Profitez des offres Memoirevive.ch!
IQ180, une débauche de pixels

Dernièrement, j'ai eu la chance de me faire prêter un boîtier Phase One 645 et un dos IQ180 de 80Mpix.  Pour mémoire le capteur des dos phase one se rapproche du format 4,5x 6 cm, le capteur faisant 40,4 x 53,7 mm.

645

J'ai donc disposé pour 2 jours du boîtier ci-dessus, d'un objectif de 80mm et d'un autre de 28 mm (équivalent 17mm). Le boîtier est vraiment imposant et lourd, plus de 2 kg avec son objectif de 80mm, portant l'ensemble est équilibré et agréable à utiliser, on oublierait presque son poids. Pour le fonctionnement du boîtier, c'est basique, priorité Vitesses, diaphragme, programme et manuel plus trois positions personnalisables (balance des blancs sur lumière du jour, 50 iso, priorité vitesse). Un obturateur sur le plan focal est secondé par l'obturateur des optiques Schneider. La bascule est automatique et gérée par le boîtier, au-delà des limites de l'obturateur central (1/1600s) l'obturateur plan focal prend le relais pour monter jusqu'au 1/4000 s. L'intérêt c'est la synchro flash jusqu'au 1/1600s...  

645-6

 

Trois modes de prise de vue,  vue par vue, rafale et mode miroir relevé (déclenchement en deux temps pour éviter les flous de bougés vue la masse du miroir et sa cinématique). Une mesure de lumière pondérée, centrale ou spot, rien que du traditionnel. L'autofocus 3 point fonctionne parfaitement (pour du paysage...). Le viseur par contre est superbe, c'est grand et lumineux, dur de revenir à son 5DIII après (je devais d'ailleurs faire une série de prise de vue le lendemain de mon test, et  j'ai eu l'impression d'avoir un compact dans les mains...)

645-5

Le dos

 

645-2 

Voilà le fameux dos de 80Mpix, son écran arrière est tactile, ce qui permet un réglage rapide de la sensibilité et de la balance des blancs. Je passe les menus, j'ai peu été fouillé dedans. Je n'est pas testé non plus la fonction boîtier connectée avec Capture One, ce sera pour septembre en studio. Pour la lecture des images, l'écran tactile est bien pratique pour vérifier la netteté (à gauche l'échelle de zoom), l'écran est particulièrement bien défini : 

645-3

645-4 

 

 Les essais

J'ai effectué tous les essais sans pied à main levée. J'étais un poil anxieux du flou de bougé, surtout à 80Mpix,mais le poids de l'appareil et un peu de pratique permet de descendre au1/125,  mais c'est vraiment la limite basse, après c'est flou... Une image générale et un détail de celle-ci à 100%. Comme d'habitude il faut cliquer 2 fois pour avoir la vue plein format des images. Les photos ont été faites très rapidement, sans fignoler le développement dans Capture One, je pense que l'on peut faire beaucoup mieux, d'autant que la dynamique est de plus de 13IL sur ces capteurs.

pontschuman

la passerelle Mazarick et le pont Schumann en construction (voir ci-dessous)

détailschuman

  

 

fourvière

Fourvière et le détail des antennes

détail_fourvière

 

 

Feux

détail_feux

 

 

Cheminée

C'est bien la bonne lumière, le mur jaune faisant office de réflecteur, on appréciera l'utilisation du gaffer sur les cheminées lyonnaises !

détail_cheminée 

 

 

Citron

 100 iso - 1/200s - 80 mm 2,8

Détail_citrons

Au final, c'est lourd, c'est cher, mais ça fait de sacrées images.... Il est fort possible que son petit frère de 60Mpix vienne remplacer mon blad 500 et le dos Phase one de 22 Mpix. Je crois que certains d'entre vous utilisent du moyen format numérique (Hasselblad), pourrait'il nous faire un boute de retour sur leurs grands capteurs. 

Pour vous faire une idée plus précise :

ICI  les jpg issus de Capture One

ICI les raw (500 Mo)

Edit : Lightroom mobile pour iPad est disponible depuis ce matin... 

16 commentaires
1)
Guillôme
, le 09.04.2014 à 07:56
[modifier]

Forcément, ça fait rêver quand on aime le matériel photo et ça permet de relativiser quand on pense être en haute résolution avec un reflex ^^

Merci Laurent

2)
ToTheEnd
, le 09.04.2014 à 09:48
[modifier]

Pas un mot sur l’autonomie? Et pendant que ça enregistre une photo, est-ce que l’appareil reste dispo ou il faut attendre la fin de l’enregistrement de l’image?

Au train où vont les choses, on devrait atteindre ces résolutions dans les 5 à 10 prochaines années sur un smartphone… bien entendu, les optiques ne vaudront pas cette affaire mais la partie logiciel fera certainement des miracles.

T

3)
ysengrain
, le 09.04.2014 à 11:34
[modifier]

Laurent, j’ai eu la même chance de prêt que toi: c’était un P65 avec un dos 60 MP, le modèle précédent en fait. Je ne l’ai eu en main que quelques heures.

Mêmes impressions de poids – contribuant peut-être aussi à la stabilité. Se balader avec de tels matériels relève de l’abnégation physique; majoritairement ces équipements sont à réserver au studio ou à les trimbaler dans une valise à roulettes.

Qualité d’image superlative. Ordinateur de traitement du même niveau. Ah, oui, le viseur ….

4)
Saluki
, le 09.04.2014 à 12:53
[modifier]

Je garde un souvenir ému de mon Pentax 645.
J’ai fait les plus beaux portraits de Madame Saluki.

Et fou que j’étais, je l’ai même emporté au Sénégal, sur le Siné Saloum, à bord du « Bou El Mogdad », le bateau de croisière fluviale du Commandant Console, pour même aller patauger dans la mangrove avec le 500 mm de mon Pentax 6×7 (bien entendu avec le convertisseur) pour faire des images d’oiseaux.
Je garde, en fait, le souvenir du transport d’un bazooka, mais quelles diapos !

5)
giampaolo
, le 09.04.2014 à 13:42
[modifier]

J’ai acquis il y a plusieurs années un H4D (Hasselblad), je travaille actuellement avec un H5D-60. Je possède aussi un Canon 5D III. L’un n’exclut pas l’autre. S’il s’agit de faire du portrait en studio, de la photo de beauté (publicité), le moyen format numérique est une merveille surtout avec un capteur full frame (vrai 4.5 x 6). La douceur du dégradé net-flou est incomparable avec le petit format. Si le petit format a l’avantage d’avoir des optiques qui ouvrent à 1.4 voire 1.2, le dégradé net-flou est malheureusement d’une brutalité désagréable. C’est là que le MF full-frame est imbattable. L’avantage du MF numérique surtout chez PhaseOne et Hasselblad est incontesté au niveau de la fidélité des rendus de la peau au niveau colorimétrique. Un autre grand avantage du MF réside dans le confort du post-traitement. Le Nikon D800 a beau avoir 35 MPixels, il ne donne pas des rendu aussi fidèle. Le MF a aussi ses limites en terme de mobilité ou de mouvement. S’il s’agit pour moi de photographier dans un studio des enfants, le MF ne suit pas la cadence. Dans ces cas-là, je préfère travailler avec du petit format plus rapide à tout point de vue.
Pour faire par exemple cela: http://www.arteplus.ch/photography/#/erallie/

avec du MF, c’est quasiment cause perdue. Les enfants bougent trop et trop vite. En studio, je travaille 99 fois sur 100 sur trépieds avec le MF.
Pour ce genre d’image:
http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/33-0073_Marissa.jpg

le MF est magnifique. Pour cela aussi: http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/Arteplus_NoemieB_0800.jpg

ou cela:
http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/43-0011_Julie_Handloser-NB-02-M.jpg

Bref, le PF (petit format) a des qualités et le MF en a d’autres.
Cela, est plus facile en PF qu’en moyen-format: http://www.arteplus.ch/photography/#/femmes/Arteplus_Nana_.jpg

Bonne journée à tous.

PS: zut les liens ne fonctionnent pas bien. Désolé

6)
Laurent Vera
, le 09.04.2014 à 13:50
[modifier]

TTE, je l’ai utilisé pendant 2 jours sans me soucier de la batterie ni du boitier ni du dos, a priori l’autonomie est suffisante. Pendant l’enregistrement l’appareil est dispo, le buffer me semble bien dimensionné même pendant une rafale (!) de 6 images (6 secondes !). Pour les Mpix, utilisant régulièrement différentes tailles de capteurs , je m’aperçois que la taille des photosites est primordiales et les images de 22Mpix du 5D sont moins qualitative que les 22Mpix du dos P25, c’est flagrant sur les matières. Et j’en viens à Zallag, chaque année je dois photographier des cannes à mouches pour des impressions en doubles pages, j’ai toujours du mal à retrouver les matières des cannes (carbones mat et brillant, ligatures, liège…). Pour le coup elles sont mieux rendues avec le dos P25 (22Mpix) mais c’est encore insuffisant, d’où le choix prochain d’un dos de 60Mpix., qui lui, me permettra d’avoir le rendu voulu.

7)
ysengrain
, le 09.04.2014 à 14:26
[modifier]

je m’aperçois que la taille des photosites est primordiales et les images de 22Mpix du 5D sont moins qualitative que les 22Mpix du dos P25

Puis je faire remarquer que je défends cette position depuis toujours devant les affirmations -donc erronées – des propriétaires de grandes quantités de pixels.

Au delà, il est indiscutable qu’une grande taille de capteur portant des pixels de taille làmoins réduite, etc …

8)
ToTheEnd
, le 09.04.2014 à 16:12
[modifier]

Une dernière info que tu pourrais donner… c’est la gamme de prix de cette affaire. Cette info permettrait de comprendre dans quel segment de marché on se trouve.

Si les pros utilisent de tels engins, il est évident que c’est parce qu’ils sont meilleurs que des PF, même haut de gamme.

Ceci dit, ce qui m’intéresserait de savoir, c’est la différence de résultat entre 2 appareils de ce type (PF et MF) dans les années 1960, 1980, 2000 et 2014…

J’ai l’impression, mais je peux me tromper, que cette différence s’atténue et je ne parle même pas des capteurs de smartphone qui en l’espace de 6 ans font de meilleures photos que des reflex numériques d’il y a seulement 20 ans.

Même si un smartphone ou compact à 1K balles ne vaudra jamais un truc MF à 30K balles, je pense que les différences vont réellement s’atténuer avec le temps et que seuls des pros verront la différence et encore, dans des cas particuliers.

Mais je me réjouis de pouvoir assister à tout ça!

T

9)
giampaolo
, le 09.04.2014 à 16:32
[modifier]

Un H5D-60 sans objectif coûte environ Fr. 41’000.-. Un PhaseOne comparable est dans des prix proches.

Maintenant ce n’est pas parce que le MF est extraordinaire que le PF n’est pas bon. Pour Fr. 5’000.- à Fr. 10’000.- on a du très haut de gamme en PF.

La différence de prix ne reflète pas la différence de qualité. Il ne faut pas oublier que la production du MF est très limitée, qu’Hasselblad ou PhaseOne sont des petites entreprises (Hasselblad emploie environ 300 collaborateurs!). Face à des géants comme Nikon, Canon ou Sony, les prix de revient sont moins bien amortis. Si un jour Canon ou Nikon ou Sony sortent un MF (full-frame), il coûtera beaucoup, beaucoup moins cher. Mais je doute que ces entreprises aient un intérêt à se lancer dans le MF.

10)
ToTheEnd
, le 09.04.2014 à 17:44
[modifier]

Mais je doute que ces entreprises aient un intérêt à se lancer dans le MF.

Vu comment l’industrie de la photo est en train de se casser la gueule, je confirme:

T

11)
zit
, le 09.04.2014 à 21:24
[modifier]

Ah bin ça c’est du bon gros pixel massif.

Les lointains sont très intéressants (yavais pas trop de pollution), les cailloux ont l’air d’être à la hauteur.

Ça fait des fichiers de quelle taille ?

Par contre, je ne comprends pas trop tous ces commentaires avec MP et PF (Mary Poppins et Patrick Filandreux ?)

Et puis, T, ton graphique, j’espère qu’ils sont aussi adroit avec les chiffres qu’avec les lettres, ces gens :

;o).

z (de toute façon ,la photo, c’est fichu ! je répêêêêêêêêêêêêêêêêêêêête : achetez des ordinateurs de poche avec une fonction téléphone, ils font aussi appareil photo, et au moins aussi bien que ça !)

12)
Laurent Vera
, le 09.04.2014 à 21:25
[modifier]

TTE, Prophot me propose un Phaseone 645, un dos 60Mpix et un Schneider 80MM 2.8 en refurb pour 15900 €HT. Là je réfléchis, à 40 000, ce n’est plus dans les moyens de ma petite société, surtout pour l’usage que j’en fais. Concernant la différence de qualité entre le MT et le 24 x 36 en argentique, c’était le jour et la nuit. C’est vrai qu’aujourd’hui la différence est plus ténue et n’existe que sur certains sujets comme le portrait, la bijouterie, la photo culinaire ou… les cannes à pêche :-).

13)
Laurent Vera
, le 09.04.2014 à 21:28
[modifier]

Zit, va télécharger les fichiers sur mes liens, tu jugeras sur pièce. Peut être bien aussi cet été au festival, mais avec le bestiau…

14)
François Cuneo
, le 10.04.2014 à 09:26
[modifier]

J’ai un de mes bons copains qui représente PhaseOne en Suisse romande.

Il m’en a amené un à la maison il y a quelques années (c’était un 41MP).

C’est vrai que le rendu est extraordinaire, le détail d’une douceur et d’une précision à la fois splendides, mais bon, faut avoir le temps et la force pour photographier comme ça…

15)
Tristan Boy de la Tour
, le 10.04.2014 à 10:19
[modifier]

Possesseur d’un MF numérique quelque peu dépassé (Mamiya ZD), mais relativement compact, je confirme la qualité extraordinaire de modelé de ces formats de capteurs. Mais le capteur CMOS Sony à la base du Nikon D800 et de l’Alpha 7r est, semble t-il, exceptionnel… Sur des appareils qui coûtent 4x moins cher que le « bas de gamme » en MF!

Une telle différence de prix par rapport au FF ne se justifie plus, surtout que le CCD embarqué sur les MF ne supporte pas vraiment les hautes sensibilités.

16)
giampaolo
, le 11.04.2014 à 14:09
[modifier]

@ Tristan: ce n’est pas par hasard si les nouveaux MF sont équipés de capteurs Cmos dont la sensibilité monte beaucoup plus haut. Cela dit, comme je l’ai précisé plus haut, le petit format a fait des bonds spectaculaires. La montée en pixels des PF se heurte toutefois aux limites des optiques. Une Fiat 500 permet d’aller de Lausanne à Paris aussi bien qu’une Audi SQ5. On ne peut pas comparer les prix non plus. :-)