Profitez des offres Memoirevive.ch!
Air14 – Le centenaire de l’armée de l’air suisse

En ce lundi 22 septembre 2014, c'est le lundi du Jeûne fédéral en Suisse; et place donc à une humeur toute helvétique :-)

2014, année des 100 ans de l'aviation militaire suisse, ainsi que les 50 ans de la patrouille (militaire) suisse. Pour marquer le coup, un meeting aérien du nom de Air14 est organisé pour fêter les événements, et celui-ci est le plus grand d'Europe cette année. Ces meetings aériens se faisant plutôt rares ces dernières années, je n'ai pas voulu passer à côté de celui-ci. Sans parler du fait que celui-ci avait lieu à 10km de chez moi...

Le contenu de cette humeur sera forcément restreint à quelques pièces et non à tout ce qui s'y trouve, il est juste impossible de faire le tour complet de tout ce qui est statique, volant, démonstrations en vol...; bref, même en y allant les deux week-end pleins, il aurait été difficile de tout faire. J'ai donc sélectionné quelques machines qui me plaisent, me touchent, m'intriguent, ou sont tout simplement belles. J'y suis allé le premier week-end, mon frère le suivant; merci d'avance à lui pour certaines des photos que vous verrez.

Honneur donc d'abord à la l'armée de l'air suisse et à son emblématique patrouille aérienne; fonctionnant précédemment sur le célèbre Hawker Hunter anglais, elle vole aujourd'hui sur des Northrop F-5E Tiger II peints aux couleurs spécifiques:

 

Patrouille_suisse

La patrouille suisse, sur Northrop F-5E Tiger II; une machine encore utilisée en parallèle dans les forces aériennes suisses avec le McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet.

 

Une formidable présentation a été faîte en partenariat avec un Airbus A330 de la compagnie Swiss; évidemment que les effets ne peuvent être rendus uniquement en photos, mais le résultat était vraiment bluffant, et le pilote du Airbus s'est bien amusé à faire des figures et des configurations de vols qu'il ne doit pas pouvoir faire souvent dans sa vie de tous les jours :-) Il était 11h environ lors de la présentation, et l'après-midi même il faisait un vol aller-retour Genève/New-York...

 

Patrouille_suisse_Airbus_A330_2           DSC_1428s

2 formations différentes pour les Tiger de la patrouille suisse,

et l'Airbus qui trône majestueusement au milieu d'eux. En vrai, ça avait quand même une sacré gueule...

(Remerciement à MisterJ pour la photo de droite).

 

On a eu également droit à une présentation de 4 machines mythiques dans l'armée suisse que sont: le Vampire, le Hunter, le Mirage et enfin le Tiger:

 

4_Jets_Suisses

4 machines de légendes, à réaction:
à gauche le De Havilland DH-100 Vampire, en haut le Hawker Hunter,

en bas un Northrop F-5E Tiger II et enfin à droite un Dassault Mirage III.

Toutes ces machines sont déjà rares en état de vol, mais en plus ensemble...

(Remerciement à MisterJ pour la photo).

 

Dans les machines plus anciennes, on a vu quelques raretés, comme ce North American P-51 D (ou K) Mustang aux couleurs suisses; la Suisse en a achetés pour remplacer les Messerschmitt Me-109 D/E/G/K juste après la 2e guerre mondiale; ces machines ont été acquises aux Etats-Unis dans les immenses surplus l'après-guerre.

 

P51_suisse

Un Mustang aux couleurs suisses, avec matricule militaire J-901; pour ma part j'en avais "vus" que dans des livres d'Histoire et de photos d'époques; il a été restauré récemment (basé à Dübendorf? probablement...) et est en état de vol.

 

Le Mustang américain était un "bon" avion, mais les premières versions étaient largement sous-motorisées; la bonne idée a été de l'équiper du même moteur que le SuperMarine Spitfire anglais, à savoir le Rolls-Royce Merlin, et là il est devenu une légende... Ce moteur Rolls-Royce Merlin a un bruit reconnaissable parmi tous, ici une extraction sonore d'un passage rapide de cet avion, que j'ai faîte ce jour-là... Une symphonie mécanique!

La particularité de la Suisse c'est d'acheter ses machines volantes sous licence, et d'en effectuer la plus grande partie de la construction dans le pays; cela donne du travail à pas mal de sociétés spécialisées, et permet également de les adapter spécifiquement au "marché" suisse (le meilleur exemple connu est sur le Mirage III, les fameuses ailettes "canard" en partenariat avec l'armée de l'air israëlienne). Cela n'a pas été le cas des P-51, achetés tel quel dans les surplus américains, par contre ça a été le cas des F/A-18, des Northrop F-5E Tiger II, des Messerschmidt Me-109E (modèles D et E), et encore de cet avion magnifique qu'est le Morane Saulnier MS-406:

 

Morane_Saulnier_MS-406

Machine française, une petite série a été achetée déjà montés, et les suivants ont été construits intégralement en Suisse, juste avant le début de la guerre. Celui-ci est volant et parfaitement fonctionnel, ils ne sont que quelques uns dans le monde à exister entier, et c'est le seul restant à voler...

 

En plus de cela, et c'est un peu moins connu du grand public, la Suisse a conçu (et conçoit encore!) et construit de purs produits helvétiques, comme les Pilatus ou la série C36xx entre autres; ce sont des machines d'entrainements, d'observation, de remorquages de cibles et d'apprentissage aux jets (les Pilatus PC-9 et suivants sont à hélice avec turbo-propulseur, par contre le cockpit est complètement repris des jets).

 

Pilatus_P2

Un Pilatus P2, avec moteur Argus AS-410 V12 en ligne de 465CV, hélice à pas variables et train rentrant; une des premières machines tout aluminium conçue en Suisse.

 

C3605_turboprop

Un C3605; le C36 est sorti d'abord avec un moteur à pistons, et les modèles restants ont été reconditionnés bien après la guerre avec un turbo-propulseur monstrueux; il n'est pas le plus élégant mais c'est un vrai camion de l'air...

 

Pilatus_PC9

Le Pilatus PC-9, avion d'entrainement par excellence, sert également aux certifications sur jets, ainsi que dans certaines patrouilles aériennes. Il a été suivi d'un modèle plus récent le PC-21.

 

La Suisse a donc construit sous licence ses avions, en a acquis dans des surplus, a conçu/produit et construit des modèles intégralement helvétiques, mais elle a aussi utiliser une autre méthode pour acquérir ses avions: le "troc".

Durant la seconde guerre mondiale, la Suisse, militairement parlant, était neutre. Les avions, qu'ils soient alliés ou des forces de l'Axe, devaient des fois passer par le pays pour rejoindre certains théâtres d'action. Et dans certains cas cela ne se passait pas comme prévu... La chasse suisse avait mandat d'intercepter toute machine étrangère survolant le sol, l'usage de la force était possible.

Concernant le "troc", une anecdote, parmi d'autres, est l'acquisition des Messerschmitt Me-109F/G; ces modèles n'ont jamais été construits en Suisse (la licence portait uniquement sur le Me-109E, avec moteur DB-601; les modèles F/G/K possédaient une nouvelle version bien plus puissante du moteur, le Daimler-Benz DB-605, avec compresseur à 2 étages, bien plus performant à moyennes et hautes altitudes), l'Allemagne se les gardant pour ses services. Pourtant la Suisse en a "reçu" une douzaine, flambant neufs... Bizarre, non?

Début 1944, un Messerschmitt Me-110, chasseur bi-moteur de nuit allemand, s'égare dans l'espace aérien helvétique, et se pose en Suisse par manque de carburant ou par erreur (on ne saura jamais vraiment). Par contre, ce qui est avéré, c'est que l'Allemagne souhaitait ardemment récupérer la bête. Mais la Suisse, statut international neutre je le rappelle, ne fait jamais ça. Donc les allemands entre en négociations pour récupérer le Me-110, et au final sera livré la douzaine de Me-109G à la Suisse en contre partie de la restitution du Me-110, et sans poser de question...

Qu'avait cette machine pour que l'Allemagne fasse des pieds et des mains pour la récupérer? Il s'agissait de l'un des tous derniers prototypes de chasseurs de nuit, avec un radar multiple installé dans le nez... La Suisse a fait quelques tests avant de le restituer, d'autant plus que le matériel embarqué (gyroscopes et certains détecteurs, entre autre...) étaient produits par des entreprises suisses, et vendus à l'Allemagne tout à fait officiellement.

Autre anecdote, la Suisse s'est aussi retrouvée avec une flotte de bombardiers Boeing B-17 (la Suisse, avec des bombardiers...), machines égarées ou posées par manque d'essence en Suisse, réparées pour certaines, et enfin repeintes aux couleurs suisses. Ces machines ont été restituées à la fin du conflit et, aux dires des personnes les réceptionnant, en meilleur état qu'elles ne l'ont jamais été... Tous ceux qui ont fait leur armée en Suisse me comprendront.

D'autres modèles surprenants sont également passés par la Suisse, sans vraiment le vouloir... C'est le cas d'un rare Messerschmitt Me-262 à réaction, complet, intact. Le 25 avril 1945 se pose sous les yeux interloqués du personnel de l'aérodrome militaire de Dübendorf cette magnifique machine, panne sèche. L'avion sera étudié et remis à la République fédérale d'Allemagne en 1957, qui fera partie de l'expo permanente du musée technique de Münich. Cette machine a été remise en état de vol et je crois que c'est celle-ci qui était visible lors du meeting à Payerne.

 

DSC_1535s  DSC_1561s  DSC_1547s

Messerschmidt Me-262/A; il ne s'agit pas d'une réplique, mais d'un modèle original... Et quel racé fuselage, unique, sachant qu'il est contemporain à un Spitfire Mk XVI...

(Remerciement à MisterJ pour les photos).

 

La particularité de cet avion extraordinaire, en plus d'être le seul avion à réaction à avoir été mis en production et lancé sur les champs de batailles durant la seconde guerre mondiale, c'est qu'il est le premier avion avec une voilure en flèche, apportant une bien meilleure portance et pénétration dans l'air, surtout à ces vitesse élevées. De plus, cette aile possède déjà des becs de bord d'attaque réglables; et puis ce fuselage en forme de requin... Bref, un véritable extraterrestre par rapport à ses contemporains de la toute fin de la guerre, que sont les Bell P-59 et Lockheed P-80 américains, ainsi que le Gloster Meteor anglais, qui n'avaient pas cette aile en flèche révolutionnaire et n'étaient que des extrapolations d'avions à hélices adaptés à la réaction. Mais le Me-262 a été un vrai saut technologique, à tel point que la très grande majorité des avions à réaction qui ont suivi ont repris beaucoup de ses nouveautés; le plus célèbre étant le North American F-86 Sabre américain.

Dans le cadre de cette fête de l'air, on a eu droit à quelques beautés volantes (autres que helvétiques également, comme le Me-262 ci-dessus), les voici en vrac:

 

Spit_3  Spit_2  DSC_1404s

Les plus belles ailes elliptiques du monde... Enfin, c'est mon avis :-)

2 SuperMarine Spitfire Mk XIV ou XXI, avec le moteur Rolls Royce Griffon 61 ou 65.

(Remerciements à MisterJ pour ces photos).

 

Yakolev_Yak-3          Yakolev_Yak-9

2 Yakolev russes:

à gauche, un Yak-3 (réplique), avec moteur en étoile (ici un modèle PW r-1830);

à droite, un Yak-9 avec un moteur en ligne V12 Klimov.

(Remerciement à MisterJ pour la photo de droite).

 

DSC_1474s          Airbus_A380

Plus de 70 ans séparent ces deux machines: à gauche un Douglas DC-3, à droite un Airbus A380... Le vaillant ancêtre transporte 40x moins de passagers :-)

(Remerciement à MisterJ pour les photos).

 

Patrouille_de_France_1          Patrouille_de_France_2

La patrouille de France, dans ses oeuvres.

 

P38_1  P38_2  DSC_1253s

Un rare Lockheed P-38 Lightning, bi-moteur rapide, vraiment étonnante de part sa conception en bi-poutre; c'est dans ce type d'avion qu'a disparu Antoine de Saint-Exupéry.

A droite un mythique Chance Vought F4U Corsair, avec ses ailes en W reconnaissables entre toutes à cause de son hélice qui a plus de 4 mètres de diamètre...

 

Buecker_BU-133      Bi-plan_avant_entoilage      Bi-plan_avant_entoilage_2

A gauche, un Bücher Bü-133 Jungmeister, machine d'avant guerre, employé de 1937 à 1968 dans l'armée suisse;

les 2 autres photos montrent une réplique d'un avion d'avant guerre, avant entoilage... Un travail croisé de 3 passionnés: un menuisier, un pilote avec plans, et une école d'ingénieur. Tout est neuf... Magnifique.

 

Devoitine_D26        Fieseler_Stoch        SuperConstellation

A gauche un Dewoitine D-26, utilisé de 1931 à 1948 dans l'armée suisse;

au milieu un Fieseler Fi-156 "Storch", qui veut dire la cigogne; une machine étonnante capable de décollages et atterrissages courts, utilisé dans l'armée suisse de 1940 à 63;

à droite un Lockheed Super Constellation.

 

Voilà pour ces deux week-end extraordinaires à Payerne. Rendez-vous dans dix ans? Je l'espère, sincèrement...

Au plaisir de vous relire.

 

PS: n'hésitez pas nous mettre d'autres liens de vos photos :-)

PS2: encore un énorme merci à mon frère MisterJ pour m'avoir autorisé à publier quelques-unes de ses photos. Merci.

38 commentaires
1)
Niafango
, le 22.09.2014 à 08:15
[modifier]

Super article et très belles photos. Merci et Bravo !

Le Me-262 est une réplique. Me-262 Poject Il n’y en a malheureusement plus en état de vol. Cette réplique est équipée des mêmes réacteurs que nos F – 5 Tiger.

2)
Genosse
, le 22.09.2014 à 08:18
[modifier]

Très intéressant.
Il y a effectivement eu des combats (deux) entre l’aviation suisse et la Luftwaffe, au-dessus du Jura durant la bataille de France.

4)
Renaud LAFFONT
, le 22.09.2014 à 12:52
[modifier]

Dites, Amis Suisses, vous voulez pas nous acheter des Rafales? En ce moment on a une grand promo: 1 acheté, 1 offert
Merci

6)
Modane
, le 22.09.2014 à 13:12
[modifier]

Super! J’ai eu l’occasion de voir un Corsair de près à Salis, sur un tournage : il est absolument magnifique! J’en suis resté fan!

7)
marcdiver
, le 22.09.2014 à 16:08
[modifier]

Merci !
Beau meeting effectivement !
Pou la petite histoire, je m’étais muni de mon 7100, histoire d’essayer de prendre quelques photos… 9 h 15, un mig 29 polonais… je dégaine le Nikon, l’allume… enfin essaie de l’allumer et catastrophe ! Batterie restée en charge sur mon bureau ! Mes amis morts de rire devant mon air déconfit… mais un stand Nikon faisait de la promotion et m’ont aimablement prêté une batterie pour la journée ! joli geste !
Cela dit, comme tu le proposes si gentiment, voici le lien pour mes photos. soyez indulgents : je débute ! :-) https://www.flickr.com/photos/emem68/sets/72157646828522648/

8)
ToTheEnd
, le 22.09.2014 à 16:56
[modifier]

Et dire que ce cirque a été financé par mes impôts!

C’est dommage de le voir comme ça. D’ailleurs, même pas certain que cette affirmation soit juste puisqu’en lisant la page Partenaires on peut y lire:

Rappelons que cet événement ne bénéficie d’aucune subvention directe du DDPS. C’est pourquoi nous avons fait appel à des partenaires officiels dans le but de nous aider à diminuer les frais engendrés par cette manifestation de grande envergure, et ainsi garder des prix d’entrée attractifs pour nos visiteurs.

Alors bien entendu, tes impôts ont du servir indirectement dans les salaires et autres frais d’infrastructures mais ça reste, à mon avis, faible vis-à-vis de l’ampleur de l’événement car, faut il le rappeler, ce « cirque » a réuni 90K personnes le dimanche et presque 400K personnes sur l’ensemble de la manifestation.

Je ne connais pas beaucoup d’événements en Suisse qui regroupent autant de monde et j’ose donc penser que si des impôts ont été utilisés, ils ont permis d’offrir un beau « cirque » à une population importante.

T

9)
skyroller01
, le 22.09.2014 à 17:29
[modifier]

@ all: merci pour vos retours et partages.

@ marcdiver: super ton lien, merci :-)

@ TTE: et bhen… Je suis d’accord avec toi :-D

Au plaisir de vous relire.

10)
drazam
, le 22.09.2014 à 18:14
[modifier]

Joli shooting. Ah le bruit du V12 RR… Bizarre, Caplan n’a pas encore réagi…
Je suis curieux du coup de tout cet équipement suisse d’origine allemande durant la 2e GM…

11)
Saluki
, le 22.09.2014 à 18:59
[modifier]

tout cet équipement suisse d’origine allemande durant la 2e GM

Les objets « étranges » ne datent pas d’hier…
En 1915, une brigade russe est venue combattre aux côtés de français. Je vous en parlerai un jour. Pour faire bon poids, l’Impératrice de Russie leur a donné des ambulances. Comme elle était d’origine allemande, son choix s’est « naturellement » porté sur des …Benz.

12)
Ant
, le 22.09.2014 à 19:28
[modifier]

@TTE: je pense que l’armée a certainement investi dans cette messe… Au minimum en temps, infrastructure et en hommes!
Que l’on soit clair… Ça me dérange pas que la Confédération « invesstise » dans certains événements, genre Expo’04! Mais je m’excuse, de claquer une tune pareil pour présenter des jouets de guerre aux enfants, petits et grands, je trouve cela indécent par les temps qui courent… On a vraiment de la tune à jeter par les fenêtres !

13)
MisterJ
, le 22.09.2014 à 21:32
[modifier]

Hello Hello ! Très chouette article ! Bravo !
Oui, c’était un beau meeting. Peut-être un petit peu trop de machines modernes (et bruyantes) à mon goût… (Même pas vu de Harrier, déçu !) Allez, un Air24 uniquement avec des machines d’avant 1975 ! Non, là, je pinaille…
Petite précision : Les 2 spit : « ZX-M » est un Mk VIIIc et « DU-N » un Mk XVIe. Les 2 sont équipés d’un moteur RR Merlin (Me souviens plus du modèle exact). Les « Griffon » avaient une hélice à 5 pales ou 2×3 pales contrarotatives.
Le Me-262 présent à Payerne est une réplique. La Tchéquie en a fabriqué et utilisé après la guerre, sauf erreur. Il faudrait voir s’il n’en reste pas un là-bas, poussiéreux, au fond d’une grange…
A+ !

14)
drazam
, le 22.09.2014 à 21:36
[modifier]

@saluki: « laisse moi zoom zoom zang dans ta benz benz benz
@ant: on le a droit de ne pas aimer; mais détourner un objet de guerre et le trouver beau, racé, à la sonorité envoûtante… Certains textes ont tué aussi, et pourtant.. Tu brûles du patrimoine? Il ne resterait pas grand chose…

15)
ikalimero
, le 22.09.2014 à 22:09
[modifier]

le Fieseler Fi-156 « Storch » est un avion étonnant je l’ai découvert cette année à la Ferté Alais. Cet avion peut virer à plat avancer en crabe ou encore faire du surplace si le vent se lève un peu.

16)
Ant
, le 22.09.2014 à 22:45
[modifier]

@drazam: les textes ne tuent pas… C’est l’interprétation qu’on en fait qui tue! Un avion de guerre est fait pour tuer, sinon tu peux aller à Cointrin, là aussi il y a des avions… Ah non, j’oubliais… Ils sont moins « beaux » car ils n’ont pas de mitraillettes et autres joyeusetés !

Y a pas à dire… Parfois on a vraiment une poutre dans l’œil! Je me comprends…

17)
ToTheEnd
, le 22.09.2014 à 22:46
[modifier]

Au minimum en temps, infrastructure et en hommes!

C’est exactement ce que j’ai dit et à l’image des CFF, des hôpitaux ou je ne sais quelle structure étatique, il y a une certaine marge pour accommoder des évènements extraordinaires.

Dire que financer l’Expo02 (pas 04 ou bien?) c’est bien mieux alors que l’Etat a du investir plus de 900 millions de CHF dans ce « cirque », c’est tout de même curieux puisque c’est indécent par les temps qui courent.

Bref, le problème n’est en fait pas financier mais bien sur des valeurs (culture vs machine de guerre). On pourrait disserter longuement sur le fait que des avions de guerre sont avant tout des avions créés pour nous arracher au plancher des vaches…. mais ça n’aurait pas beaucoup de sens. On pourrait aussi parler de ce que chaque contribuable suisse ne supporte pas de payer avec ses impôts mais ça ferait probablement exploser les capacités de ce serveur.

Enfin, je pense que cette discussion dépasse largement les objectifs de l’auteur du jour qui ne faisait que partager sa passion pour ces machines volantes.

T

18)
Madame Poppins
, le 22.09.2014 à 22:59
[modifier]

Je suis convaincue que Skyroller avait envie de partager sa passion pour ces engins volants – et je comprends partiellement la fascination pour ces avions – mais je dois bien admettre que parmi mes sentiments face à ce meeting, il y a aussi eu « est-ce vraiment nécessaire de polluer autant ? » Je ne peux donc qu’être aussi sensible à la réticence de certains face à ces machines qui ont finalement pour vocation de tuer !

Mais je vais me rallier à la conclusion de TTE, le propos du billet n’est pas la polémique.

Bonne suite de semaine,

19)
skyroller01
, le 22.09.2014 à 23:05
[modifier]

@ Mme Poppins & TTE:

Vous avez tout compris, aucune polémique ici, simplement de belles machines à partager, rien de plus.

@ MisterJ:

Salut frérot, et merci pour ton commentaire et ses précisions :-)

Au plaisir de vous relire.

20)
Ant
, le 23.09.2014 à 06:30
[modifier]

Bon… Alors si c’est « beau » et que ce n’était pas le propos (promis, celle-là, je te la ressortirai TTE), allons-y…

Mais je maintiens que je trouves cela bizarre comme justificatif…

Le jour où mon gosse écoute du rock de « suprématiste blanc », sous prétexte que le batteur est trop bon et que le solo de guitare déchire… Pas sûr que j’arrive à faire abstraction des paroles!

Pour moi, ici, c’est pareil… Ils sont peut-être beaux, incroyables et techniquement impressionnants, je n’arrive pas à faire abstraction du fait qu’ils ont été construits dans le but de tuer… Ici, on ne parle pas d’avions de ligne!!!

21)
ToTheEnd
, le 23.09.2014 à 10:02
[modifier]

Comme des châteaux ont été construits dans le cadre d’objectifs militaires, comme des cathédrales ont été construites pour endoctriner des populations envahies, etc.

Alors quoi, on rase tout pour effacer le passé?

Et puis à mon humble avis, en voyant ce qui se passe en ce moment dans des pays proches, je ne suis pas convaincu que l’armée soit quelque chose dont on puisse se passer pour des raisons philosophiques.

T

22)
Ant
, le 23.09.2014 à 11:12
[modifier]

euhhh… ce n’est quand même pas la même chose d’aller visiter du patrimoine, que d’organiser une messe gigantesquement à la gloire de ces machines!?!

Pour finir, ton dernier chapitre?!? L’argument que l’on nous sert depuis la fin de la Guerre Froide… Ueli doit être fier de son petit peuple qui reprend en cœur son argumentaire!!!

Pour faire de la rhétorique « à la con », aucun des pays alentours n’a décidé d’abolir son armée… et pourtant, comme tu le dis, c’est la galère autour de nous!!! Alors quoi, c’est utile ou pas???
Visiblement, si l’on veut se foutre sur la gueule, pas besoin d’une armée… il suffit de s’appeler « dissident »…

Bon, je crois que le sujet par en cacahuète… je m’arrête là!

23)
ToTheEnd
, le 23.09.2014 à 12:37
[modifier]

Ces machines, que ça te plaise ou non, sont un patrimoine Suisse ou étranger au même titre qu’un château qui avait, je le rappelle, un usage 100% militaire.

Je n’ai pas d’affinité particulière avec l’armée mais je trouve que la critique est un peu facile. La Suisse est neutre depuis 1815 et elle a donc réussi à traverser ces 200 dernières années sans tirer un coup de fusil. Combien de voisins peuvent en dire autant?

Maintenant, de savoir si l’armée suisse a été un facteur déterminant dans ce résultat ou si c’est les banques ou que sais-je encore, je n’en sais rien. Ceci dit, tout comme je prends des assurances dont je dois m’acquitter d’une prime annuelle pour me prémunir des aléas de la vie, ça ne me gêne pas que mes impôts payent environ 8% du budget de l’Etat pour avoir une armée apte à nous protéger.

Bien sûr, après on peut discuter de la pertinence de cette « assurance »… d’ailleurs certains comme le GSsA ont pris les devants et ils ont lancé des initiatives… celle pour l’abandon de l’armée été rejetée en 1989 par 65% des voix et celle pour l’abrogation du service militaire en 2013 rejetée par 73% des voix.

Mais effectivement, on s’égare mais c’est juste parce que tu fais une différenciation entre un beau château militaire et un bel avion militaire.

T

24)
drazam
, le 23.09.2014 à 14:55
[modifier]

Personnellement je préfère avoir une poutre dans l’oeil que dans le cerveau.

Ah bon, et un château-fort, inscrit au patrimoine, à l’époque c’était pour organiser des messes, avec entre autres joyeusetés pour distraire le bon peuple: canon, catapulte, bélier, archerie, huile bouillante etc.

Quand tu pars en vacances, tu préfères le tracteur à l’avion? Es-tu déçu de savoir que les modèles commerciaux ne soient pas dotés des derniers armements sophistiqués, à moins de viser un gratte-ciel?

Tu dis que c’est l’usage des textes qui tue, certes, mais les avions c’est pareil au final. Avec toi, les Santos-Dumont, Lilienthal, Blériot, Wright, et pire encore, notre St Ex’ national écrivain aviateur et poète, se retournent dans leur tombe en t’écoutant!

25)
psychros
, le 23.09.2014 à 14:57
[modifier]

Pour ma part, j’ai aussi du mal avec une manifestation de ce genre. C’est (très très) cher et ça pollue un max. Après, effectivement les avions font partie du patrimoine, du coup cela ne me dérangerait pas du tout si ces avions étaient vus au sol, comme dans un musée si on veut bien.
Et puis si on compare avec un château, au moins le château ne pollue pas et ne fait pas de bruit! ;-)
Enfin, pour ce qui est d’avoir une armée apte à nous protéger… effectivement, si on en a une, ce serait bien qu’elle soit apte à le faire. Le problème c’est que je ne suis pas sûr du tout que ce soit le cas!

26)
drazam
, le 23.09.2014 à 15:31
[modifier]

C’est vrai, c’est polluant bruyant et cher, mais je suis partial sur le sujet, j’y reviendrai peut-être sur cuk, si je saute le pas un jour.

Quand on admire un avion au sol ou en vol, c’est rarement sinon jamais pour son armement, même si c’était sa finalité. Idem pour un château.

Quant à l’aptitude d’une armée, entièrement d’accord avec toi. Quand on voit côté UE notre incurie à mettre en place une armée commune… Quand on connait l’état matériel réel de l’armée française, alors que l’on parle d’une puissance nucléaire, d’une armée dite de projection, d’un véritable complexe militaro-industriel, d’un poste budgétaire majeur, d’un passé militaire porté aux nues, ça fait peur et pose question.

27)
ToTheEnd
, le 23.09.2014 à 16:13
[modifier]

C’est (très très) cher et ça pollue un max.

On a déjà pas mal parlé du prix… et pour ce qui est de la pollution, alors quid des feux d’artifices tirés en Suisse et qui contiennent des produits toxiques? Quid de nos chers ruminants qui dégagent 20% des émissions totales des gaz à effet de serre? Etc.

Le problème de la planète, c’est nos activités anthropiques en général, pas un meeting aérien en plein milieu de la campagne.

Après, avec un budget de pratiquement 5 milliards de CHF, j’ose espérer que notre armée n’est pas si mauvaise mais c’est clair que je n’en sais rien. D’ailleurs, je ne pense pas que Cuk soit doté d’un lectorat expert en stratégie militaire ou consultant en force armée pour apporter une lumière différente sur le sujet.

Par contre, s’il est facile de critiquer quelque chose qui n’a jamais servi (comme une assurance), c’est différent de dire « on peut faire sans ».

Perso, je préfère être mal assuré mais assuré quand même que de partir je ne sais où avec aucune assurance.

T

28)
Ant
, le 23.09.2014 à 16:19
[modifier]

Perso, je préfère être mal assuré mais assuré quand même que de partir je ne sais où avec aucune assurance.

Ça ne va pas faire avancer le « Schmilblick » tout ça… Autrement dit, vive l’immobilisme!!! La nouveauté et le changement me font peur!!!

Je commence à mieux comprendre certains résultats de nos votations!!! Ne changeons rien, tout va bien Madame la Marquise!!!

29)
ToTheEnd
, le 23.09.2014 à 17:48
[modifier]

Autrement dit, vive l’immobilisme!!! La nouveauté et le changement me font peur!!!

Ça sera rigolo de se croiser dans la vraie vie avec un CV sous le bras et de voir nos parcours respectifs aussi bien sur le plan privé et pro pour juger de la pertinence de cette affirmation.

En attendant, comme tu n’as pas peur du changement, que tu as plein d’idées militaro-geo-stratégique et que le sujet semble te tenir particulièrement à coeur, je te rappelle qu’on vit dans un pays à démocratie directe. Par conséquent, je t’invite à te lancer dans la « bataille » avec une initiative fédérale pour réformer l’armée ou même l’abandonner. Si la démarche est couronnée de succès, il sera très facile d’interdire purement et simplement ce type d’évènement.

T

30)
Renan Fuhrimann
, le 23.09.2014 à 18:30
[modifier]

Petit détail concernant le prix d’Air14 :

La seule chose qui a couté aux contribuables ce sont les jours de service, tant du point de vue militaire que PCi. Certes, cela représente une certaine somme mais vu que la loi oblige les conscrits à faire un certains nombres de jours de service, mieux vaut les passer à tirer dans un tas de terre pour les militaires et refaire une 5ème fois en 10 ans un chemin en copeaux pour la PCi ?

Tout le reste a été autofinancé, par les visiteurs et les sponsors.

Pour le reste, les chantres du « il n’y aura jamais de guerre en Suisse », je tiens juste à rappeler que l’Ex-Yougoslavie ou l’Ukraine, ce sont des pays de l’Europe géographique. Mais c’est tellement plus beau de courir nu dans la vie, bourré d’idéaux…

31)
Ant
, le 23.09.2014 à 20:00
[modifier]

@Renan: À l’époque, la Yougoslavie avait une armée ! L’Ukraine a une armée… Alors, ça empêche quoi d’avoir une armée?

Tout le reste a été autofinancé, par les visiteurs et les sponsors.

Tu as un lien?
EDIT: trouvez ceci… Agefi
Donc mis à part l’utilisation gratos de 2500 personnes, en effet… Pas de subventions!

32)
Ant
, le 23.09.2014 à 20:05
[modifier]

@TTE: ne le prend pas comme cela… Je traine depuis suffisamment longtemps sur cuk pour savoir que tu n’est pas « immobiliste »… Mais ta phrase me fait sourire!

On aura dit ma grand-mère : « on a toujours fait comme ça… On va pas changer quand même ? »

Bref, j’ai bien compris que les avions militaires sont intouchables…Amen !

33)
ToTheEnd
, le 24.09.2014 à 09:15
[modifier]

Ces 2’500 personnes mises à disposition par l’armée alors qu’ils étaient déjà dans leur cours de répétition ont probablement participé au cours de répet le plus intéressant de l’histoire de leur courte carrière militaire… ce n’est pas tous les jours que l’armée organise un évènement pacifique qui regroupe 400K civils sur quelques jours.

D’après moi, c’est même une plus value pour l’armée en terme de communication et de gestion de ses ressources. A tout point de vue, cette mise à disposition « d’apprentis soldats » a été très intéressante et riche d’enseignement pour l’armée et in fine, nos impôts.

À l’époque, la Yougoslavie avait une armée ! L’Ukraine a une armée… Alors, ça empêche quoi d’avoir une armée?

Ces exemples me navrent au plus haut point car qu’est-ce qui se serait passé si ces pays n’avaient pas d’armée? Il n’y aurait pas eu de mort et des zones géographiques entières changeraient de camp pour le plus grand bonheur des habitants se trouvant dans ces zones?

Ce qui a arrêté des fous qui ont envahi leurs voisins ou déclaré des guerres, ce n’est pas des théories, des mots ou des messages sur un site web comme ici… mais c’est des armes et des êtres humains.

Le jour où tous les pays de la planète laisseront tomber les armes, je serai le premier à demander à ce que l’armée soit réformée (pas abandonnée) pour répondre positivement à d’autres problèmes extraordinaires que nous aurons certainement à cause des changements climatiques chez nous ou ailleurs.

En attendant, j’ai un message de ta grand-mère: je préfère avoir une armée (même imparfaite!) que des rêveurs bourrés de théories.

Salutations à ta grand-mère;-)

T

34)
Ant
, le 24.09.2014 à 14:06
[modifier]

Ces exemples me navrent au plus haut point car qu’est-ce qui se serait passé si ces pays n’avaient pas d’armée?

Soyons honnête, tout comme moi, tu n’en sais rien…

Une question, pourquoi le Costa Rica existe toujours?!?

35)
amonbophis
, le 25.09.2014 à 00:02
[modifier]

ça part un peu en sucette là…

malheureusement, la guerre a toujours été le catalyseur des innovations, et ce reportage photo en est la preuve; le premier avion à réaction : un avion allemand pendant la seconde guerre. Combien de technologies initialement militaire ont été reprise par le civil (tout le monde utilise le gps non?, et quand on prend l’avion pour voyager, c’est un avion à réaction!!)
je pense qu’il faut apprécier ces avions comme des prouesses technologiques en leur temps, et le reflet des innovations technologiques de l’homme. mais bien sûr, toute personne cortiquée saura faire la part des choses et n’oubliera pas que le but premier de ces machines était la destruction.

36)
ToTheEnd
, le 25.09.2014 à 10:36
[modifier]

Soyons honnête, tout comme moi, tu n’en sais rien…

Bien sûr que je n’en sais rien et ne te fatigue pas à égrainer la liste des pays sans armées… elle existe déjà.

Le peuple suisse s’est déjà prononcé à plusieurs reprises sur son armée et son avenir. Pour le moment, je suis d’accord avec la majorité.

T

37)
Anne Cuneo
, le 27.09.2014 à 08:10
[modifier]

J’ai été malade, ne rattrape qu’aujourd’hui – la pluie après les vendanges, quoi…
Ce genre de manifestations me laisse indifférente, je dois dire. Ma seule objection si j’avais eu l’idée d’en exprimer une, aurait été la pollutiom. Parce que le débat sur l’usage de la force et l’utilité des armées ne peut pas passer à travers l’organisation d’une commémoration.
L’armée de l’air suisse s’est confrontée deux fois à l’armée allemande pendant la bataille de France, et a eu le dessus. Ça a fait un foin diplomatique incroyable, Hitler a menacé d’un bombardement énaurme si ça se répétait. Ça ne s’est plus répété, on peut débattre pourquoi. C’est pourtant le détail qui m’a toujours rendue prudente face aux exigences de supprimer COMPLETEMENT l’armée.
Tant que d’autres utilisent la force comme argument, on ne peut hélas pas ignorer la force.
Je suis opposée à l’achat d’avions inutiles et hors de prix, mais une infrastructure…
Mais, encore une fois, ce dèbat ne passe pas par une commémoration historique.

38)
ikalimero
, le 28.09.2014 à 15:53
[modifier]

Je suis tout à fait d’accord avec Mme Cuneo, une peu de sagesse fait du bien.
Ceci dit si la Suisse pouvait acquérir quelques Rafales, ce serait formidable pour un si beau pays. ;)