Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: levri
1094 commentaires trouvés.
Article: Mon rythme cardiaque
levri
, le 10.10.2014 à 11:41
[modifier]
Article: Mon rythme cardiaque

Luc et d’autres ont dit … restons honnêtes jusqu’au bout, ce que relate le « nouveau testament » reste de troisième mains (au moins), et chacun connaît ce jeu où Intel doit dire à Unautre qui dit à … etc … et le résultat probable quand à la fidélité au message original. C’est après quelques siècles que les contes furent collationnés, adaptés et sélectionnés en fonction du message que voulait délivrer l’église se structurant.

Marie n’a vraisemblablement pas palpé de billets verts, à l’époque on payait encore les services en espèces sonnantes et trébuchantes, ou même en nature. Je crois me souvenir de rois en visite pour la naissance, s’il n’étaient pas pingres j’ose espérer qu’en plus de la myrrhe il ont financé la GPA de manière plus substantielle.

En quoi est il plus honorable de porter l’enfant d’un autre qui l’abandonne à la naissance dans le but de le faire crucifier à trente ans ?
En quoi est ce plus noble que le don d’une femme qui portera l’enfant d’autres qui à la naissance la remercieront financièrement ou d’autres manières et s’occuperont avec amour de cet enfant porté par autrui mais assumé par ceux qui l’ont conçu ?

Ce tweet empruntait certes des raccourcis, mais était il indispensable de le disséquer ? C’est rigolo, lors d’une interview à la dernière « manif pour tous sauf ceux qu’on aime pas » sur France Inter il y a quelques jours un manifestant piégé par ce même « mot humoristique » le justifiait comme « une sainte GPA »

GPA ou autre dès qu’un sujet s’approche du sexe il est certain qu’un monde de délires se révélera …

Article: Obsolescence programmée… Mais oui mais biensûr…

Apple s’est coupé depuis longtemps de la clientèle des grands comptes, son marché c’est les professions libérales, les artisans et commerçants et surtout les particuliers.
Hors logiciels très spécialisés les utilisateurs ont besoin de gérer des bases de données, des traitements de texte, des tableurs, un navigateur, toutes choses gérées parfaitement depuis plus de quinze ans.
Grosse ou petite une entreprise bien gérée essayera de pérenniser au maximum son matériel, de fait depuis une dizaine d’années sur Apple c’est plus difficile que sur Windows. Si la pérennité du matériel et des softs sur Mac justifiait dans le passé des coûts supérieurs ce n’est plus vrai aujourd’hui.

J’ai arrêté mes activités depuis quelques années mais d’anciens clients ou amis m’appellent assez souvent pour me demander comment faire durer leur matériel, considérant qu’ils n’ont pas besoin de changer de matériel vu que celui ci couvre leur besoin … sauf qu’ils ont acheté un Iphone ou que la dernière mise à jour obligatoire pour leur activité les oblige à changer leurs postes. Le plus souvent il n’a y aucune raison pour perdre la compatibilité, c’est souvent objectivement une manière de forcer les clients à investir.

De plus en plus de clients se rendent compte qu’on les prend pour des andouilles en les forçant à tout changer au plus tard après 3 ans, de toute façon le matériel a une espérance de vie de plus en plus réduite, de plus en plus souvent la panne « qui coûte plus cher que du neuf » survient avant l’anniversaire des quatre ans.

On interdit les ampoules tungstène par « écologie » mais notre matériel ira bientôt plus vite à la benne que nos ampoules … la logique là dedans ?

Article: Si seulement j’étais plus douée en maths !

Pour en revenir au budget il y a deux manières de le considérer. Célibataire nous n’avons aucune raison sérieuse de faire attention, notre gestion ne dépend que des besoins que nous nous créons, si nous décidons de faire partie d’une famille c’est différent, à moins de disposer de très gros moyens il faut gérer intelligemment nos revenus en déterminant nos priorités.

En cette période de déflation il est possible de vivre avec un petit budget sans se priver. C’est le superflu qui coûte.

Article: Si seulement j’étais plus douée en maths !

@ TTE : Ce qu’on possède c’est une question de choix, une Rolex ou une Ferrari c’est pareil, si à un instant T où on se découvre une passion pour l’un ou l’autre et qu’on n’en a pas les moyens c’est à chacun de décider si ça vaut le coup de se donner les moyens, quitte à se priver et y passer des années pour y parvenir, à moins qu’on décide d’y renoncer en baissant les bras devant des contingences matérielles … à moins que finalement après réflexion on décide que ce n’est pas si indispensable.

Un jour j’ai acheté une Speedmaster, quelques années plus tôt je m’étais offert une Pulsar (une montre électronique futuriste) hésitant entre le futur de la Pulsar et le classique de la montre qui a marché sur la lune, cet état de l’art est tombé en panne et faute de module était restée inutilisable, j’avais donc décidé de ne plus jamais acheter de montre autre que mécanique.
Cet Oméga ne m’a rien coûté, je l’ai payé bien sûr, mais comme j’avais les moyens ça ne posait aucun problème.

À une époque moins faste je me suis payé des Martin, Fender, Gibson et autres, lorsque j’ai décidé de me les offrir j’avais à peine de quoi manger, je me suis donné assez vite les moyens de mes envies, l’aspect financier était prégnant.

L’argent n’a aucune valeur tant qu’il n’est pas dépensé afin d’assouvir un besoin réel à nos yeux, si le besoin n’est que superficiel l’effort n’est pas justifiable, si le besoin est irrépressible tous les moyens sont bons.

Article: Si seulement j’étais plus douée en maths !

@ TTE : Et bin dis donc !

Tu m’as lu à moitié, j’ai bien dit que j’appréciais les TRÈS belles voitures, ceci sans désirer en posséder.
Je suis donc heureux que certains soient passionnés par des voitures prestigieuses.

Ceci dit parler d’œuvre d’art en ce qui concerne les automobiles classiques je ne le ferai pas, ce ne sont que des engins utilisant beaucoup de matière plastique produits industriellement à obsolenscence programmée, du consommable destiné à ne durer que quelques années, au même titre qu’un micro ondes, une TV, etc.

Lorsque j’ai acheté ma première voiture j’hésitais entre une Bentley et un combi VW, devine ce que j’ai choisi ?
La seule autre fois ou j’ai failli craquer c’était pour une Jaguar XJ 12, mais je me suis raisonné, c’était un peu trop exhibitionniste.

Je ne conspue pas les voitures, je les considère comme des utilitaires qui peuvent être presque indispensables pour certains, mais qui pourraient facilement être inutiles pour la majorité, c’est une question d’organisation.
Les très belles voitures, Ferrari ou autres ça peut être un choix de passion, même si le plus souvent c’est malheureusement un moyen de frimer ou d’afficher l’état de ses finances.
Que des personnes au foyer ne roulant qu’en milieu urbain quelques milliers de kms annuellement éprouvent le besoin d’un 4×4 VW BMW ou autres, je trouve ça vraiment débile. Rien de mieux que la marche en ville, ça permet même de faire des économies sur la salle de gym ou d’autres moyens artificiels de se « maintenir en forme ».

Les berlines de série ne se justifient que pour ceux qui doivent rouler énormément. Pas de rêve, ce sont juste des tas de tôle bien amortis et insonorisés.

Article: Si seulement j’étais plus douée en maths !

En France c’est « encadré » (accordez à ce mot la signification qui vous agrée), nous avons le surendettement, tout est permis, voir encouragé.
Pour certaines personnes il semble tout à fait normal de dépenser deux fois ses revenus, quels qu’ils soient.

Notre société nous encourage à consommer, même à gaspiller, je ne comprends pas que certains se déresponsabilisent encore en accusant la publicité, depuis le temps il me semble qu’une grande majorité de la population aurait dû développer une résistance, pour les autres il devrait y avoir un vaccin au niveau scolaire.
Évidemment c’est inenvisageable dans une société dont les membres ont abandonné leur statut de citoyen au profit de celui de consommateur (dans les médias on parle bien de consommateurs, très rarement de citoyens, n’est ce pas).

En ce qui concerne les voitures seul m’importe leur capacité à me mener à destination, elles peuvent ressembler à un tas de boue extérieurement, ça me laisse indifférent alors que je préfère qu’elle soient relativement propre à l’intérieur. J’aime les très belles voitures, mais pour les autres, j’aime les voir, même les conduire mais je n’ai aucune envie de les posséder, les « grosses » BMW, Mercedes ou autres me laissent totalement indifférent, il semble que pour leur possesseurs ce soit plus un signe extérieur de propriété qu’autre chose.

J’ai un principe, et ceci depuis ma première moto à seize ans, je ne sors pas un véhicule motorisé pour un déplacement intra muros, dans ce cas je me déplace sur mes pieds, même dans des grande villes.
À l’heure actuelle une voiture c’est une rente, ce n’est « indispensable » que pour certains, pour une personne au foyer c’est très rarement nécessaire, les parents laisseraient leurs enfants se rendre à l’école à pieds, ils seraient certainement en meilleure santé.

Gérer un budget ne m’a jamais posé de problème, j’ai parfois dépensé 10 000 € pour un week end de fête impromptue, il m’est aussi arrivé de ne pas avoir de quoi manger, mais je n’ai jamais dépensé plus que je n’avais, lorsque je désire suffisamment quelque chose je me débrouille pour avoir les moyens de mes désirs, lorsque je n’ai envie de rien je peux vivre avec des revenus minimes.

J’ai un truc, depuis toujours je privilégie les espèces, par principe, j’ai horreur d’être espionné, de laisser des traces, en début de mois je décide d’un budget, je le retire en espèces, lorsque le porte monnaie est vide, je ne dépense plus.

Avec un peu de réflexion et en ne payant que cash c’est incroyable le nombre de choses « indispensables » qui deviennent inutiles. Oui j’ai une montre Suisse mécanique, un briquet de marque et quelques objets plus coûteux que la moyenne, j’aime les beaux objets, mais j’aime aussi que leur prix soit au moins partiellement justifié par une certaine qualité de fabrication, une certaine pérennité.

Gérer un budget c’est aussi savoir gérer le temps, souvent en attendant quelques semaines ou en anticipant d’une année on peut minimiser de moitié, voir des deux tiers les achats de produits de consommation courante, vêtements ou électronique.

Voilà, comme tu vois je reste serein …

Article: Tout fout l’camp, je vous l’dis

@ TTE : faut pas charrier, copier une VHS ça n’avait rien de difficile, ensuite la même copie tournait, la différence est principalement que maintenant les films vus par les enfants sont plus nombreux, ce qui ne veut pas dire que plus d’enfants ont l’occasion d’en visionner.

Il y a une dizaine d’année lors d’une réunion familiale la conversation avait tourné autour de l’évidente déliquescence des mœurs … avec la même argumentation qu’aujourd’hui, à un moment je me suis fait taxer de naïveté par une jeune adulte, ce qui m’a donné à réfléchir.
Nous vivons dans une société de « communication », les enfants ont toujours été attirés par les interdits, l’énorme différence vient surtout du fait que les « non dits » se raréfient, ce qui n’influe pas forcément sur les faits objectifs.

La taille du pénis reste un des marronniers de la presse, des études (basées sur des enquêtes sur le web) vont certifier que dans tel ou tel pays le pénis est plus gros, est ce pour ça qu’il y a plus de pénis ? doit on accorder quelque réalité objective que ce soit à ces « statistiques », évidemment non !
Lors d’un sondage sur ces sujets les sondés manquent d’objectivité, leurs réponses sont fortement fonction des conventions, qui pourrait croire que presque personne ne se masturbait il y a 50 ans alors que presque tout le monde se masturbe de nos jours ? C’est la même chose pour l’âge de la « première fois » il y a un demi siècle seuls ceux de « mauvaise vie » avaient des relations hors mariage, si on sondait l’âge du premier rapport coïncidait avec celui du mariage, maintenant plus on déclare (sur les réseaux sociaux, évidemment) un âge précoce et plus on est au top, plus on fait de bruit et mieux c’est, mais cela veut il dire que les rapports sexuels sont plus précoces qu’il y a quelques décennies ?

Jusqu’à notre proche passé on ne ne parlait pas de choses qu’on faisait, l’évolution semble être qu’on parle de plus en plus de choses qu’on ne fait pas.

Pour en revenir au billet, était ce constructif de dire au jeunes de se taire ? n’aurait il pas d’avantage constructif d’ouvrir un dialogue afin d’essayer de comprendre leur comportement ?

Article: Tout fout l’camp, je vous l’dis

Comme souvent je me retrouve dans le commentaire (4) de Diego; dans le passé certaines sociétés vous considéraient comme bons pour les armes à 12 ans et/ou au même âge vous estimaient comme bon pour le dépucelage officiel.

L’histoire semble n’être qu’un éternel recommencement, même si la tendance actuelle semble être surtout virtuelle pour le sexe alors que les enfants soldats sont une triste réalité.

Dans les années 1990 beaucoup d’enfants de dix ans se cachaient pour échanger du porno en VHS, maintenant ça se fait en numérique sans nécessité d’échange puisqu’il suffit d’un click, tout le monde le sait alors les plus jeunes ne voient plus la nécessité de se cacher pour en parler. « Cachez ce sein que je ne saurais voir » reste d’actualité, est il constructif de simplement critiquer des comportements de ce type? , ne serait il pas plus constructif d’engager le dialogue de manière saine ?

Le porno comme base éducative ça craint, s’il y avait une base sociétale franche pour « l’éducation sexuelle » le porno perdrait tout intérêt pour les pré-ados et ados.

@ TTE 8 : je me demande s’il existe des données fiables pour « le premier rapport », il y a peu j’ai lu un article certifiant que cet âge n’avait pas varié ces dernières décennies. Si on cherche un peu plus loin Louis XIV a commencé à douze ans, et ça n’avait rien d’exceptionnel, Proust à 16 ans demandait de l’argent à son grand père pour aller au bordel … la différence semble surtout qu’il n’y a pas si longtemps on n’admettait que des choses « normales » et la « normalité » s’est déplacé.

La moyenne du premier rapport féminin avoué à 20 ans et le premier enfant avant 18 ans rien que d’évident …
Il n’y a pas si longtemps rares étaient ceux qui admettaient se masturber, ils sont de plus en plus nombreux à le faire … réalité de la vie ou des statistiques ?

Article: PowerPC still alive!… Partie 1

Aaaah ! tout à fait le genre de bidouilles que je faisais il y a quelques années.
J’ai toujours un PPC 8600 qui peut tourner en OS 9 et OSX, j’avais remplacé son PPC 604 par un G4 et ajouté une carte FW et USB, il me permettait d’utiliser tous les périphériques et logiciels de l’ancien monde et du nouveau, ports usb, Firewire, série, SCSI, il y avait même un module Géoport Numéris avec les fonctions Fax et téléphone … Je dois encore l’utiliser une fois par an je crois.

C’est dommage de se débarrasser de matériels pouvant encore servir, j’ai un PowerBook Titanium en 10..4 qui gère mon FTP et mes torrents depuis des années, et un autre branché sur écran et HiFi qui me permet d’écouter la musique sur mon réseau et de visionner des films dans tous les formats.

Au sous-sol j’ai aussi un Mac SE30 en OS 7.5 avec carte éthernet qui permettait d’étendre un réseau éthernet à un vieux réseau LocalTalk.

Pour éviter de perdre mon temps dans les installations j’avais des systèmes pré-installés pour toutes machines sur Syquest, Bernouilli puis Jazz pour finir par tout mettre sur CDs, je crois avoir tous les systèmes, pour tous les Mac à partir du 1.0 Fr sur disquette 400k, par la suite j’avais converti en disques images tous les systèmes sur disquettes afin de les installer depuis des médias bien plus rapides.

Je pense me débarrasser un jour de ma collection de Mac, elle m’encombre … et les Mac Plus et autres n’ont plus d’intérêt qu’à titre de collection.

Article: États des lieux à l’instant T

N’as tu pas remarqué que le mot « citoyen » se raréfiait au profit de « consommateur » dans les médias ?

La « politique » telle que pratiquée depuis des lustres n’est qu’un opium de plus pour les peuples.

ça me rappelle un concert donné par des amis à l’Hyppodrome lors de la fête du PS il y a quelques années. Dans une intro spaciale Daevid avait déclaré « Karl Marx a dit la religion est le opium du peuple, moi je dis la politique est le opium du peuple », enchaînant avec « opium for the people »

Comment prendre au sérieux les politiciens alors qu’ils ne font que jouer leur rôle de marionnette dans un spectacle convenu ? ils se contentent de gérer le pain et les jeux dans l’immédiateté de la déliquescence des civilisations s’effondrant …

Article: Il y a des sciences qui ne sont pas exactes…

D’après tes propos Junior semble avoir des intérêts hors scolaires, et dans ce cas il ne rechigne pas à passer du temps à apprendre, a-t-il un Q.I supérieur à la moyenne? il est assez courant que ceux qui ont les possibilités les plus étendues décrochent au niveau scolaire.

L’école convient à la majorité mais ceux qui sortent du moule peuvent devenir amorphes ou rebelles. Le passage au Collège peut être le déclencheur (11 ans en Franche c’est la 6ème ou la 5ème, le changement de rythme du collège).

Peut être y a-t-il en Suisse des écoles d’avantage adaptée à Junior que celle qu’il fréquente.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

@ ggkrail : je n’ai pas dit que vous aviez parlé de peine de mort, c’est moi qui ait extrapolé, il y a des degrés dans l’agression, comme il y en a dans la répression, lorsque je vois des gens jubiler en admirant une réaction physique disproportionnée, je pense que c’est une première marche vers tous les excès bien pensants.

Je suis totalement pour l’égalité des sexes, c’est bien pour ça que je ne puis cautionner ni excuser ce type d’agissements sous prétexte qu’ils sont commis par une fille.

Relisez le billet d’Ysengrain, il parle de « maladroits » et dans leur comportement rien ne témoigne qu’il s’agit de monstres sanguinaires, ils sont peut être et même certainement mal élevés, cela justifie-t-il un K.O ?
Suite à ça les filles, affichant d’ailleurs une tenue provocatrice « re­prennent alors leur conver­sa­tion tout aussi gaie­ment qu’au­pa­ra­vant ».

Nous ne savons pas quels furent les propos tenus par les deux groupes, mais je trouve un peu malsain de se réjouir de cette situation.

… et en relisant le billet, je me rends compte que la fille ne s’est pas contenté d’un coup supplémentaire après le premier pourtant largement suffisant, mais bien d’un troisième « au tho­rax pour le finir »

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

@ bobi : qui a dit qu’elle avait été « agressée » en tant que « mu­sul­mane portant le hijab », personne n’a précisé la religion des « agresseurs » d’ailleurs, peut être étaient ils musulmans eux même ? personne n’a précisé que c’était des gaulois et que l’effleurement de fesses était donc raciste.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

une petite note :
En aucun cas je ne justifie les attouchements non désirés, je me rends compte que mon emploi de « caresses » a inspiré certains, j’aurais dû employer « effleurements » afin d’éviter des interprétations hasardeuses, « caresses » était surtout employé afin de clairement distinguer ce type d’attouchement de ceux qui vous cassent le nez, une côte ou autre. Je suppose qu’en cas de bris d’os seule la peine de mort pourrait vous satisfaire.
Il semble que beaucoup seraient partisans de la restauration des sévices corporel violents institutionnalisés, le fouet, la bastonnade, la roue, et toussa ce serait jouissif, n’est ce pas, sur la place publique avec billets payants ça pourrait même rapporter, surtout si la TV acquitte des droits …

Nous devrions restaurer les châtiments corporels en milieu scolaire puisque d’après certains commentaires c’est bien la source de tous ces comportements inappropriés et incivils.

En son temps la loi du Talion était apparue comme un progrès, un K.O pour un touché des fesses, quel retour en arrière !

@ Zallag : comment j’aurais réagi ? vraisemblablement si ça semblait tourner vinaigre je me serais approché afin de pouvoir intervenir si besoin … mais vu leur réaction ultérieure il ne semble pas qu’on avait affaire à des terreurs, je pense que quelques mots auraient suffi pour les remettre à leur place.
Un K.O pour un « manque de respect » c’est excessif, je maintiens.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

Nous vivons dans une société privilégiée, et il est vraisemblable qu’ici nombreux sont des « privilégiés » au sein de cette société. Rares sont ceux s’étant trouvés face à une réelle violence, à un risque réel de lésions physiques ou pire, nous dissertons sur des supposées « agressions physiques » et encourageons une violence réelle face à un simple attouchement sans remords.

Et pourtant de tout temps beaucoup se sont félicités de n’avoir été « que violées », ceci étant préférable à perdre la vie, et contente d’avoir survécu elles ont repris leur vie sitôt leurs blessures soignées.

Nous, nous nous complaisons dans le drame, et plus nous sommes privilégiés et plus nous cherchons à dramatiser des faits presque anodins, souvent je me suis demandé si l’idée que nous véhiculons du viol n’était pas d’avantage nocive que le viol lui même.
Nous en arrivons à un ridicule tel que des profs de sport n’osent plus toucher leurs élèves de peur d’être taxés de pédophilie … et nous n’hésitons pas à assimiler la caresse de fesses à une agression sexuelle.

… On en arrive, même sur Cuk, à vanter les vertus du coup de poing en tant que méthode pédagogique, excusez moi si je décroche.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

@ Zallag : dans l’article que tu cites la fille a été pourchassée plus d’une demi-heure à travers la ville, ce n’est pas vraiment la même chose. Dans « notre histoire » les dégâts se limitaient à une caresse sur les fesses, et l’auteur du billet semble parler de quelque chose de fugace, je ne doute pas qu’il se serait interposé si les choses tournaient vinaigre. Dans l’article du Figaro ce qui est remarquable c’est une dans une grande ville personne n’intervienne si peu que ce soit pendant 30 mn de poursuite.

@ TTE : Tu dis « un at­tou­che­ment aux fesses, ce n’est pas ano­din », certainement, mais objectivement ce n’est pas dramatique non plus. Nous sommes d’accord ce sont les pauvres cons qui ont ce type de gestes déplacés, malheureusement il y en a partout, sans dépendance du sexe, de l’âge ou de la classe sociale, si ça devient une habitude d’assommer toute personne manifestant des gestes déplacés on n’a pas fini.

Pour la suite de ton post 40 je doute sérieusement de l’effet éducatif de cet exploit féminin, ce type pensera peut être à s’armer dans le futur, c’est ça la leçon à tirer de ce type d’action éducative ?

Pour le reste, pour moi nous sommes dans le délire, je n’aime pas qu’on me touche contre mon grès, si ce sont des gens qui me répugnent d’autant plus, cependant si un connard (ou une) me met un bras sur l’épaule ou m’effleure les fesses je ne parlerais pas d' »agression physique » !
Me maintenir, m’immobiliser contre ma volonté, ça commencerait à m’inciter à réagir, si quelqu’un me frappe ou essaye de le faire je parlerais « d’agression physique » et je réagirais en conséquence … mais mettre quelqu’un K.O parce qu’il me drague comme un beauf en me mettant la main aux fesses, non, je me sentirais bien plus avili que par son geste déplacé.

Et vu les « excuses » justifiant ce comportement citées précédemment, je précise que je parle en connaissance de cause, plusieurs fois j’ai défendu des personnes agressées dans la rue, on m’a déjà mis la main aux fesses sans mon assentiment, une fois trois personnes m’ont même immobilisé alors qu’un quatrième essayait « d’abuser » de moi (je m’en suis sorti sans dégât), et je pourrais parler d’expériences plus saignantes, je sais donc de quoi je parle, et c’est pour ça que j’insiste sur le fait que qualifier des fesses caressées d' »agression physique » me parait débile.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

Un coup suite à une agression réelle, je comprendrais, enchaîner sur un deuxième s’il y a risque manifeste, d’accord, mais d’après la description il n’y a même pas eu de tentative de contrainte physique de la part de ce type ou de ses acolytes.

Petit un oncle et ses amis m’ont appris que lorsqu’on sortait une arme c’était pour s’en servir de manière définitive … en étant conscient des conséquences et des risques. Un sport de combat, c’est au même niveau qu’une arme, si les types avaient été aussi débiles que cette fille, mais armés d’un « sport de combat » ou de toute autre arme et avaient rétamé les filles, qu’auriez vous dit ?

Normal l’escalade disproportionnée, n’est ce pas ?

Ce type a eu un comportement déplacé, c’est d’accord, mais celui de cette fille l’était bien plus, je suis étonné que la majorité ici puisse le justifier.

On parle d’égalité des sexes, et j’en suis tout à fait partisan, mais ici il n’est pas question de ça.

De plus ces faits sont relatés par un professionnel de santé, qu’aurait il fait en assistant à une chute de vélo et en constatant que le cycliste git au sol pour finir par « ramper » jusqu’au trottoir ?

Il faut arrêter de délirer ! une main aux fesses ce n’est pas pareil qu’une tentative de viol ou qu’une réelle agression physique et ça ne peut aucunement justifier une réelle agression avec des risques de séquelles physiques.

Cette filles devrait apprendre à s’exprimer oralement avant de jouer des biscotaux.

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

Supposition :

Une fille met la main aux fesses d’un type, celui-ci la met K.O, quel serait votre réaction ?

Si on met K.O toutes les personnes mal éduquées y’a intérêt à bâtir des hopiteaux …

Nous n’avons pas connaissance des faits avec précision, mais pour moi c’est totalement disproportionnel de comparer une main aux fesses avec un tabassage !

Article: T’inquiète pas Doc, j’y suis pas allée à fond.

En matière de légitime défense la réplique doit être proportionnelle à l’agression, dans cet exemple la « défense » est clairement hors de proportion.

Une simple remarque, voir une gifle auraient pu être compréhensibles, mais ça ne justifiait pas un tabassage, surtout si la fille était pratiquante d’un « sport de combat ».

La prochaine fois que le type est face à une fille il pourra justifier le couteau qu’il sort comme une anticipation à l’éventuelle réplique, n’est ce pas ?

Pour ces deux personnes la bêtise domine, personne ne peut s’en glorifier je crois.

Qualifier un K.O (ou presque) d' »ano­dine ba­di­ne­rie » me semble étonnant, surtout sous la plume d’un professionnel de santé !

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 19.03.2014 à 13:19
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Maame Poppins : les oreilles percées avaient été citées au titre de mini-mutilation dans la discussion. ;)

je ne pour­rais pas vivre avec l’in­ter­dic­tion faite à une jeune femme de 17 ans de dé­ci­der elle-même si elle sou­haite avor­ter ou non

Je suis tout à fait d’accord.

Pour ce qui en est du sexisme heureusement de plus en plus de personnes semblent y échapper.
À la naissance de mon fils j’ai arrêté de travailler plus de deux ans afin de pouvoir m’en occuper, et jamais ce ne fut une corvée. Jamais il n’a mangé un « petit pot » ni n’a manqué de longues promenades dans un kangourou puis dans un landeau de course …

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 19.03.2014 à 08:43
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Tom : les médecins ne sont pas toujours bien informés, pour baisser le risque il y a le préservatif.

Pour l’égalité le problème vient aussi de ce que trop de femmes la combatte, il suffit de voir les manifestations récentes contre l’éducation dé-genrée … ce n’est pas en obligeant les petits garçons à uriner assis dans les toilettes qu’on changera les mentalités.

Lors de réunions certains hommes peuvent se montrer très agaçants pour une féministe, c’est encore pire lorsque les propos sont tenus par des femmes. Je ne vois pas l’intérêt de la domination, le corollaire c’est qu’on cherche à s’entourer de personnes « inférieures », rien d’enrichissant là dedans, ce qui serait valorisant serait plutôt de s’entourer d’égaux, de personnes brillantes amenant quelque chose à la communauté, c’est valable du couple à des groupements plus larges, le besoin de domination a quelque chose de malsain, ce n’est qu’une manière de masquer ses propres insuffisances.

Accepter d’être dominé c’est refuser de s’assumer, je suppose que c’est reposant.

Au naturel et sans endoctrinement les enfants ne sont pas vraiment « genrés », dommage qu’ils se sentent obligés d’entrer dans un moule avec l’âge, ça n’a rien de valorisant, c’est plutôt une limitation, pour les filles, mais aussi pour les garçons.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 16:32
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Mame poppins : Pour les boucles d’oreilles je pense comme toi (précédemment je parlais de la probable cicatrisation après quelques temps), cependant comment décider des mutilations que les adultes pourront infliger aux mineurs, ou même qu’ils pourront s’infliger eux même dans le cadre de traditions, de coutumes, de modes et en fonction de leur supposée gravité ?
Le plus simple serait de prohiber les mutilation des mineurs, ceci dit je ne fais pas les lois.
Quel que soit l’horreur d’une mutilation sois certaine qu’une tradition ou une religion la défendra.

Toi qui semble anti-sexiste, trouves tu normal qu’on encourage des enfants à percer leurs oreilles afin de pouvoir porter des bijoux aguichants, « comme les grands » ?

Un des problèmes du sexisme que tu sembles critiquer est bien qu’il soit librement accepté par une majorité de femmes.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 13:55
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Tom : je parlais de majorité car à ce moment les gens sont censés être responsables et prendre les décisions d’eux même. On ne peut rien interdire, mais au moins on atténue le pouvoir de nuisance des parents sur leurs enfants.

Nous pouvons être conditionnés mais rien de nous empêche de remettre en question ce conditionnement.

À une époque c’était coutumier de mettre un anneau à l’oreille lorsqu’on faisait la route, l’autre oreille était pour les homos, signe de reconnaissance, d’appartenance à une communauté, certains aiment s’affirmer de cette manière, d’autres préfèrent s’affirmer par leurs actes de tous les moments, ils n’ont pas besoins de colifichets ou de scarifications pour prouver leur supposée valeur.

Quand remettra-t-on à la mode les cicatrices de sabre des étudiants Allemands ?

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 12:00
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ TTE : La première communion, c’est à quel âge ?
Comme tu dis c’est le milieu qui conditionne les enfants à réclamer le perçage, après tout puisque c’est destiné à plaire aux mâles, il existe aussi des boucles d’oreilles à clips, n’est ce pas.

Je ne suis pas tellement pour les lois mais je n’aurais rien contre l’interdiction des mutilations avant la majorité.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 10:55
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

Après, mais c’est mon coté naïf, je suis sur le cul qu’un lobby pro-cir­con­ci­sion viennent perdre son temps et son ar­gent à ré­pandre de fausses in­for­ma­tions

Heu, as tu une idée des intérêts financiers représentés par des millions de circoncisions tarifiées sur le continent Nord Américain par exemple ?
Sans oublier l’intérêt de la pseudo justification des mutilations rituelles par certaines religions.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 09:54
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Tom25 : lors de la publication des rapports il y a quelques années, je participais à des discussions, les médecins n’étaient pas tous d’accord, loin de là, l’expérience n’était pas suffisamment sérieuse et les intérêts des promoteurs semblait assez évidents. Arrivé en Europe deux ans plus tard « l’information » fut de suite validée par les médias et certains médecins sans discussions sérieuses.

As tu vérifié la validité de l’étude que tu cites ?
Je plains les Danois qui ne peuvent bénéficier de cette avancée médicale, la circoncision étant interdite chez eux avec les conséquence qu’on sait, en effet c’est un pays où la population fut décimée par le sida …

@ D. Python : l’indication existe, oui, mais fais une petite recherche, tu verras que son application n’est réellement nécessaire que de manière rarissime, c’est u n peu comme la nécessité de l’amputation d’un membre gangrené, si on soigne on évite cette mutilation.

La motivation des femmes à pratiquer l’excision peut avoir plusieurs sources, cela ne la justifie en aucun cas et n’affranchit pas la responsabilité des hommes, c’est certain.

Je ne vois pas l’intérêt de polémiquer sur la relativité de la gravité d’une mutilation sur des enfants.
Une mutilation sur des enfants reste une mutilation inadmissible, quelle qu’elle soit.

@ TTE : est-ce justifiable de percer les oreilles des fillettes en bas âge ?

Ceci dit il y a une différence entr’un perçage et une ablation, il est difficile de reconstituer un prépuce avec toutes ses terminaisons nerveuses alors qu’un perçage sans boucles peut s’obturer avec le temps.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 08:14
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

@ Do­mi­nique Py­thon : Il est très rare que cette ablation soit vraiment nécessaire, s’il n’y avait pas ce tabou sur le sexe elle ne serait certainement jamais « nécessaire ». Quelques manipulations et un peu d’hygiène peuvent se substituer au charcutage.

@ Mme Poppins : l’excision peut être un signe de domination, une « coutume » barbare, pourtant le plus souvent ce sont des femmes qui obligent les filles à la subir.

La circoncision est un signe de domination de certaines religions ou coutumes, je ne vois pas l’intérêt d’une hiérarchisation des mutilations sexuelles, la circoncision est elle justifiée, banalisée de par le nombre de garçons mutilés ?

Dans les deux cas il s’agit de mutilations sur des enfants, on ne peut refuser l’une en acceptant l’autre.

@ TTE : bien vu, la soi-disant protection contre le VIH, c’est de la foutaise.

Article: Tu vois le genre ?
levri
, le 18.03.2014 à 01:17
[modifier]
Article: Tu vois le genre ?

L’éducation devrait faire un effort dès le plus jeune âge … mais quand on voit que quelques rumeurs sur le net et quelques prouesses oratoires d’ex-ministres ont généré une levée de boucliers afin de protéger nos bambins de cette perversion égalitaire, on se dit que l’égalité des sexes est parfaite pour ce qui est de la bêtise …

Il faut suivre l’actualité Française depuis un an, les « croyants » ont tellement peur du genre qu’ils parlent de « gender » …

Si je n’ai pas de réelle opi­nion sur la cir­con­ci­sion, je ne pense pas qu’on puisse y voir pour au­tant le pen­dant de l’ex­ci­sion

Dans les deux cas il s’agit de mutilations sexuelles, rituelles ou pas, dans les deux cas on supprime des parties sexuelles très sensibles, l’excision est d’avantage définitive, mais ce n’est qu’une question de degrés dans la cruauté.

L’origine de la circoncision chez les Anglo-Saxons vient de la pruderie du XIX ème siècle en Angleterre, on pensait que ça éviterait que les enfants aient envie de se masturber …

Article: Izneo: toute la BD ou presque sur votre tablette ou votre Mac

Je ne fréquente pas les groupes BDs, mais je suppose que ça doit être comme pour les amateurs de musique de qualité, ça doit être des échanges limités aux amateurs éclairés qui de toute façon achètent beaucoup de BDs.

En musique les groupes privés d’échange numérisent des albums en lossless en choisissant les pressages les plus qualitatifs, ils numérisent également des vynils ou des albums non disponibles.

Des groupes similaires existent également pour le cinéma.

Article: Izneo: toute la BD ou presque sur votre tablette ou votre Mac

Encore quelque chose que les éditeurs proposent avec plus de 10 ans de retard. Des groupes proposent des scans de BDs depuis bien plus de 10 ans, on les trouve en jpg et on peut les convertir à n’importe quel format de lecture à l’aide de petits freewares ou sharewares avec l’avantage de pouvoir être lu sur n’importe quelle plateforme au moment qu’on veut et où on veut.

C’est du style 50 000 BDs Sur un To. Je ne suis pas amateur de BDs, mais des amis collectionneurs utilisent ce système depuis le début du XXI ème siècle, pour eux qui possèdent matériellement de nombreuses BDs l’avantage est le portage de leur collection et la possibilité de se procurer des albums marginaux ou introuvables matériellement.

Article: Nous avons besoin de vous
levri
, le 12.02.2014 à 14:18
[modifier]
Article: Nous avons besoin de vous

Allons, allons sauf erreur tu as deux visons qui peuvent dire le contraire!

Ce n’est pas pareil, ils m’ont été imposés, ne pouvant pas les abandonner dans des mains incompétentes j’étais obligé de les garder, c’est une astreinte dont je me serais passé volontiers, mais depuis toujours lorsque j’accepte une responsabilité je vais au bout.

Une participation associative c’est différent, je sais qu’assez vite je me lasserai et disparaîtrai soudainement.

@ Tom25 : je crois que j’en avais parlé sur le forum et y avais fait quelques allusions ici. Je ne pense pas qu’un article serait intéressant, j’en ai fait quelques uns sur des forums animaliers, Wikipédia et autres, mais c’était surtout pour corriger des articles pour le moins inexacts sur ces animaux. Je ne tiens pas à encourager leur dissémination en les faisant connaître sur des sites généralistes, d’autant qu’en France la législation est maintenant très contraignante … et totalement irrespectée, depuis trois ans des centaines de visons ont été vendus illégalement en France, les faire connaître d’avantage c’est encourager les trafiquants.

Je suis conscient que cela affecterait peu les membres de Cuk, mais nous avons beaucoup de lecteurs inconnus qui seraient peu être tentés, sur un forum vison nous avons d’ailleurs eu des demandes Helvètes … des trafiquants de visons ont même fait des recherches sur mon pseudo pour finir par aboutir ici ce qui leur a permis de m’attaquer en trouvant une discussion sur L’homophobie sur le forum à laquelle j’avais participé.

Les visons sur le forum

Article: Ah ben ça alors…
levri
, le 20.01.2014 à 13:58
[modifier]
Article: Ah ben ça alors…

Pour suivre TTE dans l’idée des 30 ans du Mac :

Un beau jour de 1984 j’arrivais dans l’Apple Store tenu par un ami avec qui on devait se faire une bouffe, comme il était occupé pour encore un moment il me mit un Mac qu’il venait de recevoir sur une table me disant : »tiens pour te faire patienter amuse toi avec ça, nous venons de les recevoir et je n’ai pas encore pu les essayer » (c’est le Lisa qui trônait encore en boutique) …

l’informatique ne m’intéressait vraiment pas, ma perception de la chose était que ça bouffait le temps des copains lorsqu’ils en devenaient addicts … et tout ça pour des résultats minables. Dans les années 1970’s il fallait taper des lignes et des lignes pendant des heures avec un bidouillage à base de mini K7 pour un résultat qu’on aurait obtenu vraisemblablement plus rapidement à la main.

N’ayant aucune idée du fonctionnement de l’engin je suivis les recommandations de mon ami « avec la souris tu cliques sur les dessins, tu verras bien ce qu’il se passe » (en fait il me dit plutôt un truc du genre « t’appuies sur le bouton du truc en le bougeant sur les trucs sur l’écran »).

Je n’étais vraiment pas intéressé, difficile de motiver ma créativité donc, avisant un catalogue (luxueux d’ailleurs) je remarquais le Mac en couverture qui affichait un « hello » décomplexé … découvrant qu’en appuyant deux fois sur le bouton il se passait des choses, je finis par ouvrir une fenêtre MacPaint, y trouvant des dessins de crayon et autres pinceau je découvris qu’ils permettaient pour peu qu’on les ait assombris de dessiner à l’écran en maintenant enfoncé le bouton … j’imitais le « hello » de la pub, et miracle ça marchait !

Pour mémoire le Mac 128k (128 k de RAM c’était révolutionnaire) tournait sur une disquette de 400k hébergeant le système Mac OS 1.0, et les quelques applis livrées avec le Mac (MacWrite, MacPaint et MacDraw si ma mémoire est bonne).

Article: Apprendre…
levri
, le 13.01.2014 à 14:20
[modifier]
Article: Apprendre…

Pour moi l’école c’était le bagne !
En primaire j’ai toujours eu d’excellents résultat sans effort, c’était assez rigide et très sévère, mais une fois sorti de l’école je n’avais plus à y penser, sans effort j’étais presque toujours premier (si je me contentais de la seconde place les parents hurlaient). Arrivé au lycée à 9 ans (à l’époque en France les lycées étaient conçus pour les cycles longs et les collèges pour les cycles courts) j’ai commencé à me désintéresser de l’enseignement dispensé et même à le mettre en doute, afin de me redresser mes parent semblent avoir trouvé utile de m’inscrire pour les deux années suivantes dans une pension assez stricte, c’est là où j’ai affirmé mon caractère de rebelle avec trois conseils de discipline assortis de mises à pied … devant être viré mes parents ont réussis à me faire accepter pour une seconde année dans cet établissement … quatre conseils de discipline pour être finalement viré … C’est à cette époque que j’ai perdu tout respect pour l’enseignement National, et dans une certaine mesure la confiance que j’aurais pu avoir dans le monde adulte et dans les choses « établies ».
J’ai continué à changer d’établissement chaque année jusque la terminale que j’ai abandonnée en cours d’année pour prendre la route, abandonnant le milieu familial avant ma majorité.
Je ne garde pas ou très peu de vraiment bons souvenirs de ma scolarité !

Depuis des décennies le questionnement sur l’adaptation aux enfants et la pertinence de l’enseignement se pose … et rien de change, même si quelques expériences ont eu lieu comme Summerhill par exemple (http://www.summerhillschool.co.uk/).

Globalement l’enseignement est conçu pour satisfaire les besoins d’une moyenne d’enfants conformes à un certain modèle, laissant de côté ceux qui ont du mal à suivre de par leur capacités aussi bien que ceux aux possibilités très élevées qui « s’ennuient ».

Apprendre comment apprendre, c’est une idée, j’avais un fascicule des années 1970s (en Anglais) assez pertinent (de mémoire) portant ce titre, malheureusement un indélicat emprunteur n’a jamais trouvé utile de me le restituer, je ne puis fournir de lien.

Article: Social Network
levri
, le 14.10.2013 à 11:41
[modifier]
Article: Social Network

On va changer l’orientation Cuk.ch

Cuk.ch, santé, sport-bien-être, nature.

Bah, contrairement à l’homosexualité l’informatique, le téléphone et le sport sont contre nature, qui a déjà vu une loutre jouer au tennis ou téléphoner ?

Sport-bien-être, “nature” (domestiquée), “nouvelles technologies” s’adressent au même public, pas d’inquiétude sur un éventuel changement d’orientation …

Article: Social Network
levri
, le 14.10.2013 à 08:00
[modifier]
Article: Social Network

La mise à jour de l’iPhone, justement un ami m’a appelé hier, il a un Mac G5 sous 10.5 et rien de va plus, il va acheter un iBook dont il n’a pas besoin pour continuer à l’utiliser … à moins qu’il ne change de téléphone pour un Samsung …

La “cigarette électronique” ce n’est pas arrêter de fumer ! au lieu d’aspirer de la fumée issu d’une combustion de bon aloi on inhale la nicotine via un procédé “électronique” qui sublime un liquide pas trop déterminé. Une amie m’a fait essayer, ce machin est inélégant et lourd, le toucher n’est pas agréable.

J’avais arrêté de fumer il y a cinq ans mais il ya trois mois j’ai découvert que fumer me boostait alors j’ai repris. C’est débile de fumer mais je n’ai pas encore décidé si je continuais ou arrêtais …

Article: Le billet du jour est bref…
levri
, le 26.08.2013 à 00:18
[modifier]
Article: Le billet du jour est bref…

l’examen médical le plus pénible que j’ai subi j’ai oublié son nom en représailles.

J’avais un hématome cérébral et on m’a inséré un truc par l’aine, ça a mis des lustres à se désenfler.

Les IRM je trouve ça désagréable aussi, il est préférable d’éviter les équipements vétustes, ils sont plus lents.

Rien de dramatique dans tout ça, il doit y avoir de nombreux examens plus pénibles.

Article: Alors osons, parlons-en…
levri
, le 13.08.2013 à 14:23
[modifier]
Article: Alors osons, parlons-en…

quand, au cours d’une émission, un cours, une conférence, je me rends compte que la personne énonce des évidences, je me barre !

Il y a une sacrée différence entre “énoncer des évidences” et “traiter des évidences”. Bien souvent si on réfléchit un peu les évidences n’ont rien de si évident, autant en subir à tour de bras est soporifique, autant les disséquer peut être vivifiant.

Si tout le monde était un peu curieux de ces prétendues évidences non discutables nous pourrions éviter pas mal de catastrophes.

@ Mââme again : – Pour ce qui est des malheureuses qui ne connaissent pas la masturbation, il faudrait être certains de l’honnêteté de leurs réponses sur un forum public.

– Personne n’a jamais dit que la nudité était érotique ou incitait à la débauche, pratiquée au quotidien elle redevient simplement naturelle. Ce n’est pas pour ça que l’érotisme disparaît, on peut le trouver dans les endroits les plus inattendus, que les gens soient vêtus ou nus.

– Je n’ai pas vraiment d’opinion sur la masturbation publique, pour avoir un avis objectif il faudrait avoir vécu un temps dans un milieu où c’est chose commune (les bonobos ça ne comptent pas !) Je ne parle pas du milieu politique, leurs masturbations continues ne sont ni naturelles ni saines.

Article: Alors osons, parlons-en…
levri
, le 12.08.2013 à 19:31
[modifier]
Article: Alors osons, parlons-en…

@ 17 & 19 Blues : tu sais bien que de ma part il n’est pas question d’attaque personnelle mais seulement des propos.

Ta manière de t’exprimer dans ton commentaire 17 ne précisait pas que tu rapportais des ressentis d’un gamin de 12 ans, ton “il faut éviter d’imposer sa façon de faire ou de voir” est bien actuel.

Je penserais plutôt à un partage de leur mode de vie avec ta famille, c’était à vous de manifester une acceptation ou pas. Il n’est pas question “d’imposer une manière de faire”, libre aux invités d’expliquer qu’ils ne sont pas à l’aise et qu’ils ne confrontent pas la nudité.

Personnellement je trouve qu’il est toujours enrichissant d’essayer d’autres modes de vie, pour les assimiler il faut les partager.

À tout moment on peut regarder au delà des limites de son éducation, elle n’est qu’une base de réflexion à partir de laquelle on doit évoluer.

Je suis encore hors sujet, j’en ai peur; revenons à la masturbation et notre capacité à en parler sans fard.

Article: Alors osons, parlons-en…
levri
, le 12.08.2013 à 14:02
[modifier]
Article: Alors osons, parlons-en…

entre le trop rigueur et le pas assez il faut un bon milieu … Dans ce cas j’ai eu bien de la chance car peu d’à priori dans ma famille et mon éducation en a découlé (donc celle de mes enfants aussi). Mais attention aussi aux “trop libertaires” au sujet de la nudité et du sexe : je me rappelle de certaines familles-amies où il était bon ton de se balader à poil même devant les invités; là, même si j’ai de l’ouverture, ça me mettais très mal à l’aise et ça me laissait supposer certains “débordements” qui n’avaient peut-être pas lieu. Dans tous les cas à propos de ces sujets sensibles, il faut éviter d’imposer sa façon de faire ou de voir.

À te lire ton “ouverture” semble se limiter à la manière dont tu as été élevé.

Sur quoi te bases tu pour déterminer les limites du “trop libertaire”, ce n’est pas parce que tu ne confrontes pas la nudité et certaines pratiques sexuelles que c’est mal dans l’absolu.

Chacun a le droit de se donner des limites, mais de quel droit impose-t-on ses limites à ceux qui ont la chance de les avoir placées plus loin ?

Dans ton exemple de “familles-amies où il était bon ton de se balader à poil même devant les invités” ce sont les invités qui témoignent de leur manque de savoir vivre s’ils ne se dénudent pas. :D

Comme tu le dis toi même tu n’étais pas à ta place “ça me mettais très mal à l’aise et ça me laissait supposer certains “débordements” qui n’avaient peut-être pas lieu

Il faut vraiment ne pas être à l’aise pour “supposer certains “débordements”” … quoi que ce soit.

Je retiens que l’onanisme est “naturel” mais doit être “assouvi en toute discrétion” … ;P

Article: Alors osons, parlons-en…
levri
, le 12.08.2013 à 12:11
[modifier]
Article: Alors osons, parlons-en…

@ Mââme Poppins : “votre inimitable façon de mettre sur le tapis des évidences” n’était en rien péjoratif, c’était même un compliment. ;)

Quant aux pratiques homosexuelles, pourquoi devoir les “excuser” ? De plus, le “notaire”, ce n’est pas uniquement pour la main qu’il démontrait de l’intérêt… Finalement, les “évidences” en matière de masturbation, c’est quoi ?

Il n’y a aucune raison d’excuser des pratiques homosexuelles, nous sommes d’accord, mais c’est bien ce qui se passe.

Je viens d’apprendre que la la cravate de notaire était une “pratique sexuelle où l’homme s’assoit sur le ventre de la femme et effectue un va-et-vient masturbatoire entre les seins de sa partenaire jusqu’à l’éjaculation. La semence ainsi déversée dessine sur le corps de la femme une forme de cravate.” … il suffisait de consulter ton lien Wikipédia, ceci dit si Wikipédia considère cela comme de la masturbation, où s’arrête la masturbation et où commence le rapport sexuel ?

Au plan légal ce notaire devrait savoir qu’il n’est pas question de masturbation, n’est ce pas ?

Pour ce qui est de “nier des évidences” je parlais de façon générale, dans les rapports sociaux, chacun est conscient du sexe de ses interlocuteurs, chacun sait comment ça marche, mais tout le monde s’applique à éviter ce sujet, et même d’y penser, c’est le même processus que pour les “tabous” primitifs.

“Les “évidences” en matière de masturbation”, c’est que c’est quasi universel, tout le monde en est conscient, des gens civilisés devraient pouvoir en parler de manière naturelle, ce qui ne veut pas dire à tout bout de champs.

Article: Alors osons, parlons-en…
levri
, le 12.08.2013 à 09:30
[modifier]
Article: Alors osons, parlons-en…

Alors là, Maame, je reconnais votre inimitable façon de mettre sur le tapis des évidences !

Relative franchise, pudeur et même pudibonderie, quel cocktail ! D’une certaine manière vous critiquez les superstitions et les mensonges religieux, cependant vous parlez d’onanisme, un “péché” interprété par certain d’après l’Ancien Testament comme une perte de semence à réprimer. Ce terme n’est apparu qu’au XVIII ème siècle, alors que la masturbation doit être immémoriale.

Il faut cependant remarquer que le mot “masturbation” s’il ne se réfère pas à la religion n’a été utilisé par Montaigne qu’au XVI ème siècle, lui aussi a des connotations négative “se souiller par la main” ou “prostituer”.

Il reste surprenant que les mots utilisés dans notre langue soient d’origine si récente alors que la pratique est aussi vielle que l’humanité et concerne tous les individus normalement constitués.

Vos points 1 & 2 sont très proches, la masturbation reste “sale” et “honteuse” pour beaucoup, elle fait partie des choses dont on ne parle pas et lorsqu’on le fait c’est en utilisant des mots grossiers ou enfantins. Chose commune pour tout ce qui concerne le sexe, combien de fois entend on “pénis” dans la conversation en regard des “kikis” ou autres enfantins ou des “queue” et ses synonymes grossiers ?

On en reste au ridicule “cachez ce sein que je ne saurais voir”, le ridicule ne tuant pas il se perpétue.

La masturbation est le plus souvent considérée comme une manière solitaire d’atteindre l’orgasme, cependant on parle aussi de masturbation de groupe et de masturbation réciproque.

De là à dire que c’est “à tort de qualifier la masturbation comme un plaisir solitaire” je trouve que c’est pousser un peu vite le bouchon, c’est quand même le plus souvent considéré comme une pratique solitaire.

Parler de masturbation de groupe lorsque des gamins s’auto manipulent en groupe afin de comparer la taille de leur pénis, leur vitesse éjaculatoire et la quantité de sperme libérée semble une utilisation compréhensible du mot.

Parler de masturbation mutuelle me semble plus facilement discutable, n’est ce pas une manière d’excuser des pratiques homosexuelles ?

Où finit la masturbation et où commencent les rapports sexuels ?

Pour ce qui est de tes notaires peut on réellement parler de masturbation sous prétexte que c’est la main de la partenaire qui est utilisée pour jouir ?

Pour ce qui est de la comparaison de la masturbation et des rapports sexuels c’est un peu comme comparer le tennis contre un mur et jouer avec un partenaire.

La masturbation peut aussi n’être qu’une activité physique hygiénique comme une autre, ça détend.

Pour ce qui est de ta question rituelle, ce n’est pas difficile de parler de masturbation lorsqu’on appelle un chat un chat et qu’on ne s’aveugle pas en niant les évidences.

Article: «La vérité sort de la bouche des enfants.» (Platon et Jésus)

@ ToTheEnd : mais oui il me reste des doigts ! ils sont même devenus assez civilisés, il était temps !

Pour le reste, effectivement il serait préférable d’en rester au sujet, Anne l’avait bien traité, il n’y avait pas grand chose à ajouter, sinon des remerciements pour cet exposé.

Article: «La vérité sort de la bouche des enfants.» (Platon et Jésus)

je ne suis pas d’accord avec la source de Yves… Un journaliste politicien binational Français-Israélien résident principalement en Israël, je ne peux pas en accepter l’analyse.

Critique peu crédible de la part de quelqu’un insistant sur le fait qu’il poste sous un autre pseudo que celui qu’il utilisait ici habituellement … mais ne tient qu’à lui de nous fournir sa nationalité et son lieu de résidence (et toute information témoignant de sa qualité) afin que nous puissions “juger” de la pertinence de ses propos …

PS : ça faisait vraiment très longtemps que je n’étais pas passé ;)

Article: Un retour sur les ondes avec un billet « militant »…

Content de te revoir Mââme Poppins !

Bien souvent ceux qui sont violents sont aussi lâches, il se permettent d’agresser les plus faibles parce qu’on les laisse faire.

J’ai l’avantage d’avoir une carrure raisonnable et de garder mon sang froid si je me fâche, je m’en suis toujours sorti sans avoir à jouer des poings ou pire. En jouant l’intimidation psychologique plusieurs fois je me suis interposé, mais à chaque fois c’était réfléchi, s’interposer sans réflexion peut être pire que de s’abstenir.

La violence est part essentielle de certaines cultures, j’ai côtoyé des gens qui trouvaient absolument naturel de donner la mort à ceux qui avaient trahi leur confiance, pas si simple d’argumenter afin de contrebalancer un comportement considéré comme allant de soi.

La société trop souvent conditionne à la violence, aucun propriétaire de TV n’y échappe.

PS : ajoutez des guillemets où il vous plaît …