Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Goldevil
62 commentaires trouvés.
Article: Et de quinze! Mais ce n’est pas la joie…

Bonjour,

Moi aussi, je fais partie des lecteurs irréguliers et silencieux. Moi aussi je me désole de la disparition de Cuk.

J’aimerais juste indiquer que le problème rencontré sur ce site n’est qu’un ersatz du ce que j’ai pu constater sur d’autres plateformes (comme YouTube). C’est un mal fort répandu de nos jours, encouragé par l’anonymat.

Même si c’est très difficile, je pense qu’il faut simplement ignorer ce genre de commentaires.

« Dans tout groupe des personnes, il y a au moins un con. Un groupe, ça commence avec deux personnes. » dit-il en me regardant.

Article: TypeForm: le must pour vos formulaires

J’ai répondu au questionnaire. J’ai bien l’interface très épurée.

Il existe un autre système assez sympa qui s’appelle EUSurvey. Il est totalement gratuit et sans pub. Adresse: https://ec.europa.eu/eusurvey

Il s’agit d’une plateforme de la Commission Européenne à destination de tout citoyen de l’union européenne. Je l’ai utilisé déjà deux fois et j’aime bien la variété de types de questions, la design général et l’extraction des résultats du sondage.

Article: L’iPad Pro peut-il remplacer un ordinateur?

Je suis assez d’accord avec l’analyse ci-dessus. Pour mon travail, je ne peux me contenter d’un iPad (quel que soit le modèle). Je conçois néanmoins qu’il puisse être un remplacement d’un Mac pour par certains utilisateurs particuliers (je pense par exemple aux graphistes qui passent leur journée avec un Wacom en main)

Mais il faut bien se rendre compte que le principal frein à une utilisation professionnelle est presque uniquement la partie logicielle. Les derniers iPad Pro ont des capacités techniques des MacBook Air d’il y a quelques années. Il y a juste de clavier iPad Pro que je trouve vraiment très mauvais, indigne du prix.

Habitué au monde Apple depuis longtemps, je cherchais a renouveller mon MBPro 13″ et mon iPad (modèle 1). Au vu du prix combiné des deux appareils (plus de 3000 euros) j’ai décidé, un peu a contre coeur, de choisir une Microsoft Surface Pro 4.

Même s’il y a certaines choses assez géniales (La béquille, le stylet magnétique, login avec reconnaissance facile IR) il faut reconnaître que ce n’est pas aussi bien qu’un iPad ou qu’un Mac.

Néanmoins, on est très proche des produits Apple en terme de qualité:
– Fabrication impeccable
– Ecran fabuleux
– Windows 10 est très compétitif avec Mac OS X
– Clavier/cover bien meilleur (on se rapproche d’un MacBook Air)
– Un vrai connecteur USB3

J’ai investit +/- 1700 euros est je suis globalement assez content de mon achat.

Tout cela pour dire:
– Je pense que la convergence iPad-Mac est l’avenir.
– Je pense que Microsoft a de l’avance sur Apple sur ce domaine.

Article: Le Tascam DR-40, un enregistreur audio simple et efficace

Je viens d’acquérir un Zoom H1 pour la même utilisation que Oliv: remplacer la prise son des caméras par quelque chose de meilleure qualité. Comparé à la prise son d’une « action cam », c’est le jour et la nuit.

Pour répondre à ToTheEnd, j’ai déjà utilisé un téléphone avec un casque micro (Sony) pour faire quelques enregistrements et la qualité était déjà bien meilleur que l’enregistrement avec le micro du GSM.

Néanmoins, outre l’autonomie réduite j’ai souvent été ennuyé par l’ergonomie (impossible de contrôler l’enregistrement sans sortir le GSM de sa poche et regarder l’écran) et surtout les appels intempestifs.
J’ai ensuite utilisé un iPod Touch qui au moins ne risque pas de recevoir des appels en plein concert mais ne peux pas rivaliser avec un enregistreur dédié.

Article: Hackintosh 4 ans après, enfin El Capitan!

Je comprend très bien beaucoup d’utilisateurs de Mac se trouvent de plus en plus désappointés par la stratégie commerciale d’Apple. Et je comprend que monter un Hackintosh est un bon compromis.

J’ai commencé à utiliser un Mac avec le premier Mac mini G4 à 500 euros. Même si pour mon travail j’utilise aussi Windows et Linux, j’ai continué à investir sur des produits Apple avec 1 Macbook, 2 Macbook pro, 2 Mac mini.

J’ai remplacé la RAM de base dans tous mes Macs par des barrettes de plus grande capacité et les disques durs ont souvent évolués aussi. Sauf dans mon dernier Macbook Pro 13 pouces unibody évidemment.

Le Mac Pro n’a jamais été une machine pour moi surtout à cause de son prix. Avec un Mac mini et un iMac maintenant totalement figés, j’ai souvent pensé au Hackintosh pour faire une machine sur mesures. Je n’ai jamais franchi le pas.

Quand est venu le temps de remplacer mon iPad (version 1) je me suis dis qu’il serait intéressant d’opter pour une machine hybride qui pourrait aussi remplacer également mon MBP.
Apple ne propose plus que des iPad pro assez onéreux si l’on compte le clavier (assez mauvais) et le stylet vendus séparément. De plus, l’OS et la logithèque ne me permet pas du tout de travailler efficacement. Entre pouvoir diviser l’écran en deux et le multifenêtrage il y a une grosse différence. De plus, le manque de connectivité est pour moi rédhibitoire. En gros il y a un énorme pont à établir entre iOS et OSX pour que des utilisateurs de mon type investissent dans un iPad Pro en vue de remplacer un véritable ordinteur.
Attention, je ne dit pas qu’il n’y a pas un public pour l’iPad Pro (par exemple les graphistes), mais ce n’est pas pour moi.

J’ai investi dans une Microsoft Surface pro 4 et je suis assez content. La migration a été moins difficile que pour d’autre car j’ai toujours utilisé Firefox et Thunderbird sur toutes mes machines (mac et non Mac).

Ce n’est pas aussi bien qu’un iPad ni aussi bien qu’un Mac, mais c’est très bien quand même. Ce n’est pas le meilleurs des deux mondes mais on s’en rapproche. De plus au niveau prix, il y a un énorme différence vu que chez Apple, il me faudrait acheter les deux.

Je pense donc que je vais petit à petit quitter l’écosystème d’Apple. Je ne compte pas m’accrocher désespérément en fabriquant un Hackintosh, même si cela doit être assez amusant à faire.

Je pense aussi sincèrement qu’Apple va continuer dans cette tendance. J’ai peur qu’à terme, les Mac ne serviront plus qu’à écrire des applications pour iPad, iPod, iPhone, iWatch…

Article: Le port du casque à vélo
Goldevil
, le 03.12.2015 à 13:59
[modifier]
Article: Le port du casque à vélo

Bonjour à tous.
De temps en temps je vais au travail avec un vélo (un vélo pliable Brompton car une partie du trajet se fait en train).
Je porte toujours un casque (et des gants) et je n’imaginerais pas faire autrement surtout quand je constate le nombres de personnes dangereuses en voiture, en moto, à pied ou même en vélo.
L’énergie cinétique que le haut du corps possède quand un cycliste bascule en avant est énorme à partir de 20 km/h. Vos bras n’ont tout simplement pas la force de retenir votre crane de toucher le sol.

Peut-être que le risque est vraiment faible mais vu le faible coût du casque et le peu de gène qu’il procure (c’est quand même très léger), pourquoi s’en priver. La peur du ridicule ?

Article: Un mois avec l’Apple Watch
Goldevil
, le 22.06.2015 à 12:58
[modifier]
Article: Un mois avec l’Apple Watch

S’il y a bien une chose qui m’étonne avec ce produit, c’est son nom. Je ne comprend pas on l’appelle une « montre » ou « watch » alors que l’affichage de l’heure n’est qu’une fonctionnalité assez secondaire.
J’en veux pour preuve que l’article de Renaud Laffont ne mentionne ces fonction qu’à la tout fin de l’article.

Une montre affiche l’heure en permanence. Un coup d’oeil, sans devoir bouger le poignet, nous donne l’information recherchée : « Quelle heure est-il ? » Eventuellement on a également l’affichage de la date.
Une montre ne quitte pas notre poignet pendants des jours et ne nécessite pas de rechargement chaque jour. Une montre est en général étanche.

Comme fxc le mentionne ci-dessus, l’Apple Watch donne l’heure comme mon four à micro-onde mais ce n’est son utilité première.

Je propose de rebaptiser cet objet « Smart Wristband » ou « Apple Wristband ».

A part cela, je n’ai pas d’iPhone et je ne compte pas du tout acquérir ce nouveau produit d’Apple.

Article: « Le Principe de Peter » – Compréhension et vécu.

C’est un très bon article qui résume très clairement le principe de Peter.

Je pense que dans la plupart des postes à responsabilités il a trois types de compétences nécessaires que j’appelle les trois pieds du tabouret de café :
– La connaissance technique du domaine (il est préférable d’avoir des connaissance en informatique pour diriger un département informatique)
– Les compétence d’organisation d’équipe et d’organisation personnelle. C’est souvent très lié.
– Les compétence « sociales ». Il s’agit ici à la fois de comprendre les gens avec qui nous travaillons (empathie) et la capacité à les motiver pour en tirer le meilleur.

Les compétences techniques, en général, cela s’apprend.
Les capacités organisationnelles, cela s’apprend mais cela peut être plus compliqué si on a une personnalité désordonnée.

Les compétences « sociales », c’est vraiment la partie qui est le plus lié à des aspects innés de sa personnalité et qu’il est le plus difficile d’améliorer. Il y a des gens qui ont très peu d’affect et qui sont simplement incapable de comprendre le ressenti les autres. Ce sont les psychopathes et il y a en a vraiment beaucoup dans des postes à hautes responsabilité.

Si le tabouret a trois pieds de longueurs différentes, le meilleurs parti que l’on peut en tirer est de scier les pieds les plus longs pour avoir trois pieds identiques. Mais est-ce que cela sera suffisant pour rester accoudé au bar ?

Dans ma carrière professionnelle, j’ai souvent rencontrés des gens qui se sont retrouvés à leur niveau d’incompétence avec des conséquences parfois très douloureuses pour tout le monde (la personne, les subordonnés et l’organisation).

La plupart du temps, il est très facile d’identifier lequel des trois pieds du tabouret était trop court pour arriver à la hauteur du bar.

Le professeur d’université qui est une sommité dans son domaine mais parfaitement incapable de transmettre son savoir.
Le responsable d’un département qui est très compétent mais également colérique voire tyrannique.
Le sympathique collègue qui est propulsé à la tête d’une équipe mais qui est parfaitement incapable de s’organiser et donc encore moins d’organiser son équipe.

Comme très peu d’individus peuvent briller sur les trois plans de manière égale, il vaut mieux diviser les responsabilités sur plusieurs épaules en fonction des compétences des personnes.

J’ai une proposition de corolaire du principe de Peter : « Les personnes qui ont amené un individu à son niveau d’incompétence, l’ont certainement également atteint eux-mêmes »

Article: De Bruxelles au Brabant wallon à vélo 

J’habite à Braine-l’Alleud, dans le Brabant Wallon, au milieu des divers lieux très bien décrits par l’auteur.

Je fait tous les jours le trajet jusqu’à Bruxelles (en voiture).

Je me désole régulièrement du manque de pistes cyclables en Wallonie.
Je trouve qu’en général, la Flandre est mieux équipée et donc beaucoup plus sécurisée pour le cycliste. Je ne parle même pas des Pays-Bas qui sont, eux, vraiment très plats et où le vélo est roi.

Article: Le phénomène GoPro
Goldevil
, le 11.04.2014 à 10:49
[modifier]
Article: Le phénomène GoPro

Je viens d’acquérir une Polaroid XS100, une autre « Action Cam ». Les premiers essais sont concluants et je vais skier la semaine prochaine avec.

Pour pas une Go Pro ? Essentiellement à cause du prix (la moitié de la GoPro de base). Pour ma part, cela reste un gadget avec lequel je vais faire un peu de montage sous iMovie mais sans plus.

Je trouve aussi cela très pratique au bord de la piscine ou en randonnée. La robustesse et la légèreté d’un Action Cam me permet de ne pas prendre de risque avec le caméscope familial.

L’avantage de la camera Polaroid sur la GoPro est qu’elle est étanche jusqu’à 10m, sans boîtier étanche. J’ai entendu aussi des échos positifs sur les modèles Sony et Garmin.

Article: «Mes» 30 ans du Macintosh
Goldevil
, le 24.03.2014 à 13:27
[modifier]
Article: «Mes» 30 ans du Macintosh

Mon premier contact avec Apple fut la salle d’informatique de mon collège remplie d’Apple ][. Le basic, les lecteurs de disquette, l’assembleur 6502… Une autre époque ou l’informatique était avant tout une affaire de bidouilleurs.

J’ai fait une incursion bien plus tard dans le monde Mac en poussant mes parents à acheter le premier iMac G3 vers 1999… même si de mon côté je continuais à utiliser des machines Windows, Linux voire SUN Solaris.

Cet iMac était une belle machine, très simple à utiliser, avec une interface agréable mais l’OS était vraiment primitif avec des limitations parfois ridicules pour l’époque (comme la gestion de la mémoire). Mes parents m’appelaient parfois à l’aide à cause de paramétrages techniques particuliers. Dommage sur une telle machine.

En 2005, quand Apple a proposé le premier Mac mini G4 à 499€ j’ai décidé de m’y mettre, entre autre de manière à pouvoir tester des logiciels multi-plateformes que je développais. J’ai vraiment apprécié OS X qui rassemblait la puissance et la fiabilité Unix et une interface graphique un cran au dessus de Windows Vista.

En fin de compte j’ai surtout brillé en société avec des montages réalisés avec PhotoMagico et iMovie.
Mais le virus était là et j’ai investit dans un MacBookPro 15, un MacBook blanc, un second Mac mini comme serveur et depuis peu un MBPro Retina 13.

Néanmoins, peut-être que cette histoire s’arrêtera là.
Quand je suis passé au Mac, des PC haut de gamme proposaient parfois déjà un hardware équivalent aux Mac mais le système d’exploitation et les logiciels faisaient vraiment la différence.

Aujourd’hui, Windows 7 est d’une grande stabilité, certains logiciels Windows sont devenus aussi bons que leur équivalent Mac et je ne suis plus autant émerveillé des nouveautés apportées pas les dernières versions d’OS X.

On verra d’ici 5 ans, je pense que ma bécane tiendra bien jusque là.

Article: iWork 2013: Apple ne respecte pas ses utilisateurs

@ToTheEnd: Finalement nous ne sommes pas vraiment en désaccord. :-)

Le Cloud est en effet en plein essort. Mais le Cloud ce sont des serveurs, vraiment beaucoup de serveurs.
Les « petits » NAS se sont des serveurs. Le TimeCapsule est un serveur. Il y a un CPU de la mémoire et un operating system. Effectivement, il est bien plus adapté aux petites structures de part son faible coût de maintenance.

Comme je te l’ai déjà dis il n’y a jamais eut autant de serveur qu’aujourd’hui. Avant, un PC ou un téléphone était autonome. Aujourd’hui mon smartphone nécessite pour fonctionner les serveurs d’Apple, les serveurs de DropBox, les serveurs de Skype, les serveurs d’Evernote, les serveurs Exchange de mon entreprise, etc…

A l’exception peut-être d’Apple, aucun de ces serveurs ne tournent sur Mac OS X et aucun ne tournent sur du matériel Apple.

Je me demande bien comment sont équipés les datacenters d’Apple. Certainement pas avec des MacPro.

Mais attention, le Cloud ne pourra pas remplacer les serveurs/NAS au sein de l’entreprise dans tous les domaines. Il y a plusieurs facteurs :

– La sécurité et la confidentialité des données. Dans les moyennes et grandes entreprises, il est tout simplement inimaginable de ne pas contrôler à 100% les
données. C’est pour cela que les solutions Exchange de Microsoft restent souvent innévitables.

– La personnalisation. Un service comme iCloud est a prendre tel quel. Apple sontrôle à 100% le service et aucun client ne peut demander des aménagements aussi gros soit-il. On peut créer des applis personnalisée pour Mac OS et iOS mais on ne contrôle rien du côté serveur.

– Les performances. Un serveur/NAS local en Gigabit reste 10 à 50 fois plus rapide qu’un abonnement fibre optique chez n’importe quel opérateur.

– Le prix. L’abonnement iCloud n’est pas tres onéreux mais une entreprise qui doit gérer des centaines de terabytes de données et plus d’une centaine d’employés se tournera sur une solution différente, bien moins cher au GB.

Je suppose qu’en effet Apple a conclu que le marché du serveur n’était pas assez rentable pour eux.

Article: iWork 2013: Apple ne respecte pas ses utilisateurs

@ToTheEnd : Je maintiens et je précise mon propos.

Je ne parle pas du PC de bureau qui effectivement est en train de se transformer mais bien du marché du serveur.

Apple a fait une incursion dans le domaine des serveurs et est en train de l’abandonner. Le XServe n’existe plus et les solutions logicielles autour sont immobiles depuis des années.

Il n’y a jamais eu autant de serveur qu’aujourd’hui en particulier avec la virtualisation. Un simple exemple pour illustrer cette réalité, je ne connais aucun site internet qui tourne avec une solution Apple en dehors du monde Apple pur et dur. Je ne connais aucune entreprise qui possède des Mac dans leur dataroom.

Le nouveau MacPro est indéniablement une machine très impressionnante mais se cantonne à un rôle de station de travail graphique. L’ancien MacPro, avec ses nombreuses baies internes pouvait plus facilement être utilisé en tant que serveur.

Je pense qu’il s’agit aussi d’une incompatibilité entre la philosophie d’Apple et ce qu’attendent les clients. Quand on investi dans du hardware, on attend du constructeur des gammes de produit larges et des offres adaptées à chaque client. On veut des produits pérennes avec un support sur site pendant au moins 5 ans. C’est tout simplement un autre monde très éloigné des iBidules tous identiques et vendus à des millions d’utilisateurs.

Article: iWork 2013: Apple ne respecte pas ses utilisateurs

Bonjour et bonne année à tous.

Je suis également assez déçu par la nouvelle version de iWork et ce pour les mêmes raisons que celles citées ci-dessus.

Mais je trouve que de manière générale, il y a un changement de philosophie bien plus large chez Apple et la nouvelle version de iWork n’en est qu’un des résultats. J’ai l’impression qu’il y a une sorte de nivellement par le bas dans tout ce qui touche au Mac.

Mon métier étant l’informatique je me suis toujours intéressé aux solutions d’Apple dans ce domaine et il est évident qu’Apple a simplement décider d’abandonner le marché.

Avec la disparition du XServe et un Mac OS X Server moribond, je ne comprend pas qui voudrait mettre sur pieds une infrastructure un peu conséquente uniquement avec des produits Apple. Le nouveau Mac Pro est parfaitement taillé comme station de travail graphique mais n’est plus du tout adapté à d’autres usages. Le Mac mini-server n’est tout de même pas très sérieux sauf pour les très petites structures.

Avec son culte du secret, Apple ne parle jamais de ses plans à long terme. Comment alors oser investir dans ces technologie propriétaires ?

Quand je vois la modesties des innovations depuis Mac OS X Lion qui pour moitié ne sont que des importations de iOS, je commence à me demander quelles seront les autres étapes. La Pomme a-t-elle décidé que l’ordinateur individuel est dépassé ? Pourquoi Maverick est bradé/gratuit ? Y’aura-t-il une nouvelle version d’Aperture qui rattrape le retard pris sur LightRoom ?

Tout cela pour dire que pour la première fois, j’hésite à remplacer mon Mac vieilissant par un autre Mac.

Article: Bruxelles
Goldevil
, le 20.11.2013 à 13:32
[modifier]
Article: Bruxelles

@ToTheEnd: Je ne parlerais pas de complexe d’infériorité mais plutôt de modestie. La France est indubitablement une nation avec une histoire riche et glorieuse. C’est un pays qui compte sur la scène européenne et qui a une capitale qui est un lieu hautement culturel.

La Belgique est bien plus petite et je pense que beaucoup de belges francophones n’ont pas cette mentalité hyper-patriotique, cette fierté nationale exarcerbée que l’on voit chez certains Français.

D’ailleurs, il y a pas mal de belges qui se moquent gentiment des français.

Article: Le MacBook Air, aujourd’hui.

Bonjour iYannick.

Je trouve aussi que c’est une machine qui a très bien évolué. A partir d’une première version plus tape à l’œil que vraiment pratique, on est arrivé à un bon ultra-portable.

– Passage de un port UBS2 à deux ports USB3 – Amélioration de l’autonomie – Amélioration très sensibles des performances – Ajout d’un lecteur carte SDHC pour une extension du stockage discrète et confortable. – Diminution du prix

J’ai tout de même quelques critiques par rapport à l’évolutivité cette machine : – l’impossibilité de changer la RAM. Dans tout les Mac que j’ai acquis, j’ai augmenté moi-même la RAM pour un prix bien inférieur que celui d’Apple. De plus, il s’agit d’une bonne manière de rallonger la durée de vie d’une machine avec un prix au GO qui diminue régulièrement. – l’impossibilité de changer la batterie. J’ai déjà remplacé la batterie de mon MBPro 2009 et la seconde commence à s’essouffler. Même chose sur le MBPro de ma femme ou le MBook blanc familial. Maintenant, le changement doit se faire chez Apple pour une somme pas modique du tout. – la presque impossibilité de remplacer le SSD (fait sauter la garantie et format propriétaire). Pourtant ici aussi les prix chutent très vite. Pour ma part 256Go est un petit peu trop petit pour moi et le passage à 512Go est quand même très cher.

A l’image d’un iPad, dès qu’il y a une limite technique, elle est infranchissable. On doit acheter une autre machine. Je ne comprend pas pourquoi quelqu’un acheterait cette machine avec 4GO sachant très bien que d’ici une ou deux itérations de Mac OSX, 8GO deviendrait le minimum.

J’ai d’autres regrets mais de moindre importance: – Le port ThunderBolt est en passe d’être un échec commercial. Si Apple avait proposé une petite station d’accueil au lancement, (un Thuderbolt Display sans le display) je pense que le succès aurait été tout autre. Je trouve toujours rigolo de voir Apple propose un RAID Promise Pegasus dans les accessoires d’un MBAir. Qui a acheté ce RAID array pour le connecter à un MBAir ? – La disparition de l’Apple Remote de la boîte est vraiment mesquin.

Article: Little Snitch : l’Espion qui m’aimait !

Je l’utilise aussi depuis longtemps. C’est un bon petit firewall complémentaire qui ne sera pas vital à tout le monde. Il m’est arrivé de bloquer des connections en particulier de logiciels qui n’ont aucune raison de se connecter à Internet. Ce qui est bien c’est que l’on peut repérer où se connecte le logiciel et quels ports il utilise. Avec les connaissances techniques nécessaire on voit vite ce que l’on peut bloquer.

Outre l’aspect sécurité, il m’a déjà servi à decouvrir quelle application consommait tout ma bande passante. A la maison c’est pas très grave mais quand on utilise une connection mobile, c’est assez précieux. On est parfois étonné de la consommation réseau de certaines applications même anodines.

Article: Un iPhone, pour quoi faire ?
Goldevil
, le 21.05.2012 à 14:30
[modifier]
Article: Un iPhone, pour quoi faire ?

@ysengrain “Alain, as tu essayé, sans ordre préférentiel: Bump, iPhoneview, iPhone explorer ?”

@Ritchie “Alain, bcp d’applications, certes pas toutes et souvent que les payantes, supportent soit Dropbox (ou autre service nuageux), soit un serveur WebDAV (pour les frileux du nuage) comme source de fichiers.”

Je suis assez d’accord avec Alain le Gallou. Ce qui manque dans iOS, c’est la possibilité de partager des fichiers entre deux applications sans limitation ou sans astuce.

Le problème de Dropbox ou Webdav, c’est l’obligation d’avoir une connectivité et c’est très lourd, et donc lent et cher, pour les fichiers volumnineux.

Jusqu’il y a peu, j’avais un vieux Nokia E52 à côté de mon iPod Touch et j’étais assez content de cette combinaison. Je devais le recharger qu’une fois par semaine et je pouvais facilement parler à mon correspondant tout en regardant mon agenda.

Le Nokia étant mort je l’ai remplacé par un Galaxy Note. Autant j’apprécie le côté simple et intuitif de iOS, autant j’adore la liberté que m’offre Android. Je peux créer un générer un fichier PDF avec un logiciel et faire des annotations avec un autre logiciel sans devoir être connecté.

Pour ma part, mon Galaxy Note va remplacer l’iPod pour les fonctions PDA. L’écran est suffisemment grand et le stylet suffisemment précis pour être vraiment productif dans de nombreuses utilisations bureautiques. Je trouve qu’il est plus facile de prendre note avec lui qu’avec mon iPad (même avec mon stylet Wacom).

Article: Le traitement de texte sur Mac : Y-a-t-il une solution idéale?

J’utilise pas mal Page dans certains cas mais je trouve qu’il a une orientation PAO. Il est assez facile de faire des mises en pages complexes et les modèles de documents intégrés sont très beaux.

Par contre, je ne me vois pas écrire un syllabus de cours avec pages.

J’ai une longue pratique de OpenOffice (et consorts) et je trouve un peu dommage qu’il ne se trouve pas dans le comparatif. Je suis assez certains qu’au niveau des performances, elles doivent être inférieures à pas mal d’autres produits mais au niveau des fonctionnalités on se rapproche de Word.

Pour ouvrir des documents énormes (par exemple plus de 500Mo) mon expérience m’a montré que seul Textwrangler tient le coup. Mieux que Textmate que j’utilise pourtant beaucoup.

Et enfin, il y a toujours l’ancètre “Vi” qui est installé sur tous les Mac mais accessible uniquement en ligne de commande. C’est très très peu convivial mais incroyablement performant et puissant.

Article: Une chanson de glace et de feu

En français les tomes ont été découpés en plus petits livres. La traduction me paraît assez bonne.

Cette saga fait un peu penser aux rois maudits avec sont approche très politique et sociale. La magie n’est pas un prétexte à des effets spéciaux mais simplement une composante de ce monde.

La série change effectivement des clichés habituels : “Je suis paysans orphelin et un vieux magicien me dit que je suis en fait le fils d’un roi ainsi que l’élu annoncé dans une prophétie et que pour sauver le monde entier du mal je dois découvrir un artefact magique gardé par un monstre et je vais rencontrer une super gentille fille en chemin dont je vais tomber amoureux.” Si vous voulez écrire un roman de Fantasy de gare pour adolescents, reprenez le pitch ci-dessus, inventez quelques noms propres bizarres à consonance celtique et remplissez les trous.

George R. R. Martin a donné un coup de fraîcheur au genre.

Néanmoins je trouve que cette saga est tirée en longueur. Je me suis essoufflé après le 10ème livre qui, je suppose, doit se trouver quelque part dans le 3ème tome.

Article: Mon iPad s’appelle « Voyager »!

L’Ipad est vraiment très sympa pour les vacances. Pour ma part, il a remplacé le lecteur de DVD toujours difficile à fixer au siège.

Pour ce faire j’ai utilisé Buz Player qui lit vraiment beaucoup de formats dont le DivX. C’est bien plus pratique que le format MPEG. J’avais commencé par convertir l’intégrale de Heidi en MPEG pour le lire avec le player de l’iPad mais cela prend un temps fou.

Pour la connexion internet, j’ai choisi un iPad sans 3G mais je me connecte soit au WiFi de l’hotel sous j’utilise JoikuSpot qui transforme mon Nokia e52 en borne Wifi. Cela me permet du coup de faire profiter également mon iPod Touch d’internet si nécessaire.

Notez que la géolocalisation utilisant seulement le Wifi fonctionne très bien en milieu urbain. Mon iPad n’ayant pas de GPS détecte les réseaux WiFi aux alentours et demande leurs positions à des base de données sur internet. Par triangulation ( force du signal WiFi), il parvient à se localiser très précisément. En fait, comme ma voiture à un GPS je n’utilise pas cette fonction souvent.

Article: Apple nous tond, et ça commence à bien faire

Bonjour,

je tiens à préciser à François qu’une société qui vend des produits manufacturés complexes ne peux techniquement suivre immédiatement les modifications de change des monnaies. La question est quand Apple a acheté les composants (physiques et ressources humaines) qui composent ton MBP ? Les grands constructeurs négocient des contrats avec leurs fournisseurs sur de très grands montants et se protègent partiellement d’une variation de prix. Souvent les modifications de coûts possibles durant la durée du contrat sont bornées vers le haut et vers le bas.

Ceci pour justifier qu’Apple ne peux pas nécessairement suivre au jour le jour certains prix.

Néanmoins, je suis d’accord qu’il y a clairement de l’abus chez Apple depuis des années.

Vous ne trouvez pas que dans l’inconscient collectif, Apple est en train de remplacer Microsoft dans le rôle du grand méchant ?

Je me souviens des articles effrayants sur Microsoft, lorsque cette société a annoncé son intention de lancer des satellites. “Contrôler l’information, c’est tout contrôler”. Maintenant la prédominance d’Apple dans certains domaines comme les smartphones, les tablettes ou la musique commence à faire peur.

En tout cas elle se dispute le poste avec Google.

Pour ma part mon MBP 2008 est en réparation pour un problème de carte-mère. Si la réparation avait été trop chère je devais évidemment passer à l’achat d’un nouveau.

J’étais passé à Apple avec plaisir il y a un peu plus de 5 ans. Maintenant je risque vraiment de faire le chemin inverse.

Après pas mal de réflexion et d’évaluation, je devais choisir entre un MBP 13 pouces, un Lenovo Thinkpad X1 ou un HP Probook.

Du hardware de la qualité équivalent à celle d’Apple existe ailleurs (mais au même prix). Un des gros arguments pour Apple était la qualité de Mac OS X comparé à Windows XP et Windows Vista. Depuis Windows 7 a changé la donne.

Je suis de plus en plus contrarié par certains choix techniques d’Apple. Pas de USB3, pas de BluRay, Pas de clavier BT avec pavé numérique. Un logiciel iTunes, usine à gaz, dont le nom n’a plus aucun sens vu qu’il permet de gérer des application, synchroniser des données et d’échanger des documents iWork avec mon iPad. Je trouve que pas mal de fonctions d’iTunes aurait dû être intégrées au Finder ou ailleurs. Cela me choque de gérer au même endroit mes playlist et un plan comptable.

Toutes cet petites choses qui on fait le charme de la plateforme commencent à disparaître.

Article: Les Francophones handicapés en langues étrangères ?

Je confirme qu’il existe un “handicap” pour un francophone pour apprendre certaine langues. Mais il s’agit pas vraiment d’une question de fréquences. C’est plus subtil que cela.

Simplement, les sons et les paroles ne sont pas traités de la même manière par le cerveau. Le cerveau s’habitue à décoder les mots en reconnaissant les associations de syllabes. Mais il arrive que dans d’autres langues, il y a deux sons distincts pour des syllabes différentes qui ont tous les deux une seule correspondance en français. Le francophone doit s’habituer à faire la distinction entre ces deux sons. Son cerveau doit s’habituer à les ranger dans deux cases différentes quand il doit l’analyser. On s’en rend compte lorsque l’on demande à un francophone d’écrire phonétiquement ce qu’il entend d’une langue qu’il ne connaît pas. Il utilisera parfois une seul et unique lettre pour deux sons différents de la langue d’origine.

Par exemple, en arabe, il y a deux lettres “R” qui ne se prononcent pas de la même manière.

Cette difficulté existe dans toutes les langues et un néerlandais aura ce même genre d’effort à faire pour parler certaines langues asiatiques.

Attention, la fréquence peut jouer sur l’apprentissage en cas de déficience auditive. Des personnes avec un début de surdité auront bien évidemment plus difficile à apprendre des langues qui contiennent des sons qu’ils ont difficile à percevoir. Pour leur langue maternelle ils compensent avec la connaissance très large du vocabulaire et surtout des coocurrences. Ils s’agit de groupes de mots que l’on retrouve souvent ensemble comme éperdument + amoureux. Même si nous n’avons pas ou mal entendu le second mot, nous pouvons souvent le déduire à prtir du premier

L’age a une grande influence sur l’apprentissage.

Tout d’abord la langue maternelle est toujours apprise différemment. Déjà elle est apprise oralement alors que souvent d’autres langues sont apprises en même temps de manière écrite et l’orale. Ceci explique pourquoi mon père me battait toujours au Scrabble quand j’avais 16 ans alors qu’il appris le français à seulement 20 ans et qu’il est toujours loin de le parler convenablement. Simplement, il l’a toujours étudié en apprenant d’abord comment écrire un mot et ensuite en déduisant sa prononciation.

Ensuite, la plasticité du cerveau évolue avec l’age et, de manière globale, il est plus facile d’apprendre des langues quand on est jeune. De plus, il est plus facile d’apprendre des langues quand on a en a déjà apprise d’autres. C’est un peu comme un muscle qu’il est bon de faire travailler.

Article: Protectionnisme et nouvelle économie

J’ai parfois l’impression que certaines personnes pensent qu’à un moment donné, dans un pays donné, le nombre d’emploi est une donnée fixe. Qu’il y a un nombre d’emplois disponibles et que le rôle de d’un gouvernement est d’essayer de remplir les places vides au mieux. Les postes se créent à partir de rien et disparaissent dans le néant.

J’ai tendance à voir la globalisation comme un ajustement progressif et douloureux du niveau de vie. Prenons l’élargissement de l’Union Européenne. Je pense qu’à un moment donné, les pays membres se sont dit de manière pragmatique “On a des pays émergents à nos portes (Pologne, Slovakie…). Soit on fait du protectionnisme sans garantie et c’est un combat de longue durée, soit on ouvre les portes mais en leur imposant les règles que nous nous somme imposées.” Le plombier Polonais finira bien par vouloir acheter une Mercedes au lieu d’une Traban. Il finira bien par vouloir gagner autant que le plombier Français. Ce jour là, il ne sera plus tellement plus concurrentiel par rapport au plombier français.

Je ne dis pas que c’est bien ou mal. Je pense que l’élargissement européen a été aussi voire beaucoup motivé par des soucis économiques.

Article: iPhone, la poule aux oeufs d’or… mais pour qui ?

Il s’agit d’une discussion intéressante.

Je suis également développeur et j’ai longuement réfléchit à investir dans la programmation iOS.

J’ai finalement décidé de ne pas ma lancer dedans mais pour des raisons différentes. J’ai un peu d’expertise dans les applications orientées business en Flash (développement en Flex) et en Java et ce qui m’intéresse est le multi-plateforme. Il est illusoire de faire exactement la même application pour un appareil mobile et une station de travail. L’interaction homme-machine est totalement différente. Néanmoins il est agréable pour un développeur de pouvoir conserver au moins 50% de son code commun entre chaque plateforme cible.

En choisissant la voie iOS, je reste cantonné à XCode + Objective C qui est absent des autres plateformes. Même si je suis très satisfait de mon Mac et mon iPod Touch, je vais me concentrer sur Java et/ou Flex. iOS devient ainsi la seule plateforme cible que je ne supporterai pas, ce qui n’est pas tellement dommageable dans mon cas.

Autre remarque liée. Je pense que l’absence de Flash sur iPhone par la volonté d’Apple n’a rien avoir avec les arguments biaisés voire carrément faux entendus ces dernières semaines (impact sur l’autonomie, non support du multitouch ou des accéléromètres…). Si des applications Flash sont proposées au sein de Safari on en arrive à une situation dangereuse pour Apple. Des applications aux performances s’approchant de celles des applications natives peuvent être vendues en dehors de l’AppStore ! Il s’agit simplement d’un manque a gagner. Connaissant les dizaines de milliers d’applications Flash existant déjà et pouvant être adaptées facilement, on imagine facilement une diminution de 10 ou 20% du chiffre d’Apple sur l’AppStore.

En résumé, nous avons tous deux raisons de faire quelque chose. Une bonne raison et une véritable raison.

Article: BusyCal: un iCal… en beaucoup mieux!

Etant un ancien switcher je me souviens de ma déception lors de la découverte de iCal que je trouvais presque inutile. Apple a tellement travaillé l’ergonomie dans plein d’endroit et iCal me semblait vraiment trop limité. Le calendrier de Outlook (MS Office sous Windows) est tellement plus avancé.

Avec mon iPod Touch, même déception. Les calendriers de mon Psion Série 5 ou de mes Sony Clié (sous PalmOS) étaient tellement plus efficaces.

J’ai toujours trouvé cela incompréhensible. D’autant plus que sous iPhoneOS, si j’ai bien compris, Apple ne permet pas à un autre programme de s’interfacer avec le calendrier.

Merci pour l’article, très intéressant.

Article: iPad et iPhone, encore deux petits détails

@ Guillôme : je suis d’accord avec toi.

Certaines fonctions multitâche sont plus ou moins mis à disposition sur l’iPhone : Synchro, notification email & MI, musique. D’autres ne sont pas vraiment utiles sur iPhone (compilation, gravures, antivirus).

Il reste une séries de fonctions qui pourraient être intéressantes en multitâche mais ce n’est pas vraiment rédhibitoire pour antant. Ce n’est pas avec un iPad que mes parents vont faire du P2P, de la compression ou de la programmation. Ils ne le font déjà pas sur Mac.

Finalement c’est même peut-être cela qui différencie le plus mon utilisation de celle de mes parents. Je lance souvent plusieurs choses en même temps alors que mes parents s’occupent d’un seul logiciel à la fois. Ils ferment “la fenêtre des emails” avant de “lancer la fenêtre d’internet”. Traduction : on ne lance pas en même temps Thunderbird et Safari ;-)

Article: iPad et iPhone, encore deux petits détails

Je trouve le iPad très sympa… mais pas pour moi. Je compte en offir un à mes parents, voire deux (chacun le sien). Ils ont un iMac (le troisième depuis le premier iMac “boule”), mais je dois encore régulièrement venir pour arranger des choses, les aider à ouvrir certains fichiers… Leurs besoins sont très limités (email, tableur, traitement de texte) et Mac OS X reste quelque chose d’assez technique pour eux. La hiérarchie du système de répertoire ou encore l’ouverture de plusieurs documents simultanés mènent à de la confusion.

En résumé, le iPad est bien pour eux mais il a certaine limitations ennuyantes pour un power user comme François ou moi.

Autre chose par rapport au multitâche. Il ne faut pas confondre le multitâche de l’utilisateur et de l’OS. iPhone OS est très multitâche car il peut jouer de la musique, recevoir un appel ou des notifications en même temps qu’une application principale. Mais moi, je ne suis pas multitâche, je ne sais pas taper une lettre au clavier et surfer à la souris en même temps. Ma femme me dit que je ne suis qu’un homme mais je pense sincèrement que nous sommes tous essentiellement monotâche. On n’a qu’une seule application qui a le focus en même temps, un seul curseur de souris, un seul clavier. Réfléchissez à quelles applications font du traitement pendant que vous travaillez sur une autre applications. De gros traitements photoshop? De rendering 3D? Mais cela reste une exception. La plupart du temps une application attend une interaction de l’utilisateur.

Par contre le switch des tâches doit être très rapide. Comme une application prend du temps à se charger, il faut que le switch entre applications ouvertes soit rapide.

Sur iPhone OS, le multitâche est limité mais certains fonctions de base sont tout de même possible (notifications). Mais le gros avantage est que les applications sauvegardent leur état et sont souvent capable de rétablir cet état très vite lors du lancement. Est-ce que le temps de switch d’application est si lent? Cela dépend des applications mais c’est souvent assez rapide. En gros, c’est un peu comme si MacOSX “gèlerait” les applications qui ne sont pas au premier plan.

Ce qui manque c’est la possibilité de voir l’affichage des autres applications même celles qui ne sont pas actives. On ne parle pas de multitâche mais simplement de pouvoir visualiser le contenu d’une page Web pendant que l’on est en train de taper un article sur le même sujet dans Pages. L’écran de l’iPad est assez grand pour gérer un multifenêtrage, même basique. Il faudrait un genre de fonction exposé ou que le dock de l’iPhone affiche également l’écran des applications et pas seulement leur icone.

En réfléchissant, ce que je trouve qui manque vraiment dans le iPad c’est : – L’affichage des écrans des applis non ouvertes. – Un port Secure Digital car même 64Go cela peut être trop léger pour les amateurs de vidéo. N’oublions pas que l’écran est plus grand et donc que les vidéos sont plus grosses.

Le reste (multitâche, webcam, téléphonie…) est pour moi pas très important pour ce type d’appareil.

Article: CuteClips, un gestionnaire de presse-papier pour Snow Leopard

Je commence à utiliser pour l’instant Stuf (http://www.theescapers.com/stuf/) à 12,99€

Ce que je trouve très utile, c’est la possibilité de sauvegarder un set se sauvegarde. Typiquement, je fait parfois des copier/coller en série d’un groupe de données identiques (email, nom, adresse…) Du coup je n’ai qu’à charger ce set et je démarre immédiatement.

Il utilise QuickLook pour afficher les éléments du presse papier et l’on voit du coup les détails de mise en page.

Il remplit les règles 1,2 et 4. Il apparaît, je pense, à la dernière place mais en général je n’utilise pas ce mode fenêtre mais l’icône dans la barre de menu. Je pense qu’il répond différemment au besoin ergonomique exprimé au point 3.

J’aime la possibilité supprimer certains éléments de l’historique. Il permet également de partager son clipboard sur le réseau mais je n’ai jamais utilisé cela pour l’instant.

Article: Astuce Cuk – Transformer son Mac en émetteur Wifi

C’est cette fonctionnalité qui m’a permis de supprimer le WiFi chez moi !

En effet, outre les problèmes de réception dans certaines pièces, je commence à me méfier des risques sanitaires du WiFi et surtout du GSM. Je me suis dis que le CPL (courant porteur de ligne) est une bonne alternative mais je désire toujours avoir le WiFi de manière ponctuelle pour synchroniser Bento, 1Password et ShoveBox avec leurs petits frères sur mon iPod Touch. Ce dernier n’a pas de prise ethernet, lui.

Je me suis rendu compte qu’activer/désactiver le Wifi sur la timecapsule n’est pas une opération immédiate, loin de la.

Et puis j’ai découvert cette fonction de partage internet que je ne connaissait pas sur MacOSX.

Article: Le dilemme culturel et judiciaire de la semaine

Ce qui m’a étonné ce n’est pas tant l’indignation de certain artistes et/ou amis de Polanski qui ont réagit immédiatement. On a toujours tendance de réagir instinctivement envers les gens que l’on connaît et qu’on apprécie.

Par contre, je trouve assez dommage que des hommes politiques français comme Mitterand ou Kouchner se sont exprimés ainsi sans peut-être mieux mettre en perspective l’ensemble des faits.

Dans les premières heures suivant la nouvelle, avec le peu d’informations précises données par les média en continu (tv, radio, web) j’avais l’impression confuse qu’il y avait une grosse injustice envers Polanski. Je n’ai vu que des gens indignés d’un tel complot. Une fois un article plus complet entre les mains, j’ai pu enfin juger sur des informations complètes. Dans notre société médiatisée le traitement de l’information est parfois bâclé et donne plus de voix à des avis finalement minoritaires. Vive la presse écrite !

Article: Les journées n’ont que 24 heures, en comptant les nuits

Je me sens dans le même état que François. Une vie professionnelle chargée et la peur que l’un ou l’autre outil que j’utilise au quotidien ne tombe en rade après la mise à jour. En plus comme je vais installer la version familiale sur plusieurs postes il y a également le risque qu’un autre membre de la maisonnée montre les dents après la découverte d’une incompatibilité.

De mon côté, je suis aussi un peu dépité que la version 10 utilisateurs de Leopard Server me semble avoir disparu de la circulation avec Snow Leopard Server. Il ne reste que la version illimitée à plus de 400 euros.

En plus comme il n’y a pas de nouveautés excitantes à la TimeMachine, j’ai moins le goût du risque.

Article: Il est mieux, mais mieux en quoi?

L’amélioration de l’éjection des disque sera pour moi bien pratique car j’ai souvent le problème avec des clés USB. Même en fermant tous les logiciels, un verrouillage est toujours actif.

De manière générale, Snow Leopard vaut son prix. Il n’y a pas d’innovations majeures comme Time-Machine mais tout a été repensé pour corriger des petits problèmes techniques ou d’ergonomie.

J’ai le sentiment qu’avec Snow Leopard, Apple se donne le temps de reculer pour mieux sauter. Avec l’échec relatif de Vista et le fait que Windows7 n’apporte pas d’innovations majeures, Apple a l’opportunité de travailler calmement à un projet plus ambitieux.

D’après vous, la prochaine version de Mac OS sera-t-elle numéroté 10.7 ou 11.0 ?

Article: Un bon jeu de foot sur iPhone et des bundles estivaux…

J’ai acheté pas mal de bundles précédemment (MacHeist, MacUpdate…) et certains des logiciels achetés sont utilisés régulièrement.

Faisons la liste de ce que j’utilise vraiment : Acorn, Typinator, MenuCalendarClock, LittleSnitch, DefaultFolderX, 1Password, AppZapper, ArtText, BannerZest, Changes, DriveGenius, Email Backup Pro, ForkLift, GraphicConverter, Intaglio, Invoice3, LittleSnapper, Navicat, PixelMator, RapidWeaver, Scribble, Stuf, ProfCast, SpeedDownload, TextMate, XMind, Parallel Desktop, Simon.

Evidemment, je me suis retrouvé avec des tonnes de logiciels que je n’utilise pas ou plus.

Le plus gros problème des bundles est que l’on retrouve les mêmes logiciels. Si on reprend les bundles présentés voyons ce que j’ai déjà :

MacBundleBox : Simon, DevonThink MacWeed : DevonThink, ProfCast MacSale : Scribble, WriteRoom, HoudaSpot, Stuf, TaskPaper

De plus DevonThink et Interarchy sont dans deux bundles différents.

Et finalement certains logiciels font double emploi avec d’autres logiciels que j’utilise ou que je possède sans les utiliser : Stomp (DVD Remaster), Exces (TrueCrypt), Amnesia (AppZapper), iCash et Finance6 (Cha-Ching, Money), Voila (SnapX, LittleSnitch), iCalamus (Pages, NeoOffice), Iris (Acorn, PixelMator, Picturesque…), Interarchy (ForkLift, Fetch), Mariner Calc (Numbers, NeoOffice), Keybord Maestro (Typinator), TaskTime (Project Manager), ViewIt, WebConfidential (1Password).

Finalement j’ai acheté MacSale car cela me permet d’obtenir RealBasic que je convoitais à moitié prix et comme mon frère vient d’acheter son premier Mac je peux lui filer Stuf que je trouve très utile.

Cela commence à faire beaucoup de doublons et l’intérêt de ces bundles devient très limité. C’est seulement si vous n’avez pas acheté de bundles précédemment que ceux présentés ici ont un véritable intérêt.

Je pense que certains logiciels que je désire acquérir mais que je trouve trop cher (pour mon utilisation du moins) ne se retrouverons jamais dans un bundle (Omnigraffle Pro, ColdFusion Server, Navicat Oracle…)

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

@ TTE

Je n’ai pas dis que le gouvernement américain en particulier le gouvernement actuel est moins sensible aux questions écologiques. Je dis simplement qu’au nivaux des habitudes de vie, nous avons un approche différente. En Belgique, l’élimination des sacs plastiques jetables dans les magasins est devenu normale et acceptée par tous. En Belgique ou en France, on peut acheter des légumes non préemballés ce qui est presque impossible dans une grande surface au States.

Je connais quelqu’un qui vit depuis peu en Alabama qui est sidéré que pas mal d’américains utilisent leur grosses voiture 4×4 pour faire moins de 200m.

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

D’abord, je voudrais préciser quelques point techniques :

Les éoliennes sont toujours efficaces/rentables, mais moins que d’autres moyens de production d’électricité.

Evidemment, il est préférable d’en placer en bord de mer que dans les terres car il y a plus de vent sur les côtes. Néanmoins, cela ne veux pas dire que des éoliennes en champagne sont inutiles.

La construction d’une éolienne a une assez bonne empreinte carbone totale. Elle est meilleure que celle des cellules photovoltaïques qui nécessitent un processus de fabrication de raffinage du semi-conducteur très coûteux.

Le raccourci, “plus c’est coûteux, plus c’est carboné” est à mon goût assez imprécis. De plus cela n’est pas la même chose que “plus c’est cher, plus c’est polluant” qui est un raisonnement plutôt faux mais que l’on pourrait déduire du premier.

L’écologie n’est en général pas une chose simple. Évidemment, un bon moyen d’être ecolo est de se concentrer non seulement sur produire mieux mais surtout de consommer mieux (c-à-d moins). Mais l’isolation d’une maison est souvent pensée pour faire des économie d’énergie et donc d’argent. Pourtant certains isolants sont assez polluants à la fabrication et/ou au recyclage. L’idéal étant d’utiliser des matériaux naturels se trouvant le plus près possible de son habitation. Ce qui est parfois difficile (en pleine ville) mais surtout différent pour chacun.

Même si il y a des règles toujours valables, les comportements écologiques et responsables peuvent être assez différents à seulement quelques dizaines de kilomètres de distances.

Un information amusante : Les centrales marémotrices ont une influence sur le milieux. C’est peut-être con mais l’énergie des vagues et des marées vient bien de quelque part et en récupérant l’énergie des marées, … on ralenti la vitesse de rotation de la terre. OK, pour l’instant on est très loin de devoir rajouter des secondes à une année.

Personnellement, je trouve les éoliennes assez jolies mais je pense qu’il y a moyen de faire mieux en ajoutant une légère courbure du pilier.

En tout cas je me réjoui que maintenant beaucoup de gens parlent d’écologie. Cela montre une élévation de notre conscience écologique et à ce point de vue on est bien en avance par rapport à nos amis outre-atlantique. Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’ecologie au US mais simplement qu’en moyenne les européens sont plus sensibles à ces questions et sont mieux informés.

Article: Et voilà Voila…
Goldevil
, le 29.05.2009 à 13:34
[modifier]
Article: Et voilà Voila…

Article très intéressant comme d’habitude. Merci.

Petite suggestion, comme au fil du temps plusieurs articles parlent d’outils du même type (capture, retouche, agenda,…), il pourrait être utile de réaliser au sein du site quelques pages récapitulatives sous forme de tableaux comparatifs. Pages comprenant des hyperliens vers les articles correspondant.

Article: PIM: 10 ans avec Psion 5mx, Palm m505 et Tx, Sony P910 et iPhone

Après un passage par le filofax papier, j’ai commencé avec un Psion Série 5 (pas MX). Je trouve aussi que c’est une machine formidable et tout ce que j’ai eu après a toujours été pensé pour se rapprocher du concept du Psion S5.

Après qu’il soit tombé en panne à cause du problème du câble en nappe qui casse, j’ai eu un Sony Clié TX SJ30 (Palm OS 4.1), un Sony Clié UX 50 avec un vrai petit clavier (Palm OS 5.2) et maintenant … un carnet Moleskine.

J’ai fait des choses incroyables avec mon S5 en connection IR avec mon portable Ericsson SH888: – commander du matériel informatique par email au milieu d’une prairie dans les Ardennes belges. – Administrer à distance le serveur Unix d’un client dans ma voiture (garée)

Je cherche encore désespérément une machine de remplacement idéale :-(

Article: Time Capsule des sauvegardes sans doute, mais quant au reste …

J’ai bien réfléchi à la configuration de Ysengrain et je pense qu’il n’y a pas de solution vraiment satisfaisante en utilisant une TimeMachine pour partager des fichiers ouverts simultanément pas plusieurs utilisateurs. Le problème se situe du fait que les accès concurrents sont gérés par l’OS et que Timecapsule n’est pas équipé de Mac OSX (du moins tel que nous l’entendons)

Pourquoi pas alors simplement rajouter un MacMini d’entrée de gamme voire d’occasion) dans le réseau. Ces quelques fichiers critiques seraient partagés sur ce dernier et le backup effectué sur la timecapsule. Le surcoût ne serait pas énorme.

Article: Time Capsule des sauvegardes sans doute, mais quant au reste …

Je comprends que la réaction du support Apple est énervante mais je dois aussi admettre que cette utilisation de la time capsule est peut conventionnelle pour une utilisation pro.

Dans ma configuration, j’ai un Mac-mini, avec un disque externe de 1To et Mac OSX Server. Il me sert, entre autre, de serveur de fichiers. Il fait son backup sur la time-machine. Le disque dur externe se met également en veille après un certain temps mais les fichiers les plus courants sont sur le disque interne du Mac mini qui a une mise en veille très longue.

J’avais installé un antivirus (Virus Barrier) qui a royalement planté + rendu innopérant mon serveur deux fois de suite. Avec Time machine, il m’a fallu 10 minutes de config pour lancer la restauration qui dure quelque heures. Le lendemain la machine était de nouveau parfaitement OK. La première fois, j’ai réinstallé à partir du DVD de MC OS non-serveur sans problème.

Article: Après la MacBundleBox, voici MacHeist !

J’ai eu aussi des problèmes avec l’achat du bundle mais maintenant presque tout est résolu.

Pour info, Winguts qui est fourni avec BBBGames ne sert pas à changer la résoluion mais c’est un petit jeu d’arcade assez sympa. J’ai déjà eu Wingnuts2 avec un autre bundle et je dois dire que je m’était bien amusé avec.

Je suis accros aux bundles et ce principe m’a permis de découvrir des applications devenues indispensables pour moi et que je n’aurai jamais essayé en d’autres circonstances. En général je considère que je n’ai pas le temps de tester les versions d’essai de certaines applications mais si je les ai achetées dans un bundle, évidemment je prends le temps et cela me permets de mieux comprendre les qualités de certaines applications.

Article: Et si nous faisions le tour du MacBundleBox?

Article intéressant, à renouveler lors des autres bundles à venir. Et si dans un bundle, on retrouve un logiciel déjà testé sur cuck.ch, alors au moins mettre un lien vers l’article correspondant.

Je suis un grand habitué des bundles (MacHeist, MacBundleBox, GiveGoodFoodToYourMac, MacUpdate). J’ai commencé à utiliser intensivement des Macs il n’y a pas si longtemps et j’ai constitué une bonne partie de ma logitèque à l’aide de ces bundles. Je n’ai acheté des bundles que s’il y avait suffisemment de choses qui m’intéressent mais je dois aussi admettre que j’ai fini par utiliser des logiciels qui à priori ne m’intéressaient pas et que je n’aurai jamais essayé sans ces bundles.

Quant à la critique sur le fait que les développeurs ne gagnent pas beaucoup, il faut préciser que personne ne les oblige à participer. Ils connaissent le mécanisme de rétribution avant de s’engager. Deuxièmement, le fait que 5% des bénéfices vont à une ONG est tout de même estimable et j’ai du mal à comprendre comment on peut critiquer cela. Si l’on donne pas la totalité, on est des pourris ?! Je verse chaque mois de l’argent à Unicef et personne trouve à y redire.

Je tiens également à saluer l’originalité de ce bundle car pour une fois je n’ai vu aucun logiciel qui était déjà présent dans une autre offre du même type. C’était le travers de MacHeist, je trouve.

Article: Virtual Box : Windows, Linux… sur Mac sans dépenser un sou!

J’utilise Virtual Box depuis au moins deux ans surtout pour faire tourner Windows sur Windows.

Chez un client, j’ai installé VB sur un PC Windows XP de manière à faire tourner 3 machines virtuelles sous Windows XP et permettre un accès distant via VNC pour ses clients. C’est la solution la plus économique que j’ai trouvé car l’ensemble des 4 licences Windows XP revenait moins cher que Windows Server avec 5 licences Terminal Server.

Sur Mac, j’utilise Vmware Fusion qui offre plus de fonctionnalités et de souplesse que Virtual Box. L’intégration de l’OS hôte et l’OS hébergé est moins bonne qu’avec la version Windows.

Mais Virtual Box reste un très bon produit si vous ne devez pas travailler de manière intensive avec. Si vous devez utiliser occasionnellement des logiciels “Windows Only” ou pour faire des tests dans l’environnement Windows (pour les développeurs) il devrait bien répondre à vos besoins.

Dans le cas contraire, je pense que Parallels et Fusion vous apporterons ces petits détails qui rendront le travail beaucoup plus agréable.

Quand à Windows 7, j’attends qu’il apporte des fonctionnalités vraiment innovantes. J’ai switché vers Leopard car TimeMachine est très utile, mais je n’ai pas switché de Windows XP vers Vista car je n’ai pas trouvé de “killer” fonctionnalité qui justifiait le passage. Je suis en effet assez peu sensible aux effets graphiques avec transparences et le switch de tâches en 3D. Je regarde surtout si l’OS rend ma vie plus simple. Mac OS X le fait.

Article: Un problème d’échelle…
Goldevil
, le 11.02.2009 à 12:13
[modifier]
Article: Un problème d’échelle…

Pour apporter ma petite contribution je tiens d’abord à préciser que si les effets de l’augmentation des gaz à effets de serre ont un effet indéniable il est extrêmement complexe de prédire l’évolution de la situation climatique de manière global et encore plus des effets locaux.

Il me semble qu’il y a un consensus sur le fait que le réchauffement global implique des microclimats locaux plus violents plus variables mais pas toujours plus chauds. Autre fait qui semble acquis, c’est que la latence du système climatique global implique que le réchauffement continuera durant un certain temps même si toute activité humaine disparaît du jour au lendemain. Certain même prédisent un emballement irréversible.

Être plus précis est ardu car la climatologie est une science encore largement inexacte. Saviez-vous que les plus gros consommateurs de puissance de calcul au monde sont les chimistes, biologistes et surtout météorologues ? Et même avec cela la météo à plus d’une semaine est assez aléatoire.

Le problème des simulations climatiques est l’interdépendance d’une grande quantité de phénomènes différents. Albedo, gaz à effet de serre, végétation, activités animales, rotation de la planète, inclinaison de la planète, marées, vent solaire, météorites, transferts de températures entre les masses d’eau et d’air, influence de la géographie sur les vents…

Il est actuellement impossible de prédire précisément le résultat global à cause de la multitude des effets papillons possibles (un petit phénomène physique qui implique très peu d’énergie impacte indirectement mais fortement l’ensemble du système).

A ce jour nous manquons d’information pour prédire notre avenir.

Je voudrais aussi réagir sur l’empressement de certains à acheter des produits à économie d’énergie sans comprendre que cela est dissocié de l’aspect écologique. Les ampoules à économie d’énergie sont largement recyclable. Par contre les panneaux photovoltaïques demandent pas mal d’énergie et nécessite souvent du NF3 pour la fabrication. On peut estimer qu’une cellule photovoltaïque doit fonctionner environ 2 à 3 ans pour compenser l’énergie nécessaire à sa fabrication.

Il faut donc se poser des questions plus générales. Isoler sa maison, oui mais avec quoi ? D’où viennent les matériaux ? Comment les fabrique-t-on ?

A ce jour nous manquons d’informations pour savoir quelle est l’attitude individuelle la plus responsable.

C’est la même question pour le nucléaire. On a déjà produit pas mal de déchets nucléaires. C’est un gros problème. Continuer à utiliser des centrales nucléaire va augmenter la quantité de déchet mais le problème ne sera pas pour autant beaucoup plus complexe à résoudre. Se débarrasser de 2 ou 4 tonnes de déchets radioactifs est du même ordre de grandeur. Le problème s’est situé le jour ou l’on a décidé de passer de 0 à 2 tonnes de déchets.

Par contre en maintenant le filiaire, nous avons l’opportunité d’améliorer la technologie de manière à produire moins de déchets, à convertir les déchets déjà produits en d’autre déchets à durée de demi-vie beaucoup moins longue, voire à trouver des moyens de ne plus produire de déchets radioactifs. On est encore loin de la centrale à fusion non polluante mais si on essaie pas, on n’y arrivera pas.

A ce jour nous manquons d’informations pour savoir quels sont les choix globaux les plus responsables.

Dernière chose, ce n’est pas parce que mon influence personnelle est une goute dans l’océan et que je manque d’information que cela m’exonère de faire des efforts pour consommer moins et moins polluer.

PS: La vache rejettent beaucoup plus de méthane que l’homme à cause de leur alimentation. Je ne sais pas s’il y a une particularité pour les vaches sacrées en Inde ;-)

PS: Maintenir différents types de centrales électriques se justifie car pour obtenir un réseau de qualité les opérateurs doivent gérer en temps réel la consommation. Sachant qu’il faut plusieurs jours pour démarrer ou arrêter une centrale nucléaire, il est nécessaire d’avoir des centrales hydrauliques ou Turbo-Gaz-Vapeur pour répondre à la montée de charge en quelques minutes.

PS: Tous les hydrocarbures ne sont pas égaux en terme de pollution. La combustion du gaz naturel produit essentiellement du CO2 et de l’eau H2O. La combustion du charbon et des produits pétrolier dégagent beaucoup d’autres polluants. Le gaz naturel peut donc être considéré comme plus intéressant que d’autres sources d’énergies fossiles.

Article: D’or et … d’argent
Goldevil
, le 09.02.2009 à 13:12
[modifier]
Article: D’or et … d’argent

bq%Anne Cuneo . Concernant les “droits de succession”, pourquoi ne pas donner de son vivant ? %

Bonne idée mais dangereuse. En Belgique, un don n’est pas taxé s’il est fait durant les 3 années avant le décès. Dans le cas contraire, c’est la législation sur les droits de succession qui entre en vigueur.

Donner de son vivant sa maison à ses enfants implique qu’elle ne vous appartient plus et qu’ils peuvent vous mettre à la porte à tout moment. Le cas est rare mais cela tout de même arrive plusieurs fois par an en Belgique. Il faut définir que vous rester usufruitiers jusqu’à votre mort (c-à-d que vous avez l’usufruit, la jouissance du bien)… Mais alors, vous pouvez être taxé sur cet avantage en nature et vos enfants doivent supporter des taxes annuelles (revenu cadastral) sur un bien dont ils ne profitent pas.

C’est donc compliqué, pas toujours si avantageux et risqué surtout si vous n’avez pas une confiance aveugle dans vos enfants.

Article: D’or et … d’argent
Goldevil
, le 09.02.2009 à 11:54
[modifier]
Article: D’or et … d’argent

Très tôt, j’ai été éduqué avec l’idée que le vrai but dans la vie, c’est le bonheur et que l’argent est un des moyens d’y contribuer.

Jeune, j’ai senti la différence avec d’autres enfants plus riches et même ressenti de la discrimination. Pourtant nous n’étions pas pauvre. J’ai la chance d’avoir deux parents de culture différentes et qui m’ont beaucoup poussé à avoir l’esprit ouvert. Les voyages aidant, j’ai très vite compris que je vivais parmi les 10% de la population mondiale qui vivait le mieux. Cela aide à relativiser.

Il est extrêmement délicat de mettre en cause le mécanisme des droits de succession. Je comprend parfaitement l’idée qu’il faut décourager les gens à être avares mais il y a des cas où le propos doit être plus nuancé. Si mon épouse et moi décédons aujourd’hui, je désire que ma fille de 2 ans aie la possibilité de faire les études qu’elle désire, études universitaires y compris. Je suis donc heureux de savoir qu’elle héritera notre maison et même si cette dernière doit être revendue car l’état prend 25 ou 30% au passage, il lui restera suffisamment (d’un point de vue financier) pour s’accomplir.

Deuxième exemple plus critique. Je connais des gens qui ont deux enfants handicapés dont un assez lourdement. Leur plus grande crainte concerne la prise en charge des leurs enfants le jour où ils disparaissent. Malgré un système de sécurité sociale très favorable en Belgique, le point crucial concerne l’argent qu’ils pourront économiser avant leur mort.

Quant aux salaires mirobolants des certaines personnes, il y a en effet un problème de distorsion des rapports. Tiger Woods est un joueur de golf exceptionnel. Mais ses prestations valent-elle plusieurs milliers de fois celles d’un pompier qui risque sa vie pour sauver celles des autres ?

Mais si Tiger Wood, Justine Henin ou Thierry Henry gagnent autant c’est aussi que les gens paient des fortunes pour aller les voir, acheter des T-shirts à leur effigie… Pour ma part, je n’ai jamais payé pour regarder un sportif jouer. Je n’ai donc jamais mis les pieds dans un stade.