Profitez des offres Memoirevive.ch!
MaxMenus, c’est comme si on avait réuni ActionMenus et Pop-up Folder pour MacOS X

Avant que vous lisiez plus loin ce test, je me dois de vous signaler que l'éditeur de ce programme, Proteron, a des pratiques pour le moins étranges pour débusquer les pirates. Même si nous n'encourageons en aucun cas la piraterie, il est je pense important que vous soyez au courant de la polémique que nous avons lancée ici.

Pour le reste, je tiens à préciser que cela n'enlève rien aux qualités du produit que je me propose de vous faire découvrir maintenant.

Il est de ces logiciels sous MacOS X qui sont tout bonnement incontournables. C'est le cas de Proteron MaxMenus qui vient palier entre autres belles choses, un gros manque de MacOS X.

Mais commençons par le commencement…

Sous Mac OS 8, il y avait NowMenus, puis sous MacOS 9, ActionMenus, qui permettaient d'améliorer l'ordinaire en ajoutant des menus supplémentaires à l'écran dans lesquels on pouvait ranger toutes sortes de petites choses qu'on voulait avoir rapidement sous la main.

C'est exactement ce que fait MaxMenus, mais alors de manière magistrale sous MacOS X.

Dis-moi combien de menus tu veux?

MaxMenus vous permet, par défaut, de rajouter 4 menus à chaque coin de l'écran ainsi qu'un cinquième qui peut apparaître dans la zone vide de la barre surplombant votre écran, ce qui nous en donne 20 au total.

Les 4 coins colorés de l'écran où peuvent apparaître les menus MaxMenus.

Pourquoi 20 me direz-vous? Tout simplement parce que l'on peut dérouler un menu tout à fait normalement, mais si l'on touche une zone sensible avec la touche commande, option, ou contrôle enfoncée, on peut afficher autant de menus différents.

Et que peut-on mettre, dans ces menus?

A l'aide d'un module des Preferences Système, il est tout simple de configurer chaque menu comme bon nous semble. Il est ainsi possible, par simple glisser-déposer, de placer, dans l'ordre désiré:

  • la liste des applications en cours
  • les volumes montés
  • les modules des Préférences Système
  • les applications récentes
  • la liste des documents récents
  • le contenu du dossier Applications
  • le contenu du dossier des documents
  • n'importe quel dossier important
  • les éléments du bureau (pratique lorsqu'il est recouvert de toutes sortes d'icônes, comme c'est le cas chez moi)
  • des séparateurs pour faire joli
  • et j'en passe…

On peut faire glisser les modules depuis la colonne de droite mais également directement
depuis le finder dans la colonne de gauche qui représente le contenu du menu en cours de création

Dès qu'un volume ou un dossier figure dans un menu, son arborescence s'affiche également, ce qui permet de naviguer sans problème dans vos disques.

Ce dernier point, piDock, testé ici le fait aussi, mais MaxMenus va beaucoup plus loin

Non, vous ne regretterez plus MacOS 9

Une grosse lacune de MacOS X, avant l'arrivée de Jaguar, c'était de ne pas permettre de glisser un fichier au fond d'une hiérarchie compliquée sans ouvrir moult fenêtres. MacOS 9 s'en sortait brillamment puisqu'il suffisait de laisser un instant un fichier "voler" sur un dossier pour que ce dernier s'ouvre, puis de faire de même dans un sous-dossier, et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'on arrive à nos fins. Une fois l'opération terminée, toutes les fenêtres se refermaient, et tout était à nouveau luxe, calme et volupté sur nos Finders bien ordonnés (je parle en fait du vôtre). Il s'agit en fait de ce que l'on appelle communément l'ouverture automatique des dossiers, que Jaguar a heureusement permis de retrouver.

MaxMenus, nous a permis (sous 10.1) de retrouver ce confort, mais en pratiquant de manière un peu différente:

  • vous prenez le fichier à placer dans un dossier
  • vous le glissez sur une ligne affichant un volume d'un menu MaxMenus, et hop, vous suivez l'arborescence.
  • une fois au bon endroit, vous relâchez la souris, et le fichier se déplace dans le dossier désiré, un peu comme le faisait Pop-up Folder il y a quelques années.

Mieux même, depuis la version 1.1, il est possible de détacher un fichier quelconque de l'arborescence à l'aide de la touche G du clavier (que personnellement je dois appuyer deux fois) et de le déplacer à un endroit totalement différent dans le disque, par exemple en utilisant à nouveau un menu offert par notre utilitaire, tout cela sans jamais ouvrir une seule fenêtre. De plus, toutes ces fonctions sont disponibles même si l'on appelle le menu à l'aide d'une combinaison de touches.

Géant, même si tout cela est un peu moins utile depuis le retour de l'ouverture automatique des dossiers sous MacOS 10.2.

Personnalisez vos menus

Chaque menu, comme nous venons de le voir, peut être ordonné selon nos désirs, mais il est possible également de leur assigner un raccourci clavier. En ce cas, le menu apparaît sous votre souris. Pratique.

Il n'est même pas nécessaire de passer par cette fenêtre.
On active une commande du menu, et on presse une touche. Le tour est joué!

Les raccourcis clavier peuvent également être assignés à n'importe quel élément des menus. Ainsi, MaxMenus peut être utilisé comme lanceur, et permet d'ouvrir un programme ou un dossier quelconque.

Il est également possible de choisir la taille des menus parmi 4 grandeurs prédéfinies.

Vous en voulez plus, c'est tout simple…

Avouez: déjà là, vous êtes comblé! Mais si je vous en rajoute encore une petite couche, vous allez craquer. Je vais donc m'y employer de suite.

MaxMenus permet en effet d'améliorer les options du dock lorsqu'on clique sur l'icône du finder qui s'y repose tranquillement. Nous obtenons ainsi la possibilité de démarrer Classic et d'atteindre les Préférences Système immédiatement, à la manière de Prefling et Dockprefs testés ici.

Si vous disposez d'un deuxième moniteur, MaxMenus profitera des 4 coins supplémentaires. Un troisième moniteur ne sera par contre pas géré (qui a dit c'est sandaleux?).

L'icône du Finder lorsque Classic est lancé

Enfin, cerise sur le gâteau, la combinaison des touches Commande-Option-Tabulateur affiche un menu sous la souris listant les applications actives. Il sera possible de mettre au premier plan l'une d'elles soit par simple clic, soit à l'aide des flèches haut/bas du clavier. À l'aide des touches S, H, Q F (deux fois) et F-R, on pourra masquer ou afficher, quitter, forcer à quitter, forcer à quitter et relancer l'application sélectionnée. Rien que ça!

Allez, juste une petite critique, j'aurais bien aimé, le menu affiché, pouvoir passer d'une application à l'autre simplement en appuyant sur la touche Tab, comme on peut le faire directement dans le dock.

Des améliorations?

Difficile de rendre MaxMenus meilleur. Pourtant, NowMenus et ActionMenus permettaient d'assigner des raccourcis claviers à n'importe quel menu de n'importe quelle application. C'était bien pratique.

Ainsi, je rêve d'avoir un raccourci qui permette d'activer la commande Classer par nom du menu Présentation dans le Finder.

Peut-être pour une future version?

En conclusion

Je pense n'avoir pas besoin de faire une synthèse de mes propos. Je suis enthousiaste, comme je le suis souvent avec des utilitaires indispensables. Proteron MaxMenus et Defaultfolder (testé ici) viennent combler les lacunes criardes du nouveau système. On ne peut que les remercier, les télécharger, et les acheter.

5 commentaires
1)
Pierre
, le 14.03.2002 à 00:00
[modifier]

Je suis complètement d’accord, l’essayer c’est l’adopter!D’ailleurs j’aime tellement ce petit utilitaire indispensable que j’ai fait une version française. Elle est à l’étude chez Protéron, mais je peux sans problème vous passer le dossier Frenchproj qui contient la localisation.Pierre

2)
devinci
, le 14.03.2002 à 00:00
[modifier]

Entièrement d’accord avec Pierre.Le soft est très stable, réactif et très configurable. Il ne lui manque que la gestion du bouton droit des souris (quand les drivers seront écrits, merci Logitech, par exemple…). Ce sera alors le grand retour de "FinderPop". ;+)

4)
Ludo
, le 15.03.2002 à 00:00
[modifier]

C’est vraiment pratique ce soft. Il faudra penser à trouver un système pour retirer le dock maintenant parceque ça pourrait le remplacer avantageusement (surtout pour les possesseurs de portables)

5)
Surfer
, le 14.04.2002 à 00:00
[modifier]

Retirer le doc, peut-être pas…
Mais activer le masquage, c’est déjà pratique