Profitez des offres Memoirevive.ch!
Services de musique en ligne: Spotify ou Rdio?

Depuis longtemps, je vis avec un fond musical. Dans les transports en commun, au travail, à la maison, il y a toujours une musique qui va avec le moment, qui accompagne, qui motive…

Avant, j’achetais des CDs. Depuis 2005, quand l'iTunes Store a été disponible en Suisse, j’ai pratiquement acheté tous mes albums sur cette plateforme. Il me reste quelques disques, résultats d’achats impulsifs en passant devant un rayon, mais ces disques ont été transférés dans iTunes dès leur arrivée à la maison.

(Ma résolution de 2014 devrait d’ailleurs de transférer tous les disques physiques qui ne sont jamais arrivés jusqu’à iTunes… mais c'est un autre sujet)

Aujourd’hui, j’ai un iPhone 64 Go qui pourrait ne contenir que de la musique. C’est embêtant. D’un côté, je voudrais avoir toute ma musique avec moi, tout le temps, et de l’autre je me rends bien compte qu’il va y avoir un problème d’échelle: ma bibliothèque avance plus vite qu’Apple ne va augmenter la capacité de ses téléphones. Ce constat, pourtant évident, m’a fait m’inscrire à iTunes Match. Un investissement que je ne regrette pas une seconde! Je peux maintenant accéder à mon catalogue entier depuis mon iPhone tout en choisissant quelles chansons sont physiquement stockées sur l’appareil. En ayant du Wifi là où je passe la majeure partie de mon temps (maison et bureau), je peux streamer la musique qui me plaît. En dehors, j’écoute ce qui est stocké en local, ou télécharge un ou deux albums.

iTunes correspond assez bien à l’écoute que j’ai depuis des années: découvrir un artiste, acheter un album et écouter l’album. Chercher d’autres artistes du même genre, et recommencer.

Mais cette manière d’écouter de la musique pose quelques problèmes. Au niveau de la découverte d’artistes, iTunes est bien, mais pas top. Et lorsque la plateforme conseille un artiste, on peut écouter 90 secondes par chanson, mais évidemment pas l’album entier. Et à 15–20 CHF par album, la facture monte très vite. Je veux découvrir plus, et mieux. Et ne dépenser cet argent que lorsque je sais que j’écouterai encore l’album dans longtemps.

Un autre problème, c’est le partage de playlists. iTunes permet bien de créer une playlist et de la partager, mais si je veux écouter une playlist publiée par un autre, je dois acheter chaque morceau. Si le blind test entre amis sur le thème des années 80 doit me coûter 100 CHF, ça ne vaut pas la peine.

Je me suis donc tourné vers les solutions de streaming illimité. Le principe est simple: on paie un abonnement mensuel pour pouvoir écouter un catalogue entier aussi souvent qu’on le désire. Il y a quelques acteurs majeurs dans ce domaine: Spotify, Rdio, Google Play Music, Deezer et quelques autres. Spotify et Rdio semblent être les plus aboutis… C’est donc sur eux que j’ai jeté mon dévolu: j’ai créé un compte d’essai (gratuit) de chaque côté et testé pour vous (et pour moi) les deux systèmes en parallèle.

Mon but est de pouvoir explorer autant d’artistes que je le souhaite, principalement en streaming. J’attends de ces services un très bon catalogue, un excellent système de recommandations et une infrastructure assez bonne pour que je puisse écouter tout ça en streaming, sans jamais rien garder en local.

En deux mots

Spotify et Rdio ont des offres similaires mais avec des différences qui peuvent être importantes suivant votre manière d’écouter de la musique. Commençons par les points communs:

Tous deux vendent un accès décrit comme illimité à un grand catalogue de musique. “Décrit”, car je ne suis pas allé voir les petites lignes des contrats d’utilisation… Toutefois je pense que dans le cadre d’une utilisation normale, il ne doit pas y avoir de limite. Cet accès se fait en écoute directe (streaming) ou par téléchargement de fichiers en local pour une écoute offline.

Tous deux permettent de voir les morceaux ou albums en vogue à un moment donné. Ils permettent également de créer des playlists ou d’écouter des playlists construites par d’autres.

Tous deux permettent de créer un réseau d’amis pour pouvoir suivre leurs découvertes et partager des chansons, des playlists, etc…

Enfin, tous deux offrent une fonctionnalité de découverte qui, sur la base des informations de l’utilisateur (playlists, historique d’écoute, …), vous proposera des albums ou des artistes qui sont supposés lui plaire.

Inscription

S’il existait un classement des services qui tentent le plus d’obtenir votre inscription par Facebook, Spotify et Rdio seraient assez bien placés. Sachez qu’il est possible de s’y inscrire avec le couple habituel “email + mot de passe”, c’est ce que j’ai fait pour Rdio.

Pour Spotify, c’est un peu différent: j’avais créé il y a longtemps un compte sur la base de mon compte Facebook. Pour ce test, et dans la perspective d’utiliser Spotify à moyen terme, je voulais un compte séparé de Facebook. J’ai donc contacté leur support pour supprimer mon compte précédant et en créer un autre indépendant de Facebook. Un premier bon point attribué à Spotify: leur support est très rapide et efficace. Le compte a été supprimé environs une heure après ma demande, après une prise de contact par mail pour s’assurer que la demande était valide.

Catalogue

Les deux services offrent un catalogue conséquent. Spotify annonce plus de 20 millions . Du côté de Rdio, c’est le même chiffre qui est avancé. Pour se faire une idée, le catalogue d’iTunes est d’environs 26 millions.

Durant mes tests, j’ai facilement trouvé tous les artistes que j’ai cherchés tant du côté de Spotify que de Rdio. Mais ça ne démontre strictement rien, si ce n’est que mes goûts sont bien représentés! Les deux services permettent de s’inscrire et essayer leur offre premium gratuitement pendant un certain temps, il ne faut donc pas hésiter à s’inscrire des deux côtés et comparer.

Un point négatif pour Rdio: les réseaux d’amis étant mondiaux, on peut avoir un ami américain dont l’album favori est indisponible dans le catalogue suisse. C’est assez dérangeant, même si on trouve en général une autre version du même album dans notre catalogue. Le cas typique, c’est avec les versions “deluxe” d’un album qui ne sont disponibles que dans certains pays alors que la version basique est disponible partout.

rdioUnavailable

Vraiment, Rdio, "Smells Like Teen Spirit" est indisponible ?!?

Théoriquement, le problème devrait se poser aussi avec Spotify, mais je ne suis pas tombé dessus… Ils ont peut-être un algorithme qui met en relations les chansons entre les albums pour contourner le problème.

Qualité de l’encoding

Soyons clairs tout de suite: autant Spotify que Rdio offrent un niveau de qualité convenable pour le grand public, mais ne seront pas suffisants pour des utilisateurs très exigeants. Un service comme Qobuz, par exemple, garantit une meilleure qualité sonore pour peu que l’on accepte le catalogue nettement moins fourni et le prix deux fois plus élevé.

Spotify annonce un encoding au format Ogg Vorbis à des débits entre 96 et 320 kbps. Le débit minimal est utilisé lorsqu’on stream la musique sur son mobile, et le maximum est utilisé lors de l’écoute en Wifi sur l’application pour OS X. Toutefois, la qualité de 320 kbps (marketingment nommée “Extreme Quality”) peut être forcée dans l’app iOS, ce qui met un coup à votre forfait data mais change drastiquement l’écoute.

Rdio est plus flou, en indiquant simplement fournir “la meilleure qualité possible” via l’expérimentation de différents codecs et bitrates. Des petits malins ont pu découvrir qu’il s’agissait de MP3 à 256 kbps, mais vu qu’ils parlent d’expérimentations (toujours transparente pour l’utilisateur, évidemment), ce n’est pas certain que ces informations soient encore correctes. Pour la comparaison, iTunes fournit du AAC à 256 kbps.

Pour les deux services, il y a un équilibre à trouver entre la qualité sonore et le poids du fichier, en particulier dans le cas du streaming. Un fichier encodé à 256 kbps correspond environs à 120 Mo téléchargés par heure d’écoute.
En Suisse, si on voit arriver des offres illimitées, beaucoup de gens ont un quota de données à 1 Go, parfois moins. Du côté de Swisscom, on promet un abonnement “data illimitées” mais un coup de fil à la hotline m’a appris que la vitesse de téléchargement est baissée si le client télécharge plus de 10 Go par mois. On comprend très bien la position de n’importe quel service de streaming, qui ne souhaite pas faire exploser la facture de ses utilisateurs tout en fournissant une qualité suffisante.

Pour mon utilisation, Rdio et Spotify ont fourni une qualité sonore suffisante. Typiquement, au bureau j’utilise les écouteurs fournis par Apple avec l’iPhone 5s, qui sont corrects mais pas exceptionnels. Ils me conviennent bien principalement parce qu’ils ne m’isolent pas des sons extérieurs. Je veux entendre mon téléphone sonner, mais aussi les conversations de mes collègues.

Applications clientes

Spotify et Rdio offrent tous les deux de multiples moyens d’accéder à leur catalogue: une application lourde pour Mac OS X, des applications iOS pour iPhone et iPad et un lecteur Web. Notez que tous deux offrent aussi des apps pour Android, Windows Phone et d’autres.

Les applications Web sont assez réussies toutes les deux. Elles ont un look épuré, assez moderne, et sont assez abouties pour faire le travail.

spotifyWeb

Le client Web de Spotify

rdioWeb

Le client Web de Rdio

Du côté de Mac OS, par contre, il y a une nette différence. J’ai nettement plus apprécié l’application de Rdio, qui n’est ni plus ni moins qu’une copie de leur application Web que celle de Spotify.
L’application de Spotify ressemble à un iTunes en mode “nuit”. Des petits labels alors qu’il y a beaucoup de place disponible, des boutons de partage toujours visibles mais rarement utiles, des barres de défilement épaisses et, elles aussi, toujours visibles… J’ai eu l’impression de me retrouver devant un vieux lecteur MP3 des années quatre-vingt-dix . Du côté de Rdio on retrouve l’interface qui m’a beaucoup plus sur le Web: le contenu est roi, et le reste est secondaire.

spotifyOSX

Le client Spotify pour Mac OS X

rdioOSX

Le client Rdio pour Mac OS X

Les applications iOS sont également meilleures du côté de Rdio. Plus fines, plus modernes, et plus réactives.

spotifyIOS

L'app de Spotify

rdioIOS

L'app de Rio

Un exemple simple qui montre la différence entre les deux apps:

menusIOS

Rdio à gauche, Spotify à droite

Une fonctionnalité de Rdio qui est absente de l’app Spotify, c’est le fait de pouvoir lancer une playlist basée sur un album après avoir joué l’album. Du coup, je lance une lecture et à la fin, plutôt que du silence, Rdio continue de jouer des morceaux qui ont de bonnes chances de me plaire, sachant l’album qui vient de se terminer.

Gestion de la musique et recommandations

Recherche

Les deux services offrent des fonctions de recherches très pratiques. Un seul champ de texte, et parmi les résultats on trouve (correctement triés et affichés) les artistes, albums, morceaux et même les autres utilisateurs. Spotify est plus malin puisque l’application affiche très rapidement un menu contextuel, sous le champ de recherche, avec les résultats. Dans Rdio, on est envoyé vers une page de résultats, qui prend beaucoup plus de place à l’écran.

rechercheSpotify

Le pop-up de la recherche de Spotify

rechercheRdio

La page des résultats de recherche dans Rdio

La vitesse de la recherche est nettement meilleure du côté de Spotify que chez Rdio.

Gestion de “ma” musique

Lors de mes premiers essais avec ces services, je suis allé chercher un album que je souhaitais écouter. Une fois trouvé, j’ai cherché une fonctionnalité pour le garder “de côté”, pour ne pas devoir le chercher à nouveau la prochaine fois que je souhaite l’écouter. Et on touche là une différence primordiale entre les deux services.
Du côté de Rdio, il est possible d’ajouter des morceaux ou des albums à une collection. “Ma collection”. Rdio maintient cette liste et permet d’y revenir à tout moment, un peu comme si on fabriquait une librairie iTunes.

rdioMaCollection

La section "Ma collection" de Rdio

… et Spotify ne propose absolument rien de ce genre. Incroyable non? Chez Spotify, pour garder un album sous la main, il faut créer une playlist avec cet album… autant dire que dans quelques mois, j’aurai 200 playlists qui ne contiendront que des albums, et que mes playlists, les vraies, seront noyées au milieu.

Recommandations

Les recommandations sont l’un des gros arguments de vente de tous les services de streaming. C’est effectivement une superbe opportunité puisque le service sait parfaitement quels sont les artistes que j’apprécie et devrait pouvoir en déduire quels autres artistes vont me plaire. Et quitte à payer pour un catalogue contenant des millions de titres, j’ai bien envie d’explorer un peu.

Chez Spotify, on trouve deux tabs à ce sujet: Discover et Radio. Le premier rassemble les conseils d’écoute que Spotify a déduits de mon historique, le second permet de lancer des stations de radio qui vont jouer des titres basés sur un album ou une playlist. L’utilisation est très simple: j’aime une chanson, donc je demande à Spotify de me passer des morceaux qui vont me plaire, sachant que la chanson de départ me plaît.

spotify-stations

Les stations de radio dans Spotify

Ce système de radio est plutôt bien fait, et les chansons choisies par Spotify sont assez bien ciblées par rapport à la chanson de départ. Peut-être un peu trop proche parfois. J’aurai voulu un peu plus d’audace…
Le tab Discover, par contre, est… disons… moins affûté. Il y a effectivement des bonnes recommandations, mais elles sont polluées par des recommandations qui me semblent plus liées à la mode actuelle qu’à mes goûts. Dommage.

SpotifyTaylorSwift

Allez, Spotify, tu peux sans doute me conseiller quelque chose de plus adapté?

Chez Rdio, le système de découverte est similaire: une section de recommandations et une section de stations de radio. La section de recommandations est nettement mieux affûtée. Les propositions du service sont vraiment excellentes, et m’ont fait découvrir plusieurs artistes en peu de temps.

rdioReco

Les reco de Rdio

La section des stations de radio est également très réussie. Tout en haut à gauche, la première station est “Sébastien FM”. Cette station est créée par Rdio en fonction de mes goûts (l’intérêt d’avoir créé une “collection” de musique précédemment) et de mon historique. Son contenu est vraiment bon, et pour mon plus grand plaisir, il y a le choix suivant:

rdioSebFM

Je peux indiquer à la station si je suis d’humeur à écouter des titres familiers, ou plutôt en quête de nouveautés. Ce réglage est très efficace, et change vraiment le contenu de la station.
Rdio crée également une station nommée “Heavy Rotation Station”, qui est basée sur ce qu’écoutent les gens qui font partie de mon réseau d’“amis”.

Communauté

Quel est l’intérêt de l’aspect communautaire? Au-delà de pouvoir conseiller de la musique à ses amis, il y a une mine d’or dans la recherche de playlists. Chez Rdio comme Spotify, lorsqu’on a créé une playlist, elle peut être privée ou publique. On peut donc chercher des playlists maintenues par d’autres et en profiter.
J’ai par exemple trouvé une playlist avec des “one hit wonders”, ces artistes qui font un énorme carton et tombent dans l’oubli juste après. On connaît toutes les chansons, mais on ne se rappelle jamais l’artiste… c’est la base d’un excellent blind test!
Une autre liste à laquelle je me suis abonné ne regroupe que des reprises. On y trouve les grands classiques, comme With A Little Help From My Friends par Joe Cocker et des moins évidents, comme Smells Like Teen Spirit par Patti Smith ou Toxic par Yael Naim. J'en profite pour vous montrer une fonctionnalité sympa, offerte par les deux sites: la publication d'une playlist sur un site tiers:

À ce jeu-là, Spotify est meilleur, simplement parce qu’il est plus répandu que Rdio. On y trouve plus de playlists, et aussi des sites tiers qui y publient des playlists régulièrement. Ce n’est pas pour autant le désert côté Rdio, mais il y a clairement moins de choix. Tellement d’ailleurs, que plusieurs sites ont été créés pour exporter les playlists de Spotify vers Rdio. Il y a Re/Spin et Soundiiz qui fonctionnent plus ou moins bien, suivant la taille des playlists, mais qui généralement font le job.

Tarifs

Rdio propose trois plans tarifaires:

* Web: du streaming via le browser uniquement à 6.45 CHF/mois

* Unlimited: accès Web + apps iOS + synchronisation pour l’écoute offline à 12.95 CHF/mois

* Family: deux comptes unlimited pour 23.49 CHF/mois avec la possibilité d’ajouter d’autres comptes avec de plus gros rabais.

Du côté de Spotify:

* Free: un plan gratuit, qui permet d’écouter n’importe quelle playlist ou album en aléatoire, avec 2 minutes de publicité par heure et 6 “passage à la chanson suivante” autorisés par heure.

* Premium: accès Web + apps iOS + synchronisation pour l’écoute offline à 12.95 CHF/mois.

Les deux services permettent de s’inscrire et profiter d’une durée d’essai (30 jours pour Spotify, 14 pour Rdio).

J’ai essayé le plan gratuit de Spotify en me disant que 2 minutes de publicité par heure ne me gêneraient pas. Alors que je pensais entendre 30 secondes de pub toutes les 15 minutes, c’est plutôt 15 secondes de pub toutes les 7–8 minutes, soit toutes les deux chansons. Ça fait quand même pas mal!

Conclusion

Utiliser un service de streaming, c’est un mode d’écoute très différent de celui que j’avais jusqu’à maintenant. Avant, je possédais des albums, physiques ou achetés sur iTunes. Je savais que dans 20 ans, ma musique serait encore disponible. Un service de streaming n’offre pas ce luxe. Une fois qu’on ne paie plus, les morceaux ne sont plus disponibles.

Par contre, un service de streaming permet une exploration sans précédent! Jamais je n’ai écouté autant d’albums “juste pour voir” que maintenant. On me parle d’un artiste et je peux immédiatement écouter son dernier album. Oui, iTunes permet d’écouter 90 secondes par chansons, mais c’est incomparable.

L’utilité du service de recommandation est multipliée par rapport à celle d’iTunes. Ici, on peut directement écouter les albums recommandés, et ça change tout.

Un autre intérêt de type de service, c’est qu’on peut passer de l’un à l’autre assez facilement. Annuler un abonnement se fait pour la fin du mois en cours et passer les playlists d’un service à un autre semble assez facile.

Après avoir passé un peu de temps sur les deux plateformes, c’est Rdio qui va empocher mes 12.95 CHF/mois… pour l’instant. Principalement pour sa gestion de la collection d’albums, et ses excellents systèmes de recommandations et de station de radio. J’écoute souvent “Sébastien FM” et c’est un vrai plaisir.

Je vais toutefois garder un compte gratuit sur Spotify, pour aller y dénicher des playlists de temps en temps, et passer par Re/Spin pour les copier sur Rdio.

Je vous souhaite à tous une excellente journée!

… et si vous souhaitez partager des idées d’articles, des liens, des apps, etc… vous pouvez me retrouver sur Twitter.

26 commentaires
1)
iYannick
, le 08.01.2014 à 00:15
[modifier]

J’ai testé Spotify en version payante et gratuite, Qobuzz aussi, et je ne me retrouve pas dans la musique en streaming. Autant j’ai souscrit à iTunes Match (pour pouvoir accéder à ma musique partout), autant je ne suis pas fan des désagréments apportés par ce genre de formule.

Je n’écoute de la musique, que lorsque je suis en déplacement, du coup qualité du son pas trop top, sans parler de l’impact que cela sur l’autonomie. De plus si on est pas en 3G, c’est un peu mort.

Mais je garde quand même mon compte Spotify il peut servir, entre autre pour écouter des morceaux au complet avant d’acheter un album. Et comme toi, j’apprécie de pouvoir aller chercher des playlists quand j’ai la flemme d’en faire quand j’invite. Mais c’est l’exception et pas la règle.

2)
Renaud LAFFONT
, le 08.01.2014 à 06:45
[modifier]

J’en profite pour signaler que Qobuz a baissé ses prix en fin d’année dernière. L’abonnement Hi-Fi est tombé à 19,99 euro (soit 10 euro de moins). Seul souci: pas de version Retina de l’application Mac. et un moteur de recherche perfectible.

3)
jibu
, le 08.01.2014 à 07:07
[modifier]

j’utilise spotify, je regrette de ne pas pouvoir diriger l’audio par AirPlay vers mon enceinte onyx. Est ce que le player de rdio supporte AirPlay?

5)
TroncheDeSnake
, le 08.01.2014 à 07:40
[modifier]

Perso j’ai opté pour Qobuz après avoir lu cet article de François. Et çui-ci aussi. Je serais dans l’incapacité de proposer une argumentation développée sur la base d’une comparaison personnelle, mais selon ce que j’en ai lu:

– Qobuz présente l’avantage de l’accès à des versions de meilleure qualité;
– Le catalogue est plus fourni en classique et jazz;
– En plus d’être une plateforme de streaming et vente, c’est également un magazine en ligne avec des articles, des podcasts…

Bon. Question catalogage, il y aurait encore pas mal de boulot pour offrir un véritable outil de recherche. Exemple: il est impossible de cibler, par exemple, l’ensemble des concertos de Bach pour violon.

Mais le principe de pouvoir découvrir des artistes en écoutant leurs albums intégralement (pas toujours possible pour des questions de droits, mais bon), comme si on les empruntait à une discothèque municipale, c’est top. J’achète ce que je veux vraiment posséder indépendamment de mon abonnement, pour le reste je streame et j’importe pour une écoute hors ligne.

Juste par curiosité: quelqu’un a-t-il une expérience satisfaisante de site de streaming pour le classique et le jazz?

6)
hugues
, le 08.01.2014 à 08:12
[modifier]

@Jibu l’application iOS de Spotify supporte AirPlay. A activer quand on écoute un titre ou directement depuis le centre de contrôle dans iOS 7

7)
cerock
, le 08.01.2014 à 08:24
[modifier]

Comme TroncheDeSnake j’utilise Qobuz pour essentiellement le classique et le Jazz ;) J’écoute aussi un peu de variété française, mais il me semble que dans se domaine tout ce que j’essaye est dispo à la vente mais pas en streaming. Je vais essayer Rdio pour voir si c’est pareil.

8)
hugues
, le 08.01.2014 à 08:54
[modifier]

@Sėbastien Excellent article ! Étant utilisateur depuis de nombreuses années de Spotify, j’ai aussi testé Rdio. De manière générale je partage ton avis mais voici quelques précisions:
– depuis décembre la version gratuite de Spotify permet d’être utilisé sur mobile (avec de la pub). La version gratuite permet aussi de choisir les morceaux que l’on veut écouter, de faire des playlist mais pas de les télécharger pour l’écoute offline. Il y avait aussi une limite de nombres de fois d’écoute d’un même morceau mais à ma connaissance jamais appliqué en Suisse.
– à mon avis le grand + du lecteur de Spotify dans Mac OS X c’est de pouvoir importer les playlists d’iTunes et de retrouver les morceaux achetés dans un unique lecteur.
– d’accord sur ton jugement concernant la qualité de l’interface des deux services. Celui de Spotify dans Mac OS X est en effet chargé et pas très « à la iOS 7 ». Mais il a des fonctions très évolués: classement des playlists, copie de titre d’une playlist à l’autre, modification de playlists partagées, etc… D’autre part la technologie de Spotify pour transmettre la musique se rapproche plus de Peer To Peer que du vrai streaming audio pour transmette les flux de musique, çe qui a un avantage certain dans l’utilisation de la bande passante.
– je ne comprends pas vraiment ta remarque concernant la fonction « collection » dans Rdio. Il suffit de créer un playlist « collection » dans Spotify et d’y mettre tous les morceaux / albums que tu désirent.
– les fonctions « réseaux sociaux », particulièrement avec Facebook, sont plus développés dans Spotify
– il y a des différences dans le catalogue disponible. Par exemple Rdio propose plus de groupes US indépendants que Spotify, ce dernier ayant un catalogue plus riche de groupes européens, dont la Suisse.
A suivre l’évolution des différents services…

9)
jokef
, le 08.01.2014 à 09:02
[modifier]

D’accord avec hugues pour la fonction « collection ». Je marque les morceaux qui me plaisent d’une étoile (sur le web, client Mac, iOS) et je les retrouve synchronisés dans une liste « Sélection » tout en pouvant décider de les rendre disponibles hors-ligne ou non (offre payante de Spotify). Sur mon iPhone je sais ainsi exactement ce qui est dispo hors-connexion. Une illustration ici.
Par contre je n’ai jamais trouvé comment n’afficher que les morceaux « locaux » de mon iPhone avec l’application Musique et iTunes match. Mais j’ai peut-être mal regardé.

10)
Diego
, le 08.01.2014 à 09:07
[modifier]

J’ai longuement testé les différents services et me suis fixé sur Qobuz.

Une seule raison à celà : la qualité des recommandations et les playlist Qobuz. C’est les seuls à offrir ce service à ce niveau de qualité : essayer de trouver, sur Sotify ou Deezer, une playlist « Verbier 2013 », mise une ligne quelques jours après le festival et contenant une compilation des artistes qui s’y produisaient !

11)
guru
, le 08.01.2014 à 10:04
[modifier]

Superbe article, bien documenté.

J’émets cependant un regret: ne pourront-on faire un effort par conserver vivante notre langue: « encoding » = « codage ou encodage », « tabs » = « onglets », etc.
Déjà qu’il faut accepter « streaming », « playlist » (alors que liste suffirait peut-être)

OK c’est bon je sors !

12)
TroncheDeSnake
, le 08.01.2014 à 11:08
[modifier]

…un effort par conserver vivante notre langue

Tu veux dire pour conserver vivante notre langue?

OK, ferme pas, je sors derrière toi!

13)
Sébastien Pennec
, le 08.01.2014 à 12:01
[modifier]

Salut à tous, merci pour vos commentaires!

jibu: le fait d’envoyer le son d’un appareil (iOS ou OSX) vers une enceinte Airplay est un réglage « système ». Si tu veux le faire depuis iOS, il y a la petite icône à côté du lecteur (chez Rdio comme Spotify) et pour OSX, il faut faire un ctrl-click sur l’icone du son, dans la barre des menus.

hugues: merci! :) Je mentionne le plan « gratuit » de Spotify, mais tu fais erreur sur un point: on ne peut pas sélectionner une chanson à écouter, mais que des playlists ou des albums. D’ailleurs sauf erreur si tu fais une playlists très courte, ils ajoutent des chansons automatiquement. Tu ne peux donc pas vraiment choisir précisément le morceau que tu souhaites écouter. Enfin, à propos de la bande passante, je ne pense pas que ça soit un avantage pour l’utilisateur si le système est en peer-to-peer. Si tu écoutes une chanson en entier, tu vas la télécharger en entier. Le fait qu’elle provienne d’un serveur de Spotify ou d’un autre utilisateur ne change rien. C’est peut-être même un résultat négatif pour l’utilisateur si tu est « désigné » par le système comme un uploadeur.

L’interface de Rdio permet également d’ajouter des chansons d’une playlist dans une autre, de changer l’ordre des playlists, etc… Par contre je ne sais pas si Rdio permet de créer des playlists dans lesquelles d’autres utilisateurs peuvent ajouter des chansons.

hugues et jokef: Ma remarque sur la « collection » est la suivante: dans Spotify, tu ne peux pas créer une bibliothèque avec tous les disques que tu aimes et y naviguer aussi facilement que dans iTunes. Rdio permet cela. Devoir créer une immense playlists avec des dizaines ou centaines d’albums me semble pas du tout aussi efficace que ce que propose Rdio. Regarde la capture d’écran correpondante dans l’article, j’aimerais bien une vue du même genre dans Spotify.

jokef: il n’y a pas de moyen pour ça, autre que de regarder l’icône sur la droite. Si tu as l’icône du Cloud en face d’une chanson, c’est qu’elle n’est pas en local. La gestion de ce qui est local ou pas dans Musique est très mal faite.

Diego: sauf erreur, le festival de Verbier est un festival classique? J’écoute pas de classique donc je ne peux pas parler de la rapidité des services sur ce sujet, mais par rapport à d’autres domaines (rock, pop, etc..) on trouve des playlists qui sont créées en fonction d’événements majeurs (festivals, Grammy awards, …) très rapidement sur Spotify, et un peu moins sur Rdio.

macarthur01: le service de Deezer m’a semble moins attrayant, et j’en entends nettement moins parler, donc je ne me suis pas penché sur eux, mais je vais peut-être le faire, du coup :)

guru: merci :) Tu as raison, je devrais faire plus attention à ça…

14)
Alain Le Gallou
, le 08.01.2014 à 12:46
[modifier]

J’ai commencé dès son apparition avec Spotify, puis j’ai pris Qobuz pour le classique. Comme le dit @Diego Qobuz est bien meilleur en classique. J’aime aussi leur mail d’offre de nouveauté, mais je déteste leur application Mac, et la gestion des playlists limitée. Je mets toutes mes playlists Qobuz sur Spotify pour avoir un bon catalogue. Heureusement que j’ai deux écrans.

15)
jibu
, le 08.01.2014 à 13:32
[modifier]

Airplay:
– pour ios, pas de soucis, c’est dans le système effectivement.
– pour osx, dans itunes, on a la flèche comme dans ios, on peut donc n’envoyer que le son d’itunes dans l’enceinte, on peut aussi l’envoyer dans l’ordi et l’enceinte en même temps, c’est vraiment très bon. En passant par le ctrl-clic sur le haut-parleur, on envoi tout le son de l’ordi dans l’enceinte, ce n’est pas aussi flexible ni pratique, et pas de multi-sortie.

16)
François Cuneo
, le 08.01.2014 à 16:13
[modifier]

Ah… Qobuz!

J’adore.

L’application iOS est bien meilleure, reste à améliorer en effet la recherche sur Mac en particulier.

17)
hugues
, le 08.01.2014 à 21:20
[modifier]

Sébastien: concernant Spotify en version gratuite, nous avions les 2 raisons et la mise à jour de ce jour de l’appli pour iPhone et iPad le précise. Pour l’iPhone, en effet la lecture d’un album ou d’une playlist n’est possible qu’en mode aléatoire. Mais dans tous les autres cas (iPad, version web et player Mac OS X), il est possible d’écouter l’entier du catalogue dans l’ordre voulu (bien sûr avec des pubs).
Concernant Qobuz, le service au niveau qualité est top et propose un certain nombre de labels et de groupes français insdiponibles sur Rdio et Spotify. Par contre toutes leurs applications (web / iPad / iPhone, player Mac) est un insulte à la science de l’interface. C’est compliqué, c’est lent et bugé, et très frustrant! Le contre exemple…
Un nouveau service from UK et uniquement disponible pour l’instant sur iPhone conjuguant en mode gratuit des radios, la gestion de ces morceaux achetés sur iTunes et pour 14£/mois la possibilité d’écouter tout le catalogue en streaming avec la sauvegarde des morceaux en offline. Le nom du service: bloom.fm . Pour s’inscrire il faut télécharger gratuitement l’appli sur iTunes (uniquement disponible pour l’instant sur la version UK) et un mois d’essai de la version payante à 1£/mois.

19)
NicoMac
, le 09.01.2014 à 19:53
[modifier]

Excellent article, très détaillé, merci !

De mon côté j’ai d’abord été abonné Spotify et Qobuz, avant de passer chez Rdio. Je ne suis resté que deux mois chez Qobuz : si la qualité d’écoute est top, l’ergonomie des applications est une catastrophe. Je me suis réinscrit il y a deux semaines pour voir comment l’application iOS avait évolué et je n’ai vraiment pas été impressionné.

A mon sens Rdio offre la meilleure expérience et ce qui a fait pencher la balance par rapport à Spotify est le concept de collection. Sur Spotify on peut évidemment créer une playlist avec ses albums, mais si l’on choisit le mode offline toute la playlist, avec tous les albums, sera synchronisée. On peut aussi créer autant de playlists que d’albums mais ça devient lourd. Autre avantage de Rdio, on peut rajouter un album dans sa collection mais choisir de ne synchroniser qu’un seul morceau. Niveau synchronisation, c’est par contre très lent sur Rdio. Spotify est bien plus rapide.

20)
alienlebarge
, le 10.01.2014 à 09:22
[modifier]

Excellent article.

J’ai également opté pour Rdio. Un peu pour les mêmes raisons: J’aime découvrir de nouveaux artistes et le design épuré de Rdio me plait énormément.

Mon compte Rdio

21)
jibu
, le 10.01.2014 à 21:03
[modifier]

Bon, j’ai testé ce rdio, c’est vrai que l’applic est meilleures que Spotify par contre nul trace de airplay non plus…
Par contre il y a une iapp remote pour piloter rdio mac, c’est bien ça.

22)
jibu
, le 10.01.2014 à 21:10
[modifier]

Au fait, si je réclame tant airplay, c’est depuis que j’ai acheté ça: Onyx C’est une merveille !

23)
Sébastien Pennec
, le 11.01.2014 à 08:34
[modifier]

jibu: Joli achat! :)

Le support d’AirPlay dans l’app OSX est pas terrible, parce qu’il faut envoyer le son du mac entier vers ton enceinte. Ca ne me gêne pas parce que je n’ai aucune notification sonore sur mon mac, mais je ne suis sans doute pas la règle :)

Peut-être que AirFoil pourrait t’aider?

24)
ChrisLausanne
, le 28.11.2015 à 16:13
[modifier]

Bonjour ! Très fouillée cette analyse comparative. Bravo ! Presque 2 ans plus tard elle me semble toujours valide. Une mise à jour peut-être ?
Sinon, comment voyez-vous Deezer en comparaison avec Spotify et Rdio ? Je suis (novembre 2015) en période test premium sur Deezer et hésite entre les 3. A service comparable, autant donner du travail en France….

25)
Sébastien Pennec
, le 29.11.2015 à 06:36
[modifier]

Bonjour,

Je n’ai jamais testé Deezer donc difficile de me prononcer. Par contre, ce qui a changé en deux ans, c’est que Rdio va fermer! Donc s’il faut choisir, ça sera plutôt entre Spotify et Apple Music.

Pour ma part, j’ai choisi Apple Music, pour plein de raisons expliquées ici :)

26)
Dom' Python
, le 29.11.2015 à 07:22
[modifier]

Bonjour,

Abonné Qobuz depuis les articles de François (cf mon comm 5 ci-dessus), il m’est arrivé plusieurs fois de n’y pas trouver un album ou artiste que je recherchais. J’ai constaté que, souvent, il se trouvait chez Deezer. Je m’y suis donc également abonné.

Je pense rester chez Qobuz, mais depuis l’article de Sébastien, j’hésite à échanger Deezer contre Apple Music.