Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  
Article: Dring!
Dom' Python
, le 31.07.2015 à 13:14
[modifier]
Article: Dring!

cyclo: oui, mais non! Je m’explique :

Je crois que, quels que soient les aménagements, il y aura toujours des cyclistes qui emprunteront les cheminements piétons. Il m’est arrivé plus d’une fois de voir des cyclistes rouler sur un trottoir à quelques mètres d’une voie cyclable.

Ceci dit, il est vrai que des aménagements tels que tu les décris sont un plus certain pour la sécurité des uns et des autres. Mais le fait est que leur inexistence n’autorise pas les cyclistes à se conduire n’importe comment sur un trottoir ou une voie piétonne.

Et tu fais mouche quelque part: j’avais l’intention, en préparant ce billet, de proposer quelques images « d’aménagements » cycliste à la genevoise. Parce qu’il y en a de gratinés! Pour n’en citer qu’un, le pont de la Coulouvrenière: les vélos étaient vraiment en danger sur la chaussée, danger aggravé depuis que des rails de tram ont fait leur apparition. Les autorités genevoise ont appliqué une solution très simple: il y a maintenant un signalisation horizontale (peinture au sol) qui invite les cyclistes à rouler sur les trottoirs! Et finalement, je n’ai pas pris le temps de faire ce travail de safari photo. Peut-être y consacrerai-je un article à l’occasion, mais avec le danger de faire un truc un peu trop « local » pour cuk.

Concernant ton PS: pas d’accord. Le cheminement dont je parle est à l’écart du trafic et de son bruit. Un coup de sonnette s’entends très bien. Je le sais parce que c’est arrivé une fois. Un petit dring, fait pile poil dans l’esprit que je décris, m’a signalé l’arrivée d’un vélo. Du coup le dépassement s’est déroulé dans de parfaites conditions. Je m’en souviens très bien parce que c’est tellement rare que j’ai failli arrêter le cycliste pour lui demande un autographe!

Article: Dring!
quark
, le 31.07.2015 à 12:06
[modifier]
Article: Dring!

La lecture de ce genre d’articles est un ravissement.

Ceci dit, en tant qu’automobiliste, je suis très cool avec les cyclistes et les cyclisteuses. Ils (elles) peuvent me dépasser par la droite, rouler sur les routes, les trottoirs et prendre les passages piétons, griller les stops et les feux rouges, etc, ça m’indiffère.

Je regarde dans le rétro avant d’obliquer à droite, je respecte une distance de sécurité plus que confortable quand je les dépasse, bref. Je conçois que rouler en vélo demande un effort physique, que c’est dangereux, et j’en tiens compte.

Il serait effectivement agréable que les cyclistes et les cyclisteuses manifestent autant d’égards envers les piétonnes et les piétons. De même pour les planches et patins à roulettes, trottinettes, hoverboards, monocycles, tricycles, segway et autres engins exotiques.

(épicène love…)

Article: Dring!
cyclo
, le 31.07.2015 à 10:17
[modifier]
Article: Dring!

Ding, ding, Bonjour, ding, Mr Python, Ding, ding

Alors, ding, ding, il y a erreur sur la démarche, ding, ding.
Ce n’est pas une humeur sur le comportement des cyclistes qu’il faut écrire, mais une lettre à la mairie pour qu’une piste cyclable et un trottoir séparé soit réalisés.
Un tronçon commun piéton cycliste est adapté aux itinéraires de jonction hors agglomération comme les voies vertes où les distances entre usagers est suffisant pour que le cycliste puisse moduler sa vitesse et respecter la priorité du piéton; sur un itinéraire en ville, le cycliste doit faire trop d’écart à vitesse réduite et les piétons se considérant (légitimement) prioritaires ne leur prêtent aucune attention.

Les néerlandais l’ont bien compris : hors la piste cyclable réservé aux vélos, point de salut.

PS ding, ding : le piéton , ding, ding, habitué au niveau sonore des moteurs à explosion et des klaxons, ding, ding ne perçoit pas la petite note de la sonette, ding, ding.

Article: Dring!
Madame Poppins
, le 31.07.2015 à 09:45
[modifier]
Article: Dring!

:-)))))

C’est plus long que l’équivalent en suisse allemand de « pourriez-vous répéter votre question, je n’en ai pas bien saisi la teneur, ceci bien malgré moi », ce qui donne, une fois traduit « hhhäää ? »

Dom, j’espère vraiment qu’un jour, j’aurai la chance de te rencontrer IRL : te lire est un réel plaisir, disserter avec toi doit en être un aussi !

Bonne journée,

Article: Un petit gadget rigolo
Jean-Yves
, le 30.07.2015 à 13:56
[modifier]
Article: Un petit gadget rigolo

Bravo pour la bidouille, et merci pour les colliers réutilisables ;-)

Suggestion : 
– Conserver à portée de doigt sur ton petit ordinateur avec fonction de téléphone, ce genre de fichier son.

Double intérêt :
– T’auras la cote avec tous les montagnards de France, de Navarre, et certainement au-delà.
– En forçant un peu le volume, il n’est pas invraisemblable que les automobilistes alentour, fenêtre ouverte, ralentissent pour chercher d’où ça vient :)

Une sorte de super sonnette, intégrant ces nouvelles technologies dont tu es si friand. Si ça a le moindre effet, ce sera toujours ça de gagné en termes de sécurité cycliste. Je te laisse le brevet :D

Accessoirement, en ville, l’hiver, ça titille des souvenirs d’escapades …

De plus en plus curieux de voir l’évolution du « centre de commande » du dragounet !

Article: Un petit gadget rigolo
Franck Pastor
, le 30.07.2015 à 09:04
[modifier]
Article: Un petit gadget rigolo

Ben quoi Zit ? Les bruits de la nature, des petits zozieaux, toussa, ça ne te suffit pas à vélo ? :-b

Bon c’est vrai, y a le bruit de la circulation… Mais justement, ma hantise serait de ne plus entendre ce qui arrive derrière moi (j’ai pas de rétro moi !). Alors la musique en roulant, j’en veux pas.

Mais j’ai un truc bien plus simple : j’écoute quelque chose juste avant de partir et ça ne manque jamais, ça tourne en boucle dans ma tête pendant toute la sortie ! :-)

Article: Un petit gadget rigolo

Ah la la, ces gravillons, moi, ça me bloque complètement. J’en oublierais même de tourner quand je suis en deux roues tellement je suis crispé dessus.

Pas mal comme équipement tout de même…

Et je me réjouis de savoir quel aurait pu être l’objet au centre de l’humeur barbante.

Sinon… Ton petit ordinateur avec fonction de téléphone, s’il était un poil plus récent, tu pourrais le commander avec un micro-ordinateur avec fonction de montre!:-)

En gueulant bien fort « Dis Siri… passe au morceau suivant ».

Bon… faut faire ça quand il n’y a pas trop de monde autour, mais dans tes montées, ça devrait le faire.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Puisque la présentation par René Fuhrimann d’un livre sur les Urgences tourne au débat philosophique (que j’apprécie par ailleurs) sur les idées reçues (ou imposées par la doxa dominante), quelques chiffres pour redescendre sur terre, chiffres qui sont volontairement « oubliés » par les médias.

Ce matin à 06h00, la production globale d’électricité en France est de 40 000 MW. La part du nucléaire est de 87 %. L’émission de CO2 générée par la production d’électricité de l’Hexagone est de 22g/KWh.

Au même moment, 2 232 MW sont exportés vers la Suisse ;-)

À titre de comparaison, la puissance totale installée au Sénégal est de 500 MW, produite pour 100 % à partir d’hydrocarbures (Fuel lourd ou Jet A1 pour nos soi-disant « Turbines à gaz »).

En Basse-Normandie où je réside actuellement, la part du nucléaire est de 95 % et par la grâce de la météo nous sommes à l’abri des émanations de suies en provenance des centrales à charbon d’Allemagne (souvenir du 13 décembre 2013).

Bonne journée à tous.

Article: Le Nürburgring, une magnifique expérience… cycliste

Juste pour signaler que j’ai à nouveau participé à la Rad am Ring cette année. Je n’ai malheureusement pas pu faire les 24 vélo, mon collègue n’ayant pas pu se libérer. J’ai donc fait la même formule qu’en 2014, le Nordschleife Tourenfahren, avec cinq tours de circuit cette fois-ci, un de plus.

Et surtout, j’ai grimpé cette fois-ci cette fameuse Steilstrecke et ses 27 % maxi. Rien que ça valait le déplacement ! :-)

Article: Un bien beau Word 2016
topoman
, le 29.07.2015 à 19:31
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

Si les licences d’Office pour les grands organismes sont actuellement relativement abordables*, je pense que c’est grâce à la concurrence de LibreOffice. Rien que pour ça, LO est un grand succès et n’a rien à voir avec un projet d’idéalistes! J’utilise LO au travail depuis 3 ans pour interagir avec les inévitables fichiers Office que je reçois; l’ouverture/écriture de ces fichiers avec LO ne m’a jamais posé aucun problème. LO est une solution parfaitement viable pour moi, mais je reconnais que j’ai la chance de travailler dans un milieu où l’éditeur de texte de référence pour tous les documents complexes est LaTeX.

*L’université en question étant une petite université de province, le coût est probablement plus proche de 20€ par membre du personnel et par an. Il faut réaliser aussi que ces licences doivent être prises quasiment ad vitam aeternam, car le jour où la licence s’arrête tous les fichiers deviennent inouvrables! Tout cela représente des sommes qui ne sont pas négligeables. Stratégiquement, il me semble judicieux aussi d’avoir des archives dans un format de fichier ouvert (comme LaTeX ou autre) plutôt que propriétaire.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Dans le bras de fer qui s’engage entre la démocratie des crédules et celle de la connaissance, Internet paraît souvent relayer les forces de la première plutôt que celles de la seconde.

Ce que tu appelles la démocratie de la connaissance, je l’appelle la technocratie. Ce sont en effet deux visions différentes du monde qui s’opposent.

L’une dominante, avec la science comme représentation unique de notre manière de comprendre et de nous relier au monde. Une science fondée sur l’expropriation et la dévalorisation des savoirs populaires ainsi que sur la constitution d’une caste de savants au service des puissants. La plupart de nos décisions collectives sont prises sur la base de données scientifiques qui se vantent d’être objectives et universelles. Qu’il s’agisse d’économie, d’éducation ou encore d’agriculture, les études scientifiques et les chiffres sont les principaux éléments sur lesquels se basent les décideurs.

Et l’autre avec d’autres rationalités qui refusent la séparation entre l’être humain et la nature, et qui choisissent de conserver les connaissances enchâssées dans le social et le lien à la nature, pour éviter sa surexploitation aussi bien que la perte de sens de nos vies.

Ce débat est bien plus vieux qu’Internet et la crédulité n’est peut-être pas là où tu penses, mais je n’ai pas de preuve scientifique à te proposer ;-)

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Electrosensibilité ?

Internet, avec sa possibilité donnée à tous d’intervenir sur le marché des idées, dessine les contours d’un dédale cognitif dans lequel beaucoup de nos contemporains prennent le risque de se perdre : où trouver l’information fiable ? Indépendamment des espoirs que cet outil suscite à juste titre, il est d’ores et déjà possible de déceler certains mécanismes qu’il autorise, plus favorables à la diffusion de croyances et d’idées douteuses qu’à celle de la connaissance.

Certaines inquiétudes illégitimes progressent de façon spectaculaire. Ainsi, en 2005, 49 pour cent de Français déclaraient croire, contre les données scientifiques disponibles, que vivre à proximité d’une antenne relais augmente les risques de cancer, et ils étaient 69 pour cent en 2012.

La croissance exponentielle des informations disponibles permet notamment d’amplifier la tendance de tout « croyant » à chercher des données qui vont confirmer sa croyance plutôt qu’à prendre le risque de se confronter à la contradiction. On trouve souvent le moyen d’observer des faits qui ne sont pas incompatibles avec un énoncé douteux, mais cette démonstration n’a aucune valeur si l’on ne tient pas compte de la proportion, ni même de l’existence de ceux qui le contredisent.

Quelqu’un croit-il à l’efficacité de l’homéopathie par exemple ? Grâce à n’importe quel moteur de recherche sur Internet et en quelques clics, il trouve des centaines de pages lui permettant d’affermir sa croyance. Ainsi, une étude menée en 2006 et publiée par Eric Lawrence et ses collègues de l’Université américaine George Washington a montré que 94 pour cent des internautes ne consultent que les blogs épousant leur sensibilité politique ou idéologique (au sens général). En fait, cette disposition à la confirmation est très ancienne, mais Internet permet de l’amplifier. En effet, le mécanisme de recherche sélectif de l’information est rendu plus aisé par la massification de cette information : plus le nombre d’informations non validées sera important dans un espace social, plus la crédulité risque de se propager .

Dans le bras de fer qui s’engage entre la démocratie des crédules et celle de la connaissance, Internet paraît souvent relayer les forces de la première plutôt que celles de la seconde.

On pourrait évoquer des processus favorables à la diffusion d’idées douteuses tels que le fait que la révolution du marché de l’information crée une pression concurrentielle qui place les médias classiques dans des positions délicates et réduit le temps de vérification de l’information. Cette temporalité, qui n’est pas celle de la science, autorise la mise en scène alarmante d’hypothèses concernant la santé publique ou l’environnement et nous conduit peu à peu à devenir des hypocondriaques permanents.

L’une des voies de réflexion pour sortir de cette situation fâcheuse serait d’examiner les façons dont l’expertise scientifique peut renouer des liens de confiance avec l’opinion publique.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Je ne nie pas l’électro-sensibilité mais d’après mes maigres connaissances dans le domaine, il n’y a pas d’études en doubles aveugles avec toute la rigueur scientifique (dont l’indépendance) qui permettent d’associer les plaintes réelles des patients avec une exposition prolongée à des ondes magnétiques.

Aucune connaissance non plus du sujet mais j’ai entendu plusieurs cas délirants sur le thème et j’avais été surpris de lire, l’année dernière, un article sur le premier immeuble pour « électrosensibles » à Zurich.

A Zurich, le premier refuge européen pour électrosensibles

Ce machin ayant coûté un bras (CHF 6 millions ou 25% plus cher qu’un immeuble classique) y compris avec l’aide de la ville pour le terrain, j’imagine que quelques études sont venues « certifier » ce mal…

Mais encore une fois, connais rien au sujet…

T

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

@yl :

Du moment que je cite un passage (que je juge intéressant pour la présentation du livre), ta critique inclu de facto mon article. Mais, bon, tu te dédouanes comme tu peux.

Pour ce qui est du pseudo débat, de deux choses, l’une :

Premièrement, n’étant pas un spécialiste du domaine, mes connaissances (tant du point de vue médical que technique) sont limitées et pour ne pas induire le lecteur en erreur ou simplement énoncer des vérités dogmatiques, je préfère m’abstenir.

Deuxièmement, considérant que les chantres de l’électro-sensibilité ne prennent pas en compte les postulats scientifiques de K. Popper comme la reproductivité et la réfutabilité, alors oui, tout débat sur le sujet s’avèrera aussi fructueux que de discuter avec E. Tessier de l’astrologie comme étant une science ou non…

Je ne nie pas l’électro-sensibilité mais d’après mes maigres connaissances dans le domaine, il n’y a pas d’études en doubles aveugles avec toute la rigueur scientifique (dont l’indépendance) qui permettent d’associer les plaintes réelles des patients avec une exposition prolongée à des ondes magnétiques.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Et les tenants du réchauffement climatique, ne peuvent-ils pas être guidés par des «intérêts économiques»?

Sur les pistes alternatives à suivre sans aucun doute. Toutefois entre industrie nucléaire, écologie libérale, développement durable, transition et décroissance les intérêts ne sont pas tous équivalents! De même que les rapports de force dans des sociétés occidentales droguées aux énergies fossiles.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Et les tenants du réchauffement climatique, ne peuvent-ils pas être guidés par des « intérêts économiques »?
Au travers de me lectures des dernières années, je le crains très fort!!!

D’une manière générale, il y a un abus de language quand on parle de « réchauffement climatique » car c’est en réalité un dérèglement climatique. Dans certaines régions ou zones géographiques, ça pourrait se traduire par une hausse des températures alors que dans d’autres, c’est des baisses.

Le problème, c’est les contrastes et les événements climatiques inhérents à ces différences… toujours plus d’évènements violents sont à craindre.

Enfin, à noter quand même plus de 90% des scientifiques estiment que le dérèglement climatique est d’origine anthropique… penser autre chose, c’est un peu comme de dire que le 9/11 ou l’affaire Charlie est un complot.

T

Article: Et un Paleo de plus, ça nous fait combien déjà? Pour lui quarante.

Sérieux t’es jamais allé écouter un concert au Strav ?
D’abord pour l’acoustique remarquable de la salle…toi qui maintenant est devenu exigeant au niveau du son depuis l’acquisition de tes Jean Maurer.

C’est vrai ça (j’y avais pas pensé):D vu de ce côté là, pour un audio-phile pareil, c’est une erreur de ne pas avoir vu un concert dans les conditions du Strav (sans personne qui te marche sur les pieds et/ou qui babille autour)… A combler en 2016 mon cher CukBoss, je suis sûr que sur les 14 soirs possibles, tu trouveras bien un/des concerts à ta préférence (entre 80 et 140.- frs et pas 300.- comme tu le penses > Ah, les on dit !)

Je parie même, que suite à cela > on aura droit sur Cuk à un article de ta part d’un km : qui encensera la soirée, la qualité sonore, la salle, les conditions, Montreux.. et, que tu termineras sur « quel c.. je suis de ne pas avoir connu ça avant » et blabla ;)

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Les exemples d’une communauté scientifique guidée par des intérêts économiques sont malheureusement nombreux: (…) et même le déni du réchauffement climatique.

Et les tenants du réchauffement climatique, ne peuvent-ils pas être guidés par des « intérêts économiques »?

Au travers de me lectures des dernières années, je le crains très fort!!!

Article: Et un Paleo de plus, ça nous fait combien déjà? Pour lui quarante.

@François,

Sérieux t’es jamais allé écouter un concert au Strav ?

Si c’est le cas dépêches-toi l’année prochaine de réserver une ou plusieurs soirées selon le programme des artistes bien entendu.

D’abord pour l’acoustique remarquable de la salle…toi qui maintenant est devenu exigeant au niveau du son depuis l’acquisition de tes Jean Maurer.

Ensuite tu sais une soirée au Jazz ne revient pas forcément à 300 balles, je viens de faire un saut sur le site du festival et bien à l’auditorium Stravinski, les soirées vont de 85.- à 145.- en place debout.

Sinon dans les deux autres salles ça va de 50.- à 95.- pour les moins chères.

C’est clair que si tu veux t’asseoir faut faire péter un peu la carte de crédit mais dans ce cas tu te sens comme dans ton salon en face des Maurer…enfin presque :-)

Article: Et un Paleo de plus, ça nous fait combien déjà? Pour lui quarante.

@Blues,

Oui intéressant ton « futur » Paléo, ça ressemble assez à mon « festival idéal »…

Déjà il faut convaincre le Père Noël Rosselat d’arrêter de « distribuer » en décembre la majorité des abonnements aux festivaliers-fêtards avant la sortie du programme musical.

Le problème est qu’il sera difficile de faire changer certains « automatismes » du noyau dur des fidèles de la région de La Côte pour « leur kermesse annuelle ».:-)

Paléo est devenu depuis trop longtemps pour certains un peu la semaine de vacances d’été en Suisse que l’on se doit de s’offrir même sans aimer absolument la musique et les concerts.

Et comme le pouvoir d’achat de la majorité des résidents de notre pays est important et que le prix quotidien actuel de Paléo est (trop?) attractif et bien…c’est le raz-de-marée à l’ouverture de la vente de billets !

Et tant que ce sera le cas, ça m’étonnerait beaucoup que notre cher Daniel homme-d’affaires redoutable change la mécanique trop bien huilée d’un des plus grands festivals d’Europe et reconnu pour sa « qualité globale »…

Article: Un bien beau Word 2016
ToTheEnd
, le 29.07.2015 à 11:32
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

Je redis simplement que LO comme LaTex devrait être dans les écoles au lieu de word (payant).

Oui oui, on devrait leur apprendre à utiliser des outils qui ne se retrouvent pas en entreprise. Une bonne manière de les lancer dans le monde digital quoi.

Et pourquoi ne pas livrer que des livres libre de droit et donc gratuit? Pourquoi ne pas utiliser que des machines sous Linux, c’est gratuit! Et leur faire écouter de la musique libre de droit et donc gratuite? Et pourquoi pas de profs gratuits d’ailleurs, je suis sûr que des gens qui bossent gratuitement feraient aussi bien si ce n’est pas mieux que ceux qui demandent un salaire.

La société est décidément mal faite.

Un étudiant universitaire coûte environ EUR 8K par an… si on reprend l’exemple précédent des licences payées aux employés et qu’on l’étendait aux élèves, le coût serait probablement inférieur à EUR 10 par an… soit 0.12% des coûts.

Alors je sais bien que l’obsession de beaucoup c’est la gratuité mais je préfère nettement que les élèves soient formés avec un outil qu’on retrouve dans 99% des entreprises dans le monde que dans un truc « gratuit ».

T

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Par contre, considérer mon article ainsi que l’humour de l’auteur comme «médicalement étriqué» fait preuve d’un manque complet de second degré et de discernement…

C’est bien de l’extrait de l’auteur que je parlais et pas de ton article! Il semble qu’en matière de discernement, nous soyons victimes de la même faiblesse ;-)

Sans rentrer dans un débat stérile, la seule chose qui est communément admise par l’ensemble de la communauté scientifique (et pas seulement par un petit groupe aux intérêts bien définis) […]

De mon côté, ce que je trouve consternant, c’est de partir du postulat que le débat est stérile, lorsque l’on est d’un avis différent! Car en terme d’intérêts, j’en vois plus du côté de la communauté scientifique que de celui des associations d’electro-sensibles…

Les exemples d’une communauté scientifique guidée par des intérêts économiques sont malheureusement nombreux: l’amiante, l’aspartame, les perturbateurs endocriniens et même le déni du réchauffement climatique.

Pourquoi en serait-il autrement avec les entreprises de télécom et pourquoi ne pas appliquer le principe de précaution en matière de multiplication des ondes? Le vrai problème, n’est-ce pas justement l’absence de débat sur cette question?

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Sans doute intéressant comme l’exposition de toute histoire de ce cachet.

Au-delà, de ce qui se passe aux urgences, en France, le système est totalement thrombosé – moyenne nationale d’attente entre 3 et 4 h, on peut se poser la question des explications d’une telle situation.

Un des éléments réside dans le fait que la revalorisation des actes médicaux – je ne plaide pas pour moi, je n’ai JAMAIS eu à me plaindre et ai toujours très bien gagné ma vie – n’a jamais eu lieu.
En 1994, le prix de la consultation de spécialiste était de 23 FF. Aujourd’hui ? allez voir ici. Même chose pour les généralistes.
On a donc eu 2 types de réponse: la création de secteur à honoraires libres, d’une part (médecine à 2 vitesses), et engorgement des services d’urgence.
Un de mes amis, chef d’une service d’urgence m’avait dit qu’il « avait changé de métier: il était devenu pompier, tant il passait son temps à gérer les conflits ».

Un dernier mot personnel. En cas d’exigence particulière d’un patient en cours de consultation, le médecin est autorisé à pratiquer un Dépassement Exceptionnel ou DE. En 40 ans, je ne l’ai fait qu’une seule fois: j’ai demandé 1FF de plus au patient. Aïe !! j’ai été emmerdé par la sécu pendant un mois.

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

@yl :

Il est consternant d’observer une fois encore que dans ce monde « moderne », il n’est plus possible de rire de quoi que ce soit sans déclencher la frustration de quelqu’un.

Sans rentrer dans un débat stérile, la seule chose qui est communément admise par l’ensemble de la communauté scientifique (et pas seulement par un petit groupe aux intérêts bien définis), c’est que l’exposition prolongée à un rayonnement puissant peut localement élever la température des tissus. Ainsi, une personne (comme cité dans l’article) se plaignant d’un dermo-refroidissement se trouve être en totale contradiction avec la théorie scientifiquement admise mais également avec les plaintes des personnes se disant électro-sensibles.

La seule chose qu’on peut reprocher à l’auteur, c’est peut être un humour trop second degré, voir un peu douteux. Par contre, considérer mon article ainsi que l’humour de l’auteur comme « médicalement étriqué » fait preuve d’un manque complet de second degré et de discernement…

Article: Un bien beau Word 2016
Ant
, le 29.07.2015 à 08:59
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

@pter: Autant je trouves parfois TTE très « sûr » de lui sur certains sujets, sur lesquelles je n’ai pas le même avis… Autant sur ce sujet, je trouves que tu as au moins la même attitude que lui!!!

De plus, tu dis que un truc fermé qui fait moins bien que le standard. Je demande à voir! A la limite qu’il fasse aussi bien, why not, mais mieux, ce n’est en tout cas pas l’expérience que j’en ai…

Pour finir, j’ai quand même une question. Si LO est si performant et génial, pourquoi les PME, qui ont drastiquement besoin d’augmenter leur marge ces derniers temps, notamment en Suisse en raison du franc fort (dixit les médias), ne l’ont pas adopté massivement… Non parce qu’à t’écouter, ce logiciel est le meilleur, et en plus il est gratuit! A croire que tous ces chefs d’entreprises n’en n’ont rien à foutre de jeter du frics par la fenêtre!!!

Article: Alors voilà : les 1001 vies des Urgences

Concernant le premier extrait, c’est un esprit médical assez étriqué qui amène à se moquer des électro-sensibles. Les symptômes répertoriés de l’electrosmog sont aussi divers que variés et il n’est pas exclu qu’il y en ai d’autres à venir…

Plus d’infos pour celles et ceux que ça intéresse: http://www.alerte.ch

Article: Un bien beau Word 2016
pter
, le 29.07.2015 à 06:57
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

@TTE: Jamais dis que je pense que LO va s’imposer parce qu’il est gratuit (et je passe sur ta remarque débile sur ses « développeurs »). Que ca te fasse chier que tu ai tort toi le grand TTE intelligent d’entres les intelligents, je m’en fous aussi, tu vois? Je redis simplement que LO comme LaTex devrait être dans les écoles au lieu de word (payant). si Word (payant et fermé) est tellement bon, il se vendra toujours. Mais la c’est l’opposé: il se vend moins, et c’est pas parce que les utilisateurs de LO ou LaTex sont des fauchés du tiers monde. ok? C’est juste débile de mettre un cent sur un truc fermé qui fait moins bien que le standard. Ensuite l’excuse de l’échange de documents…ca faisait déjà sourire il y dix ans, mais aujourd’hui, c’est prendre le lectorat pour des cons (Que je suis en parti pour te répondre a toi O grand TTE). :P

Article: Et un Paleo de plus, ça nous fait combien déjà? Pour lui quarante.

J’ai bien réfléchi à toute cette affaire et j’ai trouvé la solution (elle ressemble de très près à ce que fait Montreux)… D’ailleurs, j’espère que maître Rosselat me lit :D

Comme on peut déduire qu’une partie des gens ne viennent que pour l’ambiance et pas forcement pour la « zique ou les gros concerts » :

1) créer une grande zone GRATUITE autour du Paléo (ou un poil plus loin – vers le camping / NB. rien à avoir avec le village riquiqui actuel) composée de diverses scènes avec des découvertes pas cher à produire et surtout caser plein de stands de bouffe et de boissons (= déplacer le 2/3 ou 50% des stands de l’intérieur vers l’extérieur, pour Paléo ça ne change rien, il continueraient de facturer à l’identique / et si besoin de contrôle serré : créer une monnaie factice pour ne pas se faire entuber)

2) réduire un poil l’espace de l’enceinte PAYANTE et diminuer le nombre de scènes pour éviter les interférences et le brouhaha. Là n’entreraient que ceux qui veulent réellement entendre la musique et voir les groupes connus. 1/3 ou 50% des stands actuels dans ce cas suffiraient. Bien sûr cela imposerait d’augmenter légèrement les prix des billets pour compenser, normal pour des conditions nettement meilleures qu’aujourd’hui = la musique pour la musique !

Cette façon de pratiquer n’aurait à mon avis que des avantages et mettrait (presque) tout le monde d’accord, sans compter la masse de public en plus qui pourraient venir dans la zone externe (et gratuitement en plus, imaginez le nombre de personnes qui pourraient dire « j’y était » et ça, sans payer un rond :D).
Bref tout le monde serait gagnant, sans oublier les super conditions d’écoute pour les payants dans l’enceinte.

C’est’y pas beau conme ça ? (nettement moins beauf, donc du sérieux)

___
PS: je viens de transmettre ce message sur le site de Paléo avec l’impératif (de faire leur possible) de le transmettre à maître Rosselat… On verra

Article: Et un Paleo de plus, ça nous fait combien déjà? Pour lui quarante.

Blues, tu sais je pense que tout le monde leur demande de mettre plus de monde dans la même enceinte, ils pourraient le faire facilement, et pourtant, ils s’y refusent, voir l’interview de Rosselat dans 24 heures du jour.

J’ai aussi lu cet article de comm complaisant à souhait et fais un constat: le Paléo ne peut pas grandir plus car il n’y a plus de terrain dispo autour… donc exclu d’augmenter la capacité alors que les gens se marchent dessus pour aller d’une scène à l’autre et que les deux grosses scènes n’arrivent pas à absorber le public (Arches et Grande Scène) lors de concerts attrayants.

Bref, je continuerai à me rendre à cet évènement de beauf mais uniquement si au moins 3 trucs m’intéressent dans une soirée…

T

Article: Un bien beau Word 2016
ToTheEnd
, le 28.07.2015 à 14:44
[modifier]
Article: Un bien beau Word 2016

capice?

Oui oui, je comprends la théorie et je la confronte avec la réalité. Peut être que LO progresse mais c’est comme Linux tant et tant défendu et promu par des idéalistes de l’informatique pour tous. Et pour quel résultat en 25 ou 30 ans de diffusion? 1.6% et ça stagne depuis 10 ans.

La percée d’iOS ou même des tablettes en général avec un système « limité » en terme de fonctionnalité montre à quel point il y a décalage entre ce que les informaticiens pensent être nécessaire et les utilisateurs qui vont à l’essentiel.

Encore aujourd’hui, une page web complexe ne s’affiche pas de la même manière entre différents navigateurs et systèmes… alors entre Office et les autres, c’est encore plus pathétique et ça, personne n’a envie de s’amuser des heures à retoucher un document pour savoir comment il va s’afficher ailleurs quand tu sais que MSFT Office à >90% des PDM dans les outils de productivité.

D’après moi, ça ne va pas changer surtout après l’abandon de Nokia… l’arrivée d’Office sur iOS répond à une stratégie d’occupation du terrain et ils ont bien raison.

Mais ceci dit, j’en ai rien à foutre que tu préfères Office ou autre chose… chacun bosse avec ce qu’il veut. Je trouve juste absurde de penser que LO va s’imposer parce qu’il est gratuit et développé par une joyeuse bande de rêveur qui vont bien, un jour ou l’autre, devoir gagner de l’argent.

T