Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Smop
485 commentaires trouvés.
Article: des Berges aux Rives, histoire de réappropriation

En tout cas, je ne peux évidemment qu’applaudir tout geste tendant à éradiquer des villes les tas de ferraille puants et bruyants qui les parcourent incessamment .

Et que penses-tu de la promiscuité avec ces tas de viande puants de sueur après avoir traversé la ville avec leur vélo ou leurs rollerblades ?

Le télétravail et les livraisons à domicile, il n’y a que ça de vrai !

Article: De l’usage d’une tablette
Smop
, le 17.09.2013 à 02:06
[modifier]
Article: De l’usage d’une tablette

Ma première “tablette” fut l’Apple Newton. J’en ai eu trois et j’ai adoré cet appareil, malgré sa très frustrante lenteur.

Lors de sa commercialisation, j’étais très sceptique quant à l’utilité d’un iPad. J’avais déjà chez moi un iMac, un Mac Mini et un MacBook Air, sans oublier l’Apple TV. Ce qui m’a décidé à franchir le pas est que je me suis souvenu de mon sentiment tout aussi réservé face à l’iPod et l’iPhone … jusqu’au jour où je les ai achetés ! L’iPad a très vite trouvé sa place au quotidien. Je me suis même récemment fait la remarque que si je ne devais conserver qu’un seul appareil, ce serait probablement celui-là. Même si ses limitations sont nombreuses par rapport à un ordinateur, je lui trouve deux immenses qualités : sa “transportabilité” et son autonomie. J’aime bien écrire en déplacement, et l’iPad est l’outil parfait pour cela.

Après un iPad de première génération, j’ai maintenant un “Retina” 3G/64 Go chez moi et un “2” 3G/64 Go à mon bureau. L’idée de remplacer ce dernier par un iPad Mini me trotte dans la tête, mais je crois que je vais attendre qu’il soit disponible avec le nouveau bouton de l’iPhone “S” qui permet une authentification par empreinte digitale. D’ailleurs, cette fonctionnalité a elle seule justifie à mes yeux l’achat du dernier iPhone. Ils sont vraiment très forts chez Apple pour “créer le besoin” !

Pour le reste, chez moi, j’utilise l’iPad pour la consultation de pages web, quelques jeux et applications spécifiques, dictionnaires et autres sources de connaissance ainsi que pour les conversations vidéo via Skype. A mon bureau, il me permet d’accéder en réunion à mes e-mails et à tous les documents dont je peux avoir besoin. Je crois que le seul véritable reproche que je peux lui faire est son poids bien trop élevé pour qu’il puisse remplacer un Kindle pour la lecture de livres électroniques. Je rêve donc d’un iPad de 300 grammes ! Une autre amélioration qui me plairait beaucoup serait la reconnaissance d’écriture manuscrite, comme le Newton en son temps. Les quelques applications disponibles actuellement sont trop limitées pour un usage similaire à celui d’un bloc papier.

Article: Cuk.ch se montre sur deux réseaux sociaux

Je dois faire partie des vieux cons, car moi non plus je ne suis pas très enclin à une ouverture de Cuk vers Facebook. Simplement parce qu’en faisant cela, on adhère implicitement au modèle de “servitude volontaire” de ce réseau social.

Tout comme je refuse par principe de mettre les pieds dans un édifice religieux, quitte à passer à côté de belles oeuvres artistiques, étant depuis toujours contre cette autre forme de servitude volontaire que sont les religions.

La légitimité de toute association humaine vient de ses adhérents. En conséquence, utiliser Facebook revient à cautionner un système à la finalité très douteuse. Mon avis est moins tranché sur Twitter que je connais peu et dont la politique de communication des données à des tiers me semble plus saine.

Pour ma part, j’utilise un lecteur RSS (NetNewsWire depuis la disparition malheureuse de cette fonction dans Safari et Mail) pour être informé des nouveaux articles publiés sur Cuk et ça me va très bien comme ça. Il serait peut-être envisageable, pour ceux qui le souhaitent, de pouvoir recevoir par e-mail un récapitulatif hebdomadaire des articles postés avec les liens de ceux-ci.

Par ailleurs, la question est de savoir si les contributeurs de Cuk – ceux qui en sont l’essence – souhaitent voir leur audience élargie à tout le monde et à n’importe qui. Est-ce vraiment utile ? A mon avis, une certaine “confidentialité” dans la diffusion de Cuk est une bonne chose. C’est grâce ce “filtre” que les sujets traités, même les plus légers, le sont presque toujours de manière intelligente et réfléchie. Même sur des sites sérieux tels que ceux de la presse quotidienne, AgoraVox ou autres, le niveau des commentaires est affligeant. Au bout du compte, l’effort et le parcours initiatique de découverte du site, de lecture silencieuse, de participation aux commentaires, et enfin, de passage éventuel à la rédaction d’articles me semble oeuvrer en faveur d’une certaine cohérence de la communauté de Cuk.

Article: Une alternative à Photoshop? Et si GIMP était enfin crédible?

Depuis, j’ai acheté photoshop élément (80€ environ)largement suffisant pour les particuliers

Pour ma part, j’ai remplacé, il y a un bon moment déjà, Adobe Photoshop Elements par Pixelmator

J’aime bien ce mélange d’Open Source et de “propriétaire”, comme Mac OS X.

Est-ce que quelqu’un ici a déjà comparé les fonctionnalités de la nouvelle mouture de GIMP et Pixelmator (comme ici) ?

Article: Google en 2001
Smop
, le 02.07.2013 à 02:03
[modifier]
Article: Google en 2001

Comme bien d’autres après elle, cette boîte reflète a la perfection a quel point des esprits brillants peuvent créer un diamant en quelques années, le revendre 3x et périr aussi en moins de temps qu’il le faut pour le dire…

C’est surtout la fusion Compaq-Digital-HP qui a profondément changé le paysage IT, même si le coup de grâce d’AltaVista a été donné par Yahoo. Le processeur Alpha et VMS (qui aurait pu devenir ce qu’Unix est devenu aujourd’hui) en ont également fait les frais.

Merci en tout cas d’avoir signalé cette page qui se tourne. Belle exhumation de sujet !

Article: Aimez-vous le poulet ?
Smop
, le 26.06.2013 à 15:20
[modifier]
Article: Aimez-vous le poulet ?

il semble que selon notre groupe sanguin ça peut être déterminant, car nous n’avons pas tou(te)s les même attirances et goûts pour la nourriture.

Je ne sais pas si c’est exact ou pas, mais quoi qu’il en soit, c’est notre conscience et notre capacité de choix qui nous permettent de nous affranchir de comportements auxquels nous serions éventuellement génétiquement prédisposés.

Avant de devenir végétarien il y a près de neuf ans, j’étais très amateur de viande et je n’hésitais pas à manger un steak tartare d’un kilo. Si nous étions esclaves de nos instincts, je sauterais deux fois par jour sur les femelles que je croise. En général, je m’abstiens ;-)

Article: Toujours dans la rubrique « je ne comprends pas…. »

Bon, ben si, avec rancune, désolée Ant !

Il faut admettre qu’attaquer le fond sur la forme, en l’occurrence sur l’orthographe ici, est inhabituel et surprenant de ta part. D’autant plus que ton commentaire #34 n’est pas exempt de fautes… On mettra ça sur le compte de la fatigue ou de la mauvaise humeur du moment !

Article: Aimez-vous le poulet ?
Smop
, le 25.06.2013 à 02:55
[modifier]
Article: Aimez-vous le poulet ?

… dans les pays développés, la consommation de viande atteint 80 kilos par an et par habitant, contre 5 en Inde ! Et cette énorme production représente 18% des gaz à effet de serre émis par l’homme…

… Je précise quand même que je ne suis pas végétarien…

Il n’est jamais trop tard pour le devenir, a fortiori lorsqu’on est conscient des enjeux !

Article: Toujours dans la rubrique « je ne comprends pas…. »

Et oui, il y a des choses qui n’était pas comme ça à “mon époque” : aucune fille de ma classe, lorsque j’avais 14 ans, ne faisait une fellation à un garçon dans les toilettes de l’école, alors que les infirmières scolaires font état de ce genre de choses assez régulièrement maintenant. Aucun gamin de ma classe passait, à 12 ans, des week-ends entiers à mater la télévision, il y avait des tas de gens qui n’avaient pas la TV (c’est dire si je suis vieille !) et absolument aucun gamin du collège n’était en surpoids, voire obèse en raison d’une alimentation de….

On s’éloigne un peu du sujet, mais…

Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant qu’une fille (ou un garçon d’ailleurs) de 14 ans ait une relation sexuelle consciente et consentie, peu importe là où elle se passe. Nous ne sommes pas égaux devant l’acquisition de la maturité sexuelle. J’ai une amie qui a eu son premier rapport sexuel à 11 ans, une autre à 13 ans, une autre encore qui s’envoyait en l’air à 16 ou 17 ans avec des rencontres d’un soir dans les toilettes d’une célèbre boite de nuit parisienne. Cela se passait au début des années 80, avant que le VIH ne vienne troubler la fête. Les protagonistes de ces trois exemples sont aujourd’hui des femmes “honnêtes” (quelle expression détestable !) avec conjoints et enfants. Nous sommes toujours passés par des cycles de libération des moeurs, comme auparavant les années hippies. Je préfère ça au discours “pas de sexe avant le mariage” de la clique religieuse. Ca me paraît aussi bien plus sain que de se contenter d’avoir trois partenaires sexuels dans sa vie, et finir ignorant(e) ou frustré(e), voire les deux.

Quant à l’addiction à la télévision, à la malbouffe, aux jeux vidéo ou aux réseaux sociaux, qui blâmer si ce n’est nous-mêmes ? Non, je ne fais pas allusion aux parents qui accompagnent “mal” leurs enfants. Je pense plutôt à nous tous qui avons contribué à construire cette société de consommation et d’individualisme en acceptant ou participant aux dérives du capitalisme. Affirmer que c’était mieux hier équivaut à nier notre rôle d’architectes du présent. Il s’agit de notre responsabilité collective dont vos enfants paient le prix. Non, ce n’était pas mieux hier, mais je tends à croire que ce sera mieux demain…

Article: Toujours dans la rubrique « je ne comprends pas…. »

@Ant-31 : Après t’avoir lu, j’ai relu attentivement l’ensemble des commentaires ci-dessus. Contrairement à toi, j’ai trouvé que la plupart des intervenants étaient plutôt ouverts d’esprit, ce pourquoi d’ailleurs je traîne mes guêtres sur Cuk depuis de nombreuses années.

Quant à l’âge, attention aux idées reçues. Je suis à l’aube de mes 48 ans, je porte une Rolex et j’ai eu une Porsche, ce qui ne m’empêche pas pour autant d’être toujours aussi libertaire et militant dans l’âme que lorsque j’avais vingt ans. Ca se voit juste un peu moins de prime abord ;-)

C’est marrant, j’ai souvent entendu que ce sont les enfants qui permettent aux parents de rester “jeunes” par procuration, d’évoluer avec leur temps au travers des yeux de leur progéniture. Pourtant, j’ai vraiment le sentiment de l’effet contraire. Pour moi qui ai choisi de ne pas avoir de gamins, je n’ai pas l’impression d’avoir tant changé que ça au fil des ans (dans le sens décalage par rapport à l’époque). Alors que ceux qui en ont marquent vraiment le coup de la parenté, comme s’ils avaient tiré un trait définitif sur leur jeunesse après avoir mis bas.

Article: Toujours dans la rubrique « je ne comprends pas…. »

Lorsque j’habitais à Tahiti, où le tatouage fait partie de la culture et où l’on ne trouve quasiment personne qui n’en ait au moins un, j’ai été tenté. Très tenté même. Jusqu’à finir par abandonner l’idée par crainte de le regretter un jour. Quatre ans plus tard, je n’arrive toujours pas à savoir si j’ai fait le bon choix, et il n’est pas exclu que je franchisse le pas un jour…

Je dois avouer que je trouve terriblement sexy un joli motif tribal, des étoiles, un papillon ou un serpent tatoué sur la chute de reins ou la cheville d’une fille. Aussi sexy que peut l’être un maquillage sophistiqué ou une jupe très courte mettant en valeur de belles jambes. Par contre, je suis beaucoup plus réservé quant à l’esthétisme des piercings.

J’ai plusieurs amis de ma génération qui sont tatoués, pas toujours de manière très subtile. Cela va du “Au bonheur des dames” en arc de cercle au-dessus du pubis, au “LOVE” et “HATE” sur les doigts, inspirés par le tatouage de Robert Mitchum dans “La nuit du chasseur”. D’autres ont préféré un ensemble de points, plus discret et souvent réalisé par eux-mêmes, qui signifie “Mort aux vaches” ou “Seul entre quatre murs”.

Enfin, pour ce qui est de juger des autres, je me dis toujours qu’à chaque époque correspond ses modes et ses marqueurs. Lorsque j’étais adolescent, dans les années 70, et au grand désespoir de mes parents, je portais une boucle d’oreille. C’était la transgression du moment, avec les cheveux longs, le blouson de cuir Perfecto et les rangers aux pieds. Même si les codes actuels me laissent parfois dubitatif, je me dis toujours que ce sont les jeunes qui représentent l’avenir, qu’ils auront le dernier mot, et que c’est très bien ainsi. Rien ne m’agace plus que le discours réactionnaire du “c’était mieux avant” et “de mon temps”.

Article: Mac OS 10.9, bôf bôf, mais alors iOS 7, waow!

@maxim – Tu ne crois pas que tu mélanges un peu les arguments techniques et les arguments idéologiques ? Le débat de l’informatique propriétaire vs “libre” n’est pas nouveau. Chaque paradigme a ses avantages et ses inconvénients. Il appartient au législateur de mettre des garde-fous et à l’utilisateur de rejeter la “servitude volontaire”, comme celle des réseaux sociaux. Apple n’est qu’un acteur parmi d’autres, qui essaie de survivre en défendant sa vision et ses intérêts. Cela ne l’empêche pas de faire de bons produits, que d’ailleurs personne n’a pour obligation d’adopter.

Article: Mac OS 10.9, bôf bôf, mais alors iOS 7, waow!

@maxim – Je vois l’iPad comme un terminal “satellite”. Que ce soit un satellite de mes Mac, ou du réseau Internet via iCloud, Dropbox ou autres espaces partagés. Toutes les applications que j’utilise sont prévues pour cela (Things, WritePad, Penultimate, Notes Plus, Daedelus, iThoughtsHD, Pages, etc). Entre le WiFi, le GPRS et la 3G, je n’ai jamais manqué de connectivité, même sur la route, au fin fond de l’Ukraine. Je ne connais pas iOS 7, j’attends sa sortie officielle pour l’installer.

Article: Mac OS 10.9, bôf bôf, mais alors iOS 7, waow!

Il est vrai que je me suis en effet inspiré de ce texte

Inspiré, c’est le moins que l’on puisse dire. Tu as copié-collé 90% du texte en question, fautes d’orthographe comprises !

Quoi qu’il en soit, le sujet ici n’était pas de faire une critique sur l’iPad mais de commenter autour des nouveautés des futures moutures d’OS X et d’iOS.

Concernant l’iPad, pour ma part, je trouve que c’est un excellent outil, même s’il a des limites. Au point de me dire que si je ne devais conserver qu’un seul ordinateur, ce serait sans doute lui qui l’emporterait. Il a remplacé avantageusement le bloc papier et le Mac Book Air dans mes nombreuses réunions professionnelles. Il a remplacé en grande partie l’iMac et l’iPhone chez moi, lorsque j’ai besoin d’un outil informatique immédiatement disponible. A la fac, il a remplacé mon Mac Book Air pour la prise de notes rapide. Enfin, je voyage beaucoup, et là aussi, il remplace le Mac Book Air grâce à son autonomie. Bref, avant de l’acheter (j’en suis à mon troisième), je me demandais bien à quoi une tablette pouvait servir, et depuis que je l’ai, je me demande comment m’en passer…

Article: Mac OS 10.9, bôf bôf, mais alors iOS 7, waow!

Smop: allons, je t’ai connu plus téméraire!

Téméraire par rapport à quoi ? Me jeter sur les ßeta ? Bof… Mon truc, c’est le hardware : son design, sa qualité de finition, ses audaces techniques. La partie système m’intéresse beaucoup moins. Elle est juste un outil, que je sous-exploite et auquel je demande de m’assister au quotidien. D’ailleurs, il me semble que le vrai progrès technologique viendra des IHM hard, lorsqu’on réussira enfin de se débarrasser de ces ancêtres que sont le clavier et la souris.

Article: Mac OS 10.9, bôf bôf, mais alors iOS 7, waow!

Le nouveau Mac Pro est vraiment ébouriffant ! il me fait furieusement penser à mon Mac préféré, le Cube. Nul doute que je me jetterai dessus lorsqu’il sera disponible. Le seul truc qui m’ennuie est la probable quasi obligation de passer par un stockage Thunderbolt externe.

Pour le reste (OSX et iOS), je demande à voir. Je suis globalement satisfait des moutures actuelles de ces systèmes d’exploitation.

Article: Launchbar, un utilitaire au quotidien

Comme l’écrivait déjà le patron d’ici en 2004, il est très dur de se passer de Launchbar quand on y a gouté.

C’est, en effet, toujours d’actualité. Comme plusieurs auteurs de commentaires ci-dessus, je suis un inconditionnel absolu de LaunchBar depuis des années. C’est l’un des seuls utilitaires que j’installe systématiquement sur chacun de mes Mac et qui ne m’a jamais déçu. J’ai essayé, il y a longtemps, le très prometteur Quicksilver mais suivi vite revenu à LaunchBar. L’un de ses avantages est sa possibilité d’utilisation immédiate, sans obligation d’apprendre quoi que ce soit, si ce n’est une simple combinaison de touches.

Article: Et vous, que mangez-vous ce soir ?

Ceci dit, je peux comprendre votre agacement. Et comme cela a été dit plus haut, vous ne défendez pas votre manière de vivre mais les animaux. Néanmoins, le règne animal n’est pas tendre non plus, quand on voit les lions chasser les zèbres et autres herbivores.

Le sujet a dévié, comme souvent, vers le statut des animaux. Ce n’est pas le seul enjeu du végétarisme, son versant écologique est également essentiel. Mais beaucoup de végétariens le sont devenus, comme moi, par le biais de leur rapport aux animaux. Quant à comparer le fonctionnement du monde animal, il y a un gap profond entre la chasse des carnivores, qui sont physiologiquement équipés pour ça et dont c’est le seul moyen de subsistance, et l’élevage de commodité par l’homme, en masse, et dans des conditions souvent effroyables. Sans parler de la chasse, en tant que “sport”…

je ne connais aucun sportif de haut niveau végétarien

Un peu de lecture : sur le Huffingtonpost et sur Rue89. J’ai volontairement évité les sites militants engagés, mais tu trouveras bien d’autres exemples ailleurs.

Effectivement une petite séance de “je tue et mange un animal” serait peut-être un passage éducatif édifiant. Combien de fois lors de parties genre méchoui ai-je vu les “saintes âmes” snober les tueurs, découpeurs, avec un lourd regard réprobateur, mais s’empifrer ensuite.

Intégrer à l’éducation scolaire l’enseignement des processus alimentaires humains serait très certainement une grande avancée en la matière. Cela permettrait une créer le lien entre ce qu’il y a dans l’assiette et sa provenance. Tout le monde aurait à y gagner, sauf sans doute les producteurs…

Par contre, si je devais militer pour l’arrêt de consommation de viande, je commencerais par militer pour manger de la viande humaine. L’incinération est hyper énergivore et polluante, et laisser tout ça pourrir dans un trou n’est pas bien malin. Et à ceux qui sont contre je rétorquerais que si je comprends bien, à leur yeux, même un homme mort a plus de valeur qu’un animal vivant ?

Ton raisonnement se tient, mais les verrous psychologiques face à l’anthropophagie sont bien plus forts que ceux du végétarisme… En allant plus loin dans les propositions dérangeantes, l’ingénierie génétique permettrait sans doute de créer de la “viande” artificielle.

L’être social que je suis, ou que nous sommes, n’oublie pas que si la nourriture est aussi un acte culturel, elle est l’occasion de nouer, de renforcer des liens sociaux à l’occasion de repas amicaux, familiaux etc.

Nous sommes d’accord, mais tu évoques toi-même la “nourriture”, pas la viande. Les végétariens ont eux aussi une vie sociale, tu sais ! Je ne vois donc pas très bien le rapport.

L’être mortel que je suis, ou que nous sommes, a-t-il si peur de sa mort ?

Il n’est pas seulement question de mort, car nous retournons tous un jour au néant d’où nous sortons. Il s’agit plutôt de préservation de la seule chose que nous ne savons pas encore créer, la vie dans son unicité. Par ailleurs, avant même de parler de mort, il est question de souffrances physiques et psychologiques infligées sans réelle justification à des êtres vivants et “sentants”.

Imagine donc un nourrisson humain placé dès sa naissance en captivité, gavé quelques mois au lait chargé en hormones de croissance, maltraité, éventuellement mutilé, et finalement égorgé et saigné pour en faire des steaks… Objectivement, hors considérations morales, quelle différence verrais-tu avec le sort commun des animaux d’élevage ?

Article: Et vous, que mangez-vous ce soir ?

Merci aux uns et aux autres pour vos commentaires, pour certains intéressants, en particulier celui de Soheil (#17).

Le mot “extrémisme”, que j’ai moi-même utilisé dans cet article, revient souvent lorsqu’on évoque ce sujet. Comme j’ai pu le lire ci-dessus, les esprits s’échauffent vite. Ce n’est guère surprenant, car il s’agit là de l’un de ces thèmes qui touchent à nos certitudes ou habitudes les plus profondément ancrées. Il me semble donc très “faiblement” humain de s’y arcbouter.

Pour ma part, lorsque je suis face à un sujet polémique heurtant mes convictions, en bon cartésien, je ne vois qu’une seule attitude constructive : faire une synthèse factuelle et aussi objective que possible, puis en tirer des conclusions rationnelles (même si celles-ci ne me plaisent pas toujours).

En adoptant cette méthode à la question de mes habitudes alimentaires, il m’a semblé facile d’arriver à ces conclusions, résumées ainsi : nous partageons beaucoup de points communs avec les animaux terrestres, en conséquence, ce qui s’applique à nous peut en grande partie s’appliquer à eux; nous pouvons très bien, voire mieux, nous nourrir essentiellement de végétaux; enfin, le seul argument factuel opposable est celui de nos habitudes. Ce dernier point est aussi le seul à être totalement subjectif et assez aisément modifiable. Je pense que quiconque refuse la validité de cette démonstration est de mauvaise foi ou intellectuellement limité, même si je conviens qu’on pourrait l’affiner avec d’autres arguments.

En écrivant cet article, je n’ai pas cherché à convaincre, ni à imposer. Juste à informer (très succinctement) et surtout à ouvrir la porte à la réflexion. Sur bien des sujets, nous n’adoptons pas spontanément la démarche de nous remettre régulièrement en question. Je suis moi-même passé par là, et je n’aurais jamais imaginé il y a dix ans me passer de viande. Ensuite, n’est pire juge que notre propre conscience… Au fond, j’ai plus de respect pour celui qui se rend sciemment coupable des pires abominations, que pour l’autre qui se lave les mains par ignorance volontaire.

En réalité, le fond du problème est qu’une immense majorité de gens estiment l’animal comme étant “inférieur” à l’homme, et de fait n’accordent aucune importance à sa souffrance ou à sa vie. En d’autres temps pas si lointains, nous acceptions une hiérarchie dans l’espèce humaine basée sur la couleur ou l’origine. Je vous laisse méditer à la validité du parallèle.

En réponse à quelques questions / commentaires :

j’ai toujours entendu dire que, contrairement à un régime végétarien, le “végétalien” risque d’aboutir à certaines carences (certaines vitamines ou oligo-éléments non disponibles quand on se ferme aux oeufs, etc.). Qu’en est-il ?

N’étant pas végétalien moi-même, je ne sais pas te répondre précisément. Il est clair qu’exclure tout aliment d’origine animale est beaucoup plus contraignant. Cela dit, certains y parviennent… Ma démarche personnelle n’est pas extrême. Il s’agit toujours de trouver un compromis entre le possible et l’idéal. Me passer de viande n’a strictement rien changé à mon mode de vie et à ma santé.

je connais un végétarien et une frugivore (un extrême), je ne mange jamais avec eux. Parce que si je respecte leur choix, eux ne respectent pas le mien lorsque je commande de la viande au resto

L’intolérance existe partout. Néanmoins, je peux comprendre que l’on soit dérangé. Lorsque je passe devant une rôtisserie, je trouve l’odeur franchement dégueulasse, car j’en ai perdu l’habitude.

Une question: arrives-tu à t’en tenir aux légumes de saison?

En Complément à ton article qui donne une bonne vue du dossier, peux-tu donner des références de sites offrant des recettes.

Pour être tout à fait franc, je ne fais pas de courses, ne cuisine pas, et mange souvent dehors. Chez moi, je ne prends que des choses simples : toutes sortes de tofu nature ou préparés, quelques légumes et féculents, des salades de crudités, du saumon fumé ou du thon cru, des oeufs au petit déjeuner, parfois du fromage, et de l’eau. En dehors de ne pas manger de viande, je bois très peu d’alcool et je fais aussi très attention à ma ligne ! Cependant, j’ai vu des trucs sympas sur le site Le gourmet végétarien.

Article: Les citations à son sujet sont presque infinies…

Mââââm Pop’, je ne sais pas s’il t’arrive de plaider dans ton métier d’avocate. Si c’est le cas, j’aimerais bien me glisser dans la salle d’audience pour voir si tes démonstrations, ou tes questionnements, sont aussi plaisants à écouter qu’à lire. Le fond de tes articles me passionne inégalement, mais je me délecte souvent de ta façon de coucher tes idées sur le “papier”.

Merci d’avoir cité Nietzsche. Lui qui, avec Céline et Cioran, a tout compris de la perversité et de la noirceur de l’espèce humaine.

Pour le reste, j’ai passé cinq bonnes minutes sur chacune de tes réflexions autour de ces maximes, et en bon adepte du relativisme, j’ai trouvé qu’elles pouvaient toutes être contredites.

On nait seul, on meurt seul, et entre deux néants, les amis ne sont peut-être que d’éphémères croisements d’illusions qui rassurent.

Article: Apple, son SAV, Lightning et l’USB 3

A propos de satisfaction du SAV d’Apple…

Depuis longtemps, j’avais quelques petits problèmes, pas vraiment gênants, avec mon iMac 27”. Un SuperDrive qui ne gravait plus, quelques tâches sur l’écran sur fond blanc, et une alimentation parfois capricieuse au démarrage.

L’extension de garantie AppleCare, à laquelle je souscris systématiquement, expirant quelques jours plus tard, j’appelle le SAV Apple. Un technicien passe, et en une demi-heure, sans même déplacer la machine de mon bureau, il change le SuperDrive, l’alimentation et la dalle.

Trois semaines après, mauvaise surprise, mon iMac ne démarre plus, et émet un petit grésillement. Nouvel appel au SAV Apple. La garantie AppleCare ayant expiré, on ne peut plus m’envoyer de technicien, mais on m’invite à apporter la machine dans un Apple Store. On me précise que c’est à l’Apple Store que sera décidée la prise en charge, ou pas, de la remise en état de fonctionnement de la machine.

Me voici donc à l’Apple Store, mon iMac sous le bras. Après avoir expliqué mon problème, le technicien s’absente un bon moment, près de 45 minutes. A son retour, il m’annonce que la panne est prise en charge par Apple.

Une semaine plus tard, je retourne chercher mon “vieil” iMac, dans lequel ont été changés la carte mère, les ventilateurs et l’alimentation (à nouveau). En clair, à l’exception du châssis et du disque dur, j’ai une machine entièrement neuve, sans avoir déboursé un centime, si ce n’est le taxi pour aller à l’Apple Store.

Que demander de plus…?

Article: Merci Omnigraffle Professional!
Smop
, le 15.03.2013 à 12:26
[modifier]
Article: Merci Omnigraffle Professional!

Je suis aussi utilisateur d’OmniGraffle Pro depuis quelques années. Le seul reproche que je puisse lui faire est que la compatibilité avec les fichiers Microsoft Visio n’est pas parfaite.

En ce qui concerne la modélisation d’un réseau informatique, j’aurais souhaité des patrons de base. Il faut aller les chercher.

Il y a pas mal de choix sur Graffletopia. Il est également possible d’importer des stencils Visio.

Article: Faites-vous le poids ?
Smop
, le 14.03.2013 à 18:07
[modifier]
Article: Faites-vous le poids ?

Tu risques d’avoir bientôt une quatrième de tes connaissances qui investit :-)

Attention à ne pas faire comme une copine qui a acheté, par erreur, le modèle d’entrée de gamme WS-30. Le nouveau modèle WS-50, qui remplace celui que j’ai, est désormais disponible à la vente (149,95 €). Tu auras en plus la mesure du rythme cardiaque lors de la pesée et l’analyse continue de la qualité de l’air ambiant. La mise en service initiale se fait désormais en Bluetooth, sans avoir besoin d’un câble USB.

Article: Faites-vous le poids ?
Smop
, le 27.02.2013 à 20:51
[modifier]
Article: Faites-vous le poids ?

Merci pour vos commentaires. Voici le SAV :

Je suis certaine que l’objet est très beau mais est-il assez solide pour supporter un “lancer à travers l’appartement suite à une non-perte de poids” ? :-)

Sa forme plate devrait lui permettre de planer, mais je ne te savais pas impulsive et colérique !

J’achèèèèèèèèèèèèèèèèèète!

A vrai dire, commençant à te connaitre après des années de fréquentation du Cuk, je suis surpris que tu n’aies pas encore craqué…

Tout utilisateur sait ce que l’autre pèse si j’ai bien compris et peut voir la courbe de l’autre?

Je pensais que c’était le cas, mais apparemment cela a changé, tout du moins sur l’interface web. Les données de chacun peuvent être protégées.

Deuxième question: compatible 802.11 b/g: si l’on met cette balance sur le réseau, il me semble avoir toujours su que tout le reste étant en n dans ma maison, si je mets un truc en b ou g, que je demande la compatibilité de la borne, ça va freiner tout le reste. C’est juste ou pas?

Je possède l’ancien modèle (acheté en janvier 2012), qui est compatible uniquement avec les normes 802.11 b et g, mais cela ne me pose pas de problème car j’ai trois bornes WiFi, sur lesquelles je répartis les connexions des différents appareils. Apparemment, les nouveaux modèles sont également compatibles avec la norme “n”. Cela dit, si tu as une borne Airport ou une Time Capsule, les deux bandes de fréquences sont gérées de manière distincte et simultanée.

D’après mon dossier médical, mon poids a bougé de 500gr en 20 ans sans fluctuation. Je n’ai donc pas de balance chez moi.

Le mien a chuté de 115 à 92 kg (pour 1,93 m), uniquement par discipline alimentaire. Je trouve que la balance est un outil vraiment motivant pour perdre du poids, et celle de Withings y ajoute une dimension ludique.

J’ai aussi, car parfois je ne résiste pas à un gadget!, une Cuillère à mesure électronique

J’adore. Je veux la même !

Quel curieux gadget qui envoie sur le web (un ailleurs où je ne maîtrise pas le devenir des informations) des données personnelles de santé. Je rejoins Ysengrain dans son étonnement.

Les données personnelles envoyées sur les serveurs de Withings sont privatives et protégées par un mot de passe. Quant à publier ses mesures sur Facebook (ou Twitter), c’est évidemment une fonction optionnelle laissée à l’appréciation de l’utilisateur.

Je vois que certains ici possèdent une balance dans leur cuisine. je vous parlerai donc dans un prochain article de ma balance Terraillon, qui me sert presque exclusivement à peser le courrier ;-)

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

Je suis aussi passé d’Antidote 6 HD à la version 8. Je n’ai pas eu le temps d’explorer toutes ses nouveautés, mais j’ai apprécié la nouvelle interface et il me semble plus rapide que le précédent. Juste un petit problème : lors du lancement du connecteur, il n’a trouvé que Firefox. Toutes les autres applications, dont la suite iWork que j’utilise tous les jours, n’ont pas été reconnues. Je me pencherai sur la question plus tard.

Article: Little Snitch : l’Espion qui m’aimait !

Et je regrette qu’une chose: la non possibilité de voir “ce quoi qui a tenté de sortir” a notre insu… Un soft recommandé.

Mieux vaut un logiciel qui fait peu mais bien que l’inverse. Si tu veux entrer dans les détails de ce qui passe, il y a des analyseurs de paquets, tels que Wireshark ou, plus “grand public”, CocoaPacketAnalyzer (les deux étant gratuits).

Article: J’en ai marre!
Smop
, le 26.09.2012 à 23:59
[modifier]
Article: J’en ai marre!

Savez-vous comment faire arriver les mails de toutes vos adresses dans le même dossier

Euh, quel intérêt ? Si tu sélectionnes “Boîte de réception”, le contenu de tous les comptes sera présenté dans la même vue. Cela dit, s’il est indispensable de tout faire arriver dans la même boîte “physique”, c’est très probablement possible avec les règles de filtrage.

Quoi qu’il en soit, POP3 est un protocole obsolète aujourd’hui, même s’il est encore très utilisé. Avec le développement de l’informatique nomade, il me semble essentiel d’utiliser IMAP. Aujourd’hui, la machine n’est qu’un consommable, que ce soit un ordinateur portable, une tablette, ou un smartphone. En conséquence, il faut totalement repenser nos habitudes en matière de stockage de données.

Article: J’en ai marre!
Smop
, le 26.09.2012 à 10:06
[modifier]
Article: J’en ai marre!

Mais, là, non, désolé, excellent et Mail dans la même phrase, ce n’est pas possible.

Je ne suis pas d’accord avec toi.

Comme la plupart d’entre nous, je suis gros utilisateur du courrier électronique depuis près de trente ans (avant la démocratisation d’Internet), donc on peut imaginer que je suis assez exigeant. En quittant définitivement Windows et Eudora pour le Mac en 2003, je suis passé à Mail.app qui me satisfait presque pleinement. J’ai pourtant essayé par curiosité quelques alternatives : Entourage, Mailsmith et Thunderbird (le pire étant ce dernier). Je suis toujours revenu à l’application Apple, complétée par MailSteward pour l’archivage longue durée et MailTags. Certes, il manque le support des accusés de réception, mais pour le reste, très honnêtement, je ne vois pas ce que l’on peut lui reprocher. Sur toutes mes machines, personnelles et pro, comme sur iPhone / iPad, je ne me suis jamais plaint de problèmes d’instabilité.

Comme quoi…

Article: J’en ai marre!
Smop
, le 26.09.2012 à 02:14
[modifier]
Article: J’en ai marre!

Et pourquoi je ne peux plus lire aujourd’hui mes minicassettes audio, mes bandes vidéo V2000, mes vinyles 45 tours et mes disquettes souples de 5,25” ? Mais le cauchemar n’est pas fini, avec la dématérialisation et les supports électroniques, l’avenir est bien sombre pour nos médias optiques que sont les CD et les DVD…

Au secours, le monde change !

Article: Ben oui, y’a pas! Ou presque.
Smop
, le 17.09.2012 à 02:15
[modifier]
Article: Ben oui, y’a pas! Ou presque.

Le marché de l’occasion est tellement soutenu pour ce gadget que je n’ai quasiment rien déboursé pour passer de l’iPhone premier du nom au 3G, puis au 3GS, suivi du 4 et enfin du 4S. Seul le tout premier m’a coûté le prix fort il y a cinq ans. Aucune hésitation donc à commander mon sixième iPhone par le biais de la subvention opérateur. Un peu moins de 400 € pour le modèle 64 Go, qui seront une fois de plus quasiment couverts par la revente de mon 4S / 64 Go actuel. En conséquence, pourquoi se priver ?

Pour le reste, l’iPhone 5 est présenté comme plus long, plus fin, plus léger, plus rapide, et avec une meilleure autonomie. Bien assez de bonnes raisons pour changer…

Article: Supprimer des sauvegardes Time Machine

Il y a quand même plus simple : sélectionner la sauvegarde à supprimer, puis lancer l’interface de Time Machine et cliquer sur l’engrengage, puis faire Supprimer la sauvegarde.

Où la sélectionnes-tu ? Est-ce qu’on peut sélectionner une sauvegarde qui a été créée sur une autre machine ?

Pour le reste, il me semble qu’un rm -r fonctionne, mais c’est très long.

Article: Pour vivre heureux, vivons cachés !

En téléchargeant une nouvelle version, j’ai évidemment reçu un nouvel identifiant avec plusieurs IP qui étaient précédemment accessibles : est-ce que c’est comme pour un réseau domestique, plusieurs ordinateurs mais une seule IP sur internet ?

On peut voir ça comme ça. Avec les services de type VPN/Proxy (comme SecurityKISS), tu établis une connexion directe, éventuellement cryptée, sous la forme d’un “tunnel virtuel” entre ton poste et un serveur distant (que tu choisis, le cas échéant, dans la liste proposée), et ce serveur distant se connectera là où tu veux aller (site web ou autre) en présentant sa propre adresse IP, masquant la tienne. Ce serveur distant, qui joue le rôle d’un proxy, connait donc les deux extrémités de la chaîne.

Avec les services de type JonDonym, c’est le même principe, à la nuance près que tes données transiteront par une cascade de serveurs, qui ne connaissent que celui qui est avant et celui qui est après, chacun rajoutant son propre cryptage au passage. De fait, aucun élément de la chaîne ne connait les deux extrémités, d’où une piste beaucoup plus compliquée à suivre.

Un réseau “domestique” fonctionne de manière apparemment similaire, mais pas au même niveau. Le fonctionnement d’un réseau informatique est modélisé et normalisé en 7 couches imbriquées distinctes. Un proxy est généralement dans la couche 4 (transport) alors que la translation d’adresses IP d’un réseau domestique est assurée par la fonction NAT qui est dans la couche 3 (réseau). On se sert généralement de la translation d’adresses NAT pour cacher derrière une adresse IP visible depuis le réseau Internet (et donc unique) une ou plusieurs machines qui ont des adresses privées, invisibles et inutilisables depuis le réseau Internet (et donc non uniques). NAT sera obsolète avec la prochaine génération d’adressage IP (IPv6).

Enfin, je schématise et simplifie pour rester à peu près compréhensible. On pourrait développer beaucoup plus.

Article: Pour vivre heureux, vivons cachés !

Je l’ai téléchargé et installé : pour l’instant, ça a l’air de fonctionner. Quelle différence entre les serveurs tcp et udp ? Merci et partage nous ton regard expert sur leurs services ;)

Je n’ai pas la prétention d’être un expert, juste un amateur éclairé ;-)

J’ai aussi téléchargé le client et joué un peu avec depuis le Mac Pro de mon boulot. Il est en effet pas mal du tout et offre des options très intéressantes. Dès que j’ai un moment, je l’installe chez moi pour le tester réellement.

UDP est un protocole de transmission réseau, au même titre que TCP, mais plus simple. Sa principale différence (mais pas la seule) est qu’il n’offre pas de garantie que les paquets de données envoyés arrivent bien à destination, cette fonction étant confiée à la couche applicative. Il est donc destiné à des utilisations plutôt techniques où la rapidité de transmission prime sur la fiabilité (DNS, SNMP, DHCP et autres).

Article: Pour vivre heureux, vivons cachés !

Et que penser de SecurityKiss ? http://www.securitykiss.com/

Je ne les connais pas, mais d’autres proposent ce type de prestations. Leur offre sans abonnement est uniquement pour les postes sous Microsoft Windows. L’anonymat est peut-être “garanti” du côté du destinataire, et encore, éventuellement relatif car je ne sais pas si ce prestataire n’attribue pas qu’une seule adresse IP en sortie du proxy. Mais le problème surtout est qu’en passant par un prestataire unique, celui-ci peut capturer à sa guise le trafic de ses abonnés. Les services d’anonymisation de type JonDonym ou TOR utilisent plusieurs serveurs intermédiaires indépendants, ce qui complique d’autant l’identification de l’internaute.