Profitez des offres Memoirevive.ch!
La défense bien étrange de Proteron

Incroyable!

Je voulais aujourd'hui vous présenter un test. Je voulais aussi vous parler de MacOS X 10.2.1 que je viens d'installer sans problème, via Mise à jour de logiciels.

Mais là, je ne peux pas garder ça pour moi un jour de plus. Le test, le nouveau système, ce sera pour demain, car lisez plutôt:

Nous avons fait il y a quelque temps un test sur un produit magnifique, MaxMenus. Je l'utilise tous les jours avec bonheur. Une connaissance à moi l'a également installé sur son disque dur. Il se trouve qu'en général, P.B. (appelons-le ainsi), essaie un logiciel, et dans le 99% des cas, l'achète s'il voit qu'il l'utilise.

Pour ne pas être ennuyé, il utilise parfois un numéro de série illégal trouvé sur le net. Il a certainement tort sur ce point, nous sommes bien d'accord.

Que l'on soit vraiment très très, mais alors vraiment très très très clair (j'espère que j'ai écrit assez de "très"): je déteste les numéros pirates. J'y ai accès bien entendu, mais je ne les utilise jamais. Je hais le piratage, je ne supporte pas ça. J'achète tous mes produits, ça me coûte d'ailleurs une fortune. Souvent heureusement nous profitons sur Cuk.ch d'un numéro de série gratuit pour pouvoir tester un programme, mais là, tout est parfaitement légal.

Or donc P.B. a testé MaxMenus et a installé un numéro de série pirate. Il avait d'autant plus tort que le programme de Proteron est entièrement déverrouillé et que ce numéro de série ne lui apportait rien de plus. Comme MaxMenus ne lui convenait pas, il l'a retiré de son disque et ne l'a plus utilisé depuis des mois.

Et voilà qu'il reçoit le mail suivant de Proteron, éditeur de MaxMenus. Je vous l'ai traduit tellement il me semble important que tout le monde puisse le lire sans problème. Vous allez voir, c'est pour le moins étonnant.

Bonjour!

Nous avons remarqué que vous utilisez un numéro de série obtenu illégalement pour MaxMenus dans la violation directe de notre accord de licence.

Nous voudrions savoir pourquoi vous pensez que vous avez l'autorisation de faire ceci.

La période d'évaluation de 30 jours vous a pourtant laissé utiliser notre logiciel sans limitations.

Vous devriez également savoir que ce numéro de série ne vous permet pas de déverrouiller des fonctions supplémentaires de notre logiciel, mais qu'il empêche uniquement les messages rappelant votre obligation d'enregistrement de s'afficher.

Très tôt dans le développement de notre produit, nous avons décidé de vous laisser le tester complètement pendant un mois. Nous estimions qu'après ce délai, vous seriez capable de faire le choix entre acheter notre produit ou le retirer de votre disque. Vous n'avez choisi aucune de ces deux possibilités.

Vous n'avez pas acheté MaxMenus, vous l'avez utilisé plus de 30 jours, mais ce n'est pas tout!

Vous recevez ce message parce que nous sommes vraiment déçus que vous ayez choisi la solution d'utiliser un numéro de série illégal pour enregistrer notre programme sans payer pour lui dans la violation évidente et directe de notre accord de licence. Si vous travaillez dans une entreprise ou si vous êtes un utilisateur institutionnel, nous projetons informer votre employeur que vous avez violé notre contrat. Ce dernier va certainement se rendre compte du problème qui risque de se poser pour vous face à la loi.

Permettez-nous d'être très clair:

Proteron n'offre aucune garantie sur ce que votre programme va ou ne va pas faire s'il est déverrouillé par un numéro de série illégal ou volé. D'autre part, Proteron respecte absolument la sphère privée des utilisateurs réguliers. Si vous continuez à vouloir utiliser une version piratée, en allant à l'encontre de ce que vous avez pourtant accepté lorsque vous avez installé notre programme, Proteron ne peut absolument plus assurer la sécurité de votre sphère privée. En résumé, nous garantissons absolument que les utilisateurs qui ont effacé le programme d'évaluation de leur disque dur au bout de 30 jours ne risquent rien, mais nous ne sommes pas en mesure d'assurer cette sécurité à ceux qui ont volé notre programme, notre numéro de série ou qui ont violé notre contrat de licence.

Nous avons passé des nuits blanches et de longues heures à développer les produits de Proteron. Tout le monde le sait mais le répéter ne coûte rien: l'achat d'un produit nous motive à continuer à le développer pour votre plaisir. Nous avons une longue tradition derrière nous dans le développement de produits d'encodage audio. Proteron a mis en valeur la barre de réglage de MacOS 9 et a développé des produits MP3 bien avant Napster ou iTunes. Nous planifions également d'autres développements pour MacOS X. Mais cette envie de créer des logiciels que vous aimez utiliser est en contradiction avec votre insistance à ne pas payer MaxMenus.

Allez, mettez-vous en ordre, vous en serez heureux et nous avec vous.

Sincèrement, votre équipe Proteron.

PS: en geste de bonne volonté, nous acceptons de vous faire un rabais de 5 $ si vous achetez notre logiciel en utilisant le code "Devienshonnête".

Rendez-vous compte! Moi je reçois un mail comme ça et j'ai peur! Parce que:

  1. Comment Proteron a-t-il su que P.B. utilisait un numéro pirate? Certainement que le code a été envoyé à l'installation, à l'insu bien entendu de l'utilisateur. Est-ce vraiment légal? Que ça le soit ou non, cela devient une habitude chez de nombreux éditeurs. Ou l'entreprise vient-elle parfois visiter nos disques durs?
  2. Proteron semble tout savoir de l'utilisation de son produit sur le disque de P.B. (en fait elle se trompe puisqu'il semble que ce dernier ait effacé MaxMenus depuis longtemps)
  3. Heureusement, P.B. est pratiquement indépendant, parce que sinon, il pourrait avoir des soucis à se faire avec son employeur, puisque Proteron est prêt à utiliser la délation auprès de lui.
  4. Proteron menace plus ou moins directement P.B d'utiliser des données privées pour faire on ne sait pas trop quoi… bon, et bien bonjour l'angoisse!

Et puis, après la menace, viennent les pressions sur la bonne conscience de P.B. On essaie de le culpabiliser.

Après la peur, la culpabilisation, la carotte ou la détente de l'atmosphère: l'entreprise est bien gentille, elle va même offir un rabais au méchant voleur.

Face à cela que faire? Payer ou…

Que Proteron se défende, je le comprends fort bien. Dans un certain sens, il est assez amusant de voir que l'entreprise n'est pas dupe et parle franchement aux pirates qui ne peuvent plus se cacher. Elle pourrait néanmoins y mettre les formes. Les graves menaces qu'elle émet dans cette missive, je ne suis pas sûr que ce soit une solution élégante, surtout que dans le cas précis, si elle ne s'est pas vraiment trompée (un numéro pirate a bien été entré par P.B.) le programme a été effacé depuis longtemps du disque dur de ce dernier.

Il me semble bien que l'on est ici à la limite du chantage.

Ou l'a-t-on dépassée au fait? Parce qu'il me semble que l'étape suivante, c'est d'écrire au pirate: "dans trois jours, si vous n'avez pas payé mon produit, je détruis le contenu de votre disque dur ou je publie vos lettres d'amour sur mon site Web".

Allez Proteron! Oui, vous êtes des acteurs importants de MacOS X et j'ai envie que vous continuiez à créer de beaux produits pour nos machines. La preuve, quand vous en sortez un, je l'encense (à juste titre d'ailleurs) dans un test sur Cuk.ch. Oui, je trouve normal que les utilisateurs paient leuir licence. Oui, je comprends que vous soyez révoltés lorsque vous sentez que vous êtes pillés.

Mais peut-être qu'un peu plus d'humour et un peu moins de violence ne ferait pas de mal! Parce que j'en connais qui ne vont plus oser ne serait-ce qu'essayer vos produits.

Pas terrible pour les vendre ensuite…

39 commentaires
1)
an7re
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Réaction à chaud :
C’est une manière grotesque de réagir avec ce type de e.mail (et ce discours lénifiant particulièrement primaire).
Cela montre également une vision à court terme.
Adobe pendant des années s’est fait pirater dans les grandes largeurs ses produits et n’a jamais réagi de cette manière : mieux, les utilisateurs illégaux sont — petit à petit — devenurs des acquéreurs des versions suivantes car ils ont eu le temps de se faire à l’application. Photoshop est un de ces produits et je connais personnellement nombre de graphistes qui l’ont utilisé durant un an, deux ans avant de se mettre en conformité.
Pour ma part, je ne supporte pas l’idée du piratage et je fais comme François : j’achète…

2)
Deo_X
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Je viens de vivre cette expérience (hier). Je leur ai répondu que j’attendais la version française 1.2 pour l’acheter, et qu’en attendant, je ne voulais pas payer pour une version anglaise.

Ce que j’utilise, j’achète. Mais je n’aime pas être pris en otage. J’ai essayé tous les deux jours depuis la sortie de la version 1.2 de downloader la version fr. Mais le fichier s’appelle "MaxMenu.sit". Il est donc impossible de savoir son numéro de version.

J’ai donc décidé d’attendre.

J’ai eu droit à un mail personnalisé de Mat, l’un des développeurs. Il m’explique que la version française existe, mais que trop peu de gens l’on testée. Et de me proposer de la tester pour les aider à faire évoluer leur produit…

Pas un mot sur leur comportement digne d’un autre âge…

Je regrette, mais je ne peux pas accepter ces méthodes: frapper, menacer et discuter en suite. Cela me rappelle l’image que nous offre les USA à travers différents reportages ou par son attitude vis-à-vis du reste du monde, et ça me fait un peu peur…

3)
Taz
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Le logiciel n’envoie peut-être pas d’informations de son utilsateur.
Il est fort possible que le numéro de série soit généré en fonction du nom de la personne qui s’enregistre. De ce fait, si un utilisateur enregistré décide de diffuser son numéro de série sur des serveurs pirates et que ce numéro vient à tomber dans les mains de l’éditeur, ils pourront aisément savoir d’où vient la fuite.

Le fait est que dans ce cas, ce n’est pas P. B. qui aurait dû être alerté, mais plutôt la personne ayant posté le numéro de série. Alors la question se pose et la pratique peut laisser pâle en effet.

4)
Kolargol00
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Trèès douteux en effet! Ca ne me donne pas envie d’essayer leurs produits. (C’est pour ça que j’aime bien les logiciels libres, avec le code source disponible, ils ont moins tendance à faire ce genre de coup bas.)

Quelqu’un pourrait-il poster (ici) le texte original en anglais? Je vais soumettre cette histoire à <a href="http://slashdot.org/">Slashdot</a&gt;, ça mérite.

5)
Compréhensible
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Etant développeur, je comprends largement le ras-le-bol de sociétés comme Proteron. Leur méthode n’est que l’aboutissement d’autres méthodes qui sont restés inefficace. Je vous laisse imaginer le dégoût de ces développeurs de voir un numéro de série pirate circuler!
Un peu comme la Sécurité Routière qui ne cesse de voir grimper les statistiques et qui durcit un peu plus chaque jour son dialogue.
Je vous rappelle les chiffres estimés: 1 utilisateur sur 80 enregistrent un shareware!!!!!!
On peut être contre leur procédé, que je trouve pour ma part, très bien tourné, mais que ça serve un peu d’électro-choc à ceux qui s’imaginent que tout leur est dû.
Franchement, avec une démo de 30 jours, soyez tolérant et compréhensif !

6)
cuk
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Bien sûr que c’est compréhensible. Imaginez simplement que ce Mail soit signé Microsoft, et bonjour les hurlées! :-)

7)
cuk
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Kolargol00: Voici l’orgininal pour ceux que ça intéresse.

Hi there:

It has come to our attention that you are using an illegally obtained serial
number for MaxMenus in direct violation of our license agreement.

We’d like to know why you think you’re allowed to do this.

The 30-day trial lets you use our software without limitations. You should
already be aware that no additional features are unlocked by the serial
number, only the time limit registration reminders are removed. We made the
decision early in the development process to allow you to test-drive every
part of the software, without limitations, that is, until a complete month
goes by. By that time, we theorized, you should be ready to purchase the
product, or remove it, at your choice. You chose to do neither.

You have not purchased MaxMenus.
You have been using it for longer than the 30 day trial.
But that’s not all.

You are receiving this note because we are disappointed that you have chosen
to seek out an illegitimate serial number to register the software without
paying for it, in an obvious and direct violation of our license agreement.
If you are an enterprise or institutional user, we plan to notify your
employer that you violated our license agreement. They will likely take no
comfort in this information as your actions expose them to civil liability.

Allow us to be as clear as possible here:

Proteron makes absolutely no warranties about what our software will or
won’t do when unlocked with an illegitimate or stolen serial number. On the
other hand, Proteron absolutely respects the privacy of paid users and will
warrant that the software will respect their privacy. If you refuse to
abide by the license terms (to which you agreed when you installed the
software) by entering a stolen serial number and effectively insist upon
stealing the use of this software from us, then we cannot guarantee that
your privacy will be be respected. To reiterate, the privacy of Proteron’s
customers and users who are legitimately taking the software out for a
test-drive is absolutely guaranteed. However, we are in no position to
protect the privacy of anyone stealing serial numbers, licenses, or our
software.

Many late nights and long hours have been put into the development of
Proteron’s products. Every now and then it is a good idea to state the
obvious: your purchase of our products provides incentive for us to continue
to develop neat things for you to enjoy. We have a long history of
providing innovative software, both in interface enhancement and in the
audio encoding area. Proteron brought the task bar to Mac OS 9, and brought
MP3 encoding to the Macintosh long before Napster and iTunes came along.
We’re currently engaged in various efforts to produce new works for Mac OS
X. We want to keep doing it. But your insistence upon not paying for our
software is inconsistent with our efforts and our vision to produce the
software that you want to use.

Straighten up and fly right. You’ll be glad you did, and we will too.

Sincerely,

Software Development Team
Proteron LLC

P.S. As a gesture of good will, we’re willing to extend a discount to you.
Use of the coupon code COMECLEAN will grant you an instant $5 discount
toward the purchase of MaxMenus.

8)
El Tetardo
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Le pb c’est pas qu’ils se protégent, c’est normal…

Le Pb c’est sce vague chantage… Le pb c’est qu’ils ont manifestement transmis des informations sans prevenir l’utilisateur et si cela se confirme et que qq les attaque je veux pas être à leur place car là ils vont le sentir passer.

9)
fair-play
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

El Tetardo,
Il faudrait encore pouvoir démontrer que l’information transmise à Proteron est contestable:

-> Tu as accepté la licence affichée lors de l’installation. Il y est clairement fait état de l’interdiction d’utiliser un numéro série piraté.
Cette même licence t’informe qu’en cas d’utilisation frauduleuse ou d’un enregistrement frauduleux, la société Proteron retire toutes responsabilités d’éventuelles dégats causés par son logiciel.

A partir de là, si un utilisateur saisit un numéro de série piraté et que le logiciel, parce qu’il a été programmé pour celà, repère le numéro de série en question, la société Proteron a le droit d’en être informé de façon à se prémunir de toutes actions ou demande de support.
L’utilisateur ayant accepté de donner son email lors de l’installation du logiciel afin de bénéficier d’un support, accepte implicitement que l’email soit associé à son numéro de série le désignant comme l’utilisateur référencé auprès des services de Proteron.

Un peu de maturité.

10)
Pas Cool
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

J’ai testé ce logiciel suite a une lecture sur ce site et j’ai aussi utilisé une clef trouvée.
C’est pas bien et je ne respecte pas la licence, Ok.

La raison est que je voulais être sur de tester le logiciel en entier comme si j’avais la licence. Ne pas avoir de surprises, message …
Je n’ai donné a aucun moment mon adresse e-mail, ni aucune info.

Pour ma part la seule utilité que j’ai trouvé est le changement de l’icône du finder avec le lancement de classic.
Sinon le logiciel est sympa en lui même avec de bonnes idées.

Au bout de 1 à 2 semaines j’ai décoché dans option les 3 coches lançant ce logiciel. Mais j&#8217;avoue ne pas avoir pris le temps de relancer l’install pour le désinstaller physiquement. Je ne suis pas sur d’ailleurs que le 1.1 fonctionne sur X.2.

Et j’ai aussi reçu ce jolie message. J&#8217;ai pris la peine de le retirer physiquement de mon ordinateur perso.

Hors proteron n’a pas mon adresse e-mail. J’en déduis fort logiquement que le logiciel en plus d’envoyer la clef, la date, il envoie l’adresse e-mail et sûrement un certain nombre d’informations.
Et que contrairement a ce qu’ils disent &#8211;respect de la sphère privée-, c’est fait, vue le principe, systématiquement même si l’on a acheter le logiciel. Il ne manque plus que le « ayez confiance ».
Ce que cet éditeur viens de perdre de ma part.

Sans oublieer les menaces…

De part la méthode utilisée par ce dernier, je l&#8217;ai fait blacklisté au niveau de ma société.

Et Pour la peine je me suis acheté NetBarrier afin de voir et bloquer ce type de fouineur.

11)
Richard Ackermann
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Je suis quand même étonné de voir le nombre de réactions qui approuvent ou au moins comprennet le procédé de Proteron: sans vouloir entrer sur la question de l’utilisation de numéros piratés, le problème essentiel réside sans doute dans le fait que la violation de sphère privée de l’utilsateur et l’abus de ses données personnelles n’a aujourd’hui plus rien de choquant pour pas mal de gens. Une évolution très dangereuse, l’auteur de Big Brother et d’autres l’ont largement préssenti…

En lien à un autre sujet, le procédé de Micorsoft de vouloir imposer un contrôle totale de l’utilisateur par Palladium, n’a hélas plus rien d’utopique: Exactement les mêmes gens vont argumenter qu’au fond c’est bien légitime qu’on fouille votre ordinateur puisque vous utilisez des softs et du matériel que "quelqu’un d’autre" a conçu et que ces "autres" auraient naturellement aussi le droit (bien sûr on aura accepté ces licenes… à défaut d’options ou par simple ignorance!) de voir ce que vous faîtes avec votre matériel.

Et alors, les constructeurs de téléphones auraient aussi le droit d’écouter vos conversations, et le producteur de votre frigo de contrôler que vous n’y stockez rien d’illégal?
Bien sûr, c’est pousser l’exemple un peu loin, mais l’esprit c’est exactement ça!

12)
iPote
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Ah ben m… alors ! Va falloir payer les programmes maintenant ! Mais non, j’rigole !

N’empêche que je préfèrerais acheter un bon shareware (souvent génial et pas cher…), plutôt que de donner des sous à Billou (il en a bien assez !).

13)
Maconnect
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Sachez que:
-Photoshop
-Flash MX
-Dreamweaver MX
-Autre produits MX
et probablement Office 01/X
ENVOIENT vos no de série par internet

Ces mêmes produits ainsi que REALBasic evoient votre no de série via le réseau local pour le comparer avec celui des autres machines.

Le Finder fait de même: que penser de l’enregistrement en ligne introduit avec OSX? Je n’ai jamais mis une seule donnée valable dans ces champs!

14)
Franck
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

> Ces mêmes produits ainsi que REALBasic evoient votre no de série via le réseau local pour le comparer avec celui des autres machines.

PopupFolder faisait la même chose il y a déjà quelques années.

15)
an7re
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

le seul truc que l’on s’autorise, c’est pour certains softs fort peu usités de les installer sur deux machines avec le même numéro de série. Il nous arrive sur des jobs un peu lourds de devoir finir une opération sur la machine d’un équipier.
Mais dans tous les cas, ce sont NOS numéros de série.
De plus, nous avions avant les portables chacun deux machines (une à la maison, l’autre au bureau). Désormais avec un seul portable, la duplication d’un soft est assez rare sauf quand il s’agit de tester le produit avant de passer éventuellement à son acquisition en "n" exemplaires.
Bref, entre le tout répressif et le laisser aller, il faut aussi faire confiance aux utilisateurs. Et cela peut se faire et s’écrire de manière sympa…

16)
Tom
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Je ne sais pas si les logiciels Adobe envoie les numéros de série, mais si c’est le cas, ils ne sont pas très réactifs… Les cracks et les numéros piratés sont disponibles quasiment le jour de la sortie, et je ne connais personne qui ait eu le moindre problème, sauf si le travail final est signé et identifié comme étant produit sous photoshop. Sur l’envoie de e-mails, il y avait un logiciel de téléphone IP qui le faisait aussi, j’ai oublié le nom mais j’avais eu droit à un e-mail (dans le pays où j’étais, ça ne marchait pas de toutes façons).

Cela dit, Max Menus est trop lent, et trop cher. Peut-être qu’avec 10.2.1 ça ira plus vite ? En fait il faudrait le pirater pour bénéficier du rabais, et tout rentrera dans l’ordre. Mais je n’ai jamais trouvé le n° de la 1.2 et celui de la 1.1 ne marche pas ;-)

17)
zebulon
, le 19.09.2002 à 00:00
[modifier]

Des mails comme ça c’est des méthodes de voyou!
Vivement que des hackers aillent visiter LEURS ordis regarder ce qu’ils ont dedans.
je me demande s’ils vont trouver cela correct

S’il faut arriver à ce que tous les vendeurs de softs aient le droit de pénétrer dans mon ordi pour protéger leurs intérêts.
Et bien moi je protégerais les miens en arrêtant d’employer un ordi
connecter avec internet.
Faut quand même pas prendre tous les gens pour des cons.

18)
remote
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

"Le logiciel n’envoie peut-être pas d’informations de son utilsateur.
Il est fort possible que le numéro de série soit généré en fonction du nom de la personne qui s’enregistre. De ce fait, si un utilisateur enregistré décide de diffuser son numéro de série sur des serveurs pirates et que ce numéro vient à tomber dans les mains de l’éditeur, ils pourront aisément savoir d’où vient la fuite."

FAUX… il y a bien un SPYWARE qui espionne votre MAC et qui renvoi des infos a l’editeur…. c’est 99% sur ! — le numéro de série soit généré en fonction du nom — cela veut dire que P.B. n’aurait pas pu utiliser son Proteron a son nom tout court.

Et je suis d’accords avec an7re : je suis musicien, et avant de l’etre «professionellement» : j’utiliser des version cracké, normale, je ne gagne pas d’argent, je suis en apprentissage, et les developpeurs NE PENSE PAS AU PERSONNES N O N P R O F E S S I O N N E L L E S !!!!!! Pourquoi un amateur, s’amusant chez lui devriat payer LE MEME PRIX (fort) pour un quelquonque logiciels ave lequel il s’amuse juste ???? Si il faisait des prix pour particulier / amateur et des atrif plus elevés pour les PRO… il y aura sans doute moins d’hors la loi…

Moi, maintenant je paye mon Photoshop, Illustrator, After Effects, Final Cut, Logic Audio, Systeme Digidesign Pro Tools HD, Reason, FruityLoop….. Maintenant que je vends des disques << GRACE>> aux developpeurs GENIAUX, donc je gagne de l’argent, alors j’estime qu’ils en gagne aussi pour leur travaille fournis : NORMAL !!!!

Mais je ne vois vriment pas de mal les petit jeunes qui utilise des version cracké de REASON, Fruity, Photoshop, etc. pour leur apprentissage et amusement. Comment concevoir payer au meme tarifs que les PRO (qui gagne de $$$$ avec ces softs, et EN PLUS ils recuperent la TVA ? 20% !!!!) et que quand on est particulier, et qu’on ne gagne pas $$$$ grace aux heures passees sur Photoshop, Reason, etc…. CE N’EST TOUT SIMPLEMENT PAS JUSTE DE PAYER LE MEME PRIX !!!!! Il faudra revoir leur prix de vente pour differentes categories de personnes… Pro, Particulier/Apprentis, et EDUCATION…. (qui ont toujours eu des tarifs speciaux pour eux… une personne de 35ans peut tres bien "apprendre" aussi a se servir des nouveaux softs, il y en a tellement…. pourquoi tarif special pour l’EDUCATION / ENSEIGNANT, et pas apprentis/ particulier qui sont intersser par les softs pour s’amuser, mais sans aller a se faire du pognon avec. Quand l’exploitation est a but LUCRATIF : C’est PLUS que normal de payer son logiciel, c’est comme meme GRACE au logiciel / developpeur qu’on accomplit nos travaux pour en vivre… dont normal que eux, ils en vivent aussi…

——-> MAIS : il y acomme meme ateinte a la vie privée !!! Tous les données qi sont sur mon Ordi M’APPARTIENT : donc personne ne devrai y avoir acces : meme pas la lecture ! et encore moins des manips !!!! comme envoyer des infos de votre machine a des societe pour lwur informer toute sorte d’info : MERCI SPYWARE !!!!!!!! Ils envoient nos infos (nos habitude de surf, nos gouts, notre d’etat civil, adresse, telephone, etc ….. a notre insu…. C"EST INADMISSIBLE !!!!!!!!!!!!!

J’ESPERE QUE LES CHOSE VONT PAS EVOLUER DANS CE SENS !!!!!!!!!!!

*et je deteste M$ et INTEL pour leur projets de monopoles a couper le soufle …. inserer des puce ID sur CHAQUE CPU !!!! Carte-Mere… IL VONT ETRE P I R E que les Big Brothers de 1984…. si en plus ils arrive a imposer leur codecs de compresson DVD à Hollywood… j’espere que ce sera le laser bleu qui emportera …. car ça devient VRAIMENT inquietant la maniere Billy Boy essaie discretement de prendre le pouvoir dans les secteur les + + + $$$$$$$$$$$$$$$….. dont on est tous dependant (enfin a 80%) ET LA : on (tous le monde… non M$) deviendra TRES TRES vulnerable…. si ce Bill Fuck parvient a imposer ses tactique surmoise… DVD… comme Palladium….

=(

19)
aux fous!
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Vous devenez vraiment des paranos dotés d’un cruel manque de discernement.

Vous volez un logiciel et vous accusez son concepteur de se plaindre!
Ca devient grave vos baratins!

Arrêtez de tout confondre, arrêtez de croire que vous avez encore une vie privée! Vous croyez pas que votre banquier sait tout de vos déplacements, achats, etc? Et vos GSM? et vos connexions internet avec tous ces logs!
Non mais arrêtez un peu.

Proteron n’atteint pas votre sphère privée! Vous le piratez, il vous pirate, basta!

Bande de bouffons et pleureurs de pacotilles.

20)
Hincok Nhito
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

les programmes sont mal faits on ne devrait pas pouvoir utiliser des versions pirates

j’attends toujours les drivers pour imprimante hp, et souris optique

j’attends toujours des programmes qui fonctionnent bien du premier coup

21)
cuk
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

au fou (je précise que j’écris ici à l’interlocuteur qui a mis ce pseudo:-), le problème, c’est que Proteron menace directement l’utilisateur de toucher à sa sphère privée. Ce qui est grave au contraire de ce que tu dis, c’est de ne pas réagir, et d’accepter la surveillance généralisée comme un fait contre lequel on ne peut rien faire.
A nouveau au contraire de ce que tu dis, les gens qui réagissent ici ne sont pas paranos, puisque ce mot désigne une personne atteinte de la folie de la persécution.
Tu prouves toi-même dans la fin de ton message que les gens qui se font du souci ne sont pas fous, puisqu’ils sont bel et bien surveillés!
Et puis, c’est peut-être un détail mais qui pour moi a son importance, si on pouvait éviter de se traîter de tous les noms… Ce n’est pas tellement l’habitude ici.:-)
Merci!

22)
Richard Ackermann
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Au cher Monsieur qui nous traîte de fous,

vous qui avez tout compris du monde, povez-vous – à nous autres pauvres bouffons – expliquer le paradoxe dans votre logique:

Je pirate un logiciel = c’est illégal, je suis punissable!
Un éditeur pirate mon ordi = c’est normal et légal, il peut me menacer et me dénoncer à qui bon lui semble!

J’attends une bonne argumentation pour éclairer mon esprit retardé et naif…

23)
CodeZ
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

ce que je trouve le plus grave dans cette histoire ce que proteron soit tout fiere de dire "oui on est aller sur votre ordi et c pas bien du tout ce que vous y fait"
et que des personne trouve ca tout a fait normal est encore plus inquietant
effectivement ce n’est pas bien de pirater mais perso c de bonne guerre et qu’ils ne viennent pas pleurnicher (les editeurs) il ne vont pas dire qu’ils ne connaisait pas internet ils sont nee avec et ce sont pas connaitre avec cela fait partie du jeux si ton soft est bien les personnes l’acheteron s’il n’est que moyen on ne l’achetera pasc tout et tout le monde n’as pas les moyen de les acheter mais il en ferons de la pub et ainsi de suite la methode du crak de rappel de toute les facon a chaque fois que le soft est payant

je n’est pas l’argent pour acheter office et je n’est honte de dire que je l’ai dl c trop cher pour moi mais comme tout le monde l’utilise je suis bien obliger de l’avoir si je veux partager mes ecris mais si non applework mes suffirais emplement

non a big brother et il faut rester vigilant car il arrive

24)
Dorian
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Moi yen a sans doute gros naïf, mais ce genre d’espionnage est-il courant ? Dois-je penser que tout ce que je fais sur ma machine est d’ores et déjà surveillé ? Que Proteron, au contraire des autres, n’aurait eu que la "naïveté" de l’écrire ?

Je me sers de Max Menus. Faut-il que je l’efface de mon disque dur ? Est-ce le seul logiciel à avoir un code espion ou cette pratique est-elle généralisée ?

Si quelqu’un pouvait me répondre précisément – et si possible sans réactions affectives – sur ces points, je lui en saurais gré.

D’avance, merci, et cordialement.

25)
superpantoufle
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Est-ce que quelqu’un sait exactement la méthode que MaxMenus a utilisé pour transmettre les infos en question à sa société? Il me semble qu’il y a éthiquement une grande différence entre a) un logiciel qui s’enregistre auprès de sa société à l’enregistrement, et transmet par la même occasion quelques infos "privées" qui sont malheureusement presque devenues du domaine public comme une adresse email, un nom, une version de système, etc, et b) une personne physique d’une société qui irait se balader ou "pirater" les disques des utilisateurs illégalement enregistrés.

Dans le cas de Proteron, il ne s’agit peut-être que d’une base de donnés, certes discutable, d’adresse mail, puisque P.B. a reçu cet avertissement alors même que MaxMenus n’était plus présent sur son dur depuis belle lurette.

Les types de Proteron sont peut-être juste franchement lourds, sans être réellement malhonnêtes…
Mais le spectre de BigBrother plane, c’est une réalité.

Je suis pour ma part presque moins terrorisé par l’histoire de Proteron que par l’ampleur du phénomène spam et des bases de données collectées plus ou moins légalement: je travaille pour la fac de théologie de l’uni de Lausanne où, comme dans la plupart des uni, l’annuaire des mails des utilisateurs est en principe public. Quelle ne fut pas ma surprise de trouver un jour par hasard une copie en bonne et due forme de cet annuaire sur un site thèque…! Mes connaissances linguistiques ne m’ont pas permis de déterminer à qui le site en question s’adressait, mais c’est juste effrayant de découvrir comme ça son nom et son email…

26)
aux fous!
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Richard,

Démontrez-moi que Proteron a piraté votre ordinateur.
L’adresse email est enregistrée dans MacOS X, comme dans MacOS 9, dans le tableau de bord Internet, onglet Messagerie. Vous renseignez cette partie lors de l’installation de MacOS X. Et tous les développeurs sont appelés à utiliser ces renseignements sur les conseils d’Apple, pour éviter de stocker ces informations n’importe où.
Mais, pour les plus étonnés, sachez aussi que Proteron aurait très bien pu obtenir votre adresse email ou votre identité auprès de votre fournisseur d’accès internet. Nous avons nous-même une personne chargée de répondre à toutes demandes motivées par dépôt de plainte auprès des autorités. Il suffit de nous présenter une adresse IP et un horaire, nous savons instantanément quel login utilisait cet IP à cet horaire, rien de magique. Par jour, nous traitons de 150 à 300 demandes pour des affaires de piratages, pédophile et autres démarches.

Cuk,

Le logiciel de Proteron n’a fait aucune atteinte à votre vie privée: Vous saisissez un numéro pirate, le logiciel, programmé ainsi, envoie votre IP+l’email renseigné dans le tdb Internet au serveur Proteron.

Le message de Proteron est très clair et correspond aux exigences juridiques américaines: Si vous utilisez un numéro pirate, Proteron retire toutes responsabilités dans l’utilisation de son logiciel et les dégats qu’il pourrait occasionner sur votre disque dur si une routine de désinstallation est enclenchée parce que vous avez utilisé frauduleusement leur logiciel.
De plus, ils précisent bien qu’ils ne peuvent plus garantir leurs engagements sur le respect de votre vie privée, puisqu’ils se donnent le droit de vous déclarer auprès d’un organisme de plus en plus consulté regroupant les plaintes de piratage aux Etats-Unis, un peu comme le fichier des chéquies volés s’il faut faire un dessin.

Le ton employé est tout à fait compréhensible en raison du délit commis. Vous recevez les mêmes insinuations si vous ne payez pas votre redevance télé.

Et désolé pour toutes les personnes qui se sont senties concernées par tous mes propos affligeants et inutiles sur ce site. Je terminerais en précisant que je combats aussi tout abus de violation illégitime du respect de la vie privée, mais cessez de tout confondre.
Thomas.

27)
cuk
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Aux fous, Merci de vos précisions. D’abord, vos propos n’étaient pas affligeants, il y avait juste le "bouffon" de trop (à mon avis).
Ensuite, vous avez l’air de bien connaître la problématique évoquée dans cet article. Bon, et bien peut-être que tout cela est devenu normal.
Mais comme je déteste le piratage, je déteste ces nouvelles façons de faire. On vit tout de même dans un drôle de monde.

28)
Sébastien
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Ce qui me dérange, finalement, ce n’est pas le ton employé dans l’email, mais plutôt qu’ils se soient fait parvenir l’adresse email de l’utilisateur sans la lui demander…

Je comprend tout à fait que le numéro de série soit renvoyé chez l’éditeur, pour vérifier que le même numéro ne soit pas enregistré 1000 fois et pour mettre certains numéros sur des "black lists".

Mais l’adresse email, que le logiciel va chercher dans le tableau de bord ou pref système "Internet", n’est pas là à disposition de l’éditeur… Où est-ce écrit, dans l’installeur, que Proteron va recevoir l’adresse email de l’utilisateur? Nulle part…

L’installeur prend cette information sans en avoir le droit pour l’envoyer à Proteron, et c’est ce "détail" qui me choque.

Proteron ne peut pas se servir ainsi dans les données de l’utilisateur. Ce qui figure sur la machine d’une personne est sa propriété privée, adresse email y compris, et personne, éditeur de logiciel ou pas, n’a le droit de se faire parvenir ce genre d’informations sans l’accord de l’utilisateur.

Les informations qui figurent sur la machine d’une personne font partie de sa sphère privée, et celui qui se sert parmi ces informations y pénêtre sans y être invité. C’est clairement une violation de la sphère privée de l’individu.
Pour le côté légal, consulter le code civil suisse, article 28 et suivants, à propos de la protection de la personnalité, qui comprend la notion de sphère privée. (désolé pour nos lecteurs Français, je ne connais pas la loi de leur pays…)

29)
Sébastien
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

aux fous! / Thomas,

"sachez aussi que Proteron aurait très bien pu obtenir votre adresse email ou votre identité auprès de votre fournisseur d’accès internet. Nous avons nous-même une personne chargée de répondre à toutes demandes motivées par dépôt de plainte auprès des autorités. Il suffit de nous présenter une adresse IP et un horaire, nous savons instantanément quel login utilisait cet IP à cet horaire, rien de magique."

Oui, d’accord, mais ce genre d’informations ne se donne pas à n’importe qui. Vous avez tout à fait raison en écrivant "rien de magique" mais ces informations dont vous parlez ne sont pas disponibles comme ça, sans raison. Vous l’écrivez vous même, pour avoir ce genre d’informations, il faut déposer une plainte.

"Le logiciel de Proteron n’a fait aucune atteinte à votre vie privée: Vous saisissez un numéro pirate, le logiciel, programmé ainsi, envoie votre IP+l’email renseigné dans le tdb Internet au serveur Proteron. "¨

Si, justement… Pour quelque raison que ce soit, le logiciel n’a pas le droit de se servir dans les informations et envoyer le tout à Proteron. Je ne défend évidemment pas l’utilisation de numéros pirates!
Ceci dit, le logiciel ne sait pas à l’avance que le numéro est piraté… A mon avis, il envoie les informations à Proteron, et eux, ensuite, remarquent que les mêmes numéros de séries sont enregistrés sous différentes personnes.

Renseignement pris auprès de plusieurs amis juristes ou avocats (voir mon autre post), il s’agit clairement d’une atteinte à la sphère privée.

30)
iago
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

J’avoue que c’est la première fois que je viens sur ce site et je suis impressionné par le pourcentage élevé d’utilisateurs "vertueux" qui dénoncent le piratage informatique.
J’en ai presque mauvaise conscience moi qui n’achète que les logiciels utilisés professionnellement et certains sharewares en reconnaissance pour le travail fourni par le développeur. A partir de 50% de remise, je veux bien revoir ma position pour certains softs.
Êtes-vous aussi vertueux en ce qui concerne le piratage des CD audio?
Quant à la réaction de protéron, elle fera sans doute peur à certains, grincer les dents à d’autres et indifférera la majorité mais au point de vue marketing, zéro pointé.

31)
Sébastien
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Voici ce qui a été posté sur l’excellent site MacBidouilles:

"Profondément choqué par l’attitude de Proteron, j’ai jeté un coup d’oeil au code de Maxmenu.
Avant d’aller plus loin, je tiens à signaler que je n’ai fait que regarder sans rien modifier, et uniquement dans un but éducatif.
L’application se connecte bien en tache de fond sur un de leurs serveurs FTP.
Pour être plus précis, elle va même dans un dossier nommé Zorak.
Elle y envoie le numéro de série et l’adresse mail du contrevenant. Pour avoir en plus l’IP, il leur suffit de regarder les logs du serveur.
L’application n’envoie tout ceci que si et seulement si le numéro de série est identique à l’un de ceux que l’on peut voir dans le code. Il y en a 186 !"

Je reviens donc sur mon post concernant le fait que MaxMenus opère ainsi pour tous les utilisateurs. Quoi qu’il en soit, je maintiens que cette façon de faire est contraire à la loi, et tout à fait malhonnête.

32)
cuk
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

iago: oui, personnellement, je ne copie jamais un disque, je l’achète. Peut-être est-ce mon vieux passé musical qui sommeille en moi.:-)

33)
eric
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

cité par sébastien:
>Renseignement pris auprès de plusieurs amis juristes ou avocats (voir mon autre post), il s’agit clairement d’une atteinte à la sphère privée.

Renseignes toi bien au niveau de tes avocats, je suis spécialisé dans ces affaires et je peux t’assurer que cette société a le droit d’identifier tout usurpateur ayant délibérément non respecté la licence qu’il s’engage à suivre du moment qu’il a cliqué et installé le logiciel.
Nul n’est censé ignoré la loi, et l’utilisation d’un numéro de série pirate est clairement un acte délictueux grave.
De plus, si vous lisez la méthode décrite par MacBidouille, la société Proteron est clairement dans son droit.

34)
Sébastien
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Eric,

D’après les renseignements que j’ai eu, et ce de plusieurs personnes différentes, cette méthode est une intrusion à la sphère privée et elle n’est pas "rendue légale" par quelque situation que se soit.
Cette société devrait, pour identifier le "criminel", porter plainte et ainsi, comme "aux fous! / Thomas" l’écrivait, le contrevenant serait alors facilement identifié grâce aux logs de serveurs, adresse IP, et autres traces.

Je ne suis pas juriste, je ne fais que transmettre des informations. Toutefois, les sources sont plutôt solides, à mon avis, et l’article du code civil cité dans mon post d’avant est assez clair sur ce fait, toujours d’après moi… Évidemment, je ne demande pas mieux que d’accepter la légalité de la méthode de Proteron si on me prouve qu’ils sont dans leur bon droit.

35)
ludowan
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Alors, voici ce que je propose : TOUT le monde paye, à l’instar d’une redevance…
Tous les éditeurs de software se prennent une partie du gâteau proportionnelle au prix qu’ils en veulent, et donc évidemment au prix actuels du marché (Proteron ne se ferait pas payer autant que Adobe par exemple). En contrepartie, tout logiciel acheté devient purement et simplement gratuit. La taxe francaise sur les supports (tels que CD, DVD, disques durs, …) n’est qu’un embryon de cela…
Bien évidemment, IRREALISABLE.
Et après tout, pourquoi pas? ça pourrait être la défense du consommateur.

PS : un petit élément de réflexion : pour entrer chez vous physiquement, la police doit détenir une perquisition, non? d’autant plus que vous savez qu’elle est chez vous.
Virtuellement, vous ne savez rien, et on rentre chez vous sans aucun droit, mis à part celui que l’on s’octroie sur la licence d’utilisation, qui ceci dit, ne laisse aucune place aux droits du consommateur.
PPS : un professeur de faculté nous a un jour fait cette remarque : l’ordinateur est le seul produit pour lequel on paye tout en sachant et en acceptant que ça ne marche pas. Si votre téléphone tombe en panne régulièrement, que faites-vous? Même si le problème réside dans le code logiciel qu’utilise votre téléphone, vous le renvoyez, n’est-ce pas?

Merci à tous, je cède mon temps de parole

36)
nic
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

>Peut-être est-ce mon vieux passé musical qui sommeille en moi.:-)
on veut savoir, on veut savoir!!!!

37)
Keep Cool!
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Pour voir, j’ai downloadé et installé MaxMenus. Pendant l’install, le soft me demande un numéro de série si je veux m’enregistrer et ensuite mon adresse email pour obtenir du support technique.

Primo, si j’utilise un numéro pirate, je suis pas assez c*n pour mettre envoyer mon adresse email
Deuxio, Proteron ne fait rien d’illégal, puisque c’est l’utilisateur qui décide d’entrer son adresse email (bien que l’installer l’ait récupéré par défaut)

Donc, pas de BigBrother à l’horizon, juste quelques esprits qui s’échauffent…

Pour info, MaxMenus envoie l’info sur http://securesn.proteron.com/maxmenus/badsn, avec comme paramètre l’adresse email et le numéro de série.

38)
cuk
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

P.B. n’a jamais entré l’adresse e-mail, c’est justement ça le problème. Comme vous dites Keep Cool, ce dernier n’est pas assez c* pour le faire quand il entre un numéro pirate.
Communication de données sans que l’utilisateur soit consentant est évident, (comme le prouve Lionel).
Voyez l’humeur qui sortira (ou qui est sortie, selon l’heure où vous lisez ce commentaire) samedi. Quelques précisions y sont (ou seront) apportées.

39)
Laurent
, le 20.09.2002 à 00:00
[modifier]

Je propose que les concernés introduisent une plainte à la CNIL.

Bien sûr, il y a faute dans l’utilisation abusive d’un numéro de série volé sur Internet. Mais cela ne justifie pas l’acquisition, de la part de Proteron, de données personnelles.

La CNIL tranchera sur la question des données personnelles. Quant à l’utilisation du faux numéro de série, c’est probablement à un tribunal de trancher – si plainte il y a de Proteron.

Laurent