Profitez des offres Memoirevive.ch!
Vive la presse écrite Mac

Je me rappelle du temps où je lisais et surtout où j’attendais les journaux Mac, chaque mois, avec beaucoup d'impatience.

D'abord parce que j'adorais les lire, mais aussi parce qu'ils nous offraient sur un supplément CD un grand nombre de mises à jour.

C'était une époque sans Internet, ou à ses tout débuts, lorsque télécharger 500 Kb (ce n'est pas une faute de frappe) prenait de longues minutes.

Désormais, nous pouvons tout télécharger, parfois sans nous en rendre compte puisque le Mac peut même faire ça tout seul pendant que vous dormez.

Et puis…

C'est étonnant.

Je ne sais pas si vous ressentez la même chose…

Je lis quotidiennement Mac Generation.

Je sais à peu près tout sur le Mac via ce canal.

De temps en temps, je guigne sur MacBidouilles, mais c'est plutôt rare.

Il me semble que lorsque l'on part sur un site du genre MacG (il y en a d'autres), il ne sert à rien d'aller en lire d'autres, puisque ce sont souvent les mêmes nouvelles qui sont reportées.

Mais si l'on s'en tient à un site, ça va, on n'a pas l'impression de relire 3 fois la même chose, et l'on est bien informé.

Bien évidemment, je lis d'autres sites, consacrés à la photo, au Mac ou à l'iPad, mais ce sont  des sites basés sur des articles plus fouillés.

Pourtant, avec cette profusion de documents, j'arrive pourtant à rester très attaché à la presse "papier", ou sa représentation plus ou moins exacte sur tablette.

J'aimerais dire ici mon attachement à plusieurs périodique.

Tout d'abord, et pour moi à tout seigneur tout honneur, celui qui pour moi reste une source incroyable de magnifique, je veux parler de "Vous et Votre Mac".

couv

Le numéro actuel

 

Dirigé par les incroyables et non moins excellents Bernard Le Du et Alain Lalisse, ce journal est un "généraliste" qui vous en donne à chaque fois pour votre argent (même si le journal est un peu plus cher en Suisse, ce qui s'explique par la marge confortable que se prend le distributeur dans notre pays).

Je ne compte pas les logiciels superbes que j'ai découverts dans ce journal, et dont je vous ai parlé par la suite, après les avoir utilisés pour bien les intégrer. Bernard, c'est amusant d'ailleurs, aime pratiquement les mêmes programmes que moi, ce qui m'assure de découvrir chaque mois nombre de pépites dont je me délecte ensuite.

Ces pépites sont juste décrites rapidement, ou testées de manière plus approfondie, toujours en gardant l'objectif d'être compréhensibles par toutes et tous.

Et puis, VVM, c'est également des dossiers bien lourds, qui vont au fond des choses. C'est des dizaines de captures d'écran, légendées et annotées, avec des références dans le corps du texte.

Le numéro de janvier par exemple reprend Pages, Numbers et Keynote, et nous fait faire le tour des nouveautés et de la puissance de cette suite.

Amusant d'ailleurs: j'avais commencé l'article sur le "scandale" de la non-compatibilité de Pages et de Keynote avec certaines fonctions des versions précédentes, quand j'ai lu l'article de Bernard, qui venait juste de sortir, et qui, lui, cherchait à nous montrer les bienfaits de cette suite.

Pour une fois (oh, il y a également les produits Chronos, que Bernard aime beaucoup, et que moi je déteste), nous n'étions pas d'accord.

Enfin, je dis ça, je dis ça, je devrais dire: "pour une fois, je n'étais pas d'accord avec lui", parce que lui n'est peut-être pas souvent d'accord avec moi, je ne veux donc pas m'avancer et parler à sa place.

Et puis, Vous et Votre Mac, c'est également des prises en mains très pratiques  ou vous êtes pris en main dans des domaines que vous n'osiez peut-être pas aborder tout seuls. Je pense par exemple aux masques de fusion du dernier numéro. En deux pages, vous en faites le tour, et, si vous le désirez, à vous ensuite d'aller plus loin, à l'aide par exemple du manuel disponible.

L'iPhone et l'iPad sont également de la partie, et la photo est touchée via des tests logiciels, mais il faut admettre que Mac OSX est tout de même la vedette du journal.

Bref, que du bonheur, si ce n'est que je désirerais vraiment l'avoir sur iPad.

5.50 € le numéro en France, 6.50 en Belgique et 9.50 CHF (7.90 €). Ouais… On préfère ne rien rajouter en ce qui concerne le prix suisse (voir explication plus haut).

Visiblement, une version électronique spécifique n'est pas à l'ordre du jour, mais qui sait, via Zinio, ce devrait être possible non?

D'ailleurs… la preuve avec Compétence Mac

Compétence Mac est un journal qui lui ne paraît que tous les deux ou trois mois.

Le dernier est une petite merveille: Compétence Mac 33 • Le guide complet : Chouchoutez votre Mac.

6179084-9232934

Le dernier numéro de Vous et Votre Mac

 

Regardez le sommaire, ce n'est pas beau, ça?

Vous allez me dire… allez allez, tu parles de ce journal alors que certes, il est sorti en France, mais pas encore en Suisse où, si j'ai bien compris, il ne sera disponible qu'à partir du 10 janvier.

Alooors…

Je vous dirais…

Que de 1, j'étais en France ces derniers jours et que de 2: il y a Zinio, ce kiosquier sur Internet qui vous permet de lire très agréablement votre journal.

IMG_0014

la version Zinio, exactement comme sur papier, mais en plus pratique puisqu'on l'a toujours avec soi.

 

Je suis personnellement abonné (bon, depuis 4 jours c'est vrai), à Compétence Mac, mais depuis bien plus longtemps à Réponses Photo, via ce canal qu'est Zinio.

Donc j'ai lu Compétence Mac.

Certes pas tout, parce que les trucs pour chouchouter  votre Mac  et les astuces (ces dernières au nombre de 130) sont répartis sur 148 pages. Il y en a pour tous les goûts! Vous trouverez même des pas à pas pour changer un disque dur de portable, changer une touche du clavier, mais la plus grande partie de ce journal est consacrée à l'amélioration des performances de votre système et des logiciels Apple, mais touche également les utilitaires les plus en vue actuellement, tels Dropbox pour ne prendre que cet exemple.

La grande… compétence d'Audrey Couleau, rédactrice en chef et de son équipe, c'est d'être compréhensible à tous.

Un journal et en tout cas un numéro à ne manquer sous aucun prétexte.

Et si vous le manquez, ma foi tant pis pour vous. Vous ne viendrez pas vous plaindre après…

9.90 € en France et en Belgique et… 14 CHF en Suisse (soit 11.60 €)

Un autre journal bien connu, qui existe aussi bien sous format papier que sous PDF lisible dans sa propre lectrice, c'est à vos Mac.

 

La version électronique d'A vos Mac

La version électronique d'à vos Mac

Je l'aime bien, celui-là, ne serait-ce que parce qu'il nous donne une tonne d'astuces et de trucs à côté desquels on passe souvent sans s'en rendre compte.

Et puis vous voyez, les gars d'à vos Mac, ils sont bien d'accord avec votre serviteur, quand il s'agit de dégommer la suite iWork! Ils vont même bien plus loin en trouvant encore bien d'autres manques incroyables par rapport à la version précédente.

Heureusement que je n'avais pas lu avant d'écrire mon article, j'aurais été encore plus énervé.

Cela dit, à vos Mac, ce n'est que rarement des articles de fond. C'est un peu le NET mis en page dans un journal. Il est très complémentaire des deux autres.

En ce qui concerne son prix, le fait d'acheter la version électronique nous permet de profiter du prix "Version papier France", soit 4 €. Alors qu'en Suisse, si j'achetais la version  papier, cela me coûterait 7.50 € soit 6.22 €. Là aussi, je ne dis rien, sinon je vais piquer une crise!

Reste iCreate, dont je ne parlerai pas trop, parce que je ne le lis pas.

iCreate, le dernier numéro

iCreate, le dernier numéro

 

Oh, pas qu'il n'est pas bon, non, c'est même le plus beau et graphiquement, le plus "classe" (je le trouve très beau lorsque je le feuillette dans les rares kiosques en Suisse qui le distribuent).

Mais il me semble très dirigé "monde du graphisme", qui n'est pas vraiment le mien.

Cela dit, je viens de lire leur dernier sommaire: pas mal du tout! Il faudra que je le lise rapidement.

Ce n'est pas que je ne voulais pas le faire pour pouvoir en parler dans cet article, mais sur le NET, pas de possibilité de l'acheter.

Regrettable tout de même.

En conclusion

J'imagine que les temps sont durs pour la presse écrite spécialisée informatique.

N'empêche qu'elle tient toujours, et les journaux dont j'ai parlé ci-dessus (je pense qu'il n'y en a pas d'autre à propos du Mac en français) sont encore bien là, chacun dans leurs spécificités et leur domaine.

C'est tant mieux.

Et j'espère vraiment ne pas apprendre de mauvaise nouvelle à propos de l'un d'eux ces prochaines années.

Courage à tous et à toutes, et surtout, tenez le coup hein, on vous aime bien!

17 commentaires
1)
Lebarron
, le 09.01.2014 à 00:29
[modifier]

Je suis abonné à VVM depuis le début de ce magazine qui remplace Univers Macworld sous la direction de Bernard Ledu, chapeau messieurs pour la transition avec l’univers IOS et ses apps bien misent en lumière dans ce maquis abondant, sans pour cela avoir oublié ces tutos toujours intéressant , et parler d’Aperture montre une loyauté sans faille à la pomme.

2)
ToTheEnd
, le 09.01.2014 à 00:38
[modifier]

500 Kb (ce n’est pas une faute de frappe)

Si si, y a une faute de frappe, c’est 500KB;-)

T

4)
jpg
, le 09.01.2014 à 06:32
[modifier]

Je confirme que Compétence Mac est de belle qualité. Il est très bien écrit, très clair et s’adresse à une classe de lecteurs assez large. Ce dernier numéro « Chouchoutez votre Mac » est hautement recommandable.

5)
jesopog
, le 09.01.2014 à 08:18
[modifier]

Simple suggestion…
Corriger « la marge confortable que ce prend le distributeur »
=> …… que se prend ……

7)
Jambo
, le 09.01.2014 à 09:43
[modifier]

Moi aussi je suis et depuis très longtemps vert quand je vois les prix F-CH concernant la presse écrite et les livres. Ce n’est pas les cloches des vaches que j’entends là?

8)
ysengrain
, le 09.01.2014 à 09:49
[modifier]

J’approuve complètement le contenu de ce billet. Le « chouchoutez votre Mac » est excellent. Il a rejoint l’étagère de mes bibles.

Côté publication en anglais sur le Mac, MacUser et Macworld ne valent plus grand chose – à mes neurones.

Avos Mac: le côté un peu boyscout, ça va bien pour se lancer, mais depuis le temps …

9)
cerock
, le 09.01.2014 à 10:13
[modifier]

J’aime bien aussi vous et votre mac de tant en tant quand je passe dans un kiosk en France. Car en suisse, a part les magasines suisse, je boycott c’est trop se ficher de la poire des clients.
Moi ce qui me rend « vert » c’est que tout ses magasines qui sont spécialisés dans le monde du Mac, et il n’y en a AUCUN de disponible dans le kiosque d’Apple et même plus simplement en abonnement pdf. Et ça je trouve vraiment nul.

10)
ToTheEnd
, le 09.01.2014 à 10:43
[modifier]

Ceci dit, c’est vrai que la dernière fois que j’ai du acheter un magazine informatique (papier ou outre), ça remonte à au moins 10 ans… c’est marrant quand on y pense.

T

11)
JanPol
, le 09.01.2014 à 12:18
[modifier]

Je reste attaché au support papier, j’aime feuilleter, conserver quelque temps, ce n’est pas le même mode de lecture. Pour la presse Mac, il y a bien sûr beaucoup de redites et de redondances, mais j’achète régulièrement VVM depuis ses débuts, à la suite d’Univers Mac, j’en aime le ton, la présentation, le contenu. J’ai découvert récemment Compétence Mac, bien réalisé, avec une bonne pédagogie (enfin, qui me convient à moi !!!). J’aime moins iCreate et A Vos Macs que je feuillette parfois en rayon.
Il faut défendre nos libraires et vendeurs de presse locaux, le tout électronique nous conduirait insidieusement à un conformisme intellectuel et à un manque de recul par rapport à l’information. Il y a pour moi complémentarité entre l’information électronique, qui a ses propres atouts, et le papier.

12)
Migui
, le 09.01.2014 à 12:41
[modifier]

Je re-re-confirme aussi le bien que je pense de VVM. J’ai souvent constaté que j’appréciais particulièrement le style et les qualités pédagogiques d’Alain Lalisse.

13)
guru
, le 09.01.2014 à 18:34
[modifier]

Les choses ont bien changé depuis mon humeur sur la presse Mac écrite il y a maintenant 6 ans.

C’est vrai que j’aime bien « Vous et votre Mac » (j’y suis d’ailleurs abonné) et Compétence Mac. Je regrette l’impossibilité de consulter en ligne les tables des matières ou les index ou bien, comme le boss d’ici, de ne pas avoir à ma disposition une version numérique, mais bon, ça viendra peut-être un jour…

14)
jvi
, le 11.01.2014 à 17:39
[modifier]

J’ai beau regarder de près, personne ne parle de AvosMac (www.avosmac.com), que nous suivons, en France au moins, depuis son début voici une bonne douzaine d’années.

Sans pub aucune, il a survécu aux SVM Mac, Golden et autres.
Le magazine, complété de hors série spécifiques, tous dispos en version pdf, donne largement tout ce que les nouveaux présentent aujourd’hui. Et même un magazine spécifique des tablettes et autres smartphones !

De plus, il est largement ouvert sur l’open source, bref pour moi c’est une lecture rituelle chaque mois…

16)
jvi
, le 12.01.2014 à 21:24
[modifier]

Oups ! Au temps pour moi, je n’avais pas été assez attentif…
Je vais regarder de plus près Compétence Mac, promis !

17)
pat3
, le 12.01.2014 à 23:11
[modifier]

Heureusement qu’il y a des nostalgiques comme vous pour continuer à suivre la presse Mac…

Pour moi, c’est simple: j »ai troqué mes achats mensuels de magazines mac (SVMMac, UniversMac, MacWorld, puis la fusion des deux derniers), vidéo et cinéma pour un abonnement ADSL à 45 euros, à l’époque (Wanadoo, les premiers à proposer l’adsl en France).
Cela faisait plusieurs mois que je m’étais rendu compte que je connaissais le contenu des articles bien avant d’ouvrir mon journal; je m’étais aussi rendu compte que le magazine de 120 pages contenait 70 pages de pub. Et que dans les pages restantes, il y avait des tests de matériels inintéressants et/ou inaccessibles pour moi. En plus, ces magazines ont un par un décidé de supprimer le CD de logiciels qu’ils fournissaient avec la mouture du mois.

En revanche, ça doit être a peu près à cette époque que je me suis mis aux sites mac: Macbidouille, MacPlus, Mac4ever, MacGénération, Cuk, le génialissime Kernel Panic de Florian Innocente, Pec-tines, un temps, et TidBits que je traduisais à l’époque avec quelques compères sous la houlette de Grégoire Seither, qui dirigeait la team française. Sans compter l’excellente liste de diffusion MacFr et ses diverses listes…

Une fois entré dans l’ère de l’ADSL, j’ai pu commencer à télécharger et remplir mes disques durs de logiciels.
Puis Free (auquel j’étais abonné en RTC) est passé en ADSL à 30€/mois, et j’ai définitivement quitté Wanadoo.

Ben en termes d’informations, je n’ai jamais plus éprouvé le besoin de revenir en arrière, et quand j’ai acheté et lu un magazine mac de ci de là, j’ai souvent regretté mon achat.

J’ai beau chercher, je ne vois pas pourquoi je reviendrais en arrière:

toute l’info mac est obsolète sur magazine papier,
tous les tests ont leur pendant web, les tests de matériel plus encore que les autres, et il y a pléthore de tests plus ou moins approfondi lorsqu’on cherche à maitriser un logiciel (souvent, sur Cuk!).

Pour peu qu’on lise l’anglais, le constat est encore plus radical.

A part la nostalgie, les principes (le papier c’est mieux, sauvons nos libraires, etc.), je ne vois pas ce qui retient sur la presse mag mac, même pas la sauvegarde

avec les onglets,
les flux RSS,
les applications de lecture postérieure,
avec Zotero et ScrabBook Plus,
et si on veut une imprimante et un classeur pour garder ses articles chéris au format papier.

En plus, la presse magazine est pour moi la presse qui gagne idéalement à être au format numérique: à moins d’y consacrer une cave ou un grenier, on finit tous par jeter ses anciens numéros de magazines, qui nous font certes sourire quand on en retrouve un ancien, mais nous font aussi mesurer le niveau d’obsolescence de leur contenu.

Aujourd’hui, en informatique comme dans de nombreux domaines, notamment ceux qui font les sujets de la presse mag, à part 4 articles de fond, tout ce qu’on lit et écrit est voué à l’obsolescence à deux ans, et je suis gentil – ou à l’histoire. Pourquoi continuer à l’acheter en papier, gérer leur conservation et la place qu’elle prend, et à un moment donné gérer leur destruction (ou pire, ne pas la gérer)?

Je crois vraiment que c’est un comportement hérité de l’époque du tout papier, compréhensible dans ce cadre socio-technique, qu’on a du mal à perdre par habitude, mais qui n’a plus de sens aujourd’hui – au moins dans nos contrées équipées.
Entendez bien: c’est mon avis pour la presse magazine (et aussi pour les périodiques en général, scientifiques y compris. Je n’ai pas dit que l’écrit papier était inutile, ni de mettre tous les livres au pilon pour laisser le soin à Google de tout numériser. Mais pour la presse, dont le contenu (des nouvelles) a pour essence d’être pertinent à courte échéance…