Profitez des offres Memoirevive.ch!
Plus jamais sans mon thermomix

Petit préambule : Après écriture de l'article, je me rends compte qu'il est bien plus long que ce que je ne pensais... Je vous indique les chapitres ci-dessous avec le lien pour que vous puissiez accéder aux sections plus facilement et selon votre intérêt.

  1. Les ustensiles
  2. Quelques recettes
  3. Un exemple concret  : la purée
  4. La rapidité
  5. Cuisson à la vapeur
  6. Cuisson au bol
  7. Les pains, les biscuits, les gâteaux...
  8. Facilité
  9. Achat
  10. En résumé

Introduction

Depuis presque trois mois, je suis le très heureux possesseur d'un Thermomix, appelé aussi Bimby dans les pays du sud.

Mais qu'est-ce que c'est que donc qu'est-ce ? Il s'agit d'un robot ménager qui mixe, cuit, émulsionne ...  Il est magique (ou presque).

Très sincèrement, il ne se passe presque pas un jour depuis sa réception sans que je cuisine quelque chose dedans. J'ai complètement revu ma manière de cuisiner.

Actuellement, je me base encore beaucoup sur les recettes des livres et également celles que je trouve sur internet (il y en a des tonnes !), car j'ai un peu peur d'adapter mes recettes... mais ça viendra, je commence à faire des petites variations peu à peu. Quoi qu'il en soit, il y a tellement de petits plats à tester que pour l'instant, j'ai largement de quoi faire !

Voyons un peu plus en détail de quoi se compose la bête.

Les ustensiles

Voici deux images qui résument tout.

thermomix_accessoiretm_varoma

Vous avez déjà le socle avec le moteur.
Puis le bol d'une capacité de 2l.
Les lames super solides qui sont cachées dans le bol.
Le panier qui permet de cuire le riz ou les pâtes.
Le fouet.
Le Varoma pour cuire à la vapeur. Dans la deuxième image, vous pouvez voir le positionnement du Varoma sur le bol.

Le fonctionnement de base est le suivant : Vous choisissez une vitesse (la vitesse de rotation des lames au fond du bol), éventuellement une température (37, 50, 60, ... Varoma/vapeur) et éventuellement une durée.

Les lames sont toujours en rotation, ce qui vous assure que les aliments n'attachent pas au fond du bol. Vous pouvez par contre les faire tourner en sens inverse si vous ne désirez pas qu'elles coupent. La puissance est telle qu'il est possible de faire de la farine de pois chiche à partir de pois chiche sec ! Par exemple, je fais à présent régulièrement du sucre glace en partant de sucre en morceaux.

Tous les ustensiles passent au lave-vaisselle et se démontent très facilement.

Quelques recettes

Pour voir concrètement ce qu'il est possible de faire avec lui, voici une petite liste de recettes qui m'ont bluffé :

  • la purée, onctueuse et facile
  • le risotto (avec un bon riz, c'est super important)
  • les recettes tout-en-un (poulet au curry accompagné de riz, ...)
  • le sorbet, 5 minutes chrono
  • les soupes, veloutées !
  • les salades de crudité, 5 secondes
  • Les smoothies

Un exemple concret : la purée

Prenons l'exemple de la purée. Voici la recette pour 1 kg de pomme de terre :

Purée

  • Insérer le fouet dans le bol Closed lid.
  • Éplucher les pommes de terre, les couper en morceaux de 3 à 4 cm et les mettre dans le bol, Closed lid avec le lait et le sel.
  • Régler 24 min à 100°, fonction sens inverse counter-clockwise operation, vitesse 1, en ôtant le gobelet du couvercle.
  • À l'arrêt de la minuterie, ôter la fonction sens inverse No counter-clockwise operation, ajouter le beurre et le parmesan et mixer 40 sec à vitesse 3.

Au final, vous avez une purée onctueuse à souhait.

Si je la compare à la version que je faisais "à la main", c'est le jour et la nuit.

  • Cuire les pommes de terre
  • Les éplucher et se brûler les mains
  • Les passer au passe-vite et en mettre partout
  • Faire chauffer avec du lait, beurre et parmesan et bien touiller toujours pour éviter que ça ne colle et brûle.

Je n'ai jamais autant fait de purée que depuis que j'ai le thermomix ! Je n'hésite plus une seconde, elle est rapide et magnifiquement réussie.

Au final, à part couper les pommes de terre, c'est la machine qui s'occupe de tout le reste. Certes, ça cuit pendant 25 minutes, mais pendant ce temps, je peux aller faire ce que je veux sans risque.

Relevons tout de même un premier point qui peut être rédhibitoire pour certains : la recette est pour 1 kg de pommes de terre. Je pense qu'on peut difficilement en mettre plus au risque de faire déborder. Avec 1 kg de pommes de terre, vous avez de quoi faire un bel accompagnement pour 4 voir 5 personnes.

La rapidité

Attention : le thermomix ne fait pas cuire les aliments plus rapidement que de manière classique.

Par exemple, cuire un risotto ne sera pas plus rapide au thermomix que de façon traditionnelle. C'est le temps passé à surveiller que tout se passe bien et que rien ne colle et ne brûle qui sera un gain de temps.

Par contre, certaines recettes que je n'aurais jamais faites sans Thermomix deviennent enfin faisables facilement. Je n'ai jamais été une fan de sorbet. Une bonne glace avec plein de crème, c'est toujours ce que j'ai préféré. À présent, je fais des sorbets très souvent. Des invités ? Hop, un petit sorbet aux cerises, aux pommes, à la mangue, à la banane ... Et là, on sait ce qu'on met dedans ! Tout à coup, j'ai eu la révélation du goût que pouvait avoir un vrai fruit dans un sorbet. Splendide.

 

Allez, pour le plaisir de vous faire envie, voici la recette. Notez les temps de mixage... et je vous promets, le résultat est grandiose. Que ce soit servi tout de suite ou congelé puis ressorti, c'est délicieux.

Sorbet aux fruits

  • Mettre les sucres dans le bol et mixer 10 sec à vitesse 9 afin d'obtenir du sucre glace.
  • Ajouter les fruits surgelés et le blanc d'œuf et mixer 1 mn à vitesse 9 en vous aidant de la spatule pour un sorbet homogène.
  • Pour un sorbet plus mousseux, insérer ensuite le fouet dans le bol et mixer 20 sec à vitesse 3.
  • Ce sorbet-minute est prêt à consommer.

Moins de 5 minutes !

Thermomix_fouet

Qu'est-ce qu'on note sur cette recette ?

Le fouet : petit ustensile qu'on peut mettre dans le bol quand on fait la purée, les oeufs montés en neige, un sorbet...

La spatule : La spatule est profilée pour faire en sorte de rentrer dans le trou du couvercle du thermomix et de se clipser dedans. De cette manière, il est possible de tourner la spatule sans qu'elle soit abîmée par les couteaux et de ramasser les ingrédients qui viendraient se coller contre les parois. Dans le cas du sorbet, ça permet d'avoir un résultat plus homogène. Là encore, la facilité d'utilisation est très bien pensée.

Le bruit : deuxième point un peu négatif. Quand on mixe des fruits congelés à une vitesse de 9 ou 10, autant vous dire que ça fait du bruit. Mais évidemment, ce sont sur de très courtes durées. Je vais tout de même éviter de faire un sorbet à minuit, sur une impulsion... Quand les couteaux tournent, il y a aussi selon la vitesse un bruit. Si vraiment c'est embêtant, on ferme la porte de la cuisine et on n'en parle plus.

Cuisson à la vapeur

J'ai un four qui permet la cuisson vapeur et même si je trouve sympathique de pouvoir l'utiliser, le nettoyage ne donne pas forcément très envie de s'en servir.

Avec le thermomix, il faut simplement mettre de l'eau dans le bol et poser le plateau vapeur dessus. C'est parti...

Même si Fabien était plus que dubitatif quand j'ai parlé les premières fois de cuisson du poulet ou d'un filet mignon à la vapeur, il a bien dû admettre que c'était délicieux.

Par exemple, dans les plats tout-en-un que nous avons testés et approuvés, il y a le filet mignon farci aux pruneaux avec ses pommes de terre. Le filet mignon est posé dans le plat Varoma, les pommes de terre dans le panier et la sauce dans le bol. On laisse cuire le tout et au final, on se retrouve avec une viande tendre à souhait, une sauce qui a eu le temps de mijoter et qui a un goût excellent et des petites pommes de terre sans huile qui accompagnent le plat à merveille. Bon, dit, comme ça, je sais que ça a l'air d'être uniquement de la pub, malheureusement, je n'arrive pas à trouver de points négatifs ici...

Filet mignon aux pruneaux

  • Inciser le filet en son milieu et sur toute la longueur à l'aide d'un grand couteau bien aiguisé, former un trou de 0 4 cm. Remplir cette cavité avec 200 g de pruneaux, assaisonner. Puis envelopper le filet dans un film alimentaire en prenant soin de bien serrer, le poser dans le Varoma et réserver.
  • Placer les oignons, les gousses d'ail, le bouillon, 30 g de pruneaux et le concentré de tomates dans le bol et hacher 5 sec/vitesse 5.
  • Verser l'eau, insérer le panier de cuisson et y peser les pommes de terre. Mettre le Varoma en place et programmer 45 mn/Varoma/vitesse 1. Retirer le Varoma et le panier de cuisson. Rectifier l'assaisonnement de la sauce, retirer la viande du film alimentaire et détailler en 8 tranches. Accompagner des pommes de terre et de la sauce.

filet_mignon

Le plat Varoma m'a déjà permis de cuire des éléments aussi variés que :

  • une terrine de foie gras (ou plus précisément 5 terrines...)
  • des légumes (brocolis, aubergine, courgettes, poivrons, ... Vous avez déjà mangé une moussaka de lentilles ? Mmmh !)
  • du poissons (au gros sel, des filets, des gambas, ...)
  • et comme dit précédemment de la viande.

Évidemment, pour la viande, il ne faut pas s'attendre à pouvoir cuire un steak dedans. Si vous voulez une bonne viande grillée, une poêle ou un barbecue sont irremplaçables.

Cuisson au bol

Il est aussi possible de faire des plats directement dans le bol sans cuisson vapeur. Là aussi, dubitatifs, nous avons fait quelques tests et la cuisson de poulet en morceau directement dans le bol, nous a révélé une viande tendre et surtout pas sèche du tout (je ne sais pas exactement vous dire pourquoi).

Le poulet aux poivrons, nous l'avons tenté une fois, et nous avons été très agréablement surpris par le goût et la texture. On retente le coup et je me dis que forcément, on sera un peu déçu, c'était le goût de la nouveauté qui nous avait plu. Définitivement, ce n'était pas ça. Les invités nous ont fait énormément de compliments et ce n'était pas pour être polis.

Poulet mijoté aux poivrons rouges

  • Mettre l'huile d'olive et les gousses d'ail dans le bol, hacher 6 sec/vitesse 5 et faire rissoler sans coloration pendant 3 mn/Varoma/vitesse 1.
  • Ajouter les oignons, les poivrons rouges et le vin blanc, hacher 4 sec/ vîtesse 5 et faire rissoler sans coloration pendant 10 mn/Varoma/ vitesse 1. Pendant ce temps, découper le poulet en morceaux et garder les cuisses et hauts de cuisses, les ailes et les blancs.
  • Ajouter les morceaux de poulet, l'eau, la sauce tomate, le bouillon de poule, saler et poivrer et faire cuire 20 mn/Varoma/sens inverse/vitesse mijotage.
  • Ajouter les champignons de Paris et la noix de muscade et cuire 10 mn/Varoma/sens inverse/vitesse mijotage. Puis disposer dans le plat de service et accompagner de pain.

poulet_poivron

La cuisson au bol permet également de faire très facilement certains desserts qui se révéleraient plus compliqués avec des ustensiles classiques. Je citerai par exemple une crème au chocolat (on mixe le chocolat, on fait fondre, on rajoute le lait, 7 min., c'est prêt), un fondant au chocolat ou encore de la pâte à chou.

Vous connaissez les gougères ? C'est de la pâte à chou au gruyère. Je n'en avais jamais fait dans l'ère pré-thermomix. Depuis, c'est un peu l'overdose. On met tous les ingrédients en place, on chauffe directement dans le bol pour avoir juste la bonne texture. On forme des petites boules qu'on met au four... et c'est parti. (Et ça se congèle super bien avant cuisson ! On sort ensuite les boules, on les met directement dans le four encore congelé et c'est parfait).

J'ai fait mes petites expériences avec les gougères. J'ai essayé de doubler les quantités. Et bien, au final, la consistance n'était pas pareille. J'en déduis qu'il y a certaines recettes qu'il vaut mieux faire deux fois de suite plutôt que d'essayer de doubler les quantités. J'apprends...

Pour la cuisson au bol, je terminerai avec les risottos et les pâtes. Le risotto a quand même été le plat le plus difficile à réussir au thermomix. La qualité du riz est très, très importante. Malheureusement, je ne pourrai pas dire ce qui fait qu'un riz va mieux qu'un autre (sa fermeté, j'imagine). Quoi qu'il en soit, à présent que j'ai trouvé le riz Carnaroli qui convient, nous nous régalons très régulièrement de risotto, un plat que nous adorions déjà avant, mais qui demandait d'être pendant 30 minutes à côté de la casserole pour mélanger régulièrement et éviter que ça ne colle. Avec le thermomix, passée la phase de hachage de l'oignon et ajout des différents liquides, on laisse tourner et plus besoin de vérifier quoi que ce soit. 20 minutes après, le risotto est prêt avec une onctuosité incroyable.

Pour les pâtes, là aussi, l'avantage est de mettre les pâtes dedans et on revient 10 minutes après quand la cuisson est terminée. Pas de débordement, car ça bout trop fort, pas de pâtes qui collent au fond de la casserole.

Les pains, les biscuits, les gâteaux ...

Avant mon thermomix, j'avais une machine à pain qui me plaisait bien. Son défaut : au final, on avait toujours le même pain avec la même quantité de mie et une croûte pas très affriolante. Ceci dit, c'était bien pratique de préparer tous les ingrédients et le lendemain d'avoir un pain cuit pour le petit déjeuner.

Là, le concept est un peu différent. Je prépare la pâte dans le thermomix : Montre en main, top chrono, 5 minutes.

Après le temps de levée, je le cuis au four... vapeur alternée (et c'est là que la vapeur dans le four prend tout son sens)... et on se retrouve avec un pain avec une belle croûte bien croustillante, une mie bien élastique... J'étais tellement fière la première fois que j'ai même pris mon pain en photo ! Autant dire que la miche n'a pas fait long feu.

pain

Au petit déjeuner, chaque matin, nous mangeons des toasts. Les toasts ont l'avantage de se garder relativement longtemps. Depuis un mois maintenant, je nous prépare chaque semaine un pain brioché (style toast donc) qui tient toute la semaine dans un sac plastique entouré d'un torchon. Là aussi, il me faut 5 minutes de préparation au thermomix. Puis 2 fois 2 levées de 20 minutes et c'est parti. Je vois plusieurs avantages à faire ça : je sais ce qu'il y a dans mon pain (pas d'huile, pas de conservateur) ; le plaisir de manger quelque chose de préparé maison ; les petites variantes possibles (fleur d'oranger, pépite de chocolat, graines, ...).

Pain brioché

  • Mettre dans le bol la levure, 280 g d'eau, le sucre et régler 1 mn à 37°, vitesse 1,5.
  • Ajouter la farine, le sel, 1 jaune d'œuf et mixer 2 mn 30 sur fonction «Épi».
  • Mixer 10 sec, fonction sens inverse, vitesse 2 afin de décoller la pâte du bol.

La fonction Epi, c'est la fonction spéciale pour le pétrissage.

À Noël, j'ai également préparé une quantité de biscuits impressionnante à vitesse grand V : Cantucci, cookies, croissants à la vanille, biscuits à la confiture (confiture au thermomix évidemment !), ... même les macarons y sont passés. Et soyons franc, les macarons, ça reste quand même de la magie : une fois ça marche et une fois pas. Thermomix ou pas, il y a beaucoup d'autres paramètres qui rentrent en ligne de compte.

Facilité

Le thermomix est vraiment très facile à utiliser. Il suffit de savoir régler la température, la vitesse et le temps.

Tout est fait pour nous faciliter la vie : Facilement démontable, passe au lave-vaisselle, icônes et manuel clair. Et last but not least : la balance.

En effet, une balance est intégrée directement dans le thermomix. Plus besoin de peser à l'avance les ingrédients avant de les insérer dans votre bol. Il suffit d'allumer le mode balance, et c'est ok. C'est une fonctionnalité vraiment très pratique et utile. Tout petit bémol : si vous devez peser des ingrédients pour faire de la cuisine moléculaire, autant prévoir une autre balance, car celle intégrée n'est pas hyper précise.

Même si ce n'est pas mon cas, je pense que le thermomix est tout à fait adapté aux personnes qui n'aiment pas cuisiner ou qui n'ont pas d'idées. Il suffit de trouver quelques recettes, de les suivre et le tour est joué.

Pour vous donner un exemple : j'ai acheté le sac qui permet de le transporter. À Nouvel-An, je l'ai amené chez des amis chez qui nous étions invités. Nous avons cuisiné avec pendant 4 jours (et les amis ont été bluffés) !

sac

Ce qui est très important dans tous les cas c'est : il faut le poser à un endroit qui est accessible en tout temps ! Si vous le rangez dans une armoire, c'est fini. À mon avis, vous ne l'utiliserez jamais.

Achat

Maintenant que je vous ai donné tous les points positifs de cette merveille, laissez-moi vous dire que le prix n'est pas donné, mais en même temps, au vu de ce qu'il fait, ce n'est pas non plus incroyable. Il s'agit de 1300 CHF (1000 €). Il est possible de le payer en plusieurs fois avec des frais, mais qui ne sont pas exorbitants (malheureusement je n'ai plus les chiffres exacts).
Pour pouvoir l'acheter, il faudra obligatoirement passer par un conseiller qui viendra vous faire une démonstration à la maison.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette option, car ça m'a permis de voir concrètement les pour et les contre, pouvoir poser des questions et pouvoir le prendre en main et constater son fonctionnement. J'avais invité d'autres personnes intéressées à la maison, de cette manière, j'ai gagné automatiquement un livre (que j'achète ou non le thermomix). Je n'ai absolument pas senti de pression pour l'achat. D'ailleurs, sur les 4 personnes présentes, aucune n'a passé commande lors de la première réunion.

J'ai cherché ensuite à avoir des informations sur le concurrent (Cooking Chef de Kenwood), mais malheureusement ils ne font pas de démonstration à la maison, ce qui m'a vraiment freiné. J'attends donc avec impatience l'article de Cerock sur la bête (qui devrait être publié lundi en principe) !

Vous voulez assister à une réunion ou en organiser une ? Il suffit de prendre contact en Suisse sur ce site ou en France sur celui-ci.

J'en profite d'ailleurs pour glisser que j'aimerais en organiser une autre chez moi rapidement. Si vous êtes tentés et que vous êtes sur Genève, contactez-moi par mail.

En résumé

Voici un petit tableau récapitulatif des avantages et inconvénients. Dans mon cas, il ne fait aucun doute que les points positifs prévalent largement sur le reste. J'ai rarement été aussi convaincue d'un achat !

Positifs Négatifs
  • pas de surveillance
  • tout est là (pas d'options, pas de modules supplémentaires)
  • puissance
  • cuisson vapeur
  • multifonction
  • les recettes et livres à disposition
  • le forum espace-recette et tous les blogs glanés sur le net
  • la balance intégrée
  • facilité d'utilisation
  • la quantité (4-5 portions max avec de bons mangeurs)
  • ne fait pas râpe ou mandoline (on ne peut pas avoir ces options et ne pas avoir les 36 modules qui vont avec)
  • le bruit

Le problème principal du thermomix ? Les journées n'ont quand même que 24h et après avoir cuisiné, il faut manger tout ça !

40 commentaires
1)
Renaud LAFFONT
, le 23.01.2014 à 04:32
[modifier]

J’ai pris le cooking chef il y a 2 ans. Après avoir comparé avec le thermomix (dont une amie est ambassadrice).
C’est pas la même chose.
Pour du tout en un, le thermomix est pas mal. Mais l’atout Du CC ce sont les accessoires (qui font monter le prix vers les 2000€): hachoir, filière à pâte (génial), centrifugeuse (hyper efficace mais le nettoyage est un cauchemar.
Le CC offre en standard un certain nombre de pales, pour faire le pain, monter des blancs en neige. C’est assez génial.
Je trouve aussi que le thermomix a un bol bien petit.

Pour de la cuisine rapide, le thermomix est pas mal. Mais j’aime la souplesse et la technicité du cooking chef.

2)
Amely
, le 23.01.2014 à 07:44
[modifier]

Cela fait déjà un moment que j’aimerai le cooking chef et sans compter que mon frère en a un après on peut se prêter les accessoires, même ceux que ma maman a depuis 30 ans sur son Kenwood Major s’adapte. Alors en effet le thermomix a l’air bien mais pour le prix je préférerais le cooking chef plus grand.

3)
Renaud LAFFONT
, le 23.01.2014 à 08:10
[modifier]

Une remarque sur le risotto: le riz à besoin de griller un peu avant qu’on l’arrose de bouillon. Est ce que le TM le fait ça? Le CC le fait pas si bien que ça, j’ai testé une fois. Je préfère prendre le temps de le faire à la main, le temps passé le vaut bien au final

4)
Tom25
, le 23.01.2014 à 08:48
[modifier]

Je ne suis pas un as de la cuisine. Plusieurs fois tu parles de « sens inverse » dans tes recettes ! Cela a quelque chose avoir avec la forme des couteaux je suppose ? Je n’ose pas imaginer que ça ait quelque chose à voir avec la rotation de la terre, auquel cas les sens de rotation de la machine (des recettes) seraient inversés dans l’hémisphère sud :-) .

5)
François Cuneo
, le 23.01.2014 à 08:57
[modifier]

Alors ça, c’est le genre de trucs qui m’intéresse.

Mais bon, j’ai déjà le mixer, j’ai déjà la sorbetière, j’ai déjà pour tout cuire, et on est très souvent 6…

Pas sûr que ce soit pour moi pour l’instant!

Mais merci infiniment pour l’article!

6)
Puzzo
, le 23.01.2014 à 08:59
[modifier]

C’est drôle parce que je voulais le plus de fonctionnalités possibles mais sans me remplir les armoires d’accessoire. Apparemment pas la même optique qu’Amely et Renaud

@Renaud : oui il grille bien le riz avant. Dans mon cas c’est vraiment le riz qui a fait une différence. Avec un riz bio arborio, c’était de la purée. Avec un riz carnarioli c’était parfait.

@Tom25 : c’est bien le sens des lames. En sens inverse ça ne coupera pas (bon je pense que puissance 10 sens inverse, ça doit quand même réduire en charpie les aliments)

@Francois : pour 6 ce sera limite effectivement. Peut être le kenwood… J’ai eu le plaisir de vider mes armoires (mixer, sorbetière, machine à pain…)

7)
nic
, le 23.01.2014 à 09:44
[modifier]

je suis complètement d’accord avec Renaud LAFFONT.

Je préfère prendre le temps de le faire à la main, le temps passé le vaut bien au final

pour moi le risotto est une question de patience et d’amour, je ne pourrais pas le laisser faire par une machine…
il me faut presqu’une heure pour mon risotto, mais a chaque fois les convives sont aux anges…

9)
Alain Le Gallou
, le 23.01.2014 à 09:57
[modifier]

Un test avec beaucoup de photo du thermomix lui-même et des recettes au thermomix comparées avec la recette classique.

Test d’une personne pas convaincue par le thermomix.

http://www.chefnini.com/test-thermomix-tm31/

J’ai étudié le thermomix il y a plus d’un an et décidé de ne pas l’acheter. Je suis d’accord avec les défauts soulignés par le test de chefnini.

De plus je refuse la pratique de la vente par bonimenteur à domicile.

10)
Jean Claude
, le 23.01.2014 à 10:34
[modifier]

Pourquoi attendre que Noël soit passé ?
Les miens se sont cotisés pour m’acheter un Iphone 5S.
Cela fait un mois maintenant et je commence à dominer Siri (à moins que ce ne soit Siri qui…).
Alors mon test pour le Risotto : « peux-tu me faire un risotto ?« , cela ne marche absolument pas, l’Iphone reste immobile dans ma main.
Je pars au marché pour le nécessaire concernant le Poulet mijoté aux poivrons rouges qui me semble bien appétissant, je refais un test et vous tiens au courant.

12)
cerock
, le 23.01.2014 à 10:47
[modifier]

Merci Puzzo pour cette présentation. Comme tu l’as si bien dis, j’ai craqué pour un concurrent, le cooking chef. Vous découvrirez pourquoi lundi.

@nic, je ne doute pas une seule seconde de la qualité de ton risotto 100% fait main. Mais personnellement, avec trois enfants en bas âge (5ans 3 ans et 7 mois) ce n’est pas pour l’instant que j’ai une heure a consacré à un risotto. Et franchement, le risotto qui sort de mon cooking chef, n’est surement pas parfait, mais il est excellent. Je dirais que le rapport temps investi / résultat est vraiment très bon. En tout cas il est incomparable au risotto acheté en sachet presque tout prêt que l’on trouve dans les commerces.

Puzzo tu peux faire des glaces aussi dedans ? il y a un élément de réfrigération ?

@Renaud, je suis d’accord avec Puzzo. Le choix du riz est super important. J’ai fait plusieurs test est j’en ai trouvé un qui correspond très bien a mes attente (un arborio dans mon cas)

Pour les quantités, nous sommes actuellement 5 mais avec les petits je dirais plutôt 3 et je suis largement en dessous de la capacité du robot.

Chez moi, cette appareil a remplacé plusieurs autres appareil. Mais je n’investirais jamais dans certains accessoires. La sorbetière par exemple, disposant d’une turbine a glace, j’aurais de la peine a repasser à une sorbetière. Idem pour la centrifugeuse. Depuis que j’ai une Juicepresso, la centrifugeuse classique ne me fait pas envie ;)

14)
Renaud LAFFONT
, le 23.01.2014 à 13:44
[modifier]

Puisqu’on est entre amateurs de cuisine visiblement, j’ai également un Vitamix (blender haute vitesse). Il fait le mode glace comme le thermomix: des fruits congelés, un yaourt ou de la crème et ça turbine à 37,000 t/m (façon Pacojet). Résultat fort correct par rapport au temps passé. Mais je préfère ma turbine à glace. La cristallisation demande le temps qu’elle demande ;)

15)
jeromelebaron
, le 23.01.2014 à 15:34
[modifier]

Bonjour à tous,
c’est vraiment un robot génial. Je viens de démarrer l’activité, si vous voulez une démonstration sur la région parisienne n’hésitez à me contacter !!
Et bonne cuisine !

16)
Zallag
, le 23.01.2014 à 17:03
[modifier]

Ouais … mmmh …

Pour faire court, j’ai l’impression, pour prendre le premier exemple donné, celui de la purée, que je pourrais sans peine différencier une purée classique, comme tu la fais encore ou la faisais, d’une purée faite avec un thermomix.
J’ai l’impression que ce serait surtout le cas si on faisait le test avec des Bintjes. Avec des Amandines, des Derby ou des Charlottes, peut-être pas.
Je prévois que, vu que le passe-vite ne fait jamais exploser les grains d’amidon (donc la purée est parfaite), un mouvement circulaire, par contre, assez vif, risquerait de produire une purée quelque peu amidonnante et collante, même avec des Bintjes.

Je préconise en général qu’il vaut mieux expérimenter avant de formuler des jugements, ou trouver des références de professionnels (non pas de cantines scolaires, mais d’étoilés), mais de là à acheter un tel appareil, je ne ferais pas le pas très facilement.
Je préfère avoir des outils spécifiques, de qualité, à un couteau Victorinox qui les remplacerait tous. Idem en cuisine.

Mon a priori culinaire est revendiqué (dans cette circonstance), et pour cela il me sera peut-être pardonné.

17)
Fabien Conus
, le 23.01.2014 à 18:20
[modifier]

Zallag : alors là je rigole, parce qu’on a eu exactement la même remarque de la part d’un ami qui ne jurait que par le passe-vite. On lui a fait à manger, il a goûté, et il a juste dit : « allez tous ch… » (je censure).

Bref, avec cet appareil, il ne faut pas avoir d’a priori, il faut juste l’essayer. D’où l’utilité d’une démonstration.

18)
Argos
, le 24.01.2014 à 08:39
[modifier]

On parle plus haut de risotto, mais le résultat manquera fatalement de ce petit quelque chose qui fait les grands plats. Parce qu’il est essentiel de dorer d’abord des oignons à l’huile d’olive, d’y mettre un bon arborio jusqu’à ce que les grains deviennent transparents puis y ajouter peu à peu le bouillon en recouvrant à peine le riz. Quelques pistils de safran délayés dans un peu de bouillon complèteront la préparation quelques minutes avant la fin. Et, le feu arrêté, nu peu de parmesan rappé donnera la touche finale. Et il y a mieux encore : le risotto du restaurant Centovalli non loin de Locarno, Anne Cuneo pourra vous en dire quelque chose.

19)
nic
, le 24.01.2014 à 09:42
[modifier]

@argos
personnellement je fais dorer les oignons à l’huile d’olive ET le beurre et j’utilise un carnaroli, qui reste plus croquant même avec beaucoup de bouillon. je préfère le risotto «all’onda», justement comme celui du centovalli, c’est à dire très liquide. il n’y a pas de safran dans celui-là, mais du mascarpone et des bolets.
mes amis me disent que le mien pourrait bien rivaliser avec celui du centovalli, mais ce sont mes amis ;-)

ps: est-ce que les alertes e-mail marchent chez vous?

21)
Renaud LAFFONT
, le 24.01.2014 à 10:23
[modifier]

Un chef (2 étoiles) m’a fait un cours sur le risotto. Je reprends quasi mot pour mot le commentaire d’Argos. Le Parmesan, il le mélange avec du beurre et un jaune d’oeuf, pour faire une sorte de « pommade ». Juste fabuleux.

22)
Saluki
, le 24.01.2014 à 10:42
[modifier]

Il est parfaitement contraire à l’éthique de délivrer un tel monceau de tentations entre 09h42 et 10h23.

Devinez ce que je vais préparer à midi.

(Euh, c’était de l’humour, hein, la remarque sur les tiques…)

23)
Zallag
, le 24.01.2014 à 10:48
[modifier]

Purée !

Côté purée, il me revient une émission de la RTS (TV suisse) qui évoquait ce sujet. Une dégustation de purée (mousseuse, au goût de bon beurre frais, d’une belle couleur) préparée par un cuisinier de renom ne faisait pas le poids face à une glu pâlotte, collante et en même temps plâtreuse, préférée (comment est-ce possible, me suis-je demandé) par des d’jeuns. mais ceux qui savaient reconnaître ce qui est bon ne s’y étaient pas trompés.

Cela dit, ne confondons pas une démonstration d’un appareil avec une dégustation de ce qu’on fait avec, c’est pas pareil.

25)
nic
, le 24.01.2014 à 11:02
[modifier]

Hors Sujet:
malgré j’avais cochè «Alerte e-mail», quand j’ai posté mon commentaire, je n’ai pas reçu de message suite à la publications d’autres commentaires.
j’essai maintenant en cliquant «Alerte par e-mail» en bas de l’article.

26)
captain-pomme
, le 26.01.2014 à 10:57
[modifier]

Tout fout le camp
Ou la la mais où sommes nous, je sais que cuk .ch est devenu assez généraliste et quelquefois assez surprenant.
Mais là j’en reste bouche bée, on parle d’un produit qui n’est pas dans le commerce normal, qui vaut une fortune je répète une fortune et qui pour ma part fait plus partie des débilités style vente pyramidale.
On est sur un site informatique ou sur marmiton .org.
J’aime cuisiner mais là je rigole en voyant les commentaires, je dois devenir vieux
ou alors j’ai rien compris et c’est Apple qui nous sort un I-robot de cuisine.
On nous parle d’un produit peu connu, très cher et qui fait des miracles…
Alors moi je dis stop et je sens déjà venir une gros buzz, publicité gratuite, le Tuppeware électrique..(pour le système de vente )
Désolé pas pour moi

27)
Puzzo
, le 26.01.2014 à 11:36
[modifier]

captain-pomme : là, je suis pas d’accord !

OK, ce n’est pas un article sur un produit apple mais les débilités, je n’accepte pas !

Vorwerk est une entreprise qui existe depuis plus de 100 ans et qui a vendu 7 mio de Thermomix à travers le monde. Au Portugal, par exemple, ce robot est installé depuis des décennies et tout le monde connaît le « Bimby ».

Alors, oui, effectivement, il faut passer par une réunion pour l’acheter. Il me semble avoir été honnête dans mon article et d’avoir expliqué pourquoi pour moi ceci n’est pas un point négatif. En parlant des points négatifs justement, tu dis que j’ai écrit que c’est un miracle. Oui, ça l’est pour moi, car je peux faire nettement plus de choses qu’avant… mais j’ai aussi été objective et donné les points négatifs que j’ai pu déceler.

Que ce soit bien clair, j’ai passé plusieurs heures à écrire cet article. J’ai essayé d’être la plus objective possible et également de donner des exemples concrets pourquoi ce robot est utile pour moi dans ma vie de tous les jours. Je ne suis pas vendeuse Thermomix et je ne gagne rien à écrire ce genre d’article !

Je remercie les quelques personnes qui ont commenté en expliquant pourquoi elle ne choisirait pas le thermomix. J’aurai aimé avoir quelques personnes disant le contraire…

Les personnes qui parlent de risotto en 1 heure, comme le dit Cerock, nous n’avons sûrement pas le même temps à disposition et ce type d’argument ne me touche donc pas.

28)
Renaud LAFFONT
, le 26.01.2014 à 11:49
[modifier]

PUzzo: le risotto en 1H c’est le week end en général. Le soir, je suis comme tout le monde. Je quite mon boulot de responsable marketing, je me tape 40 minutes de voiture, je vais chercher mes 2 enfants chez la nounou ou au cours de musique, leur faire faire les devoir, le bain, et essayer de faire quelque chose à manger. Là, oui, mon Cooking Chef m’aide pas mal. Mais c’est avant tout question de mise en place.

29)
Renaud LAFFONT
, le 26.01.2014 à 11:57
[modifier]

C’est vrai que je suis pas fan de la vente façon tupperware. J’ai la chance que ma meilleure amie soit démonstratrice Thermomix (à l’époque ou je m’y suis intéressé).
Mais ça a l’air de donner de bons résultats à Vorwerk.

La cousine de ma Femme en a un et quand on a comparé, elle m’a dit « ce serait à refaire, je prendrais le Kenwood à cause des accessoires).

Puzzo: question sur la température. As tu testé avec un thermomètre pour la T° max? Le Kenwood monte à 140 (il les tient, j’ai vérité avec un thermomètre). 100° ça me parait un peu juste pour rissoler.

31)
Puzzo
, le 26.01.2014 à 15:27
[modifier]

@Renaud : Je n’ai pas essayé de mesurer si la température était bien à 100°C ou pas je dois dire. Quand tu cliques sur température Varoma, on devrait atteindre les 120°C, je n’ai jamais vérifié non plus mais les résultats obtenus pour la vapeur m’ont toujours convenu.

Pour rissoler, je n’ai jamais eu de problème non plus… après j’imagine que ça doit dépendre du résultat que tu veux obtenir.

Pour la question de vente façon « Tupperware », la démonstratrice qui est venu à la maison m’a dit que certaines personnes la font venir et ils ne veulent pas de démo, juste signer le contrat pour acheter. Si ce qu’on trouve sur internet te suffit pour te faire une idée, pourquoi pas… perso, j’ai trouvé très agréable de pouvoir tester la machine même si ce n’était que sur 3h. Ensuite, l’une des participantes a refait une démo chez elle et on a pu le tester à nouveau pendant 3h. Je dois dire que j’aurai été particulièrement contente de pouvoir faire les mêmes tests avec le cooking chef.
Mais je peux comprendre que faire venir qqn à la maison, ça ne plaît pas à tout le monde.

32)
Alain Le Gallou
, le 26.01.2014 à 15:32
[modifier]

@Puzzo en premier, merci pour le test, car il éclaire certaines facettes de ce produit, et les commentaires offrent des arguments intéressants.

En particulier à ne pas rester bloqué à touiller dans une casserole avec une cuiller en bois. C’est le point fort de ce type d’outil à mes yeux.

Par contre, les ustensiles ne sont pas les vrais c’est un compromis. En effet, ce n’est pas une vraie feuille, n’y un vrai crocher pour les pâtes à pain.

J’ai été assez convaincu par ton chapitre cuisson à la vapeur, qui me permettrait de faire des plats en dehors des deux extrêmes que je fais. Car soit je passe la matinée entière pour faire un canard à l’orange, ou je me fais un rapide onglet grillé salade.

Si je trouve un thermomix occasion je tenterais le coup, car comme je l’ai dit, pas d’achat chez moi avec un commercial bonimenteur qui se déplace, et qui coûte très cher, ce qui impact sérieusement le prix du matériel.

Pour le risotto, je rejoins les commentaires pertinents sur le sujet. Il faut du italien «  arborio, vialone, carnaroli », et le rissolage initial est important. Par contre si une machine pouvait touiller à ma plage je ne suis pas contre.

Au final je conclurai en te citant : «  je pense que le thermomix est tout à fait adapté aux personnes qui n’aiment pas cuisiner ou qui n’ont pas d’idées. Il suffit de trouver quelques recettes, de les suivre et le tour est joué ». C’est-à-dire une cuisine rapide sans avoir trop de travail à faire.

34)
nic
, le 26.01.2014 à 21:43
[modifier]

re-Hors Sujet:
ni «Alerte e-mail» ni «Alerte par e-mail» fonctionne chez moi. suis-je le seul?

35)
Noé Cuneo
, le 26.01.2014 à 22:39
[modifier]

Il me semble que cela marche plutôt bien… Peut-être un problème de filtre antispam qui intercepte les messages?

36)
Saluki
, le 26.01.2014 à 23:33
[modifier]

Moi aussi, j’attends le test de demain : mes deux Kenwood Chef ont rendu l’âme après plus de quarante années de bons et loyaux services.
Ils n’ont pas résisté au pétrissage de 750 g de farine ou de semoule extra-fine de blé dur et de l’eau nécessaire pour préparer soit pâte à pain, soit pâtes tout court.

J’ai les accessoires… donc en investissant le double du K Chef…

J’attends, mais hier j’ai pétri à la main !

(Edit : la couronne de l’excentique est en métal fritté, quand ça commence à se déliter…)

38)
zit
, le 28.01.2014 à 22:53
[modifier]

L’idée est séduisante (même si on a un peu l’impression d’être dans un Tex Avery), et c’est certain que je ferais bien plus souvent des choux, pommes dauphine et autres gougères si j’avais un engin pareil…

Mais l’exiguïté de la cuve est pour moi rédhibitoire, déjà qu’il m’arrive d’être à l’étroit dans celle (double en volume) du KA « amateur ».

En tout cas, merci pour la découverte.

z (qui ne fait jamais de rizotto, je répêêêêêêêêêêêêêête : à la maison, le riz est blanc, bien collant, qu’on puisse le manger avec des baguettes, mais vous m’avez tous bien donné envie d’essayer ;o)

39)
nume7
, le 21.06.2015 à 12:00
[modifier]

Ca reste un robot de cuisine… j’en ait un qui est dans son emballage d’origine, je ne l’ai même pas utilisé une seule fois.
Je pensais l’utiliser quand ma fille s’était percé la langue en passant par dessus son vélo, je n’en ait pas eu besoins.
J’ai l’impression de lire une réclame pour ce jouet à 2000€ c’est extrêmement élevé comme prix, ça n’épluche pas les légumes et ça ne nettoie pas les éléments dont nous devons assurer la maintenance…
Concernant les recettes de cuisine il existe de nombreux sites internet pour ça.

40)
omothermix.com
, le 04.03.2016 à 21:55
[modifier]

J’ai le tm31 depuis maintenant plus de 3 ans, et j’étais sceptique avant de l’acheter. Très cher pour un robot, mais il a finalement atterri dans ma cuisine et je ne m’en passerais pour rien au monde, malgré ces défauts comme le bruit, la capacité du bol, la sonnerie,… J’ai eu l’occasion de voir une démo du nouveau qui a quelques améliorations au niveau du bruit, de la sonnerie, mais il reste cher et n’est pas vraiment révolutionnaire par rapport à l’ancien. Pour les sceptiques, il m’aide bien dans la vie de tous les jours, surtout que je rentre tard du boulot. Ainsi, mes enfants mangent différemment tous les jours des plats maison ;) Retrouvez sur mon site des exemples de recettes thermomix faites maison