Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: 6ix
530 commentaires trouvés.
Article: Automatisation sous iOS: url-schemes et x-callback-url

Il est vrai qu’aujourd’hui ce genre d’interaction relève encore plus de la bidouille que d’un système abouti. C’est toutefois quelque chose qui pourrait voir le jour dans une prochaine version d’iOS; Apple en a déjà posé les bases avec le système de partage et les services XPC (communication entre processus).

Pour l’instant, il faut se contenter des URL schemes et compter sur les développeurs pour qu’ils les implantent dans leurs apps et (surtout) les communiquent.

Vous trouverez une liste de ces URL chez notre ami Akosma ou , par exemple.

Article: Chargement sans fil: une réelle innovation?

J’abonde dans la direction de TTE et d’autres: en l’état, cette technologie est une avancée en terme purement technique (quoique… une presque démocratisation dirons-nous plutôt), mais pas du tout en terme d’utilisation. Les proof of concept c’est sympa, mais il faut que ça serve…

Je ne branche jamais sur la même prise mes appareils, et je me vois mal coller un chargeur sur chacune d’entre elles. Je pourrais le déplacer… mais alors autant garder mon petit chargeur.

Avoir un câble USB (ou autre standard) avec soi pour brancher son appareil sur un ordinateur ou différent type de chargeur est relativement simple, alors que prendre sa station avec soi ou compter sur le fait qu’il y en a une partout où l’on va semble être un heureux pari.

En résumé, j’ai l’impression que pour s’éviter de brancher un câble, on se retrouve avec quelque chose de plus gros, plus embêtant, plus contraignant et amenant d’autres problèmes.

Article: J’en ai marre!
6ix
, le 26.09.2012 à 08:23
[modifier]
Article: J’en ai marre!

Si dans le fond je comprends le coup de gueule, je rejoins alexandre ou François. Même si Apple fournissait aujourd’hui Rosetta et un support jusqu’à Mac OS 10.4, continuer à utiliser des logiciels qui ne sont visiblement plus du tout mis à jour ne fait que repousser le problème. Ce support serait tôt ou tard arrêté, et le logiciel, lui, n’aurait pas évolué.

Apple ne se prive pas de prendre des décisions radicales, mettant parfois ses propres utilisateurs dans l’embarras. L’avantage est de pouvoir passer rapidement à autre chose, sans tirer toute l’histoire de l’informatique derrière, et de pousser l’industrie (y compris développeurs) à suivre.

D’un autre côté on a vu Microsoft par exemple qui allonge année après année les délais de support de Windows XP. Ca a permis pratiquement 10 ans après de se contenter d’adapter légèrement les logiciels, de garder ses “vieilles” habitudes. Résultat? L’entreprise est aujourd’hui forcée d’évoluer (de manière plutôt positive d’ailleurs), et le saut est d’autant plus grand. Pas certain que ce soit mieux…

Il y aurait donc parfois un juste milieu à trouver, mais une chose est sûre: retarder l’échéance ne résoudra pas le problème.

Article: Les problèmes de Mac Génération. leurs livres et ceux d’Agnosys

C’est vrai que cette histoire est peu compréhensible.

Pour ma part, voilà également des années que je fais un détour régulier par MacG et Mac4ever ; si MacG est capable de sortir de très bons articles, les commentaires virent parfois au n’importe quoi, rançon du succès sans doute; Mac4ever de son côté surfe sur une vague quelque peu décalée qui donne un peu de fraîcheur. Et eux aussi ont des bureaux en Suisse, à Lausanne.

Article: Un bien joli « nouvel iPad »
6ix
, le 25.03.2012 à 22:41
[modifier]
Article: Un bien joli « nouvel iPad »

J’ai un ipad 1, je ne passerai pas au 3 mais surement au 4. Pourquoi? Ca ne gene personne qu’un ipad, qui n’a que 2 ans, ne soit deja plus fluide au niveau de l’interface?

J’ai du mal à suivre… Que le nouvel iPad ne donne pas complètement une impression de fluidité, ok, et je le dis dans mon post précédent. Mais quel rapport avec ton iPad 1? Tu sembles dire qu’il est devenu avec le passage à iOS 4 et 5?

Il est vrai qu’Apple se doit d’assurer une certaine qualité pour les OS sur les appareils plus anciens toujours supportés. Cela dit ils semblent avoir corrigé le tir après la grosse déconvenue du passage à iOS 4 sur iPhone 3G.

Article: Un bien joli « nouvel iPad »
6ix
, le 25.03.2012 à 22:32
[modifier]
Article: Un bien joli « nouvel iPad »

Le nouvel iPad plus «lent» que l’iPad 2, c’est pas complètement vrai ni complètement faux. En soi, le nouvel iPad est clairement plus performant, et cela se sentira dans certains traitements. En revanche, la nouvelle résolution nécessite justement une puissance énorme, et l’affichage en prend donc un coup.

A quelque part, c’est déjà presque incroyable de pouvoir bénéficier d’une telle résolution, mais cela ne transparaît pas directement à l’utilisateur (façon de parler, car l’écran est tout simplement bluffant, mais on ne ressent pas la puisse grâce à la finesse du texte…).

D’ailleurs on remarquera qu’Apple a pris certains risques, qui font de cet iPad un modèle de transition, mais plus à cause de son avance que d’une demi-évolution. Une résolution hallucinante mais qui demande beaucoup de puissance, une puce 4G consommatrice, etc…

Le résultat est un iPad survitaminé, mais qui pourtant laisse sur sa faim: long à recharger, un poil plus lourd, pas de sensation de rapidité par rapport à l’ancien.

Article: L’App Store, bonjour la réactivité!

Et tout ce système va tendre à faire disparaitre les développeurs du dimanche

On fournit des outils gratuits pour développer sur Mac, ainsi beaucoup s’investissent sur cette plateforme. Puis on rend ces outils payant (abonnement annuel), puis on continue en rendant de plus en plus incortournable le passage via l’AppStore.

100CHF par an… et c’est ça qui ferait disparaître les petits développeurs, alors qu’en contrepartie Apple met à disposition tout le système de distribution et de paiement? Désolé, mais j’aurais tendance à dire le contraire!

L’App Store est une contrainte surtout pour les grosses structures, qui possèdent déjà toute leur infrastructure, et qui n’ont pas forcément envie de passer par Apple.

100CH, c’est le prix de MobileMe qui est devenu gratuit avec iCloud. C’est aussi le nouveau montant pour développer sur Mac, alors que l’accès ADC était beaucoup plus cher avant. Et c’est rien comparé à Visual Studio, par exemple.

Il y a différentes choses à dire sur l’App Store (dont les classements plus du tout adaptés au nombre d’apps), mais là j’ai du mal à te suivre…

Article: L’App Store, bonjour la réactivité!

Et mes les gars, vous développez des logiciels ? Quand j’entends que c’est à l’éditeur du soft de vérifier s’il tourne sur toutes les versions !??

C’est précisément mon métier. Et c’est au développeur de tester ce qu’il crée! La validation d’Apple est là pour éviter certains désagréments à l’utilisateur, pas pour faire le boulot du développeur.

Alors évidemment, c’est plus facile de faire des tests quand on a les moyens. Mais c’est au niveau de la communication avec l’utilisateur qu’il faut s’adapter pour expliquer que l’on n’est pas aussi réactif qu’Apple ou Microsoft si l’on code uniquement le dimanche. Ce n’est pas à quelqu’un d’autre de l’assumer.

On pourra toujours discuter des 30% pris par Apple, mais ils couvrent essentiellement la distribution via l’App Store. Le développeur ne doit surtout pas compter sur eux pour laisse tomber ses tests.

Article: L’App Store, bonjour la réactivité!

Je ne défends pas l’indéfendable, j’essaie simplement de remettre les choses dans leur contexte. Je préférerais également avoir une mise à jour disponible dès que le développeur est prêt, évidemment! Et je suis également pour une validation plus claire et efficace.

1) 10 jours est une exception, étant donné que le 99% des apps est validé en 5 jours

2) Les développeurs peuvent faire une demande spéciale pour une validation rapide lors de cas exceptionnels. Et une attente de 10 jours dans le cas de Wiki, ça dérangera largement plus le développeur qui doit apporter une explication que l’utilisateur final.

Ensuite, la validation par Apple évite certains problèmes, mais ne résout pas tout. Apple ne teste pas l’app sur tous les systèmes (en l’occurrence, 10.7.3 étant le dernier, j’avoue que c’est inacceptable de leur part de manquer ce problème)!

A mon avis, le problème est le suivant: pour répondre à la demande, Apple devrait avoir une plus grande équipe (le temps passé par app est déjà minimal, la validation ne servirait à plus rien sinon). Sauf qu’augmenter la taille de l’équipe apporte différents problèmes liés à l’homogénéité des décisions. Apple peut mieux faire à ce niveau, mais cela passe avant tout par une bonne organisation de leur équipe de validation.

Donc peut mieux faire, clairement, mais insupportable, cela me semble exagéré.

Article: L’App Store, bonjour la réactivité!

J’avoue que j’ai un peu du mal à comprendre la “haine” qui se dégage de l’article. L’App Store n’est pas parfait, je suis tout à fait d’accord, mais critiquer la fermeture de Noël est le dernier point qui me viendrait à l’idée. D’autant plus que les développeurs en sont avertis, et peuvent programmer leurs mises à jour en conséquence.

10 jours, c’est inhabituel; dans les 5 derniers jours, 99% des apps et 98% des mise à jour ont été validées. Devoir attendre quelques jours de plus, c’est surtout un problème pour le développeur, qui doit se justifier auprès du client même si la correction est faite très rapidement.

De plus, un développeur peut faire des demandes exceptionnelles auprès d’Apple afin de bénéficier d’une validation “express”. Apple ne l’acceptera pas sans raison, mais un bug important est une raison valable.

Article: Apple Mail : bien gérer la corbeille de Gmail

Question : pourquoi me compliquerai-je la vie avec IMAP ?

Parce que le protocole IMAP permet une réelle synchronisation entre le serveur et les clients alors que le POP ne fait que de la récupération; pour pallier à ce défaut, différentes options existent comme le fait de conserver un email sur le serveur après récupération, mais elles sont limitées.

L’aspect compliqué de l’IMAP est dû ici à la synchronisation de différents dossiers en plus de la simple boîte de réception; par défaut Gmail en contient plusieurs, mais rien ne t’empêche de simplifier tout ça.

Cela dit, tant mieux si le protocole POP te satisfait pleinement.

Article: Le judo
6ix
, le 30.01.2012 à 21:31
[modifier]
Article: Le judo

J’ai eu l’occasion d’en pratiquer un peu (quelques années seulement), notamment aux sport universitaires de Lausanne, avec Bernard Wirz. Peut-être d’autres personnes ici ont eu l’occasion de suivre ses cours?

C’est en tout cas un personnage totalement passionné par les arts martiaux, et j’encourage les personnes qui aiment ce sport, son histoire et sa philosophie à jeter un oeil à son livre.

Article: Quelques anecdotes sur Steve Jobs
6ix
, le 18.12.2011 à 10:56
[modifier]
Article: Quelques anecdotes sur Steve Jobs

Il y a eu un article très intéressant récemment sur les “connards” au boulot qui allaient probablement prendre de l’ampleur. Pourquoi? Le postulat était simple: ce que les gens vont retenir de Steve, c’est que c’était un connard, un voleur, un égocentrique, un narcissique, un lunatique et qu’il a eu beaucoup de chances enfin de compte… Donc les connards vont gagner du terrain car c’est plus facile d’être un gros con qu’un génie.

Les gens pensent que ce qui fait le génie de Steve, c’est tout ses défauts alors que c’est tout l’inverse.

C’est tellement ça… et comme je le disais, cette tendance à vouloir catégoriser le personnage est tellement grotesque!

Oui, il a pu être un connard. Oui, il pouvait être lunatique. Oui, certains l’ont détesté. Mais oui aussi, certains l’ont admiré. Oui, certains l’ont suivi. Oui, certains l’ont aimé.

Cet homme a toujours fait des choix très tranchés, et d’ailleurs Apple en est le reflet. Mais aurait-il pu faire d’Apple ce qu’elle est aujourd’hui s’il était simplement “un connard”? Aurait-il pu mettre en place une équipe dirigeante aussi loyale dont certains y sont depuis son retour?

S’il y a une chose à retenir de ce livre, ce n’est pas l’apparence de Steve Jobs, mais son fond, ce qui le tirait en avant. Il ne sert à rien de jouer au connard, rouler sans plaque et manger des pommes durant 2 semaines. Cela ne mènera nulle part. En revanche, comprendre qu’avoir une passion sincère et une volonté de fer pour mettre en avant ses idées, voilà peut-être un début pour tenter de faire quelque chose de bien.

Steve Jobs l’a dit lui-même à son équipe: “Ne vous demandez jamais ce que Steve aurait fait. Ecoutez votre propre voix.”

Article: Quelques anecdotes sur Steve Jobs
6ix
, le 17.12.2011 à 10:53
[modifier]
Article: Quelques anecdotes sur Steve Jobs

J’ai également dévoré cette biographie dès sa sortie, et tout comme marcdiver, je trouve impressionnant d’avoir été parfois profondément touché alors même que rien ne soit caché sur la personne parfois horrible qu’était Steve Jobs.

A mon sens, Walter Isaacson a réellement réussi à “faire ressentir” ce qu’était Jobs. Ce livre permet d’entrevoir sans doute ce que de nombreuses personnes ont vécu à ses côtés: on accepte ses sautes d’humeur et son caractère, car on sent qu’il est capable de vous emmener très loin. Vouloir absolument lui mettre une étiquette, soit de connard soit de génie, n’a pas de sens.

Et je dois avouer que je trouve dommage d’avoir des extraits de ce livre (ici ou là, cela ne concerne pas que cet article); on pourra causer des heures de tel ou tel passage, mais il n’aura pas forcément le même sens s’il n’est pas pris dans l’ensemble.

Steve Jobs, ce n’était pas des coups d’éclats ou des coups de colère ponctuels, mais un personnage complexe, guidé en permanence par des convictions profondes.

Article: Apple TV, Apple Suisse, Flux de photos, c’est assez zéro! MAJ

La location avec l’Apple TV 7.5€ et Apple TV à 120€

11-7.5=3.5€ 120/3.5= 34 Blu-ray

Ramener l’Apple TV a une simple boîte de location est quelque peu réducteur!

Illustration d’une utilisation totalement différente qui va dans le sens de FT’e: jouer à Real Racing HD sur son iPad en activant le mirroring AirPlay sur sa TV via l’Apple TV. C’est pas encore de la grande qualité, mais ça démontre là un potentiel relativement grand, et qui n’a rien à voir avec la lecture de films.

Article: Apple TV, Apple Suisse, Flux de photos, c’est assez zéro! MAJ

Alors un choix de m… pour un prix de m…, ça commence à bien faire d’être utilisateur Apple en l’Europe, et en Suisse en particulier.

Je te rejoins sur certaines restrictions de l’Apple TV, cela dit je ne crois pas que c’est d’être “utilisateur Apple en Europe” qui commence à bien faire.

Personne n’a jusque-là été capable de mettre au point un bon système de diffusion de contenu multimédia au niveau mondial. Et ce pour deux raisons à mon avis: les accords devant être passés dans chaque pays, et la méconnaissance des spécificité locales.

Alors oui bien sûr, certains arrivent à offrir un bon service dans un coin du globe. Mais regardons en Suisse: l’offre de Cablecom est lamentable, et même Swisscom n’arrive pas à offrir un service totalement convenable par rapport à la gestion des langues! On ne s’étonnera donc pas si une entreprise américaine n’y arrive pas…

Plus qu’Apple, pour moi c’est donc l’industrie entière qui n’est pas au point pour l’instant.

Cela dit, techniquement, cela ne serait sans doute pas bien compliqué de proposer à l’achat/location un choix de langue pour le film, ainsi qu’un choix de sous-titres. Cela permettrait par exemple en Suisse de proposer exactement le même catalogue pour tout le monde, et de choisir la langue ensuite. Les versions VO rencontreraient sans doute un franc succès d’ailleurs.

Article: Fantastical c’est.. heu non, rien… c’est trop facile

Pas un mot sur Week Calendar ? Présentation très belle, ergonomie à envier. D’autres commentaires ?

C’est aussi celui que j’utilise, notamment pour sa présentation à mon sens très claire. Je trouve la version native du calendrier iOS peu ergonomique, et si Apple devait l’améliorer, Week Calendar serait une bonne direction. Je trouve Week Calendar bien meilleur que Calvetica, qui est surtout original et un brin «décalé». Cela dit, attention à vouloir trop en faire, sinon cela rend l’app anti-ergonomique.

Pour revenir à Fantastical, j’ai également craqué il y a quelques temps, et elle vaut le détour. Je la vois surtout comme un complément d’iCal, accessible rapidement. Une sorte de “mode menu” d’iCal. Même si je n’ai toujours pas compris le pourquoi du nouveau look d’iCal sur Lion et que je regrette certains choix (Apple pourrait par exemple faire évoluer sa gestion des tâches et des rappels, notamment avec la nouvelle app dédiée sur iOS et iCloud), je trouve que l’application fait l’essentiel de ce qu’on demande à un calendrier.

Le calendrier est à mon sens typiquement une app basée avant tout sur l’ergonomie et l’affichage; vouloir y fourrer toutes les options du monde n’apportera rien si le design n’est pas au top. L’utilisateur veut avant tout bénéficier d’un aperçu rapide sur son planning, puis être en mesure d’effectuer facilement des modifications.

Article: Steve Jobs
6ix
, le 08.10.2011 à 09:58
[modifier]
Article: Steve Jobs

Je précise que sa bio autorisée devrait sortir à la fin du mois et qu’elle inclut une dernière interview réalisée il y a quelques semaines à peine. Perso, je dévorerai ce livre dès sa sortie car il semble très bien fourni…

J’en ferai de même, et d’ailleurs je l’aurais fait s’il était encore de ce monde. Steve Jobs ne s’est que rarement confié, on ne connait de lui que son personnage public ou presque. Il l’a fait réellement une fois, lors de son discours à Stanford, que j’ai beaucoup apprécié. Ce ne sont pas tant les détails de sa vie personnelle qui m’intéressent (sa vie privée ne regarde que lui et sa famille), mais plutôt de pouvoir s’imprégner de la façon de voir de cet homme d’exception.

Article: La dérive d’Apple semble bien réelle

Je n’ai pas tout lu les clauses Apple, mais cela semble interdit vu que je ne vois aucune application disponible via les 2 réseaux

Ce n’est pas interdit (exemple: Fantastical , mais l’App Store a également pour avantage de simplifier la distribution, notamment pour les petits développeurs (évidemment, quand on s’appelle Microsoft ou Adobe, on a d’autres moyens); il n’y a donc plus forcément intérêt à gérer son propre système de distribution. De plus, proposer une même application via deux canaux peut créer une éventuelle confusion.

Une idée est d’avoir une version démo via le site Web, et la version complète sur l’App Store.

Article: La dérive d’Apple semble bien réelle

Via les ventes de logiciels totalement maîtrisées par Apple sur l’iPhone/iPad, pas encore totalement mais ça va venir sur Mac d’ici un an ou deux, (on parie?), il se trouve que je ne peux pas, ou disons, que certains ne peuvent plus.

J’espère sincèrement que le Mac App Store ne deviendra jamais l’unique solution de distribution sur Mac OS. Par contre je reste persuadé que l’App Store et le contrôle exercé par Apple est une des forces de la plateforme.

Apple procède très souvent ainsi: de grosses restrictions au début, puis elle lâche du leste. Résultat? Ca râle un peu, mais cela permet de gérer correctement les choses, puis les fonctionnalités arrivent et chacun y trouve finalement du bon. Que remarque-t-on avec Google? Ca fanfaronne car Android est plus “ouvert”, mais finalement Google se voit obligée d’intervenir car elle ne gère plus son store, et se voit contrainte de retirer des apps sans qu’aucune règle ne soit donnée. Que gagne l’utilisateur là-dedans? Quelques milliers d’apps de bas de gamme en plus.

Le problème de se voir refuser une app par Apple pour une raison obscure voire injuste existe, mais reste extrêmement faible. Sur le nombre d’apps soumises, ça paraît presque normal que ce genre de mésaventures existe.

Je ne dis absolument pas que tout est rose avec Apple. Mais j’ai l’impression d’entendre désormais souvent le discours d’enfants trouvant que leurs parents sont des salauds qui ne leur laissent rien faire car ils tiennent certaines règles. Apple n’a pas pour objectif d’éduquer les gens ni de les rendre meilleurs, mais si elle fixe certaines limites, c’est la plupart du temps car elle estime que c’est pour elle le meilleur moyen d’offrir de bons produits et de bons services. Et si elle se plante, les gens iront voir ailleurs, tant pis pour elle.

Article: La dérive d’Apple semble bien réelle

Mon avis a été donné par plusieurs personnes ici et je ne reviendrai pas sur toutes les questions que ce sujet pose.

En revanche, j’avoue n’avoir que peu de considération pour le genre d’article cité en lien (de la Revue du Web, donc). Qu’il soit au sujet d’Apple (très tendance depuis qques temps) ou d’un autre. L’auteur saisit une info au bond, n’en comprend pas la moitié, fait des comparaisons douteuses et tire des conclusions ne reposant sur rien ou presque. Je ne dis pas qu’il n’y a rien à dire, mais cet article n’apporte absolument rien, si ce n’est une bataille anti/pro-Apple dans les commentaires, ce qui n’a que peu d’intérêt.

Jusqu’à maintenant, Apple a sans doute permis à bien plus de personnes de réaliser facilement de petits films de leurs concerts que de les empêcher de filmer…

Article: The Early Edition, votre journal quotidien

Ben dites.

Désolé, mais je n’ai eu le temps de lire Cuk que maintenant.

Et j’apprends la nouvelle après tout le monde.

J’en suis désolé, je t’avais envoyé un email il y a quelques jours et je n’avais effectivement pas reçu de réponse; le planning n’étant pas encore fait pour la suite, et l’été étant souvent plus léger, je me suis dit que le moment n’était pas si mal choisi.

6ix, dis-nous au moins qu’il pourrait ne s’agir que d’un au revoir, pas d’un adieu !

Ce n’est certes pas un adieu! Comme vous l’avez remarqué, je suis depuis quelques temps moins présent sur le forum ou dans les commentaires, et d’arrêter la rédaction d’articles me redonne une certaine “liberté” par rapport au site. Mais je ne vais pas disparaître de la circulation pour autant. ;-)

Article: The Early Edition, votre journal quotidien

Encore un qui quitte le navire !

En effet. Pour ma part, j’ai désormais moins de temps qu’avant, et (sans doute part conséquent) également moins de motivation à la rédaction d’articles. Je préfère donc laisser ma place à de nouvelles personnes pleinement motivées. De plus, j’avoue également que le côté “technique” très présent il y a quelques temps encore était un des attraits que j’avais pour Cuk; cet aspect étant désormais plus léger, il pèse également dans ma décision.

Cette application ne s’apparente-t-elle pas à “Flipboard”

Disons que Flipboard joue également la carte de l’originalité, et je trouve cette app extrêmement bien faite. Après, la façon d’exposer le contenu est quelque peu différente, et ne conviendra pas forcément à tout le monde pour la lecture de nombreuses sources.

Article: La nouvelle stratégie de Nokia
6ix
, le 21.02.2011 à 09:15
[modifier]
Article: La nouvelle stratégie de Nokia

Pratiquement deux ans de transition, à ce stade, c’est long, très long. Apple, Google, RIM et HP n’attendront pas, eux. D’autant que le signal est désormais clair, venant de Nokia elle-même: Symbian ne rime plus à rien et va disparaître. Sauf que dans les mois à venir, Nokia n’aura rien de novateur à proposer…

Le gagnant dans l’histoire est dans doute Microsoft, qui voit arriver comme un cadeau des millions d’utilisateurs potentiels. Cela dit, pour eux le risque est que les autres constructeurs se détournent de leur Windows Phone 7, préférant rester “lié” à Google plutôt que de voir un concurrent de la taille de Nokia obtenir des privilèges de la part de Microsoft.

Pour celles et ceux qui comprennent l’anglais, voici deux articles intéressants sur le sujet, de Daniel Eran Dilger sur son blog Roughly Drafted: Zune 2: How Microsoft will slaughter Windows Phone 7 using Nokia et Microsoft’s Stephen Elop takeover of Nokia VS. NeXT’s Steve Jobs takeover of Apple

Article: Viber, pour des appels gratuits
6ix
, le 22.12.2010 à 19:32
[modifier]
Article: Viber, pour des appels gratuits

Permettre d’utiliser le carnet d’adresses, cela paraît bien normal. Toute la problématique est là: veut-on qqchose d’intégré et reprenant donc (dans ce cas) les contacts, ou devoir tout entrer à la main pour chaque application ?

Après, tout dépend évidemment de l’utilisation de ces données. Le but ici est simplement d’avoir accès à ses contacts rapidement; si des informations sont envoyées plus loin, là on peut se poser de sérieuses questions.

Article: Agendons…
6ix
, le 02.12.2010 à 21:49
[modifier]
Article: Agendons…

Calvetica a vraiment l’air bien vu toutes ces exclamations !

Mais deux petites choses :

Le troisième [Week Calendar] est très intéressant et plein de bonnes idées, mais alors qu’est-ce que l’interface est moche!

Moche ?!! Je la trouve justement plutôt bien foutue, une amélioration de l’app calendrier de base, certes, mais avec plus de possibilités, sobre et assez visuelle. Après je peux imaginer qu’avec un iPhone pré-4 la visibilité ne soit pas top…

Calvetica doit son nom à la police de caractère Helvetica utilisée pour l’affichage, dont les développeurs font un argument de vente.

C’est pas comme si Helvetica était la police par défaut du système… ! ;-)

Et sinon, l’application miCal n’a pas été citée, et à en croire les classements elle rencontre également un certain succès (je n’ai pas testé).

Article: Apple a bien changé, ses utilisateurs aussi

Effectivement, Apple change, les consommateurs Apple changent, l’informatique évolue… TTE le dit, l’ordinateur (dans le sens large) change (et vite), et il faut suivre.

Cela dit, Apple continue de susciter des réactions incroyables. Et j’aurais presque tendance à dire qu’il s’agit plutôt désormais de critiques envers Apple qu’une défense aveugle de ses “partisans”.

Pour vanter les produits Apple, plus besoins de ses utilisateurs, la marque se retrouve partout, sans même bouger le petit doigt. Par contre, que dire par exemple de la fabuleuse histoire des explosions de vitres en France ? Ou du problème d’antenne sur l’iPhone ?

Autre histoire soulevée et qui prête à sourire: les processeurs. En résumé: Apple nous a menti. Apple a son discours “à la Steve”, évidemment. Mais Apple n’est pas toute seule. Il y avait IBM/Motorola, il y a Intel. Et leurs produits aussi ont changé. Dire que le pentium était voué à l’échec n’avait rien d’un mensonge. Le power pc avait alors des qualités. Ce qui n’a pas empêché IBM de se planter avec le G5. Et Intel de revoir complètement ses gammes pour prendre une autre direction.

Au final, que ce soit maintenant ou avant, j’ai toujours l’impression qu’avec Apple on a droit aux extrêmes, et qu’il faut naviguer quelque part au milieu pour y trouver le vrai.

Article: iPhone Application List
6ix
, le 14.10.2010 à 08:28
[modifier]
Article: iPhone Application List

Pas mal, je ne connaissais pas, merci Fabien !

Comme méthode alternative à l’App Store, j’utilise de temps à autre les applications PandoraBox ou AppAdvice (qui a aussi un site complet), voire appvisor. PandoraBox permet de repérer facilement les applications momentanément gratuites ou à prix réduit, alors qu’AppAdevice fournit un travail rédactionnel. appvisor propose un filtre par région plutôt intéressant.

C’est sûr qu’avec la quantité de musique, films et applications, ça devient vite le bronx dans iTunes. En même temps, c’est pas évident de mettre en place quelque chose de vraiment classe, propre et facile d’accès. La principale difficulté (par rapport à la plupart des magasins online) est que très souvent, l’utilisateur ne sait pas ce qu’il veut, il espère simplement tomber sur un bon truc. L’idée de composer des filtres personnalisés (prix, langue, localité,…) en plus d’une simple recherche serait pas mal.

Article: Les premiers pas d’OS X (suite et fin)

Mac OS X et iOS vont fortement se rapprocher, voire fusionner, c’est certain, mais pas pour la prochaine version. N’allons pas trop vite. D’une part c’est un gros boulot, et d’autre part les ordinateurs de bureau ou portables ne sont pas encore “prêts”; le logiciel se doit d’accompagner le matériel. Mais ça viendra, voyons déjà ce qu’Apple nous prépare…

Article: Attachments menu et deux mots sur l’iOS 4.1

Pour ce qui est de iOS 4.1, après mise à jour et double reset (comme conseillé suite aux lenteurs de la 4.0), mon iPhone 3G (iPhone 4 en attente aussi chez Swisscom…) semble avoir retrouvé la réactivité qui était la sienne sous le système 3.x.

Plus que le système, j’ai l’impression que c’est le hardware qui montre ses limites, et là pas de miracle, le 3GS fait beaucoup mieux et le 4 semble être loin devant.

Article: Safari 5, et voilà les extensions !

J’ai testé les extensions de Safari le jour de leur annonce par MacGéné. Certaines sont intéressantes, néanmoins elles n’apportent rien de mieux pour bloquer la Pub par rapport à celles existantes.

Le plus, ce n’est pas forcément qu’une extension Safari fasse mieux que sur un autre navigateur (d’ailleurs AdBlock pour Safari a été repris de la version Chrome), c’est surtout de pouvoir bénéficier de ces “options” de manière native, comblant par là-même un des défauts majeurs de Safari.

Ce que je remarque à force, c’est que Safari n’est pas le meilleur sur tous les points – sur différents navigateurs je me dis “tiens ça c’est mieux ici” -, mais est vraiment un produit intégré au système, cohérent, ni trop lourd ni trop léger. On sent la touche Apple, ai-je envie de dire. Après, ça plaît ou non.

Sinon Fabien, j’imagine qu’avec la sortie de la galerie Apple cela poussera les développeurs à écrire leurs extensions pour Safari également, et je ne serais pas surpris de voir d’ici peu un catalogue relativement fourni.

Article: Des nouvelles des rédacteurs et… iOS 4?

Pas de problème pour la mise à jour sur mon iPhone 3G, mais j’avais connu qques frayeurs lors du passage à la version 3.

Avec cette version, on voit les limites du matériel; déjà que le 3GS semble bien plus fluide que le 3G à l’utilisation, j’attends vivement l’iPhone 4 !

J’ai d’abord été étonné, avec une impression de fluidité dans le scroll des pages d’applications ou au lancement/quittage d’applications.

Puis remarqué quelques lenteurs dans la navigation hiérarchique, typiquement dans l’applications Réglages. Après avoir désactivé Spotlight (que je n’utilise pas sur l’iPhone) et effectué 2 reset, ça me semble déjà mieux.

J’ai également essayé iBooks, et c’est effectivement l’horreur. De toute façon je ne compte pas lire de bouquin sur cet appareil (l’écran du dernier iPhone sera sûrement plus agréable, même si tout de même petit). On voit ici que tous les effets, comme le retournement de page fort sympathique, s’ils sont un régal sur l’iPad ou le dernier iPhone, ont l’effet contraire sur l’iPhone 3G.

Pas de miracle, mais je préfère voir des appareils récents qui deviennent vraiment agréables à utiliser quitte à limiter l’évolution des anciens modèles.

Article: Une proposition comme ça…
6ix
, le 20.06.2010 à 11:03
[modifier]
Article: Une proposition comme ça…

@Tom25 Surtout que c’est pas si évident d’aborder le sujet. Il y a ceux qui connaissent déjà. Il y a ceux qui aimeraient apprendre, mais pour cela il y a déjà foule de sites spécialisés. Il y a ceux qui n’en ont rien à carrer. …

Bref, pas simple. J’y ai déjà pensé, et je pense que l’idée serait alors plutôt d’expliquer les grandes étapes pour que Monsieur et Madame X puissent lancer Safari, de la conception à l’utilisation, sans forcément expliquer comment faire pour y arriver, mais plutôt qu’est-ce qu’il se passe.

En tout cas, ce serait toujours sympa si tu avais un bon article à placer ici ou là.

Article: iPhone, la poule aux oeufs d’or… mais pour qui ?

Je développe aussi pour l’iPhone, même si je n’ai pas (encore) d’application à mon nom.

Mais pour moi, la chose est claire: il est illusoire de se lancer sur ce marché en pensant s’en mettre plein les poches vite fait bien fait !

Je ne dis pas que c’est pas possible, mais pour cela il faut: – soit être arrivé tout au début quand il n’y avait pas déjà 20 apps qui faisaient la même chose – soit arriver sur un marché très spécifique, avec qqch de bien ficelé (genre les GPS à la TomTom ou Navigon) – soit réaliser une app géniale qui sera alors en vedette partout et se vendra en quantité – soit enchaîner les apps de sorte à en proposer une quantité tout en limitant le temps de développement

D’ailleurs j’imagine que la question se pose pour de nombreuses entreprises: faire une app dédiée en lien avec ses services ou logiciels, histoire d’être sur le marché, ok, mais qu’est-ce que cela va rapporter s’il faut mettre qqun dessus (qui connaisse la plate-forme en plus) pendant un moment alors que les prix sont bas ?

J’ai vécu ça dans l’entreprise où j’ai fait mon travail de Master, et finalement l’app que j’ai développée est proposée gratuitement, étant donné qu’elle n’a pas d’intérêt sans leur logiciel principal vendu… qques milliers de francs suisses !

Il n’est donc pas évident de tirer réellement son épingle du jeu en développant des applications mobiles.

Quant à l’attitude d’Apple, je dois dire que cela ne me choque pas plus que ça, même si bien sûr Jobs tient toujours un joli discours; il n’a pas tort (ex: les pubs actuelles sont vraiment chiantes), mais il “oublie” de mentionner l’intérêt d’Apple.

Apple a donc forcément un intérêt, mais je ne suis pas certain qu’il soit pécunier. L’iPhone en soi rapporte bien plus, et même s’ils gagnent qqchose sur la pub, leur but se trouve à mon avis bien plus dans la possibilité de garder un contrôle maximal sur tout l’environnement.

D’ailleurs, attendons de voir si iAds offre réellement un plus pour les développeurs.

Article: La 10.6.4 est disponible
6ix
, le 16.06.2010 à 08:42
[modifier]
Article: La 10.6.4 est disponible

Mais je dois dire que ce navigateur comme sérieusement à m’énerver. C’était déjà le cas en version 4 et version 3.

J’avais eu peur après l’installation de Safari 5, où un site sur deux restait inatteignable et Safari pataugeait avec les autres, quelque soit le nombre d’onglets.

Finalement après deux redémarrages tout est rentré dans l’ordre et depuis Safari est vraiment rapide.

Avec les extensions (bientôt proposées sur le site d’Apple mais que l’on trouve déjà ailleurs), Safari comble à mon avis son plus gros défaut et devient vraiment excellent.

A voir si Fabien va repasser à Safari… ? ;-)

Article: Lightroom et Safari? Plutôt Chrome… Mais pas vuvuzela

Scribe, il ne semble pas t’effleurer qu’on a suffisamment d’une vie pour multiplier les sources de réjouissance et qu’on peut, en une même journée, se réjouir d’un bon livre, d’un concert sur FM et d’un match de football entre amis. Les fanatiques du football me semblent aussi fanatiques que les fanatiques de Boulez, et j’aime un Finkielkraut qui peut citer dans une même phrase Platon et Makélélé.

Tout juste !

Article: Lightroom et Safari? Plutôt Chrome… Mais pas vuvuzela

Entre la vuvuzela qui fait un bruit d’enfer et des sportifs qui ne courrent plus après un ballon mais après des millions de francs, cela n’a plus trop d’intérêt…

Oui, je reproche au foot de n’être plus qu’un sport d’argent… Si l’on compare avec certains mondiaux précédents (94 par exemple) où le plaisir de jouer primait sur le pognon (vous vous souvenez, le gardien colombien, poil de carottes, qui se permettait de stopper des tirs en faisant des cabrioles)

Le parfait exemple en est d’ailleurs Leo Messi, piètre footballeur ne se donnant un tant soit peu qu’avec son club, sachant que cela rapporte nettement plus que de jouer avec la sélection nationale… ;-)

Plus sérieusement, on peut aimer le foot ou non, aimer les vuvuzela ou non, débattre sur les méfaits de tout ce brassage d’argent dans tous les sports de haut niveau dès qu’ils deviennent suivis, je ne pense pas que Messi a moins de plaisir que Ronaldinho, Maradona ou Pelé, ou encore que Federer et Nadal enchaînent les Grand Chelem pour le simple plaisir de gagner… de l’argent !

Mettre tout le monde dans le même panier est un peu facile.

Même si, en parlant de 94, j’attends de revoir un gardien porter les mêmes maillots que Jorge Campos !

Article: Un iPhone excitant, et quelques absences

Apple a fait ce que tout le monde espérait: frapper un grand coup ! iPhone 4 + iOS 4, ça va donner ! Et comme beaucoup, un petit changement à l’horizon avec le renouvellement d’abo fin septembre, en ce qui me concerne.

5’200 développeurs, 1’000 ingénieurs sur place, ça en fait du monde. Ne me dites pas qu’ils ne sont tous là que pour iOS 4.

Ben si. Il faut dire que d’un point de vue marché, l’iPhone est du pain béni pour les petits programmeurs. Il y a moyen de se faire de l’argent assez facilement… en tout cas beaucoup plus facilement que sur Mac.

L’OS mobile a une place prépondérante, mais Mac OS n’est complètement mis de côté non plus durant cette WWDC, plusieurs plages lui sont également réservées.

Et n’oublions pas que les deux OS reposent sur les mêmes fondations; tout ce qui concerne l’interface est effectivement différent, mais un intérêt pour iOS peut mener aussi à se tourner vers Mac OS.

Là, il y a un an, j’aurais dit que ça ne servirait à rien, c’est ce que je pensais de la boussole sur iPhone 3Gs. Mais j’ai vu comment les développeurs ont tiré parti de la chose. On imagine bien qu’ils en feront tout autant avec les nouveaux capteurs disponibles (proximité, lumière ambiante,….).

Les capteurs de proximité et lumière ambiante étaient déjà présents. ;-) C’est le gyroscope qui est nouveau, avec l’API CoreMotion, permettant d’obtenir directement et précisément le pitch, roll et yaw sans passer par l’accéléromètre.

Article: Et au niveau de l’iPhone, vous en êtes où?

Totalement égal tant que ça fait ce dont j’ai besoin c’est-à-dire pas grand-chose ;-)

Effectivement, vu comme ça ! ;-)

Mon commentaire était un poil provocant, mais réellement fondé d’après ce que je vois. Si l’on se contente de “peu”, c’est peut-être moins un problème, mais sinon la meilleure chose à faire serait de pouvoir tester, histoire de sentir vraiment la bête…

Article: Et au niveau de l’iPhone, vous en êtes où?

J’espère que la V4 sera un poil mieux (surtout au niveau de l’appareil photo / video), sinon y’a fort à parier que je vais switcher sur Android la semaine prochaine (par exemple sur un HTC Desire).

Pour que dans 5 mois tu nous dises que tu reviendras à l’iPhone ? ;-)

Sincèrement, je vois “régulièrement” ce phénomène: une critique envers l’iPhone impliquant le changement vers Android. Comme si parce que iPhone OS n’est pas parfait, Android l’est.

Parce que c’est sûr, plein de choses pourraient être améliorées sur l’iPhone. Et certaines choses sont peut-être même mieux sur Android. Mais il ne faut pas oublier qu’un autre appareil n’aura peut-être pas les mêmes qualités sur plein de choses qui fonctionnent bien sur l’iPhone.

Après bien sûr, chacun ses goûts, on peut tout à fait préférer Android ou autre, mais l’argument du “j’ai pas ce truc x sur mon iPhone, hop voilà Android” souvent un peu les yeux fermés renvoie au “oups, mon truc x est top sur Android, mais j’aimais mieux y et z sur l’iPhone”.

Article: Suite à l’article de vendredi
6ix
, le 31.05.2010 à 21:57
[modifier]
Article: Suite à l’article de vendredi

Je n’ai pas donné de liste dans le précédent article, et n’allongerai pas le nombre d’applications ici. Comme déjà mentionné, une telle liste dépend passablement du type d’utilisation.

Il y en a que j’utilise régulièrement tout simplement parce que je travaille avec (exemple en programmation, en photo, en vidéo, en traitement de texte, etc…).

D’autres qui sont le « quotidien multimédia » (Web, emails, musique, etc…).

D’autres encore sont tous les petits utilitaires que l’on aime parce qu’ils amènent quelque chose de plus dans l’utilisation de sa machine. Et c’est peut-être l’utilisation de ce genre de logiciels qu’il est le plus intéressant de comparer, histoire de découvrir quelques petites perles qui rendent les choses plus simples et plus agréables.

Article: Safari ? Chrome ? Que choisir ?
6ix
, le 27.05.2010 à 19:34
[modifier]
Article: Safari ? Chrome ? Que choisir ?

Je me pose un peu les mêmes questions que toi, Fabien: j’ai toujours apprécié Safari et trouvé Firefox lourd et non adapté au système, et depuis peu je garde un oeil sur Chrome. Franchement, il est bien ce navigateur, mais celui de mes rêves serait un mélange de Safari et Chrome.

Beaucoup de bons points sont attribués aux extensions (pareil avec Firefox d’ailleurs); c’est un manque pour Safari, mais en même temps, une fois la fonctionnalité implantée, elle vient d’Apple et est bien foutue.

Pour ce qui est de Google, Chrome est à mon avis un de leurs meilleures produits. J’attends de voir Chrome OS, mais j’ai pas un très bon a priori. Concernant Android, je rejoins assez jdmuys, plutôt que TTE.

Google est en train d’arroser le monde d’Android avec des releases qui se suivent les unes après les autres dans un rythme effréné alors qu’Apple sort une mise à jour par an

Mise à jour qui apportent quoi de significatif ? Franchement, pas énormément. Quand on voit ce qu’amène iPhone OS 4, ça vaut la peine. Tout ce que Google fait, c’est de fragmenter ses versions. Une bonne version par année permet aux développeurs de se mettre au diapason et côté utilisateurs, ce n’est pas un mal non plus de ne pas devoir mettre à jour son appareil tous les 3 mois pour qques changements.

Pire, toutes ces versions, bien que sorties officiellement par Google, ne sont pas forcément disponibles pour tout le monde ! Combien restent bloqués en 1.5 ou 1.6 à cause de leur opérateur ou constructeur ?

A mon avis, Apple doit garder sa ligne, tout en prenant bien soin de peaufiner et faire avancer son matériel et son logiciel. Inutile de vouloir courir après les innombrables modèles et version de Google.

Google joue sur son côté fun et léger, enchaînant les étapes dans tous les sens, mais pas sûr que ça mène vraiment au Nirvana; c’est sympa de créer à tout va, mais après il faut gérer, et Google n’a pas encore fait ses preuves là-dessus, contrairement à Apple qui gère plutôt bien tout son système.

Pour finir: combien de personnes passant à Android pour tel ou tel reproche contre l’iPhone reviennent ensuite…?

Article: MacBook Pro i7, ça commence bien…

Avoir un disque dur de grosse capacité (supérieur à 320 Gb) dans un portable (ou toute autre ordi) pour STOCKER des données (et non pas comme espace de travail) est stupide.

Tout dépend ce que l’on appel stocker, et je rejoins l’avis d’autres ici.

Ses films, ses photos RAW que l’on garde bien au chaud ou ses projets vidéos, on peut les mettre sur un disque externe (ou NAS) sans problème; un petit tour pour récupérer le film et c’est réglé.

Que dire de sa musique ou d’autres bibliothèques photos ? Je n’ai pas forcément toujours envie d’aller au bureau pour montrer une photo ou écouter ma musique. De plus, toutes ces données sont de plus en plus gérées par des programmes spécifiques (iTunes, iPhoto, …). Il est possible de définir des bibliothèques externes, mais se pose alors la question: ai-je toujours envie de connecter mon disque pour les retrouver ? Commencer à jongler avec plusieurs bibliothèques devient vite embêtant.

En bref, vu la taille des disques actuels, le plus simple me semble donc d’avoir son disque principal contenant tout ce que l’on veut avoir sous la main, une sauvegarde régulièrement mise à jour, et un disque dur externe (ou NAS) pour les “gros” fichiers peut utilisés.

Car au final, mieux vaut perdre 1h de plus en copiant un disque plus gros une fois par année que s’embêter chaque jour avec ses données disséminées ça et là.

Article: La révolution numérique
6ix
, le 05.05.2010 à 18:35
[modifier]
Article: La révolution numérique

Son application tourne sur Mac effectivement. Par contre je n’y connais pas grand-chose… par « application », elle veut sans doute parler de l’algorithme (et peut-être d’une sur-couche, ça je ne sais pas) qui permet de reconnaître une image. Cet algo est exactement le même que nous avons utilisé dans pour notre propre projet, bien que l’utilisation finale soit complètement différente. L’idée est de pouvoir reconnaître une image parmi un ensemble d’images connues; une fois que tu as reconnu l’image et que tu as la transformation exacte entre ton image photographiée et l’image modèle enregistrée, tu peux l’utiliser pour faire correspondre toutes sortes d’informations liées au modèle avec ta photo.