Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: JPO1
102 commentaires trouvés.
Article: Prizmo 3 pour iPad et iPhone: superbe!

Bonsoir à tous. Je viens d’acquérir Prizmo que j’ai installé sur mon iphone 4S. Plus d’une dizaine d’essais de reconnaissance de photographies de pages d’un roman des éditions de Minuit. Les résultats ressemblent à ceux que j’obtenais avec les tous premiers logiciels d’OCR : à frémir. Mais je n’ai peut-être pas tout compris. Dommage (pour moi).

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

Antidote et LaTeX.

Dans les documents comportant des expressions mathématiques en ligne l’analyse des phrases est déficiente : Antidote propose des majuscules, des pluriels ou des singuliers, des changements de mode qui n’ont pas lieu d’être, mais il se comporte comme un bon correcteur orthographique. Il n’analyse pas les mots dans les formules.

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

J’ai reçu le CD portant Antidote ce matin. J’ai pris le temps de l’installer ce midi. Et de le tester avec deux documents produits en LaTeX : – le premier, d’une trentaine de milliers de mots, ne contenant que du texte en français parsemé de mots en occitan et pouf le temps de lancer la vérification et c’était fait : pas de problème avec le code, formidable ; – le deuxième, 2 000 mots et 27 tableaux, Antidote révèle des faiblesses dans l’analyse des tableaux (& et \\ perturbent l’analyse ?) ; – le troisième composé d’appel à plusieurs fichiers montrent que Antidote n’est pas récursif lors du travail de correction, mais enfin je m’y attendais un peu.

Je ferai d’autres essais ce soir je pense avec un article comportant beaucoup de formules mathématiques, des listes etc

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

Pim m’a convaincu. Je viens de commander Antidote. Je vous ferai part des résultats des tests sur mes gros fichiers LaTeX, certains avec beaucoup de tableaux, de figures. Je prendrai un peu de temps pour les faire à réception de l’objet.

Pour Pim, je suis du même avis que Frank Pastor, Unicode simplifie grandement le travail de saisie. Pour un enseignant de physique je conseillerai de jeter un regard sur LuaLateX (articles de Franck Pastor sur cuk).

Article: Antidote 8… Et si je me mettais à LaTeX?

Merci pour la nouvelles François, je n’ai pas pu consulter cuk hier.

Je ne regarde pas la télé mais je suis un utilisateur de LaTeX. Avec l’âge je perds mes capacités orthographiques lorsque j’écris, par ailleurs j’ai du mal à corriger mes erreurs à l’écran (même si je reste un redoutable correcteur de textes imprimés, à condition que je ne les ai pas produits).

Aussi vais-je acquérir Antidote, dont j’ai lu le plus grand bien su cuk et l’essayer sur mes fichiers.

Cordialement à tous.

Article: On ne dit pas tanagra mais ton Nagra !

Merci pour cet article très clair. Il ravive en moi un souvenir de l’hiver 62-63. La veille de Noël j’ai passé un Nagra pour un ami entre la Suisse et la France en choisissant une nuit de neige et une petite douane. Cet ami y tenait vraiment beaucoup, et je voulais vraiment lui faire plaisir. Je comprends grâce à vous cette demande pressente. Les deux barrières douanières étaient levées et le douanier français a quitté le poste en titubant, il s’est affalé sur le capot de la voiture, s’est relevé et s’en est retourné. Ouf. C’est la seule fois où j’ai traversé cette frontière pendant cette période sans être contrôlé, mon âge faisait de moi un possible déserteur.

Article: L’erreur incroyable d’Apple sur ses nouveaux portables 2012

Merci pour cette discussion. Elle me remonte le moral. Elle me montre qu’au moins sur un point j’ai une chance incroyable.

15” Retina, 10.8.1, migration depuis mon MBP 17” et aucun problème. Je dois dire que je n’ai plus eu de problème avec les uc et les systèmes mac depuis les malheureux systèmes 7. Je n’ai jamais fait de clean install des mises à jours etc. La seule chose que je regrette est la gourmandise folle du 10.8 en RAM, mais elle est incomparablement plus faible que celle de Windows 7 version familiale. Ceci n’est pas une excuse.

Je regrette plus encore des faiblesses des applications Apple, dont Numbers.

Je ne suis pas un faire valoir de Apple.

Article: 10.8 et MacBook Pro Retina? Entente parfaite mais (un peu) chaude

Je n’ai pas de pb de surchauffe avec le Retina en 10.8, Quant à l’autonomie je n’ai pas fait de test avant le passage en 10.8 : j’allume mon mac à 07:00 et je dois le connecter au secteur vers 15:00. Il est vrai qu’en ce moment je ne pratique que du travail de bureau basique : tableur, bases de donnée, navigation web, LaTeX.

Je suis encore impressionné par la qualité de l’affichage. En particulier, en partage d’écran, je lis mieux le 27” du imac de gestion sur le retina que sur l’écran d’origine, bluffant.

Article: MacTeX 2012 est sorti
JPO1
, le 01.08.2012 à 19:39
[modifier]
Article: MacTeX 2012 est sorti

J’ai installé MacTeX 2012 sur mon nouveau PBP Retina sous Montain Lion. Cette nouvelle livraison de MacTeX est complètement compatible avec l’écran et l’os, merci aux développeurs, en particuliers de TeXshop.

Ça déménage, et les rendus écran aussi bien de la fenêtre texte que de la fenêtre pdf sont extrêmement lisibles. Le rendu pdf est de toute beauté, comme une impression offset sur un papier rare.

Article: Le Retina, ce n’est pas qu’une question de clarté

C’est rare un billet un dimanche.

J’ai acheté ce mac parce qu’il avait un écran Retina. Je n’ai pas été déçu.

Le visualisateur pdf et l’éditeur de TeXshop m’offrent des pages d’une lisibilité parfaite et le visualisateur des pages d’une beauté qui m’aide vraiment. Retina pour moi n’est pas un gadget mais un progrès réel dans l’affichage, il me serait difficile de revenir en arrière.

Je n’avais jamais utilisé le zoom, en suivant le billet de François j’en ai fait l’essai, le résultat est impressionnant.

Article: Ça y est, j’ai mon nouveau MacBook Pro Retina

Commandé le 22 de ce mois à notre revendeur (j’attendais de trouver un repreneur pour mon MBP) j’ai reçu le MBP Retina hier matin. Je l’avais commandé parce que, comme François, je lisais avec de plus en plus de difficulté sur l’écran pourtant très beau de mon MPB 17” de l’an passé, alors que la lecture des écrans de mon iphone ou ipad était aisée. Je sais que je dois être opéré de la cataracte, alors la qualité de lecture sur l’écran du MBP Retina repousse la date de cette opération, comme je l’espérais. Je vais faire une demande de remboursement de cet équipement à la sécurité sociale (française). Je travaille mieux sur cet écran que sur un 17”. Pas de problème de transfert d’un mac à l’autre (une heure pour 450 Go avec thunderbolt), pas de pb d’installation de ML (brutale, pas de clean install). La vitesse ne m’a pas ébouriffée, mon ancien MPB était une bête de course, et je n’ai pas eu de gros travaux à mettre en chantier. Pour l’instant je suis très content. Évidemment c’est une bête très très chère mais je ne regrette pas l’investissement.

Article: Et voilà le nouveau Mountain Lion

J’ai chargé Mountain Lion sur mon MBP sans précaution particulière, tout s’est bien passé. Environ six heures d’utilisation seulement. Pas de bug pour l’instant. Ce qui frappe : la réactivité du système.

Après avoir lu l’article de François j’ai essayé Safari, que j’avais abandonné depuis longtemps, j’ai été très agréablement surpris par la vélocité.

Je n’ai essayé aucune des nouveautés du système.

Comme d’habitude l’installation de ML sur les autres machines attendra.

Article: Le traitement de texte sur Mac : Y-a-t-il une solution idéale?

Expliquez moi:…

Je ne suis pas un expert comme je l’ai montré plus haut, mais je peux amener un élément de réponse : lorsque l’on écrit un article pour une revue on doit remettre tant de mots. Je n’ai jamais eu de difficultés lorsque je me soumettait à ce type de travail : c’était en américain.

Je n’ai jamais compté les mots d’un de mes écrits en français. Je viens de découvrir que je ne savais pas le faire. Et écrire un algorithme pour la langue française doit être assez éprouvant : sur un règlement des concours de la fonction publique (on doit y rendre un résumé en XXX mots) je lis « Chaque élément d’un mot composé compte pour un mot, à condition que cet élément constitue un mot en lui-même. Ainsi, « après-midi », « cerf-volant » et « grand-mère » comptent chacun pour deux mots, et « c’est-à-dire » compte pour quatre mots, comme « tout-à-l’égout ». En revanche, puisque « socio » n’existe jamais seul (son emploi comme abrégé de « sociologie » dans le langage courant ne compte pas), « socio-économique » compte pour un seul mot. »

Il faut pour le moins connaître la lite des mots qui sont des préfixes (comment les reconnaître ?)

Article: Le traitement de texte sur Mac : Y-a-t-il une solution idéale?

D’ailleurs, je laisse nos lecteurs nous indiquer les solutions de comptage de mots existantes sous LaTeX et si ces solutions comptent correctement!

J’utilise Compter les mots en LaTeX qui est en fait un moyen de compter les mots dans un pdf en passant par Aperçu. Mais je n’ai aucun moyen de vérifier la validité du comptage (voir mon message précédent). Par exemple le comptage des mots du texte suivant (tapé sous Texedit, passé au format texte et enregistré en pdf) ” – aujourd’hui a-t-il d’avant 70~% j’avais et avais-tu dans ce bric-à-brac compte-goutte celle-ci qu’à quatre-vingt-treize 93 !!!” avec la méthode cité retourne 17. La même méthode appliquée à l’article de Guillôme (copier-coller dans Textedit, enregistrer en pdf) retourne 2988.

Article: Humeur barbante je ne sais plus combien

Toujours sympathique et agréable à lire. Un de mes petits fils commence tout juste à se raser les poils follets sur ses lèvres et le menton, je vais lui conseiller la crème Palmolive. Le site signalé par Saluki est joyeux et je vais m’y pencher.

Quant à moi je me rase sans appliquer aucun produit avant ou après, sauf de l’eau, si elle est tiède c’est mieux mais froide elle fait l’affaire.

Mes rasoirs préférés ont été les sabres que mon épouse m’a fait abandonner lorsque notre premier enfant a su se déplacer. Je ne supporte pas la barbe.

Article: Camera Awesome: la photo Plus pour iPhone

Merci je en suis pas un photographe quoi que j’en ai. J’utilise mon Iphone pour prendre des photos techniques dans nos navires : travaux réalisés, anomalies etc. L’Iphone a remplacé les petits Minolta, hélas disparus, que j’avais toujours en poche. Les conditions de prise de vue sont parfois difficiles, et j’ai reconnu dans votre humeur les besoins que j’avais. Je vais charger cette application à l’instant.

Article: Wiki Offline: tout Wikipedia partout

Article très intéressant et commentaires bienvenus.

Dans l’entreprise dans laquelle je travaille nous utilisons Wikipedia aussi verse-t-elle son écot chaque année.

Nous n’avons jamais pris en défaut la qualité des articles, nous participons en ajoutant des informations, et une fois nous avons osé créer un article, fort court il est vrai.

En 2005-2006 la revue Nature a testé les qualités comparées de Wikipedia et de l’Universalis, uniquement sur les articles de sciences. Conclusion de l’étude : sur ces sujets les contenus de ces deux encyclopédie se valent.

Article: TomTom et mon Mac, ça fait trois, ou disons deux et demi

Merci François cette humeur tombe à pic pour moi. Je n’ai jamais utilisé de GPS, sauf en mer, pour voyager. Mes connaissances des lieux et une carte me suffisaient. Hélas les lieux changent trop vite maintenant pour que ma capacité de reconnaissance me soit utile. Je me perds dans des villes ou du périurbain, sur des routes, que je croyais connaître. Bref j’en ai conclu qu’il fallait que j’envisage d’utiliser un gps. J’ai du mal à admettre cette défaillance de mes capacités aussi ai-je tergiversé. J’allais me laisser convaincre qu’un tomtom était une solution acceptable. Je vais essayer Navigon et ou Waze sur ipad et ou iphone. Merci.

Article: Dessiner avec LaTeX (deuxième partie)

Comme flup j’utilise Tikz pour commenter des images en format pdf.

J’utilise aussi les deux packages pgfplots et pgfplotstable basée sur Tikz afin d’automatiser par des macros simples la production de tableaux et de graphes en partant de fichiers de données txt, avec une grande souplesse. Dans un rapport annuel une vingtaine de graphes et le double de tableaux sont des nombres vite atteints. Des données sur les 365 jours de l’année sont courantes dans mon métier, et pourtant tout cela est compilé avec rapidité. Avec ces outils à ma disposition j’ai abandonné Gnuplot, je n’ai à produire que des graphiques simples.

Il est vrai que j’ai toujours un faible pour postscript sans doute parce que j’ai appris à m’en servir très tôt, je trouve ce langage très « intelligent ». Mais pdf a pris le dessus et je ne sais pas programmer en pdf, aussi suis-je content que des programmeurs mettent gracieusement à ma disposition ces outils qui me facilitent le travail. Merci à tous.

J’attends avec impatience l’article sur Asymptote.

Article: Dessiner avec LaTeX (première partie)

Je suis comme flup bq%flup%. j’attends avec impatience la suite, consacrée à Tikz (que j’utilise chichement) %%

Quant à l’utilisation de LaTeX pur l’édition hors sciences lourdes en ce début d’année j’ai lu le livre de Vladimir Pozner, Les États-Désunis, Lux éditeur, 2009 Lux éditeur

J’ai été surpris par la qualité de l’objet, du respect des règles typographiques, de l’équilibre des pages, de la qualité du dessins des caractères. En lisant la dernière page j’ai compris : composé avec LaTeX par Sébastien Mengin et Claude Rioux edilibre (le lien que Franck Pastor a introduit dans le commentaire 12 renvoie à un article de Sébastien Mengin.

Article: Excel et VBA, version 2011, suite

Bonjour. Humeur très instructive, merci.

Je n’utilise plus Excel depuis que nous avons de bons tableurs basiques qui lisent ou importent et exportent des fichiers Excel ce qui me permet de communiquer avec mon environnement Exceliste. Actuellement sous les tableurs que j’utilise je ne programme pas, je n’utilise que les fonctions de base. Et je regrette l’absence de noms pour les plages de cellules, que l’on ne trouve que sous les tableurs qui miment Excel, dommage.

J’ai arrêté de programmer dans les tableurs depuis la disparition, dans le milieu des années 90, de Wingz « le tableur de rêve » publié par Informix. Écrit en Hyperscript, un langage lui-même écrit en Hyperscript, un très beau langage de programmation. On pouvait tout, tout, reprogrammer à sa convenance et dans mes souvenirs un langage « bug free ». Par ailleurs des tableaux « infinis » et des performances décoiffantes sur le traitement des très gros tableaux. Ces performances je ne les ai jamais retrouvées sous aucun des autres tableurs, même avec nos machines actuelles.

Trop d’expériences malheureuses avec Microsoft, c’est une société dans laquelle je ne peux plus avoir confiance, depuis fort longtemps.

Article: Bon ben j’ai migré. Ça n’a pas été tout seul mais j’ai migré

Bonjour

merci pour cet article et les références qui l’accompagnent et celle donnée par NightAngel.

Pour l’instant je n’ai mis à jour que deux mbp, un iphone 4 et un ipad 2. J’ai dû faire ça à une heure favorable : pas d’ennui.

Par contre je n’ai pas compris la philosophie générale du projet, aussi cet article et les réactions suscitées sont-ils les bienvenus.

J’ai essayé flux photo, il m’a fallu quelques essais pour y arriver, et c’est vrai que c’est bluffant.

Article: TimeMachine (et le système) sont-ils si sûr? Pas certain…

J’ai essayé une migration des données d’un MacBook Pro sous snow Léopard à un MBP sous Lion : la migration s’est bien passée sauf que les paramètres des comptes (en particulier de Mail) et les données des comptes utilisateurs n’ont pas été copiées d’un mac à l’autre. J’attends ce we pour effectuer un autre essai, après mise à jour de Lion.

Je ne m’attendais pas à ça, et je n’ai pas envie de ressaisir tous numéros de série des serveurs de base de données et autres applications. On dirait vraiment que le problème vient de Lion.

Ce matin je vais m’empresser de vérifier les sauvegardes de ma machine au bureau. Merci François d’avoir attiré notre attention sur ce problème insupportable.

Article: MacTeX 2011 est sorti
JPO1
, le 11.08.2011 à 07:08
[modifier]
Article: MacTeX 2011 est sorti

Merci pour l’indication du patch et d’avoir attiré mon attention sur Biber.

Sur ma machine Texshop-64 est une bombe, les temps de compilation sont infimes. Sous les anciennes versions les temps de compilation ne me gênaient pas, ils étaient des temps de réflexion. J’ai donc dû changer mes habitudes, légèrement changer.

Cela dit, merci de nous faire partager ta passion pour LaTeX!!

pour moi LaTeX n’est pas une passion mais un choix : le choix d’un outil pour rédiger les documents à produire et pour obtenir des sorties pdf ou papier qui satisfassent une passion, celle d’obtenir des documents impeccables.

Article: Le Lion n’est pas mort ce soir, il a retrouvé Rosetta !

Je connais une entreprise qui tourne encore sous système 9 avec des machines ayant plus de 10 ans (disques durs changés tous les trois ans), le dirigeant ne souhaite pas faire reprendre le développement de son logiciel de gestion et sa base de données, alors on peut vivre longtemps sous Snow Leopard.

Parmi les logiciels développés pour l’entreprise l’un tourne sous Lion sans modification, un autre a nécessité une recompilation, seul le plus ancien (développé en 1989) nécessitera une réécriture de certaines parties du code, ce qui accessoirement le débarrassera de quelques scories. En attendant les postes qui doivent utiliser ce logiciel resteront sous Snow Leopard, sans dommage.

J’utilise Lion depuis sa mise à disposition sur ma machine, et j’en suis très content, ce que j’apprécie surtout est la réactivité du couple machine-système. Je n’utilise guère, encore, les nouveautés du système. Je n’ai pas de problème d’instabilité.

J’ai souhaité essayé la virtualisation afin de faire tourner le logiciel ancien de l’entreprise sur ma machine, ça ne marche pas pour l’instant. Quand j’aurai un peu de temps je suivrai les conseils de dpesch. Ce n’est pas un gros problème : les quelques fois où ce logiciel m’est utile je l’utilise sur un autre poste grâce au partage d’écran.

Article: Quelques mots sur mon nouveau MacBook Pro 2011

correction de mise en page de ma précédente contribution

François Cuneo

Je dois dire que les performances du nouveau sont bien supérieures au précédent.

sous Snow Leopard c’était déjà impressionnant, en particulier le temps de démarrage était divisé par trois par rapport au MBP 2010. Sous Lion c’est encore plus époustouflant : temps de démarrage divisé encore par 2.

J’ai écrit à un ami, en parlant des compilations que j’effectue tous les jours : « te rappelles-tu de l’impression que nous avions ressentis lorsque nous avions assisté à des compilations de programmes en Pascal accomplies avec Turbo Pascal chez cet Américain sur la plage de Carnon ? Même sensation là. Par contre ça reste suffisamment lent pour rester un temps de réflexion. »

l’autonomie est assez catastrophique.

L’autonomie de mon MBP reste supérieure à celle du précédent, qui était déjà bien plaisante. Je travaille plus de 5 h sans me préoccuper de charge.

Article: Quelques mots sur mon nouveau MacBook Pro 2011

D’abord, ce MacBook Pro 15 chauffe énormément

Je me suis offert un MBP 17” 2011 4Go, disque SSD. Il s’est mis à chauffer après l’installation de Lion. C’est lors de cette installation que j’ai réalisé que ce MBP avait un ventilateur dans le ventre, sous Snow Leopard je ne l’avais jamais entendu. J’en conclus que cette surchauffe est dû au système d’exploitation.

Je dois dire que les performances du nouveau sont bien supérieures au précédent. %% sous Snow Leopard c’était déjà impressionnant, en particulier le temps de démarrage était divisé par trois par rapport au MBP 2010. Sous Lion c’est encore plus époustouflant : temps de démarrage divisé encore par 2.

J’ai écrit à un ami, en parlant des compilations que j’effectue tous les jours : « te rappelles-tu de l’impression que nous avions ressentis lorsque nous avions assisté à des compilations de programmes en Pascal accomplies avec Turbo Pascal chez cet Américain sur la plage de Carnon ? Même sensation là. Par contre ça reste suffisamment lent pour rester un temps de réflexion. »

bq%François Cuneo%. l’autonomie est assez catastrophique.

L’autonomie de mon MBP reste supérieure à celle du précédent, qui était déjà bien plaisante. Je travaille plus de 5 h sans me préoccuper de charge.

Mon alimentation 60W que j’ai en permanence au salon ne suffit plus à recharger la machine 2011

Là non plus je n’ai pas de problème, j’utilise indifféremment le chargeur livré avec l’uc ou un vieux chargeur acheté il y a quelques années.

Le problème viendrait-il du disque dur ? d’une application ?

Article: C’est le temps du roi des félins

Suite du précédent envoyé lors d’une mauvaise manipulation.

ce n’est pas qu’une impression donc : au quotidien un démarrage passe de 15” pour Snow Leopard (sur MacBook Pro 2011), ce qui m’avait déjà impressionné, à 6” avec Lion. Le temps de compilation d’un document LaTeX qui avait été rendue très rapide par le nouveau matériel a été ramené à trois secondes etc. Assez curieusement ce sont les applications comme Numbers qui ont le moins profitées de ces accélérations.

Je n’installerai pas encore cette version sur les machines de l’entreprise : certains de nos outils de productions sont incompatibles. J’ai perdu de vieux compagnons qui avait résistés à toutes les mises à jours.

Tant pis, comme François j’aime cette version du système malgré le travail que sa mise en place nous promet pour cet hiver. Pas question de faire ça en pleine saison pour nous.

Article: XeLaTeX et LuaLaTeX, suite et fin : fontes mathématiques OpenType

bonjour je viens de lire rapidement votre article.

Vous avez résolu un problème que je rencontrais dans le essais de LuaLaTeX : une erreur lorsque j’utilisais $:$ pour écrire les heures comme 09:00. Unicode-math vient de me permettre cette écriture.

Merci ps : si j’ai le temps je commenterai l’écriture des mathématiques

Article: iPad: à la recherche d’échanges faciles

Bonjour

je surveille l’évolution de l’ipad et de son os. Je pense que la tablette en général est l’avenir de beaucoup d’applications. Comme tablette l’ipad est la plus réactive que j’ai essayée, la qualité des images est irréprochable.

Pour l’instant j’ai acheté personnellement une tablette pour l’expérimenter et surtout pour que ma mère (93 ans) puisse regarder des photos, des films, des séries et lire ses mails (l’utilisation de la tablette est encore trop complexe pour elle, nous lui montrons, nous lui faisons lire). À part cela cet ipad 1 est utilisé pour le scrabble avec le Robert, par mes petits enfants pour jouer et regarder la télé essentiellement, quelques jeux.

L’entreprise a acheté un ipad pour son équipe de développeurs afin qu’ils étudient la possibilité de faire fonctionner nos bases de données sur cet objet. Nous pensons à d’autres utilisations commerciales.

Nous espérons une évolution de l’ios.

Pour l’instant l’ipad 1 ou 2 reste un objet sans grande utilité, même si nous en sentons l’intérêt.

Article: LuaLaTeX, le futur de LaTeX ?
JPO1
, le 08.06.2011 à 15:53
[modifier]
Article: LuaLaTeX, le futur de LaTeX ?

Évidemment après avoir lu Franck Pastor dès que j’ai eu un moment j’ai essayé de rentrer du code lua dans LuaLaTeX en utilisant le package luacode, un morceau de code classique, une fonction qui calcule le n-ième nombre de Fibonacci, récursivement, placé dans l’environnement luacode, puis pour afficher un résultat appel de la fonction dans la macro \directlua en utilisant tex.sprint.

Jusqu’à 35 les temps de compilation sont inférieurs à 3 s, après c’est nettement plus long.

Cet essai pompeux n’est rien en lui-même mais comme Lua est un langage proche de ceux que je connais (essentiellement des lisp, plus spécialement Scheme) alors que j’ai toujours eu du mal avec la programmation en TeX, par manque de temps pour en apprendre les concepts, j’ai déjà des idées sur ce que je vais tenter avec LuaTeX.

Dans une utilisation de tous les jours on n’a évidemment pas besoin de tout cela.

\begin{luacode}
   function fib(number)
      if number <= 1 then
            return 1
      end
      return ((fib(number-2))+fib((number-1)))
   end

\end{luacode}

\directlua{
tex.sprint(fib(35))
}

Edit de Franck : je me suis permis d’éditer ton commentaire en ajoutant les commandes textile nécessaires pour mieux faire apparaître ton code ci-dessus. Merci pour cet exemple !

Article: LuaLaTeX, le futur de LaTeX ?
JPO1
, le 08.06.2011 à 09:17
[modifier]
Article: LuaLaTeX, le futur de LaTeX ?

Merci à Franck Pastor dont les articles m’ont incité à sortir de mes habitudes LaTeX pour essayer XeLaTeX et ensuite LuaLaTeX.

LuaLaTex me semble beaucoup plus rapide en compilation que LaTeX et XeLaTeX, sur de gros fichiers (250 pages avec images, graphiques, tableaux), mais je n’ai pas pris la peine de faire des mesures.

Par contre le package microtype a des effets étonnants sur l’alignement optique. Ils dépendent fortement de la fonte utilisée, le résultat n’est jamais bon et il peut-être catastrophique avec des retraits en fin de lignes terminées par un signe de ponctuation. L’aspect est parfois étrangement sinueux.

Je n’ai pas encore essayé la programmation en Lua.

LuaLaTeX est certainement un programme à suivre de près.

Article: LaTeX à l’ère Unicode : XeLaTeX

Chacun des articles de Franck Pastor m’encourage à faire des essais.

À la suite de celui-là j’ai essayé LuaLaTeX sur le corps d’un document que j’avais compilé avec XeLaTeX. L’objectif était d’en comparer les sorties bien sûr.

Je suis déçu par LuaLaTeX : en fait de protrusion les signes de ponctuations se retrouvent en retrait de l’alignement droit, alors qu’avec XeLaTeX il se trouvent en alignement parfait (ce qui est loin d’être parfait justement). À part cela le codage de LuaLaTeX m’a paru plus simple que celui de XeLaTeX—on sait que l’appréciation de simplicité est personnelle.

Article: LaTeX à l’ère Unicode : XeLaTeX

J’ai commencé à utiliser XeLaTeX après avoir lu l’article de Franck Pastor de 2008 cité dans son texte.

Au début j’ai été très gêné par l’absence de la protrusion. Pour certains travaux je revenais à pdfLaTeX. Et puis les avantages et les facilités de XeLaTeX l’ont emporté.

J’espère que XeLaTeX avancera dans le traitement de la microtypographie. De ce coté là la dernière version n’a rien changé. Alors LuaTeX ? j’attends l’article de Franck Pastor sur ce sujet avant d’essayer.

Merci encore pour vos articles éclairants.

Article: MacTeX 2010 est sorti
JPO1
, le 13.10.2010 à 22:22
[modifier]
Article: MacTeX 2010 est sorti

Bonsoir à tous.

La semaine passée j’ai vu le titre de la contribution de Franck Pastor sana avoir le temps de la lire et donc d’y contribuer. Je m’aperçois ce soir que la discussion continue.

La croyant finie voici le contenu du mail que je viens d’envoyer à l’auteur :

« Bonsoir

je n’ai pas eu le temps de participer aux commentaire sur votre contribution du 7.

J’ai installé MacTeX 2010 pratiquement dès sa mise à disposition et après un nettoyage des préférences je me régale avec TeXShop. Ce qui tombe bien car depuis je rédige un (très) volumineux rapport.

J’ai découvert grâce à votre contribution « Nouveau selon la papeterie… » qui me sera très utile.

Je peux dire aussi que la compilation est infiniment plus rapide dans ces nouvelles version (sur mon MacBook Pro i7, 8Go) un plaisir non négligeable lorsque l’on recompile plus de 400 pages.

Quant à la microtypographie avec XeLaTeX je n’en ia pas remarqué la présence, hélas.

J’attends avec impatience vos articles à venir. »

Pour résumer ces nouvelles versions ne m’apporte que du bonheur, merci, merci aux développeurs.

Pour répondre à François Cuneo : chacun a le droit de choisir les outils qui lui conviennent, on voit souvent la complexité là où git le manque de pratique. Ceci dit dans l’entreprise que je dirige je suis le seul à utiliser LaTeX, tous les autres utilisent Pages, cela ne nuis en rien à la collaboration et au travail.