Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: aquaman
8 commentaires trouvés.
Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

@Consul:

pas tout le texte consul pas tout. Je suis déçu de votre manque de précision :-)

En tout cas, je vous souhaite à toutes et tous de belles fêtes de fin d’année, et remercie sincèrement francois Cueno, pour cet article sur la solution Freedom® aquama, qui grâce à l’équipe de QoQa a rencontré un très joli succès.

Nous sommes déjà à l’oeuvre pour de nouvelles aventure éconologiques pour 2017.

Excellente soirée à toutes et tous.

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

@consul :

Pour atteindre un état de stabilité, les substances qui manquent d’électrons sont en quête continuelle d’électrons et vont les voler là où ils peuvent; ces substances sont appelées des agents oxydants. Au contraire, les substances qui ont un surplus d’électrons sont capables de faire don de leurs électrons supplémentaires; ces substances sont appelées agents réducteurs ou agents antioxydants (redox).

Le potentiel d’oxydo-réduction, ou potentiel rédox, est une mesure qui indique le degré auquel une substance peut oxyder ou réduire une autre substance. Le potentiel redox se mesure en millivolts (mV) en utilisant un rédox-mètre.

Une mesure de potentiel rédox positive indique qu’une substance est un agent oxydant. Plus la mesure est élevée, plus elle est oxydante. Une substance avec une mesure de potentiel redox de +400 mV est quatre fois plus oxydante qu’une substance avec une mesure de potentiel rédox de +100 mV.

Une mesure de potentiel rédox négative indique qu’une substance est un agent réducteur. Plus la mesure est basse, plus elle est antioxydante. Une substance avec une mesure de potentiel rédox de -400 mV est quatre fois plus antioxydante qu’une substance avec une mesure de potentiel rédox de -100 mV.

La plupart des types d’eau, y compris l’eau du robinet et l’eau embouteillée, sont des agents oxydants et la valeur de leur potentiel rédox est positive.

Toute personne travaillant dans le domaine de l’eau sait cela.

Donc nous avons un facteur redox (puisque vous voulez être précis) compris entre 800 et 1100mV.

Bref, aquama® fonctionne, et fonctionne même très bien. La solution aquama® blue a un potentiel redox négatif de -400mV la solution aquama® Red, positif (comme mentionné plus haut) ainsi que l’indigo©.

Mais vous l’aurez noté, le pouvoir d’échange est donc important, mais nous arrivons à garantir une stabilité notamment sur aquama® Red de plusieurs mois grâce notamment à un pH neutre. Et ce avec un seul réacteur, puisque nous ne rejetons pas de base, ni d’acide dans cette version. Donc, nous arrivons à augmenter le pH, développer le facteur redox, maintenir ainsi une bonne détergence, et pousser la désinfection.

Plus le potentiel redox est élevé, plus la solution est désinfectante. Plus il est bas, plus la solution est détergente.

J’espère que cela vous convient, en revanche on a perdu tout le monde :-)))

Je vous laisse, je dois me faire de la solution avec mon Freedom® pour nettoyer ma salle de bains :-))

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

J’oubliais :

https://youtu.be/Vf0BHLBLSAw
QoQa biensur… La meilleure vidéo je crois :-) Bravo d’ailleurs à toute l’équipe ainsi qu’au testeur qui ont validé les solutions aquama®.

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

re bonjour,

@renaud Laffont : tout à fait le même principe.

@migui: effectivement il y a un création d’hypochlorite de sodium environ 200ppm / ensuite notre intérêt est plutôt focalisé sur la charge électrique, ou nous arrivons entre 800 et 1100mV. De là cette concentration en électricité nous sert à figer l’activité bactérienne, et l’hypochlorite à oxyder la batterie, ou le spore.

Le sel employé est du sel (je le dis pour la 10eme fois je crois :-) NaCl donc. La boutique en ligne sera revue, afin de mieux répondre au interrogation en début d’année.

En ce qui concerne les marques énoncées, certains utilisent des procédés vieux de 30 ans, d’autres travaillent avec nous.

@basil.lebrun : Tant pis pour la pub alors :-P. Francois est venu nous voir en temps que client, nous ne le connaissions pas avant. Il a souhaité faire un article sur les solutions aquama® ce pourquoi nous l’en félicitons. Ce n’est jamais facile de prendre le contre-pied de tout le monde.

@dpesch : c’est vrai que la communication n’est pas notre fort :-)

http://www.lematin.ch/economie/ecologieIl-revolutionne-la-poutse/story/18875632
(presque tout est expliqué)

https://www.letemps.ch/economie/2014/05/05/eau-sel-nettoyer-aeroport-geneve
Pour les machines B2B à l’aéroport de Genève

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/neophiles/7538159-d-eau-de-sel-et-d-electricite-aquama-09-03-2016.html
Sur la RTS

https://aquama.ch/portfolio-items/aquama-falcon-r/ lancement de l’aquama Falcon R

https://www.youtube.com/channel/UCyE8qULmE3hcVHduLNe0cfg Le Lien de la chaine youtube / Tutoriels / Business Model / Technicité etc.

Pour le reste, nous allons laisser passer les fêtes (il n’y presque plus de Freedom®) ensuite nous reviendrons vers la communauté aquama® en début d’année pour lancer les formations.

C’est mieux de voir les gens en vrai. Et de poser les questions en vrai :-)

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

Bonjour à toutes et tous,

Impressionnant ce que de l’eau, du sel et de l’électricité peut faire couler comme encre :-)

@flabb17 et oui en fait c’est même 2 siècles pour être précis, sans compter que les égyptiens galvanisaient déjà le métal par ce principe. Donc rien de nouveau sous le soleil. aquama® n’a pas inventé l’eau, ni le sel ni l’électricité.

En revanche, nous permettons à toute personne souhaitant utiliser se type de procédé de le faire chez soit. C’est biensur garanti par des normes, Européennes, Suisses, et UK.

Nous travaillons avec 3 laboratoires, et sommes entouré de PhD qui sont bien plus compétents que moi même d’un point de vue technique.

J’ai lu dans les différents commentaires des articles sortis du chapeaux. C’est bien va veut dire que les gens cherchent, et commencent a se poser des questions.

Nous, nous développons des procédés qui permettent de couper la chaine logistique, répondre à une logique du 21eme siècle et réfléchir un peu plus en avant que ce que nous faisons actuellement.

@jpg je n’ai pas de haine envers la chimie. J’en utilise aussi chaque jour malheureusement, en revanche je cherche à m’en passer autant que nous tous.

Je félicite Francois, parce que ce n’est pas facile de venir avec une nouveauté. Il s’agissait, je crois de partager son expérience d’utilisateur, il y en a des dizaines sur notre page Facebook, et des milliers de personnes satisfaites d’aquama®.

Excellent Dimanche.

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

Bonjour jpg,

Quand nous parlons de sel, nous parlons de NaCl pur. Pas de quoi que ce soit dedans.

Oui la chimie telle que nous la faisons aujourd’hui est dévastatrice. Ce n’est pas les usines de Toulouse, Shenzhen, BASF dans la Ruhr, et du nord du Japon qui me feront croire l’inverse. Pire, ils sont tous près de rivières (forcement il faut refroidir) ce qui nous impact instantanément. Nous devons changer, mais aquama® n’y arrivera pas sans vous.

La stabilisation d’une solution électrolysée sans changement de son environnement propre a bien 6 ans (en termes d’invention). Avant nous étions capable de créer, une base et un acide par un processus de séparation moléculaire. Maintenant on ne sépare plus. Ce qui nous permet de faire une base, avec une charge électrique importante. Cette charge est utilisée dans le fait de figer les bactéries, et autres spores, etc. afin de pouvoir les oxyder plus facilement. On ne parle pas ici d’électrolyse pour faire de l’hydrogène.

Tout n’est pas dans Wikipédia :-)

@ggkrail c’est tout à fait juste. Quand nous aurons remplacé les 48 méga tonnes annuelles de chimie pure, je pense que le Rhône vers Marseille ne s’en trouvera que mieux… Sans parler de la logistique induite qui n’existera plus ;-)

@François Cuneo c’est vrai que je les comprends. Tout le monde ne peut bien sûr pas être d’accord avec aquama®. Cependant, si on se posait autant de questions quand on fait sa salle de bains avec un produit chimique, ça serait génial. :-)

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

Bonsoir à toutes et tous,

Je tiens d’abord à féliciter François, parce qu’il a beaucoup creuser le sujet, qui n’est pas nécessairement évident.

Effectivement aquama® à commencer sur la partie entreprise, avant de commencer sur le particulier. L’objectif pour nous est simple : réduire l’utilisation et l’emploi de chimie, qui est dévastatrice pour l’environnement.

Bien sûr, on peut faire sa mixture à la maison, acheter son vinaigre chez le voisin qui le fait dans sa cave et utiliser le bicarbonate (dont personne ne parle ici de la conception).

Bien sûr, on peut faire son café avec une bonne vieille machine italienne (ce que j’adore).

Mais il faut se rendre à l’évidence, aquama® est là pour démocratiser certains principes écologiques connus de longue date. L’électrolyse vient tout juste de passer le cap des 2 siècles d’invention. Mais la stabilité d’une électrolyse quant à elle n’a seulement que 6 ans.

Bien sûr, de l’eau du sel et de l’électricité, ça paraît trop facile. Et pourtant toute piscine moderne fonctionne grâce à ce principe.

L’article en tout cas est extrêmement bien fait. La simplicité dérange toujours.

Mes journées étant assez longues actuellement, je repasserai demain afin de répondre au interrogations. N’hésitez pas à chercher des articles sur aquama®, nombres de réponses (vidéos) ont été données/ postées par le passé.

PS : ceux qui prétendent que les Suisses sont crédules devraient un peu plus visiter notre beau pays. Parole de binational (Franco-suisse) ;-)

Excellente nuit.

Willy L.