Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: iVince
62 commentaires trouvés.
Article: Présentation de Carplay
iVince
, le 30.01.2017 à 14:51
[modifier]
Article: Présentation de Carplay

Je me pose la question de l’avantage réel par rapport à la solution « iPhone accroché au tableau de bord ».

Ainsi fixé grace au clip AirFrame par exemple (solution enfin satisfaisante après 6 ans de tâtonnement), mon iPhone est à portée de main et de vision. Je peux voir Plan et même utiliser Waze ou tout autre appli de navigation. J’ai accès à iTunes, à Siri, je peux répondre à un appel. Bref, je peux tout faire comme avec CarPlay.

Mais surtout, je n’ai pas l’angoisse qu’Apple abandonne la techno CarPlay ou change le protocole, rendant ma voiture obsolète sur ce point. Je pense en particulier aux BMW vendues avec la prise iPhone 16 broches intégrée et qui sont devenues nettement moins sexy le jour où Apple est passé au Lightning…

Les cycles de développement et de vie des voitures étant très différents de ceux des iDevices, il me semble difficile d’imaginer qu’ils puissent être toujours phasés.

Article: Fin annoncée de Cuk.ch
iVince
, le 14.01.2017 à 22:20
[modifier]
Article: Fin annoncée de Cuk.ch

Sic transit gloria mundi

Cela fend le coeur bien évidemment, même si ça n’est QUE un site internet, même si personne ne meurt. C’est juste un espace de rencontre qui disparait et des vies, qui n’auraient eu aucune raison de se rencontrer, qui vont reprendre leur cours, chacun emporté dans le tourbillon de l’existence.

Je lis Cuk depuis des années.
Je n’ai jamais compris qui était vraiment ce François Cuneo, ce qu’il faisait vraiment, ni même quel âge il pouvait bien avoir. J’essayais de suivre sa vie au travers de ce qu’il voulait bien nous en montrer et j’avais fini par m’attacher à lui, sa petite famille et sa bande d’amis qui bavardaient ici et dont je me disais que, si je n’avais pas vécu au bout de la Bretagne, j’aurais pu moi aussi, peut-être, faire partie.

Désormais ce trou de serrure se referme. On ne saura plus quel truc inutile et cher il s’est encore payé et cela me manquera.

Mes amitiés virtuelles.

Vincent

Article: Alors, l’iPod, c’est fini? Par Lucas Salini

Bonjour

Le problème de l’iPod est bien lié au fait que le mode de « consommation » (je n’aime pas ce mot, je n’en ai pas d’autre malheureusement) de la musique a beaucoup changé.

Le streaming est devenu la solution plébiscitée, plus grand monde n’a envie d’acheter des morceaux à 0.99€ sur iTunes et encore moins de ripper des CD-ROM.

Article: Un Rasoir comme si Apple l’avait inventé

Pour ma part je ne crois pas avoir ramené ton article à une histoire d’argent. Je comprends tout à fait le plaisir d’utiliser un objet haut de gamme qui procure des sensations.

Simplement dans le cas présent je bloque un peu bêtement sur cette histoire de lame. Plus pour une question pratique que bassement pécuniaire.

Imagine un MacBook Pro dont il faudrait changer la Touch Bar tous les deux jours ;-)

Article: Un Rasoir comme si Apple l’avait inventé

Certes mais s’il faut une pince spécial pour ajuster ces lames compatible comme tu le suggères, cela devient compliqué.

Si vous me voyiez le matin, arrivant dans ma salle de bain avec des traces d’oreiller sur la joue, un filet de bave aux lèvres et les yeux embrumés par un manque chronique de sommeil, vous n’imagineriez pas que je sois en mesure d’un quelconque bricolage pour changer un lame de rasoir…

Article: Un Rasoir comme si Apple l’avait inventé

Merci pour cet article. Il est certain qu’il est agréable d’utiliser au quotidien un bel objet, néanmoins le coup de « une lame tous les deux jours » vient obérer les concepts de « solidité » et « durabilité » qu’on associe aux objets bien conçus et qui justifient qu’on y mette le prix.

Car si je comprends bien One Blade nous vend juste un manche et nous recommande de le sertir de lames achetées par ailleurs, très chères et très peu durables.

Si Lagiole vendait des manches de couteaux hors de prix et nous vendait en plus un abonnement pour recevoir des lames à remplacer tous les deux repas pourrait-on dire que ce sont des supers couteaux ?

Article: Quelques semaines avec l’iPhone 7 Plus

Je n’explique bien évidemment pas le triple cancer de ce monsieur que je ne connais pas.
Ma mère explique à tout le monde depuis des années qu’elle s’enrhume chaque fois qu’elle a froid aux pieds. J’imagine que vous en conclurez que les rhinovirus attaquent le corps depuis les orteils. Ou alors plus sagement vous éviterez de confondre corrélation et causalité.

Quant aux certitudes à remettre en cause, ça n’est pas non plus un principe scientifique. Ce n’est pas parce que Galilé a eu raison seul contre tous qu’il suffit d’avoir tout le monde contre soi pour avoir raison.

Article: Quelques semaines avec l’iPhone 7 Plus

Dès lors, pourquoi est-ce ignorer les lois de la physique que de craindre que les longueurs d’ondes supérieures puissent avoir également des effets sur le corps humain ou le psychisme?

Eh bien justement, c’est ignorer que la fréquence d’une onde est fondamentale dans sa capacité à interagir avec la matière.

Celles que tu me cites, UV et rayon Gamma, ont une longueur d’onde comprise entre quelques centaines de nanomètres et quelques millièmes de nanomètres. Elles sont donc effectivement capables de transmettre leur énergie à des structures moléculaires et ainsi altérer un brin d’ADN ce qui peut provoquer des cancers.

Les ondes hyperfréquences comme celles de nos téléphones traversent nos corps sans « voir » les cellules, elles ne peuvent absolument pas interagir avec l’ADN. Tout au plus peuvent-elles provoquer un échauffement lié à l’excitation magnétique du dipôle électrique de la molécule d’eau. Mais un échauffement des tissus n’a jamais provoqué de cancer, sinon on en choperait un chaque fois qu’on fait de l’exercice physique.

Article: Quelques semaines avec l’iPhone 7 Plus

Deux remarques :

Les ondes émises par un téléphone portable sont dans la gamme des gigahertz. Elles ont donc une longueur d’onde de l’ordre de 10cm. Elles sont donc incapables d’interagir avec un noyau cellulaire et de provoquer une altération de l’ADN qui mesure quelques nanomètres.
Les ondes lumineuses émises par l’ampoule de votre bureau ont des longueurs d’ondes bien plus courtes et sont donc bien plus susceptible d’attaquer vos cellules.

Anecdote sur l’électrosensibilité : Il y a quelques mois je passe ma clé de voiture à une amie en lui demandant de me la garder le temps de mon entrainement de course à pied.
Elle place la clé dans une poche contre sa poitrine et aussitôt se plaint : « eh voilà, ça me brule la peau, c’est à cause de la pile de ta clé »

Sauf que ma clé n’avait pas la moindre pile ni le moindre circuit électrique. C’était ma clé de remplacement en plastique tout bête.

Je vous laisse conclure.

Article: Premiers contacts avec le MacBook Pro 15 pouces avec Touch Bar

La question n’est pas de savoir si cet ordinateur est nul. Il est sûrement très bien.

Le problème c’est qu’il représente aujourd’hui une offre unique puisque le catalogue d’Apple semble voué à devenir aussi fin qu’un MacBook.

Si on veut autre chose qu’une extrême finesse et une ultra-portabilité, si on est prêt à sacrifier quelque centimètres pour avoir une machine plus adaptée à nos besoins on n’a rien.

Je pense que beaucoup de critiques viennent de là, pas de la machine en elle-même.

Article: La révolution tant attendue pour le Mac s’appelle Touch Bar

Bonsoir

Juste pour la représentativité de l’échantillon, je joins ma voix à celles des pleureuses, des pisse-froids et des trolls.

Biberonné au Mac depuis le Mac Plus, j’ai affronté les pires tempêtes pour défendre Apple à l’époque où cette boite était le vilain petit canard de l’informatique. Adolescent dans les années 90, j’ai du résister à l’appel de Windows et de ses jeux super cools, en même temps que j’essuyais les moqueries de mes camarades devant ce qu’ils prenaient pour du snobisme.

Mais là je suis déboussolé.

Alors rapidement : La Touch Bar, super, formidable, ça va sûrement servir à des gens. Des DJ, des graphistes, que sais-je. C’est comme Siri, ça doit bien servir à quelqu’un. Des personnes qui sont prêtes à parler à leur ordinateur, après tout, pourquoi pas, il faut bien penser aux tétraplégiques ou à ceux qui ne savent pas taper sur un clavier.

Mais ça une révolution ? Allons, c’est une plaisanterie ?

La vérité est là : il y a le monde réel et le monde de Tim Cook.

Le monde de Tim Cook, c’est celui évoqué par Mathieu Besson un peu plus haut dans un commentaire que j’ai trouvé très représentatif, dans le mode : « eh oh, si vous pouvez pas vous connecter en ethernet, c’est peut-être la faute des entreprises qui ne changent pas leur réseau pour s’adapteur au nouveau MacBook hein, c’est trop facile de critiquer Apple »

Voilà, tout est là : ce n’est pas à Apple de s’adapter au vrai monde, c’est au vrai monde de s’adapter à Apple.
C’est à la petite PME de province qui vend de la robinetterie pour élevages de poulets (oui, pardon, dans le monde réel toutes les boites ne développent pas des appli cools en Californie) de changer TOUS ses RJ-45 pour fêter l’arriver du nouveau MacBook et de passer TOUS ses vidéo-projecteurs en connectique USB-C (je ne pense même pas que ça existe des vidéoproj USB-C, mais passons).

Bref, un ordinateur pour le futur certainement, mais sûrement pas pour le présent.

Et moi, désolé hein, mais je vis dans le présent, pardon, je sais, c’est ringard.

Article: Et puis vint Spécial Strange 33

Merci pour cette évocation qui parle également à l’enfant que j’étais et que je suis toujours…

Si les personnages et les histoires étaient effectivement d’une grande richesse, j’ai toujours pour ma part été complètement perdu par la multiplicité des publications.

Entre Strange, Nova, Spidey et j’en passe, il était difficile pour un enfant des années 80 de s’y retrouver. On ne savait pas trop où était la cohérence. On pouvait avoir l’impression de voir un personnage mourir dans Nova, et puis réapparaitre dans Strange, c’était un peu le bazar, surtout quand, comme moi, on achetait ces magazines de manière irrégulière.

Mais en dehors de ça c’était un univers passionnant. Je remonte régulièrement dans le grenier de mes parents pour tourner les pages écornées de mes vieux Strange.

Article: Apple est-il vraiment si « ennuyeux » ? Petite analyse

C’est sur, tu peux acheter les géniales baskets taille 44 pour ton gamin de 4 ans et dire que dans les faits, elles ne lui vont pas. Et dans les faits, elles ne lui iront pas pendant encore quelques années.

Si je devais filer la métaphore, je dirais plutôt que j’achète des baskets taille 44 à mon fils alors que je n’ai pas encore rencontré sa mère.

Moi aussi j’ai longtemps cru que la force de frappe d’Apple allait imposer un standard en domotique mais je commence à douter.

D’abord parce qu’Apple n’est plus tout seul et se fait manger la laine sur le dos par Android. Si je suis fabriquant d’électroménager aujourd’hui j’avoue que j’hésite à partir sur Homekit et me couper 75% du marché (d’ailleurs existe-t-il un Homekit Android ?).

En outre on sent depuis quelques années qu’Apple inspire la méfiance auprès des acteurs des nouveaux secteurs qu’il cherche à conquérir. L’exemple de la musique et des téléphones où l’hégémonie d’Apple a laissé de mauvais souvenir doit jouer comme un repoussoir.

Possible que les acteurs de l’électroménager ne veuillent pas se faire « appliser » : condamnés à verser des redevances ad vitam aeternam pour avoir le droit de vendre leurs produits…

Article: Apple est-il vraiment si « ennuyeux » ? Petite analyse

Inertie ok, peut-être, il n’empêche. L’argument HomeKit fait pschiiit quand on regarde les faits.

Moi qui suis en train d’acheter une maison, qui prévois d’y faire de nombreux aménagements, je regarde ce que je peux faire avec HomeKit : à part allumer une ampoule à 60€, rien…

Article: Apple est-il vraiment si « ennuyeux » ? Petite analyse

Ok, ok. Sauf qu’on nous avait déjà promis la maison connectée avec l’Apple Watch première du nom, et que Homekit existe depuis trois ou quatre ans maintenant.

Hier soir, je me suis amusé à taper le mot « Homekit » dans l’Apple Store et dans Amazon et les résultats m’ont donné envie de pleurer : au menu trois ampoules Phillips et une station météo connectée (allez savoir à quoi ça sert).

Donc pour moi cet argument n’en est pas un malheureusement.

Article: Runkeeper et l’Apple Watch, ce n’est plus bonnard du tout!

Strava c’est bien aussi, j’y suis passé il y a quelques temps après que Nike Running m’a écrasé trois mois de courses à pied sur un plantage.

Mais ça n’est pas parfait non plus. L’appli Watch plante également régulièrement, elle peut mettre trois minutes à se lancer ou alors ne jamais s’arrêter.

Beaucoup de ces défauts liés à des lenteurs me font penser que l’Apple Watch est en partie responsable.

Au-delà de ces considérations, je suis d’accord pour dire que ces appli de running ont été très importants pour me donner de la motivation au début, mais qu’au fil du temps je trouve que leur intérêt s’étiole. Quand on court régulièrement, on finit par se connaitre suffisamment pour ne plus avoir besoin qu’une montre nous félicite ou nous dise qu’on est en petite forme.

Je tire de moins en moins d’info réellement utiles de toutes ces courbes qui s’affichent sur mon écran après ma course.

Article: Hackintosh 4 ans après, enfin El Capitan!

Mais qui parle de besoins d’ordre professionnel ? Personne jusqu’à présent il me semble.

Un truc de geek le Hackintosh ? Oui certainement. Je dirais comme une bonne partie des sujet qui sont traités sur Cuk. Je pense qu’il y a bien longtemps que « geek » n’est plus un qualificatif infamant et j’irais même jusqu’à dire qu’il existe une certaine poésie dans la culture geek.

Personne n’est obligé de considérer que monter un Hackintosh est une activité passionnante. J’ai insisté néanmoins sur le fait que ça immobilise quelques soirées dans une vie qui en compte normalement plusieurs dizaines de milliers, ce qui laisse du temps pour des choses plus « professionnelles« , « rationnelles« , « rentables » choisissez ce que vous préférez.

Aussi je ne comprends pas l’intérêt de se montrer si péremptoire.

Article: Hackintosh 4 ans après, enfin El Capitan!

Certains semblent avoir un temps particulièrement précieux.

Pour ma part, les trois soirées d’hiver qui m’ont été nécessaires au montage de mon Hackintosh ne m’ont pas donné l’impression de perdre honteusement mon temps.

Certes j’aurais pu faire des choses plus nobles, relire Stendhal ou aller voir trois opéras à la suite, mais bon, l’opéra…

Trois soirées d’hiver en 2012, quelques moments de solitude, un ou deux gros mots (bon ok, disons quatre gros mots), et surtout une énorme fierté enfantine quand on voit enfin s’afficher le Finder. C’est aussi ça le Hackintosh, une aventure, un dépassement de soi.

Pour un Mac user historique comme moi, plonger la tête dans un boitier, brancher des processeurs, essayer de configurer un BiOS avait quelque chose de follement exotique et finalement d’étonnamment jouissif.

Et depuis, ça tourne, gentiment. La configuration que j’ai faite m’a couté 1,000€ quand Apple m’aurait demandé 3,500€ pour un truc équivalent. Je mets le design de coté évidemment, mais franchement, le design pour un ordinateur qui trône dans un bureau sous l’escalier ça ne m’intéresse pas.

Les outils de Tonymacx86 se sont en outre grandement améliorés.

Il y a quelques temps j’ai voulu upgrader le système. J’avais prévenu ma famille qu’ils ne me verraient pas de la soirée, j’avais constitué un stock de vivres pour tenir trois jours dans mon bureau, j’avais mis des boites d’œufs sur les murs pour qu’ils ne m’entendent pas hurler des injures et j’avais fermé la porte en disant adieu.

Finalement, vingt minutes plus tard mon nouveau système tournait comme une horloge, j’étais presque déçu.

Voilà, quant à l’aspect juridique, pardon, mais je considère que c’est de l’enculage de mouche.

Je suis prêt à entendre beaucoup de chose sur le piratage, je n’ai moi-même pas piraté de musique depuis 2003, je paie tous mes logiciels mais n’allons pas trop loin. Depuis mon Hackintosh, j’ai acheté deux MacBook, trois iPhone et deux iPad. Rigueur oui, rigorisme non.

Article: Mais à quoi joue Sony?
iVince
, le 20.05.2012 à 18:54
[modifier]
Article: Mais à quoi joue Sony?

On peut argumenter dans tous les sens, sortir ce 18-200 maintenant alors que TOUS les forums du monde entier bruissent de l’absence de focales fixes chez Nex, c’est au mieux une blague, au pire une farce (je vous laisse réfléchir sur la nuance).

Surtout que ce 18-200 est tout sauf une nouveauté puisqu’il s’agit du Tamron Nex équivalent.

Article: Un SSD sur Mac, ça vaut la peine?

@Pom

Oui, disques externes, NAS, RAID, tout ça… je sais. Mais justement, j’aimerais ne pas avoir à me poser la question de savoir quels sont les documents photo/audio/vidéo que je veux avoir sur ma machine et quels sont ceux que je peux stocker.

J’aurais aimé que la capacité des DD suive le rythme effréné avec lequel nos appareils photos et caméras se sont développés, aussi bien en disponibilité qu’en résolution.

Autant en 1988, je pensais que je n’arriverais jamais à remplir les 20Mo de disque dur de mon MacSE, autant en 2011, je sais à l’avance que les 500Go de mon MBP seront vite trop justes.

Article: Un SSD sur Mac, ça vaut la peine?

Bon, bon.

Le SSD semble représenter une avancée majeure dans toutes les direction sauf dans celle qui représente ce qu’on attend en premier lieu d’un disque dur, à savoir sa capacité à stocker un maximum de données.

Tout cela est très séduisant mais ce grand bond en arrière sur les volumes de stockage me pousse à attendre encore quelques années que le rapport Go/Prix rattrape celui du bon vieux disque dur rotatif…

Au passage je trouve de manière générale qu’on stagne un peu en matière de taille de disque dur, dans les années 90-2000 on augmentait d’un facteur 10 à chaque nouvelle génération de Mac. On ne sait plus trop quoi foutre des milliers de photos et vidéo qu’on accumule.

Article: Question sur la vitesse.
iVince
, le 17.08.2011 à 17:07
[modifier]
Article: Question sur la vitesse.

La réponse est évoquée dans le texte, on a bien affaire à de l’électronique dédiée et ça change tout.

Pour traiter un RAW, ton mac doit passer par tout un tas de couches logicielles qui permettent au final de discuter avec la partie matérielle pour lui dire quoi faire de ces octets bizarres. Cela vient du fait que les processeurs de ton mac sont assez intelligents pour pouvoir faire plein de choses mais en gros il faut leur expliquer assez longtemps.

A l’inverse, le circuit de traitement du RAW de ton D300 doit être très proche du matériel, écrit en assembleur ou autre langage très peu interprété qui cause directement aux processeurs, du coup le flux d’octet est traité directement par l’électronique, sans devoir être analysé par des couches logicielles.

On peut faire l’analogie avec l’ouvrier de base qui sert des boulons et le docteur diplômé d’Harvard en physique nucléaire. L’ouvrier est certainement plus fort pour serrer des boulons mais ça ne signifie pas qu’il est plus intelligent que le docteur en machin-chose.

Déférence gardée envers les ouvriers bien sûr…

Article: Un enfant, oui mais….
iVince
, le 08.11.2010 à 11:48
[modifier]
Article: Un enfant, oui mais….

Une petite remarque en passant pour Ysengrain (commentaire 21) qui écrit : “le monde occidental traîne tellement d’horreurs à propos des homosexuels”

Je veux bien qu’il y ait encore du chemin à faire en Occident, mais si on parle d’horreur je n’ai pas l’impression qu’il faille se limiter au monde occidental. Les dernières photos de gamins de 20 ans pendus à des grues pour homosexualité n’ont pas été prises à Paris il me semble.

Article: Un enfant, oui mais….
iVince
, le 08.11.2010 à 11:03
[modifier]
Article: Un enfant, oui mais….

J’aime beaucoup les gens qui “croient”…

Je crois qu’un enfant a besoin d’un papa et d’une maman” et on rajoute en général “d’un papa et d’une maman qui l’aiment”. Et pour quoi faire s’il vous plait ? Eh bien tout simplement pour “se construire” (tadaaa!!).

J’attends donc sous la plumes de ces croyants magnifiques les propositions de loi suivantes :

-Interdiction des filles-mères (souvenez-vous, JJ Goldman, “Elle a fait un bébé toute seule”).

-Conséquence de l’interdiction ci-dessus, interdiction aux femmes célibataires d’avoir des rapports sexuels (ben oui, elles risqueraient de faire un enfant qui n’a pas de papa et donc qui ne pourrait pas se construire).

-Interdiction aux gens violents de faire des enfants (impossibilité de se construire sans papa et maman qui vous aiment)

-Mise en place de brigades de contrôle de l’amour parental qui pourraient se présenter au domicile des familles pour vérifier que l’amour prodigué est suffisant pour la construction de l’enfant.

-Interdiction faite aux parents de décéder avant la majorité de leurs enfants (afin d’éviter qu’un enfant se retrouve orphelin de père ou de mère voire – horresco referens – des deux ce qui l’empêcherait subséquemment d’avoir un papa et une maman afin de se construire).

-Par mesure rétroactive, retrait du droit de vote aux individus étant nés avant la mise en place de ces mesures et dont il est prouvé soit qu’ils n’ont pas été élevés par un papa et par une maman, soit qu’ils n’ont pas été suffisamment aimés et qui, n’ayant pas pu se construire, ne peuvent prétendre être des citoyens normaux.

Article: Comment améliorer la mise au point de l’EOS 5D Mk II ?

Ce qu’on aime chez Vibert, c’est sa bonne foi.

Tous les avantages des appareils Canon sont des avantages absolus, cosmiques, transcendantaux et indépassables. Les défauts des autres marques sont la plupart du temps des défauts rédhibitoires, risibles et qui inspirent la pitié. Les défauts des Canon quant à eux sont toujours “à relativiser”. Lui le technoïde qui nous bassine avec le format 2/3 de l’écran du 550D comme étant l’accomplissement technologique qui nous propulse en plein 3e millénaire, celui-là même donc trouve toujours qu’on “en fait un peu trop sur le tout techno” quand il s’agit d’évoquer les défauts des Canon.

On aime.

Article: Les indispensables (et autres)… de la cuisine. N° 1 : Coupez !

J’ai également dans ma panoplie un couteau à pamplemousse, pour sortir de beaux quartiers bien découpés.

A noter qu’après des années de luttes vaines j’ai fini par trouver la planche à découper la viande en bois massif en une seule pièce (et non pas en tasseaux collés). Je l’ai achetée à un ébéniste indépendant, ça m’a couté un bras mais j’en suis fier et j’ai bon espoir qu’elle serve à mes enfants. Concernant les planches plastiques, on me sortira tous les arguments hygiénistes qu’on voudra, je n’en veux plus. C’est moche, ça pue, et en plus ça vieillit très mal et ça finit toujours par lâcher des tas de copeaux en plastique qui sont au moins aussi nocifs que les gentilles bactéries qui font leur vie dans le bois…

Enfin sur les couteaux eux-mêmes. J’ai constaté qu’il était de plus en plus difficile d’en trouver qui coupent correctement, même en y mettant le prix. C’est pour ça que je me suis résolu depuis peu aux couteaux en céramique. Ca n’est pas très beau, c’est fragile mais alors qu’est-ce que ça coupe bien !

Article: Lightroom et Safari? Plutôt Chrome… Mais pas vuvuzela

Scribe, il ne semble pas t’effleurer qu’on a suffisamment d’une vie pour multiplier les sources de réjouissance et qu’on peut, en une même journée, se réjouir d’un bon livre, d’un concert sur FM et d’un match de football entre amis. Les fanatiques du football me semblent aussi fanatiques que les fanatiques de Boulez, et j’aime un Finkielkraut qui peut citer dans une même phrase Platon et Makélélé.

Pour Anne, bois ou plastique peu importe. D’ailleurs au passage, on doit pouvoir se réjouir que les millions de vuvuzela vendus pour l’occasion ne soient pas en bois car la forêt sud-africaine n’y aurait sans doute pas résisté. Quoi qu’il en soit, ça reste plus de l’ordre du vacarme que de la culture selon moi, je veux croire que la culture musicale d’Afrique du Sud ne se résume pas à cela.

Article: Lightroom et Safari? Plutôt Chrome… Mais pas vuvuzela

Mais que vient faire le colonialisme dans cette histoire ? Et la tradition ? Faut arrêter le délire.

Quand bien même l’instrument serait traditionnel en Afrique du Sud, je n’imagine pas qu’il ait été pensé par les générations précédentes dans le seul but d’être utilisé à 90000 autour d’un match de football. La sagaie aussi est traditionnelle, elle n’a pourtant pas sa place dans un stade.

Bon

Je trouve au contraire que c’est l’invocation absurde de la “tradition” qui est une sorte de racisme à l’envers : ah vous savez, c’est la tradition chez eux, faut pas les brusquer, sinon ils sont tout perdu et ils deviennent méchants… Comme si l’Afrique n’était qu’une terre de tradition incapable de modernité.

Bref, donc ces bouts de plastoque vendus honteusement cher emmerdent l’ensemble de la planète, donc soit l’ensemble de la planète est composé de méchants colonialistes, soit ce bruit est réellement insupportable.

Et quand je vais au Vélodrome et qu’un abruti allume un fumigène qui me bouche la vue, je me fous de savoir s’il y a là l’expression d’une quelconque tradition évoquant le passé maritime de la Cité phocéenne, je râle pareil.

Article: Tcheu la honte… d’être suisse

En tant que non-Suisse je considère que la meilleure réponse qu’auraient pu apporter nos amis Suisses à cette votation n’était ni oui, ni non mais un abstention massive.

Il est évident que ce vote est un vote de peur plus que de racisme. Racisme et xénophobie ne sont pas exactement la même chose au passage, on est sans doute là dans la xénophobie au sens littéral du terme. On peut faire le parallèle avec l’anti-sémitisme d’avant-guerre, mais je n’y crois absolument pas. En l’occurence la peur de l’islam se fonde sur un contexte géopolitique qui n’existait pas à propos des Juifs d’Europe. L’Islam est perçue comme une religion conquérante et, si on évoque toujours les musulmans modérés, on ne peut que constater leur discretion lorsqu’il s’agit de dénoncer clairement les agissemments de leur coreligionnaires fascisants. Et ça c’est un problème que les musulmans d’Europe devront régler un jour.

Que voient les populations aujourd’hui ? De plus en plus de demandes d’horaires aménagées dans les piscines, des filles musulmanes qui ne veulent plus faire de sport à l’école, des revendications pour interdire le porc à la cantine pour tout le monde et un recul généralisé du féminisme modèle années 70. vous me répondrez, comportements déviants, minoritaires… Sans doute. Peut-être. Mais les autorités musulmanes restent toujours très ambigues sur ces questions ce qui ne contribue pas à apaiser le climat. Et quoi qu’il en soit, tout cela n’existait pas en Europe il y a encore 20 ans.

Donc je ne justifie pas, j’explique ce que tout le monde a en tête. Ce n’est pas du racisme, c’est de la peur. Fondée ou pas, ne pas comprendre ce phénomène n’aidera sûrement pas à résoudre la question.

La réponse à ce malaise est à la fois simple et compliquée : laïcité ferme et stricte, partout, pour tout le monde. La question religieuse n’a pas à être posée dans l’espace public. Point final. La construction de minarets ne relève pas spécifiquement de la loi car du point de vue d’un Etat laïque, un minaret ça n’existe pas. Ce qui existe ce sont des bâtiments, construits par des personnes physiques ou morales et soumis aux réglementations d’urbanisme. Donc le mot minaret ne devrait figurer dans aucune loi, a fortiori dans aucune constitution et a fortiori dans aucun référendum..

Article: Système 6, OS X et vieilles disquettes (Première partie)

Jibu, je m’insurge : dans la deuxième moitié des années 80, le Mac était bel et bien LA plateforme de jeux. Quand les autres ordi essayaient péniblement d’améliorer leur casse-brique et recyclaient leur Pac-Man, j’épatais mes amis avec Dark Castle, les Jeux Olympiques, ShufflePuck et consors.

Je reconnais que le vent a rapidement tourné.

Merci pour cet article. Ce soir j’essaye.

Article: A propos de certains livres sur la photographie

JC, essayez ce que vous voulez, vous ne me ferez pas défendre les ingénieurs !

J’ai sans doute effectivement des exemples en tête mais mon but n’était absolument pas de dénoncer untel ou untel. Je sais que le métier de photographe professionnel n’est pas toujours une sinécure, je ne repproche à personne de faire son beurre comme il peut tant qu’il ne fait de mal à personne. Je dis juste que je ne suis pas client de ces bouquins en particuliers, ce qui ne m’empèche pas d’apprécier le reste du travail de ceux-dont-on-parle-sans-les-nommer

;-)

Article: A propos de certains livres sur la photographie

Jean-Christophe, je vous retourne la question : expliquez-moi comment on produit un ouvrage de 350 pages en un mois et demi tout en faisait des reportages aux quatre coins du monde, en tenant un blog et en donnant des cours (j’exagère à peine).

Bon

Mon estimation est simplement qu’en temps de travail humain, le bouquin n’est pas très cher à produire. Pas de quoi s’effaroucher.

Dans mon boulot, pour produire un rapport comportant le même nombre de pages, il faut 4 ingénieurs pendant 6 mois. Après c’est sans doute autrement plus chiant à lire, je le reconnais.

Article: A propos de certains livres sur la photographie

Il y a quand même un truc qu’il faut dire, c’est qu’avec l’engouement pour la photo numérique de ces dernières années, ce genre de livre, et plus particulièrement les livres dédiés à un appareil précis, sont devenus un juteux fromage, sans quoi il n’en sortirait pas autant.

Clairement, ça coute pas très cher à faire, ça prend pas beaucoup de temps, c’est beaucoup de copier/coller et comme c’est épais, ça se vend cher.

Je veux pas faire de peine à certains habitués du coin, mais on me fera pas croire que le livre sur l’EOS450D qui sort en même temps que l’appareil, qui est truffé d’images prises au 5D, présente un intéret éditorial majeur. C’est à peut près la même chose que le livre sur l’EOS400D modulo les trois changements dans les menus. Donc oui, l’utilisateur pourrait avoir les même info en lisant un livre sur la photographie et le manuel de son appareil.

Idem pour le livre “Développer ses fichiers RAW”. Je l’ai acheté plein de bonne volonté mais quand j’ai réalisé que 75% du volume ne faisait que décrire les menus et sous-menus de logiciels dont je n’avais pour la plupart que foutre (DDP, NC, CR et autres) eh bien je l’ai refermé et je me suis débrouillé tout seul. Et d’ailleurs plutôt bien.

Bon, toutes les époques ont leurs modes plus ou moins raisonnables, je suis content de cette humeur qui met des mots sur ce que je pensais tout bas…

Article: A propos de ces deux prochains mois

Ca alors, je ne connais rien aux chats mais je n’imaginais pas qu’ils puissent être fertiles à seulement 7 mois…

Les chats c’est un peu comme les bébés, quand on en a on est gaga et quand on en n’a pas on est profondément troublé par la gagaïtude de ceux qui en ont (est-ce que quelqu’un comprend cette phrase ?)

Moi je n’en ai pas, donc je suis troublé. Par contre j’ai un gamin, donc j’imagine vaguement.

Article: Voyager en sécurité: quelles sont les mesures efficaces?

Ca me rappelle également cette époque archaïque où des gens faisaient croire à leurs contemporains que des colliers en ambre pouvaient avoir une quelconque influence sur la douleur provoquée par une dent de lait traversant une gencive…

Ne me cherchez plus, je suis sorti très loin…

Article: Voyager en sécurité: quelles sont les mesures efficaces?

François, je souris doucement en te lisant. Pour connaitre un peu le fonctionnement d’une administration, je peux te garantir que le but des autorités administratives n’est absolument pas de “protéger” les citoyens mais uniquement de se couvrir juridiquement en cas de problème.

Tu crois vraiment que le sous-directeur de l’aviation civile qui a pris les arrétés ineptes sur l’interdiction des matières dangereuses dans l’avion avait en tête le seul souci de préserver des vies humaines ? Détrompe-toi cher ami, l’unique but de cette directive absurde était de consituer un parapluie sur la tête de celui qui l’a prise : “ah bon un avion a sauté… mais pourtant vous constaterez que j’ai pris toutes les mesures nécessaires, c’est pas ma faute”.

Toutes les administrations marchent ainsi. On fait descendre des mesures contraignantes sur la tête des administrés pour que les directeurs aient la paix.

Encore récemment, dans mon administration, un génie a mis en place un moyen d’éviter la diffusion par mail de données sensibles. Je vous fais pas le détail tellement c’est risible, inutile et chiant pour envoyer des mails au quotidien mais le résultat est là : le type a pondu sa note administrative, il est couvert, il peut reprendre sa sieste.

Quant aux avions qui n’explosent plus… D’abord une certitude : il en explosera d’autre. Et puis une remarque : combien d’avions ont explosé en vol à cause d’un explosif dans les 50 dernières années ? Pour être prudent, je dirais très peu et si je me laissais aller je dirais aucun.