Profitez des offres Memoirevive.ch!
Je suis las, mais las, c’est fou ce que je suis las…

Il y a des jours où j'en ai un peu assez d'être sur Macintosh.

Des jours où je suis fatigué.

Fatigué de devoir toujours me battre pour faire accepter cette machine dans un monde qui lui est en grande majorité pour le moins hostile.

Je travaille en partie dans une direction d'école, dans la banlieue lausannoise. Cette direction est située dans un bâtiment communal tout beau tout neuf, avec quantité d'ordinateurs tournant sous Windows NT reliés eux-mêmes au réseau communal, NT également.

Nous disposons d'une ligne louée incroyablement rapide, un réseau Ethernet avec une belle salle presque réservée à des switchs aux connexions impressionnantes et aux serveur de la commune, tout pourrait fort bien aller si… il n'y avait pas un proxy Microsoft qui nous pourrissait la vie depuis bientôt un an.

Les utilisateurs Windows ouvrent une session lorsqu'ils commencent à travailler, eux. Ils entrent alors un mot de passe et un identifiant. Après, ils ont la paix, eux.

Nous, sur Mac, nous sommes bien incapables de l'ouvrir, cette session. Que ce soit sous MacOS X ou MacOS 9 d'ailleurs.

Alors le proxy, pendant tous ces mois, nous a demandé notre mot de passe des dizaines de fois par jour. Les erreurs 407 (authenfication échouée par le proxy) foisonnaient. Je ne pouvais me connecter qu'avec Microsoft Explorer, et encore, sous MacOS X, il quittait toutes les 5 minutes.

Responsable de la partie Mac du réseau, j'ai bien essayé de demander qu'un spécialiste Mac/PC, ce que ni moi, ni le responsable du réseau NT ne sommes, vienne nous régler le problème une fois pour toutes.

Mais on souriait. Toi et tes Macs, vous feriez bien mieux de passer sur PC, vous nous ficheriez la paix. Qu'est-ce que je ne l'ai pas entendue celle-là…

Puis quelqu'un est venu, du monde PC bien sûr. Il a cherché pendant de nombreuses heures, et a fini par nous affranchir de l'obligation de montrer patte blanche lorsqu'on va sur Internet. Ouf, ça va déjà mieux. Je peux utiliser tous les navigateurs. Dingue, je peux même faire du ftp.

Et puis, voici que la DGEO (Direction Générale de l'Enseignement Obligatoire, ça fait bien vous ne trouvez pas?) nous demande d'avoir une adresse Internet pour l'établissement scolaire. Cette adresse est imposée par la DGEO, ceci afin que les têtes pensantes du canton de Vaud puissent gérer les envois massifs de courrier d'une façon homogène, ce que je peux comprendre.

Problème, nous avons une messagerie interne gérée par Outlook Exchange (pas Express). La version client Mac, toujours pas carbonisée, (le sera-t-elle un jour?) ne dispose pas des services POP. En tous les cas, je ne suis pas parvenu à les trouver. Du coup, nous devons passer par Entourage.

Notre bien-aimé Directeur doit donc lancer, en plus d'Outlook, Microsoft Entourage pour récupérer le courrier envoyé à l'adresse donnée par le canton.

Je pensait que malgré cet inconvénient, tout irait bien comme ça, mais hier après-midi, en arrivant au bureau, ne voilà-t-il pas que ce même Directeur, qui venait de discuter avec le responsable de réseau NT, me dit tout de go "on va balancer tous ces Macs, prendre du PC, et ainsi, on n'aura au moins plus de problèmes".

Et voilà, rebelote.

Je crois, à force de persuasion, avoir retardé l'échéance, mais cela devient de plus en plus dur de résister.

Il faudra sans doute bien plus que MacOS X pour faire changer la vision des utilisateurs d'entreprises et de leurs responsables.

Il y a des jours où je me demande si nos beaux Macintosh ont encore véritablement une chance de s'en sortir.

Le pire, c'est que le jour où l'école vaudoise abandonnera le Mac (ce qu'elle semble être en passe de commencer, donnant à certains établissements l'autorisation de s'équiper en PC), je ne vois pas bien comment je vais éviter de passer de l'autre côté.

Il faut que je profite encore des quelques belles années qui me restent…

8 commentaires
1)
Michel Schweizer
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

J’aimerais bien savoir comment on peut gérer un parc de 100 PC avec quelques heures de rtp (rétribution pour tâche complémentaire) par semaine. Lorsque je rencontre des amis ou des parents d’élèves qui travaillent avec des PC, tous me disent qu’ils ont 2 ou 3 personnes à plein temps pour le même nombre de machines. Je persiste à dire que le choix du Mac est un bon choix et qu’il a fait économiser des millions à l’état de Vaud. Pannes de Mac? Sur cent ordinateurs (utilisés par de nombreuses personnes, ce ne sont pas des postes personnels comme dans les entreprises), peut-être 2 ou 3 par année. Temps pour réinstaller complétement un Mac? 14 minutes. Temps pour refaire complètement les postes de la salle d’info? Pas beaucoup plus qu’une machine. Et on pourrait continuer des heures.Evidemment, si on engage 2 techniciens à plein temps et qu’on me laisse m’occuper d’enseignement, je suis d’accord.

2)
Christian
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

Voilà typiquement un cas "d’école" pour le département éducation d’Apple Suisse, il me semble. Eviter que le Mac ne soit viré des écoles vaudoises à cause d’une incompatibilité avec un proxy Microsoft… Il doit bien y avoir des spécialistes chez Apple capables de trouver une solution, à moins que je ne sois naïf…

3)
Blues
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

Hello … je travaille aussi dans une école ou il y a des mac (de moins en moins) et des pc (de plus en plus)… Basiquement j’adore le mac (j’dirais meme plus)… mais des fois – y en a marre: des prix, des correctifs (pas mieux que MS), du SAV (merdique), des mensonges (OSX tournera super meme sur les anciens G3.. et d’autres), d’un OSX qui n’est pas encore pret … Les erreurs marketing (datant déjà de 84) d’Apple se retournent contre elle… Si le côté propriétaire est plus ou moins en train de diparaitre, dés qu’on met du pc dedans, il faut toujours qu’il y ait un truc qui ne va pas (pasque Eprom non Apple… etc..)…Si meme les utilisateurs Mac on marre de la co-habitation; a part le côté "fun et design" de Apple, que restera t’il de l’univers Mac dans 3 ou 4 ans ?

4)
Dylan Daniélou
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

Il me semble que dans le cas présent tout a été fait du côté PC pour empêcher les choses de tourner rond…Imaginons, et mettons un instant l’aspect financier de côté, que l’on prête à chaque élève du canton un iBook équipé d’une carte airport, que des bornes airport soient disposées un peu partout dans les collèges, et qu’il y ait un serveur central (Un G4 server par exemple) ou chaque élève ait son dossier personnel, protégé par mot de passe. Seules les applications sont sur le disque dur des iBooks, ainsi on peut utiliser n’importe quel ordinateur pour accéder à ses documents. En utilisant le NetBoot intégré à OS Server (démarrage sur un dossier système situé sur le réseau) on arriverait à une uniformité encore plus grande entre les postes. Bien sur, le serveur G4 serait rélié par une connexion haut-débit à internet, de fait chacun serait à même de se connecter.Bien sur, le problème principal dans cette configuration (à laquelle on arrivera *fatalement* un jour ou l’autre, alors pourquoi pas maintenant?;) ), c’est le coût, en baisse permanente (on peut critiquer Apple, mais il n’empeche que les iBooks ne sont *vraiment* pas chers par rapport à leurs performances, surtout aux prix éducation).Il faut se faire à l’idée que l’on ne parviendra JAMAIS à faire cohabiter parfaitement des Macs et des PCs, particulièrement si les responsables des PCs ont des préjugés sur les Macs, ce qui est tout de meme fort courant du côté obscur, et refusent de simplifier la tâche à nos machines…Il semble clair que celui qui imagine qu’il y aura moins d’ordinateurs dans 10 ans se trompe, et je suis absolument sûr que l’on assistera à des solutions de ce genre, ce n’est qu’une question de temps…Quant à l’Eternel Débat Wintel/MacOS, on ne peut qu’espérer voir des machines totalement compatibles. Après tout, pour le grand public ça dure depuis quand? 95 non? 7 ans seulement depuis l’avénement d’un véritable Personnal Computer autre que Mac. Le plus tôt cette incompatibilité sera enterrée sera le mieux, pour les gens, pour les réseaux dans les écoles, pour tout…

5)
PH Neutre
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

Virtual PC ne résoudrerait-il pas, en partie, votre problème ?

6)
cuk
, le 13.03.2002 à 00:00
[modifier]

Virtual PC, je l’utilise pour travailler sur des programmes qui ne tournent que sous Windows. Mais franchement, à la vitesse où il va sous MacOS X (je vais en parler d’ici peu), il vaut mieux oublier.

7)
Florent
, le 14.03.2002 à 00:00
[modifier]

Des ibook ki bootent en airport ? Et pourquoi pas booter via le net en 56k ?… mouarf…

8)
filgoude
, le 20.03.2002 à 00:00
[modifier]

Bonjour,J’utilise intensivement windows 98 et MacOs9. Au boulot, évidemment c’est windows. J’avais un portable Compaq. Lourd, lent, pas beau etc…. Chez moi un portable Mac léger performant et beau. En quittant le bureau je me transférais des fichiers par email pour les retrouver chez moi. Un jour, ras le bol. J’ai acheté virtual PC. Installation parfaite. Quand il fallu configurer les parametres de connexion, quelques difficultés sont apparues. Les informaticiens de ma tôle m’ont dit… "Ca ne marche pas à cause de l’émulation…" Fastoche. J’ai pesrévéré et je trouvé tout ce qu’il fallait pour me connecter aussi bien qu’avec mon bon vieux Compaq.Un jour j’en ai eu marre. J’ai essayé de cennecter le mac en direct sur le réseau. Comme il s’agissait d’un mac, dans ma boîte ils ont dit c’est impossible…. évidemment. Quelques heures de recherche plus tard me voici connecté. Tout marche bien beaucoup plus vite que sur le compaq et …. beaucoup plus agréablement.Eh oui. Il faut lutter. Mais quand ça joue, quel bonheur. Au passage si qqu’un cherche des tuyeaux ou peut m’en donner… ce serait avec plaisir.Restez forts. Le Mac c’est la chance d’éviter le tout windaube, d’éviter l’appauvrissement intellectuel, la domination du monopole et non de la qualité, l’excitation de la diversité etc…Longue vie à MacOs, Linux, BeOs et les autres.A propos, ça fait 15 ans que j’entends dire qu’Apple n’en a plus que pour 2 ou 3 ans.