Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Kermorvan
445 commentaires trouvés.
Article: Vueling Airlines est-elle une compagnie aérienne honnête ?

La mode, en ces temps de tentative de privatisation, c’est d’accuser la poste lorsqu’une commande n’arrive pas ; ma femme paye un pass « sésame » pour le grand palais ; il n’arrive pas, réclamations par courrier électronique, envois itérés (?), rien ; on lui en fait un à l’entrée du grand palais, sans problème, en accusant la poste. Pas de problème avec macway (excepté leurs irritantes sollicitations journalières). Pas de problème avec les achats sur e-bay, notamment les livres.

Article: Theo Pinkus, la passion du livre et de la parole

Il y a eu Verdun, il y a eu Hiroshima et Nagasaki, Tokyo, il y a eu Dresde et Hambourg, il y a eu les guerres de Vendée, il y a eu Stalingrad, Koursk, Dniepr, et Katyn, il y a eu Auschwitz, il y a eu la Saint Barthélémy, il y a eu Nankin, il y a eu les bûchers, il y a eu le Ruanda (le champion de la catégorie artisanale), il y a eu le Vietnam et l’Algérie, et j’en oublie, tant et tant, même pour le seul vingtième siècle de l’ère de charité chrétienne. Pour l’instant, Irak, Afghanistan, Palestine, à pied, en voiture, et en drone. Pensez vous qu’il ne se produira rien lorsque l’énergie manquera, et que le climat changera ?

Article: Theo Pinkus, la passion du livre et de la parole

Il y a de l’abus à assimiler le communisme et le nazisme. La lutte des classe existe-t-elle encore, ou vivons nous dans un monde parfait ? Le néofascisme n’est-il pas récupéré, ici ou là (un exemple : Gianfranco Fini en Italie ; la mairie de Rome) ? Chercher où sont la puissance et le crime dans le monde d’aujourd’hui ; ce sera moins facile, plus courageux. Theo Pinkus a-t-il assassiné du monde ? Fait-il partie des bourreaux, ou des victimes potentielles ?

Article: Quarante ans!
Kermorvan
, le 03.09.2009 à 11:53
[modifier]
Article: Quarante ans!

@M.Cunéo

J’habite à 25km de Paris, dans la Brie. Je viens de recevoir ma facture d’eau. Pour 47m3, facture de 222,88€, ainsi décomposée: 77,54 pour la distribution, 101,94 pour les eaux usées (collecte et traitement), 31,78 pour les organsismes publics, tva 5,5%. L’eau est concédée à la compagnie Veolia.

edit: ça me fait donc 7 francs suisses le mètre cube.

Article: C’est la rentrée…
Kermorvan
, le 24.08.2009 à 15:37
[modifier]
Article: C’est la rentrée…

TTE. J’ai pu observer, dans l’université française, la disparité des salaires et des statuts. Certains étaient en mesure d’obtenir un poste de professeur très tôt. D’autres, des chargés de cours, étaient, en comparaison, payés presque rien ; c’est ce qui arriverait à Paul Jorion, par exemple, si par hasard une université française lui ouvrait ses portes (ce qu’aucune n’a semblé vouloir faire) : il travaillerait presque gratuitement.

Article: C’est la rentrée…
Kermorvan
, le 24.08.2009 à 09:04
[modifier]
Article: C’est la rentrée…

Merci, Okazou, de remettre les pendules à l’heure. La majorité des français n’a aucune idée de ce que c’est que d’être professeur dans un établissement secondaire en France. Je sais ce que nous avons fait subir à certains de nos profs, surtout aux plus doux d’entre eux. Lycée Marcelin Berthelot de St-Maur des fossés, jusqu’en 1955, classes dites « modernes » de 38 élèves, élèves socialement pourtant pas défavorisés, à une époque où peu entraient en sixième (par concours à 11 ans), deux peut-être de chaque classe de primaire. Même en terminale, j’ai vu le prof de physique constamment chahuté incapable de mettre une heure de colle, le prof de français casser son stylo et sortir dans le couloir…

Savoir de quoi l’on parle.

Article: SMS, la nouvelle sténographie sociale

Mme Poppins,

C’était hier ou avant-hier dans la grande presse française, dans les quotidiens en ligne. C’est constant les subordonnées mal fichues, mais l’on lit vite, le cerveau rectifie automatiquement, il lit autre chose que ce qui est écrit.

Les titres aberrants, Le Monde sait faire :

Les peuples indigènes, premières victimes de la grippe A

(titre d’article en ligne, Le Monde, 14 8 9)

Ici

Article: SMS, la nouvelle sténographie sociale

YPCEM ? Yavait Pas Ça En Morse ?

En toutes lettres, la compréhension demande parfois de l’entraînement, la syntaxe ne suffit pas : relevé cette semaine dans la presse :

(Additif, 14h 15)

« L’enlèvement de la bombe chargée de près de 200 kg d’explosifs par les démineurs. » sur l’AFP (14.08.2009) repris tel quel par les journaux (à propos d’une bombe de la seconde guerre mondiale, au Havre).

« La brigade des stupéfiants travaillait sur un réseau structuré en liaison avec les autorités. » sur Reuter (15.08.2009) repris tel quel par les journaux (à propos d’une tonne de cannabis saisie près de Paris).

« Le gérant a reconnu les faits perpétrés au cours de sa garde à vue. » ça provient aussi d’une agence (14.08.2009), je n’ai pas retrouvé laquelle ; là encore, les journaux recopient ça tel quel (à propos d’un pharmacien de L’Haÿ-les-Roses accusé d’escroquer la sécurité sociale).

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

Gotland convertit son agriculture dans le bio, les luxueux touristes (rien qu’en en avion 300.000 par an pour une population de 58.000 habitants ; 700.000 touristes par an au total) préfèrent manger bio. Gotland a une industrie, la plus polluante qui soit, la plus consommatrice d’énergie qui soit : ils font l’essentiel du ciment suédois. Alors, qu’un Gotlandais qui a du fric puisse isoler sa maison (avec quoi ?), mettre des panneaux solaires sur son toit, les doubler d’une éolienne, avec les batteries qui vont avec, pourquoi pas, peut-être son champ produit-il aussi le carburant pour le quatquat, et filtre-t-il l’huile de friture pour la brûler dans le diesel. Il est là

Au fait, Paul Jorion est papa.

Tom 25, voici les nouveaux privilèges

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

L’île de Groland se situe juste au milieu de la Mpm (mer positivement morte), ainsi nommée à cause des immondices qui y furent et y sont encore déversés. Les grolandais de l’île de Groland, qui se pourvoient au magasin Rakefour, dont le slogan est : « faut positiver », les grolandais positiveurs ont donc positivement juré de ne plus toucher aux combustibles fossiles, lesquels ne sont pas positifs, pas même le zag ; ils adoptèrent un nouveau drapeau, et un nouvel hymen national, que je ne peux pas préciser ici, les drm me l’interdisent(sachez seulement que le refrain est : « tout est pour le mieux dans le meilleur des Groland ») ; c’est pourquoi je ne peux non plus fournir de photographies de l’île de Groland. Or, il se trouve cependant qu’un gros ducoléozag passe sur l’île de Groland, mais ils n’y touchent pas, au ducoléo, les grolandais, ils le regardent seulement, ils ne se chauffent même plus, dans ce climat circumpolaire, tout en contemplant les habitants du Landjut voisin se réchauffer au zag du ducoléo, spécialement construit pour acheminer le zag des riches gisements de l’Union des Républiques Sru vers le Landjut. Une loi réprime férocement ceux qui tentent de faire des trous dans le ducoléo. C’est alors que la jeunesse grolandaise, en ayant marre de se les geler dans cette île nordique juste à côté du Landjut, rompt les amarres, émigre en masse vers le Landjut, lequel finit par la stocker dans des sortes de camps de travail, où ils exploitent le zag pour l’industrie du Landjut. Lorsque le dernier grolandais mourra de froid, ayant coupé le dernier arbre, l’île sera replantée, et convertie en réserve positive.

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

Que trois pékins sur l’île de Pâques, emplis de bons sentiments, décident de ne pas couper d’arbre, alors qu’il n’y en a déjà plus, est-ce cela qui va permettre de lutter contre la déforestation ? Oui, je sais, les pollueurs, ce sont les chinois, qui construisent une centrale au charbon par semaine. C’est se masquer le fait que la pollution sous toutes ses formes (y compris l’émission de gaz carbonique, si l’on peut appeler ça une pollution), la destruction des ressources, la consommation d’énergie, eh bien, faut-il le rappeler, c’est essentiellement proportionnel au « produit intérieur brut », donc, grosso modo (par tête de pipe) surtout le fait des pays dits démocratiques, dont les peuples ne sont pas prêts, éolienne ou pas, à abandonner leur confort, tandis que d’autres, hardi petit, voudraient bien se hisser au même niveau. Est-ce contradictoire avec les prévisions de l’auteur de « La Démocratie en Amérique » ?

On peut toujours croire au père Noël.

Une fourmi traînant un char

Plein de pingouins et de canards,

Ça n’existe pas, ça n’existe pas.

Et vive les groslandais !

Article: Les éoliennes: et si c’était du vent ?

Positivons que diable !

Là, c’est le slogan de Rakefour!

Les effets d’annonce, on sait ce que ça devient.

Voir le Danemark pour l’éolien (entre autre, pas de vent=importation d’électricité au charbon de l’étranger)

et (le plus beau, il faut s’en souvenir) l’Islande pour l’hydrogène.

Article: La nouvelle Toyota Prius
Kermorvan
, le 31.07.2009 à 09:42
[modifier]
Article: La nouvelle Toyota Prius

Les ventes de bagnoles battent des records, stimulées en France par les primes et l’aide aux constructeurs, alors qu’il conviendrait de procéder à l’isolation des bâtiments. D’abord, construire des automobiles robustes, si l’on veut économiser (l’énergie et les matières premières), sortir de cette économie du gâchis. Des voitures électriques, oui, mais pour la ville, légères, pas hybrides, des voitures de service roulant chaque jour, rechargées la nuit, des voitures qui n’ont pas besoin de rouler vite, effectuant peu de kilomètres. L’hybride est une fausse bonne idée, n’est-il pas ? Ma Toyota date de 1995.

Article: Breizh
Kermorvan
, le 30.07.2009 à 09:02
[modifier]
Article: Breizh

Bien, Okazou, c’est mieux comme ça, mais il fallait le dire que c’était un terrain militaire, et que c’était la raison pour laquelle cette superbe côte rectiligne n’était pas construite, longue plage de 25km. Maintenant, ce n’est pas moi qui regrette que ça redevienne civil, mais ça va être du boulot pour préserver ça (à défaut de bâtiments, de centrale nucléaire, on pourrait avoir 25km d’éoliennes, si c’est encore la mode subventionnée). Au niveau d’Erdeven, il me semble que ça commence à bâtir, mais ça fait longtemps que je n’y suis point allé. De Lorient à Redon, pays de mes ancêtres, pays superbe, je regrette de n’y avoir point vécu.

Article: Breizh
Kermorvan
, le 29.07.2009 à 18:26
[modifier]
Article: Breizh

À Okazou (26).

Ah bon, ça c’est nouveau, c’est donc le peuple qui a fait que la marine a pu bénéficier d’un champ de tir durant tout le vingtième siècle, de Lorient à Quiberon, champ de tir d’artillerie, puis de missiles sur cette côte interdite où les obus dégringolaient. Tordre la réalité à ce point, il faut le faire ! Maintenant,  l’armée n’en veut plus, d’où les appétits nouveaux. Le projet abandonné, c’est Lafarge

(http://le-peuple-des-dunes.org/news/per-sud-lorient-avis-du-comite-scientifique-independant)

mais si cette côte est vierge, c’est bien parce que c’était un terrain militaire.

Article: Procès The Pirate Bay
Kermorvan
, le 27.06.2009 à 09:24
[modifier]
Article: Procès The Pirate Bay

Je suis en France. Je viens d’acheter un disque dur externe de 2’’5. La facture se lit ainsi : (prix hors taxes)+(taxe de copie privée), le tout multiplié par le taux de la Taxe à la Valeur Ajoutée. La taxe de copie privée était de l’ordre de 10% du prix hors taxe de l’appareil. La taxe de copie privée donne donc de la Valeur Ajoutée, puisque la taxe sur cette dernière s’y applique. La taxe appliquée à la taxe, c’était un truc inventé par Michel Rocard lorsqu’il était premier ministre.

Article: Un aperçu des polices de caractères utilisables par LaTeX

L’évaluation se fait absolument trivialement à partir de la suite des n points de contrôle que l’on peut imaginer placés au fond d’un réseau: pour chaque valeur du temps t, l’on compose comme dit ci-dessus les couples successifs, ce qui donne une suite de n-1 points ; ce faisant, on remonte d’un étage dans le réseau; itérer jusqu’à l’obtention d’un unique point (la racine). Ainsi, pas d’appel récursif, ça coule de source. Il n’y a pas de vulgarisation dans Wikipedia; c’est la définition même, c’est l’idée même, rien de plus, rien de moins. Les animations illustrent ça, en couleur.

edit : c’est juste parce que l’on a défini la courbe à partir des points de contrôle a(1)…a(i)…a(n) par

f(a(1)…a(i)…a(n))=f(f(a(1)…a(i)…a(n-1)),f(a(2)…a(i)…a(n)))

Article: Un aperçu des polices de caractères utilisables par LaTeX

À propos de la technique de calcul utilisée pour afficher des courbes sur écran, notamment celles qui définissent les polices de caractères, la limpide (donc géniale) méthode de Monsieur Bézier.

L’idée est très simple : une composition binaire de trajectoires. Soit un point A de trajectoire A(t), pour le temps t variant de 0 à1. Soit un point B de trajectoire B(t), pour le temps t variant de 0 à1. Alors, les trajectoires de A et B sont composées de la manière suivante pour donner la trajectoire d’un point M(t) : à chaque temps t, un point M est intérieur au segment AB, de manière telle que t soit le rapport des distances de M à B et A, soit t=MA/BM . Autrement dit, le point M coïncide avec A au temps 0, avec B au temps 1, il est au milieu du segment AB au temps 1/2, etc… Nous avons M=(1-t)A+tB=f(A,B), ce que vous pouvez considérer comme le paramétrage de la trajectoire du point M, et donc le programme de calcul à chaque instant des positions du point M comme combinaison (de type barycentrique) des positions des points A et B. Si les points A et B sont fixes, le point M décrit un segment. Le procédé compose donc deux courbes, pour en produire une troisième. Le procédé peut-être itéré, évidemment. Par exemple, soit P=(1-t)B+tC=f(B,C), et ensuite Q=(1-t)M+tP. En résumé, Q=f(M,P)=f(f(A,B),f(B,C)). Si A,B,C sont fixes, la trajectoire du point Q est un arc de parabole (ou la parabole entière, si l’on ne cantonne pas le paramètre t entre 0 et 1).

Sur Wikipedia anglais, vous trouverez de petites animations qui illustrent ça, descendez dans la page.

Article: « Il est trop tard pour être pessimiste… »

Pour répondre à une question adressée à mon pied gauche.

Ma défiance envers « la gauche » date de 1956, élections gagnées par le « front républicain » en France sur la promesse de paix en Algérie, vote des pleins pouvoirs à Guy Mollet (y compris par le parti communiste), et ce qui s’en est suivi, à savoir le pire de la guerre d’Algérie, l’entreprise de Suez, la fin de la quatrième république sous menace de guerre civile ; je n’ai plus jamais été déçu, je fus vacciné ; de Gaulle est arrivé au pouvoir suivant un schéma qui n’est pas sans rappeler celui de Pétain, l’abdication d’un parlement.

Nous sommes bien informés des difficultés à venir, il n’est plus l’heure de se droguer aux mirages des lendemains enchanteurs. Pour s’instruire, il est préférable d’écouter (ou mieux : lire) nos deux J, Jancovici et Jorion, pas les candidats aux sièges de députés, quels qu’ils soient.

P.S. Les abstentionnistes on voté, comme les autres  : ils ont voté « merdre ». La « gauche radicale » n’existe pas, c’est un conglomérat, pas un parti de gouvernement, aucun espoir de ce côté. Quand aux sociaux-démocrates, s’ils ont été flingués, ce n’est pas seulement en France. Le spectacle continue.

(edit) En Ile-de-France, par rapport à l’élection européenne de 2004, le PS a perdu environ 12 points, et l’UMP en a gagné 12.

Article: « Il est trop tard pour être pessimiste… »

Je ne résiste pas au plaisir de vous distraire, au cas où vous ne sauriez pas.

Nicolas Sarkojy récite devant un parterre de ministres et de journalistes la leçon que ses conseillers lui ont préparée ; il fait étalage de sa culture littéraire ; c’est ainsi qu’il cite les «roujon-macquart» ; personne ne relève, cet homme est craint ; il itère, et réitère. La presse n’en parle pas, ou si peu. Cependant, c’est là…

Article: « Il est trop tard pour être pessimiste… »

Sur Rue89, vous avez accès à une collection de vidéos de « Parlons net ».

Il me semble que le titre qu’ils donnent à l’entrevue avec Paul Jorion n’est pas correct. Paul Jorion a dit que le dollar était foutu, pas le capitalisme.

Comme pour Jancovici, les textes mis en ligne ne servent pas à grand-chose. Tout le monde a beau savoir lire, ça ne sert à rien. Par contre, voire un orateur, cela emporte la conviction. Pourtant, il y a beaucoup plus dans les textes écrits. C’est cette fascination pour l’oral et l’image qui fait la force des meneurs de peuples.

Tout ça n’est rien à côté de la gloire de Roger Federer, qui soulève l’émotion des foules, hein ! Alors, lorsque l’homme providentiel se pointera, qu’est-ce que ce sera ?

P.S. Jancovici explique très bien que ceux qui croient être les plus écologiques, les plus propres, sont en réalité ceux qui polluent le plus.