Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: jdmuys
130 commentaires trouvés.
Article: 3 jours avec iOS 7
jdmuys
, le 14.06.2013 à 06:50
[modifier]
Article: 3 jours avec iOS 7

Oui autonomie totalement en baisse, attention! Mais c’est totalement normal. Aucune optimisation de consommation n’a encore été opérée.

Et si la stabilité est correcte, elle est encore loin d’être parfaite. J’ai eu plusieurs plantages depuis lundi.

A réserver aux développeurs quand même. Ne vous précipitez pas

Article: AppleTV et Ethernet, un mauvais mariage ?

Apple TV 3rd gen et Mac: tout le monde est branché Ethernet. Résultat: zéro problem.

Modem? quel modem? Je ne comprends pas cette histoire de modem. Mon réseau Ethernet passe par un concentrateur (hub dans la langue de Molière, mais en fait un switch gigabit). Aucun modem dans l’histoire. La connectivité WAN est assuré via une Freebox connectée au même switch

Article: J’ai planté MacOSX 10.8.2, et alors?

Pour ma part, j’ai acheté 5 cartes mémoires 8GO qui me servent de systèmes bootables. C’est tout petit, ça va (relativement) vite, c’est facile à faire, ça coute une poignée de cacahuètes. Dessus: Snow Leopard, Snow Leopard Server, Lion, Mountain Lion. Et la dernière pour tout et rien (genre DOS pour mettre à jour le firmware de mon Crucial M4, Linux, ce qu’on veut).

C’est plus une sorte d’assurance qu’autre chose car je les utilise rarement. Mais vu leur encombrement, elles ne me quittent jamais.

Article: Prizmo 2: pour capturer du texte de partout

J’ai testé avec la version de démonstration sur ma petite ligne mathématique ci-dessus, via l’OCR “copie d’écran”, après avoir zoomé assez fort.

Résultat: zéro. La cata totale. Voici ce qu’il reconnaît:

Par ••••••, j’ai besoin d’une sortie “au kilomètre” de qualité (pour des sources de •••••••), y compris dans la reconnaissance de lettres grecques, la presence ••••••••• et d’exposant, des symboles mathématiques, et la reconnaissance du plus grand •••••• possible de glyphes Unicode. Par exemple: lim f(x) = { ~ v ER÷\{O}, 3a•÷, vx¢, Ix – al <– a ~ If(x) – {I <– E Ou en chimie, reconnaître mmol.L-1 (•••• “-1” en exposant).

Noter que les “••••” ne sont pas des problèmes, mais simplement le symptôme des limitations de la version démo.

Joker pour les exposants aussi: mon commentaire Cuk n’ayant pas d’exposant. Sauf le ”+” en exposant de ℝ, reconnu comme “÷” sans être en exposant. Donc assez mauvais signe.

Donc pour les glyphes “spéciaux”, Prizmo n’apporte aucune amélioration par rapport à ReadIris 11: on en est toujours à des performances inutilisables. Mais bon… c’est clair que c’est un problème difficile. Pour le reste, ce logiciel semble en effet assez sympa, et bien mieux conçu que ReadIris. J’hésite encore, mais il se pourrait bien que je l’achète malgré son inadéquation sur mes documents scientifiques.

Article: Prizmo 2: pour capturer du texte de partout

A la disparition d’Omnipage, j’avais acheté ReadIris 11, et avait été profondément déçu, à la fois par la médiocre qualité technique du logiciel, par son ergonomie insuffisante (restons charitable), et par les pratiques détestables de l’éditeur en matière de mise à jour.

Ces points se sont-ils améliorés dans les versions plus récentes?

La plupart du temps. je ne souhaite pas conserver la mise en page du document original en sortie de l’OCR, car dans ces cas là, mon logiciel de scan fait un boulot acceptable en produisant un PDF double couche.

Par contre, j’ai besoin d’une sortie “au kilomètre” de qualité (pour des sources de qualité), y compris dans la reconnaissance de lettres grecques, la présence d’indices et d’exposant, des symboles mathématiques, et la reconnaissance du plus grand nombre possible de glyphes Unicode. Par exemple:

lim f(x) = ℓ ⇔ ∀ ε∈ℝ⁺∖{0}, ∃α∈ℝ⁺, ∀x∈ℂ, |x – a| ≤ α ⇒ |f(x) – ℓ| ≤ ε

Ou en chimie, reconnaître mmol.L-1 (avec “-1” en exposant).

Que donne Prizmo sur ce genre de texte?

Article: Ca y est ! J’ai enfin un Mac Moche, Bruyant et Instable !

On ne parle que d’informatique et de bidouille technique, le tout dans la bonne humeur. Je trouve cela fou que l’on puisse s’emballer pour si peu!

Si seulement tu avais parlé seulement de bidouille technique, alors d’accord avec toi. Le hackintosh est très intéressant pour le côté hack, pour le côté ludique, pour le côté instructif. Le problème c’est que justement tu as cherché à trouver des justifications morales à la chose. La pente est très glissante. l’articulation logique que tu as mise en avant pour justifier le piratage d’un oeuf peut de la même manière justifier le piratage d’un boeuf. Ou pire.

Article: Ca y est ! J’ai enfin un Mac Moche, Bruyant et Instable !

Holà, Bijou!… Faut se calmer, jdmuys! Je connais d’anciens Mac qui bootent sous Linux et des PC sous OSX! Faut bien rigoler un peu!

Il faut bien rigoler un peu? La dernière fois que j’ai entendu cette défense, il s’agissait de harcèlement sexuel. Es-tu bien sûr de que “il faut bien rigoler un peu” soit une bonne justification?

Et puis la politique commerciale de ma marque d’ordinateur favorite commence à me les briser menues, à moi aussi, et je le dis : le Mac n’est plus ce qu’il était! Ça ne mérite plus l’investissement!!

Je partage ton avis sur la politique d’Apple à bien des égards, et pourtant je ne considère pas que cela puisse justifier des actes immoraux, même légaux.

Article: Ca y est ! J’ai enfin un Mac Moche, Bruyant et Instable !

Comme le précise Guillôme, si c’est légal dans un pays, Apple, n’a rien à dire, sauf à décider de ne plus vendre. Mais comme le fric n’a rien à voir avec la morale…

Donc tu fais aussi partie de la majorité ici qui pense que si c’est légal, alors c’est moral?

C’est bizarre, quand parfois Cuk publie un article sur la mondialisation (par exemple), je me souviens (vaguement certes), que beaucoup de commentaires critiquaient le côté moral de certaines choses légales. Mais il ne devait pas s’agir des mêmes commentateurs.

Article: Ca y est ! J’ai enfin un Mac Moche, Bruyant et Instable !

Ici, on parle de matériel acheté et d’une licence Os X achetée en parfaite légalité.

Donc si c’est légal c’est moral.

J’ai encore plus la nausée que ce matin.

mais quel rapport avec le vol en supermarché

Parce que avec ce genre de logique, tu justifies tout ce que tu veux. Je n’ai peut-être pas été assez caricatural pour faire passer mon message. J’aurais dû faire l’analogie avec, je ne sais pas moi, un génocide? un viol?

Ton articule pue sérieusement. On comprend bien entre les lignes que tu sais parfaitement que ce que tu décris est abject, mais tu cherches à te réfugier derrière des prétextes fallacieux pour t’en laver les mains.

Et si vraiment je dois clairement écrire les choses, alors OUI chaque hackintosh porte tort commercialement à Apple. Le fait que ce soit quantitativement négligeable n’est pas une justification. Ni le fait que tu ne veux pas te contenter des solutions dont tu as les moyens.

Et enfin, c’est un abus de la politique de prix d’Apple. Si Apple vend MacOS X si peu cher, penses-tu vraiment que c’est parce que il n’a pas coûté si cher que ça à Apple. Le modèle de prix d’Apple c’est de faire payer sa R&D sur Mac OS X par les ventes de matériel. L’acheter à ce prix, en venant ensuite la bouche en cœur dire que c’est légal, c’est du parasitisme pur et simple.

Maintenant j’ai carrément envie de vomir. Non pour le hackintosh en soi, mais pour les contorsions que tu fais pour te donner bonne conscience. Et si je me trompe et que tu as vraiment bonne conscience, alors là je commence à avoir peur. Littéralement.

Article: Ca y est ! J’ai enfin un Mac Moche, Bruyant et Instable !

Les informations communiquées dans cette humeur vous sont données à titre purement informatif et technique. Il ne s’agit en aucun cas d’une incitation à ne pas acheter du matériel Apple ou à installer Mac Os X sur un ordinateur non Apple.

Ben voyons. Je te mets la kalashnikov dans la main et je te droppe devant la banque et je te remets les plans du système d’alarme, mais si tu fais un hold up, c’est pas de ma faute hein?

Je ne pense donc pas que ceux qui n’achètent pas un ordinateur Mac représentent un danger commercial pour Apple […] car cette catégorie de personnes sont vraisemblablement des gens qui n’ont pas les moyens d’acheter un Mac Pro et qui n’auraient pu se satisfaire d’un iMac ou d’un Mac Mini

C’est vrai. Moi j’ai piqué ma chaîne HiFi et mon grille pain au supermarché, mais je ne pense pas que ceux qui ne paient pas leur électro ménager représentent un danger commercial pour Carrefour, car cette catégorie de personnes sont vraisemblablement des gens qui n’ont pas les moyens d’acheter ces appareils et qui n’auraient pu se satisfaire de leur ancienne chaîne ou de pain pas grillé.

(au passage, “car” dénote une articulation logique. J’aimerais qu’on m’explique en quoi la conclusion découle de la prémisse).

Néanmoins, une licence commerciale n’a pas forcément force de loi et, selon votre pays, vous pouvez être autorisé à légalement …

Et voilà le blanc seing.

J’ai la nausée ce matin tiens.

Article: Merci et bravo Lightroom version 4.1 finale!

Le JPEG dit “8 bits” utilise 8 bits par composants. Il y a 3 composantes (Y, Cb, Cr), ce qui fait que 24 bits sont utilisés pour représenter la couleur, soit 16 millions de couleurs possibles en JPEG. Il est possible d’aller plus loin, mais on obtient alors des images que peu de logiciels sont capables de lire.

Une autre limitation de JPEG est que les images sont limitées à 65536 pixels dans les deux dimensions. Cette limite commence à être un problème pour certains usages comme l’astronomie.

L’article de Wikipedia que tu cites ne mentionne pas une limitation à 256 couleurs (sauf erreur de ma part, je l’ai lu en diagonale). Ma lecture de la description de l’algorithme de compression tel que présenté ailleurs (y compris sur l’article anglais de Wikipedia) ne corrobore pas une telle limitation.

Enfin, “extraordinary claims require extraordinary evidence” et une limitation de JPEG à 256 couleurs est totalement extraterrestre.

Note: la présence d’un profil de couleur est un indice supplémentaire, mais cette présence est optionnelle.

Article: Un bien joli « nouvel iPad »

“je serais curieux de connaitre les raisons chez Apple qui les ont poussé a se dire “oh, ca ralentit un peu les iPad 1, mais c’est pas grave”. Ce n’est pas ce que j’attends d’Apple.”

Peut-être qu’une machine qui a 256MB de RAM ne peut pas toujours avoir les mêmes performances qu’une autre qui en a 1GB. Sans parler des ressources CPU/GPU.

Article: Un bien joli « nouvel iPad »

“Ca ne gene personne qu’un ipad, qui n’a que 2 ans, ne soit deja plus fluide au niveau de l’interface?”

Ca ne gêne pas parce que c’est faux. Ton iPad à précisément les mêmes performances que quand tu l’as acheté ±10^-∞. “Ah mais” me diras-tu “j’ai installé iOS vXX et c’est plus lent.” Mais tu n’as pas acheté ton iPad pour y faire tourner une version de iOS qui n’existait pas. Si tu y installais la version d’alors tu retrouverais pile-poil le même niveau de performance. La possibilité que Apple t’offres d’y ajouter des fonctionnalités absentes de l’offre initiale est un bonus énorme rarement offerte en dehors de l’informatique (et même dans l’informatique, rarement offert sur les appareils sous Android). Supposer que Apple fait exprès de réduire les performances sur les appareils de la génération précédente ne résiste pas à l’analyse.

“Le 3 étant juste un intermédiaire pour introduire l’écran Rétina. Accrocheur “marketingnement” parlant, mais peu important fonctionnellement.”

Généralisation abusive. Pour moi c’est un point majeurissime. Tout dépend des usages. Le mien est en grande partie la consultation de documents. Dont acte.

“Je reste en iPad1 que j’utilise surtout pour la cartographie marine, qui est plus que précise sans écran Rétina”

C’est évidemment incorrect. Ou alors je ne comprends pas le sens de cette phrase. Car si on l’extrapole, on pourrait réduire la résolution de l’iPad d’un facteur 2, 4, 8… pour avoir une cartographie marine de plus en plus précise. La cartographie marine est aussi l’une des utilisations essentielles de mon iPad. Le nouvel iPad a le potentiel d’être plus utile là aussi, avec des images plus précises, et des performances meilleures.

Article: AppleTV, seulement un « loisir » ?

Mes films sont pour la plupart en H264 dans des container MP4. Leur origine est soit la Freebox directement sans recompression (pour les chaines qui diffusent en H264) ou la Freebox via une recompression par Handbrake (pour les chaines qui diffusent en MPEG2).

Mon problème provient du fait que ma vidéothèque occupe un grand nombre de disques. Dans un premier temps, il semble impossible à iTunes par exemple de faire du “spanning” (que sa bibliothèque soit à cheval sur plusieurs volumes). On peut encore penser résoudre cela avec un gros RAID 0, mais outre le risque que cela fait prendre, cette solution ne permet pas l’expansion à des disques supplémentaires quand la vidéothèque atteint sa taille. En pratique, il devient irréaliste d’exiger que tous les disques de la vidéothèque soient en ligne simultanément.

Une idée de solution?

Article: AppleTV, seulement un « loisir » ?

Je viens d’acheter le dernier Apple TV (le 1080p). Ce qui m’a décidé? Le Airplay mirroring avec Snow Leopard pour faire mes présentations Keynote sans fil. Pour le reste, c’est vrai que ça marche bien, mais mon Mac mini avec eyeTV/Plex fait plus ou moins la même chose. Même la Freebox a à peu près tout. AppleTV reste le plus simple d’utilisation cependant.

Mais je souffre encore d’un vrai problème: mes films tiennent sur 4 disques dur de 2 et 3 TO. Comment gérer cela avec iTunes/AppleTV?

Article: Mon iPad s’appelle « Voyager »!

J’ai commencé mon apprentissage de la voile de croisière à l’âge de 17 ans dans les années 1970 avec l’école de voile des Glénans. A cette époque là, on n’avait que du kerdane pour s’éclairer à bord et on apprenait à godiller. Depuis lors, j’ai suivi tout le cursus des glénans, et je navigue un peu partout. J’ai grandi avec la règle cras, je trace mes sommes vectorielles sur la carte, je sais faire un point par arcs capables, je trace une abaque graphique de marées en 3 minutes, etc… Avance rapide en 2009: depuis lors, mon principal outil de navigation est l’iPhone, largement complété par l’iPad.

Mon logiciel: Navionics, pour des raisons de coûts. L’autre logiciel demande l’achat des cartes séparément à un tarif exorbitant.

Navionics remplit 95% de mes usages en navigation. Est-il suffisamment complet? Que nenni! Il ne sait pas suivre une route par exemple. Mais tant pis. Est-il totalement stable? Non. Cela lui arrive de planter. Mais ce n’est pas bien grave: on le relance et 10s après, on est reparti. Le marin qui dépendrait de 10s de disponibilité d’un appareil pour sa sécurité a bien d’autres soucis à se faire que de choisir un logiciel de navigation.

Pour ma part, en fonction des conditions, c’est soit l’iPhone, soit l’iPad qui est sorti, ou peut-être aucun. Souvent les deux. Ils font la joie de l’équipage moins techniquement compétent, en particulier les enfants qui veulent toujours savoir quand on arrive.

Bien entendu, ma route (mes routes devrais-je dire) sont toujours préparées à l’avance puis entrées dans les deux appareils. Si les deux machines devaient passer par dessus bord, je suis prêt à passer instantanément en mode tradition, compas de relèvement et tutti quanti. Je sais en permanence ou je suis, avec ou sans eux, avec une précision qui dépend de la distance du plus proche danger. Quitte à passer au pilotage.

Pour moi, malgré ses limitations qui me font souvent rager, et malgré une politique tarifaire un peu désagréable, Navionics pour iOS a grandement ajouté au plaisir de la navigation en me libérant de beaucoup des ses contraintes techniques la majorité du temps.

iPad et iPhone en navigation c’est maintenant et (presque) tout le temps.

Article: Le scrabble sur l’iPad
jdmuys
, le 30.08.2011 à 02:40
[modifier]
Article: Le scrabble sur l’iPad

Oui j’utilise cette application et je suis plutôt déçu: des mots valides non reconnus (j’ai trouvé “loyer” ou “fruits”) sans possibilité de correction, pas de possibilité de gérer une base de parties en cours, pas d’échange de partie avec d’autre, pas de saisie possible de partie publiée, pas de possibilité de saisir ses propres tirages, pas d’intégration Game Center…

Les graphiques sont un peu tape à l’oeil avec des animations gratuites qui n’apportent rien. L’ergonomie est perfectible, avec des difficultés à réordonner les lettres sur le chevalet. Le mode jeu en réseau avec chevalet virtuel est une catastrophe ergonomique. Il manque une possibilité de poser l’iPad à plat comme un vrai plateau de jeu avec visualisation optionnelle de tous les chevalets sur iPad/iPhone.

Ah! et pas de gestion du temps non plus…

Bref, une édition bien décevante.

Article: En courtes vacances, pour découvrir le nouveau félin

Je suis sous Lion à 100% depuis plusieurs semaines, et je trouve que dans l’ensemble, Lion est nettement en progrès par rapport à Snow Leopard, malgré quelques détails désagréable (mentionnés ici).

En particulier, je voudrais souligner à quel point le défilement naturel est vraiment, vraiment plus naturel que le défilement inversé de Snow Leopard. Alors oui, j’ai eu du mal à m’y adapter: une petite semaine je dirais. Mais je ne voudrais pour rien revenir en arrière. A tel point que sur la machine qui me reste sous Snow Leopard, j’ai également activé ce défilement naturel (plusieurs utilitaires proposent cela, j’ai Better Touch Tool).

Dans l’ensemble, Lion contribue avec le défilement naturel, les gestes multi-touch, mission control, la nouvelle gestion de “enregistrer” et de “quitter”, et de “éteindre”… à réduire la distance cognitive entre l’utilisateur et l’ordinateur. Cette distance reste plus grande qu’avec un iPad, mais l’amélioration est significative par rapport à Snow Leopard.

Pour l’utilisateur, Lion est une bien plus importante amélioration par rapport à Snow Leopard que Snow Leopard ne l’a été par rapport à Leopard, ou Léopard par rapport à Tiger.

Article: La dérive d’Apple semble bien réelle

S’il fallait s’étrangler à chaque brevet inquiétant ou scandaleux, on n’aurait plus beaucoup de temps pour respirer.

Apple dépose tous les brevets qu’il peut à tour de bras. L’objectif est l’immense jeu de bras de fer legalo/comercio/technologique dans l’industrie.

Spécifiquement ici, ce brevet prévoit de capter des signaux en infrarouge. Il suffirait d’un filtre à 10 centimes placé devant l’objectif pour contourner cette barrière dérisoire.

Les signaux inquiétants pour nos libertés sont légion. Ici c’est une petite fumée. Il y a pas si loin des incendies qui font rage, à commencer par la loi Hadopi en France, dont les journalistes se sont bien gardés de rapporter que l’ONU l’a condamnée comme attentatoire aux libertés fondamentales.

Article: Orange … amère
jdmuys
, le 12.01.2011 à 13:09
[modifier]
Article: Orange … amère

J’ai eu a faire face à Orange dans une affaire dont le côté kafkaien est comparable à la tienne.

En fin de compte, j’ai attaqué France Telecom devant le tribunal de proximité, et ai obtenu 3000 € de dommages et intérêts que FT m’a réglés rubis sur l’ongle.

Bien entendu, je suis maintenant chez Free.

Article: MacTeX 2010 est sorti
jdmuys
, le 11.10.2010 à 02:13
[modifier]
Article: MacTeX 2010 est sorti

Au fait une petite question générale sur la famille _TeX:

Permet-elle l’édition de formules et équations chimiques de réactions?

Mon besoin en équations mathématiques est plutôt léger, et les outils de type MathType me suffisent malgré leur inélégance.

Par contre, je ne connais rien pour inclure dans mes textes des formules chimiques dès lors qu’elles contiennent des choses comme des formules développées, et surtout des représentations de Cram et des projections de Haworth.

Les équations chimiques contiennent aussi des symboles particuliers comme par exemple la présence de précipité qui sont peu aisés à représenter.

Alors je me débrouille avec des outils de dessins généralistes, mais c’est pénible.

_TeX propose-t-il des solutions pour cela?

Article: Protectionnisme et nouvelle économie

1- pensez-vous que la nouvelle économie, quelle qu’elle soit, peut créer autant d’emplois que ceux transférés par la mondialisation des marchés?

C’est une fausse dichotomie. C’est aussi absurde de penser que le travail est un gateau qui peut se partager.

2- seriez-vous prêt à supporter politiquement par votre vote une initiative de protectionnisme à l’échelle européenne (Suisse incluse)?

Certainement pas

Article: iPhone, la poule aux oeufs d’or… mais pour qui ?

Fabien,

Je développe aussi pour iPhone iPad et je dois dire que je n’ai rien trouvé dans ton papier avec quoi je sois d’accord. Je suis carrément d’avis diamétralement opposé sur tout ce que tu soulèves.

Alors c’est facile à dire sans argumenter, mais j’ai une grosse flemme.

Disons que ce commentaire suffira pour montrer que ton avis ne fait pas l’unanimité, loin s’en faut.

Maintenant, si tu penses tout ce que tu écris, vote avec ton portefeuille: il y a Android de l’autre côté de la rue.

Article: Safari ? Chrome ? Que choisir ?

To The End:

Peut-être que Android va massacrer Apple. Mais je n’y crois pas. Il y a des différences fondamentales entre la situation d’aujourd’hui et celle d’antan qui rendent une transposition hasardeuse. Voici un peu en vrac trois éléments à l’appui :

– Les ventes Android dépassent les ventes d’Apple aux USA. En y regardant de plus près, on se rend compte de deux choses: d’abord l’exclusivité AT&T dessert Apple et augmente artificiellement les ventes de Android par T-Mobile et Verizon. Ceci est corroboré par l’absence de cette tendance aux USA. Ensuite on trouve maintenant des téléphones sous Android pour 0,01$ (1 cent de dollar). Apple n’a pas de tel produit d’appel (mouais :-)). Et un téléphone vendu à 0,01$ ne témoigne en rien de la réelle popularité de la plateforme. Alors peut-être que en dépit de ces caveat emptor Android taille réellement des croupières à Apple. J’ai un sérieux doute.

– la multiplication des machines sous Android pourrait fort bien avoir l’effet inverse que celui que tu crains. En effet, l’expérience passée montre que cela devient ensuite la lotterie pour savoir si tel ou tel téléphone est compatible avec telle ou telle application, voire même avec une mise à jour d’Android. Cela est amplifié par le choix hasardeux de nombreux constructeurs d’”améliorer” l’interface d’Android en la remplaçant par la leur. Microsoft avait été confronté à une situation similaire dans les années 80 et n’avait pu la résoudre qu’en standardisant la plateforme matérielle supportée (on a alors commencé à voir les connecteurs codés par couleur). Google ne l’a pas fait, et il n’est même pas sûr qu’ils puissent le faire avec Android open source.

– la plateforme a cessé d’être propriétaire. C’est maintenant le web. Même si Google gagne, Apple ne perd pas. Autrement dit, l’effet d’entrainement de l’acteur majoritaire est beaucoup moins fort. C’est ce qui permet à Android de monter si vite, et c’est aussi ce qui permettra à Apple de rester élevé même s’‘il passe derrière.

Article: Quid de l’impact futur de l’iPad ?

Le seul point sur lequel je suis en désaccord est un détail: je suis convaincu que l’iPad tuera le Kindle.

Dire que l’iPad est un “Kindle killer” suggère que c’est un objectif d’Apple de tuer le Kindle avec l’iPad. Je ne pense pas que ce soit le cas. Ce que je pense c’est que l’iPad ne laissera au Kindle qu’une place minime sur le paysage hi-tech.

Le gros problème du Kindle est qu’il ne peut réellement servir qu’à une seule chose: lire des livres statiques en N&B. Autrement dit, des bouquins à l’ancienne, en encore, pratiquement sans illustrations. Cela, il le fait mieux que l’iPad. Mais l’iPad fait tout le reste tellement mieux, y compris la lecture des livres avec de la couleur, et des futurs livres “Harry Potter” dans lesquels les illustrations pourront être animées.

Et bien sûr touuuuuuuut le reste.

Donc je ne vois plus pour le Kindle qu’une place de peau de chagrin. Une niche totalement marginale.

Mon analyse ne concerne que les Kindle tels qu’ils existent aujourd’hui. Evidemment, Amazon peut faire évoluer le Kindle. Pourtant, je ne suis pas certain que Amazon cherche à vraiment le faire. Le business d’Amazon, ce n’est pas le Kindle, mais les livres. Ils ont potentiellement davantage à craindre d’Apple en tant que concurrent sur le contenu que sur le matériel.

Article: Un antivirus, oui ou non?
jdmuys
, le 05.02.2010 à 16:03
[modifier]
Article: Un antivirus, oui ou non?

Je trouve l’interface graphique des produits Intego effroyable. Tout non standard, du clinquant gratuit sans aucune justification fonctionnelle, un ratio information/surface d’écran lamentable sans aucun bénéfice de lisibilité. Même des boutons noirs écrits en blanc!

Beurk. Ca me donne mal au coeur. Vite, un anti-virus!

Ceci étant dit, le grand total des virus pour Mac étant de zéro, il ne reste que les virus Microsoft Office à gérer. Donc avec iWork, zéro problème. (Open Office peut être aussi, mais je n’ai pas regardé).

Article: J’ai testé pour vous le livre électronique

Bon pour reparler du sujet…

– n’oublions quand même pas le grand papa des projet de livres gratuits: le projet Gutemberg.

– Le Nook permet de prêter un livre électronique. Ca n’est qu’un début, insuffisant, mais ça commence à bouger.

Pour ma part, je suis utilisateur de livres électroniques (et de magazines), mais pas au prix de compromis comme le DRM.

Je remarque que de nombreux éditeurs américains publient leurs livres en PDF sans DRM (au moins les éditeurs de livres informatiques).

Je contraste également Scientific American auquel on peut s’abonner en PDF sans DRM, et Voiles et Voiliers par exemple, qui a une offre qu’ils osent appeler “Grande Croisière” ou un truc comme ça, mais qui oblige à rester en ligne et impose l’usage d’un logiciel lecteur qu’on ne peut décrire qu’en cinq lettres.

Enfin pour l’anecdote, j’ai lu lors d’un récent long voyage en avion un livre de 800 pages entièrement sur la version iPhone de Kindle (que je pratique depuis des mois, bien avant la sortie officielle de Kindle en Europe).

Et le papier dans tout ça? Je reconnais son attrait, mais je dois me rendre a l’évidence: je n’ai pas de lecteur électronique dédié, et le papier est en voie de disparition dans mes usages.

Article: Snow Leopard et les scanners, c’est presque le top

Je pratique maintenant le scan systématique de tous mes papiers depuis plusieurs années.

Je suis passé de Omnipage X au logiciel d’AGFA pour mon Snapscan 1212u, qui marchait encore sous Leopard, mais a rendu l’âme sous Snow, aux logiciels Canon de mon LiDE 600. Ceux-ci sont corrects, bien que d’allure très désagréablement “Windows”. Leur principal avantage est effectivement de scanner en PDF image ET caractères via un OCR d’assez bonne facture. Je possède également VueScan que j’apprécie bien que je trouve son interface trop “brute”.

J’ai aussi acheté, un peu sous l’influence du test de François – puis beaucoup regretté d’avoir acheté – ReadIris Pro 11.

J’ai essayé, longuement et avec beaucoup de bonne volonté, d’utiliser réellement ce logiciel.

Et bien je déconseille formellement ReadIris pour un ensemble de raisons. En voici quelques unes:

– Aucune transparence de la société. Jamais de mise à jour, difficulté pharaonique d’avoir un support quelconque.

– Quand il y a eu une mise à jour, ça a été la croix et la bannière pour l’obtenir: aucune notification, MaJ pas dispo en téléchargement, il a fallu envoyer une copie de la facture pour l’obtenir.

– Interface conçue pour emmerder l’utilisateur. Par exemple, si on veut intervertir l’ordre de scan de deux zones, il faut refaire l’ordonnancement de TOUTES les zones. Et si on se trompe, on recommence à zéro

– Qualité de l’OCR très médiocre. Même sur des scans de bonne qualité, énormément d’erreurs. Aucune reconnaissance des exposants ou des indices, ne parlons même pas des caractères grecs ou spéciaux.

Pref une merde payée 99€, donc autant par la fenêtre.

Maintenant ils m’envoient des pubs pour acheter la version 12: aucun tarif de MaJ. Il faut payer plein pot.

Désolé je passe mon tour.

Article: Le SmallImage de Fabien est de retour

Bon, je présente mes excuses à Fabien pour mon premier commentaire.

Je reconnais bien évidemment que développer un logiciel quel qu’il soit pour le fournir gratuitement mérite le respect, quelles que soient les compétences mises en oeuvre.

Donc chapeau pour ça.

Ceci étant dit, il reste incorrect de prétendre que “Apple à complètement supprimé les composants Cocoa-Java de Snow Leopard, sans prévenir et sans crier gare”.

Bien sûr, je ne pense pas que l’auteur de cette affirmation savait qu’elle était fausse. Mais il reste de bon aloi de vérifier une affirmation avant de la publier.

Du plus:

Je répète ce que j’ai dit : une fonction ou un API passe par quatre étapes:

1. supported 2. deprecated 3. obsolete 4. suppressed

Ceci n’engage que son auteur, et certainement pas Apple qui n’a jamais procédé ainsi.

Article: L’égalité entre femmes et hommes ?

Il s’agit peut être seulement de la belle Helvétie, mais en France, un homme peut prendre le nom de sa femme. Je me suis marié en 1985 et je l’ai fait.

En fait on ne “prend” jamais le nom de son conjoint. On en “fait usage”. Son nom, on ne peut [presque] jamais le changer. C’est vrai (et habituel) des femmes. Mais rien ne l’interdit pour les hommes, même si c’est inhabituel. Or ce qui n’est pas interdit est autorisé.

J’ai donc porté le nom de ma femme pendant des années, par respect pour elle. Et puis nous avons divorcé, et je me suis fait maltraiter comme jamais. Parce que je suis un homme.

Article: SRS iWow 3.0 et iTunes devient plus riche, même sur un MacBook

Il faut bien dire que les méthodes de type Lempel Ziv ne sont pas applicables à la musique. Pour la musique il y a aussi des méthodes sans perte. La plus connue est probablement FLAC . iTunes propose la sienne. Elles permettent en gros de gagner un facteur 2 en taille.

La nécessité de compresser devient moins pressante de jour en jour. Déjà, il devient possible de s’en abstenir avec un gros disque dur à la maison. Bientôt, on peut imaginer ne plus en avoir besoin sur un portable, et un jour cette nécessité disparaitra même pour les mobiles et les baladeurs.

Au passage, j’ai acheté la MaJ de SRS iWow 3.0 pour $5.00 par MacUpdate. Non que je l’utilise, mais un peu comme au poker, quand on paie “pour voir”

Article: SRS iWow 3.0 et iTunes devient plus riche, même sur un MacBook

1- J’ai eu l’occasion d’entendre des enregistrements échantillonés à 192KhZ, soit presque 5 fois “mieux” qu’un CD; le résultat donnait un “modelé” sonore incomparable

Pour être certain que ce n’est pas du “wishful thinking”, il faudrait une étude sérieuse de cela. Une telle étude a-t-elle déjà été conduite? Pour qu’elle soit significative, il y a au moins deux conditions:

– quantitative: un nombre d’écoutes et d’auditeurs suffisant (au moins 30, et de préférence un peu plus)

– qualitative: absence de biais, et au minimum, en double aveugle.

Si une telle étude existe, ça m’intéresse grandement.