Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Ellipse
114 commentaires trouvés.
Article: Réveil difficile
Ellipse
, le 15.11.2016 à 17:52
[modifier]
Article: Réveil difficile

@lilou

Petite vidéo explicative :

http://www.dailymotion.com/video/xjyeja_reflexions-autour-du-systeme-electoral-juste_news

La Suisse applique essentiellement le scrutin proportionnel, mais il y a des subtilités (quorum, apparentement …), et le scrutin majoritaire.

Pour les votations suisses, c’est le scrutin majoritaire, mais les résultats sont, parfois, relativisés. Un vote remporté à 51%, n’a pas le même effet sur le parlement et les politiques qu’une victoire nette à 60% et plus, sans compter que lorsque le résultat n’est pas celui attendu, la mise en application prend plus ou moins du temps avec une interprétation plus ou moins large.

Après le type de système électoral retenu, évolue en fonction d’un grand nombre de facteurs (sondage, majorité parlementaire …).

Que le lecteur ne se méprenne pas, mon commentaire est neutre et explicatif.

Article: Savoir, savoir-faire et savoir-être

@Tilékol

« -Et finalement, si les deux premières solutions ne donnent pas de résultat, je me débrouille pour faire ma vie sans lui. Qu’il aille au diable, la vie est belle, le ciel est bleu, les oiseaux chantent, qu’il aille déverser son venin dans son coin si ça lui chante. »

Lorsqu’il s’agit de supérieurs hiérarchiques ou de personnes avec lesquelles vous êtes obligé de collaborer, c’est nettement plus compliqué, mais pas impossible.

Cela fait hélas partie de la vie, et en général, elle corrige les choses à plus ou moins long terme. Cela fait un peu justice immanente, mais je l’ai souvent vérifié. C’est facile à écrire tant que le manipulateur n’a pas trop de pouvoir sur vous.

Dans le fond, je vous donne raison, prendre de la distance autant que possible est la meilleure des solutions.

Article: Mobilité douce
Ellipse
, le 10.12.2015 à 07:49
[modifier]
Article: Mobilité douce

Une question qui me turlupine : à partir du moment où on dispose de plusieurs modes d’assistance, la présence du dérailleur, qui sert un peu de boîte de vitesses, est-elle toujours utile ?

Oui, absolument, comme pour la plupart des véhicules.

L’idée est de me déplacer à effort constant, donc au plat ou en descente, je coupe l’assistance.

Lorsque je dois me remettre dans le trafic, l’assistance est très utile, mais comme le dit Laurent, il faut être prudent, car les automobilistes peuvent être surpris.

Personnellement, je suis fan du vélo électrique et je n’ai plus de voiture (enfin, pas tout à fait, j’utilise très occasionnellement le car sharing avec Mobility ou un collègue).

Au niveau des « défauts » (je parle de mon vélo) :

1) Le prix, c’est encore trop cher et trop de vendeurs profitent de l’effet de mode.

2) Le vélo est lourd donc :
a) il faut un endroit pour le ranger facilement sans se casser le dos et prévenir les vols,
b) les pneumatiques sont mises à rude épreuve (prendre une valve « voiture »),
c) les freins à gomme s’usent rapidement (penser à acheter avec des freins à disque).

3) Pour l’instant, il n’y a aucun système de récupération de l’énergie (si quelqu’un connaît, je suis intéressé)

Néanmoins, je suis très content du modèle que j’ai actuellement.

Un conseil, l’assistance sur le pédalier est nettement plus efficace et confortable que sur la roue (pour l’instant).

En Suisse, la limitation de vitesse est identique qu’en France pour rouler sans plaque et sans permis, mais vu l’utilisation que j’en fait (trajets urbains de moins de 5 [km]), ce n’est pas un problème.

Article: Dring!
Ellipse
, le 01.08.2015 à 12:53
[modifier]
Article: Dring!

Me déplaçant beaucoup à vélo, j’apprécie le billet.

Effectivement, il m’arrive d’emprunter des espaces non prévus (les trottoirs, les passages pour piéton, anticipation des feux de signalisation) avec mon destrier et cela pour assurer ma sécurité. Dans ces cas, il est évident que le piéton éventuellement présent est prioritaire. Je lui adresse un petit coup de sonnette si je pense que nous pouvons nous croiser et que je descends du deux-roues si cela est impossible.

Il y a de plus en plus d’espaces mixtes piétons/vélo, il faut apprendre à cohabiter. A Amsterdam en tant que piéton vous avez intérêt à être attentif aux bicyclettes.

Tout comme lorsque cela m’est possible sans me casser la figure, j’indique mes intentions de direction aux automobilistes.

Tout est question de savoir vivre, d’anticipation et de bon sens, mais il est possible que de temps en temps j’en manque, alors j’adresse un signe d’excuse à l’autre usager et je me sens quelque peu penaud.

Par contre, il arrive aussi qu’il y ait de grossiers personnages. Un petit exemple récent : alors que je roulais vite à vélo bien à droite sur une grande route, le passager d’une voiture lance un grand cri au moment de me dépasser, juste gratuitement pour me surprendre.

Article: Un bien beau Word 2016
Ellipse
, le 25.07.2015 à 15:26
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

Sur Office, ma longue expérience (+ de 20 ans) est … mitigée.

EXCEL : peu à redire sauf que vous n’avez pas intérêt à mettre des accents et autres caractères dans le nom du fichier (c’est de toute façon une TRES mauvaise idée pour n’importe quel autre fichier et je me bats dans mon établissement pour faire comprendre cela aux utilisateurs), sans quoi vous ne pouvez pas insérer de graphiques en compte réseau et que l’encodage est au format Mac OS Roman au lieu de l’UTF8.

WORD : pas mal pour un usage courant, mais catastrophique avec les images (surtout flottantes), la gestion des numérotations automatiques des listes, chapitres, … est assez alambiquée. L’ouverture de fichier d’une ancienne version oblige son enregistrement vers le nouveau format, sans quoi le plantage est garanti. Je préfère LaTeX dès que je veux aller plus loin.

POWERPOINT : je lui préfère Keynote et de loin. Plante facilement si vos ressources sont externes.

OUTLOOK : ne supporte pas le format CALDAV nativement.

Quant à LibreOffice, séduisant, mais peine vraiment à me convaincre.

Article: Regards sur le Japon – partie 5

Merci pour tous ces articles, celui-ci me touche particulièrement parce que, de mon court séjour de 2 semaines au Japon, j’ai adoré ces 2 villes.

Petite anecdote, en prenant mon petit déjeuner à Nara, j’ai entendu un « Guten Tag » de la part d’un japonais qui a pris le temps de me faire une petite visite guidée de la ville le matin.

Je conseille de louer un vélo à Kyoto et de prendre le temps d’une ballade sur le mont Hiei du côté des temples.

Très très envie d’y retourner…

Article: Que mettez vous dans votre cabas, Caddie ® ?

En principie, nous privilégions le « bio » et/ou le « local », l’idéal étant les deux comme c’est le cas au marché que nous visitons régulièrement chaque samedi.

Et puis il y a le jardin, domaine de mon épouse, source de plaisir et d’émerveillement au moment de la cueillette (un balcon, une bordure de fenêtre sont un bon début).

Force est de constater que le « bio » est devenu un argument marketing des grandes surfaces et qu’il n’est pas toujours très net dans cet univers.

Amateur de viande, je commence à en réduire la consommation, parce que bio ou pas, le boeuf, bien qu’à mon goût délicieux, ce n’est pas vraiment bio…

Et merci à zit d’exposer avec intelligence et subtilité le sujet.

Article: Etancher ma soif
Ellipse
, le 21.01.2015 à 15:02
[modifier]
Article: Etancher ma soif

Excellente revue, la bibliothèque municipale de Lausanne et la bibliothèque d’art et d’archéologie de Genève la propose en prêt.

Un des numéros explique pourquoi le franc suisse a une influence sur les prêts des collectivités publiques… …françaises, c’est assez hallucinant !

Je sais que l’acheter, c’est mieux pour eux, mais c’est un début.

Article: Petite réflexion autour du Big Data et de la Cybersanté

Il y a encore beaucoup plus inquiétant :

http://www.chuv.ch/biobanque

A mon avis, c’est la moins pire des solutions, parce qu’un organisme public la met en place. De fait, j’espère que le pouvoir législatif mettra en place des gardes fous, car les enjeux sont énormes et ces données réellement stratégiques pour l’industrie pharmaceutique et les assurances. Il faut savoir que le séquençage de l’ADN est de plus en plus rapide et bon marché.

Pour revenir à l’article, fort intéressant, jour après jour, nous prenons conscience de l’étendue des dégâts.

De l’aveu même du prof. Hubaux de l’EPFL, les informaticiens demanderont pardon aux générations futures de n’avoir pas un instant imaginé les conséquences de leur inventivité, tout comme ce fût, plus ou moins le cas pour les physiciens au XXe siècle avec l’énergie nucléaire.

A propos de la biobanque, il y a eu quelques articles dans les journaux, j’en ai eu connaissance il y a 10 jours, avec un rappel à l’EPFL samedi passé, d’où ma référence ci-dessus.

Nous devons donc vraiment nous inquiéter et surtout agir pour limiter les dégâts, car la marche arrière n’est plus guère envisageable.

Article: Regards sur le Japon – partie 1

Je garde un souvenir émerveillé d’un voyage fait au printemps 2013. A mon arrivée à la gare d’Ueno, quelques marches d’escalier et les cerisiers en fleur, ça a été le coup de foudre pour ce pays. J’y retournerai un jour, comme Bouvier le dit à propos d’un autre endroit. Ses carnets m’ont accompagné et rendu les visites de Kyoto et Nara presque magiques.

Article: Les thèmes sur WordPress, comment s’en sortir ?

Dans l’ensemble, je suis assez d’accord avec les propos de ToTheEnd.

Les problèmes aujourd’hui de tous les CMS et outils similaires encore plus barbares pour le néophyte (RubyOnRails, Django, Zope, …) sont :

1) Une syntaxe et une logique, qui même si elles s’appuient sur les outils de base (HTML, CSS, JS, SQL, PHP, Python, …), sont « propriétaires ». Donc, si quelqu’un veut utiliser du « gratuit », il lui faudra investir du temps pour comprendre un de ces CMS. Il est donc important de bien choisir le CMS au départ, en espérant miser sur le bon cheval.

2) Les extensions propres à chaque CMS permettant de le spécialiser (e-commerce, test, gestion de comptes, …) qui sont parfois gratuites, parfois payantes, et qui surtout n’évoluent pas toujours à la même vitesse que les mises à jour du CMS.

Au niveau professionnel, nous avons 3 CMS (dont 2 sont sous notre responsabilité directe), nous allons en laisser tomber un, car à chaque changement de version la migration est une horreur.

Dans les divers commentaires, il y a aussi une confusion entre les CMS et les outils d’édition Web (Dreamweaver, Muse, iWeb, Word (si, si, on peut), …).

Un CMS est hébergé sur un serveur (enfin, sur une machine offrant au minimum un serveur MAMP [Macintosh Apache Mysql Php, ou équivalent}) et nécessite un minimum d’aisance en informatique pour l’installer et le gérer.

Un outil d’édition a besoin d’un serveur pour publier le contenu, mais ne nécessite pas autant de connaissances informatiques qu’un CMS, juste un serveur Apache pour la base.

A noter qu’ils peuvent se compléter pour autant que le CMS acceptent le code pondu par l’éditeur.

De mon point de vue, il faudra attendre quelques années pour voir émerger des outils conviviaux permettant de personnaliser un site. Le gros avantage des CMS est de ne pas devoir réinventer la roue, mais ils sont contraignants en terme de mise en page et de fonctionnalités offertes.

La direction prise par Tristan me semble sage : acquérir quelques bases de HTML et CSS. Un peu de JavaScript ne fait pas de mal. En ajoutant une couche de base de données et d’un langage permettant d’interfacer les requêtes, la création de son propre site à son image est possible, mais quel travail !

Au passage, je me bats pour que cela soit enseigné, en tous cas les bases.

Un site plutôt bon pour tout cela :

http://www.w3schools.com

L’informatique est intuitive et facile (et encore) pour le consommateur de contenu, elle l’est beaucoup moins pour le producteur. L’illusion du gratuit fait peur.

Article: Retour aux bases : les images numériques

@Fabien Conus

Désolé de t’avoir un peu froissé, c’est vrai que tu en parles.

Cela dit, les deux outils que tu mentionnes mériteraient un test, tu t’y colle ?

Pourquoi pas, mais je manque de temps (la bonne excuse me diras-tu). Quoi qu’il en soit nous les avons installé sur l’ensemble de notre parc, ils sont stables, ne plantent pas et rendent service.

Article: Retour aux bases : les images numériques

Les logiciels de traitement d’images comme Photoshop ou Gimp permettent de réduire la taille des images. Plus elles sont petites, moins elles contiennent de pixels, moins elles occupent de place sur un périphérique de stockage comme un disque dur ou une clé USB, par exemple.

1) Il serait bon de préciser que la compression des données permet également de réduire « la taille » de stockage, en sacrifiant parfois la qualité. Le point essentiel et mentionné, étant d’avoir une image de qualité avec une résolution appropriée à son utilisation. Toutefois, il vaut mieux conserver une trace de l’originale (parfois dans le lourd format RAW de certains appareils).

2) Il existe de petits utilitaires pour effectuer ces travaux d’optimisation :
Image Tool
ImageOptim

Article: Apprendre…
Ellipse
, le 14.01.2014 à 14:12
[modifier]
Article: Apprendre…

@ysengrain & ggkrail

Tout à fait d’accord concernant les politiques, ainsi que leurs chef(fe)s de service et « experts » qui n’écoutent pas souvent les enseignants, voire pire les dédaignent.

Certes, l’école ne peut pas rester statique, mais à force de grandes réformes, les enseignants perdent une précieuse énergie dans des futilités administratives et techniques. Il manque donc aujourd’hui beaucoup de bon sens dans les prises de décision pour l’éducation.

Il est aussi vrai que l’économie dicte une partie de la formation, parfois dans le bon sens, parfois dans le mauvais.

La réussite pour tous est une belle utopie, mais en acceptant que le degré de réussite varie d’un individu à l’autre, que l’essentiel est la réalisation de son potentiel, son envie de progresser et l’acceptation de ses limites à un moment donné, alors elle devient un réel projet.

Article: Apprendre…
Ellipse
, le 13.01.2014 à 20:23
[modifier]
Article: Apprendre…

Il faut aussi distinguer l’apprenant de l’enseignant, je vais d’abord parler que du premier.

Franchement, je ne sais pas comment j’apprends, mais voici quelques pistes :

1) La curiosité pour le sujet

2) Le bachotage (pas mon favori, mais comme mentionner plus haut, il n’y a pas que le plaisir, quoi qu’il vienne une fois que j’ai « compris »)

3) La recherche d’informations (si possibles pertinentes, mais aussi compréhensibles et plaisantes pour moi)

4) L’expérience (pas évidente chez les enfants et les adolescents, mais avec le recul je suis plus ouvert à des choses à priori inutiles dans l’apprentissage)

Et je ne sais pas non plus comment j’enseigne (ça peut faire peur à certains), mais voici des pratiques :

1) Susciter la curiosité

2) Donner un ancrage dans le réel (socio-constructivisme, mais dont je ne suis pas un évangéliste)

3) Adapter ma leçon au public

4) Faire des erreurs et laisser faire des erreurs

4) Apprendre de mes élèves

5) Pratiquer peu à peu la classe inversée (assez nouveau)

Pour moi, apprendre (au sens large) est quasiment vital, essentiel et … parfois frustrant lorsque je n’y arrive pas.

Article: Une belle plantée magistralement surmontée grâce à Saint Apple

@ felix-fi

Rien à faire en ce qui concerne les logs (mais merci pour l’idée du monde verbose au boot, faut juste penser à filmer), tous plus aléatoires les uns que les autres (j’ai comparé les logs après un boot “normal” et un boot “foireux”), certains (pas tous) indiquent un bug au niveau des dyld -> effacement des caches ce celles-ci (update_dyld_shared_cache -root / -force), léger mieux puis replantage. Sur une machine “image”, plantage dans les 2 sens “Java” -> “RAW”, “RAW” -> “Java”, mais “RAW” -> “JDK Oracle” -> “Ouverture d’une application nécessitant Java” -> “Installation Java proposée par Apple”, c’est mieux mais ça finit par lâcher après un moment…

@tralupa

Sur ma machine, j’ai carrément dû virer “Java”…

Pendant ce temps trop peu de réactions à mon goût et je suis maintenant certain qu’il y a un truc foireux entre “Java” (même la dernière version fournie par Apple, sans celle d’Oracle) et “RAW 5.01” (qui va effectivement écrire dans les dyld). Apple n’est pas connue pas pour sa réactivité (tiens, depuis quelques temps ma machine bascule sur écran noir et attends 1 minute avant de se réveiller (merci PowerNap) lorsque je travaille). Je suis quelque peu énervé…

Article: Une belle plantée magistralement surmontée grâce à Saint Apple

@ Adi Kha

Effectivement, c’est parfois une source du problème de l’écran gris, mais là sur 150 machines… Je sais, je sais, ne jamais faire de mise en jour en prod…

Je restesterai une dernière fois demain histoire de confirmer, mais je pense avoir bien identifié l’origine du problème avec son “work-around” pour l’instant.

J’ai remonté le bug à Apple.

Article: Une belle plantée magistralement surmontée grâce à Saint Apple

Bonsoir à tous, je viens de tester l’installation dans l’autre sens, soit OSX 10.8.5, toutes les iApps (iPhoto, …), toutes les mises à jour, y compris la fameuse RAW, puis Java, ça passe et il n’y a pas de mauvaise surprise.

Reteste dans l’autre sens Java -> RAW, plantage.

Donc, il y a bien un bug subtil et pas évident à trouver et à décrire.

Je tines juste à préciser que l’origine de Java importe peu (Apple autant qu’Orale).

Article: Une belle plantée magistralement surmontée grâce à Saint Apple

MERCI !!! Nous avons ce bug depuis 3 semaines sous 10.8.5 cf Cédric

Nous avons finalement trouvé les coupables : Java et la dernière mise à jour RAW 5.01

Si vous installez un système neuf (10.8.5), installez iWork’s and co. depuis l’AppStore, faites toutes les MAJ sauf RAW et Safari (plantogène lors d’un DL avec des comptes distants), installez la dernière version Java d’Oracle et Apple, tout va bien. Exigez un mot de passe pour ouvrir une session.

Installez RAW 5.01 -> Plantée garantie et aléatoire au prochain boot.

J’ai remontée le bug chez Apple, sur les forum de discussions Apple, sur MacçEver et MacG, très peu de réactions… …j’admets que le bug est particulièrement tordu.

Pour l’instant, avant de redéployer, la seule solution raisonnable consiste à redémarrer la machine en mode sans extension (touche MAJ appuyée jusqu’à l’apparition de la barre grise), puis cliquer sur redémarrer.

Et encore, cela ne marche pas sur mon MacBook Air sur lequel j’ai dû enlever Java en mode sans extension pour redémarrer.

NB : No Java is not an option.

Article: MacTeX 2013, une mise à jour sans remarquable nouveauté

@djtrance

Différence essentielle MacTeX 2013 est gratuit… pas seulement, je ne sais pas si InDesign gère facilement la notation mathématique, les partitions musicales, …

Toutefois, je reconnais qu’InDesign boxe dans une autre catégorie que les suites “office”.

Article: Du fourvoiement, des machines et des hommes

La SNCF n’est pas en reste, j’ai vécu une mésaventure kafakïenne avec elle au point d’être dénoncé au procureur de la République… et semble-t-il avoir eu gain de cause car sans nouvelle depuis 5 ans, la plainte et mes contre-arguments ayant dû sans doute terminer leurs vies dans un empilement digne de la bureaucratie indienne.

Parfois, il faut se montrer un peu plus véhément et ne rien lâcher, cela dépend du montant et de l’énergie à investir, mais lorsque le bon sens se perd il vaut peut être la peine de réagir, sans quoi l’imbécilité et une certaine forme de dictature progresseront.

Article: J’ai acheté un super logiciel…

C’est pour cela que j’évite autant que possible les logiciels via l’AppStore. Une telle mésaventure peut se produire par ailleurs avec des logiciels distribués autrement, mais il n’y a pas ce lien obscur.

Autrement, c’est assez étrange de prendre du temps à développer quelque chose et à le retirer à peine un mois après… vraiment bizarre. A moins d’avoir vendu son code source à un autre éditeur, je ne vois pas.

Article: Revue de presse de mai 2013, first service

En ce qui concerne iOS :

Une série de bons livres :

http://www.bignerdranch.com/books

Un cours en ligne :

https://itunes.apple.com/us/itunes-u/ipad-iphone-application-development/id473757255

Cependant programmer pour iOS en Objective-C n’est pas évident, un passage par un autre langage orientée objet est assez souhaitable.

Article: La clarté de l’esprit…
Ellipse
, le 25.03.2013 à 12:34
[modifier]
Article: La clarté de l’esprit…

@ysengrain

Oui, mais je ne fais pas du sport dans un esprit de compétition, juste pour entretenir mon corps et justement m’éclaircir l’esprit. Combien de fois avant d’aller faire du sport, j’avais des poux dans la tête et 45 minutes après que du bonheur ou presque.

Enfant, j’ai fait du judo, mais mes parents devaient me pousser pour que j’y aille, j’étais assez nul au cours de gymn à l’école. Entre 15 et 19 ans, j’ai pris un peu de plaisir en nageant régulièrement pour moi, avec du ski de fond l’hiver, un peu de montagne l’été.

Durant les études universitaires, très peu de sport, alors qu’il y avait tout ce qu’il faut pour en faire 1 à 2 fois par semaine. Et le mauvais pli a été pris, quoi que j’allais nager au moins 1 fois par semaine.

Je me suis remarié et ma seconde femme, de 13 ans mon aînée, m’a amené à refaire du sport. Et là, j’ai eu le déclic, depuis pour moi, c’est indispensable d’en faire au moins 2 fois par semaine. Comme ancien étudiant, puis comme étudiant en formation continue, le programme proposé par le Service des sports de l’Université de Lausanne est tout bonnement appétissant et varié.

Il y a 3 ans mon fils a eu le coup de foudre pour le tennis à Toulouse qui organisait des activités sportives en plein air durant l’été Toulouse plage, tout comme moi pour les sports de balle (j’avais affreusement peur de ces trucs volants, je l’avoue). Une initiative tout bonnement sympa.

Là, je remercie mes collègues de sport qui ont encouragé les collègues de l’établissement en proposant une fois par semaine une activité “sport des maîtres” et nous ont bien encadrés (j’ai eu des quasi malades mentaux comme profs de cette discipline étant enfant, sauf mon prof. de judo et celui de sport au gymnase (lycée), de fins pédagoguse).

Bref, indispensable, mais il faut un peu d’organisation, de volonté et d’opportunités. Et à mon âge, faire attention aux blessures, donc savoir raison garder et orienter l’activité sur le plaisir, sans négliger un petit échauffement.

Pour le reste, j’abonde, le chien, la marche et … les enfants… C’est vrai, que les parents ont un rôle à jouer en stimulant ou en donnant l’envie.

Encore une chose, pour ceux qui sont en surpoids (ou pense l’être), le sport ne vous fera pas perdre du poids immédiatement, ça donne faim ! Alors ne vous découragez pas, mais appréciez simplement un mieux être qui va venir progressivement.

Bonne pratique à tous !

Article: La littérature…
Ellipse
, le 11.03.2013 à 10:42
[modifier]
Article: La littérature…

@Caplan

oui, vraiment !

Autrement, petite sélection perso non exhaustive :

Jason Lutes (“Berlin”), Cosey (“A la Recherche de Peter Pan”) Jirô Taniguchi (“Quartier Lointain”, “Le, Journal de mon père”), Manu Larcenet (“Le Combat ordinaire”), Homs & Giroud (“L’Angélus”)

Il y a vraiment de très belles choses dans le 9e art, l’expression graphique n’est pas toujours un frein à l’imagination, c’est parfois une belle évocation et une invitation à aller plus loin. Comme dans tous les arts, il y a du bon et du moins bon, et puis c’est aussi une question de goût.

Article: Enseigner, oui mais comment et à qui ?

@ zit

Hélas, parfois j’ai la même impression… Je n’hésite pas à les “secouer” (verbalement s’entend), voir remarque ci-dessous …

@ TTE

Pas faux, nos chers têtes blondes ont les choses toutes cuites dans l’assiette, ils oublient trop souvent la chance qu’ils ont de pouvoir étudier et le travail derrière tout cela. Après, ils vont payer chèrement leurs formations continues. Bon, c’est aussi vrai qu’actuellement c’est un peu “NO FUTURE” quand les médias leur présentent les étudiants des pays du sud de l’Europe sans job ou payés au lance-pierre.

J’ai enseignée à des adultes en cours du soir, là en général, ils étudient vraiment, c’est un réel plaisir et … un défi car ils sont exigeants.

Article: Enseigner, oui mais comment et à qui ?

C’est un métier fait de hauts et de bas.

Comme tu as pu le constater, tes étudiant(e)s (que je considère comme “adultes”) sont passionné(e)s dès que cela les concerne. C’est une bonne piste à exploiter, pour rebondir de temps en temps, trouver un angle d’attaque qui les concerne, même pour les assurances sociales (ils doivent bien avoir des parents, des grands-parents, connaître des gens ayant eu des histoires avec cela).

Il y a aussi une approche intéressante : leur donner la théorie à étudier chez eux, puis discutez des cas pratiques s’y rapportant durant les cours.

Et parfois, il n’y a rien d’autres à faire que d’enseigner des notions de base, même barbantes à première vue, la difficulté étant des les faire passer, de donner des anecdotes parlantes. En physique, par exemple, je leur explique que sans l’indication et la maîtrise des unités, on peut perdre de l’argent, beaucoup d’argent comme lorsque la NASA perd une sonde ou, plus grave, causer la mort, à cause de surdose accidentelle.

Et puis accepter que parfois, ils sont ailleurs, ne se sentent pas concerné(e)s, il en restera tout de même quelque chose.

Avec tes collègues, ce doit être parfois difficile, parce que justement parfois la loi et les décisions juridiques paraissent injustes, dures, au niveau social, humain. Là aussi, tu pourrais de temps en temps parler avec eux de leur vécu professionnel antérieur, leur proposer de temps en temps un cours informel de droit concernant globalement la formation dispensée dans l’école. Et puis, il faut du temps pour s’intégrer à une équipe.

En tous les cas, tes préoccupations montrent que tu es faite pour le métier. Bonne suite !

Article: La liberté d’expression m’est chère….

@ lilou

L’initiative privée ne suffit malheureusement plus aujourd’hui et je sais combien certaines entreprises font des efforts pour leurs collaboratrices et collaborateurs en matière d’accueil des petits enfants. Tout le monde n’a pas les moyens de prendre une jeune fille au pair.

Du reste l’article constitutionnel proposé ne dit rien sur le financement et sur la façon de faire, il va en grande partie dans ta direction :

A mes yeux la société doit faciliter la prise en charge des enfants si les parents travaillent en favorisant la mise en place de crèche, de lieux d’accueil dans les entreprises

La Confédération et les cantons encouragent les mesures permettant de concilier la vie de famille et l’exercice d’une activité lucrative ou une formation. Les cantons pourvoient en particulier à une offre appropriée de structures de jour extra-familiales et parascolaires.

Encourager financièrement les grandes entreprises à mettre sur pieds des structures d’accueil, mais aussi créer de telles structures publiques ou para-publiques pour les employé(e)s des PME, des administrations publiques me semblent possible avec cet article.

Quant à une petite certification pour les mamans de jour, ce n’est pas complètement dénué de sens. Il s’agit encore une fois de trouver la bonne mesure et de pas en en faire un truc monstrueux. A titre d’exemple, les adolescent(e)s dépannant les parents pour les soirées peuvent suivre les cours de la Croix-Rouge. Je suis certain qu’entre une jeune fille au pair sans qualification et une jeune fille au pair ayant un minimum de connaissances (brevet Croix-Rouge, sauveteur, …), tu n’hésiterais pas.

@ Madame Poppins

Je ne suis pas non plus au PLR ;-), c’était pour montrer que même les femmes de ce parti “bourgeois” approuvent le texte.

Article: La liberté d’expression m’est chère….

Ne parlons même pas de l’UDC (qui était centriste avant l’arrivée de M. Blocher et de ses acolytes) avec ses positions rétrogrades, mais plutôt du PLR (grand parti de droite suisse), même les femmes de ce parti sont fâchées avec la prise de position des messieurs qui proposent le refus de cet article.

C’est le minimum que d’offrir cette possibilité aux familles qui, par obligation ou par choix, veulent mettre leur(s) jeune(s) enfant(s) dans des structures d’accueil. Le seul bémol que je peux émettre, c’est celui des parents déléguant entièrement l’éducation de leurs enfants à ces structures et à l’école, ceux qui ne prennent pas un peu de temps pour leurs enfants, quitte à vivre un peu plus modestement. Et comme toujours, c’est une question d’équilibre et rien n’est plus difficile que d’y parvenir.

Fort heureusement je n’ai plus ce problème, mais j’ai été content, en tant que père, de pouvoir compter sur des structures d’accueil et … sur les grand-parents de notre fils !

Article: Le MacBook Air, aujourd’hui.

Cela dépend des usages, pour du courant (bureautique), du développement, le MacBook Air 13” est une super machine. Ai acheté un lecteur externe Samsung à CHF 50 pour voir des DVD de temps en temps.

Beaucoup de collègues ont été séduit par le mien et s’y sont mis aussi.

Non, vraiment rien à redire, machine agréable et, surtout, légère.

Article: Ras le bol de la politique!
Ellipse
, le 31.01.2013 à 09:42
[modifier]
Article: Ras le bol de la politique!

Sujet épineux et complexe.

Aujourd’hui, s’engager en politique et être un “bon” politicien est difficile, tant les attentes des électeurs sont grandes, tant le monde est complexe, tant les intérêts individuels priment sur l’intérêt commun.

Pour moi, Barack Obama et Birgitte Nyborg Christensen (personnage de fiction de l’excellente série “Borgen”), et, à la rigueur Angela Merkel, sont de vrai(e)s politicien(ne)s. Non pas qu’ils ne fassent pas d’erreurs ou que parfois leurs choix soient critiquables, mais ils ont un projet de société, reconnaissent les limites de leur pouvoir face à une opposition solide qu’ils essaient de contourner ou d’associer.

Depuis l’ère Tatcher (également animal politique, mais pas vraiment my cup of tea)/Reagan, la finance a miné l’action politique, a compliqué son fonctionnement en creusant des écarts sociaux monstrueux, à l’intérieur d’une nation, mais aussi entre les pays, rendant l’exercice du pouvoir politique plus difficile tant la tension entre les extrêmes est grande.

Vous remarquerez ma prédilection pour le centre gauche, toutefois, je ne suis pas pour une assistance à tout prix et à tout va, je suis aussi favorable à une certaine responsabilisation des individus, tout en gardant une solidarité en cas de coup dur.

Comme Arnaud, chaque élu ne devrait assurer qu’un et un seul mandat à la fois, mais il faudrait alors trouver des relais pour assurer une bonne communication informelle entre les différents niveaux de responsabilité de la commune à l’Etat, en passant par les départements (cantons, régions, …). Quant à la durée, c’est un problème, il faut du temps pour qu’une idée politique se concrétise, mais les promesses électorales non tenues sont un oreiller de paresse auquel nous souscrivons trop souvent.

Alors, je peux comprendre que peu de personnes réellement compétentes s’engagent en politique ou au service d’un état, quand il y a mieux et plus efficace à faire dans l’économie réelle. Et ce n’est pas parce que l’on est bon dans l’économie réelle que l’on est bon dans la politique ou au service de l’état, de mon point de vue les buts visés ne sont pas tout à fait les mêmes.

Bon, le sujet me passionne, mais il faut aussi que je bosse…

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

François, je suis d’accord, il faut quand même un minimum de connaissances en français :-). Et puis, c’est surtout par paresse que je fais des erreurs.

Les quelques coquilles permettent aussi de se relire, ce qui n’est pas plus mal. Et avec un peu d’effort, j’apprends aussi et certaines erreurs n’existent plus !

L’application sur l’iPhone est super pratique, ludique et m’aide pour les mots croisés.

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

Je suis une pince en orthographe et en grammaire, Antidote m’aide bien, nettement mieux que le correcteur d’Office, dont je désactive toutes les corrections automatiques.

Par contre, le changement de couleur dans Antidote n’est pas une bonne idée. Rouge, orange et vert, c’était clair et net.