Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les rapaces, passion commune entre père et fille.

Aujourd'hui, je veux partager avec vous le résultat de cette coïncidence incroyable qui fait que nos enfants peuvent provoquer la résurgence d’anciennes passions «oubliées».

Il y a 2 ans, lors d'un séjour au Tessin, l'attention de ma grande (4 ans alors) fut attirée par une grande banderole avec une chouette harfang. Je précise que cette chouette, popularisée auprès des enfants par Edwige, l'animal de compagnie d'Harry Potter, n'était pas connue par ma fille, bien trop petite encore pour avoir découvert l'univers de JK Rowling. Attirés par cette affiche, nous avons fait la recherche sur internet de ce qu'est cette «falconeria». Et nous sommes tombés sur ce site: http://www.falconeria.ch

Ma fille voulut y aller avec enthousiasme, ma femme en se disant «pourquoi pas», et moi je replongeai dans mes jeunes années (de 10 à 16 ans environ), en effet, à cette période, j'ai pratiqué un peu l'ornithologie, plus spécifiquement ciblée sur les rapaces. Notre visite là-bas fut l'occasion de vivre un vieux rêve, soit de se faire survoler par toute sorte de rapaces. Pour l'anecdote, depuis, nous allons de temps à autres observer les oiseaux (et pas uniquement les rapaces) à Champ-Pittet, ou à Cudrefin.

L'année suivante, nous retournâmes à Locarno, et cette fois, je pris mon réflex pour mieux ramener des souvenirs de ce spectacle, magnifique. La série de photos a été faite avec mon D80, et le 70-200 ouvrant à 2.8 principalement. J'adore cette pratique de la photographie, très différente de la photo de théâtre, ce qui implique des choix très réfléchis pour des objectifs que je peux utiliser dans les 2 conditions. Il me manque clairement un plus gros téléobjectif pour cette pratique, qui ne pourra servir qu'à cela, mais je suis déjà assez content du résultat. Mais je dois encore beaucoup pratiquer.

 


Vautour fauve

Le vautour fauve à Locarno

Vautour fauve 2

Le vautour fauve en approche

Chouette Harfang2

La chouette harfang, ou harfang des neiges

Chouette Harfang

La chouette harfang nous demandant de lui faire de la place!

 

pygargue

Le pygargue à tête blanche ou «aigle américain»

 

Cette année, j'ai pu tester mon nouveau boitier (D7100) dans une nouvelle fauconnerie, soit «La volerie des aigles» de Kintzheim en France: http://www.voleriedesaigles.com

 

C'est dingue ce que ce D7100 me permet de faire, mais je réalise que je ne sais pas encore l'utiliser de manière optimale. Bon, c'était ma 1re sortie animalière, et je l'ai pour l'instant surtout utilisé en mode automatique les jours de flemme, ou en mode tout manuel pour les photos de spectacles. J'ai réalisé en cours de spectacle (très différent de Locarno d'ailleurs, avec d'autres oiseaux, et d'autres types de prestations) que j'avais des réglages pour optimiser la vitesse d'obturation. Mais les découvrir en cours d'utilisation n'est pas vraiment adéquat, surtout que les oiseaux de proie en vols, ça peut aller vite... très vite!

 


Sagittaire serpentaire

Le sagittaire serpentaire qui assomme les serpents avec ses pattes


pygargue à tête blanche

Le pygargue à tête blanche «alsacien»


Aigle 2

Un aigle, mais je ne sais plus lequel

Milan noir

Normalement, le milan noir

Milan noir 2

Le milan noir en train de manger la nourriture qu'il a attrapée en vol

Faucon Gerfaut

Le faucon gerfaut

Faucon Gerfaut 3

Le faucon gerfaut en approche

Faucon gerfaut 2

Le faucon gerfaut (une des rares photos dont j'ai retouché les couleurs pour mieux faire ressortir l'oiseau de proie)

Chouette lapone

La chouette lapone

Buse

Une buse variable

Aigle

Un des aigles (je n'arrive pas à le reconnaître...)

Aigle ravisseur

L'aigle ravisseur

 

 

J'espère que ces quelques photos vous auront intéressés. Je tiens à dire également que ces lieux sont formidables, sachant qu'ils ont un profond respect de leurs animaux, de plus en plus utilisés pour chasser les oiseaux «nuisibles» de certains endroits. Je sais que des fauconniers officient dans les aéroports par exemple.

Et cette passion qui fut la mienne est revenue au moment où ma fille, sans connaître cet aspect de moi, a également pris le virus. C'est une coïncidence assez troublante! Mais bon, venant d'une fille qui est né le même jour que son papa, est-ce vraiment surprenant?

 

À bientôt, Gr@g.

 

Pour terminer, voici un milan royal saisi il y a plusieurs mois au-dessus de chez moi!

Milan royal 2

Le milan royal de mon quartier

Milan royal

De temps à autre, il vient récupérer les rongeurs que mon chat laisse négligemment dans le jardin lorsqu'il a fini de jouer avec...

 

 

19 commentaires
1)
fxc
, le 03.09.2014 à 08:31
[modifier]

Bonjour,

sur mon iphone j’ai qlq app qui sont superbes pour reconnaitre les oiseaux

1° oiseaux en poches

2° oiseaux d’europe (birds europe)

Payant mais plus facile à utiliser et moins lourds qu’un bouquin

Pour les fleurs

1° fleurs en poche

2° fleurs de montagne( pour nos amis chuiches)

2)
ysengrain
, le 03.09.2014 à 08:45
[modifier]

Le billet du jour évoquant des rapaces, en montrant des images que j’aurais aimées faire, me rappelle une histoire vécue … vraie en intégralité.

Été 2003, été de la canicule, nous séjournons dans les Cévennes, à 700 m d’altitude, au pied de l’Aigoual. Une nuit particulièrement chaude me laisse sans sommeil. Vers 2 h du matin, je sors sur la terrasse, près d’un arbuste, soulager un besoin naturel. Pendant le « déroulement mictionnel », j’entends un bruit dans l’arbuste proche…en une fraction de seconde, je reçois une gifle derrière la cuisse droite, un « cri d’oiseau » retentit dans la nuit et je vois s’envoler un très gros oiseau que la nuit ne me permet pas de distinguer.

Un peu secoué, je retourne me coucher.

Le lendemain matin, je descends au village faire quelques courses. Une buse me survole, criant. Aux abords du village, elle cesse le suivi.
Plusieurs fois par jour, dès que je sors, en quelques minutes, le même manège reprend et ne cessera jamais.

La veille de notre départ, pendant notre petit déjeuner sur la terrasse, le cri familier retentit …cette fois, elle n’est pas seule: un autre adulte est présent ainsi que 6 petits. Tout ce beau monde zèbre le ciel, en criant.
Nous quittons notre maison de vacances, « elle » est absente !!

Un an se passe. L’été suivant, nous réintégrons la même maison. En quelques minutes « elle » est là !! Différence de comportement: elle reste posée au somment d’un pylône, proche de la maison.
Le même manège va se perpétuer. Nous n’aurons pas de vol familial d’adieu.

3)
Ant
, le 03.09.2014 à 08:58
[modifier]

Jolies photos… Mais pour en faire un peu, cela se complique en situation « hors fauconnerie »!
Concernant les app « nature », Birds Europe est vraiment bon!
Sinon pour la flore, bien que nécessitant une certaine somme, je conseille vraiment le Flora helvetica…

Ant

4)
Gr@g
, le 03.09.2014 à 09:13
[modifier]

>>> fxc:

j’ai également oiseaux poche sur mon téléphone. J’adore la fonction de reconnaissance par critères d’observation. Par contre, pour les aigles en piqué, c’est juste que je n’arrive pas à voir assez de détail (et ma mémoire flanche, le fauconnier l’avait dit) pour reconnaître quel aigle était en approche.

>>> ysengrain:

Merci pour cette belle histoire. De mon côté, j’ai une famille de milan royal que je vois tous les jours au-dessus de chez moi, vu que j’habite à la campagne pas le long de la Broye (cours d’eau, champs et forêt à proximité).
Il y a également une famille de faucon crécerelle qui nous survole régulièrement, et qui font même le vol stationnaire à peine à une dizaine de mètres de ma maison, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’avoir l’appareil photo prêt à ces moments. Je peux les voies depuis ma salle à manger ;o)

>>> Ant:

merci pour le compliment!

Le milan royal est en situation naturelle. Pour les autres, en effet, j’adorerai les shooter en milieu naturel. Toutefois, pour l’instant, la patience de ma fille (que 6 ans) ne permet pas de faire de longue session d’observation. Toutefois, comme expliqué, nous allons de temps à autres à Cudrefin ou à Champ-Pittet dans les postes d’observation. Mais pour l’instant, je ne suis pas satisfait des photos, c’est aussi cela que je n’ai pas mis la star de la réserve de « La Sauge » dans cet contribution, soit le martin pêcheur. De plus, ce n’est pas vraiment un oiseau de proie ;o)

5)
soizic
, le 03.09.2014 à 10:00
[modifier]

Magnifique article sur un sujet fascinant par la beauté des rapaces et la difficulté à les photographier.
J’étais en juin à la volerie des aigles en Alsace, mon mari m’accompagnait à reculons, et il a été scotché.

En France, c’est Rocamadour les meilleur site à ma connaissance ; nous sommes installés sur une falaise, les oiseaux plongent de plus haut dans la vallée et remontent lentement, un des vautours a même fini les derniers mètres à pied ! Il y a aussi le petit site à Upie près de Valence.

Pour les photos, je shoote en rafale rapide, mode S pour imposer une grande vitesse. Des satisfactions mais beaucoup de déchets !

Bravo à Ysengrain qui séduit les buses avec un matériel personnel !

7)
ysengrain
, le 03.09.2014 à 10:18
[modifier]

@ Soizic: dans la vallée de la Jonte, près de Meyrueis il y a une colonie de vautours qui ont été réimplantés, il y a plusieurs années

8)
jyhem
, le 03.09.2014 à 10:46
[modifier]

Il existe aussi un parc rapaces sur Sciez, les aigles du Léman [par ici],
la vidéo au dessus de la mer de glace est réalisée par cette équipe.

9)
Gr@g
, le 03.09.2014 à 15:43
[modifier]

>>> soizic

Merci pour le commentaire et les conseils! j’avoue ne pas utiliser souvent le mode S…

>>> cerock

merci pour le lien, je l’avais vu il y a quelques mois! c’est toujours un plaisir que de visionner cette vidéo!

>>> PhB

woah! si seulement mon courage me permettait de me lancer à voler comme toi! J’imagine bien l’émotion que tu as ressenti à ce moment!

>>> jyhem

je me suis renseigné sur ce parc, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller. Mais ça ne saurait tarder! certainement en 2015!
Je crois savoir que Sherkan, le pygargue symbole du Servette Hockey Club vient de là-bas, et qu’il vole dans la patinoire à chaque rencontre! des amateurs de hockey pourraient confirmer?

11)
soizic
, le 03.09.2014 à 19:37
[modifier]

@Ysengrain

J’ai vu aussi les vautours fauves rétablis à Rémuzat dans les Alpes, mais de façon décevante sauf à être un alpiniste chevronné. J’ai obtenu quelques points noirs sur les photos d’un mauvais compact…Les TP sont plus intéressants dans les voleries avec un bon reflex.

12)
Jean-Yves
, le 03.09.2014 à 20:50
[modifier]

Pour les naturalistes en herbe ou simples curieux que peuvent être nos enfants, une petite revue auto-éditée, “La Hulotte”, compile depuis une quarantaine d’années de sérieux arguments pour nous aider à comprendre notre plus proche environnement, rapaces inclus ;-)
France Culture a voulu en savoir un peu plus …

15)
Gr@g
, le 04.09.2014 à 06:55
[modifier]

Merci pour la hulotte, je vais elles y jeter un oeil!

>>> Dominique Python

Je fais au mieux, merci pour le compliment.
La complicité avec ma grande, elle doit être inscrite dans les gènes… Nous sommes persuadé avec ma femme que le fait d’être du même jour augmente nos traits communs!