Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: kris
131 commentaires trouvés.
Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

Aaaah ! la cabane. Elle est jolie comme tout. Et solide avec ça (enfin… elle a l’air, de loin). Elle ressemble à une cabane de conte de fée. C’est les bambins qui doivent être contents.

Et je suis solidaire avec Madame Cuk ; je suis du même niveau pour ce qui est de mettre une image en ligne. Je ne serais pas foutu de le faire. Cela ne doit pourtant pas être bien compliqué. J’ai cliqué sur le bouton image pour voir mais je n’ai rien capté. (Que l’on se rassure, je ne veux pas encombrer les commentaires avec des images, c’était juste pour savoir.)

Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

coacoa 214 – Bien d’accord avec toi. J’ai mis le doigt dessus hier matin (# 45) : « Allez les gars, gardez votre âme d’enfant. » On aurait dit que je sentais venir les grincheux. Mais il en faut des grincheux, comme tu le rappelles, sauf quand ils manquent d’humour et se posent en directeurs de conscience (que personne ne se sente visé en particulier, je n’ai pas envie de tout relire).

Moi aussi, et je veux croire que vous tous également, j’ai des « idoles » qui relèvent d’attitudes puériles, des gadgets de demeuré dont je ne peux me passer ; et j’en suis bien content, j’assume tout. Les contradictions et le reste. Même, je les revendique.

Au fait, François et Madame Cuk, la cabane de jardin, elle a bien été livrée ?

Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

Paske… je ne voudrais pas en rajouter dans la polémique mais Firefox, il est mieux que Safari !

Tu vas être gâté !… Non je déconne. Je ne veux pas faire de polémique mais c’est bien que tu en parles. Chaque fois que j’utilise Firefox je me retrouve sur Safari en moins de cinq minutes. Faut me dire pourquoi c’est mieux. Moi je préfère la gestion des signets dans Safari. Et aussi la navigation privée qu’on active avant dans Safari alors qu’on efface ses traces après dans Firefox. Mais j’ai dû louper d’autres trucs ou ben j’chu l’bobet du village…

Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

Elle en est où la photo de la cabane de jardin ? Avec tout ce tintouin elle a été oubliée. J’espère que pendant qu’on tapote frénétiquement sur nos claviers en plastique les gosses sont en train de s’éclater. Elle est pas en plastique au moins, la cabane… ?

Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

Pfff!!

Je te trouve bien grincheuse sweet jane. On peut rigoler de temps en temps, les occasions manquent sérieusement ces temps-ci.

Perso, iPhone ou pas iPhone, cela m’est égal. Je n’ai même pas de portable x ou y à deux balles que j’aurais trouvé dans un paquet de Bonux. (Ça viendra.) En attendant on peut se faire plaisir et partager l’enthousiasme des copains.

Article: Une humeur non stabilisée, qui va grandir (MAJ lundi 16h30)

Jubilatoire, cette aventure. François, ça fait plaisir de voir un pareil enthousiasme (pour un iPhone ou autre chose, peu importe).

Allez les gars, gardez votre âme d’enfant. Et remerciez le ciel ou la providence : on a le boss qu’il nous faut.

Et je suis impatient de voir la photo de la cabane de jardin.

Article: A propos de ces deux prochains mois

François, et toute ta famille, je vous adore. On a fait tout pareil avec celle que nous avions et qui, hélas, a disparu dans la nuit. Ça fait longtemps et on l’attend encore. Inoubliable. Je ne vais pas raconter, on y passerait la nuit… Mais dès que nous repartons à la campagne…

Tes quatre chats aussi, adorables.

Et tous les autres, z’êtes des potes.

Article: The Wall, toute ma jeunesse bientôt à Morges

@ levri

Eh ben dis donc, ça en fait un paquet ! Tant pour Syd Barrett que Doors. Est-ce que ma collectionnite va me reprendre ? J’en doute, elle ne résistera pas à un traitement « budget rétréci ». En tout cas merci pour les infos et le lien (connaissais pas), des fois que je rechute malgré tout, parce que dans ces cas-là il faut assouvir… et s’il n’ y avait que ceux-là ce serait moindre mal.

Quant à Other Voices et Full Circle, j’avais prudemment écouté avant d’acheter… ce que je n’ai pas fait. Sans Jim Morrison ce n’est plus ça !

Article: Une histoire de bibliothèques avec Babelio.

Qu’est-ce qu’elle a ta phrase ? Je ne la trouve pas trop longue, la preuve, je l’ai lue sans me prendre les pieds dans le tapis. Une phrase est trop longue quand elle est mal construite et qu’elle provoque un bégaiement des neurones. La « tendance » aujourd’hui est de ne pas faire des phrases trop longues pour ne pas décourager le lecteur, mais c’est une mode de société speedée. Fâcheuse tendance.

Tous les matins une pilule de cuk, une pilule d’urbanbike, une ou deux autres mais pas de bleue, je croyais moi aussi que c’était un os.

J’ai hésité à m’inscrire car je crains de manquer de temps pour suivre. Je me suis aussi demandé ce que je pouvais apporter à la communauté car je ne me considère pas comme un gros lecteur. Je vais aller y refaire un tour et je verrai bien à l’usage. Quant au rangement de mes livres, c’est par genre et comme je peux et pas assez de place.

J’ai remarqué dans tes captures d’écran que tu as Le Château des destins croisés d’Italo Calvino. Il faudrait que je le relise celui-là. J’ai une édition délirante collector (Franco Maria Ricci) avec les reproductions du jeu de cartes des Visconti. De Calvino j’ai aussi le texte de Marcovaldo sous forme de copies de répét’ que j’ai conservées après avoir joué dans la pièce (petite production de province ; pfuuu, ça fait des lustres).

… “beaux livres” (quelle appellation atroce)…

D’accord à 100 %.

Article: The Wall, toute ma jeunesse bientôt à Morges

@ François : eh bien moi ça me fait du bien de lire septante (et octante et nonante). Il ne fallait pas s’attendre à ce que Pink Floyd soient des bêtes de scène côté visuel, mais côté interprétation de la musique élaborée en studio, là ils sont très balèzes.

@ levri, c’est bien ça : The Piper at the Gates of Dawn. Pour que tout le monde soit au courant, parce que je ne doute pas que toi et quelques autres ici le soient, Syd Barrett nous a royalement gratifiés de deux albums solo bien déjantés : The Madcap Laughs (?) et Barrett (1970).

Je te pose la même question que Karim : un nouvel album des Doors ? Remarque, je n’ai pas suivi le rythme de toutes les rééditions/compils sorties après que Jim Morrison se soit fait la belle (sauf An American Prayer).

@ tous : excellentes soirées les 20 et 21 juin (et 22 ?).

Article: Nikon D60: un petit appareil qui mérite de détour.

Rassures-toi mff, j’ai perçu la subtilité. J’ai tenté un gag, vraiment pas terrible je reconnais.

Dans ta formule je veux comprendre avoir le sens de l’image, ce truc qui fait qu’à un moment on sait que « c’est là », même si, paradoxalement, on ne s’en rend pas toujours réellement compte. Et sans s’encombrer de la technique. « La différence entre un artiste et un technicien » comme le dit bcg.

Article: Nikon D60: un petit appareil qui mérite de détour.

Tu sais, avec le RAW, le bracketing devient un peu moins utile, vraiment.

Heu… Très juste. Je n’y avais pas pensé. Habitude de l’argentique.

… raz le bol de la technique et surenchère…

Eh bien moi idem. On devrait faire un club.

MAIS… pour s’exprimer avec un outil il faut savoir s’en servir. Donc, à un moment, on technique ce que l’on a besoin… pour ensuite être capable de traduire sa propre vision des choses. Et tout à fait d’accord avec toi et avec Blues, cela ne doit pas être une fin en soi. L’important ce sont les images que l’on réalise. Bon, là je ne convertis personne, mais des fois, (re)dire les choses…

Le « petit » (!) Leica… le rêve, parce que il faut quand même s’accrocher côté monnaie.

Quant à l’appareil photo intégré à l’œil, non merci, sans façon. Le genre robot ne me va pas au teint. Oui, oui, je sais que tu plaisantes.

Article: Nikon D60: un petit appareil qui mérite de détour.

… pas de bracketing, en effet. C’est un peu dommage pour faire du HDR…

Et aussi, entre autres, pour pratiquer ce sport ingrat, auquel je m’adonne pour le boulot, qu’est la reproduction de documents : tableaux, dessins, etc. La bonne exposition est parfois difficile à déterminer, p. ex. pour un dessin à l’encre avec aplats sur un papier bien blanc. Ok, ok, charte de gris, mires… mais avoir automatiquement les poses de chaque côté de la pose nominale c’est bien pratique car c’est parfois là que ça se passe. Les « puristes » nous diront qu’en dehors du 4×5”… mais là on ne joue pas dans la même catégorie !

Eh bien je continuerai comme avant, manuellement. Dommage aussi pour le test de profondeur de champ… Bon, j’arrête ! sinon je vais me retrouver avec un D3.

Article: Nikon D60: un petit appareil qui mérite de détour.

Super test François. J’étais impatient de le lire et je ne suis pas déçu. Par l’« engin », cela va de soi, mais surtout par la qualité de tes infos et ton style pour présenter les choses. Comme le dit Toto, avec plein de « bon sens et de pragmatisme », et ça on le trouve rarement sur la toile (sans parler de ton objectivité dont personne ne doute ici).

Grâce à toi, pas besoin de naviguer pendant des plombes pour décortiquer les caractéristiques et tenter de se faire une opinion. Le « ressenti » que tu transmets est précieux.

Petite question dans le genre faut pas rêver : bracketing, y’a pas ?

Article: Nikon Capture NX, un logiciel avec une logique de photographe…

Argh ! Je ferais du jipaigue sans le savoir ?

Dans les options d’enregistrement .EPS je sélectionne celle qui est tout en bas de ta capture d’écran : « JPEG – Qualité maximale » et je clique sur OK. Damned ! Et « mon » .EPS Option JPEG qualité max. serait un vrai JPEG à l’insu de mon plein gré ? Si c’était le cas je me serais fait remonter les bretelles car ça voudrait râler, et sévère, chez les imprimeurs à qui je transmets mes fichiers car les images ne « passeraient » pas, ou alors en basse def et là c’est le client qui hurlerait.

J’avoue que je me suis toujours demandé ce qu’était ce JPEG-là ! Mais il est impressionnant, n’est-il pas ? Un gain de 10 à 1 grosso modo (on voit bien ça dans tes essais) ça va nettement plus vite dans les transferts et les disques gardent la ligne. Ça fait des années que je fournis ce type de fichier photo aux imprimeurs et je n’ai jamais vu un soupçon de pixel sur le papier ni de perte de définition. Quant aux couleurs, si parfois une photo est un peu foirée, c’est de ma faute car je l’aurai mal corrigée.

Cette option je ne l’aurais jamais utilisée si un imprimeur ne m’avait pas donné l’info. Et assuré que les flasheuses s’en sortent bien. Je n’aime pas trop ça moi, me lancer dans des aventures informatiques non approuvées.

Je n’ai pas cherché à savoir comment cela se passe exactement au « niveau informatique » pur. Avant…, en flashage offset, seule l’option Binaire passait. Et pour les images, seul le .EPS. Par exemple le format TIFF ne reconnaissait pas les détourages (je parle du détourage par masque avec un tracé, qui permet de placer une image sur un fond de couleur de la maquette ; ce type de détourage conserve l’intégralité de la photo sans rien effacer, et pas besoin d’en faire un double). Aujourd’hui cela a évolué, on peut quasiment importer n’importe quoi et même parfois activer le détourage à partir du logiciel de mise en page (à condition d’avoir créé le masque dans le fichier image).

Bien que je n’aie pas à traiter de fichier Raw (ça viendra), il est probable que Capture NX me facilite certains réglages. zit tu ajoutes que l’on peut enregistrer un TIFF en .NEF. Super. J’aime bien ça moi la souplesse ; quand on peut revenir en arrière ou passer d’un format à l’autre selon les besoins. Il ne me reste plus qu’à l’essayer, malgré les lenteurs annoncées (m’inquiète un peu, quand même). Je vais prévoir un petit planning.

Quant à l’annonce sur le site NIK… je ne pourrai pas vérifier, je suis sous Tiger.

Article: Nikon Capture NX, un logiciel avec une logique de photographe…

Très sympa zit de prendre le temps de répondre à un cancre comme moi.

Je te rassure tout de suite : je ne retravaille jamais un jipaigue.

Mais je suis un peu le cul entre deux chaises. Pour mon boulot de graphiste avec lequel je gagne un peu de sous, bien obligé de faire avec les jpeg que l’on me fournit. Donc conversion en .EPS, corrections (couleurs, densité, accentuation, détourage éventuel, CMJN) et import dans la maquette.

Quand je fais de la photo, c’est presque toujours pour moi et je ne gagne pas de sous avec. Je scanne en RVB et j’archive en EPS plutôt qu’en tiff (plus lourd) ou en jpeg (perte de qualité).

Pour ce qui est de l’expo ce n’est encore qu’un projet et ce n’est pas gagné. Tu préfères des tirages argentiques, eh bien moi aussi. Et je me retrouve devant une espèce de Cerbère dont les têtes seraient : temps, coût, labo. C’est pour ça que j’ai pensé numériser des négatifs et les faire tirer en numérique sur un papier « conservation » (ça va pas être donné non plus !).

D’autant que les tirages numériques qualité « expo » que j’ai pu voir sont plutôt pas mal. Et puis j’ai lu des trucs du genre : « Dans la chambre noire classique, on disait toujours que la merveilleuse, lumineuse, qualité d’un tirage humide n’était qu’un vœu irréaliste. Avec le numérique ce vœu est exaucé. Que faire d’autre, à part des photos ? » (Eddie Ephraums cité par J.-C. Courte sur urbanbike, mais je suis sûr que tu as vu ça aussi), et c’est vrai qu’un tirage humide est plus beau qu’après séchage. J’en ai rêvé, de ce rendu.

Et comme on le disait précédemment (et E. Ephraums aussi) : plusieurs heures voire une journée, pour un tirage… ce n’est donc pas que l’on est nul mais que c’est la règle si l’on veut un tirage aux petits oignons.

Alors vu le boulot, je préfère garder de la marge avec des fichiers surdimensionnés parce qu’il y en a bien quelqu’un qui va me dire : « Tu vois coco, là il faudrait un tirage d’un mètre. » Ou le coup classique, que l’on m’a fait des dizaines de fois : la photo 18×24 que l’on a dans le bouquin sera utilisée plein format pour une affiche 60×80 !

Mais tu as raison et ce ne sera pas du luxe, je vais revoir mes critères et chercher un labo (merci pour le lien avec Picto que l’on connaissait, de réputation en ce qui me concerne, avant même de soupçonner que l’on aurait un jour des technologies numériques).

Et puis NX, je vais l’essayer.

J’emmerde pas trop tout le monde là ? En tout cas merci encore zit.

Article: Nikon Capture NX, un logiciel avec une logique de photographe…

Merci zit pour ta réponse.

D’accord, c’est un poil surdimensionné. La raison est que j’essaye de monter une expo et que je ne connais pas encore ni le lieu ni le « tireur » qui va faire mes agrandissements. Je préfère donc garder une grosse marge. Il sera plus facile de réduire plutôt que de refaire tous les traitements et retouches. Et certaines photos seront recadrées.

Le .EPS c’est un truc d’imprimeur offset (format historique, mais aujourd’hui les flasheuses s’en sortent avec tous les formats). Avantage du .EPS : dans les options d’enregistrement on peut choisir entre « Binaire » et « JPEG qualité maximale » qui produit un fichier 10 fois moins lourd (enfin… ça dépend… mais de toute façon un bon paquet de Mo). Au flashage la qualité est idem à EPS Binaire ou TIFF. Je ne veux pas avoir l’air de donner des leçons mais on voit tout de suite le gain en volume pour les transferts FTP ou sur CD, et aussi en archivage. Et oui, le fichier ouvert fait 356 Mo.

Quant à NX, bon à savoir que l’on peut traiter les scans, mais pour corriger mes fichiers un poil gros, je vais oublier. D’autant que je n’ai pas un Mac surpuissant. Merci encore du conseil et de ton test.

Article: Nikon Capture NX, un logiciel avec une logique de photographe…

Sensass zit, voilà un super test.

Une description du logiciel qui donne bien envie de l’utiliser. C’est vrai que l’anti-poussière ne fait pas son boulot et qu’un outil tampon le remplacerait avantageusement. Ouais… Ce dernier argument ne sent pas tellement son numérique hein.

En te lisant je me suis dit que, bien que n’ayant pas de Nikon numérique (mais je me tiens au courant, histoire de ne pas être trop largué, la preuve), ce logiciel pourrait peut-être me simplifier la vie et celle de tous ceux d’entre nous qui ont des archives argentiques.

Vu que l’on peut ouvrir les fichiers TIFF, peut-être qu’avec Capture NX et, entre autre, ses U-Points qui chipotent entre les feuilles des arbres… on pourrait traiter efficacement des fichiers scannés.

Comme tu le dis toi-même et je confirme, 4 à 8 heures pour un bon tirage d’expo !… J’ai déjà donné, et pendant longtemps…

J’ai donc entrepris de scanner mes négatifs et diapos, je corrige ensuite le brut de scan (Photoshop ou Elements). Et ce n’est pas souvent du gâteau. Si tu as deux secondes, tu vas me dire si je délire, et que j’ai loupé un truc, ou si cela vaut le coup d’investir dans Capture NX pour traiter des négatifs numérisés.

J’ai fait un petit test pour voir, avec l’un de mes fichiers (77×115 cm à 300 dpi [il est super mon scan, les résultats en offset sont nickels]) : de 35 Mo en .eps je me retrouve avec 356 Mo en .tif. Aarrgghh ! Tu dis que ça rame (Yvan et François aussi) ça me refroidit un peu, mais si les résultats sont là je suis prêt à supporter le temps de traitement (et espérer une mise à jour qui dépote). Parce que moi aussi je suis un inconditionnel des traitements aux petits oignons, je n’arrive pas à faire autrement, c’est maladif ! De ce fait je suis aussi du club des vieux c…, qualité d’abord.

Article: Cuk Apéro d’avril, et si vous étiez plus que 4?

Bon d’accord, pour moi cela fait moins loin que la Belgique, mais quand même, depuis le nord Franche-Comté cela va bien chercher dans les 400 km aller-retour.

Donc virtuellement là, avec mon soutien inconditionnel. Et je parierais que, même avec peu de participants, les apéros Cuk ont des répercussions sur cuk.ch.

Article: La Mega Compile de cuk
kris
, le 18.03.2008 à 09:16
[modifier]
Article: La Mega Compile de cuk

dehors les guitares, allez pointez à l’ANPE…

On est en plein sectarisme là. C’est de la haine ou quoi ?

Quant à moi je préfère un mec au look approximatif qui joue bien trois accords sur une gratte à un virtuose du synthé qui sent l’after shave (et d’abord, peut-on être virtuose du synthé ?). Je n’échangerais pas une gratte à deux balles contre un synthé, même plaqué or.

Et tu te crois plus malin que la caissière du Prisu ?

le défi serait de trouver l’âge des auteurs des contributeurs sur la base de leurs réponses selon le principe de dis-moi qui tu écoutes, je te dirai ton âge…

Tu parles d’un défi ! Et curieuse idée.

Ta proposition sous-entend que l’on écoute la musique qui était nouvelle quand on était ado, ou celle de nos 20 ans, ou bien celle que l’on a partagé avec notre futur(e) quand on l’a rencontré(e).

Donc, ceux qui écoutent Vivaldi auraient dans les 300 ans, les amateurs de Bartok dans les 90 et les fans de Jimi Hendrix une cinquantaine bien sonnée.

Et ceux qui pleurent en écoutant Le Temps des cerises… ?

Et ceux qui aiment les musiques traditionnelles, ils auraient quoi ? l’âge de leurs ancêtres ?

Cela ne tient pas debout ton idée. La musique qu’on écoute n’a pas d’âge, même le classique des siècles reculés ou le blues des origines. Ou plutôt, on n’a pas l’âge des musiques qu’on écoute.

Dans mon entourage une petite jeune de 15 ans, fan de Muse et Indochine, s’éclate aussi avec Ten Years After. Il y a dans mon bled une école d’accordéon musette : le prof a la trentaine et les élèves commencent vers 6-7 ans (là d’accord, les parents ne sont pas innocents, mais ils ont dans la trentaine, les parents. L’accordéon musette, cela date d’avant la seconde guerre. Alors… ?).

J’ai un ami qui a un neveu plus âgé que lui (mon ami et son frère ont une vingtaine d’années d’écart). Quel rapport ? Aucun ! Pas plus qu’entre l’âge des mélomanes et celui de la musique qu’ils écoutent.

Vu le nombre d’interprètes ou de morceaux qui ont un « certain âge » plébiscités par les lecteurs du cuk (bon, à la louche hein, je n’ai pas fait de statistiques), il serait plus judicieux de se demander pourquoi il y en a plus des années avant 1980 qu’après (toujours à la louche, mais c’est l’« impression » qui ressort, il te semble) ? Manque de créativité, de qualité musicale, de nouveauté… ? Je ne crois pas, mais qu’est-ce que les musiciens ont vraiment inventé depuis trente ans ? Ou bien sommes-nous, toutes tranches d’âge confondues, à ce point blasés, saturés, aseptisés… que ce qui sort aujourd’hui nous laisse vite indifférents ? Pourquoi les plus jeunes, en plus des musiques d’aujourd’hui, adorent les « vieux trucs »… ? En tout cas, si les studios numériques permettent une meilleure qualité technique, ce ne sont pas eux qui ont donné plus d’inspiration aux auteurs.

Alors, entre Guillaume de Machaut et Olivia Ruiz, quel âge a-t-on ?

Article: La Mega Compile de cuk
kris
, le 07.03.2008 à 17:44
[modifier]
Article: La Mega Compile de cuk

Je reviens. Désolé, zit, mais UN morceau c’est mission impossible (ça je l’avais dit, hein).

Alors, avant que tu ne les réclames (?) : Soft Machine surtout avec Robert Wyatt. Et aussi Iggy Pop et puis MC5 ! (Il me semble que personne n’en a parlé de ces gars-là. Il y en a encore d’autres…)

Arrgghh ! Johnny Winter ! J’ai failli m’en vouloir, il était temps !

Article: La Mega Compile de cuk
kris
, le 06.03.2008 à 16:21
[modifier]
Article: La Mega Compile de cuk

Je la voyais venir la fin « à la Poppins » (gloire à elle ;-)). Merci zit pour cette compil’. Et avec des photos… Riche idée que de nous la proposer.

Choisisr UN morceau c’est mission impossible.

J’ai fait une compil il y a quinze jours pour ma nièce. Très dur à faire. Choix cornéliens. On veut tout y mettre…

Eh bien moi, Satisfaction, c’est les Stones (inégalés sur ce coup-là, au lycée on se planquait pour l’écouter sur un mini-transistor). Et encore Sympathy for the Devil (sans oublier la version inconnue [presque] prévue pour le film de J.-L. Godard qui lui a préféré celle que tout le monde connaît).

Ouais, ouais, Deep Purple : Black Star et le reste…

Et Led Zeppelin, la totale…

Et aussi Lou Reed (avec ou sans Velvet Underground, ne pas oublier VU).

Brel : tout (il n’y a que lui qui me mette les poils au garde à vous) !

Et puis Carmina Burana de Carl Orff (encore un souvenir souvenir…) ou Sonate pour deux pianos et percussion de Bela Bartok.

Et Jim, et Jimi, et Rory, et Antonio, et…

Qui c’est qu’a dit d’ s’arrêter ?

Encore une : Baby please don’t go par Them ou l’originale par Big Joe Williams.

Article: Le jeu des sept différences…
kris
, le 25.01.2008 à 09:53
[modifier]
Article: Le jeu des sept différences…

Merci zit pour ce super boulot. Comme Madame Poppins je ne vais pas me lancer dans des commentaires plus ceci ou moins cela car je suis un peu largué avec les spécificités du numérique… ben oui, je suis encore en argentique (c’est grave docteur ?) mais, zit, ton test est nickel. Descriptions, photos, tout est clair. Rien que le paragraphe sur la taille des images vaut la médaille. C’est la première fois que je lis ça dans un test (ils ne font jamais de double page ou d’affichette offset les autres ?). Ce sera celui-là quand j’aurai des sous (déjà JFV, que j’avais lu avant toi, m’avait éclairci les idées ; et je pourrai monter mes trois optiques ; et le D3 je l’oublie tout de suite, même si j’ai lu les papiers d’urbanbike [j’ai dit quand j’aurai des sous, alors pour le D3…]).

PS. Si tu écoutes des vinyles genre Deep Purple on est forcément sensibles aux mêmes vibrations ;-)

Article: Six ans…
kris
, le 29.12.2007 à 17:24
[modifier]
Article: Six ans…

Je me sens obligé là. Bientôt trois ans que je vous lis… Comment ça, François : « On verra si l’on fête un septième anniversaire dans un an. » Y’a intérêt ! Si ça peut te mettre du baume au cœur, moi je suis fier de dire à mes amis que je lis cuk tous les matins et dans mes mails je mets souvent un lien sur un article de cuk. Pas d’états d’âme avec les publi-reportages, la spécialisation et tutti quanti. Le style de cuk, et je suis sûr que nous sommes nombreux de cet avis (8 000 à ce qu’il paraît !), c’est ça qui fait sa qualité et son originalité. Alors ne change rien. Les tests pointus on peut les trouver, mais le ton, l’humour et la sympathie de cuk nous ne l’aurons pas ailleurs. Des sites généralistes comme cuk, qui parlent de photo, de logiciels et aussi de pierre d’alun, de liberté, du Petit Prince (merci Roger)… en restant simple et en privilégiant une relation à hauteur d’homme ça ne court pas les rues. Les coups de blues on connaît tous ça (j’ai du rab ces temps-ci). Et comme tu le dis : « … ça va passer et nous allons repartir de plus belle. »

Alors, à mon tour François de te dire merci, merci à Madame cuk et à tous les rédacteurs, je ne les citerai pas, trop peur d’oublier l’un d’eux.

kris