Profitez des offres Memoirevive.ch!
Linko

En famille, on adore les jeux de cartes ! Et si en plus, on peut enchaîner les parties sans trop se prendre la tête et trouver ça malin, alors c'est gagné !

Récemment, nous avons découvert un jeu de cette catégorie. Son petit nom est Linko et il est édité par Ravensburger. Et tout comme Strike que je vous présentais il y a plus de deux ans (argh ! Que le temps passe vite !!!), Linko ne donne pas, juste en regardant la boîte, très très envie d'y jouer.

27115-1

Pourtant, si vous êtes connaisseur de jeu et que vous vous penchez un peu plus soigneusement sur la boîte, vous vous rendez compte que les deux auteurs crédités ne sont rien que moins Kramer & Kiesling. L'un des duos d'auteurs de jeu moderne les plus connus et les plus révérés. Parmi leurs nombreuses productions, on pourra citer par exemple Tikal, That's life!, Gueules noires...

C'est en surfant sur le site francophone TricTrac, très connu dans le milieu des jeux, que j'ai découvert le jeu suite à un article élogieux. Je n'ai pas été déçue !

Le principe est expliqué en 5 minutes.

Le tas de cartes est composé de cartes ayant des valeurs allant de 1 à 13 (8 fois chacune) et des X qui sont des jokers.

Au début du jeu, chaque joueur a 13 cartes en main. Le reste des cartes est posé en une pioche face cachée. On dispose également 6 cartes face visibles au milieu de la table. Le but du jeu est de marquer le plus de points possible. Chaque carte qui sera posée devant nous en fin de partie vaudra 1 point. Chaque carte qu'il nous restera en main vaudra -1 point. Le jeu se termine quand la pioche est terminée ou quand un joueur a posé toutes ses cartes.

À son tour, un joueur peut poser autant de cartes qu'il le désire pour autant qu'elles soient toutes de la même valeur. Il peut évidemment poser aussi une carte seule. Les jokers peuvent être combinés avec d'autres cartes ou être joués seuls, auquel cas leur valeur est de 14.

27115_2-1

Imaginons la situation de l'image ci-dessus. Le joueur pose sa paire de 12. Comme il a posé le même nombre de cartes que les deux joueurs en face, mais avec une valeur supérieure, il peut les subtilynxer (je n'invente rien ! C'est écrit dans la règle !). Dans l'ordre du tour de table, il va décider pour chacun des joueurs s'il :

- veut récupérer la paire de cartes posée par son adversaire et la prendre dans sa main

- ne les veut pas et du coup l'adversaire peut choisir entre :

a. soit reprendre ses cartes en main

b. soit les défausser

Dans le cas où il les défausse ou qu'on les lui pique, l'adversaire devra piocher 2 nouvelles cartes (visible ou cachée), puisqu'il a perdu 2 cartes.

Voilà, c'est tout !

La subtilité du jeu est de trouver le bon équilibre entre les cartes que l'on va récupérer chez les autres et celles que l'on va se faire piquer. Se faire prendre des cartes n'est pas forcément négatif : ça vous permettra de venir piocher des cartes au centre de la table qui pourront compléter des cartes seules ou des petites familles que vous avez dans votre main.

Une partie va durer 15 minutes environ... mais je peux vous garantir qu'une fois que vous en aurez fait une, vous vous exclamerez : "Ah, mais ok, j'ai compris le truc" et que vous voudrez enchaîner les parties !

Pour moins de 20 CHF, rien ne sert de se priver. Jouable de 2 à 5 à partir de 7 ans environ, pour l'avoir testé, ça marche avec les petits et les grands ! Tout tout petit bémol, il est un peu plus faible à 2 joueurs.

6 commentaires
3)
mazuak
, le 28.08.2014 à 08:27
[modifier]

Eh bien moi, je ne craque pas suite aux articles de Puzzo … je craque souvent juste avant ;-) Je viens de le commander et me réjouis encore plus de le recevoir suite à ton article. Quel timing !

4)
cerock
, le 28.08.2014 à 08:34
[modifier]

Moi je craque souvent suite aux articles de cuk. L’avantage avec ceux de Puzzo, c’est qu’on ne se ruine généralement pas ;)

Merci pour la présentation/découverte

6)
Ange
, le 30.08.2014 à 08:19
[modifier]

Je l’avais vu sur Jeuxsoc.fr faisant partie de ses meilleurs jeux (3 cœurs) mais malgré la description il ne m’avait pas tenté plus que cela. Mais le retrouvant ici, je vais sûrement m’y intéresser de plus près. (C’est ici que j’ai découvert love letters auquel on n’arrête plus de jouer !)
Merci pour ces découvertes.