Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  
Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

M.G., utiliser quelques ignares pour dénigrer toute la filière écolo et parler de doxa, c’est tout de même un peu fort de tabac.

Je trouve tout de même étonnant ce débat.

Chez nous, il est presque dépassé.

Plus personne n’aurait envie de dire « je suis très pro-nucléaire ».

Non pas parce que ce n’est pas politiquement correct de l’écrire, mais parce que nous avons tous compris que le nucléaire va droit dans le mur.

Nous partons sur autre chose.

Et l’Allemagne et bien des pays nordiques montrent que c’est possible.

Je ne sais pas pourquoi l’écologie est tellement (excusez-moi du terme) « en retard » en France. Il semble que ce soit assez latin.

Vous avez mis tellement plus de temps que d’autres pays pour commencer à recycler, et encore, la plupart des endroits de tris offrent un choix limité de bennes différentes.

Un jour, vous allez, comme tous les pays, vous en détourner, du nucléaire.

Mais ça vous coûtera tellement cher (le prix du démantèlement est dément!) qu’évidemment, ça va être plus compliqué, donc en attendant, la fuite en avant!

Et ne me parlez pas des futures technologies du nucléaire! On a vu ce que votre surgénérateur a donné à Creys-Malville

Ah, Superphénix, ça avait de la gueule hein!

Et pourtant…

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Tiens, on a oublié de parler de la situation à Tchernobyl.
285 millions d’investissement contre 1,5 milliard de réparations, pourquoi la Grande Finance (c’est qui ?, c’est quoi ?) s’intéresserait-elle aux jouets africains ?

Inutile de chercher des justificatifs chiffrés, des raisonnements politico-économiques qui se voudraient rationnels, la machine du progrès et de l’argent nous a échappée.

Vouloir la France sans le nucléaire, c’est rêver de l’UE sans lobbys, de l’agriculture sans Monsanto, de la Suisse sans ses banques, des Etats Unis sans l’US Army, c’est vouloir reprendre la BCE aux Allemands, priver les geek du dernier iBidule et sevrer les peuples de la télévision ou d’Internet.

Le 21ème siècle, c’est le Waterloo de l’humanité, il n’y aura pas de Grouchy technologique. Sous nos pieds, Margareth et Ronald dansent avec Satan au son de Zériseunohalternativeu. C’était déjà trop tard hier pour changer le monde, quelques larmes restent à pleurer puis le champ de bataille sera nettoyé par les simples lois naturelles, sans la volonté d’un quelconque tout puissant ou l’usage d’un arsenal atomique.

Nous aurons vécu le paradoxe de démêler presque toute l’histoire de l’univers et du vivant, de nous comprendre comme l’aboutissement de l’évolution pluri millénaire d’un être vivant, conscient de l’inéluctabilité de sa propre mort, et en souhaitant en retarder la venue, de précipiter notre propre disparition.

« C’était écrit » … dira Fillon.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Et maintenant, plutôt que continuer cette fuite en avant dans cette technologie, investissons le même argent dans les énergies renouvelables.

C’est bien ce que je dis et ce que je souhaite pour l’avenir. Si tu as lu mes articles sur le sujet, tu dois savoir quelle est mon intime conviction.

Au Maroc, il a fallu la volonté politique du Roi pour lancer un projet pharaonique comme « Noor 1 » qui représente un milliard d’euros d’investissement. Ce que je n’ai pas dit, c’est que toutes les sociétés marocaines impliquées dépendent du Makhzen sur le plan capitalistique et encaisseront les retombées espérées. On n’a rien sans rien…

Au Sénégal, nous travaillons actuellement sur le projet d’un Champ de 46 éoliennes de 3,3 MW chacune (151,8 MW installés). Ce sont des Vestas V126 de 117 m de haut. Le coût du projet est estimé à 185 milliards de FCFA (285 millions d’euros).

Là, crois-moi, la Grande Finance européenne se bouge pour avoir sa part du gâteau !

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Je n’ai pas d’avis très documenté sur le sujet, mais le dialogue me semble biaisé par le langage :
d’un côté nous avons des « pros nucléaires », quelquefois des « pro-énergies fossiles » dont des gens qui sont « pour ». Aspect positif.
de l’autre côté un « discours écolo un peu creux », voir « Gaucho-Ecolo-Bobos ». De tout temps la terminaison en « o », comme bobo, socialo, coco à toujours eu une consonance méprisante. Aspect négatif.
Alors opposer des arguments scientifiques avec ce préalable sur les interventions me gêne.
Le choix du langage est toujours signifiant. Comme la baisse des « charges sociales » (du même Fillon) qui passerait moins s’il s’agissait des « cotisations » sociales. En fait charge pour l’entreprise, prévoyance pour l’employé.
Déjà par le passé j’ai eu une remarque de M.G. sur mon aspect rêveur… pas grave, je reste très intéressé par ses discours très documentés et qui amènent un débat stimulant.

@fxc, ma télé Samsung et une platine CD Technics s’obstinent aussi chez moi à mettre leur diode rouge en marche lorsqu’ils sont éteints. Mon combiné de téléphone (Gigaset) lui, m’affiche en permanence sur sa base que j’ai »0″ message.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Je n’en connais pas un, pas un seul, qui pense que le nuage au dessus des centrales est radioactif ni même dangereux.

Qu’ils ne le pensent pas ne les a pas empêché d’utiliser cet argument dans leur propagande anti-nucléaire en France. Je ne suis pas fou et j’ai une excellente mémoire des images qui illustraient leurs diatribes, ainsi que les commentaires qui les accompagnaient. Une centrale nucléaire était toujours systématiquement représentée par l’unique image du diabolo en béton dont s’échappait une fumée forcément radioactive et délétère !

Tout le monde sait bien que c’est de la vapeur.

Et non ! Dernièrement et toujours sur Bourdin Direct, un technicien du nucléaire qui venait faire un peu de formation grand public fut relancé sur les radiations par un des journalistes présent sur la plateau « Ah oui, le nuage qui s’échappe des centrales ». Sa réponse sans autre commentaire « Mais non, ça, c’est de la vapeur d’eau ». Hélas, on ne le laissa pas développer…

Tu vois bien qu’en France et en 2016, un jeune journaliste peut toujours être intoxiqué par un mensonge qui date de cinquante ans et qui n’est pas une lubie de ma part.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Historiquement la France a des centrales nucléaires car notre Général voulait la bombe. C’est tout. Après notre belle démocratie, a fait un choix, sans débat parlementaire, la démocratie, c’est chiant, les lobbies c’est mieux, d’ailleurs le Général disait bien que les Français c’était des veaux. Visionnaire cet homme.

Mais ces centrales, elles ont besoin d’uranium, il est extrait où cet uranium ? En Corrèze ? Non ! En France ? Non plus. Dans des pays démocratique au bout du monde ? Peut-être.
Nous n’avons pas de ressource exploitable, comme le pétrole, l’uranium on l’achète. Donc notre indépendance énergétique mon oeil.

Et les stocks d’uranium dans le monde, c’est combien ?
A ça, on n’en parle pas.

40 ans (http://rougiers.soleil.free.fr/pv/uranium.php) pour les bobos-ecolos-gauchiste)
100 ans (http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/reserves-d-uranium-naturel-dans-le-monde) pour les capitalos-liberos-droitistes

Le côtés positifs c’est que les déchets, c’est cool, avec eux on créé des emplois et pour des milliers d’années
Puis le jours ou cela pète, c’est le contribuable qui paye (http://www.boursier.com/actualites/economie/la-facture-de-fukushima-est-desormais-estimee-a-plus-de-170-milliards-d-euros-33755.html?fil59

Mais bon, en France on n’a pas de pétrole, pas d’idée, pas de soleil, pas de vent.
En mai 2016, 95% de l’énergie produite en Allemagne a été renouvelable (vent, solaire, hydro).
C’est vrai que l’Allemagne est un pays connu pour son ensoleillement, et son vent. En France pas de Mistral, pas de Tramontane, pas de vents marins sur les côtes ouest, pas de vents. Rien, et pour le soleil, pas de soleil. En été, dans le sud, il pleut ?! Puis chez nous pas de marée, rien, des mers plates, puis les rivières, chez nous, sont toutes petites. Faire des hydroliennes ? Pas possible, la France est plate, comme la mer.
Ben on n’a pas le choix, nucléaire mon ami.

Après c’est une question de volonté, c’est tout.
J’ai un CESI (Chauffage et eau chaude solaire), 8 mois par an avec le soleil j’assure 100% de ma production d’eau et de chauffage)
Ok je suis dans le sud de la France, mais autour de moi peu de gens sont équipés. J’ai fait un choix, pas d’électricité nucléaire, j’habite à côté de 2 sites de production nucléaire (Cruas et Tricastin).

Tous les jours j’espère que ce n’est pas une de ces centrales qui va péter, après les USA, l’Angleterre, la Russie, le Japon, les prochains c’est nous ?

Alors oui, j’suis écolo, mais actifs, en 7 ans j’ai réduit la consommation énergétique de ma maison de 2/3, pourtant c’est une veille bâtisse.

Les droitos inactifs, savent critiquer, mais que font-ils concrètement ?

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

@ Dortmunter

Le « tout électrique » avec des logements mal isolés chauffés avec des grille-pain pour évacuer l’electricité nucléaire à certes été une curieuse réponse à la crise de 73.
Il y avait une vraie « croyance » dans le nucléaire à cette époque (d’ailleur pas mal de nucléariste français, était des « larouchistes », quasi une secte de « frapadingue du progrès »…)
A voir : les archives de la revue « FUSION« .

Pour le nucléaire Hyman Rickover qui a tant fait pour le nucléaire (et aussi les protocoles de sécurité, faut le dire) à la fin de sa vie, avait radicalement changé d’opinion pour cette source d’énergie, et ce n’était pas un écolo-gauchiste.

[En 1982, lors d’une audition devant un comité du Congrès américain, l’amiral Hyman Rickover, artisan dans les années cinquante du prototype du réacteur Mark I – qui sera largement diffusé à travers le monde, notamment au japon -, ingénieur en chef du Nautilus (le premier sous marin américain à propulsion nucléaire) et de la première centrale nucléaire américaine de Shippingport (Pennsylvanie), promoteur acharné de la prolifération de l’énergie nucléaire « civile », icône du complexe militaro industriel américain, dira, en réponse à une question sur le bien fondé du développement du nucléaire: « Il y a deux milliards d’années, la vie n’existait pas sur la Terre à cause des radiations. Avec la puissance nucléaire, nous créons quelque chose que la nature a essayé de détruire pour rendre la vie possible… Chaque fois que vous générez de la radioactivité, vous produisez quelque chose qui continue d’agir, dans certains cas pendant des millions d’années. je crois que l’espèce humaine va provoquer son propre naufrage, et il est essentiel que nous ayons le contrôle de cette force horrible et que nous essayions de l’éliminer… Je ne crois pas que la puissance nucléaire vaille la peine si elle génère du rayonnement. Alors vous allez me demander pourquoi j’ai développé des navires à propulsion nucléaire. C’est un mal nécessaire. S’il ne tenait qu’à moi, je les coulerais tous… Ai je répondu à votre question ? ].

@Tom, pour le nucléaire, je pense que l’on a pas le choix (qu’on soit pour ou contre) = il faudra tenir un niveau très elevé de compétence et savoir-faire, ne serait-ce que pour en sortir, pour la France on peut dire « avait », c’est un des casse-tête du nuke actuellement, il y a un « trou » de trente ans de compétences.
Le professeur Pellerin, célèbre pour l’invention journalistique du « nuage qui a évité la France », à fait beaucoups pour la sécu (filtre à sable, recombinateurs d’hydrogènes, remplacement des appareils de radiologiques dangereux, etc), par exemple à Fukushima il n’y avait pas de recombinateurs à hydrogène (source des explosions), et il eu, en France un cas de FUSION de réacteur qui n’a pas eu de conséquences.
On avait donc de réeles compétences

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Je comprends M.G. sur les Gaucho-Ecolo-Bobos. Des âneries on en entend tous les jours sur tous les sujets, et on en dit autant, mais là ce qui énerve, c’est que les faits sont là et que des personnes se donnent du mal pour essayer de les représenter clairement (graphiques etc.) quand en face il y a un discours écolo un peu creux derrière. Il est vrai qu’on peut douter de l’objectivité de grands groupes pro-nucléaire vu qu’ils en vivent, mais ça fait un peu théorie du complot que de dire que les politiques sont à leur botte sur ce sujet. Mais on a raison de soulever cette éventualité.
Le dernier sujet chaud était le MacBookPro. Ici on parle d’économie d’énergie par rapport à une pauv’diode de quelques dizaines de milliwatts et là-bas on applaudie un Mac hyper fin qui a besoin de 2 ventilateurs (conso > 2×1 watt je pense) car l’air n’y circule pas librement. Il me semble qu’un des iMacs était refroidie naturellement, sans ventilateur donc c’est tout à fait envisageable.

Moi je pense qu’on a tout intérêt à apprendre à mieux maitriser le nucléaire. Je reste persuadé que si demain des aliens arrivaient sur terre, ce serait avec des vaisseaux propulsés au nucléaire. L’univers tire son énergie des réactions nucléaires (les étoiles et donc notre soleil). Mais là je vous l’accorde, mon raisonnement est complètement intuitif.

Mon père a bossé quasiment toute sa vie dans le nucléaire, et il m’a toujours dit que les centrales Françaises étaient bien mieux sécurisées que les autres. Donc on est à la pointe, oui, mais surtout sur la sécurité.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Ce soir, à Lyon c’est la « fête des lumières » et vu du haut de la colline de la Cx Rousse, la plus « belle » attraction est la flamme de la torchère de la raffinerie de Feysin, je l’ai rarement vu « cracher » comme cela, énorme flamme orange et la fumée qui va avec.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Et quand on voit les problèmes pointés sur l’EPR de Flamanville, par des ingénieurs et bien avant que la construction ait commencée, qui sont cause de surcoûts pharaoniques, on ne peut que regretter ce gaspillage et cet entêtement.

Je pense que la Suisse a une chance à saisir dans les énergies renouvelables et de quoi devenir leader dans ce secteur.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

@PhB : certes JP Petit a pas mal brodé sur la Z-Machine, mais le fait est qu’elle existe et que c’est une piste majeure. La fusion au thorium était très proche du stade industriel mais a été délaissée pour des raisons militaires (le nucléaire « traditionnel » est un choix politique).

Le concept de Rifkin est une évidence : la mise en réseau de multiples « petites » sources de production d’électricité. Les maisons, immeubles et quartiers autonomes en énergie commencent à se concrétiser et ne plus être des vues de l’esprit.

Certes, hélas, il y a bon nombre d’imposteurs dans ce secteur (éolien, solaire, etc.), mais ce serait simpliste de le discréditer pour cela, c’est vraiment insulter tous les vrais pros, compétents et pas bonimenteurs, c’est faire un déni sur tout ce qui fonctionne bien. Et c’est ainsi qu’on fait du surplace…

Pour en revenir au nucléaire, on pourra rappeler qu’en France EDF a largement encouragé l’usage du chauffage électrique pour rentabiliser le parc nucléaire et que, c’est loin d’être anecdotique, les coûts de démantelement des centrales n’ont pas été pris en compte dans le tarif de l’électricité.

La Bolivie, avec certes une consommation bien inférieure mais des moyens tout aussi modestes, a réussi a faire cette bascule.

Quant au coût d’un accident nucléaire en Suisse, une étude fort intéressante qui se base sur une hypothèse « optimiste » : http://www.institutbiosphere.ch/wa_files/v_2015_vulne_CC_81raribilite_CC_81-nucle_CC_81aire_vcomple_CC_80te_final_fr.pdf

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

La brise s’est levée ce soir : nous entendons nos « voisines »…

Cet aprês midi, j’ai pris l’autoroute sur 40 km.
En raison de la pollution, la vitesse est réduite de 20 km/h.
Ce qui me fait rager est de m’ëtre fait doubler par une nuée de véhicules utilitaires, le comble étant un semi-remorque polonais et un autre italien.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Sans développer (parce que ça a déjà été partiellement fait), je suis très pro-nucléaire. En tous nettement plus pro-nucléaire que pro-charbon, ou même pro-énergies fossiles tout court. C’est une simple question de respect envers mes enfants, et ceux des autres.

Sur le long terme, le nucléaire, c’est la fusion contrôlée. On est loin d’y être.
Sur le moyen terme, le nucléaire, ça pourrait être les réacteurs à sels fondus. On n’y est pas, mais on pourrait y être assez vite.
Sur le court terme, le nucléaire dans la fission d’uranium reste nettement préférable à continuer de bousiller notre environnement à coup de dioxyde de carbone.

Et juste pour la route, le bilan en vies humaines du nucléaire est plusieurs ordres de grandeur meilleur que celui de la filière charbon.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Ah, et que ce soit bien clair, ce n’est pas Fillon qui m’a choqué.

Hollande n’est pas mieux. Et Valls non plus.

Ils ne peuvent pas critiquer le nucléaire: c’est un joyau (tu parles!) de l’industrie française qui en exporte partout, cela représente bien trop de milliards.

Et maintenant, plutôt que continuer cette fuite en avant dans cette technologie, investissons le même argent dans les énergies renouvelables.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

M.G.: Dieu sait si je côtoie des milieux écologistes.

Je n’en connais pas un, pas un seul, qui pense que le nuage au dessus des centrales est radioactif ni même dangereux. Tout le monde sait bien que c’est de la vapeur.

Ne fais pas passer les écologistes pour des gens stupides, sans eux, je ne sais pas où on en serait maintenant.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

@ Aigle4 & Jean-Yves

Que j’aie pointé du doigt le Site de RTE eco2mix aura au moins servi à quelque chose.

Merci de ces remarques pertinentes. Cela dit, avoir choisi le 6 décembre à un an d’intervalle provient du fait que j’ai attendu le 7 pour avoir les chiffres complets du 6 décembre 2016 et rédiger mon article. C’est tout.

Pour ceux qui l’auraient loupé, j’ai aussi écrit cet article le 29 mars 2016 : Maroc – Le Roi Soleil !

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

C’est toi M.G. qui disait qu’il ne fallait pas parler de politique entre amis?
Visiblement, ce que tu écris ne choque personne.

Moi si.

Je savais qu’en citant François Fillon je risquais d’en indisposer certains. pourtant, le titre de mon article se voulait sans équivoque : des faits, rien que des faits.

Quant à « la doxa écolo-gauchiste qui présente depuis toujours le nucléaire comme l’ennemi à abattre », c’est bien parce que les écolos nous ont toujours pris pour des c… avec le « nuage atomique » qui était présenté comme surplombant les refroidisseurs des centrales que j’ai tenu à employer cette expression. Pour des raisons de clientélisme envers eux, le pouvoir en place depuis 2012 en France avait affirmé vouloir descendre la part du nucléaire à 50 %. Nous constatons aujourd’hui qu’à 66 % le système plante déjà. Ce sont les faits !

Je crois que si je ne choque personne c’est parce que nos lecteurs et commentateurs (beaucoup d’excellents, comme d’habitude) ont compris que je ne suis pas dupe, en acceptant volontiers ces énergies de substitution qui sont nécessaires à l’avenir. Commençons par économiser et développons des moyens de stockage de l’énergie produite par les éoliennes et les capteurs solaires dont nous ne pouvons pas espérer une production H24. En cela, le projet d’André Gennesseaux me passionne. Je sors d’ailleurs d’un déjeuner-débat où j’ai évoqué le sujet et rencontré quelques oreilles attentives de la part de gros investisseurs européens.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

J’ajouterai à mon commentaire précédent qu’il me semble aussi indispensable de commencer à considérer l’énergie comme une ressources précieuse, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Toutafé, et quand on entend le moulin à prière à propos du solaire et de l’éolien « energie gratuite » il y a de quoi bondir, Jancovici et d’autres l’expliquent très bien = même le pétrole est « gratuit » c’est la transformation en énergie uilisable qui « coute » et à ce titre même les dites « energies propres et gratuites » chères aux
Ecolos-gauchistes (Marc ™) sont « sales » et « coutent ».

Toujours intérresant à lire, sans pour autant prendre pour argent comptant les parti-pris:

Jancovici: Manicore

David J.C. McKay : AMIDES

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

merci JD pour les liens !
Je conseille à tous le doc d’Arte sur le sel fondu (thorium).
@François : en France je pense que le vrai problème aujourd’hui c’est la puissance du lobbying d’Areva-EDF sur nos gouvernants.

On voit bien qu’il y a pleins de possibilités de recherches et de développements. Que ce soit dans le renouvelable ou dans des alternatives moins dangereuses aux centrales à uranium.
Pression sur l’emploi, sur l’économie… le message aux politiques est clair: ne surtout pas remettre en cause le système !

Je pense que Dortmunder a raison. La solution viendra de la décentralisation de la production énergétique. Et plus précisément de nous, utilisateurs/consommateurs et peut-être un jour producteurs.
Mais qu’ils (politiques et industriels) ne nous faciliterons pas la tâche.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

@ Dormunter

– La Z.Machine ? cela a été mis en épingle notament par JP Petit, un « élucrubrateur » bien connu.

– Les eoliennes individuelles, le mini-éolien : un marché d’escrocs la plupard du temps.

– Rifkin, impressionnant en conférence TED, mais son concept est assez fumeux mais très « vendeur »…

Ha le « changement de paradigme »… si on pouvait faire tourner les éoliennes avec des slogans, on serait sorti d’affaire, ça tournerait à fond jour et nuit…

Helas les impasses énergétiques auquelles nous sommes confrontés donnent lieu a un invraisemblable foisonnement des « élucrubrations » et à un marché très juteux des « solutions » ou « concepts ».

Bon, je n’ai pas de solution à proposer aussi ( à part une ENORME méfiance envers ces « gurus » et « solutions absurdes » , la dernière vue à la téloche, hier = des routes photovoltaïques …

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Je pense que les infos accessibles au grand public à propos des énergies renouvelables sont biaisées, en tout cas fort incomplètes.

L’avenir me semble clairement à la production décentralisée d’énergie, comme le préconise d’ailleurs Rifkin avec son concept de « grid » qui a retenu l’attention du gouvernement allemand.

De l’éolien, tout le monde retient les champs d’éoliennes avec leurs inconvénients (impact visuel et sonore, même si emprise au sol limitée), alors que le mini-éolien à axe vertical peut s’installer facilement en toiture, fonctionne même avec très peu de vent, est considérablement plus silencieux que les éoliennes « classiques » et dispose d’un système de sécurité mécanique automatique en cas de vents excessifs/tempête.

Il y a de multiples autres solutions simple à mettre en oeuvre, économiques (à l’échelle d’une commune, voire d’un particulier), mais toutes amènent à un changement de paradigme quant à la production d’électricité.

Il est clair aussi que certains s’accrochent désespérement à des concepts et des technologies périmées.

Le nucléaire, tel qu’on le connaît, est définitivement mort. Peut-être verra-t-on la filière de la fusion au thorium sortir de l’ombre et se développer. Elle semble offrir de réels atouts : un système qui par sa conception ne peut s’emballer, très peu de déchets radioactifs (et très faiblement radioactifs de surcroît). Il se pourrait même que la fusion au thorium soit en mesure « de brûler » les déchets hautement radioactifs des centrales nucléaires « traditionnelles ».

Enfin, comment ne pas évoquer la Z-Machine des laboratoires Sandia au Nouveau-Mexique…

Mais, en attendant que la fusion au thorium ou la Z-Machine soient effectivement opérationnelles, il me semble urgent de mettre en oeuvre toutes les technologies disponibles en énergies renouvelables, et également d’adopter les solutions existantes pour économiser l’énergie.

Consommer moins d’énergie ne consiste nullement à avoir moins de confort, cela fait appel en premier lieu à l’intelligence de chacun.

Bref, sortir du nucléaire ne veut pas dire revenir à la bougie.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

J’ajouterai à mon commentaire précédent qu’il me semble aussi indispensable de commencer à considérer l’énergie comme une ressources précieuse, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Un seul exemple, qui si il n’est sans doute pas le plus important, est assez représentatif de l’état d’esprit actuel je pense : la majorité des foyers en France disposent d’une « box » pour leur accès à internet. Cette box est en fait souvent deux appareils, un pour le modem, l’autre pour la partie télévision de l’offre.
Ces deux boitiers consomment. La quantité aidant, ils consomment même énormément au niveau national. Mais

– les industriels ne font a peu près aucun effort sur leur consommation
– les particuliers ne que très rarement l’effort de les éteindre lorsqu’ils sont inutiles (par exemple lorsqu’il n’y a personne à la maison).

Je pense qu’on a besoin d’un changement d’état d’esprit quand à l’énergie : ca n’est pas un dû, ce n’est pas une source illimité dans laquelle puiser pour notre confort. C’est une resource précieuse, qui doit être utilisée avec discernement et efficacité.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Il faut aussi noter que sous le terme générique « le nucléraire », on désigne aujourd’hui une technique bien spécifique, et qui n’est pas la seule possible pour produire de l’énergie.
Parmis ces technique, on trouve celles des réacteurs à sels fondus (il y en a plusieurs différentes), qui présentent de gros avantage
– en terme de sécurité : le réacteur s’auto-régule, le risque d’emballement qu’on a avec les réacteurs actuels n’existe pas
– en terme de déchets : il y en a moins, du fait d’une exploitation plus complète du combustible, ils sont de surcroit moins dangereux, et ont une durée de vie nettement plus faible que les déchets des réacteurs actuels
– en terme d’alimentation : l’uranium n’est pas le seul combustible possible

Bref, il y a des recherches très prometteuses dans le domaine du nucléaire, il ne faut pas tout jeter !
Mais un des problème est que l’industrie mets tout son poids pour pousser les solutions techniques actuelles, et quand on parle d’EDF ou d’Areva, ça fait un poids non négligeable.
Je pense que à moyen terme (quelques dizaines d’années), l’influence de ces grands groupes à l’inertie redoutable nous placera dans l’ombre de pays comme la chine, qui a des projets de grande ampleur sur ce sujet, ou même à l’ombre de sociétés non étatiques, qui développent également une expertise dans ce domaine.

Quelques sources à ce sujet :
– Un document généraliste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Réacteur_nucléaire_à_sels_fondus
– Une interview d’une des entreprises privées qui travaille sur ce domaine (Terrestrial Energy) : http://www.sfen.org/fr/rgn/la-start-qui-mise-sur-les-reacteurs-sels-fondus
– Un point de vu anti-nucléaire, pour donner matière a réflexion : http://www.sortirdunucleaire.org/Le-reacteur-au-thorium-une-nouvelle-impasse
– un reportage d’Arte, de 1h30 sur ce sujet : http://future.arte.tv/fr/thorium?language=de

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Bon…

C’est toi M.C qui disait qu’il ne fallait pas parler de politique entre amis?

Vous admirerez l’ouverture d’esprit qui règne ici, mais je dois dire que lire un article qui montre ceux qui sont en soucis par rapport au nucléaire comme des écolo-gauchistes écrasant les autres sous une doxa est un peu dur pour moi sur de site.

J’ai été sidéré lors du débat dont tu parles de voir cette mise en avant de cette grande technologie française bien sûr qu’est le nucléaire par les deux candidats.

Visiblement, ce que tu écris ne choque personne.

Moi si.

Et étonnamment, elle choquerait en Suisse une très grande partie de la population, et en Allemagne, tout autant. Même si en Suisse, nous venons de refuser à une très très courte majorité de nous séparer du nucléaire immédiatement. Mais on y va tout de même, vers cet abandon, tout est déjà prévu pour.

Alors OK, il y a des usines à charbon dans l’intervalle, mais les Allemands forcent sur l’écologie verte et seront ou sont déjà largement les premiers.

Et pendant ce temps-là, Fillon poussera le nucléaire dont il est si fier (incroyable!!!), et une très grande partie des Français ne réagissent même pas à ce qu’il a proclamé, voire même l’encouragent.

Tôt ou tard vous devrez arrêter avec cette technologie tellement dangereuse en cas d’accident et polluante à tellement long terme (par ses déchets).

Et oui, ça coûtera des places de travail chez vous.

J’ose à peine imaginer de mon côté ce que l’accident d’une de nos centrales suisses impliquerait chez nous.

Bien plus que des emplois, certainement.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Grillé par Aigle4 !
Il est vrai qu’une comparaison de jour à jour relativise un peu les chiffres, même si on n’est pas sorti du fog, loin de là.

Le Dimanche 6/12/2015, à 18h30 :
– Conso : 60156 MW. – CO2 : 41 g/kWh.
Le Dimanche 4/12/2016, à 18h30 : 
– Conso : 69319 MW. – CO2 : 78 g/kWh.
Augmentations :
– Conso : 15%. – CO2 : 90 %.

Le Mardi 8/12/2015, à 18h30 : 
– Conso : 70530 MW.- CO2 : 69 g/kWh.
Le Mardi 6/12/2016, à 18h30 : 
– Conso : 76736 MW. – CO2 : 99 g/kWh.
Augmentations :
– Conso : 8,5%. – CO2 : 43,5 %.

À noter que les augmentations doublent quasiment le dimanche. Étonnant, non ?
Une piste pour nos candidats en mal de programme :
Boulot le dimanche pour tout le monde ! :o)

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

C’est une évidence que l’alternative aux énergies fossiles et nucléaires passe par un mix d’énergies vertes et de réductions de consommation.

Ca passe aussi par un choix personnel de volonté de changer de société où l’individualisme et la surconsommation est de mise pour assouvir un besoin de bonheur furtif.

Ca passe également par un choix de nos politiques pour le bien-être de l’ensemble de la population.

Enfin financièrement parlant, à l’heure où du côté du Japon c’est près de 200 milliards de $ et des décennies qu’il faudra pour démanteler Fukushima, le coût de la transition énergétique vers du renouvelable sera tout à fait acceptable pour tous.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Très intéressante intervention, et en plus M.G. va apprécier le recours au béton ! Autre clin d’oeil, l’Afrique et … la Corse comme terrain d’expérimentation.

Excellent rappel d’un document que j’avais déjà visionné et qui m’avait prouvé que le génie français est bien vivace. Ce M. André Gennesseaux en apporte la preuve avec beaucoup d’élégance.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Comme le dit Thierry F, diminuer sa consommation est une bonne idée.

La volonté politique affirmée par François Fillon va bien dans le même sens lorsqu’il dit « Il faut se lancer en revanche dans une politique drastique d’économies d’énergie. »
En attendant de nouveaux moyens de production et de stockage, les alertes et conseils promis par RTE Eco2mix seront les bienvenus.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

La comparaison entre les deux dates choisies par M.G. à savoir le 6 décembre de 2015 et 2016 est à mes yeux un peu biaisée, pourquoi ?
Le 6 décembre 2015 était un dimanche et le 6 décembre 2016 était un jour de semaine : un mardi.
Il y a une différence énorme de consommation entre un jour de semaine et un samedi ou un dimanche.
Pratiquement entre 9000 et 10000MW entre un jour de semaine et un dimanche en hiver.
Il y a aussi une différence d’environ 2000MW entre un samedi et un dimanche.
Le dimanche est le jour de la semaine où la consommation d’énergie électrique est moindre.
La pointe de consommation du matin est décalée vers 13h00 tandis qu’elle a lieu vers 8h00 en semaine et surtout elle est bien moindre vu l’activité réduite.
La pointe du soir est à peu près à la même heure 19h00.
Concernant la remarque de Benoit, c’est bien évidemment, un réacteur et non un site de production qui est à l’arrêt.
Un site de production nucléaire comporte de deux à six centrales (réacteurs).
Exception pour Flamanville 3 qui est un site à lui tout seul.
Produira-t-il un jour ?
Alternative intéressante présentée par Iaka sur les volants d’inertie développée par André Gennesseaux. Il reste à voir sa mise en place industrielle.
Je ne sais pas si sa technologie pourra assurer à elle seule la transition énergétique avec la fin de vie des filiales PWR.
L’application Eco2 mix RTE est disponible et téléchargeable pour les smartphones par tout le monde.
Ces données sont consultables aussi sur le site RTE et réajustées en temps réel.
Comme le dit Thierry F, diminuer sa consommation est une bonne idée.
Isoler son habitation traditionnelle, changer le type de construction de l’habitat (ossature bois), éviter la mise en stand-by des nombreux appareils électriques, moins chauffer, etc…

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Concernant la problématique du stockage de l’énergie solaire diurne/nocturne André Gennesseaux a présenté une solution très peu couteuse et pleine de bon sens ici :
https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ

Très intéressante intervention, et en plus M.G. va apprécier le recours au béton ! Autre clin d’oeil, l’Afrique et … la Corse comme terrain d’expérimentation.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Mais pourquoi n’investissent pas (l’Etat, EDF-Areva, …) dans la recherche sur les réacteurs au thorium ?
Pourtant la technologie semble prometteuse (plus de risque d’explosion de réacteurs, radioactivité moins importante-longue des combustibles, minerais abondant et peu couteux) ???
Le nucléaire à l’uranium avait un « intérêt » dans les années 50-60 pour produire du plutonium pour fabriquer un arsenal nucléaire. Aujourd’hui du plutonium on en a produit suffisamment pour faire péter la Terre des milliers de fois.
On pourrait passer à des alternatives moins chères et moins dangereuses ?
Non.

Concernant la problématique du stockage de l’énergie solaire diurne/nocturne André Gennesseaux a présenté une solution très peu couteuse et pleine de bon sens ici :
https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ

J’ai l’impression que le domaine de l’énergie ouvre vers pleins de développements/recherches. Malheureusement aucune réelle ambition politique ne semble vouloir impulser la mise en pratique.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Merci pour les infos dispensés dans cet excellent billet.
Je ne connais, ça ne veut pas dire que ça n’existe pas, de technologie de remplacement du nucléaire pour la production électrique ménageant les problèmes de pollution.
De plus les opposants à l’implantation d’éoliennes – qui font grève chaque nuit, les flemmardes – se dressent régulièrement.
Les champs de miroirs solaires ne produisent rien au dessus du tiers inférieur du pays.

La circulation alternée à Lyon et Paris, ne touche que 20% des émissions polluantes.
Et pourtant, on n’entend pas du tout parler du reste.

PS: ici dans la campagne tourangelle, nous avons aussi la circulation alternée, mais tous les jours, toutes les nuits … mais pas pour la même raison: nos routes sont tellement étroites que … et il faut aussi partager avec les hardes de sangliers.

Article: L’électricité en France ? Des chiffres et des faits

Le problème avec le nucléaire, c’est qu’on joue avec des risques de dégâts irrémédiables d’une violence inouïe tout en passant sous le tapis les problèmes insolubles des déchets et du démantèlement à terme.

Quand le grand plan nucléaire Français a été lancé, on n’avait pas le recul suffisant.
Maintenant, on sait.

Que faut-il faire?
Fermer les yeux, et accepter le confort et la facilité court terme du nucléaire?
Ou souffrir, prendre le risque de faire des mauvais choix et faire face au mécontentement des populations/entreprises?

Je n’ai pas de réponse.

Quant on demande aux gens (moi le premier), ils veulent le respect de l’être humain, des produits de qualité, la démocratie, la paix…

Quant on regarde ce que font les gens (moi aussi le premier), ils achètent chinois, ils achètent le moins cher possible, ils veulent du fichage/flicage/contrôle/sécurité…

Article: Audiophilie : XLD ou comment encoder sans erreurs !

Un grand merci pour cet article que je viens de découvrir. J’attends mon nouveau baladeur Cowon Plenue D, pour profiter comme il se doit de ma musique! Cependant, j’étais de ceux qui encodaient à l’arrache sur Itunes :/
J’ai réussi à encoder avec XLD grâce à votre article: je saurai dans quelques jours si mon nouveau joujou fera bon usage de cette musique « purement » restituée :)

Article: 2 mois avec Spamdrain
ysengrain
, le 07.12.2016 à 10:27
[modifier]
Article: 2 mois avec Spamdrain

Je suis « victime » d’un étonnant phénomène: je ne reçois quasiment jamais de spam.

Je possède 3 adresses mail, dont 2 en gmail.
La dernière a été créée en 2012 pour un besoin prévisionnel professionnel: je n’ai fait que la créer. Sans l’avoir jamais utilisée ni communiquée à qui que ce soit, j’avais reçu 300 spams en 2 semaines. Donc Google « distribue » les adresses e mail des comptes gmail.
Mon adresse « habituelle n’est pas en gmail.

Je retiens les 2 solutions citées, au cas où.

Article: 2 mois avec Spamdrain
Guillôme
, le 07.12.2016 à 09:55
[modifier]
Article: 2 mois avec Spamdrain

Malgré tout, chaque jour, une dizaine de spams arrivaient à passer les filtres, malgré la fonction d’apprentissage de SpamSieve.

Il est possible que SpamSieve ait des accords avec des régies publicitaires pour laisser passer des mails en non spam moyennant rémunération. En tout cas, c’est le cas pour certains acteurs/outils sans même parler de Adblock

Un peu agacé par la situation, j’ai fait une recherche rapide de solution

Oui, je sais, j’utilise GMail opéré par le grand espion Google mais depuis que j’utilise le webmail de Google (soit des années) qui intègre par défaut l’anti-spam, quel confort : plus de spam, plus de logiciel de mail buggé en local, mes mails partout et pas de limitation dans mon cas sur la messagerie Google sachant que l’on peut associer sans problème ses mails adresses existantes avec gmail…