Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les jeux indépendants sur iOS

Dès son introduction, en 2008, l’AppStore a compté un grand nombre de jeux dans son assortiment. Aujourd’hui, 5 ans après, les jeux représentent environs 20% des apps, près de 40% des téléchargements et environs 75% des revenus.

Si le business model appliqué par les premiers jeux était relativement basique (jeu payant à un prix fixe, et une baisse de prix de temps en temps), l’arrivée des achats in-app a radicalement changé la donne.

In-App Purchase

Les achats in-app (en v.o. In-App Purchases ou IAP) permettent aux développeurs d’inclure dans leurs jeux des fonctionnalités qui ne sont débloquées par l’utilisateur qu’avec un achat supplémentaire.

Ne criez pas au scandale: il y a de très nombreux jeux (et apps) qui utilisent intelligemment les IAP, et qui financent ainsi l’évolution du jeu, ou le développement du jeu d’après. Kingdom Rush, par exemple, fourni des mises à jour avec des nouveaux niveaux et des héros gratuits, mais demande un achat pour débloquer des héros plus puissants. Le point intéressant ici est qu’aucun des niveaux du jeu ne nécessite un héros pour réussir. En gros, l’achat d’un héros, mis à part un gameplay un peu différent, est surtout un achat de support, une sorte de don qu’on fait au développeur.

Lorsqu’une mise à jour nécessite un travail important (par exemple, du contenu supplémentaire), je trouve normal que les développeurs demandent une participation pour en profiter. Malheureusement, il y a une telle foule d’utilisateurs qui imaginent qu’une fois l’app achetée, ils ont droit à des mises à jour avec du nouveau contenu gratuit à vie, que cette manière de faire est assez peu répandue. En effet, le poids des notes des utilisateurs dans l’AppStore est tellement grand (l’un des nombreux problèmes actuels du store…) que les rares apps qui ont tenté le coup se sont retrouvées noyées sous les critiques à 1 étoile.

De l’autre côté du spectre, il y a les jeux qui utilisent les IAP dans un but nettement moins noble. Pas juste pour gagner de l’argent mais plutôt, à la manière d’un casino, pour faire dépenser un maximum d’argent aux utilisateurs, sans qu’ils ne s’en rendent vraiment compte. Il y a des dizaines de stratégies pour ça, de l’introduction d’une monnaie virtuelle au blocage complet du jeu pendant une durée parfois assez longue. Ramin Shokrizade, un économiste employé par une boîte de jeux vidéos, les a décortiquées dans un excellent article que je vous conseille chaudement.

Ces deux côtés des IAP ont été très largement exploités, au point que près de 76% du revenu des apps iPhone proviennent d’IAP. Des grosses pointures du jeu vidéo ont cédé au côté sombre des IAP (Electronic Arts, par exemple) et d’autres entreprises sont, elles, devenues énormes grâce aux IAP (King.com, auteurs de Candy Crush Saga, a annoncé un chiffre d’affaires de 1.88 milliards de USD pour 2013).

Les jeux indépendants

Qu’est-ce qu’un jeu indépendant ? C’est un titre développé par une petite équipe (parfois une seule personne) qui ne bénéficie pas du support financier et logistique d’un éditeur. Les éditeurs prennent en général en charge les aspects qui ne sont pas directement liés au développement, comme la communication, la commercialisation ou encore la fabrication du support physique.

Même lorsque le jeu est dématérialisé, commercialiser un jeu sans l’aide d’un éditeur est un vrai challenge. Par contre, le studio bénéficie d’une marge de manœuvre nettement plus grande puisque personne n’impose de limite à la créativité des développeurs et designers.

On trouve donc dans les titres indépendants une expérimentation, tant artistiques qu’au niveau du gameplay, qui existe moins dans les titres commercialisés par les gros éditeurs.

Quelques exemples

Je vous propose quelques exemples de jeux indépendants pour iOS. J’ai passé, ou passe encore, des très bons moments avec ces apps… Allez-y sans crainte!

Limbo

Sorti en 2010, tout d’abord sur le store XBox Live puis sur iOS en 2013. C’est un jeu de plateforme et de puzzle développé par les danois de Playdead, dans lequel il faut aider un petit garçon à retrouver sa sœur. Le héros va traverser des tableaux remplis d’obstacles et de pièges en échouant souvent, sans pour autant créer de frustration chez le joueur. Les graphismes, uniquement en noir, blanc et nuances de gris, créent une ambiance très particulière, un peu angoissante.

Limbo [iTunes] est disponible pour iPhone et iPad au prix de CHF 5.-

Faster Than Light (FTL)

D’abord disponible sur PC en 2012, les développeurs de Subset Games ont porté FTL sur iOS très récemment (il est sorti le 4 avril!). On a ici affaire à un jeu de stratégie en temps réel. Le joueur contrôle un vaisseau spatial qui doit traverser 8 galaxies pour amener une information capitale à son QG.

Au cours de ce voyage, il faudra visiter un maximum de planètes, combattre des ennemis et gérer son vaisseau.

La profondeur de ce jeu est impressionnante. La gestion du vaisseau, par exemple, passe par le recrutement et la formation de l’équipage, le choix des armes et leur évolution grâce à des magasins rencontrés pendant le voyage ou encore la distribution de l’énergie disponible dans les différentes pièces.

FTL est un jeu qui peut se terminer et se rejouer de nombreuses fois, tant les rencontres et les obstacles changent d’une partie à l’autre. Et au fur et à mesure qu’on joue, de nouveaux vaisseaux sont disponibles pour des parties futures. La durée de vie de FTL est vraiment grande.

FTL [iTunes] est disponible sur iPad pour CHF 10.-

Monument Valley

Développé par UsTwo, Monument Valley est un jeu à part. Une sorte d’expérience ludique et visuelle. J’ai lu un article qui le présentait ainsi: Dans Monument Valley, il faut chercher un chemin qu’on ne voit pas, jusqu’à ce qu’on le voie.

Ce n’est pas loin de la vérité. Il s’agit de balader un petit personnage au travers de mondes qui utilisent fortement les techniques d’illusion d’optique, à la manière des peintures d’Escher.

Ce jeu est un petit bijou. Trop court, malheureusement, et un peu trop facile, mais un très, très bon moment.

Monument Valley [iTunes] est disponible sur iPhone et iPad pour CHF 4.-

Threes

Je vous avais parlé de ce jeu à sa sortie, il mérite d’apparaître une nouvelle fois ici. Threes est un jeu développé par Asher Vollmer, dans lequel il faut empiler des pièces en fonction des chiffres qui y figurent. Un et deux forment trois, puis chaque pièce peut être empilée avec une pièce de la même valeur pour former une pièce de valeur double.

THREES_trailer

Si vous avez joué à 2048, laissez tomber la copie et testez l’original.

Threes [iTunes] est disponible sur iPhone et iPad pour CHF 2.-

Conclusion

iOS peut changer vraiment la donne dans le monde des jeux vidéo. Pour cela, il faut qu’Apple se penche réellement sur la question et mette en avant les jeux de qualité, pas juste ceux des gros distributeurs. C’est déjà en partie le cas grâce à des mises en avant de titres choisis par les “gardiens” du store ou à une section “indés”. Il reste toutefois pas mal de travail. Le plagiat fait rage et la recherche est très mauvaise. Tout comme les moyens de découvrir des nouveaux titres (je pense aux classements et catégories…)

Malgré tout, on trouve des vraies perles sous iOS. Cet article ne contient que quelques titres, mais je poste régulièrement des liens vers des nouveaux jeux sur Twitter. J’espère que vous vous amuserez autant que moi avec ces jeux!

Une très bonne journée à tous!

… et si vous souhaitez partager des idées d’articles, des liens, des apps, etc… vous pouvez me retrouver sur Twitter.

8 commentaires
1)
ToTheEnd
, le 23.04.2014 à 00:56
[modifier]

Tout en étant d’accord avec l’ensemble de ce billet, j’aimerais apporter une information complémentaire à ce point:

Lorsqu’une mise à jour nécessite un travail important (par exemple, du contenu supplémentaire), je trouve normal que les développeurs demandent une participation pour en profiter. Malheureusement, il y a une telle foule d’utilisateurs qui imaginent qu’une fois l’app achetée, ils ont droit à des mises à jour avec du nouveau contenu gratuit à vie, que cette manière de faire est assez peu répandue.

C’est bien le serpent qui se mord la queue et Apple est un peu responsable de ce fiasco en n’autorisant pas un développeur/boite à facturer quelque chose pour une version majeur. Combien de softs ont du changer de nom pour que l’auteur puisse se payer? Des milliers! Comme le chemin pour l’enfer est pavé de bonne intention, Apple a introduit l’IAP en juin 2009 pour que les développeurs puissent vendre des fonctions et contenus additionnels dans une app mais le problème, c’est qu’il n’est pas possible de concrétiser un achat pour par exemple une évolution de l’interface.

Résultat des courses, une espèce de course à 2 vitesses avec comme tu le cites des entreprises qui misent avant tout sur la fidélisation voire l’addiction des clients pour générer des revenus…

Je ne sais pas trop ce qui est prévu pour juin, mais Apple devrait définitivement proposer une troisième voie avant que quelqu’un d’autre le fasse.

Enfin, les dernières statistiques donnent encore Apple et son Store comme plateforme privilégiée vis-à-vis des autres lorsqu’un développeur/boîte veut sortir une nouvelle app. Du coup, pour le moment, la meute continue de suivre…

T

2)
iYannick
, le 23.04.2014 à 01:14
[modifier]

Limbo est effectivement une merveille, je m’en vais de ce pas tester FTL, ça m’a l’air pas trop mal.

Pour Monument Valley le développeur a annoncé que des nouveaux niveaux lors d’une prochaine mise à jour.

Par contre, j’ai joué à Threes sur tes conseils, j’ai bien aimé mais j’ai découvert 2048 après coup, et je le préfère à l’original.

4)
Sébastien Pennec
, le 23.04.2014 à 20:19
[modifier]

Comme souvent: 100% d’accord avec TTE. On pourrait faire la liste des problèmes de l’AppStore (un sujet d’article, ça…) et cette liste serait assez longue. J’ai peur qu’Apple ne s’occupe pas assez de ce store et que ça devienne une grosse erreur stratégique, à long terme. Il y a bien des efforts visibles, mais de loin pas assez.

jibu: oui, Out There est excellent aussi! Et World Of Goo, et Hundreds, et Drei, et tellement d’autres :) On est dans une très bonne période, de ce côté là :)

5)
Diego
, le 23.04.2014 à 21:15
[modifier]

@tte j’admets mon ignorance : il existe d’autres plates-formes que l’app store ?

6)
Sébastien Pennec
, le 23.04.2014 à 21:18
[modifier]

Diego: je pense que TTE parle du fait que les apps sont développées d’abord pour iOS et après pour Android (et jamais pour Windows Phone… ok, ok j’exagère :) ).

C’est dû à différentes choses, principalement le fait que les utilisateurs iOS dépensent plus facilement de l’argent pour une app, et parce que ça coûte moins cher de faire une app iOS qu’Android.

7)
ToTheEnd
, le 23.04.2014 à 22:59
[modifier]

d: ça dépend de ton objectif, tu veux gagner de l’argent ou être le Teresa du software? Pour le premier, y en a qu’un… pour le second, y en a des dizaines.

T

8)
François Cuneo
, le 24.04.2014 à 00:07
[modifier]

Ah purée! J’ai regardé la bande annonce de Limbo, je stresse avant de jouer!

Mais je vais télécharger…

Si j’ai peur la nuit, je saurai à qui je le dois… Merci Seb!