Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: ysengrain
1816 commentaires trouvés.
Article: La dernière page d’un livre de 15 ans se tourne ce jour (mise à jour avec un film résumant l’âme de Cuk.ch)

Une citation d’un grand auteur, ça fait toujours bien. Alors je vais citer le plus grand des plus grands.
Gaston la Gaffe : « m’enfin …»

Et puis souvenez-vous le dernier dessin de la dernière planche du dernier Gaston. Gaston et Mademoiselle Jeanne sont dans une capsule satellite et Mademoiselle Jeanne dit: « Monsieur Gaston qu’est-ce que vous faites ? »
François je te dis : « mais François qu’est-ce que tu fais ? »

Article: USB-C: Méfiance, méfiance
ysengrain
, le 24.02.2017 à 10:35
[modifier]
Article: USB-C: Méfiance, méfiance

Je ne suis pas un expert de la chose, mais il me parait que le chef de projet de ce nouveau MBP est schizophrène.
En effet, la mantra Apple, par rapport à la concurrence a longtemps été « simple ».
Avec le nouveau MBP, cette mantra n’est plus du tout respectée.
J’ai le sentiment que si Steve Jobs était encore là, ce fatras n’aurait pas eu droit de cité.

J’ai vu un dock aux grandes possibilités d’extension ici

Article: XIII sur l’iPad, c’est bien

À propos d’iPad grand modèle:
Mac G en parle ici
Et sur urbanbike, l’ami Jean Christophe Courte en a parlé en de très nombreuses occasions.

Sans doute conçu au départ comme un objet de lecture de contenu, iOS fait de plus en plus le grand écart entre les capacités de l’iPad et le Mac qu’Apple ne veut pas cannibaliser.
µMou n’a pas d’état d’âme avec la Surface.

Article: L’iPhone est mort. Vive l’iPhone

Un iPhone 3G d’abord, suivi de quelques semaines de celui de ma chère et tendre.
Un 4S a succédé, lourd par rapport au 3, mais tellement tout …
Ma chère et tendre avait aussi franchi ce pas, puis a demandé à revenir au 3G: « la sensation de douceur courbe en main » avait elle précisé.
Donc achat d’un 3 ème 3G, dont ma petite fille ainée a hérité: elle fait des envieux dans la cour du collège: « whaouh !! il est collector !! » entend on.
En Août 2014, le bouton M/A de mon 4S reste coincé. Ça ne me dérangeait pas plus que ça, mais impossible de faire des copies d’écran.
J’ai donc acheté un 5S que j’ai toujours. Je regarde le SE sans plus d’intérêt que ça: quoi de neuf sinon la rapidité dont je n’ai pas besoin.
Un 6S+, peut être.

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

@Tom 25: bien sûr que si que nous avons publié notre travail.
Notre application a fonctionné dans 7 services hospitaliers et cliniques.
Notre installation est partie à la benne après que nos successeurs n’aientt pas jugé bon d’en extraire le contenu (30 ans de dossier) et de se contenter de tout reprendre à zéro avec une nouvelle application dont j’ai parlé. Je rappelle si besoin l’obligation légale de conserver les dossiers des patients pendant une durée de 30 ans.
J’avais aussi été désigné au sein d’une équipe qui devait jeter les bases d’un dossier commun de néphrologie. Cette tentative a capoté sans que j’en connaisse la raison.

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

Décidément, tu n’as pas su me lire.
Ce que tu décris est le résultat de décisions d’ignares ayant obtenu un budget pour acheter des ordinateurs et des applications avec pour but de surveiller la consommation médicale.

Nous, O…r et moi, voulions ne pas nous noyer et emmener nos patients par le fond. C’est ce que nous avons fait. Personne, je dis bien personne ne nous a jamais rien imposé. Quand est arrivée la T2A et son codage maléfique, nous avons programmé l’adaptation.
Lors de l’accréditation, les 3 experts ont noté la particulière efficacité de notre gestion médicale sans déroger aux obligations administratives.

Pour ce que tu décris des secrétariats pavés de dossier à coder, je ne peux qu’être d’accord. Notre secrétaire n’a jamais connu ça.

Au fait, PG en médecine interne est il toujours de ce monde ?

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

@ Resistant:
Collègue,

Mon pseudonyme date de mon enfance, à un âge où le codage et le classement catégoriel n’existaient pas. Dont acte.
Et bien oui, Seigneur Resistant, je crois avoir pu améliorer la qualité des soins prodigués, et ce pour plusieurs raisons.
Au début de ma carrière, la discipline n’était pas pédiatrique – ça te dit, ce mot ? – mais néonatale.
Il a fallu tout construire.
La médecine de ces patients en survie grâce à un appareillage, je parle des insuffisants rénaux chroniques, nécessitait une observation plus que très attentive, une réflexion de chaque instant, et un apprentissage constant – ne serait ce que pour les prescriptions médicamenteuses.
Notre but, mon associé et moi n’a jamais été autre, le soin, le soin et encore le soin. J’ai montré combien, par un seul exemple, même à La Mecque de la néphrologie, un des grands prêtres n’y comprenait rien lui même.
Aux heures des débuts de nos travaux, l’EHESP n’avait même pas encore germé dans les neurones des fonctionnaires des ministères.
J’ai aussi indiqué à quel point je trouvais scandaleux la tenue actuelle des dossiers, foutoir immonde d’une poubelle de données inextricables qui nuisent aux patients.
Le codage ? nous l’avions automatisé, à la notable exception des hospitalisés: impossible.

les bonnes habitudes de la bonne vieille « observation » logiquement structurée, lisiblement rédigée, retraçant le véritable « parcours de soins » et le restituant dans sa réalité humaine, s’étaient largement perdues. 

Oui, tu as raison, collègue, avant c’était mieux.

Je te rejoins sur les ARS, peuplées de mononeuronaux dont la seule préoccupation est la logique comptable. le patient, rien à battre.
Je suis aussi heureux d’avoir quitté ce monde d’hypocrisie.
Quant à ton exemple de senior codant et ne soignant pas, parce qu’incapable de discerner l’important, j’espère qu’il a été lourdement condamné pour connerie professionnelle.
Jamais je ne me suis cru « Seigneur » à la notable différence des dysorthographiques qui l’écrivaient « Saigneur ».
Et bien non, je n’ai pas perdu mon âme, Resistant aigri.
Pas du tout confraternellement.

PS: Resistant, tu n’es pas obligé de lire ce qui suit.
Je déteste avoir eu à écrire ce que je viens d’écrire: une sorte de règlement de compte avec un commentateur qui n’a pas saisi ce que nous avons fait … pour mon dernier billet.
Heureusement que pendant 15 ans, ça n’a pas été comme ça. Ah… les boules puantes.

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

@ Zallag: tu penses bien que Watson avait été abondamment nourri de données structurées; mais ton Watson face à un médecin n’ayant accès qu’au bazar déstructuré auquel il est habitué, sûr qu’il gagne.
Je ne veux absolument pas dire que l’exercice médical ne passera pas dans le futur par l’IA, hein ?

@bobi: Aujourd’hui, médecin qu’il s’agisse d’un service hospitalier, d’une clinique d’un cabinet … la pression de toutes parts est tellement énorme qu’il ne reste pas de temps pour se consacrer à la réflexion nécessaire. O…r et moi avons arrêté de réfléchir/programmer pour plusieurs raisons que j’ai déjà exposées. Une, non citée est l’avénement du système de paiement des services, appelé en France la T2A où tout doit être codé. Et ça prend un temps énorme, parce qu’on ne peut le faire que quand on a la conclusion du dossier … que l’on a … que 2 à 3 mois … plus tard quand la secrétaire peut trouver le temps de le saisir … après qu’un médecin lui ait transmis des données.

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

@ bobi, et tous: je crois que c’est un véritable serpent de mer.
J’ai eu à connaitre de façon assez proche du fonctionnement de 2 services médicaux et 1 de chirurgie au CHU de la grande ville proche.
Pas de dossier informatisé: il y a toujours le cahier à la couverture beige claire et légèrement cartonnée dans laquelle on ajoute les feuilles. Les médecins y écrivent une chronologie approximative. Il y a 52 ans, quand je suis entré dans un service pour la première fois, c’était déjà comme ça. Aucun changement.
Les infirmières relèvent les constantes stockées sur des portables sans que je sache la destination des données.
L’imagerie est entièrement et exclusivement accessible par informatique.
Quand je vois qu’il faut 2 à 3 MOIS pour qu’un compte rendu d’hospitalisation ou une synthèse soit accessible… je pleure

@ Zallag: je ne connais pas le CHUV de Lausanne, mais ne vaut il pas mieux passer du temps à analyser des images, ou des résultats d’examens – si c’est accessible – plutôt que de fouiller un fatras inextricable au lit du patient, sans avoir de capacité de synthèse ?

Article: O….r, (2) et ultra-trail médico-informatique

@ Ange: ce n’est pas le fait que notre installation soit partie à la benne qui m’a déplu. C’est le fait que nos successeurs, médecins, aient fait le choix de s’asseoir sur 30 années de dossiers médicaux, classés, structurés, pour reprendre du « papier ».
Sont ils vraiment médecins ? soignants ?

J’observe bon nombre de commentaires relatifs aux merveilles que HP avait su mettre à notre disposition. Je possède toujours la mienne qui va sur ses 40 ans, toujours fonctionnelle, avec des piles. Malheureusement, on ne trouve plus les accus rechargeables seuls capables de faire fonctionner le lecteur de cartes magnétiques.
@skyroller01: excellente remarque à propos du clavier et cette sensation unique.

@ Sirensis: thanks for flowers. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris.
@Aigle4: non, non, ça n’a pas été un marathon, mais vraiment un ultra trail

Encore merci à tous les cukiens de leur participations. Ensemble, c’est tout.

Article: Fortissimo
ysengrain
, le 23.01.2017 à 01:07
[modifier]
Article: Fortissimo

Avant toute chose, il n’y a qu’une femme qui puisse écrire de cette manière ce qui est renouvelé à chaque fois et pourtant, souvent, déjà si connu.

Oserais-je dévoiler que j’ai déjà dégusté un plateau d’huîtres avec Madame Poppins. Et surtout, ne vous précipitez pas sur des conclusions actives.

Article: Thermo de Withings
ysengrain
, le 21.01.2017 à 12:24
[modifier]
Article: Thermo de Withings

Tu veux dire que, en cas maladie avec fièvre, le suivi de la température à domicile est inutile?

Non bien sûr. Mais a t on toujours besoin d’un Hasselblad ? Ici, un thermomètre basique suffit bien.
Je ne comprends pas l’intérêt à complexifier une tâche simplissime, basique à souhait, surtout à domicile.

Dans mon service, nous avons eu un thermomètre auriculaire enregistreur. En 4 ‘, les températures de tous les patients étaient enregistrées. Seulement, au décours, les réattribuer … Le commercial est reparti avec son thermomètre … dans l’oreille !!

Article: Thermo de Withings
ysengrain
, le 21.01.2017 à 11:23
[modifier]
Article: Thermo de Withings

Toute cette profusion autour des « instruments » médicaux connectés me parait hystérique et fumeuse.
Je n’y adjoins pas l’enregistrement de la glycémie pour la surveillance d’un diabète, parce qu’il y a un enjeu très lourd.
L’enregistrement de la pression artérielle est sujette à caution: ce relevé pour être validé doit se réaliser dans des conditions très précises qui ne sont pas respectées en « ambulatoire » par tout un chacun.
Le poids ? pourquoi pas. Je me pèse tous les jours depuis … pas b’zoin d’une bascule connectée: rien à faire.
La température … je pouffe.

Article: Mezzo piano
ysengrain
, le 09.01.2017 à 11:12
[modifier]
Article: Mezzo piano

En vous lisant, mes ami(e)s, je trouve que vous allez vite en besogne.
Le billet de Madame Poppins me parait bien moins explicite que vos pensées, que vous me pardonnerez, je vous prie, je qualifierais de binaires.

Que faites vous de cette délicieuse période de la séduction qui se tend, se tend … jusqu’au désir. Et arrivé à ce point, pourquoi ne pas faire durer encore, un peu, beaucoup … afin de rester dans ce délicieux moment.

C’est sur ce point, me semble t il que le contenu du billet de MP est très fort.

Article: Alors, l’iPod, c’est fini? Par Lucas Salini

Cet article doit être rangé dans le rayon Cukopedia !! bravo.

Tout un chacun connait ma position maintes fois défendue contre le contenu des iPod: la musique y est compressée.
En voiture cependant les conditions d’écoute liées aux bruits ambiants permettent une diffusion sans exigence sonore de qualité nec plus ultra. j’ai donc un iPod Classic160 Go où est stockée une bonne partie de ma bandothèque.
Je n’ai jamais réussi à lui faire lire un fichier .aif sans jamais comprendre. Un Genius à l’Applestore m’a regardé avec beaucoup de soupçon quend je suis venu lui demander pourquoi. Je n’ai pas insisté.

Un petit truc: si votre disque dur tombe en panne, s’agissant d’un 1,8″, il est devnu introuvable (source MacWay). En revanche, on peut le faire remplacer par une carte SD

Article: L’année avait trois jours…

Je ne suis pourtant qu’un utilisateur de base … rarement ennuyé par la pub.
Bien distinguer le Mac des iOS bidules.
Sur le Mac je n’ai qu’AdBlock plus.
Par exemple le site du journal Le Monde comporte selon les jours jusqu’à un peu plus de 30 pub. Pour moi Zéro.
Je ne suis jamais ennuyé comme le décrit Saluki par une « offre » en relation avec une recherche précédente.

Sur iOs, je n’ai installé que NoAds, mais de plus en plus d’apps sont polluées.
En vrac: Le Monde, Rugbyrama devenu inutilisable tant il pleut de la pub.
Je vais essayer 1Blocker et Adtracker

DuckDuckGo: ne piste peut-être pas, mais les réglages de région ne fonctionnent pas du tout ni sur mon Mac ni sur l’iPone

Article: Bonne année 2017
ysengrain
, le 01.01.2017 à 09:05
[modifier]
Article: Bonne année 2017

Mais non François, pas épouvantable, l’année 2016, mais «éprouvantable».

Malgré tout, envers et contre tout, je vous souhaite que 2017 vous apporte ce dont vous avez besoin et que cette nouvelle année vous offre ce dont vous avez envie !

Madame Poppins !! on n’est que le 1er janvier, et déjà tu nous fais réfléchir dans la nuance.

Belle année 2017 à tous.

Article: Cuk arrête: Pourquoi ça fait biologiquement mal ?

Explication supplémentaire pour ceux qui n’ont pas tout compris.
Par un mécanisme très complexe, mais très bien expliqué par Antonio Damasio dans L’erreur de Descartes une émotion positive est perçue: je lis cuk.ch pour la première fois et ça me plait (bienvenue à kando)
Il va y avoir activation de l’aire tegmentaire ventrale qui va « cracher de la dopamine » et accomplir le circuit montré sur le schéma.
Si on répète: je lis cuk du lundi au vendredi, je ressens un petit quelque chose d’indéfinissable le samedi – pas de billet – et le dimanche c’est insoutenable: j’ai besoin de cette sécrétion de Dopamine.

Alors je m’insurge contre cette hypothèse! J’ai de la la dopamine à revendre pour écrire!😁

Ben non !! c’est exactement l’inverse: c’est parce que tu écris que tu produis de la dopamine: tu écris et tu actives ton circuit de la récompense.

Article: Débattre?
ysengrain
, le 28.12.2016 à 18:44
[modifier]
Article: Débattre?

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse de l’article de lundi de François, ou bien celui d’aujourd’hui de Greg, force est de constater que les mono neuronaux ne se sont pas manifestés Je crains que le seul neurone qui leur restait se soit mis en torche.

S’il faut donner un avis, je crois que l’esprit de liberté que nous vivons depuis 15 ans, grace à François et à sa conception de l’expression, ne pourrait être préservé que si on ne change rien.
Pas de like, pas de dislike, sinon on se comporterai comme les « primitifs binaires» qui nous les brisent.
Quant à imaginer que l’on s’inscrive sous une vraie identité, rien n’empêchera un escroc de l’esprit d’être un escroc du clavier.

Article: Débattre?
ysengrain
, le 28.12.2016 à 07:36
[modifier]
Article: Débattre?

La revue de l’Histoire nous apprend que longtemps, les (je mets une palanquée de guillemets, hein ?) petits, les sans grades, les sans dents (appellation qu’on prêterait à not’président) n’ont eu, pour seule solution, pour se faire entendre, que de descendre dans la rue, voire faire la révolution.
Et Internet est arrivé, permettant, hélas, à trop de mono-neuronaux de dire, d’asséner, de jacasser, des affirmations péremptoires. Sous prétexte d’expression, je l’ai écrit ailleurs, on met au pouvoir – en le confondant avec la puissance, la confusion, oui celle des convictions, avec les certitudes.

Dans les années 81, après l’élection de Mitterand, on racontait une petite histoire: Mitterrand agacé qu’on ne croit pas en son programme, convoque la presse en bord de Seine, disant: « si je traverse à pied sec, vous me croirez ? ».
Il traverse à pied sec ce qui permet au Figaro, féroce journal d’opposition d’alors de titrer: « Mitterrand: Le Président ne sait même pas nager ».

Tout ça pour dire que le sacro-saint couple « observation-action » a pris le pas sur l’irremplaçable quatuor « observation, diagnostic, stratégie, action ».
Et le système des chaines d’information continue, pérennise chaque jour cette idiotie: on gave le présentisme à fond, comme les oies et les canards pour produire le foie gras, sauf que là, on produit du cerveau gras.

On ne s’étonnera pas de la disparition du débat dont parle Gr@g aujourd’hui.
Ce n’est ni nouveau, ni original, mais l’éducation (dispensée par les parents) et l’instruction (dispensée par l’école) ont encore de beaux jours devant elles.

Article: Et de quinze! Mais ce n’est pas la joie…

@ François: Entre tous ces commentaires positifs, c’est le moins qu’on puisse dire, et ta décision annoncée, il se peut que tu sois dans une expectative insolvable (avant le commentaire 53 de tibet) mais en fait insoluble… quoique ….
Je me propose donc de t’aider en te rapportant une histoire vraie qui s’est déroulée en 1996.

Un de mes amis, D âgé alors de 56 ans, est directeur du bureau d’études d’un très grand constructeur automobile. Nous nous rencontrons et je le perçois préoccupé.
« que t’arrive t il ? »
«j’ai été convoqué chez le PDG du groupe, et il a commencé en me disant: D, voilà combien d’années que vous êtes avec nous ? Puis, rapidement, il me fait la proposition suivante: vous partez, nous payons 85% de votre salaire jusqu’à l’âge de votre retraite, et vous percevez X.000.000 FF»
«Alors que vas tu faire ?» lui dis je
La réponse, venant de cet homme réfléchi, pondéré en toute chose, m’a dans un premier temps sidéré, puis a généré un fou rire bien partagé.
« Je vais mettre les + dans la colonne de gauche, les – dans la colonne de droite, et puis je tirerai à pile ou face !!»
Si tu le souhaites, je peux révéler la décision de D.