Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  
Article: Le son, grandeur et subjectivité

A propos de perception, FT’e proposait le 27.02 dans un commentaire d’aller sur le site de Philips et de faire le test d’écoute qu’ils proposent de réaliser avec un casque. Ça m’aide à voir où continuer à m’entraîner à écouter: timbre, couleur, fréquence, amplitude. C’est agréable de pouvoir se dire « je perçois ces différences-là » et c’est interpellant de ne pas en distinguer d’autres. J’apprécie cet exercice pour m’aider à me situer; peut-être cela m’aidera-t-il aussi à définir plus clairement que renouveler dans mon matériel audio. Êtes-vous plutôt pour écouter au casque ou avec les enceintes ?

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

J’ai contacté Benny pour lui proposer de faire une version FR de Mailmate (gratuitement). Il m’a répondu en effet très rapidement, malheureusement le code n’est pas vraiment organisé pour, donc ce n’est pas dans sa priorité de faire de la localisation. Ceci dit si vous demandez de plus en plus pour avoir une version FR sur son support, ce sujet va prendre de l’importance et donc….

Article: L’OMD EM1 sur le terrain
vibert
, le 30.03.2015 à 20:26
[modifier]
Article: L’OMD EM1 sur le terrain

J’en suis désolé cher Guru, crois le bien ! Et je ne comprends pas…

Car aucune attaque personnelle (pas du tout mon genre). Rien « contre » cet Olympus… Rien « contre » toi… Et encore moins « contre » tes photos !

Il en faut pas se sentir personnellement attaqué… Car je n’attaque personne !

Vraiment pas !

Mais bon sang : aurais-je le droit de donner mon avis ? A-t-on encore le droit de ne pas être d’accord et de s’exprimer ?

Mon avis, (pour résumer car je ne supporte pas qu’on déforme mes propos, ce qui a largement été le cas plus haut)… Mon avis donc (en résumé) :

Oui, cet Olympus EM-D EM1 (ou 10, ou 5), fait de bonnes photos… A part la colorimétrie peu réaliste (et ce n’est pas une question de Balance des blancs).

Ces images sont moins bonnes qu’un simple EOS 100D (qui coute deux fois moins cher et est à peine plus encombrant). Et c’est mon principal reproche : je ne le recommanderais pas à un étudiant en photo pour cette raison…

Oui, j’adore les optiques Olympus, Panasonic (surtout) et Micro 4/3 en général… D’autant que je possède un Panasonic GM1, qui partage le même capteur que l’Olympus (mais propose une meilleure colorimétrie)…

Et je n’ai rien dit d’autre ;-)

Et je serais ravis que lui puisse en discuter par mail, de façon absolument amicale. Car j’adore échanger des points de vue avec des interlocuteurs intelligents et nuancés (François pourra en témoigner nous avons eu de longs échanges de mails. Sans tomber d’accord, ce qui ne me dérange pas )

Je suis 100% d’accord (je ne cesse de le répéter) : oui un « petit boîtier » est nécessaire en complément d’un reflex…

Mais je n’aurais pas choisi celui-ci (car il n’est pas assez petit… et trop cher)… Trop petit pour remplacer un compact (genre GM1, ou Canon G7X, ou Ricoch GR). mais trop peu performant face à un petit reflex (Nikon D5500, Canon EOS 100D).

Partant de là, cher Guru : en quoi ai-je dit quoique ce soit de choquant ? Ou qui vous ai déçu ?

En quoi suis-je obtus ? Par mon métier depuis 1992, j’ai testé 10 fois plus d’appareils que vous n’aurez jamais le temps de le faire… et cela m’a permis de faire le tri entre fonctions « marketing » et réels progrès ergonomiques ou techniques. Notamment dans le domaine du reportage et du voyage…

Je suis prêt à discuter en détail avec vous de n’importe quel détails technique de cet Olympus et de le comparer à d’autres (y compris le Sony A7 cher à François, le Fuji XT-1 cher à d’autre, etc…).

Donc obtus ? Vraiment je ne vois pas… Et j’en suis désolé !

Mais restons bons amis… même si nous ne faisons pas le même choix d’appareil ! Car cela n’a vraiment aucune importance n’est-ce pas !

Tout cela n’est qu’une discussion entre passionnés de photos ! Je ne vois aucune raison de se vexer, tant que l’on discute d’un sujet qui nous est cher ;-)

Article: Le son, grandeur et subjectivité

@ Diego
Voilà pour les enceintes, soyons fous!

Pour les enceintes

J’ai l’ai ridicule du coup :-((

Qui dit mieux ?

J’ai très majoritairement utilisé mes oreilles via le nerf auditif qui n’a pas de prix…en d’autres temps, sans autre échantillonnage que celui réalisé par la psycho acoustique de mon cerveau (cf Émile Leipp)

Je me souviens justement avoir entendu de valeureux ingénieurs affirmer sans ambages que le maillon faible de leurs créations se trouvaient entre le pavillon et le cortex.

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Je te trouve fort péremptoire mon ami @AlDem. Il se trouve que les gens dont je parle ont tout de même développé un ampli de puissance qui fait encore référence 20 ans plus tard, ils savaient donc à priori utiliser et que faire de XSpice … et connaissaient le différence entre R et Z ! (heureusement)

Ce que tu développes illustre exactement mes propos, sans pour autant démontrer d’une totale méconnaissance des lois de la physique, au contraire ! L’effet Kelvin est exploité en HF, mais son effet n’en existe pas moins à des fréquences plus basses.

Dans le cas qui nous occupait, le problème consistait à obtenir une résistance (R, pas Z) constante en fonction de la fréquence.

La théorie dit : plus la fréquence augmente, plus le courant circule en périphérie du conducteur (effet Kelvin) ->
plus la fréquence augmente plus la section de conducteur utilisé par le courant est faible ->
plus la section utilisée par le courant est faible plus la résistance augmente ->
si on force les basses fréquences à utiliser la même section que les hautes fréquences, la résistance est égale pour toutes les fréquences ->
tube
CQFD, que ce soit un paramètre caractéristique ou pas importe peu.

Pour le polissage, je te le concède, aucun impact technique. De plus, ce n’était pas la mode des boitiers en plexi, donc aucun intérêt esthétique non plus ! (par contre, ça coûtait un bras)

Article: Le son, grandeur et subjectivité

« Sur une planche à dessin (ou plutôt sur XSpice), le système de traitement de signal parfait existe, le problème apparait quand il s’agit de le fabriquer. »

C’est un très bon outil, mais comme tous les outils il faut savoir s’en servir, et comprendre ce que l’on veut faire (savoir faire fonctionner un logiciel ne veut pas dire que sait a quoi il sert)

« La connexion entre les sources des transistors FET et la borne des câbles d’enceintes était réalisée avec un tube de cuivre de diamètre 20 ou 30 mm et de section de moins d’un mm, ce qui est cohérent puisque considérant un courant électrique alternatif, les électrons ne circulent que sur la périphérie du conducteur, mais posait un problème particulièrement délicat au cintrage. Il a fallu trouver des solutions constructives parce que tel était le souhait du designer ; pourtant, un tube cuivre plus épais, voir une barre de cuivre, n’auraient probablement pas altéré le son de manière mesurable (je ne parle même pas de perceptible).  »

Ceci ne prouve qu’une chose : une totale méconnaissance des lois de la physique fondamentale l’effet de peau ici visé n’intervient qu’a partir de fréquence qui n’on plus rien a voir avec l’audio plusieurs ordres de grandeur d’écart et le traitement de la surface n’ajoute qu’un coté esthétique si tu veut changer de conductance tu change de matériaux et là le graphème est imbattable (en dehors des supra conducteur).
Le plus gros problème des câbles n’est pas leur résistance mais leur impédances et pour amélioré cela il faut que les 2 fils qui conduisent le signal soit torsadés en paire (équation de l’impédance d’un câble Z= Rcc+ JL(2∏f)
Rcc résistance mesuré au courant continu
L valeur de la self (exprimé en Henri)
f fréquence a laquelle on veut faire le calcul
Dans les faits cette valeur est très faible (voir négligeable) sur de courte distance mais sur des longueurs importantes peut ne pas être négligeable du tout (http://shop.klotz-ais.com/cgi-bin/quickorder/lshop.cgi?action=showdetail&wkid=1427719422-32573&ls=f&nc=&rubnum=&artnum=LY2_X&file=&gesamt_zeilen=&p8=)
En bref pour moins de 10M et de 500W 2×2,5mm2 sont largement suffisant.
Si le cable une influence quelconque c’est que l’ampli est bon a jeter.
Pour le son des enceintes dans une pièce donnée :
1) Pas de mur //nue (les meubles et en particulier les étagères de bouquin sont parfait ) et tant qu’a faire que cela soit a peut près symétrique par rapport a l’axe d’écoute.
2) Les enceinte doivent avoir un diagramme de directivité le plus constant possible au dessus de 400Hz pour que les réflexions (inévitables) ne détimbre pas.
3) Dans une pièce un peut grande ne pas dépassé un diagramme d’ouverture de plus de 110° pour éviter que les premières réflexions ne pollues trop le message reproduit.

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Roger, merci pour cet excellent billet qui remet les pendules à l’heure.

Trois choses que j’ai particulièrement appréciées :

– L’oreille s’éduque, et je ne le sais que trop bien puisque la mienne n’est pas éduquée.

– La quasi-fumisterie entretenue par la résolution des fichiers (mais, à l’inverse, hélas, le nivellement par le bas avec le MP3 basse définition).

– La fumisterie totale concernant les câbles haut de gamme.

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Je n’ai très certainement pas ton oreille Roger, mais j’ai œuvré pour des fabricants de matériel audio et constaté jusqu’où la théorie peut, au stade du développement, mener à ce qui semble être l’absurde.

Sur une planche à dessin (ou plutôt sur XSpice), le système de traitement de signal parfait existe, le problème apparait quand il s’agit de le fabriquer.

La démarche consiste à prendre en compte tout ce que la technologie au moment du développement met à disposition pour approcher ce que la théorie demande. En principe, on évalue si l’optimisation d’un paramètre donné aura un effet caractérisé sur le résultat et on compare son coût de mise en production avec son apport.

Dans le très haut de gamme, il n’y a quasiment pas de limite de prix, donc on agit parfois sur des paramètres qui objectivement, n’influent pas le résultat dans une mesure supérieure à l’incertitude introduite par d’autre étages du même système.

Je travaillais dans une vie antérieure sur la fabrication de prototypes d’amplis de puissance pour … (suis-je encore soumis au devoir de réserve ? C’est possible). J’illustre avec un exemple de cette époque.

La connexion entre les sources des transistors FET et la borne des câbles d’enceintes était réalisée avec un tube de cuivre de diamètre 20 ou 30 mm et de section de moins d’un mm, ce qui est cohérent puisque considérant un courant électrique alternatif, les électrons ne circulent que sur la périphérie du conducteur, mais posait un problème particulièrement délicat au cintrage. Il a fallu trouver des solutions constructives parce que tel était le souhait du designer ; pourtant, un tube cuivre plus épais, voir une barre de cuivre, n’auraient probablement pas altéré le son de manière mesurable (je ne parle même pas de perceptible).

Dans ce même ampli, il s’est ensuite agit de polir ledit tube de cuivre avec une tolérance d’état de surface extrême, ceci afin de favoriser « le déplacement des électrons en périphérie ». Je ne vous raconte pas la tête des polisseurs de saphir pour verre de montre quand on leur a expliqué le topo.

J’avais alors demandé au développeur pourquoi ne pas pousser cette logique jusqu’à l’enceinte en faisant réaliser des connecteurs et câbles coaxiaux haute intensité pour maintenir les électrons en périphérie ? C’était à l’époque techniquement impossible et nous nous étions arrêté là, mais j’ai appris que depuis, on vend des câbles à conductivité variable, âme en cuivre et périphérie en or (probablement ce que tu as vu @ysengrain).

Nous avions aussi inventé le transformateur torique blindé, pour réduire les champs magnétiques susceptibles de perturber les transistors FET, alors que par définition, les transformateurs toriques sont quasi amagnétiques.

… et j’en passe !

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Pour ysengrain, l’éducation de l’oreille passe en effet par des étapes semblables à tout apprentissage. Un premier exercice consiste à repérer les sources deux par deux. Exemple: se concentrer uniquement sur le son de la basse par rapport au son de la grosse caisse d’une batterie. Pour juger d’instruments complexes comme le violon, c’est plus tordu, mais il y a des trucs. Si on entend bien le grattement de l’archet sur la corde, ce n’est pas forcément juste. Cela signifie que le micro est probablement près de l’instrument, il captera donc bien certains détails, mais ne donnera pas le rendu global de l’instrument. On perdra donc des harmoniques. Pas simple, mais passionnant!

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Excellent billet, qui remet -ça fait du bien de temps en temps – les éléments à la bonne place.

Je suis disqualifié car je suis à moitié sourd, en fait je n’entends pas bien ou plus certaines fréquences et je porte depuis maintenant 4 ans des prothèses auditives.

est un élément important. Avec l’âge, comme pour la vision, la presbyacousie nous atteint tous. Remarquez à ce sujet que

Il y en a qui sont moins égaux que d’autres

Acheter un ensemble de reproduction sonore à 30 ans diffère très sensiblement du même acte accompli à 60 ans.

Émile Leipp a parfaitement illustré le propos du jour. Je vous recommande la lecture de l’article Wikipedia sur l’un de ses sujets favoris: La psychoacoustique

Mais chez les marchands de Hifi, on vous proposera des câbles très gros, très beaux et surtout… très chers!

Une boutique de hifi vient de solder nombre d’articles avant un déménagement. En vitrine, une paire de câbles de 1,24 m (??) de long pour 990€ l’un.

Les cons se permettent tout, c’est à ça qu’on les reconnait

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Illustration de l’importance du lieu : Nous avions un épais tapis dans le salon où se trouvait la chaine hi-fi. Un jour on le porte au nettoyage, le parquet reste à découvert. Et à l’écoute, étonnement : le son était devenu beaucoup plus clair, plus aérien. Résultat : le tapis est parti à mon grand regret dans une autre pièce.

Article: Le son, grandeur et subjectivité

pasemet, le son chez le vendeur ne sera pas le même à ton domicile. On estime (mais c’est un chiffre un peu subjectif) que le local entre pour environ 40% dans la bonne ou mauvaise qualité d’un son. En fait, si tu achètes un petit système d’écoute que tu ne mets pas très loin de tes oreilles, le local n’aura qu’une faible importance. C’est surtout pour une grosse chaîne hifi qu’il faudra se méfier.

Article: L’OMD EM1 sur le terrain
guru
, le 30.03.2015 à 08:41
[modifier]
Article: L’OMD EM1 sur le terrain

Bref, j’adore mon Olympus et ses optiques, je fais de très belle photos avec. Si j’ai besoin de plus de définition, je prends mon D600 ou le D810 de Madame…

Et j’ai été très déçu par les écrits de JF Vibert que je croyais un type intelligent et qui, contrairement à ce qu’il dit, n’est pas pragmatique mais obtu. Dommage…

Article: Le son, grandeur et subjectivité

@Roger si je comprend bien…
Le meilleur conseiller pour l’achat d’une bonne chaîne HiFi, c’est nos propres oreilles ?

Par contre, question: Imaginons que je suis satisfait d’un son chez un vendeur. Aura t’il la même qualité dans mon séjour, alors que forcément il n’y a pas la même surface, ni le même volume ? Une différence flagrante peut-elle provenir de l’environnement, ou de la disposition des enceintes ?
Pressé de lire les commentaires :-)
Belle journée à tous.

Article: Le son, grandeur et subjectivité

Tiens ! On reparle du « bruit » .
Je suis disqualifié car je suis à moitié sourd, en fait je n’entends pas bien ou plus certaines fréquences et je porte depuis maintenant 4 ans des prothèses auditives.
Ces prothèses, amplifient certaines fréquences et déforment d’autres fréquences pour que je puisse les entendre. Alors n’importe quel son me convient, car ce qui m’est important c’est d’entendre et la qualité ne me sert à rien puisque je ne perçois plus les « vrais » sons (j’ai fait des tests).

Le pire, c’est que je n’arrive plus à isoler une conversation, tout est amplifié et c’est un vrai handicap.

Je viens de changer mes prothèses auditives et je suis très content car, en 4 ans, la technique a beaucoup progressée, mes prothèses se connectent à mon iPhone et je peux ainsi changer de programme et certains réglages directement depuis ce dernier; et ce qui est génial le son arrive directement dans mes prothèses (comme si j’avais un casque intra auriculaire) ce qui est un confort immense pour moi. Le système reconnaît aussi un iPad, car il faut savoir que Apple a implanté la technologie directement dans son système (accessibilité) bravo pour ça.
Maintenant je vous laisse vous chamailler.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Francois, y cause français, le monsieur? Pasque mon anglais est très insuffisant…

Phil7, le problème, c’est que si certains dossiers étaient vides, le total des messages annoncé par MailMate était largement supérieur à celui annoncé sur gmail. Et j’avais justement plein de message à double sur une machine et a quadruplé sur l’autre…

Mais je ne suis pas étonné: au boulot aussi j’ai souvent des problèmes compliqués que d’autres n’ont pas. Je ne suis pas fataliste mais en ce qui concerne l’informatique je vais finir par croire que j’ai vraiment le mauvais œil!

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Bon.
Je me retrouve avec des mails à double ou quadruple,
des différences incompréhensibles entre mon iMac et mon MBA,
des dossiers vides d’un côté et pleins de l’autre,
et AppleMail qui n’arrive plus à se connecter…
Je vais donc abandonner MailMate et tenter de rétablir la situation d’avant.
Merci quand même pour votre aide.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

yl, voui, j’ai bien compris. Et pour être sûr j’ai essayé le deux situations.

Pour la double validation, je vais essayer…

C’est bon, ça a l’air de fonctionner; mais il m’a demandé des tas de truc, genre créer un nouveau mdp spécial pour mon iphone, fourni par google. J’ai pas tout bien compris, mais ça a l’air de marcher.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

@ Dominique:

Un test, qui m’a permis de régler des problèmes avec Mail.

Ouvrir les Préférences Système, et « Comptes Internet ».
Sélectionner un compte, et double-cliquer sur Mail. Seul choix possible …
Si Mail ne se lance pas, ce qui m’est arrivé, supprimer ce compte et le recréer.
Eventuellement, redémarrer…
Depuis, tout fonctionne correctement.

C’est sans garantie, mais il n’y a aucun risque ;-)

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

l’autorisation aux « applications moins sécurisées » j’ai essayé, mais sans succès

Je te crois, mais est-tu bien sûr d’avoir sélectionner l’option «Activer», car on pourrait croire qu’il faut désactiver une protection, alors qu’il faut en fait activer une déprotection…

Quand à la validation en deux étape, ça veut dire que je devrais à chaque fois donner un code reçu par SMS?

On peut choisir de ne faire la double validation qu’une fois par appareil, autrement c’est effectivement plutôt contraignant!

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Tout d’abord, je réalise que j’ai posté rapidement, énervé, et j’ai oublié de dire merci à François. Une fois de plus, un test très bien ficelé, pour lequel tu as dû passer un sacré temps! Bravo!

Jean-Yves: merci mais oui, mon compte Google est bien paramétré IMAP et Mail fonctionne tout à fait en IMAP. MailMate a importé les données de connexion depuis Mail.

Yl: l’autoristion aux « applications moins sécurisées » j’ai essayé, mais sans succès. Quand à la validation en deux étape, ça veut dire que je devrais à chaque fois donner un code reçu par SMS? Je comprends qu’on puisse choisir cette option, mais pas que MailMate m’y contraigne!

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Ben moi, j’arrive pas à syncrhoniser MailMate avec mon compte Gmail:

La réponse se trouve en suivant le lien dans ta question ;-)

Il faudrait soit activer la validation en deux étapes dans les paramètres de ton compte ou alors autoriser les applications moins sécurisées à accéder à ton compte.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

@ Dominique Python.
N’ayant eu aucun problème, je vois peu d’explications si ce n’est…
Dans tes « Paramètres » de compte sur Gmail, onglet « Transfert et POP/IMAP », l’accès IMAP est-il bien activé ?
MailMate est basé sur l’IMAP, pas le POP.

@ Tom25 (Post 10)
Totalement d’accord, notamment sur le deuxième paragraphe, la quasi-totalité de nos mails transitant en clair.
Pour calmer sa paranoïa ou répondre à des besoins précis, voir gpgtools … Et expliquer le pourquoi du comment aux destinataires des messages cryptés ;-)

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Sur mon Outlook c’est automatiquement chargé pour les messages en réception, pour les envoyés il s’agit d’un réglage dans les préférences de compte. Je vais charger MailMate et regarder. Sinon, François ?

Edit: les messages sont dans : Utilisateurs/…/bibliothèque/application Support/MailMate/messages/IMAP/…

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Merci pour ce test complet François.

Toutefois je reste encore avec la trilogie Apple Mail, MailHub et MailTags.
J’ai bien essayé de passer à autre chose, mais à part grande perte de temps, j’en suis revenu à la solution de base.

En fait c’est surtout sur IOS que j’aimerais une alternative pour gérer mes boîtes rapidement et là, j’en ai essayé plusieurs, les 2 derniers en date que j’ai acheté et qui me semblent bons, c’est MailPilot et Dispatch. Malheureusement, impossible de créer ou gérer mes comptes IMAP de chez Infomaniak et OVH. Dommage.

Peut-être qu’un test cuk sur les appli de mail IOS serait bienvenu :-)
Bon dimanche.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

On peut voir l’imap comme une DropBox. On a un dossier sur l’ordinateur1 qui se synchronise avec ce même dossier sur le serveur DropBox qui se synchronise avec l’ordinateur2 et encore avec l’iTruc. Ca fait que les éléments sont stockés à 4 endroits.
Chez moi, l’ordinateur2 sert peu et est rarement allumé. Le jour ou une cagade se produit, et que celle ci se répercute via les synchros de l’ordinateur1 vers la DropBox puis vers l’iTruc, je déconnecterai mon ordi2 du réseau avant de l’allumer et qu’il ne se synchronise afin qu’il ne soit pas corrompu par la cagade. Et là je récupère mes fichiers/emails/etc. .

En plus de tout ça j’ai un disque externe de sauvegarde.

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Hello,

François passe au Markdown, bientôt le Terminal !

Le Markdown renvoie au terminal VT100 (80 colonnes 30 lignes) qu’on utilisait début 80, avant l’arrivée dune super invention, le Mac ;-)
Alors faire du Markdown en 2015 sur un Mac, ça rejoint le fait de devoir remplacer de plus en plus les applis natives Apple par celles de tierce partie : PathFinder, Firefox, Excel, VLC, traitements de texte, catalogueur photo… OsX se réduit à la peau de chagrin et va devenir un gestionnaire de fenêtre façon tactile. Le Terminal vous dis-je !

Plus sérieusement, sur le fond, pour les mails, la mise en forme n’est pas indispensable; le texte pur suffit généralement.

Après les mails moins j’en fait, mieux je me porte !

Article: MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

Ben moi, j’arrive pas à syncrhoniser MailMate avec mon compte Gmail:

Server response: “A2 NO [ALERT] Please log in via your web browser: http://support.google.com/mail/accounts/bin/answer.py?answer=78754 (Failure)”. Command attempted: “A2 AUTHENTICATE PLAIN ••••••••••”.

J’ai essayé sur mon iMac, sur mon MBA, même réponse. Et pourtant je suis sûr de mon mot de passe…

Une idée, quelqu’un?