Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’année 2014 sera Retina, ou ne sera pas

Oui, donc en guise de premier article, je vous avais parlé de mon nouvel achat, un MacBook air 2012. Je l'avais choisi car pour mon utilisation, c'était un choix logique. Plus logique que le MacBook Pro Retina 13", à propos duquel j'avais le sentiment suivant :

"[...] je trouve que c’est une mauvaise blague qu’Apple a faite aux consommateurs. Si les prochaines itérations sont plus costaudes, j’y viendrai peut être, mais pas pour l’instant."

Alors après chacun son ressenti, mais effectivement je n'étais pas le seul à trouver que ce portable n'avait pas les moyens de ses ambitions. L'itération 2012 et le refresh qui a suivi début 2013 n'ont jamais vraiment convaincu. La faute au circuit graphique intégré Intel HD 4000 qui n'était pas suffisamment puissant pour propulser l'écran Retina du bestiau.

La version "late 2013" change la donne. Mieux dotée, cette configuration offre enfin une bonne fluidité de l'interface, ce qui manquait vraiment sur les versions précédente.

Avec mon article d'il y'a un an, vantant les qualité du Air 2012, vous aller me dire que c'est un changement un peu drôle. Mais détrompez-vous : le Air reste pour moi un ordinateur d'exception - et la version 2013 est encore meilleure. Cependant la raison pour laquelle j'ai migré sur le Pro ne tient qu'en un seul mot : Retina.

 

Vers un peu (beaucoup) plus de confort

Je me gaussais de l'écran du MacBook Air, disant que sa résolution apportait déjà un assez bon confort pour la bureautique. Et c'était vrai. Mais à force de lire des PDF, de m'épancher sur des documents Word des heures durant, j'avais un peu les yeux cramés en fin de journée. Surtout depuis le début du semestre où mon taux d'heures de bureautique a crevé le plafond, passant de cinq heures par jour à presque le double. 

J'ai toujours eu une excellente vue, mais je commencais à avoir des migraines en fin de journée, une sorte de fatigue occulaire qui était assez désagréable.

Je me suis douté que cela venait de l'ordinateur. Donc je me suis dit que j'allais prendre mon mal en patience, en attendant une période qui augurerait moins d'informatique. Puis un jour, j'ai du me mettre à lire un PDF de 100 pages, que j'avais téléchargé sur mon iPad 3. J'ai envoyé les 100 pages d'un coup, et là bizarre, pas de problèmes, je me sentais très bien, je n'avais pas l'impression d'avoir forcé avec mes yeux.

Du coup je me suis dit que bon, les nouveaux Retina 13" étaient sortis... Et peut être qu'ils valaient mieux que les précédents. Je me suis donc rendu en Apple Store, et j'ai passé un puissant moment à aller sur Web pour voir comment ça se passait en terme de fluidité. Sans atteindre le niveau d'un Retina 15" ou d'un iMac, on en était dans les pires cas, au même niveau que mon Air. Et là je me suis dit "C'est parti".

Et je ne suis pas déçu. En ce qui concerne l'écran, cela me change la vie. Plus de contraste, moins ou pas de clouding, une résolution qui se prête à la lecture et au traitement de texte... C'est génial, tout simplement. Ce n'est pas que l'écran du Air est mauvais. Mais il faut dire qu'étant équipé d'un iPhone et un iPad tous deux Retina, avoir ce confort sur mon ordinateur, c'est quand même balèze.

D'ailleurs, le concept du Retina, je l'utilise depuis l'iPhone 4, ce n'est clairement pas une nouveauté pour moi en soi, mais je suis toujours assez émerveillé de pouvoir l'utiliser dans de nouveaux usages. Et clairement, l'avoir sur mon écran d'ordinateur, c'est un bond en avant.

 

Une drôle de machine, pour un usage normal

Les différents tests que l'on retrouve sur le Web s'accordent tous pour dire que ce MacBook Pro Retina 13" cuvée late 2013 possède de grandes qualités, mais aussi des défauts, et pas des moindres. Parmi ceux qui reviennent le plus souvent, on citera la fermeture matérielle et l'absence de carte graphique dédiée.

Le premier point, pour moi, est un faux problème. Oui, j'accorde volontiers que souder la RAM et utiliser un SSD avec un connecteur propriétaire, c'est mesquin. Mais bon, replaçons-nous dans le contexte. Chaque année, les envies des utilisateurs changent. Ils veulent toujours plus fin, toujours plus performant, toujours plus ci, ou plus ça... Cela implique des choix. Des choix que les utilisateurs peuvent faire d'eux-même (pour autant qu'ils en connaissent l'existence). Apple a réglé le souci. Elle a fait ces choix pour eux et les leur a imposés. Aujourd'hui nous devons payer (parfois cher) des configurations supérieures collants plus  à nos besoins, mais le résultat est là. Tout fonctionne à merveille. On ne peut presque plus intervenir matériellement sur notre machine, mais d'un autre côté, la masse, elle, se fiche éperdument de cette possibilité, du moment que ce qu'elle a entre les mains lui plaît. Un mal pour un bien.

Concernant le circuit graphique intégré, il est avant tout une conséquence ce qui est dit au-dessus. Oui, on ne peut qu'être déçu que les améliorations apportées ne soient finalement là que pour absorber les besoins de l'écran. Oui, une carte dédiée aurait été appérciable. Oui à tout. Mais ne nous égarons pas. Si tel équipement se retrouvait sur le MacBook Pro Retina 13", peut être que le constat ne serait pas forcément plus rose. Pareil un processeur quad-core.

Je m'explique : je me souviens encore des premiers MacBook Pro 13" Thunderbolt. Ils avaient des config assez reluisantes. Mais ayant eu le modèle Core i7, je peux vous dire que je n'étais pas tranquille. J'avais en permanence la sensation que (passez-moi l'expression) le bouzin allait m'exploser à la tronche. Il chauffait vite, souffrait en plus de problèmes de refroidissement. C'est pour ça que je pense qu'Apple a fait le bon choix en ne dotant pas le Retina 13" de composants que sa conception n'aurait pas pu assumer.

Au lieu de cela, nous avons une machine très correcte, silencieuse, le plus souvent froide, qui possède une puissance de feu assez intéressante (encoder un bout de vidéo avec Handbrake n'a pas posé de problèmes), mais, certes, qui ne permettra pas de jouer à des gros jeux ou faire du montage vidéo sous FCP. Pour une machine de ce prix, on pourrait s'en émouvoir, mais avoir un tel écran dans ce format doit se faire au prix de compromis.

 

Où le mettre ? 

Dans le test de Mac4Ever, le rédacteur s'interroge sur la place que prend ce MacBook Pro Retina 13" dans la gamme Apple. Je me pose la même question que lui,  et que je pense qu'il y'a deux pistes de réflexion pour tenter d'y répondre.

Je commence à m'interroger sur ce que le Retina 13" n'est pas. On peut considérer que ce n'est pas un ordinateur pro, ce qui est tout à fait le cas, et que finalement son placement dans la gamme est effectivement abusé. L'appeler "Pro" est très probablement un caprice du marketing Apple.

Il n'est pas non plus un appareil de pure mobilité, comme l'est le MacBook Air. Il n'est pas aussi léger (même si pas beaucoup plus lourd), et n'est pas aussi autonome.

Le deuxième point de vue permet peut être de répondre à la question du placement dans la gamme. Puisqu'il est établi qu'il n'est pas un MacBook Air et qu'il n'est pas un MacBook Pro, pourquoi ne serait-il pas un MacBook, tout simplement ? Le digne successeur du MacBook Unibody ? C'est une machine entre deux, qui ne correspond à aucune des deux extrêmes que sont le MacBook Air (ultra-portable) et le MacBook Pro Retina 15" (monstre de puissance). Mais il emprunte des caractéristiques à chacun d'eux.

Au MacBook Air, il emprunte un format compact et suffisamment léger, ce qui permet de le transporter à longueur de journée sans se tuer le dos, assurant une journée de travail sur batterie (les 10h d'autonomie sont atteignables si l'on fait attention).

Au Retina 15" il emprunte son superbe écran ainsi qu'un gain de puissance que le MacBook Air n'a pas.

Je crois qu'il ne faut pas se casser la tête à vouloir placer le MacBook Pro Retina 13" sur une échelle. Il faut le voir pour ce qu'il est : une machine méritante, qui certes aurait pu être meilleure, mais qui constitue la croisée de deux visions. L'offre portable d'Apple est devenue manichéenne avec les années, et nous en avons pris l'habitude, peut être que c'est pour cela que nous avons du mal à envisager que la Pomme puisse accoucher d'une machine "entre-deux". Ce qu'elle a fait. Elle a d'ailleurs aussi gardé (à court terme ?) au catalogue le MacBook Pro 13" de base. Peut être pour faciliter le passage à cette gamme possédant un juste milieu entre l'avenir et le passé des portables Apple. Et encore, 2014 nous réserve peut être des surprise de ce côté là (un MacBook Air Retina ?).

 

Je terminerai en laissant la question ouverte, les besoins de chacun étant différents. Mes besoins sont couverts par cette machine, et certains petits plus sont appréciables (ENFIN une prise HDMI !). Si j'avais pu jouer confortablement à Starcraft II dessus, cela aurait pu être sympa, mais comme je ne suis pas un gros joueur sur PC, cela n'a finalement pas d'importance. Le MacBook Pro Retina 13" est une bonne machine, perfectible, certes, mais bonne quand même. Peut être que son plus gros défaut finalement, c'est d'être mal nommé. Car je pense que si son nom avait été simplement MacBook Retina, il n'induirait pas en erreur, et on en aurait peut être moins attendu. Cependant, pour qui veut un excellent écran sans sacrifier portabilité et autonomie, c'est un ordinateur qu'il faut sérieusement considérer.

 

Tout est question d'étiquette, en somme...

34 commentaires
1)
Mr Eddy
, le 23.12.2013 à 07:33
[modifier]

Intéressante réflexion ! J’ai eu plus ou moins la même pour aussi finir par prendre un MBP destina 13″.
Sauf que contrairement à toi j’ai initialement pris un MBA 13″. A force d’emprunter le 11″ de madame (parfois même sur des séances photos), je trouvais ce petit machin sacrément pratique ! Sauf que le 13″ est quand même bien plus grand (il est plus large/long que le MBP 13″) et après 2 semaines d’utilisation, je l’ai retourné. Pour moi, ce 13″ étati trop ou pas assez… en tout cas pas LA solution que je recherchais.

Et surtout, j’ai fini par aller en Apple Store (mon MBA avait été commandé en ligne) et.. j’ai reposé mes yeux sur un retira après 14 jours sur un MBA 13″… la différence m’a sauté aux yeux ! Et après avoir comparé le poids (200g de plus je crois que le MBA 13″), la taille (plus petit donc que le MBA) .. et bien pour moi ce 13″ était LA solution, le compromis parfait en terme de puissance, compacité, qualité d’écran.

Restait à choisir la configuration… et là ce n’est pas simple ! Après pas mal de lecture, le i5 2,6 GHz fut mon choix. Que je ne regrette pas aujourd’hui.

D’ailleurs, tu as pris quelle configuration ?

PS : J’ai voulu me créer un compte pour écrire ce 1er commentaire, mais ça m’a donné une erreur (enfin, plutôt le site a buggé… à me parler de « current_name_taken » et « line 17 ».. bref un truc plante dans le code) Pourtant j’ai bien eu mon code par email. Et là, en voulant le rentrer sur cette page, impossible de se loger. Il m’a fallu aller sur cuck.ch/wp-login.php, là ça à joyeusement mouliné… pour me donner une page vide. J’ai reloader cuck.ch/wp-admin et là c’était bon. Je suis alors revenu sur la page de cet article pour ENFIN pouvoir commenter.
Suis-je le seul ou est-ce du à la V4 ?

2)
François Cuneo
, le 23.12.2013 à 08:11
[modifier]

Ah le Retina…

Il ne me reste plus qu’une (petite) souffrance, le 27 pouces Apple qui ne l’est toujours pas…

Sinon, je ne lis et ne travaille qu’avec ça, et qu’est-ce que c’est bien.

Tu as selon moi fait un très bon choix.

3)
François Cuneo
, le 23.12.2013 à 08:12
[modifier]

Pour le problème de commentaire, je ne sais pas, la technique, c’est Noé, j’ai pu poster le précédent sans avoir de problème. Peut-être un bug lors du premier post après création de compte?

4)
Renaud LAFFONT
, le 23.12.2013 à 09:42
[modifier]

Je viens de revendre mon MacBook Air 11,6 d’octobre 2010 pour un Rétina 13 (2,6GHz, 16Go, SSD 512Go). Quel écran, quel écran, quel écran. Au début, j’avais douté de l’intérêt de cet écran, l’ayant rapidement vu dans un Apple Store. Quelle claque. Le 26 pouces de mon MacPro me parait flou!!!!

5)
guru
, le 23.12.2013 à 09:52
[modifier]

Je viens de me procurer un 13″ Retina I7 2,8Ghz, 16 Gigots de RAM, 1 To de SSD. Madame Guru à un MB Air et la différence de poids est négligeable (exactement 180gr). Par contre, ce 13″ pouce est une Ferrari par rapport à mon ancien MBP 15″. Mon seul soucis provient de ce fichu programme « Mail » qui modifie sans arrêt les réglages de mes comptes POP. Mais c’est lié à l’obligation d’être sous 10.9. C’est le progrès ma bonne dame!

6)
Noé Cuneo
, le 23.12.2013 à 09:52
[modifier]

[Il y avait effectivement un bug avec le système d’inscription. Il doit être corrigé maintenant]

7)
iYannick
, le 23.12.2013 à 10:24
[modifier]

@Mr Eddy : j’ai pris le 2,6 GHz, 512 SSD, 8Go de RAM. Le seul moyen d’avoir 512 Go de SSD vu que ce n’est pas en option sur le modèle de milieu de gamme, et dont j’ai un besoin crucial. J’aurai voulu le pousser à 1To, mais cela se faisait au prix d’une attente que je ne pouvais pas me permettre, mon MBA 13″ étant déjà vendu.

@François : pour avoir fait mumuse sur un iMac 27″ récemment, je dois avouer que sur cette surface le manque de retina ne m’a pas choqué. Après le plus gros défaut actuellement de cette écran c’est sa connectique qui n’est pas à jour

@Renaud : même chose, le retina sur un ordinateur cela ne me semblait pas indispensable. Mais maintenant si !

@guru : très bonne config, comme ça tu as le SSD qui tape le 1 Gb/s.

8)
ysengrain
, le 23.12.2013 à 10:30
[modifier]

J’ai tou­jours eu une ex­cel­lente vue, mais je com­men­cais à avoir des mi­graines en fin de jour­née, une sorte de fa­tigue oc­cu­laire qui était assez désa­gréable.

Ce phénomène a une explication qui est double, qui a été publiée à maintes reprises:

– 1 : le travail sur ordinateur s’accompagne d’une très nette diminution du clignement des paupières, celui ci servant à répartir les larmes sur l’oeil.

– 2: le fait de fixer un écran se fait en permanence à la même distance yeux-écran. Pas d’accommodation, et peu de mouvements oculaires

Il a été constaté chez les « gros utilisateurs, l’apparition d’une presbytie – diminution de la capacité d’accommodation – plus précoce.

Je n’ai toujours pas de Retina et mon vieux 24″Apple me convient. Ce n’est pas une position de principe, simplement que je n’éprouve pas le besoin de cette évolution.

9)
iYannick
, le 23.12.2013 à 10:39
[modifier]

Oui je me doute bien que cette fatigue était due à des phénomènes, qui ne dépendaient pas que la qualité de l’écran.

Pourtant, le résultat est là : depuis deux semaines que j’utilise ce Mac Retina, ça va beaucoup mieux à ce niveau.

Je ne dis pas toute gêne à disparu (surtout que bosse comme un taré, je dois boucler deux résumés avant Noël) mais en tout cas en fin de journée, je n’ai plus envie de m’arracher les yeux pour les mettre dans l’eau froide.

10)
grain de sable
, le 23.12.2013 à 10:57
[modifier]

Cette année sera ma dernière année sur Mac!

Et j’ai tout eu, tout subi y compris l’incompétance des gestionnaires issus de l’univers Petzi-Coca, du premier Mac Plus en 1985 et son imprimante à aiguilles ImageWriter jusqu’au dernier Mac Pro 8-core 2008, mais là… c’est terminé!

Ras-le-bol des solutions « propriétaire », un très mauvais souvenir chez Apple avant le retour de SJ à la fin des ’90.

Ras-le-bol de ces connectiques exotiques, ras-le-bol de ces machines à vocation « professionnelle » sur lesquelles il n’est même pas envisageable d’installer une… simple carte PCI!

Ras-le-bol de l’esprit SECTE de Cupertino.

So, bye bye Apple.

11)
ToTheEnd
, le 23.12.2013 à 11:17
[modifier]

Cette année sera ma dernière année sur Mac!

Si jamais, le support pour XP se termine en avril 2014. Faudra venir nous raconter comment c’est après…

T

12)
axbiblue
, le 23.12.2013 à 11:42
[modifier]

Aucune remarques sur le problème du ghost screen, qui a la lecture de plusieurs articles récents, semble toujours présent sur les modèles 2013. Une sorte de loterie entre dalles samsung et LG/sharp. Comme toi je suis tenté par la gamme Macbook pro rétina, mais j’ai eu tant de soucis avec mon macbook pro retina 2012 et les 2 changement de dalle que j’ai longuement et durement bataillé avec Apple, que j’hésite grandement.
Au prix de cette gamme, on devrait être sur de son achat…

13)
François Cuneo
, le 23.12.2013 à 11:48
[modifier]

Quand j’entends le tout nouveau HP Envy de mon fils Basile ventiler jusqu’à l’autre bout de l’appartement (et je ne plaisante pas!), je me dis que finalement, Apple, ce n’est pas si mal!:-)

Si jamais, le support pour XP se termine en avril 2014. Faudra venir nous raconter comment c’est après…

Tu es taquin!:-) C’est vilain!

14)
iYannick
, le 23.12.2013 à 11:53
[modifier]

Axbiblue : si je ne parle pas des problèmes de ghosting, c’est simplement que je ne suis pas touché. Mais tu as raison, j’aurai quand même dû en faire état.

Après il me semble que le phénomène prend beaucoup moins d’ampleur qu’en 2012, ce n’est qu’une impression ?

15)
grain de sable
, le 23.12.2013 à 17:11
[modifier]

Well… TTE et François Cuneo…
8.1! Windows 8.1… Dans un premier temps j’ai déniché à la Migroche pour CHF 350.- un PC itinérant bi-pro 2x 1.9 GHz, 15.6′, 4Go de RAM DDR3, 750GB de HHD qui remplace avantageusement mon MacBook Pro à CHF 1250.-! Outlook 2007 déniché une tune à la Riponne, Office Étudiant 2007 idem, etc. etc. etc.

Well… Si ce n’était que moi… Pas grave… Reste ce que vous ne semblez pas voir venir, mes braves… la planète « arts graphiques », jadis soutien inconditionnel de la marque à la pomme bascule elle aussi dans le giron de la force obscure.

Je ne m’embarque pas, plus… dans les aventures logicielles sans suite des Cupertino boys, Adobe est scandaleusement onéreux en Europe continentale c’est un fait, mais ils sont au bénéfice d’une certaine… continuité temporelle!

Pour rire, j’ai tenté d’installer une version de Photoshop 7, version professionnelle qui a bientôt quinze ans sous Windows 8.1! Ben, vous le croirez ou pas, ça FONCTIONNE!!! Les fichiers PSD et TIF sont parfaitement gérés par ce logiciel archaïque. Que demande le peuple?!!

Avec ce même Photoshop les fantaisies d’Apple m’ont contraint, mon porte-monnaie s’en serait bien passé, à l’upgrade d’OS9 à OS X, puis de PowerPC à Intel…

16)
pat3
, le 23.12.2013 à 17:47
[modifier]

Guru, ta configuration est exactement celle qu’il me faudra… lorsqu’il faudra que je change de MacBook, mais, à 2800€ (bon, d’accord, moins 12% par ce que j’ai la chance de pouvoir commander d’un Apple On Campus), je ne suis pas près d’en changer.

Il fut un temps ou le Mac était abordable et où on se confectionnait une machine à bon compte en jouant du tournevis une dizaine de fois (ram et disque dur chez MacWay ou chez les chinois de rue Montgallet, kit de tournevis à 12 euros, berceau + SSD + boîtier externe pour superdrive à 50€. Mon MacBook Pro de 2009 tourne toujours sous Mavericks avec ces améliorations faites à mon rythme sur presque 6 ans, mon fils est très content de son Mac du coup (je suis passé au MacBook Pro suivant en 2011). Avec l’entrée de gamme à 1000€, j’ai dû m’en tirer à 1500€ pour 16go de ram, un SSD 256go et un disque dur 7200 tours de 1to, et un lecteur externe compact.

J’aurais adoré continuer, mais d’ici que je change, il n’y aura sans doute que des Retina à la ram soudée et au disque flash proprio. Dommage. Ce sera sans doute hors de ma portée.

L’ordinateur tout en un non évolutif est pour moi une aberration (exceptée pour Apple). Autant je comprends ce choix sur les tablettes, qui sont des ordis d’appoint, autant je trouve ça aberrant sur des machines principales. J’ai réussi à faire acheter des macs à mon département en jonglant avec le mac-mini, je pense que ce ne sera plus possible de les renouveler avec la tournure des événements.

J’espère qu’Apple subira un revers qui l’obligera à redescendre à la hauteur des utilisateurs qui n’ont pas un pouvoir d’achat suisse, et me permettra, à moi, mes collègues, mes étudiants, d.apprendre à bosse sur Mac et non sur un PC lambda.

17)
pat3
, le 23.12.2013 à 17:59
[modifier]

Pour enfoncer le clou: ce sont les connecteurs propriétaires qui ont presque amené Apple à la faillite: avec le tout soudé, on y revient, petit à petit: aucune modification interne, des éléments externes hors de prix (thunderbold) – pourvu que Tim Cook ne se mette pas en tête de supprimer l’USB.
Ça ne tuera peut-être pas Apple, mais sûrement le mac, s’il ne revient pas à des machines un tant soi peut configurable en entrée et moyenne gamme, avec des composants du monde PC: un mac mini, un macbook ouvrable et aux composants changeables.

Dans un contexte où monte une concurrence non windows, ça risque de vite tourner au vinaigre (Google arrive, Chrome OS n’a pas fini de faire parler de lui, et il sera livré avec tous les services en ligne nécessaire pour l’utilisateur lambda).

J’adore Apple, je suis sûr que le 13 pouces Retina est une super machine à l’usage, mais je ne me réjouis pas de l’évolution du mac, qui revient à son élitisme des débuts.

18)
ToTheEnd
, le 23.12.2013 à 22:27
[modifier]

Il fut un temps ou le Mac était abordable et où on se confectionnait une machine à bon compte en jouant du tournevis

Je sais que les aficionados du Mac sont nostalgiques mais il ne faut pas dire n’importe quoi et pour mieux s’en rendre compte, rien n’est plus instructif que de regarder dans le passé. Pour commencer, il faut regarder l’historique du prix des portables et aussitôt, on se rend compte que le portable n’a jamais été aussi bon marché chez Apple. Quelques chiffres pour remettre les choses en place:

PowerBook G3 (1998): dès $2’299 jusqu’à $7’000 chargé à bloc
PowerBook G4 (2003): dès $1’999 jusqu’à $6’000 pour le 15 pouces à bloc
MacBook Pro (2008): dès $1’999 jusqu’à $5’000 pour le 15 pouces à bloc
MacBook Pro (2013): dès $1’999 jusqu’à $3’299 pour le 15 pouces à bloc!!!

Avec l’inflation, il est évident que le prix de ces Macs à toujours baissé. De plus, alors qu’à l’époque augmenter la RAM coûtait un bras ou 30% du prix de la machine, aujourd’hui c’est 200 dollars pour passer de 8GB à 16GB, soit à peine 10% du prix de la machine. Bien sûr que des « revendeurs » proposent la RAM moins cher mais le ratio vis à vis de l’époque n’a plus rien à voir! Personnellement, je préfère payer 50 ou 100 balles de plus et avoir le plus beau, fin et ergonomique portable que de m’amuser à tout démonter tous les 2 ans.

Que demande le peuple?!!

De me pas tourner avec des trucs d’il y a 15 ans? Un peu plus sérieusement, si tu es heureux avec ces vieilleries et que si tu le pouvais, tu serais encore sous OS9, bah c’est bien. Faux pas changer pour changer.

Ceci dit, à l’exception des modifications hardware profondes sur Mac, je pense que la stratégie du « rinçage des clients » est surtout présente chez Adobe. N’est ce pas Apple qui offre son dernier système? Même Microsoft ne fait pas ça.

T

19)
jibu
, le 23.12.2013 à 22:59
[modifier]

tu m’étonnes des fois tte, pourquoi défendre Apple face à toute cette horde de jamais content ?
Si Apple ne vous plait pas , achetez un dell, un Sony ou n’importe quel Pc et voilà, c’est pas plus compliqué…? non?

20)
Alain Le Gallou
, le 23.12.2013 à 23:09
[modifier]

N’est ce pas Apple qui offre son dernier système? Même Microsoft ne fait pas ça.

Phrase ridicule puisque Microsoft ne vend pas de matériel, il vend que du logiciel.

21)
ToTheEnd
, le 24.12.2013 à 00:39
[modifier]

jibu: comme toujours, c’est l’incohérence qui m’exaspère. C’est le fait qu’un type pense que son problème ou constat, c’est celui de tout le monde. C’est celui qui fait des projections pour trouver les bonnes raisons de son changement. Je suis pour la liberté d’acheter ce qu’on veut… mais qu’on vienne pas emmerder tout le monde parce qu’on est convaincu que Dacia est une bonne bagnole.

Alain, je sais pas où tu habites mais il y a quelques news qui ont du t’échapper récemment alors comme je suis gentil, je t’en donne quatre:

Microsoft a racheté un fabriquant de téléphone en plastique pour 7.2 milliards de dollars.

Microsoft a développé, fabriqué et commercialisé des tablettes car dans moins de 12 mois, les ventes de tablettes auront dépassé les ventes de PC.

Microsoft a vendu plus de 80 millions de Xbox360… et devrait faire aussi bien avec sa One (c’est plus de USD 10 milliards par an ou dans les 20% du CA)!

Microsoft a commencé une réorganisation profonde qui doit, à terme, totalement changer la manière dont elle développe et commercialise un « produit ». Sans rentrer dans des termes un peut trop Business School et pour faire simple, elle a l’ambition de devenir une boîte comme Apple qui développe le soft ET commercialise du matos.

Dommage que la v4 n’intègre pas un module anti-ridicule, ça ferait de la place.

T

22)
TroncheDeSnake
, le 24.12.2013 à 08:39
[modifier]

Question: si chacun présentait ses arguments, juste ses arguments, en évitant les piques et attaques personnelles… Le débat n’en serait-il pas plus intéressant et plus digne?
C’est en tout cas mon avis.

23)
Mr Eddy
, le 24.12.2013 à 08:42
[modifier]

@Noé : La création de compte je ne sais pas, mais maintenant j’arrive à me logger depuis cette page sans souci :)

@iYannick : Config sympa. J’ai fait le même choix pour les mêmes raisons en grande partie.
Vivement le retira sur les écrans de bureau ! Mais bon, vu ce que ça demande aux CG, les prix ne seront pas abordables de si tôt :)

Sinon un peu de mal à comprendre les réactions épidermiques anti-apple… sur un article ne parlant que d’un produit Apple récent.

24)
grain de sable
, le 24.12.2013 à 09:46
[modifier]

Politique de nanti! TTE, politique de nanti!

Pourquoi diable impérativement mettre à jour juste pour mettre à jour? Je pige pas cette course à la dépense. L’obsolescence programmée des logiciels est aussi exaspérante que celle du matériel.

Un fichier PSD est et reste un fichier… PSD!!!

Et si contrairement à Windows, Apple « offre » son logiciel d’exploitation c’est sans doute que ce logiciel ne fonctionne QUE sur les machines Apple!!! Un genre de service après vente, n’est-il pas?

25)
Alain Le Gallou
, le 24.12.2013 à 10:43
[modifier]

Donc à t’écouter @ToTheEnd, il faudrait à ce jour, que les divisions, téléphone, tablet, xBox de Microsoft, qui n’ont rien à voir avec les PC, payent les salaires de la division PC qui elle ne vend que du logiciel. Je maintiens que les chances que cela arrive sont de l’ordre du ridicule. Les PDG de ces divisions te riraient au nez si tu leur demandes cela.

La division PC de Apple peut offrir gratuitement son OS car il y a vente liée du matériel et du logiciel, ceci d’autant plus facilement que le matériel est particulièrement cher.

Si, après la réorganisation future de Microsoft que tu cites, la division PC de Microsoft vend du matériel, nous pourrons réexaminer le sujet, donc dans deux à trois ans, mais pas aujourd’hui. Ne mélange pas l’actuel et futur.

26)
ToTheEnd
, le 24.12.2013 à 11:19
[modifier]

gds: j’ai pourtant signalé que si tu étais heureux avec du matos et soft d’il y a 15 ans, je n’y trouve rien à redire. Perso, à l’exception de l’iPhone et dans une moindre mesure de mon iPad, je change mon matos tous les 5 ans… je précise que mon Mac est aujourd’hui mon outil de travail et qu’après calcul, le nouveau m’a coûté 43 balles par mois (~35 euro) ce qui, pour un outil de travail et loisir, me semble somme toute très raisonnable.

De plus, ne t’en déplaise, il y a tout de même des avancées importantes au niveau logiciel et matériel qui sont réellement un plus pour l’utilisateur amateur ou averti. Bien entendu, il y a aussi des mises à jours qui d’après moi, ne valent pas vraiment le coup/coût mais chacun est libre… ce n’est pas la Corée du Nord. Je n’ai pas besoin de la puissance du nouveau Mac Pro mais visiblement, pour ceux qui bossent dans le montage, ce truc semble délirant pour accomplir son travail sans perte de temps.

Alain: il fut une époque pas si lointaine où Apple gagnait 86% de ses revenus avec le Mac uniquement… aujourd’hui, c’est l’inverse! Le ridicule, c’est d’affirmer que Microsoft ne changera pas car la boîte à un modèle économique increvable. BlackBerry, Nokia, Kodak, etc. sont des marques qui étaient dirigées par des Le Gallou avec une vision de taupe et sensibilité de baleine. Heureusement, pour certaines de ces marques, les CEO ont été débarqués pour laisser leur place à des types (ou nanas) un peu plus visionnaires.

T

27)
Sébastien Pennec
, le 24.12.2013 à 13:55
[modifier]

Donc à t’écouter @ToTheEnd, il faudrait à ce jour, que les divisions, téléphone, tablet, xBox de Microsoft, qui n’ont rien à voir avec les PC, payent les salaires de la division PC qui elle ne vend que du logiciel.

C’est ce qu’il se passe depuis toujours chez MS. Une division dans laquelle ils investissent voit ses coûts pris en charge par les autres divisions, plus profitables. La première Xbox a été un gouffre à fric. C’est avec la Xbox 360 que cette division a commencé à faire entrer de l’argent. Actuellement, c’est la division « online services » (Bing, maps, etc…) qui est soutenue par les autres.

28)
Alain Le Gallou
, le 24.12.2013 à 13:56
[modifier]

Le ridicule, c’est d’affirmer que Microsoft ne changera pas

Personne n’a fait cette assertion dans aucun commentaire.

Reste les faits, à cette date 2013 Apple peu donner son OS Maverick car il vend lié le matériel et le logiciel, Microsoft ne vend pas de matériel et fait la majorité de son business en vendant du logiciel.

Dans ta dernière réponse à ce point que je développe, tu n’apportes aucun argument contradictoire, mais uniquement des insultes. Il n’y a donc plus rien à répondre, et juste laisser le lecteur juge en comparant les argumentations.

PS : D’où vient cette information que les baleines n’ont pas de sensibilité ? Elles qui allaitent leurs petits pendant six mois, et qui ont un chant langage de communication.

29)
Alain Le Gallou
, le 24.12.2013 à 14:22
[modifier]

@Sébastien C’est l’organisation normale de toute société pour faire un investissement dans un nouveau secteur. De là à dire que Microsoft devrait donner gratuitement ses logiciels comme Apple le fait, comme le suggère TTE. C’est faire un peu vite abstraction que Microsoft ne vend pas de matériel et Apple vend lié matériel et logiciel.

Sans oublier, si j’ai bien lu la presse, que c’est toujours cette division logicielle qui génère le plus de bénéfices pour financer les nouveaux secteurs. J’ai rien lu disant que la téléphonie et les tablettes Microsoft faisaient de monstrueux bénéfices à la iPhone, iPad, pour permettre de prendre la relève.

30)
ToTheEnd
, le 24.12.2013 à 14:47
[modifier]

Voilà un truc ridicule alors:

Microsoft ne vend pas de matériel et fait la majorité de son business en vendant du logiciel

Microsoft ne vend pas de matériel et fait la majorité de son business en vendant du logiciel

La même phrase erronée en 24 heures… faut le faire.

Comme mentionné, elle vend déjà du matériel. Les directeurs ou VP des principales divisions ne sont pas des PDG et ces derniers ne rigoleraient pas si je leur disais que leur Business Model est sur une pente descendante, ils le savent très bien et c’est bien pour ça que la marque est inquiète et réagis enfin en débarquant ce débile de Ballmer.

Ce type a approximativement raté tous les virages technologiques de l’ère numérique et Microsoft doit son salut – pour le moment – uniquement à son règne sans partage sur les OS et Office. Dire « regarde maintenant et pas de le futur » est également erroné puisqu’il y a une inertie importante avant de changer un Business Model. Pour faire un parallèle, je signale que c’est seulement en 2010 que les choses ont réellement commencé à mal tourner pour BlackBerry et c’est 3 ans après l’introduction de l’iPhone.

Le management de MSFT voit clairement que l’avenir ou la vache à lait de la marque va fondre si de plus en plus de gens optent pour une tablette. Bien entendu, avec Windows 8 & Cie il y a un léger mieux mais il est passager car il correspond à un renouvellement planifié depuis des années pour les entreprises. Toutefois, si la tablette s’impose comme beaucoup le prédisent, ce n’est certainement pas Microsoft qui est bien placé pour rafler la mise et les divisions OS ainsi qu’Office souffriront.

Enfin, comme le signal pertinemment SP, ces deux unités ont permis à MSFT de nourrir les autres divisions en tuant la concurrence. Si Apple « donne » son OS et iOS, c’est parce que son modèle le supporte et qu’Apple est en train de gagner son credo « nous développons le soft et le hard »… MSFT commence à adhérer à ce slogan mais bien entendu, elle ne peut pas tout changer en quelques mois d’autant plus que cette politique signifie se mettre à dos des partenaires vieux de 20 ou 30 ans. Même chose pour Google, elle ne dépense pas 12 milliards pour racheter les appareils en plastique de Motorola pour rien.

T

PS: c’est marrant de se plaindre de la tournure de la discussion alors que tu entames l’échange en qualifiant de « ridicule » l’intervention de l’autre.

32)
pat3
, le 25.12.2013 à 22:41
[modifier]

Je sais que les aficionados du Mac sont nostalgiques mais il ne faut pas dire n’importe quoi et pour mieux s’en rendre compte, rien n’est plus instructif que de regarder dans le passé. Pour commencer, il faut regarder l’historique du prix des portables et aussitôt, on se rend compte que le portable n’a jamais été aussi bon marché chez Apple. Quelques chiffres pour remettre les choses en place:

PowerBook G3 (1998): dès $2’299 jusqu’à $7’000 chargé à bloc
PowerBook G4 (2003): dès $1’999 jusqu’à $6’000 pour le 15 pouces à bloc
MacBook Pro (2008): dès $1’999 jusqu’à $5’000 pour le 15 pouces à bloc
MacBook Pro (2013): dès $1’999 jusqu’à $3’299 pour le 15 pouces à bloc!!!

Ce n’est en rien contradictoire avec ce que je dis. Je dis juste que j’ai TOUJOURS payé mes portables entre 1000 et 1200€, et ensuite ajouté petit à petit ou à l’achat, mais ailleurs que sur la boutique Apple les éléments qu’Apple surfacture sur son site: la ram, le disque dur: à 90€ les 16go de ram et à un prix à peu près identique le disque dur 1to à 7200t/mn, à 300€ le kit berceau + SSD 256go + boîtier externe superdrive, je suis arrivé sur mes 2 derniers MacBook Pro 13 à un Max de 1500€, avec 1,2 to de stockage.
Autant dire que ton bon marché à 400€ plus cher ne me concerne pas, on a juste pas la même notion du bon marché et certainement pas le même pouvoir d’achat.
Et pour une config équivalente en Retina, c’est juste 2800€.
J’espère donc que si Apple décide de banaliser le Retina sur tout sa gamme, soit elle descende les prix, soit au moins ceux d’une entrée de gamme customisable.

Après, mon premier Mac date de 1996, j’achète du Apple depuis, je forme sur Apple, je fais acheter du Apple, n’en déplaise à Jibu, mais la politique de fermeture matérielle, si elle continue sur Mac, m’empêchera sans doute de continuer. That´s it.
Pour l’instant, sur iOS, en tout cas pour l’iPad, je continue de m’en accommoder – ça devient déjà plus problématique pour. L’iPhone en l’absence d’une entrée de gamme correctement positionnée en terme de prix, pour mon portefeuille en tout cas.

33)
ToTheEnd
, le 26.12.2013 à 14:37
[modifier]

L’iPhone en l’absence d’une entrée de gamme correctement positionnée en terme de prix, pour mon portefeuille en tout cas.

Tout est résumé ici. Apple avec ses prix élevés et sa marge brute indécente de pratiquement 40% contre 15% ou 20% pour ses concurrents à trouver son public car elle a les produits innovants que les clients veulent.

Clairement, la stratégie d’Apple est à comparer au marché du luxe: mieux vaut avoir 10% du marché premium et réaliser des marges et bénéficient de fou que d’essayer de se battre contre les moins chers… tous les constructeurs qui se battent sur le seul argument du prix se font bouffer tout cru car il y a toujours moins cher que toi en Chine, en Inde et Dieu s’est où.

Bien entendu, cette stratégie ne convient pas à toutes les bourses mais c’est le jeu.

T

34)
Alain Le Gallou
, le 18.10.2014 à 19:29
[modifier]

iWeb & Page09 marche sur Yosemite.

Installé Yosemite sur le 2eme SSD de mon HackIntosh tout semble OK inclus souris bluetooth.