Jacques Prévert, Paroles (idem encore…) Agota Kristof, la trilogie des jumeaux (notamment pour la construction extraordinaire du récit)

Je vais peut-être m’arrêter là, non? :-)

Calvin

Article: Médecins et lawyers…
Calvin
, le 04.03.2008 à 00:29
[modifier]
Article: Médecins et lawyers…

Ben… Il semble que les exemples que tu donnes pour le prix Stella soient des hoax, des légendes urbaines… En tout cas si l’on peut croire ce qui semble être le site officiel du Prix (http://www.stellaawards.com/bogus.html) – mais sur internet, on ne peut jamais savoir qui est à l’autre bout du réseau, c’est finalement sa plus grande faiblesse.

Citation Modane: “Un peu de mauvaise foi ne fait de mal à personne…”

Mais peut-être voulais-tu simplement tester tes lecteurs ?

Bonne nuit! Calvin