Profitez des offres Memoirevive.ch!
« Tout le bonheur du monde »

Loin de moi l’idée de dévaloriser les vœux de bonheur que nous échangeons durant cette période de fêtes. Mais, voyez-vous, en matière de bonheur, je suis en train de découvrir qu’il n’est pas toujours du côté où je l’imagine… Et du coup, il m’arrive de penser à ce mot chinois qui signifie crise, mais également opportunité. Alors, sans pour autant en venir à souhaiter de crise à qui que ce soit, je souhaite à chacune et chacun de développer le talent de savoir accueillir, créer et saisir les opportunités, d’où qu’elles viennent…

Je ne souhaite jamais "tout le bonheur du monde", parce que j'évite — autant que possible — de souhaiter l'impossible. Cela me semble inutilement futile et ça finit toujours par engendrer, de manière plus ou moins subliminale, frustration et découragement. Attitude certes peu poétique, mais bon; ainsi suis-je, du moins pour l'instant.

"Le meilleur des bons vents" présente l'avantage d'être plus dynamique, plus vivant.
Dans ce sens, ce souhait-ci me conviendrait mieux.
Bien que...

Dans la vie comme sur la mer, il y a forcément plusieurs vents,
et pas que des bons.
Des vents de directions et de forces différentes,
et pas que des bonnes.

Alors, ne souhaiter que "le meilleur des bons"... ça fait beaucoup!
Ou plutôt, ça fait peu, puisqu’il n'en reste qu'un! Et peut-on trouver une raison valable de se passer de tous les autres, sous prétexte qu'ils ne sont pas LE meilleur?

Mon expérience m'a patiemment enseigné — et m'enseigne encore, car j'ai la tête dure — que les meilleurs moments, les plus riches, les plus formateurs, ceux qui ont fait que ma vie n'est pas qu'une survie, ces beaux moments-là ne se sont pas tous passés par beau temps; tant s'en faut.

Alors, ma préférence?
"Bons vents, bonnes voiles!"
Parce que le vent, sans les voiles, hein...

Et puis surtout, cette formulation évoque pour moi, comme en filigrane, mais de manière implacable, la nécessité d'un troisième élément, indispensable, décisif: la Personne et la façon dont elle prend en compte la réalité et lui apporte une réponse aussi libre et personnelle que possible.
Parce que les voiles, sans le marin, hein...

Et que dire du gouvernail,
de la quille,
de la cabine,
des cordages?
Que dire aussi des rames, du moteur auxiliaire, de la radio?
... et du gilet de sauvetage!

Autant d'images qui me parlent, m'habitent, me questionnent, me rassurent et m'inquiètent à la fois; mais qui font que, en matière de vœux, mon souci va plutôt vers la personne et ses ressources que vers les circonstances météorologiques. Encore que je ne m'interdise bien évidemment pas, de souhaiter à quiconque des circonstances favorables.

Exigence.

Et attends! Je n'ai encore rien dit de l'eau, des courants, des vagues, des poissons, des autres bateaux...

Et enfin, en pensant au dernier billet d'Anne L. (cf. sa citation de Proust), j'ai envie d'ajouter que le regard que pose le marin sur tout ceci — et sur lui-même — est central.

Alors, "tout le bonheur du monde", à mes oreilles, c'est, au mieux...
...le chant des sirènes!

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
 
Prendre le sac des lourdeurs de la vie,
le poser, l'ouvrir, le vider,
en déchirer la toile,
en faire une voile,
et partir, vivre...

P.S. Et les marées, je t'ai parlé des marées?

 Cul-sec

"Maman les p'tits bateaux
qui vont sur l'eau
ont-ils des jambes..."
 
15 commentaires
1)
Anne L
, le 27.12.2013 à 04:04
[modifier]

Quel joli article sur la manière de souhaiter le meilleur à celles et ceux qui nous entourent ! Merci beaucoup, TroncheDeSnake !

Je retiens « Bons vents, bonnes voiles » parce que l’océan m’accompagnera toujours et que l’expression est vraiment belle ; si vous le permettez, j’ajouterai « Bons vents, bonnes étoiles ! », caressant le doux rêve qu’une étoile nous guidera longtemps…

« Bons vents, bonnes voiles » à vous, TroncheDeSnake, et à vous qui jetez votre ancre ici !

2)
zit
, le 27.12.2013 à 07:48
[modifier]

Tout le bonheur du monde, ça fait trop ! faut en laisser aux autres aussi… Quand on me demande si je vais bien, je réponds souvent : « Mieux, ça serait insoutenable ! ».

z (quand au vent, je ne sais s’il est bon, mais ce matin, il est au sud/sud–ouest, et il rugit aux fenêtres, je répêêêêêêêêêêêêête : à décorner les cocus !)

3)
yfic17
, le 27.12.2013 à 09:30
[modifier]

En ce moment, si je me trouve à Hawaii, je m’appellerai Kona.
En Espagne du Sud, Léveché.
Libeccio sur la Côte d’Azur, la Corse et l’Italie.
Par chez moi, on parle de Suroit.
Et un petit dernier pour le scrabble : le Xlokk.

Bref tout ça pour dire que nous avons du Zef en se moment.

Sinon, va où le vent te porte et suis ta bonne étoile.

6)
dpesch
, le 27.12.2013 à 11:32
[modifier]

(Image provenant de wikipedia)

Ici, une toute petite tramontane sous un ciel mitigé.

Merci TroncheDeSnake pour ce bel article qui résume que l’ensemble est l’unicité…

Merci Alain pour cette adresse d’un site que je ne connaissais pas et qui peut être très utile.

Daniel.

7)
TroncheDeSnake
, le 27.12.2013 à 19:30
[modifier]

@ Anne L: Merci pour l’étoile, je n’y avait pas pensé!

@ Zit: J’espère que 2014 sera soutenable!

@ yfic17: Quand j’étais gosse et que je voyais un bateau à voile, je me demandais comment il faisait pour revenir, si le vent continuait à souffler dans la même direction! J’ai mis du temps à comprendre que justement, le bateau ne va pas « où le vent le porte » mais utilise le vent pour aller où lui, le bateau, il veut aller…
Ceci dit, c’est vrai qu’il est parfois agréable et reposant de se laisser porter par le le vent, même si le lâcher-prise n’est pas forcément l’exercice le plus facile et confortable ;-)

@ Modane: merci!

@ Alain: magnifique, fascinant, mais j’avoue ne pas y comprendre grand chose! Il faudra que je regarde ça avec un ami marin et parapentiste, il m’expliquera!

@ dpesch: merci pour cette belle image. Mais j’avoue mal comprendre le lien entre mon billet et « l’ensemble est l’unicité ». Tu peux m’éclairer?

Merci à tous!

9)
DanielH
, le 28.12.2013 à 07:18
[modifier]

En ce moment une chanson court sur pratiquement toutes ondes de radio « formidable » et bien après la lecture de cet article, je ne peux que dire : formidable ce petit courant d’air…

Merci à vous

10)
Ommadawn
, le 28.12.2013 à 08:56
[modifier]

Jolie et originale réflexion sur le sujet.

Et jolie photo de la baie de Sainte-Anne a Tregastel !

13)
Zallag
, le 29.12.2013 à 22:06
[modifier]

Alain, je n’avais pas remarqué au premier abord qu’il est possible de zoomer et aussi de faire pivoter le globe terrestre comme on veut, c’est impressionnant, cette simulation, je serais curieux d’en savoir plus sur ce site et sur l’origine des données collectées.

14)
TroncheDeSnake
, le 01.01.2014 à 17:36
[modifier]

oups… pas reçu de notifications après mon comm 7…

Merci encore!

@Ommadawn: Je craignait qu’on me demande où avait été prise la photo; j’aurais été emprunté pour retrouver le lieu exact. Elle a été prise durant une rando vacancière en 2007. Si le cœur t’en dis, les autres sont ici.

@Anne: Sympa de lire ton commentaire aéors que je suis en plein Trajet d’une rivière!

15)
Madame Poppins
, le 03.01.2014 à 01:42
[modifier]

Alors que les vents sont contraires en ce moment, je me dis que parfois, il faut ne pas lutter et se laisser flotter…

Pour ma part, je souhaite aux gens que j’apprécie de recevoir l’amour dont ils ont besoin et l’humour pour supporter les temps où il vient à manquer…

Merci pour ton billet, il est à la fois léger et sérieux.