Profitez des offres Memoirevive.ch!
Pourquoi Apple fait juste

Je suis un geek. Je ne m'en cache pas. Et je pense que la grande majorité d'entre vous lecteurs de ce site, l'est aussi, ne serait-ce qu'un tout petit peu.

Un geek, c'est quelqu'un qui aime bien les gadgets technologiques en tout genre et qui est un tant soit peu connaisseur ou débrouillard. Bref, quelqu'un pour qui la technologie n'est pas du patois du fin fond du Tadjikistan.

Et bien, ma belle soeur n'est pas une geek.

Pour elle, un ordinateur est une boîte mystérieuse dans laquelle il se passe plein de choses étranges apparentées de près ou de loin à de la magie (bon, j'exagère peut-être un peu et je vais me faire taper par Puzzo).

Toujours est-il qu'elle est l'heureuse détentrice d'un iPhone 5. J'ai passablement craint cette acquisition, mais il s'avère que pour l'utilisation qu'elle en fait, la simplicité de cet appareil fait qu'elle s'est assez rapidement sentie à l'aise avec.

Récemment, suite à une mise à jour et un oubli de code, le téléphone s'est retrouvé bloqué et désactivé.

HT1212-ios7-device-disabled-001-fr

Le service client d'Apple n'a été d'aucun secours. En effet, pour débloquer un iPhone, il faut passer par le branchement à un Mac. Et un Mac récent, puisque la dernière version d'iTunes est nécessaire.

Après moult explications techniques, installations et réinstallations de logiciels, l'iPhone n'était toujours pas débloqué.

Le problème était pourtant simple, pour installer iTunes 11, il faut avoir au minimum la version 10.6.8 de Mac OS X. Ce que ma belle-soeur n'avait pas. Toute tentative d'installation d'iTunes ne pouvait donc pas fonctionner.

 J'ai donc pris l'iPhone et l'ai branché à mon iMac. C'est comme ça que j'ai pu constater que l'appareil était définitivement bloqué et que seule une réinitialisation pouvait le remettre en état de fonctionner.

Problème: qui dit réinitialiser dit effacer tout le contenu de l'appareil.

Je demande donc à ma belle-soeur si elle a fait une sauvegarde récente. Et là c'est la stupeur. Ce qui me paraît une évidence à moi le geek relève de la science-fiction pour elle. Elle n'a pas du tout fait de sauvegarde manuelle comme je le fais régulièrement avec le mien en le branchant à mon Mac.

Adieu donc photos des enfants, SMS, et tutti quanti.

woman-with-trichotillomania

Mais bon, c'est la seule solution donc, allons-y, réinitialisons.

Une fois l'appareil remis à neuf, j'entre les informations du compte iCloud de ma belle-soeur (dont Puzzo et moi avons écrit le mot de passe sur nos machines) et là miracle : une sauvegarde automatique qui date de deux ou trois jours en arrière !

Pas de grandes pertes, presque tout est récupéré.

Et c'est là que j'ai réalisé pourquoi Apple est un leader sur le marché des ordinateurs personnels et des smartphones.

Le monde a changé. Avant, pour avoir un ordinateur à la maison, il fallait mettre les mains dans le cambouis et comprendre comment ça marchait. Le backup, c'était la tâche ménagère que l'on se forçait à faire une fois par semaine (au moins) et qui mobilisait la machine pendant des heures.

Mais aujourd'hui, nous vivons à l'ère du véritable "ordinateur personnel", celui que tout le monde peut avoir à la maison, qu'il soit geek ou pas. Et monsieur tout le monde, ne sait pas, ne veut pas, ne pense pas à faire des sauvegardes régulières. Il faut donc que la machine le fasse pour lui.

Avec Time Machine, Apple a permis à l'utilisateur de Mac de s'affranchir du souci de la sauvegarde.

Avec la sauvegarde automatique sur iCloud, Apple a fait de même avec le smartphone.

hero_icloud

La sauvegarde automatique peut être activée dans les réglages "iCloud" d'un iPhone.

HT1766-ios7-icloud_backup--fr

Le fait que ma belle-soeur ne savait même pas qu'elle avait une sauvegarde récente du contenu de son téléphone, c'est ça qui fait le succès d'Apple. Le simple fait que ça marche, sans que cela soit un souci pour l'utilisateur.

Si ma belle-soeur avait utilisé un téléphone Android, elle aurait tout simplement perdu toutes ses données.

Ce que cette mésaventure au dénouement heureux m'aura donc appris c'est qu'Apple est parvenu à rendre simples, voire invisibles, des tâches complexes.

La seule chose qu'il reste à faire, c'est trouver un moyen pour que monsieur tout le monde (ma belle-soeur, ma maman, etc.) n'oublie plus ses mots de passe.

Pour ça, il y a encore du boulot.

26 commentaires
1)
ToTheEnd
, le 16.01.2014 à 00:25
[modifier]

Pour en rajouter une couche, c’est pour ça qu’il est important que des fonctionnalités de base soient activées au grand dam des utilisateurs avancés…

T

2)
FT'e
, le 16.01.2014 à 00:37
[modifier]

Le nivellement par le bas – configuration sécurisée de base pour les béotiens – est une bonne chose sur nos iBidules et ordinateurs.

Le nivellement par le bas dans le monde du jeu vidéo est au contraire une plaie qui ruine tellement le plaisir de jouer…

Bref, les choses sérieuses devraient être faciles et les choses ludiques difficiles.

3)
François Cuneo
, le 16.01.2014 à 05:54
[modifier]

Qui avait configuré un compte iCloud à ta belle-soeur?

Ce n’est pas si évident que ça de la faire pour quelqu’un qui n’a pas la moindre idée.

Je m’en rends compte quotidiennement avec des utilisateurs qui ne veulent pas mettre les mains dans le cambouis et pour qui les mots « compte » ou « nuage » ne veulent rien dire de ce qu’ils sont devenus.

Il reste encore du travail, ne serait-ce que pour rendre simple le moindre problème, comme débloquer un téléphone.

OK, la sauvegarde était faite sans que ta belle-soeur en soit consciente, mais pourquoi en est-on arrivé à en avoir besoins? C’est bien là qu’il y a du travail à réaliser.

4)
TroncheDeSnake
, le 16.01.2014 à 06:00
[modifier]

Hi hi hi! Juste après avoir lu cet article, je tombe sur celui-ci. La simplicité n’a pas que des avantages!

Ceci dit je suis bien d’accord avec toi. Mon passage à Apple n’a pas été aussi « intuitif » et facile qu’on me l’avait prédit. Et encore aujourd’hui il m’arrive d’avoir du mal, dans ma tête et mes mains, à faire cohabiter pacifiquement mes habitudes PC (au travail) et Apple (chez moi).

Mais le jour où, suite à un cambriolage, je suis rentré chez moi avec un iMac tout neuf et que, après quelques clics à faire et quelques heures à laisser faire, j’ai retrouvé intacts mon environnement, mes fichiers et paramètres, comme si rien ne s’était passé, j’ai su que je resterais chez Apple.

Parce que des réinstallations, j’en ai vécu un certain nombre dans mes années PC. Mais jamais aussi simplement et facilement; et, surtout, toujours avec l’aide d’un plus geek que moi!

5)
Gr@g
, le 16.01.2014 à 06:35
[modifier]

L’explication est simple, au 1er démarrage, lors de l’activation, le système demande quelques informations dont le compte iTunes. Après avoir donner cette information, la question est posée de l’activation du compte iCloud lié.
Moins en bon geek méfiant qui ne veut pas que mes données, calendrier et carnet d’adresse mais aussi photos privées ne passent par je ne sais ou, dans un soucis donc de protection des données minimum, j’ai refusé cette activation, à tort ou à raison, selon les points de vues.
Mais en effet pour les quidam incapables de synchroniser en local directement sur leur machine, ce système est pratique. Attention à ne pas dépasser les 5 Go gratuits!

6)
Zallag
, le 16.01.2014 à 06:55
[modifier]

La seule chose qu’il reste à faire, c’est trouver un moyen pour que monsieur tout le monde (ma belle-soeur, ma maman, etc.) n’oublie plus ses mots de passe.

Est-ce déjà être geek que de trouver tel ou tel programme qui enregistre les mots de passe et les restitue d’un clic ? Peut-être. C’est diablement utile, naturellement.

Je côtoie des personnes souvent très peu informées et très malhabiles avec l’informatique, pas toutes jeunes, dans une association où une de mes occupations consiste à les aider à se servir de leur ordinateur.

Je réalise à quel point elles n’en connaissent que deux ou trois choses — ouvrir une messagerie, enregistrer des photos sans même bien toujours savoir où elles sont au juste — et leurs connaissances s’arrêtent là, vraiment elles ne vont quasiment pas plus loin. Elles utilisent presque uniquement Word et n’en connaissent que le minimum, taper, effacer, copier, coller et faire une « mise en page » à coup d’espaces et de retours à la ligne. Parfois mettre un mot en gras …

Dès que surgit une icône inconnue, qu’un message du système s’affiche, elles sont presque perdues.

Et, à l’ouverture de leur machine, leur écran est totalement encombré de raccourcis divers, d’icônes variées ou de fichiers disparates.

C’est pour moi un énorme problème que de les aider intelligemment, de leur dire quoi faire (parce que je ne le sais pas à l’avance, mais j’essaie ceci, cela ou encore autre chose), alors, trop souvent, à ma honte, je règle leur(s) problème(s) en trois ou quatre clics, ne me rappelant pas toujours en suivant quelles étapes je l’ai fait, tellement j’ai agi au pif, rapidement, en essayant, en explorant des menus ou sous-menus dont ils ignoraient totalement l’existence, et je les vois écrire sur un post-it, avec une application et une concentration touchantes, comment il faudrait faire la prochaine fois, mais le plus souvent cela ne leur servira à rien.

Et je suis profondément déçu de ma manière de ne pas savoir comment les aider à s’aider eux-mêmes.

Je ne vois qu’une solution pour certaines personnes : acquérir un ordinateur simple, robuste, du genre de ceux qui sont imaginés pour les écoles de pays défavorisés, avec des programmes totalement basiques et fondamentaux.

Depuis plusieurs années, l’association américaine OLPC (One laptop per child) travaille sur un projet ayant pour objectif de fournir un ordinateur portable à chaque enfant des pays en voie de développement. Il s’agit d’un ordinateur basique et pas cher, le « X.O. », destiné aux écoliers d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.
On en parle un peu , entre autres. Cet article mentionne dans une de ses rubriques ce qu’on peut considérer comme des logiciels basiques. Les personnes dont je parle plus haut n’en demanderaient pas plus.

Pourquoi ne s’en serviraient-elles pas ?

7)
Pom
, le 16.01.2014 à 07:18
[modifier]

Attention à ne pas dépasser les 5 Go gratuits!

Pas facile, quand la plus petite capacité d’iPhone est 8 Go, voire bientôt 16 Go!

8)
fanturi
, le 16.01.2014 à 08:17
[modifier]

Pour ça, il y a encore du boulot.

Pour ça il y a Touch ID :)
Apple est trop fort elle y a déjà pensé :)

9)
cerock
, le 16.01.2014 à 08:56
[modifier]

OK, la sauvegarde était faite sans que ta belle-soeur en soit consciente, mais pourquoi en est-on arrivé à en avoir besoins? C’est bien là qu’il y a du travail à réaliser.

Pour moi la réponse est clair et elle est déjà résolue par Fabien

La seule chose qu’il reste à faire, c’est trouver un moyen pour que monsieur tout le monde (ma belle-soeur, ma maman, etc.) n’oublie plus ses mots de passe.

Pour ça, il y a encore du boulot.

Ca c’est le grand malheur de notre temps moderne. Je déteste dépanner des amis. Le dépannage durerais 10 min si il ne fallait pas patienter 3h pour retrouver les mots de passe… Bon l’avantage c’est qu’on a le temps de voir un verre ;)

11)
Desimages
, le 16.01.2014 à 10:12
[modifier]

C’est une très bonne chose que de simplifier l’usage des outils numériques et, pour être dans la même situation que Zallag, je partage pleinement son avis.

Cependant, il n’y a pas que Apple qui propose une sauvegarde en ligne de manière automatique d’un Smartphone, tout comme il n’y pas que ios et Android dans la vie. J’utilise un Windows Phone et la sauvegarde du téléphone est automatique pour ses paramètres, les SMS et les applications. Il faut passer par un abonnement au Cloud seulement pour les photos et les autres documents.

Je ne crache pas sur Apple, merci de ne pas taper, j’ai assez comme ça avec ma migraine :-) et je n’ai rien de particulier contre les produits pommées, si ce n’est les mises à jour foreuse, avec ios7 entre autres…

13)
Charled
, le 16.01.2014 à 11:34
[modifier]

Oui mais non…

Tant mieux, Fabien, si ta belle-sœur a pu retrouver ses données mais jusqu’à OS X.8, la sauvegarde pouvait se faire aussi en usb (voire wifi je crois) sur l’ordi ou un disque externe. A-t-on vraiment besoin de mobiliser l’énergie et la logistique du Cloud pour sauvegarder ses données personnelles quant on sait qu’une requête Google équivaut à 100 km en voiture en émission de CO2.

Par ailleurs, pour avoir fait de la formation en bureautique pendant des années (encore un peu maintenant) il me semble qu’on camoufle derrière de la pseudo simplicité le manque de formation voire de responsabilisation des personnes.

Pour prendre un exemple simple, que fait-on de plus aujourd’hui avec Word qu’on ne faisait pas il y a dix ans ? L’évolution de beaucoup de logiciels consiste en l’ajout d’automatismes qui font les choses à la place alors qu’il suffirait d’apprendre aux gens à faire ce qui les rendrait bien plus efficaces. Mais ces automatismes utilisent du temps processeur qui justifie l’emploi de machines plus puissantes.

D’ailleurs, je trouve que le choix d’Apple de ne pas mettre de bureau dans iOS peut se comprendre sur l’iPhone qui est d’abord un téléphone mais pas sur l’iPad. Sauvegarder ses documents dans le dossier du logiciel qui l’a créé, sans possibilité autre de classement est clairement une stupidité. Pendant des années, on a expliqué aux gens sur Mac et PC qu’il ne fallait surtout pas le faire et comment créer des dossiers pour classer leurs documents…

D’autant que c’était vraiment l’occasion d’utiliser les piles comme on peut créer des dossiers d’applications.

Sur le plan de la sauvegarde et de la sécurité, il est également nécessaire d’expliquer aux utilisateurs qu’un ordinateur ça s’entretien comme une voiture ou un frigo. Tout le monde n’est pas censé savoir faire sa vidange mais à minima mettre de l’essence, de l’air dans ses pneus, vérifier les niveaux d’huile et d’eau (ou dégivrer son frigo de temps en temps).

Tout comme avec les appareils photos numériques pour lesquels il n’est pas forcément utile de rester en 6, 8 ou 10 mpixels pour toutes les photos… mais qui prend le temps de lire la page de la doc qui l’explique ?

Avec MacWrite (que j’ai peu connu, je n’ai pas si vieux ;-) ou ClarisWorks, Apple proposait une barre de boutons simple qui permettait d’accéder rapidement aux fonctions les plus utilisées grâce à des symboles clairs sans passer par les menus : on gagnait un peu de temps pour la mise en forme du texte, l’enregistrement et l’impression. Dans Word, le nombre de barres et de boutons a explosé au point que les symboles sont devenus incompréhensibles. Je me suis amusé un jour à toutes les activer sur un écran 14″ de l’époque (800 x 600 px) : il ne restait même pas la taille d’une carte postale pour écrire… De mon expérience, même en entreprise, beaucoup pourraient se contenter de TextEdit…

Mais la formation c’est du temps et directement ou non de l’argent. En entreprise, la formation professionnelle est très malmenée… mais c’est un autre débat.

Je ne suis pas persuadé à l’inverse qu’il soit judicieux que chacun apprenne à développer pour pouvoir modifier le code source de Firefox ou Open/LibreOffice pour l’adapter à ses besoins comme il est courant d’entendre dans le monde du libre mais au moins prendre le temps d’apprendre à se servir correctement des logiciels, de comprendre leur logique pour les exploiter au mieux.

Et puis, question de société, pourquoi suis-je de plus en plus amené à confier mes données à quelqu’un d’autre pour pouvoir les conserver ? Internet, réseau décentralisé par excellence se centralise de plus en plus… et ça n’est pas gratuit même si on ne paye pas directement…

@cerok : c’est sûr qu’en 3h, tu as le temps de le voir le verre ;-))

14)
Foyan
, le 16.01.2014 à 13:11
[modifier]

Qui ne rêverait de se trouver face à la désolation d’une belle-soeur à la dentition aussi parfaite ? ;-D

15)
Fabien Conus
, le 16.01.2014 à 17:37
[modifier]

Woah ! Merci pour tous ces commentaires.

Qui avait configuré un compte iCloud à ta belle-soeur?

Lors de la première installation d’un iPhone tout neuf, il te propose de créer un compte iCloud. Ce que ma belle-soeur avait fait. Là encore: bravo Apple.

OK, la sauvegarde était faite sans que ta belle-soeur en soit consciente, mais pourquoi en est-on arrivé à en avoir besoins? C’est bien là qu’il y a du travail à réaliser.

Comme je le relate, c’est suite à un oubli de code que l’appareil s’est bloqué. Et c’est bien la conclusion de mon article : comment faire pour se souvenir des trop nombreux codes et mots de passe qui ponctuent notre vie numérique quotidienne ? Surtout lorsqu’il faut que ces mots de passe comportent un chiffre, des majuscules, des caractères spéciaux et au minimum 418 caractères.

Est-ce déjà être geek que de trouver tel ou tel programme qui enregistre les mots de passe et les restitue d’un clic ? Peut-être. C’est diablement utile, naturellement.

Euh, oui, mais lorsque l’appareil est bloqué, tu y accèdes comment à ton programme ?

Tant mieux, Fabien, si ta belle-sœur a pu retrouver ses données mais jusqu’à OS X.8, la sauvegarde pouvait se faire aussi en usb (voire wifi je crois) sur l’ordi ou un disque externe.

C’est bien là que le bât blesse ! Ma belle-soeur n’utilise pas assez son Mac pour avoir une sauvegarde régulière. Et quand bien même, il s’agit d’un ordinateur trop vieux pour faire tourner la version du système requise pour iTunes 11. Et vu ton discours, je doute que tu préconises de jeter la machine pour en acheter une autre ! Ce serait pire qu’une requête Google.

quant on sait qu’une requête Google équivaut à 100 km en voiture en émission de CO2.

Des sources ?

il est également nécessaire d’expliquer aux utilisateurs qu’un ordinateur ça s’entretien comme une voiture

Ah ! Mais tu mets là le doigt sur le fond du problème ! La voiture, c’est le garagiste qui s’en occupe, c’est lui l’expert sur lequel Monsieur Tout-le-monde se repose. Mais pour les ordinateur qui est cet expert ? Moi j’ai arrêté de l’être pour mon entourage. La téléphone qui sonne à tout bout de champs, j’ai donné, merci.

16)
Zallag
, le 16.01.2014 à 22:07
[modifier]

Fabien, ce chiffre donné par Charled sur le CO2 m’a aussi intrigué et j’ai trouvé l’article ci-dessous. J’ai repéré quelques erreurs grammaticales et autres oublis de mots, mais c’est du copié/collé …

Tu le retrouveras .

Quand j’ai lu l’article Times Of London (peu étayé sur sa méthode de calcul) et au vu de mon intense activité quotidienne sur Google, je me suis dit : « Wow, tu es un affreux pollueur! ».

En effet, cet article annonce qu’une étude scientifique évalue à 7g de CO2 le montant des émissions toxiques dégagées par les 2 millions (estimés) d’ordinateurs des centres de calcul Google pour traiter une requête de recherche. Avec plus d’une centaine de milliards de recherches mensuelles, je vous laisse calculer l’étendue des dégâts.

Nouvel haro (la liste est déjà longue…) sur Google en perspective !

Urs Hoelzle, le patron des opérations de Google, a visiblement été piqué au vif! Il ne pouvait laisser passer des choses pareilles sur son entreprise, très soucieuse de l’environnement et à l’origine de l’initiative « Climate Savers Computing ».

Il répond donc quelques heures après pour donner une tonne d’infos énergétiques sur le traitement d’une requête:

Dans les 0.2 secondes moyennes qu’il faut pour retourner la réponse, Google utilise 0.0003 kWh (indexation préalable du web comprise) d’énergie pour la traiter. C’est la consommation énergétique du corps humain en 10 secondes.
Cette consommation est dans la plupart des cas inférieure à celle consommée par le PC pour poser la question, attendre puis afficher le résultat.

Cette consommation d’énergie produit à son tour 0.2g de CO2. C’est à comparer à la barre européenne officielle de 140g de CO2 pour 1 kilomètre parcouru en voiture.

Cette barre n’est pas encore atteinte par la majorité du parc, on peut donc dire, en prenant une moyenne de 200 g,

1 kilomètre en voiture = 1’000 requêtes Google

Je peux donc reprendre mon utilisation intensive: elle est finalement nettement moins polluante que d’aller dans une bibliothèque en voiture….

Donc le chiffre de Charled (plutôt de sa source) montrerait qu’une requête correspond à 100 km en voiture, alors que celui de la source que je cite indique qu’une requête correspond à … un mètre en voiture.

C’est pas pareil. C’est cent mille fois moins.

Par contre, la source que je cite ne précise pas de quelle étude il s’agit [… qu’une étude scientifique évalue à 7g de CO2 le montant des émissions toxiques dégagées par les 2 millions (estimés) d’ordinateurs des centres de calcul Google pour traiter une requête de recherche].

Quel type de voiture, à quelle vitesse ? Etude indépendante ou issue de l’industrie automobile, de l’industrie électrique ? Ce n’est pas précis.

Il faudrait toujours citer les sources dont on tire des chiffres, s’assurer de leur indépendance et de leur fiabilité. Je sors du sujet pour rappeler cette évidence chaque fois qu’on brandit des arguments dans une discussion (de forum comme de débat politique ou scientifique).

18)
ToTheEnd
, le 16.01.2014 à 23:48
[modifier]

Cependant, il n’y a pas que Apple qui propose une sauvegarde en ligne de manière automatique […] J’utilise un Windows Phone et la sauvegarde du téléphone est automatique pour ses paramètres, les SMS et les applications. Il faut passer par un abonnement au Cloud seulement pour les photos et les autres documents.

Donc Windows Phone est aussi naze qu’Android face à Apple puisque ce dernier sauvegarde TOUT et gratuitement jusqu’à 5GB.

Et en passant, pour un utilisateur lambda, allez lui faire comprendre ce modèle: on vous sauvegarde le truc, le machin, le bidule, les prefs mais pour les photos, les docs (mais pas les prefs), pour vos mails (mais pas les SMS), etc. faudra prendre un abonnement parce que ce n’est pas sauvegardé. Génial.

Mais je n’ai pas trop peur de voir un mauvais produit se démocratiser… 4% des parts, ça reste faible et c’est uniquement parce que MSFT balance des milliards dans cette affaire.

T

19)
Desimages
, le 17.01.2014 à 10:14
[modifier]

Donc Windows Phone est aussi naze qu’Android face à Apple puisque ce dernier sauvegarde TOUT et gratuitement jusqu’à 5GB.

Ce jour de réaction me laisse perplexe, d’abord il n’y aurait que Apple qui ne soit pas « naze », et puis un Smartphone, quel que soit sa marque, qui n’aurait que 5 GB à sauvegarder, ça me parait tout aussi léger que le ton du commentaire cité me semble lourd.

Encore une fois, je n’ai rien contre Apple, bien au contraire, je suis un vieil utilisateur, quasi de la première heure, et je rêve même d’acquérir un portable Retina. Cependant, je trouve que le caractère des commentaires de quelques-uns devient, ici comme ailleurs, de plus en plus unilatéral et hautain. Un peu d’ouverture d’esprit, que diable !

20)
ToTheEnd
, le 17.01.2014 à 13:51
[modifier]

Il ne faut pas se plaindre des réponses que tu reçois si l’intervention que tu fais c’est pour venter un autre produit en disant que c’est une bonne alternative alors qu’il fait les choses à moitié.

Les utilisateurs lambdas (donc la plupart!) sont souvent démunis face à l’informatique en général et les smartphones, aussi simple qu’ils soient, n’échappent pas à cette règle.

Et la question n’est pas de savoir si 5GB est assez ou non mais quelle est la meilleure expérience utilisateur. Les clients ont voté il y a longtemps avec leur argent.

Enfin, ne pas chercher querelle mais dire que la mise à jour iOS 7 – entre autres – est foireuse… je ne nie pas que tu aies eu un problème mais vu que 200 millions de personnes (80%!) sont passés à iOS7 et que visiblement ça c’est bien passé, que faut-il retenir de cette intervention?

T

22)
okgenial
, le 17.01.2014 à 20:59
[modifier]

Ben moi, j’ai une sauvegarde automatique à la NSA.

Mais pour récupérer la sauvegarde c’est plus coton ;-)

23)
jvi
, le 18.01.2014 à 19:59
[modifier]

@ Desimages.

Je voudrais te rassurer sur le fait qu’ici, ce n’est pas comme ailleurs, les gens en général pèsent et le fond et la forme de ce qu’ils disent, même s’il existe, quelquefois mais pas toujours heureusement, un contre-exemple avec TTE, suffisamment dénoncé par TOM25 si ma mémoire est bonne. Il ne faut donc pas te mettre martel en tête avec ça.

Pour le reste, il y a suffisamment de gens qui n’ont pas les moyens d’acheter Apple pour que je respecte ceux qui se tournent vers des machines sous Android, voire même Windows-qqc.

Ceci dit, alors que j’ai commencé avec des Apple 2+ à Grenoble il y a bien longtemps et que j’ai continué depuis pour faire un bon nombre de calculs Fortran et autres pour lesquels le Core i7, sur iMac et sur Mac Book Pro, est une vraie merveille.

En effet, optimiser une fonctionnelle de plusieurs millions d’inconnues soumises à quelques centaines de milliers de conditions (linéaires et non linéaires) prend quelques minutes alors qu’il fallait des semaines il y a une quinzaine d’années !

Vive Apple et Intel, donc !

Bref, il est peut-être temps que je double mes sauvegardes avec Carbone Copy Cloner en utilisant Time Machine…

24)
Tom25
, le 19.01.2014 à 20:57
[modifier]

@jvi, tu as eu le temps de lire avant que mon post ne soit effacé ?
Je n’ai que brièvement parcouru ce sujet, je le lirai peut-être. Peut-être car avant, je sortais des discussions ici sur Cuk soit plus cultivé parce que j’avais découvert des trucs, soit plus joyeux car j’avais bien rigolé, soit les deux. Depuis quelques temps j’ai plus souvent les nerfs. Et à lire ton post ci-dessus, et ceux que j’ai survolés …

25)
jvi
, le 20.01.2014 à 08:50
[modifier]

@ Tom25,

J’avais lu ton post version modifiée ; sur le fond j’étais tout à fait d’accord avec toi, mais je n’aurais pas eu, sans doute, la même véhémence d’expression en pensant au bon vieil adage de Talleyrand sur tout ce qui est excessif. Mais là n’est pas le sujet ici.

Pourrais-tu expliciter les points de suspension à la fin de ton commentaire ? J’avoue ne pas savoir comment les interpréter.

Merci d’avance,
Joseph Pastor.

26)
Tom25
, le 20.01.2014 à 10:13
[modifier]

Ils signifient que j’avais deviné que les conversations avaient été un peu houleuse. Et que ton commentaire me confirmait mon impression. Mais pas que ton commentaire était agressif.
iOS 7 a été adopté car contraint et quasi forcé. Beaucoup ont cliqué oui à la proposition de mise à jour par habitude et pas mal l’ont regretté. Il suffit de voir le nombre de personnes cherchant à revenir à iOS 6.
Cette simplification à la Apple me comblerait si je ne la sentais pas aussi malsaine. Il y a une prise de contrôle d’Apple sur les usagers qui m’inquiète. Ca me fait exactement le même effet que quand je lis des commentaires sur le sujet de l’espionnage par la NSA du genre « m’en fiche d’être espionné, je n’ai rien à cacher ». Là c’est pareil, sauf qu’en plus on est dorloté.