Profitez des offres Memoirevive.ch!
Tony, le robot aspirateur

Bon, ça y est, je me lance enfin.

Pour un premier article, je me lance carrément dans un test. Dans un deuxième temps, pour les prochains écrits que je vous proposerai, je parlerai d'autres sujets qui se rapportent davantage à mon métier et mes passions. Mais vous découvrirez cela en temps voulu.

Alors, ce test va être autour de notre homme de ménage, Tony! En fait de ménage, il ne sait que passer l'aspirateur, mais au moins il le fait bien.

Je précise déjà que je ne pense pas que je serai un testeur fou, car mon travail avec des horaires irréguliers et mes trois nanas (ma femme et deux petites filles de 5.5 ans et 1 an), j'ai des journées plutôt bien chargées, et un test demande tout de même passablement de temps.

Donc, le voici, Tony, nom de code Neato Robotics XV-25, dont un test très complet est présent sur lesnumeriques.com. Je vais pour ma part plutôt parler de mon expérience de 7 mois en sa compagnie.

D'ailleurs, c'est ce test qui nous a servi de référence. En effet, depuis quelque temps, nous réfléchissions à comment rendre la maison plus propre, une femme de ménage étant plutôt chère et pas forcément efficace (on a essayé), lorsqu'on est pas là, ou trop crevé pour l'entretien (parce que l'arrivée d'un deuxième enfant avec notre rythme de vie lié à nos horaires a provoqué de grandes perturbations sur cet aspect de la vie familiale). L'idée d'un robot travaillant lorsqu'on est pas là, voire la nuit s'est gentiment imposée.

Les critères

Toutefois, il fallait qu'il réponde à des critères importants:

  • une capacité pour une surface de 90 mètres composée de plusieurs «pièces» sans paliers, donc capable de «voir» les différents espaces,
  • la gestion mixte du carrelage et de quelques tapis,
  • un bac de récupération de la saleté adapté pour la surface,
  • la capacité de ramasser les poils d'animaux (nous avons un chat),
  • un filtre pour éviter les rejets de poussières,

et en plus si possible:

  • de la puissance d'aspiration, 
  • une consommation électrique maîtrisée.

Le reste des critères ne nous importait pas ou peu, comme le design, les décibels, etc. D'ailleurs, concernant les décibels, les tests que l'on trouve sur internet me font bien rire… tous relèvent que le Neato est bruyant (environ 70 dB), mais tous oublient que nous parlons d'un aspirateur… à ma connaissance, le simple fait que de l'air soit aspiré dans un appareil produit du bruit! Mon aspirateur-traineau est censé être le plus silencieux du marché, et il est annoncé à 65 dB… La grande différence est que le robot peut travailler en notre absence, voire la nuit, s'il n'est pas sur le même étage, ce qui est mon cas. Dans le cas d'un seul étage, j'imagine qu'il vaut mieux éviter de le faire travailler durant la nuit, car une seule porte fermée limite le bruit, mais c'est audible… cela reste un aspirateur tout de même...

Comme à mon habitude, j'ai cherché, j'ai lu des tests, et dans tous un appareil paraissait sur le podium… pas de faux suspens, il s'agissait bien du Neato XV-25.

Après une rapide recherche sur un site qui liste les prix au top en Helvétie, j'ai trouvé quelques revendeurs en Suisse. Je vous précise juste qu'un successeur est sorti depuis peu, mais s'il améliore celui-ci ce n'est pas de beaucoup d'après les numériques.com, mon expérience peut donc tout à fait vous donner des indications relativement à jour.

L'équipement

Tony

Tony

 

Tout d'abord pour vous permettre de comprendre comment il fonctionne, l'avant est la partie plate, l'arrière l'arrondie. L'avant est composé d'une sorte de parechoc qui peut amortir les chocs. Mais il faut savoir qu'il ne choque que peu de fois. Son tour de force réside dans son capteur caché dans la petite partie bleue. Là se niche son fameux système de cartographie (son oeil). J'y reviendrai plus tard, mais ce système est tout bonnement exceptionnel.

Donc, le parechoc avant permet au robot de sentir les quelques obstacles qu'il n'a pas «vus» avec son oeil. Il est capable de revenir en arrière à peine après avoir touché l'obstacle, vu qu'il ne va pas spécialement à grande vitesse. Ce parechoc lui permet de ne pas appuyer sur les meubles, c'est lui qui amortit le choc. Aussi, sa drôle de forme à moitié carrée lui permet de bien longer les murs et bords de meubles. Cela compense en partie son manque de performance sur la gestion des bords de pièces en n'ayant pas de balayette tournoyante comme plusieurs modèles concurrents. C'est vrai qu'il s'agit là peut-être d'un des rares défauts. Mais un bon coup de balai sur les rebords dans le but de ramer la saleté vers l'intérieur de la pièce suffit.

Ensuite, il est équipé de deux brosses d'origine. Une pour un usage en cas de sol uniquement sans tapis, et une autre avec poil et «balayettes» en plastique en forme de chevron. Ayant surtout du carrelage au rez et du parquet au 1er mais également quelques tapis, nous avons opté pour la mixte.

la brosse à tout faire

la brosse à tout faire

Le résultat est tout simplement bluffant! Cet aspirateur ne laisse rien (croquettes du chats, poils, miettes, etc.) pour autant que ces déchets ne soient pas humides donc collants au sol. Et les tapis sont plus propres qu'avec mon aspirateur-traineau! Certainement en raison du double effet «brosse rotative» et aspiration près du sol. Bon, il faut dire aussi que le Neato est considéré comme l'un des plus puissants en terme d'aspiration.

Ensuite, bien sûr, il faut vider le bac et nettoyer de temps en temps la brosse. Mais cela se fait facilement en 5 minutes. Le bac s'enlève par simple «tirage» et se vide dans la poubelle en le séparant du filtre. Pour un meilleur nettoyage, on peut soit passer les deux parties sous l'eau, soit aspirer le tout avec le balai traineau (à sac, sinon, vous allez vous retrouver à déplacer le problème). Il est juste dommage que le filtre soit un filtre maison et non un standard HEPA.

le bac et le filtre

le bac et le filtre

le bac est plein

le bac plein

 

La gestion des obstacles

Il s'agit là du tour de force de ce robot. Son oeil scanne la pièce au démarrage en faisant un petit tour sur lui-même. Une fois ce scan effectué, il part pour faire le tour extérieur de la pièce en longeant les murs ou les meubles bas sous lesquels il ne peut pas passer. Ce qui est dingue, c'est que s'il voit une pièce ouverte attenante (la cuisine, un hall…) il s'en rend compte et va rejoindre la suite du mur qu'il suivait en premier. Et ce n'est qu'une fois qu'il a terminé la première pièce qu'il reviendra à cette deuxième. 

Le regard de Tony.

Le regard de Tony.

Par exemple, à l'étage, nous avons 4 chambres et une salle de bain qui donne sur un hall central. S'il part d'une des pièces, il la fait intégralement, puis il fait le hall et ensuite, il s'engouffre dans une pièce, la fait complètement et passe à la suivante. S'il n'a plus de batterie, il retourne à sa base pour se recharger, et lorsqu'il est à nouveau chargé, il retourne là où il en était resté pour terminer le travail. Une fois toutes les pièces qu'il a vues faites, il retourne tranquillement à sa base jusqu'à sa prochaine mission.

Non, je ne suis pas en grève, juste en pause.

Non, je ne suis pas en grève, juste en pause.

Toutefois, il faut préparer son passage. Il faut soulever les tabourets de bar par exemple, et mettre les chaises soit sur la table, soit dans les bords (préalablement déblayés). Tony est capable de passer sous nos chaises, mais pour peu que ce soit avec des pieds de chaises non standards, il ne passe pas forcément. Concernant les tabourets de bar, nous avons des tabourets avec pieds plats et large remontant en leur centre. Tony peut se coincer dessus, car Môssieur n'a pas peur de grimper sur des obstacles, mais un peu comme un chat peut ne pas savoir comment redescendre lorsqu'une roue ne touche plus terre. 

D'autres pièges sont tout ce qui peut être long et fin, comme la ceinture du tablier qui toucher par terre, un bout de ficelle (eh oui, avec ma grande ce genre d'objets peut traîner à terre), en fait tout ce qui peut s'enrouler autour de la brosse. Et ça, Tony, il n’aime pas...

En fait, trois sortes d'obstacles l'empêchent d'avancer, tout ce qui peut s'enrouler, tout ce qui peut le soulever au point de n'avoir plus qu'une roue qui touche par terre, et un obstacle qu'il croit pouvoir passer dessous. Pour vous dire, les deux premiers obstacles s'enlèvent facilement avant de le laisser travailler, et le 3e n'arrive qu'une fois, car ensuite, on peut laisser traîner un obstacle à terre pour éviter un nouveau blocage (suis-je clair?).

Quelques informations techniques

Sachez par ailleurs que notre surface au sol et d'environ 85 m2. Tony travaille environ 40 minutes avant de retourner se charger à sa base. Après environ 60 minutes de recharge, il retourne là où il en était resté et fini la surface en environ 20 minutes.

Pour l'étage des chambres, c'est à peu de choses près la même chose. Je pense que plus la surface est grande et «libre» plus il va pouvoir travailler longtemps.

Il est équipé d'un petit ordinateur de bord très simple à utiliser. Il est programmable sur l'ensemble de la semaine (1x par jour) avec une précision d'horaire au 15 minutes. (00h00, 00h15, 00h30, 00h45). Mais il dispose également d'un départ manuel, et de quelques autres options, mais que je n'utilise pas.

Le petit écran est très lisible, et il nous parle, enfin communique avec nous lorsqu'il est bloqué, ou nous remercie lorsque nous vidons son bac.

Il est très poli

Il est très poli

L'entretien

C'est assez simple, il suffit de vider le bac de récupération dans la poubelle. Ce bac se sépare d'une main, et le filtre se déclipse facilement. Toutefois, pour bien enlever la crasse, comme dans tout aspirateur sans sac, il faut soit le laver à l'eau, soit l'aspirer avec l'aspirateur-traîneau (à sac!) qu'il faut malgré tout garder. Car s'il est très efficace, il ne remplace pas totalement un aspirateur classique, car par exemple, il ne peut ni faire les canapés, les dessus de meubles voire l'intérieur de la voiture!

L'accès se fait en le retournant.

L'accès se fait en le retournant.

et hop, la grille enlevée, la brosse devient accessible.

et hop, la grille enlevée, la brosse devient accessible.

Il faut également nettoyer la brosse, car les cheveux et autres poils restent prisonnier des poils. Cette brosse s'enlève également très facilement.

En conclusion

 Nous sommes très heureux de cet investissement. Les quelques points à faire attention sont tout à fait gérables et peu contraignants. Le confort qu'il nous offre en retour correspond à ce que nous attendions. Attention, par contre, il faut tout de même passer l'aspirateur traditionnel une fois de temps en temps, car il ne peut pas passer partout. Mais vu que nous pouvons le faire tourner régulièrement, nous avons décidé 3 fois par semaine, afin d'enlever les traces vites accumulées par nos filles et le chat. Sans oublier qu'il ne passe pas la serpillère. Du coup, on le fait tourner de nuit, et le matin, je prends 20 minutes pour ne faire que la panosse afin de finaliser un vrai nettoyage complet.

Points positifs:

  • puissance d'aspiration,
  • gestion de l'environnement (obstacle, tapis, parquet…),
  • facilité d'usage et de programmation,
  • simplicité d'entretien.

Points négatifs:

  • prix d'achat,
  • devoir déblayer les bords des pièces,
  • changer de filtre tous les 6 mois (bon d'accord, c'est le cas pour n'importe quel appareil équipé d'un filtre).

J'espère avoir été suffisamment complet pour votre compréhension. Les tests existants sur lesnumériques.com pourront compléter votre point de vue de manière plus technique, mais sachez que tout ce que vous pourrez lire sur «l'intelligence» de la gestion de l'espace par les produits de Neato est vrai. Tony nous bluffe à chaque fois de sa gestion de nos pièces.

Mais comme déjà dit, ce robot ne remplace pas l'aspirateur traditionnel, car il ne peut aller partout, c'est plutôt une aide au quotidien.

Tony prêt au travail

Tony prêt au travail

 

22 commentaires
1)
M.G.
, le 27.03.2014 à 07:10
[modifier]

Découverte d’un robot-aspirateur qui a l’air efficace et marque un progrès dans les performances sur ses devanciers, en particulier sur le plan de la programmation.

En ce qui me concerne, je suis toujours fidèle à mon « Roomba 530 » acheté 299,00 € le 10 juillet 2008 après avoir lu un test enthousiaste ici-même.

Il ne m’a jamais laissé tomber et je m’amuse toujours comme un gosse à le voir tortiller du c… lorsqu’il se reconnecte à sa base pour se recharger ;-)

En juillet 2012, la batterie ne voulait plus se recharger, justement. J’ai trouvé une remplaçante sur Amazon.fr pour 49,00 €, ainsi que diverses pièces d’usure et filtres.

La première batterie aura duré 1 481 jours. L’actuelle en a 605. Les deux piles R20 Duracell M3 du « Virtual Wall » sont d’origine. Elles ont 2 086 jours aujourd’hui.

Globalement, l’utilisation d’un tel robot-aspirateur passe par une planification des tâches. Ils ont en effet horreur des fils qui traînent et grimpent sur tout ce qu’ils trouvent, au risque de rester bloqués, bêtement à cheval sur un socle de lampadaire halogène, par exemple. Sinon, parquet, carrelage, moquette ou tapis, rien ne leur fait peur !

Un autre problème est le bruit (que je n’ai pas mesuré). Comme mon Roomba 530 a environ une heure d’autonomie, mieux vaut le mettre en route en partant faire des courses. Au retour, si tout s’est bien passé on le retrouve en cours de chargement, qui dure lui-même une heure.

Je constate que je parle d’un appareil qui va avoir six ans.

Sur le plan du design, je ne trouve pas que le Neato Robotics XV-25 qui nous est présenté aujourd’hui marque un progrès décisif. J’aime toujours autant la rondeur sympathique de mon Roomba 530 et son bumper astucieux qui occupe un secteur de la circonférence. De plus, il se glisse sous tous les meubles courants (lits, buffets, radiateurs le long des murs etc) ;-)

Ah ! J’oubliais : sa balayette rotative est essentielle au nettoyage des angles entre plinthes et sols.

Marc, l’Africain

2)
fxc
, le 27.03.2014 à 07:59
[modifier]

Pour les non-chuiches, la panosse c’est le torchon…

espèce de rectangle en coton commun que l’on passe de préférence mouillé sur les sols vraiment sales… et en chuiche sale c’est vraiment pas propre.

3)
soizic
, le 27.03.2014 à 08:29
[modifier]

Bonjour

J’ai acheté il y a un mois le Roomba 730 après épluchage soigneux des avis sur le Web. Epatant, je n’ai plus mal aux reins !
Il m’a rappelé mon temps de jeune mère, angoisse au début quand je ne l’entendais plus… il doit faire une sottise ! En fait il n’en a pas fait.
Je suis d’accord pour le coup de balai pour libérer les endroits inaccessibles, et aussi pour l’aspirateur rarement.
Le plus exquis commentaire trouvé sur le Web :
« Oui il aspire, mais il aspire comme un homme »

Si homme il y a, il ne doit pas être tous les jours à la fête !

4)
Zallag
, le 27.03.2014 à 09:31
[modifier]

Tant que les associations de consommateurs et leurs tests approfondis concluront unanimement que les aspirateurs robots sont des machines plutôt peu performantes, qualifiées de « désaspirantes » ou « exaspirantes », comme on peut le lire dans la revue française Que choisir ou, pour la Suisse, dans le magazine Mieux choisir de la FRC (Fédération romande des consommateurs), je me contenterai de ce que ces tests désignent comme les solutions les plus efficaces. Selon ces références, l’aspirateur robot permet juste de dégrossir le travail et de passer l’aspirateur classique moins souvent. Il représente cependant un certain intérêt pour les personnes à mobilité réduite.

Tests ici pour certains aspirateurs (pdf consultable une semaine).

5)
Crifan
, le 27.03.2014 à 10:17
[modifier]

Merci pour cette présentation, Gr@g !
Moi j’ai craqué pour l’offre low cost de la Migros en mai 2013 : un Naviboot Samsung VCR8828T3B/SWS à 222.-
En-chan-té!
Madame était sceptique, mais quand elle a vu le contenu du bac à poussière, elle l’a tout de suite adopté…
J’ai choisi de l’appeler Melvin. Quelqu’un devine pourquoi? ;-)

6)
François Cuneo
, le 27.03.2014 à 11:53
[modifier]

Merci pour ce test!

J’ai abandonné mon 530 suite à un nouvel appartement trop compliqué: le Rooba retournait mes tapis, et chez nous maintenant, c’est très coince-coince.

Gr@g, tu dis que ce n’est pas très bruyant, tenant compte du fait que c’est un aspirateur: c’est clair, sauf le fait que l’aspirateur, tu le passes 10 minutes par jour, là, c’est des heures!

Mais bon, il fait envie ce truc: sauf qu’il lui manque vraiment la brosse tournoyante: cela me semble indispensable, et très efficace avec le Roomba.

Mais ce dernier n’a pas de caméra, aucune intelligence, et ne sait pas se recharger puis repartir.

8)
cerock
, le 27.03.2014 à 17:06
[modifier]

Salut Gr@g, merci pour ce premier article… heureusement que tu as dis que tu manquais de temps ;)

Petite question, connais-tu les iRobot (roomba). As tu pu comparer les deux ? Car comme dis François, je trouve que la petite brosse a l’air bien utile.
J’ai mon roomba (très vieux) que je vais gentiment devoir changer.

9)
mff
, le 27.03.2014 à 17:28
[modifier]

FXC dit: Pour les non-chuiches, la panosse c’est le torchon…

No !…..panosse = Serpillère ;)

et le torchon est ce que les Suisses appel le linge !

Je suis riche de 3 serpillères mais oui :)

D’un aspirateur standard, le dernier à bien durée environ 35 ans, c’était un banal aspirateur Migros ( il faut dire que je ne me rue pas dessus ).

et le ménage………..pas top hein bon ;) d’abord cela me fait éternuer ;)

Suis un peu HS et n’importe quoi ?

10)
fxc
, le 27.03.2014 à 17:37
[modifier]

FXC dit: Pour les non-chuiches, la panosse c’est le torchon…

No !…..panosse = Serpillère ;)

Je suis content de ta remarque, je sais que torchon, panosse, serpière =kif-kif, le torchon c’est pour les gens au dessus du nord

11)
mff
, le 27.03.2014 à 19:26
[modifier]

@ fxc Ah je suis content que tu sois content ;) :)

Le torchon pour sécher la vaisselle s’emploie dans toute la France je crois mais je ne suis de très loin pas linguiste!

Parfois l’on dis que « le torchon brûle » mais là c’est autre chose c’est de l’ordre des relations humaine et non des torchons.

A propos de torchon pour la vaisselle: les suisses ou plus exactement les vaudois relavent la vaisselle comme si cela ne suffisait pas de la laver une fois !…….

On HS retournons à nos aspirateurs ……mais là je n’aie pas grand chose à dire :( sinon que j’aime bien quand je ne m’en sers pas, donc celui qui travaille tout seule serait idéale ! sauf que je n’aie pas envie d’en acheter un !

12)
Zallag
, le 27.03.2014 à 19:27
[modifier]

Des amis m’ont dit que les Savoyards partagent avec les Suisses romands de nombreux mots (dont panosse) qui sont, parce que différents, décrétés rustres, inappropriés, bref, pas français. Rien de nouveau, quoi.

13)
Gr@g
, le 27.03.2014 à 21:52
[modifier]

Merci pour vos commentaires!

M.G.
en effet, le Neato n’est pas le plus esthétique. Il a au moins le mérite d’être différent des autres qui sont tous ronds.
Tony arrive tout de même à passer sous la très grande majorité des meubles bas (canapés, tables…). Quelques meubles, dont celui qui est à côté du « garage » qui ne tient que sur des roulettes n’est pas assez haut de très peu par exemple.

soizic
le responsable aspirateur chez moi, c’est plutôt ma partie! J’ai toujours choisi l’aspirateur familial! Du coup, dois-je prendre cette citation comme un défaut ou comme un compliment? ;o)

Zallag
si je suis globalement d’accord avec cet aspect que le robot n’est pas suffisant pour faire l’entier du ménage, il n’est pas forcément qu’une aide pour les personnes à mobilités réduites. Selon nos habitudes de vie et notre rythme à chacun, je pense que la technologie arrive gentiment à en faire plus qu’un gadget.

Crifan
quelle surface est-il capable de faire? comme dit en entrée, je n’ai vu que peu d’appareil capable théoriquement de faire plus que 60 m2. J’avais bien vu cette offre, bien moins chère que Tony.
Sinon, je n’ai aucune idée pour Melvin…

Boss-Patron d’ici
je n’ai jamais passé 10 minutes par jour, mais plutôt 45 minutes pour un nettoyage complet au moins 1 x par semaine. Du coup, vu qu’il travaille quand je dors ou que je suis absent, ce bruit ne me manque pas!

Clyde
merci pour le lien. D’habitude je lis les news des numériques le soir. Cette information me fait penser que le prochain Neato va être en tout point la référence absolue pour ce type de robot-aspirateur.

cerock
Un test, ce sera peut-être le seul, mais il m’a pris 1 mois à raison de 1h30 passer dessus 2 ou 3 fois par semaines!!!! je suis lent!!!!
Je ne connais pas les iRoomba, nous n’avons fait notre choix que sur la base des tests lus comme expliqué dans mon test. En voyant également les avis des utilisateurs sur différents site de vente en ligne, nous nous sommes lancés. Je le conseille vraiment sur la seule base de mon utilisation depuis septembre dernier. Plus que la marque, je pense que les informations liées à l’autonomie et la gestion des obstacles potentiels de chaque lieu de vie sont les plus importantes. Après, je sais que le Neato est l’un des plus chers du marché, mais il est peut-être luxueux si la surface à nettoyer est érable par un robot plus petit.

fxc, mff et Zallag
merci pour le HS, vous avez remarqué que j’ai tenté de mettre serpillère une 1ère fois pour éviter justement les explications lexicales. Raté… les origines sont trahies!

Sinon, merci pour vos remarques, interventions, compléments, questions… j’étais vraiment inquiet de l’accueil de ce 1er article. Je me sens mieux ce soir!

14)
Tom25
, le 27.03.2014 à 22:34
[modifier]

Ce n’est pas pour moi, en tout cas pas tant qu’il n’a pas un pomme sur le couvercle. Je veux pouvoir vérifier ce qu’il fait, voir le piloter, depuis mon iPhone.

Et repère t’il les trous ? Chez moi il y a un escalier qui descend, la porte est toujours ouverte. Que ferait ton robot, il dévalerait ou considérerait le vide comme un mur ?

15)
M.G.
, le 28.03.2014 à 00:48
[modifier]

Et repère t’il les trous ? Chez moi il y a un escalier qui descend, la porte est toujours ouverte. Que ferait ton robot, il dévalerait ou considérerait le vide comme un mur ?

Je suppose que le Neato Robotics XV-25 n’est pas plus bête que mon Roomba 530 de 2008. Devant le vide, il doit s’arrêter et faire demi-tour, comme le fait le Roomba quand il détecte le vide ou rencontre le faisceau d’un  «Virtual Wall ». Je me trompe ?

Marc l’Africain

16)
Gr@g
, le 28.03.2014 à 06:41
[modifier]

Ayant une barrière de sécurité en raison de ma 2ème fille en haut des escaliers, je n’ai pas été confronté à cette situation. Il faudrait que je vérifie s’il voit le vide. Sinon, il est livré avec un rouleau d’une bande autocollante à installer par terre qui peut créer un mur virtuel.

17)
ToTheEnd
, le 28.03.2014 à 09:39
[modifier]

Ce n’est pas pour moi, en tout cas pas tant qu’il n’a pas un pomme sur le couvercle.

Pour un mec qui n’arrête pas de se plaindre de la stratégie, des contraintes, de la philosophie, etc. de cette marque, je trouve cette remarque particulièrement cocasse.

T

18)
Tom25
, le 28.03.2014 à 18:29
[modifier]

Ohhhhh TTE, je n’arrête pas de me plaindre d’Apple, d’exagérons rien. Je les défendais quand ils faisaient des choix techniques qui enfermaient l’utilisateurs, je suis bien plus méfiant et critique quand ces choix sont d’ordres commerciaux. Mais j’ai reçu mon nouveau MacBook Pro avant hier, tu vois que je ne suis pas si critique.

Concernant ma remarque sur l’aspirateur, c’était bien entendu une boutade. Je suis vraiment surpris que tu m’aies pris au sérieux. Et je pense que tu es le seul. Non ? (les autres)

19)
mff
, le 28.03.2014 à 19:47
[modifier]

Ôh mais je critique aussi Mac et windows et mon voisin et moi-même ;) mais pas de pomme sur l’aspirateur vu qu’il vit très bien sans ;)

N’iiiiiiiimporte quoi ;)

PS: Attention je critique positivement cela va se soie ;)

20)
fxc
, le 29.03.2014 à 00:19
[modifier]

Ôh mais je critique aussi Mac et windows et mon voisin et moi-même ;) mais pas de pomme sur l’aspirateur vu qu’il vit très bien sans ;)

N’iiiiiiiimporte quoi ;)
PS: Attention je critique positivement cela va se soie ;)

Non, non, il faut écrire cela bas de soie….(;D

Y vous en…..rde pas vous le correcteur orthographique, mff c’était changé en off. Sont vraiment casse-burnes les informaticiens.

21)
mff
, le 29.03.2014 à 13:02
[modifier]

:)

Je suis une grande fauteuse d’orthographe, même que parfois cela en écorche mon propre œil! hou pas beau :( mais voilà je dois choisir entre ne plus tapoter et écorcher les yeux d’autrui et égoïstement j’ai enfourchée la seconde solution tout en sachant que aille ………

A chacun ses infirmités!

Le correcteur d’orthographe pas étonnant qu’il me offfffff ; )

ça suffit ! sur ce fil on aspire on ne tape pas n’importe quoi

Je présente ici même entre 2 aspirateurs toutes mes excuses aux lecteurs de Cuk et leur demande de bien vouloir accepter mon infirmité, merci, de même je présente mes excuses à Gr@g qui s’es donné la peine de tricoter ce fil que j’ai un peu sali avec mes déblatérions en dehors du sujet.

22)
Saluki
, le 30.03.2014 à 22:32
[modifier]

Bon, on dit panosse là, torchon ailleurs, serpillière ici…

Quand j’étais étudiant, à Roubaix on disait « wassingue » pour serpillière…