Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: infisxc
92 commentaires trouvés.
Article: La dernière page d’un livre de 15 ans se tourne ce jour (mise à jour avec un film résumant l’âme de Cuk.ch)

Poisson d’Avril !! :-)

Non ?

Ah bon, bah zut alors.
Tous mes proches connaissent cuk.ch. Pas parce qu’ils y mettent les pieds. Mais parce que, immanquablement, un jour ou l’autre, je leur ai filé un lien vers un article, tant ce fut une mine de découvertes pour moi.

Bon vent à tous. Je fais partie de cette myriade de commentateurs un peu anonymes : ceux à qui il arrive de s’exprimer, mais qui la plupart du temps restent discrètement dans un coin pour écouter la conversation.

Alors on ne les connaît pas trop. Mais, nous, on a l’impression de perdre une bande de copains.

Merci à toi François. C’est un sacré machin que tu as fait là.

Article: La dernière page d’un livre de 15 ans se tourne ce jour (mise à jour avec un film résumant l’âme de Cuk.ch)

Pas encore eu le temps de lire l’article d’aujourd’hui (j’en suis encore à rattraper mon retard sur le feu d’artifice zitien d’hier), et je vais être hors ligne pour les quelques heures à venir. Alors juste un mot pour souhaiter un joyeux apéro aux cukiens qui s’y trouveront (réellement ou virtuellement). Je suis en pensées avec vous et trinque à votre santé.

Article: USB-C: Méfiance, méfiance
infisxc
, le 24.02.2017 à 10:41
[modifier]
Article: USB-C: Méfiance, méfiance

@Blues : Mathieu annonce vingt ans, simplement parce que l’USB-A a 20 ans et est encore en usage aujourd’hui, ubiquitaire. Il a vu les normes de vitesse évoluer de l’USB 1 à l’USB 3, est apparu à une époque où on n’envisageait pas de faire un ordinateur sans lecteur de disquette et rend toujours service à l’heure des iPhones et du Cloud. La seule chose qui a fini par le rendre obsolète, c’est sa taille, ce qui a conduit aux USB mini et autres micro que dénonce Mathieu et qui ont rendu le paysage nettement plus compliqué. L’USB-C a été pensé pour être petit, symétrique, universel. Je ne vois aucun argument qui permette de penser que sa durée de vie sera moins longue que celle de son grand frère l’USB-A.

Article: Une table lumineuse ? (Cuk.Gadget ?)

Ah mais j’ai compris !

L’annonce de la fermeture n’était qu’une vile stratégie de la part du BigBoss pour faire augmenter la cadence à ses rédacteurs ! Excellent : on en a maintenant deux pour le prix d’un.

D’abord, me voilà rassuré, en fait, cette histoire d’arrêter en février c’était que des blagues (mais chut, ne le dites pas aux rédacteurs), et en plus, d’ici qu’ils découvrent la supercherie, on va avoir un mois de double ration ! Trop bien. Merci François :-)

Article: Fin annoncée de Cuk.ch
infisxc
, le 16.01.2017 à 12:02
[modifier]
Article: Fin annoncée de Cuk.ch

Ah, c’est lâche ça ! Ah oui, choisir un samedi, comme ça en douce. Au moment où l’on ne regarde pas. Espérer que le billet du lundi viendra cacher cette forfaiture aux yeux des fidèles lecteurs !

Mais ça ne se passe pas comme ça. Non Monsieur. Même si on ne lit pas Cuk le week-end, on jette toujours un œil le lundi matin pour voir s’il ne se serait pas passé quelque chose depuis le vendredi.

Blague à part. Merci pour tout ce travail. Sans Puzzo et ses jeux, sans zit et ses bricolages fous, sans Madame Poppins et ses questions existentielles, sans toute la famille en somme, je vais me sentir bien orphelin. Merci François pour ce magnifique projet, pour le temps et l’énergie que tu y a consacrés. Merci pour ce bistrot où ça discute, ça s’invective, ça débat, mais toujours en bon français, toujours civilement, toujours avec respect. Merci pour cet éclectisme allant de la photo aux agendas électroniques, en passant par les itinéraires cyclables belges et les aspirateur-robots. J’y ai fait des découvertes.

Fidèle compagnon depuis des années, tu vas me manquer le matin Cuk. Bon vent à toi François. Profite-bien des tiens.

Article: Et toi, t’écris avec combien de doigts ?

@ToTheEnd : ton impression n’est pas fausse. Stanislas Dehaene, qui a beaucoup travaillé sur les mécanismes neuronaux de la lecture, explique que faire le geste de l’écriture des lettres permet de fixer la reconnaissance des des caractères par les circuits neuronaux impliqués. En particulier, les lettres qui sont identiques à une rotation/symétrie près, telles ‘b’, ‘d’, ‘p’ et ‘q’ vont à l’encontre des circuits neuronaux programmés dans notre cerveau dès les premiers stades de la vie, qui ont appris à reconnaître les objets comme étant identiques même quand on ne les voit pas sous le même angle (maman est toujours maman, qu’on la regarde à travers un miroir, ou qu’elle se penche d’un côté ou de l’autre du berceau). L’apprentissage de la lecture passe donc par la déprogrammation de ces circuits dans le cadre de l’activité de lecture, et le geste aide cet apprentissage.

Après, pour ce qui est de l’écriture cursive, je ne sais pas bien, puisque dès qu’on lit autre chose que ce que le maître ou la maîtresse écrit au tableau, on est confronté au jeu de caractères typographiques, qui n’ont, objectivement, que peu à voir avec les caractères de l’écriture cursive.

Article: La vallée verte à vélo
infisxc
, le 29.07.2016 à 11:50
[modifier]
Article: La vallée verte à vélo

Éclaire un peu ma lanterne sur ce qui m’apparaît comme un paradoxe zit : sur vélo droit, tu flippais ta mère en descente, mais ça, « c’était avant que le vélo ho­ri­zon­tal ne change [ta] vie… ». Or, le vélo horizontal d’après tout ce que j’ai lu accroît la sensation de glisse et de vitesse par rapport au vélo droit. Donc, j’aurais tendance à penser que ça accroît également le sentiment de danger face à la descente, non ? Alors qu’est-ce qui te met plus en confiance sur ton dragon que sur ton vélo de course ?

Article: Captain Sonar
infisxc
, le 28.07.2016 à 10:42
[modifier]
Article: Captain Sonar

Merci Puzzo. Voilà un jeu au mécanisme bien original. Le point noir semble quand même qu’il faut être assez nombreux, et qui plus est de joueurs connaissant le jeu, pour pouvoir vraiment en profiter pleinement.

La mécanique temps-réel me fait penser à Space Alert, avec cette fois de la coopération au sein de l’équipe, et de l’opposition d’une équipe à l’autre. Mais réunir 4 joueurs de Space Alert n’est déjà pas toujours facile, alors 8 joueurs de Captain Sonar !

Article: Formulaire A-38 dans la maison qui rend fou

Cette histoire me rappelle celle-ci, hélas bien plus tragique : http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2015/01/20/l-appel-au-15-les-minutes-perdues-et-la-mort-d-une-mere-de-famille-en-proces_4559344_3224.html

Je ne sais pas si ça doit te consoler ou te désoler.

Je n’ai eu personnellement affaire au 15 qu’une seule fois et je les ai trouvé plutôt pro (envoi d’un médecin dans l’heure avec consigne de les rappeler pour rapatriement aux urgences en ambulance si la situation semblait se dégrader).

Article: Un bon plan
infisxc
, le 23.03.2016 à 09:44
[modifier]
Article: Un bon plan

Moi, comme Gokart : lorsque nous avons acheté notre appartement et qu’il s’est agit de réfléchir aux gros travaux que nous voulions faire pour le réaménager, j’ai utilisé SweetHome3D que j’ai trouvé relativement simple d’utilisation et qui nous a rendu un fier service.

Article: Chipolo, c’est rigolo, et ça vous tire de l’embarras

quand vous secouez votre Chipolo, l’iPhone sonne, même lorsqu’il est éteint!

Comment est-ce possible ? Ou plus précisément, que signifie désormais « éteint », si le téléphone est encore connecté en Bluetooth ?

Personnellement, cela ne me rassure pas beaucoup de savoir que, même éteint, mon téléphone est toujours connecté.

Article: Jamais sans Jamait.
infisxc
, le 18.02.2016 à 09:43
[modifier]
Article: Jamais sans Jamait.

Salut guru,

oh oui, je le connais… Depuis son premier album, De verres en vers, il y a 15 ans. C’est la Fnac, qui à l’époque faisait un vrai boulot de mise en avant et de découverte, qui avait mis son CD à l’écoute au Forum des Halles à Paris. J’ai immédiatement accroché.

Je peux me vanter de l’avoir fait découvrir à Philippe Meyer qui, pourtant, en connaît un rayon. Il faisait à l’époque une série d’émissions sur le thème « Les dimanches »… Ma suggestion est arrivée trop tard pour rentrer dans les émissions thématiques, mais il l’a gardé au chaud pour la diffuser une ou deux semaines plus tard dans sa rubrique « Tocade ». Bien plus tard, il a invité Jamait dans l’émission.

Puisque tu es branché chanson française, tu ne peux pas ignorer le géant Allain Leprest. Mais connais-tu Rémo Gary ? Pour moi, le plus grand auteur-compositeur-interprète actuel.

Article: Ça va être plus compliqué, Cuk.ch, pour moi, ces prochaines semaines

Plus de course, plus de photo, une utilisation entravée de l’ordinateur. Le rasage, je n’en parle même pas.
Ce qui m’inquiète, ce n’est pas la qualité du dragon dicteur, mais de quoi vas-tu bien pouvoir nous parler :-) ?

Blague à part, prompt rétablissement à toi. Nous suivrons ça de près.

Article: Orléans
infisxc
, le 01.10.2015 à 16:09
[modifier]
Article: Orléans

Donc, si je comprends bien, c’est une sorte de mélange entre Agricola et Dominion, non ?

Cela étant, malin l’idée du sac. Ça supprime le côté un peu pénible de Dominion qui est de passer son temps à mélanger les cartes.

Merci pour le conseil Puzzo. Je me le note dans un coin.

Article: Au quart de tour
infisxc
, le 05.06.2015 à 09:18
[modifier]
Article: Au quart de tour

Saluki, ta question n’a pas tellement plus d’intérêt que discuter du sexe des anges. Un jour, plus ou moins proche (les experts ne sont pas tous d’accord) il n’y en aura tout simplement plus. Personnellement, j’ai tendance à penser que le plus tôt sera le mieux, parce que la transition sera extrêmement rude (et d’autant plus rude qu’on se sera caché derrière le genre de questions que tu poses, au lieu d’attaquer le problème, à savoir : si nous ne savons pas par quoi le remplacer, affranchissons-nous autant que nous le pouvons de notre dépendance à l’énergie facile) et que, quitte à devoir gérer une transition dans la douleur, il vaudrait mieux que ça ne se fasse pas sur fond de sécheresses, inondations récurrentes et tarissement de la chaîne alimentaire. Or, comme il semble que nous exploiterons le pétrole jusqu’à la dernière goutte, et que le dérèglement climatique sera d’autant plus important que nous relâcherons beaucoup de CO2 dans l’atmosphère, eh bien, je préfèrerais qu’on arrive au bout assez vite.

En attendant, quelques entreprises vont continuer à « être les plus gros gé­né­ra­teur de bé­né­fices » côtés en bourse, en s’appropriant à titre privé, on ne sait trop de quel droit, une ressource naturelle. Évidemment, on comprend qu’elles posent ta question car, elles, elles n’ont pas vraiment envie qu’on le remplace par quoique ce soit d’autres, voire pire, qu’on s’en passe tout simplement.

Article: LaTeX en ligne, épisode 1
infisxc
, le 12.03.2015 à 17:24
[modifier]
Article: LaTeX en ligne, épisode 1

C’est rigolo la vie.

Jamais entendu parler d’overleaf jusqu’à ce matin 9h00, heure où j’ai lu mon article Cuk quotidien.

Aujourd’hui 14h00, à propos d’un compte-rendu de réunion que je dois écrire et où tous les intervenants seront amenés à amender le texte, une collègue me dit : « tu connais overleaf ? Ce serait sans doute une bonne solution que de l’utiliser pour le compte-rendu, comme ça chacun pourra facilement faire des corrections si nécessaire. »

Article: Anne Cuneo nous a quittés, ce mercredi soir

Anne avait fait spécialement le déplacement pour assister aux funérailles d’alec6. Elle y était allé au nom de tous les cukiens et je lui avais su gré de porter nos pensées là-bas avec elle.

J’ai lu les deux derniers articles d’Anne sur cuk sans me douter une seconde que ses jours étaient comptés. Le ton était léger, ironique ; j’ai beaucoup ri au récit de son attente interminable aux Urgences. Derrière la gravité du propos, elle avait su trouver les mots qui transformaient ce qui avait dû être un calvaire en une aventure.

C’est un choc.
Adieu Anne.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

@jvi: sur le fond, je souscris assez à ton analyse.

Ce qui m’a choqué, comme je crois Tom25, levri et scribe, c’est de lire beaucoup de commentaires (en particulier parmi les premiers) qui se réjouissait de la raclée.

À vrai dire, quand je relis le récit d’ysengrain, même maintenant, je reste stupéfait par ce qui m’apparaît comme une disproportion de la réaction. Mais je veux bien adhérer à l’idée que dans la situation présente, la meilleure défense était l’attaque, directe et totale. Pour autant, je ne m’en réjouis pas. Et je pourrais aussi plaindre le gars, lequel n’était peut-être qu’un gros lourdeau et rien de plus.

Je profite que je reprends la parole pour répondre à vibert (169) : j’adore l’humour noir et l’anecdote m’amuserait assez, je dois dire. Mais cela nécessite de prendre un recul qu’il est difficile de prendre face à une situation de la vie réelle. Si Franquin avait dessiné l’anecdote dans ses Idées noires, ma foi, j’aurais volontiers dit moi aussi (par exemple) « J’adore… merci pour ce bol d’air frais en ce matin plu­vieux… » (Leo_11, commentaire 6). Mais concernant un type qui s’est fait défoncé la gueule pour de vrai, mes dents grincent un peu.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

J’étais en long week-end et j’ai lu sur un smartphone (avec un certain effarement je dois dire) les commentaires se dérouler ces derniers jours. J’ai préféré attendre de retrouver un vrai clavier pour m’exprimer, afin de ne pas ajouter au difficile choix des mots la relative lourdeur de l’écriture sur un petit écran.

Je suis plutôt content de voir que le débat s’appaise et je n’ai pas envie du tout de mettre de l’huile sur un feu qui est plutôt en train de s’éteindre. Mais je voudrais quand même exprimer mon point de vue, car le débat m’a profondément choqué.

Je vais vous dire mon ressenti. Il ne traduit peut-être pas bien la pensée des protagonistes, et les avis depuis se sont exprimés moins tranchés qu’au début. Mais c’est tout de même la façon dont, de l’extérieur, j’ai perçu les différents commentaires.

J’ai vu (beaucoup) de gens qui se réjouissait qu’une fille ait tabassé un homme. Et j’ai vu, quelques rares personnes qui ont exprimé une vive indignation face à ces commentaires. J’ai également vu ces personnes constater (avec un certain effroi) que leur réaction n’amenait nullement les autres à revoir leur position. Je comprends que dans l’immédiateté de la réaction, on dise « bien fait pour se gueule ». Ce que je comprends moins, c’est que lorsque quelqu’un vient faire remarquer l’inconvenance du propos, on le rembarre, là où je m’attendrais plutôt à un message du genre « tu as raison, un sentiment un peu primal m’a envahi à la lecture du billet et j’ai eu envie de dire « c’est bien fait », mais à y réfléchir, ce n’était pas très fin de ma part. ». Ces personnes qui s’indignent, on les rembarre, on leur fait un procès d’intention sur ce qu’ils auraient fait en telle ou telle circonstance, ou s’ils avaient une fille, ou que sais-je. On va jusqu’à les traiter de « réac » (bon, ok, ça émane de TTE…) là où moi, je vois les seuls propos humanistes dans un concert d’incitations à la violence.

Tout ça sur cuk, espace peuplé de gens pourtant fins, réfléchis et mesurés dans leur propos (la tenue du débat sur 150 commentaires en atteste d’ailleurs. Ça serait parti en insultes pures et simples au 20e commentaires en d’autres lieux).

La question n’est pas celle de l’anecdote ici racontée. Ce jeune homme s’est comporté comme un con. Nul ici ne peut dire comment ce même homme se comporte habituellement, et dans un contexte différent. Et nous ne sommes pas habilités à en juger.
Cette jeune femme s’est trouvée en état de légitime défense. Sa réaction est compréhensible. Peut-être était-ce la seule attitude à adopter. Là encore, nul ici ne peut en juger. Peut-être qu’une claque aurait suffit. Peut-être pas. Et dans le doute, elle a peut-être fait ce qu’il y avait de plus sûr. Ce n’est pas la question. La question est « y a-t-il lieu de se féliciter de sa conduite ? » La réponse très majoritaire des cukiens a été oui.

Dans un état de droit, on ne se fait pas justice soit-même. Toute l’évolution positive de la société a été dans ce sens. On édicte des lois, on se dote d’une justice, d’une police, pour que les individus ne se fassent pas justice eux-même. Il n’y a jamais lieu de se féliciter que quelqu’un ait un tel accès de violence contre quelqu’un d’autre, quant bien même on peut comprendre les raisons qui ont amené à cette violence, et quant bien même on peut peut-être penser qu’il n’y avait pas d’autre issue possible.

Ce n’est pas « bien fait pour sa gueule à ce pauvre con ». D’abord, on ne sait pas si c’est un pauvre con. Tout ce qu’on sait, c’est qu’en cet instant, en cet endroit, il s’est comporté comme tel. Ensuite, à la fin de l’histoire, il est la victime (ça n’enlève rien au fait que la fille était victime en premier lieu). On peut être agresseur en premier lieu, mais victime en second lieu. Il est ressorti blessé, peut-être en gardera-t-il des séquelles (je ne suis pas médecin, je n’en ai pas la moindre idée). C’est triste, un point c’est tout. Il n’avait qu’à pas se comporter comme ça, mais ça n’en est pas moins triste.

Et ce que je trouve plus triste encore, c’est ce que ce débat sur cuk révèle de notre société. À savoir, une société où même la frange la plus éduquée, cultivée, raisonnable de la population, s’abaisse à saluer l’acte de violence, au lieu de déplorer l’anecdote, au lieu de s’attrister des chiffres de TTE sur la longueur et l’issue hasardeuse des procédures juridiques. Une société où l’idée qu’on puisse se faire violer en pleine rue, en plein jour est tellement ancrée dans l’imaginaire de chacun qu’on préfère se réjouir qu’une fille défonce la gueule d’un mec.

Il y a quelques mois, à Nice, un gars a braqué une bijouterie et s’est fait descendre par le bijoutier alors qu’il repartait en scooter. J’avais ressenti le même effarement qu’aujourd’hui face à la réaction générale que l’affaire avait sucité dans la population française : en gros, « c’est bien fait pour lui » et « pauvre bijoutier, qui est inquiété par la justice, alors que c’est lui la victime ». Car, oui, le bijoutier était inculpé pour homicide. Je ne m’en réjouis pas. Le pauvre homme était excédé par les braquages à répétition. J’espère même que la justice y verra des circonstances atténuantes. Mais cet homme en a tué un autre ! Ça ne peut pas rester impuni. C’est le principe même de la civilisation. Et dans cette affaire (comme dans celle qui nous occupe aujourd’hui), il n’y a rien d’autre à faire que de constater un stupide gâchis.

Article: La mue du Snake
infisxc
, le 08.04.2014 à 12:54
[modifier]
Article: La mue du Snake

Je me rends compte que pat3, c’est moi, plus que tout autre nom, sur le web. Quand je ne mets pas ce pseudo sur un forum ou autre, c’est que je veux compartimenter l’activité sur ce forum et la séparer du reste de mes activités sur Internet.

Comme c’est bien dit ! Moi, exactement pareil.

Article: La mue du Snake
infisxc
, le 07.04.2014 à 14:03
[modifier]
Article: La mue du Snake

Pour moi, ça remonte à 1999 par-là. La première fois que j’ai eu besoin de me créer un compte sur internet. Il fallait choisir un login. J’ai essayé plusieurs choses qui ont toutes été rejetées par le système. Et j’ai fini par inventer un pseudonyme improbable, pour m’assurer enfin une réponse positive.

Depuis ce jour, c’est mon identité sur internet. Il y a des tas d’endroits où il faut choisir un identifiant sans espaces, et qui ne soit pas déjà pris par quelqu’un d’autre. Avec mon pseudo, je suis tranquille. Et je suis bien identifié, justement, au contraire de l’idée de se cacher derrière un pseudo : infisxc, sur internet, c’est une signature. Et il n’est pas compliqué du tout de remonter à mon identité IRL.

Rien n’empêche le vol d’identité, bien sûr. Mais pas moins le fait d’utiliser un pseudo qu’un vrai nom. J’ai été victime une fois d’un vol d’identité sur internet, il y a longtemps, sur un forum que je fréquentais. Le forum permettait visiblement la cohexistence de la même identité par deux personnes différentes, et il n’y avait aucun moyen de différencier le vrai du faux, lequel s’amusait à poster des messages grossiers en mon nom. La situation, est extrêmement déplaisante (je compatis Origenius) et a eu pour effet très rapide mon abondon pur et simple de la fréquentation de ce forum.

Article: Cinq ans sur Twitter…
infisxc
, le 13.03.2014 à 11:37
[modifier]
Article: Cinq ans sur Twitter…

Salut Sébastien. Merci pour cet intéressant article. Ça me donne presque envie d’essayer :-)

Une question concernant les hashtags, qui ont toujours été un mystère pour moi : si j’ai bien compris la chose, au tout début qu’on veut parler d’un sujet, on crée un hashtag, de façon à peu près arbitraire, en accolant un # à un mot, une abréviation, une suite de mots concaténés, etc. D’où plusieurs questions : avant qu’un hashtag sur un sujet ne devienne suffisamment populaire pour s’imposer, j’imagine qu’il doit y en avoir plusieurs en concurrence, inventés indépendamment. Est-ce qu’il n’arrive pas souvent que plusieurs hashtags différents servent à désigner la même chose, juste parce qu’aucun n’a réussi à s’imposer sur les autres ? Mais dans ce cas, ça réduit un peu l’utilité du hashtag, non ? Et par ailleurs, sur un sujet donné, si j’ignore le hashtag couramment utilisé pour en parler, mais que je soupçonne très fort qu’il doit en exister un, comment je fais pour l’identifier ?

Article: Longhorn
infisxc
, le 21.02.2014 à 09:52
[modifier]
Article: Longhorn

Salut Puzzo. C’est rigolo que tu dises que tu te fais rattatiner à Mister Jack et que tu aimes ce jeu. Parce que la description que tu en fais me fait vraiment penser à des mécanismes de Mister Jack : par exemple, le fait de bouger le pion pour l’adversaire ; dans M. Jack, je trouve que tu passes une grande partie de ton temps à réfléchir justement à faire des mouvements un peu pour toi, mais surtout pour mettre en difficulté l’adversaire.

La différence notable, en revanche, c’est que dans Longhorn les rôles sont parfaitement symétriques alors que dans M. Jack, ce n’est vraiment pas la même chose d’être M. Jack ou d’être l’enquêteur (et quand on enchaîne les parties en changeant de rôles, j’ai souvent quelques coups complètement foirés, parce que je n’ai pas encore intégré que j’avais changé de rôle !)

Article: Frankie, le coiffeur de ces messieurs

Bonjour Anne. Ton billet du jour est très émouvant.

Ça m’évoque très fort les vers d’un de vos compatriotes :
« Derrière les choses, il y a des gens,
On finirait par l’oublier.
Et c’est pourquoi lorsque j’entends
Des notes sortir du clavier
D’une boîte à musique
Je pense à mon ami Charly,
Charly accordeur de métier,
Charly entre les doigts de qui
Cette boîte a dû passer.
Nostalgie, nostalgie. »

La façon dont tu parles de Franckie m’évoque tout à fait la façon dont Bühler décrivait son ami Charly.
Merci pour ce billet.

Article: Tribulations écologiques dans les nuages

Merci pour ce très intéressant article qui montre, parce qu’il est déjà bien documenté, que la question de l’énergie dépensée dans l’immatériel est très difficile à quantifiée. Alors en intégrant le cycle de vie… (j’attends le prochain article avec impatience)

Je ne suis pas de l’avis de ToTheEnd : le graphique m’a paru au contraire très éclairant.

Article: La frontière est mince…
infisxc
, le 09.12.2013 à 11:10
[modifier]
Article: La frontière est mince…

Bonjour dame Poppins.

Je crois que je partage ton mode de fonctionnement et que je comprends bien ton interrogation du jour. Arrête-moi si je me trompe, mais la remise en cause est d’autant plus grande que tu apprécies d’autrui qu’il fasse preuve à ton égard de franchise pour te dire les choses, dès lors que c’est avec bienveillance (c’est d’ailleurs en l’occurrence l’absence de bienveillance dans l’affirmation que tu es «cassante» qui provoque la malaise ; Zallag a raison de dire que la personne a été franche et directe, mais j’ai l’impression que ce qui t’a gêné n’est pas la sincérité du propos, c’est la violence avec laquelle il t’a été adressé).

Il me semble que la difficulté réside en effet dans la nécessité d’adapter son mode de communication aux aspirations de la personne en face : si cette personne ne souhaite pas entendre certaines choses, il faut pouvoir s’en rendre compte et éviter d’en parler. Ça a longtemps été dur à comprendre pour moi, d’autant plus qu’il peut être difficile de cerner le mode de fonctionnement de son vis-à-vis. Ce qu’on attend de l’autre dans une certaine situation n’est pas forcément ce que lui attend de nous dans la même situation.

Une autre chose que j’ai apprise avec le temps, c’est à ne pas rester sur une dispute. Appelle cette personne, ne serait-ce que pour briser la glace. Si tu ne sais pas comment revenir sur l’incident, tu n’auras peut-être pas à le faire : la personne sera peut-être heureuse que tu rouvres la porte au dialogue, sans même avoir à revenir sur cet épisode. Ou bien, si elle en ressent le besoin, elle pourra elle-même aborder le sujet, mais tu lui auras facilité la tâche en faisant le premier pas pour renouer un dialogue. En tout état de cause, tu ne te renieras pas en lui disant que tu ne souhaitais pas la blesser par tes propos. Bien souvent, des situations compliquées naissent simplement de ce que l’un des deux protagonistes se trompe sur les intentions de l’autre et sur les pensées qui l’animent. Sans revenir sur le fond, tu peux très bien expliquer les raisons qui t’ont amenée à lui dire des choses dures à entendre : ces raisons étaient amicales, et les expliciter fera du bien à ton interlocuteur car il est réconfortant de ressentir les pensées positives que l’autre à envers soi.

Article: Cuk V4 en bêta publique
infisxc
, le 02.12.2013 à 21:03
[modifier]
Article: Cuk V4 en bêta publique

Je viens d’essayer la nouvelle mouture depuis un téléphone sous Android avec Firefox mobile.

Plusieurs remarques : d’abord le zoom qui s’applique par défaut fait qu’on ne voit pas les pages en entier, mais seulement une partie. Pas compliqué de dézoomer, mais inhabituel et pas très ergonomique.

Ensuite, les commentaires sont affichés avec une police plus grosse que l’article. Ça ne me paraît pas intentionnel.

L’affichage des citations dans les commentaires est un peu bogué : le texte « Bidule a dit : » est un peu mangé par le cadre de la citation qui est affiché en dessous.

Enfin, sur la page d’accueil, pour chaque article, l’auteur apparait en gros et cliquable dans la barre en haut du petit texte introductif de chaque article. On clique naturellement dessus mais si coup on arrive sur la page consacrée à l’auteur et pas sur l’article. Autant je disais dans mon commentaire précédent que c’était super de pouvoir cliquer sur le nom d’un auteur pour pouvoir accéder à la liste des articles qu’il a écrit, autant là c’est un handicap car on le fait part erreur en voulant accéder à l’article. Ça ne m’avait pas gêné dans la version pour ordinateur, donc j’imagine que ça doit être présenté différemment (je n’ai pas d’ordi sous la main pour vérifier).

Voilà les contributions pour aujourd’hui.

Article: Cuk V4 en bêta publique
infisxc
, le 23.11.2013 à 16:12
[modifier]
Article: Cuk V4 en bêta publique

Salut Noé. Très beau boulot. J’apprécie fort la possibilité d’accéder à tous les articles d’un rédacteur en cliquant sur son nom.

Une petite remarque : le bandeau « cuk.ch » en haut de l’écran n’est pas cliquable. C’est assez naturel (répandu et pratique) qu’un clic dessus renvoie vers la page d’accueil. Là, il faut soit cliquer sur « Accueil » soit sur « ici et nulle part ailleurs… », ce qui est un poil moins pratique.

La ligne graphique me paraît globalement très bien.

Article: Tichu, un classique chinois, également sur iOS

C’est effectivement très proche du classique trou du cul. La lecture des règles ne me permet pas vraiment d’apprécier la différence et la finesse stratégique et psychologique dont tu parles. Une ou deux parties doivent être nécessaires pour prendre conscience de la chose.

Merci pour la présentation, toujours claire et qui donne envie de découvrir.

Article: Un an à chevaucher un dragon.

Salut zit. Trois questions sur ton retour d’expérience.

1) Rapport aux bras : tu disais dans ton premier article sur le sujet que ton dragon était originellement monté en USS. L’idée de mettre le guidon sous l’assise est, me semble-t-il, justement de permettre aux bras d’être en position relâchée en permanence. Est-ce que tu as essayé de remettre ton guidon dans sa position d’origine pour voir ?

2) La sécurisation : c’est un peu ce qui m’inquiète avec les vélos couchés. Un vélo droit, ce n’est déjà pas complètement évident à sécuriser, mais au moins, on peut s’assurer que le cadre ne sera pas volé. Vu le prix des vélos couchés, cela me paraît un vrai problème si on ne peut pas le garer quelques heures sans craindre qu’il disparaisse.

3) La maintenance : ça aussi c’est un frein pour moi. J’ai l’impression qu’avoir un vélo couché, ça nécessite d’être un peu le roi de la démerde (ce qui n’est pas un problème pour toi, bricoleur officiel de cuk) : en cas de pépin, on ne peut compter que sur soi-même, le revendeur le plus proche, apte à effectuer la réparation et/ou fournir les pièces nécessaires, se trouvant souvent à plusieurs dizaines, voire centaines (dans mon cas : il ne semble pas y avoir de revendeur de vélos couchés dans les Alpes Maritimes) de kilomètres.