Profitez des offres Memoirevive.ch!
Cuk.ch toujours gratuit?

Dans Libération, Jean-Louis Gassée se fend d'une chronique fort intéressante à propos de la gratuité sur Internet. Même s'il dit que ce sujet lui trottait dans la tête depuis pas mal de temps, je ne doute pas que les dernières annonces d'Apple l'ont décidé à coucher ce thème sur papier.

Comme nous, il ne voit pas pourquoi tout serait absolument gratuit sur le Web et va même plus loin, puisqu'il prétend préférer payer pour un service plutôt que de ne pas savoir comment et par qui il est financé.

Par rapport à Apple, dont il a été le maître pendant quelques années, il dit que la firme n'avait pas le choix, qu'elle doit bien vivre et sousentend que si l'on veut continuer à voir de belles machines et de beaux systèmes, il faut bien qu'elle se finance.

Je rappelle que lorsque nous avons hurlé avec les loups à propos des iTools payants, ce n'était pas parce que justement ils l'étaient, mais parce qu'on avait attiré des centaines de milliers de personnes en faisant miroiter la gratuité, et qu'une fois que les gentils utilisateurs étaient bien piégés, attachés pieds et poings liés (il 'n'est jamais agréable de devoir changer d'adresse e-mail, vous le savez bien) on leur a offert l'un des services mail les plus chers de la planète Internet, même en tenant compte des quelques Mb d'espace disque et la possibilité de créer un petit site Web. Tout cela pour des utilisateurs qui, la plupart du temps, n'ont besoin que d'une adresse e-mail.

Lorsque nous avons critiqué cette façon de faire en humeur, an7re, un de nos lecteurs a écrit en commentaire ceci

cuk : "Cuk.ch payant?"…

Mais si… un de ces jours, tu passeras à une option forfaitaire et personne ne te le reprochera… Qui paye le site, est-ce que tu pars en vacances, qui se soucie de ta vie perso?

Cessons le bénévolat… je paye 5 euros par mois pour accéder à l'intégralité du site www.lemonde.fr et mémoriser des dossiers, des données… J'engueule régulièrement Mychelle Trembaly et Jean-Pierre Cloutier (chroniques de Cyberie) pour qu'ils fassent payer leur fabuleux boulot…

Désolé, mais des gens comme François, si on ne les paye pas un jour ou l'autre, ils vont disparaître… la qualité de ce site, cela a un coût humain, énergétique fantastique (essayez d'écrire ainsi tous les jours, juste pour voir…) et François n'est ni Jésus, ni Batman…

Merci an7re, ton soutien me fait plaisir.

Comme plusieurs personnes m'ont fait part de mails allant dans ce sens, j'aimerais apporter les précisions suivantes:

cuk.ch est né il y a bien longtemps pour me permettre de mettre en vitrine mes programmes éducatifs. Il devait être visité par vingt visiteurs par mois, quand tout allait bien. Le changement de cap a eu lieu le 23 décembre 2001, date de la première humeur.

La mort de Pommea et l'absence de nouvelles de ce qui allait se passer pour les lecteurs nous ont fait reprendre les rubriques qui étaient tenues sur ce site. Au début provisoirement, en attendant que Pommea soit repris, ensuite à plus long terme lorsqu'il n'y a plus eu d'espoir.

Alors oui, cuk.ch coûte de l'argent, mais pas tant que ça.

Oui, cuk.ch, c'est une énergie énorme dépensée chaque jour.

Oui, parfois, comme je l'ai déjà écrit, nous ressentons l'impression de ne pas pouvoir nous laisser aller, et c'est de temps en temps pénible.

Alors quoi? Faire payer?

Offrir un accès aux humeurs gratuit et un autre payant aux tests?

Pourquoi faire? Franchement, personnellement, je suis enseignant et je gagne ma vie. En imaginant que de nos 500 lecteurs quotidiens une petite centaine soit d'accord de nous verser 20 $ par année, nous toucherions 2000 dollars pour le même temps.

Est-ce que vraiment cela nous permettrait de nous reposer, de payer un rédacteur supplémentaire?

Nous faisons cela par passion, Sébastien, Noé et moi-même. Nous bénéficions de certains prix chez notre sponsor Mémoire Vive, cette entreprise me permet de disposer d'un Mac toujours à niveau.

Pour le reste, je ne vois pas comment ces 2000 dollars nous permettraient de tenir plus longtemps si nous étions à bout. Parce qu'en effet, nous ne sommes pas Batman, ni Sébastien, ni Noé, ni moi-même…

Le jour où nous serons trop fatigués, et bien l'on s'arrêtera, c'est tout. Bien sûr, nous serions vingt, nous aurions cent mille lecteurs par jour, tout cela serait différent.

Mais nous sommes petits alors, les changements s'ils interviennent sur Cuk.ch prochainement ne seront pas de nature financière. Non, nous resterons gratuits.

Mais pour en savoir plus sur notre avenir, je vous donne rendez-vous en début de semaine prochaine, certains tout petits changements pourraient en effet intervenir prochainement.

5 commentaires
1)
drazam
, le 02.08.2002 à 00:00
[modifier]

Très très instructif cette humeur.
Je voudrais juste apporter mon grain de sel dans le débat : au plus haut de la bulle internet, les gourous du net nous décrivaient un monde (eldorado ?) fantastique accessible à tous (démocratique ?) et gratuit (vous ne paierez que ce que vous achèterez, la publicité paiera le reste).
Aujourd’hui, la bulle est crevée, le monde enchanteur n’est plus, la dure réalité (rentabilité ?) économique a fait son retour, et les investisseurs eux sont partis pour la plupart. Que reste-t-il ? Les gourous (sans parler des fameux analystes financiers) survivants et nous les internautes. Et les premiers d’expliquer aux seconds le pouvoir de l’argent, du bien fondé du modèle économique payant et que c’est nous les seuls fidèles restants à devoir payer l’addition.
Bref, comme l’a si bien expliqué François rien n’est (malheureusement) gratuit en ce bas monde et tout effort mérite rétribution, c’est n’est pas la fin mais les moyens qui sont critiquables. Et il n’y a pas qu’à Apple qu’il faille jeter la pierre mais à l’ensemble de la Net-Economie pour ses prophéties fallacieuses (ou plutôt à géométrie variable).
En tout cas, longue vie à votre site fort intéressant avec ce ton humoristique et familial qui le caractérise !

2)
an7re
, le 02.08.2002 à 00:00
[modifier]

Pour répondre à François, il y a eu effectivement pas mal de malentendus lors du démarrage de le net-économie, relayés à tour d’articles par les médias.
Et, comme le rapelle Drazam, le mythe fondateur tenait sur la publicité qui était sensée tout payer, tout offrir. Après il y eu de belles histoires de gens qui avaient gagné beaucoup d’argent en revendant leurs sites à des financiers…
Paf, la mythologie du net était née !
Aujourd’hui, il y a des survivants qui n’ont pas levé de fric (pas l’ombre d’un venture :-) mais qui sont présents alors que leurs concurrents avaient une puissance financière incroyable…
Ces survivants ont su très vite faire payer le service qu’ils offraient… et du coup 5, 6 ans après, ils sont toujours présents sur le web et sont à l’équilibre (juillet 2002…!).
Pour CUK, effectivement il n’y avait pas de Business plan ! Et puis François et sa bande ont improvisé, fait ce qui leur plaisait.
Le problème, ce que vous avez explosé en audience par la qualité de votre travail et que cela a un prix.
Et pour moi, le mythe du tout gratuit a vécu, il ne faut pas avoir peur de vendre son travail ou alors cesser de s’astreindre tous les jours à publier comme vous le faites un article, test ou autre…!!
J’ai l’exemple d’un site qui propose un autre formule que le coût annuel ou mensuel… c’est le coût à l’article.
La liste de tous les articles est lisible mais si tu souhaites le lire en entier (articles de développeurs), tu payes un droit. ce droit peut être acheté en quantité et défalqué au fur et à mesure de tes lectures…
Bref, je suis totalement contre le bénévolat et en accord complet avec le second paragraphe de ton humeur : "Comme nous, il ne voit pas pourquoi tout serait absolument gratuit sur le Web et va même plus loin, puisqu’il prétend préférer payer pour un service plutôt que de ne pas savoir comment et par qui il est financé."
Bon, il y’a plus qu’a en tirer les conclusions pour CUK….
Action !

3)
HAL1
, le 03.08.2002 à 00:00
[modifier]

Bonjour François,

À mon avis, un des problèmes principaux auquel doit faire face le monde du Web est : comment faire payer les internautes ? En effet, même si les mentalités changent petit à petit, beaucoup de gens sont encore rétissants à l’idée de communiquer leur numéro de carte de crédit à un site commercial, et je les comprends. Personnellement je n’ai pas de carte de crédit (à 21 ans, ça peut sembler normal…) donc le problème est encore plus compliqué. Comment pourrais-je payer mes achats sur la Toile ?!?

Je ne serais vraiment pas opposé à l’idée d’un abonnement annuel à Cuk.ch, mais comment vous rétribuer, si ce n’est en passant chez François de temps à autre pour verser le montant dû ?…

Sur ce, je m’en vais partir faire mon armée lundi prochain, et je serai privé de la lecture de Cuk.ch pendant trois mois longs comme un jour sans pain. Snif !

Bonne continuation à l’équipe de Cuk.ch, An7re et tous les autres lecteurs, et sincères salutations !

À bientôt

4)
cuk
, le 04.08.2002 à 00:00
[modifier]

Mon pauvre Hal1.
Je ne voudrais pas revenir en arrière et avoir 20 ans rien qu’à cause de l’armée, donc je te plains de tout mon coeur et te souhaite beaucoup de courage.
En ce qui concerne Cuk.ch, je répète qu’il restera gratuit.
Cela dit, il est vrai que sans carte de crédit, il n’y a point de salut sur le Web. Jusqu’à maintenant, j’ai toujours eu une confiance absolue dans le système mais…
J’ai reçu un mail ce matin me proposant un programme qui semble génial et qui permet de copier n’importe quel DVD sur un CD. J’ai lu tout le descriptif, mais il ressemble un peu aux Spams que je reçois depuis quelques temps. Heureusement, ce logiciel netourne pas sur Mac, donc je n’ai pas à choisir, mais si ça avait été le cas, pour la première fois, j’aurais réfléchi et je crois que j’aurais renoncé à envoyer mon numéro de carte. Je n’ai plus confiance…

5)
HAL1
, le 04.08.2002 à 00:00
[modifier]

Euh… François tu m’inquiètes ! ;-)

J’espère tout de même que ça ne sera pas aussi terrible que tu le laisses supposer… Je pars neutre (comme un bon Suisse !), et je verrai bien ce que cela donne…

Au plaisir de retrouver Cuk.ch à mon retour avec des dizaines d’humeurs et de tests à lire ! :-D

Salutations,
À bientôt