Profitez des offres Memoirevive.ch!
Deux petits bijoux de plein format: le Sony Alpha 7 et 7r

Cela faisait des années que j’attendais ça!

Un appareil compact, ou du moins très petit et très léger, qui pourrait être aussi puissant et donner autant de plaisir qu’un grand.

Sony a été l’un des premiers à montrer la voie avec sa série NEX (voir le test du NEX 5 ici, et celui du NEX 6 là).

Mais ce n’était qu’un début.

Il était tentant son modèle compact R1 avec son capteur plein format au prix stratosphérique.

Mais justement trop stratosphérique pour moi bon Dieu. Il fallait être un peu fou pour dépenser autant pour un appareil doté d’un objectif fixe (même si ce dernier coûtait tout de même moitié prix qu’un équivalent  bien moins bon chez Leica (c’est bien connu, les amoureux de la marque ne comptent pas)).

J’ai bien fait d’attendre.

Voici l’Alpha 7, et son grand frère, l’Alpha 7R.

image

image

Il y a plusieurs différences entre les deux derniers de Sony, je vais vous expliquer pourquoi j’ai personnellement choisi le 7 plutôt que le 7R.

image

L’Alpha 7 est doté d’un capteur de 24 MP, plein format donc (de la taille de ceux d’un Nikon D600, D800 ou d’un Canon 5D ou 6D).

image

Un capteur 24-36 quoi! Ou encore un full-frame de 35 mm. Taille des images: 6000/4000 pixels.

L’Alpha 7R, qui coûte tout de même bien plus cher, est doté quant à lui d’un capteur de 36MP…

image

Image Sony

…(taille des images 7360:4912 pixels) avec l’absence d’un filtre anti-moiré ce qui ajoute encore au piqué (le A7 en est doté), ce qui le rapproche d’un D800E, même s’il semble qu’il soit encore meilleur en matière de qualité d’images (le 36MP ayant été modifié).

image

Il y a des fois où l’iPhone est encore utile en photo!:-)

Il se trouve que j’ai ce dernier appareil, et que même si de nombreux tests placent en matière de qualité d’image le nouveau Sony devant le D800E justement, comme je viens de vous le dire, c’est de très peu, et j’ai tout plein d’objectifs pour ce Nikon (que je pourrais utiliser sur le Sony, mais bon…).

MAJ du 13.12.13: DxOMark, la référence, place le capteur du A7r en deuxième position, à 95pts contre 96pts au Nikon D800E. 

Le A7 quant à lui est en 9e position, avec 90 pts. Un des meilleurs 24MP.

En troisième position, le D800 tout court. Ceci à comparer par exemple à la 27e place d'un Canon EOS 5D Mark III avec 81 points!

Donc la très haute définition, je la garde chez Nikon puisque je l’ai déjà.

Mais surtout, ce qui m’a fait choisir le A7, c’est que son capteur est doté de pixels discriminants pour ajouter à la détection par contrastes traditionnelle pour ces appareils hybrides, la détection de phase, ce que n’a pas le A7R (mon Dieu comme c’est dommage, pourquoi?).

Et pour moi qui prends pas mal de photos d’enfants en mouvement, la détection de phase est un vrai plus (c’est celle qui est utilisée sur les reflex traditionnels.

Cela dit, l’A7R aurait été doté de cette détection de phase que j’aurais pris ce dernier.

En attendant, j’ai le A7 normal, et je ne suis pas déçu, oh que non!


Hem… ça, c’était au moment où j’écrivais les premières lignes de l’article. Mais depuis quelques jours, je suis tellement étonné de ce 7, que je me suis dit que je n’utiliserai plus jamais mon gros appareil. J’ai donc fait la chose suivante: j’ai vendu mon D800E, mon 70-200 f2.8, mon 24-120 f4, mon 50mm 1.4, mon 85mm 1.8, mon flash SB 910, et j’ai fait l’acquisition d’un deuxième boîtier, le A7r cette fois. J’ai toujours désiré avoir deux boîtiers identiques (et comme vous allez le lire, l’ergonomie des A7 est au top), et là, j’ai deux full-frame, qui pèsent à peine le poids de mon ex Nikon. Avec une qualité d’images au moins équivalente.


 image


Les deux côte à côte

 

image

Seule différence extérieure: le r

image

et le pas r

image

Le A7r avec le 55 mm Zeiss à droite, le A7 (pas r) avec le 28-70 à gauche

Bon allez, on commence par les défauts des boîtiers, comme ça on a la paix après

Sony a été depuis des années l’un des précurseurs de la bonne gestion de l’autonomie avec son système Stamina.

Comment expliquer que l’on atteigne avec peine les 300 images sur cet appareil qui se veut être haut de gamme?

Et comment expliquer qu’ils ne nous livrent pas l’appareil avec un vrai chargeur? Il faudra passer par le câble USB qui se branche directement sur l’appareil, avec un petit parallélipipède rectangle qui fait office d’alimentation.

Indigne d’un tel appareil, qu’il soit 7 ou 7r.

Commencez par vous acheter une deuxième batterie, et puis un chargeur externe, et tout ira bien.

Et puis deuxième gros défaut: la gamme d’objectifs qui est pour l’heure vraiment minimale. Certes, les choses devraient très vite changer, mais pour l’instant, hormis le 28-70 3.5-5.6 du bundle, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

J’ai personnellement acheté le 55mm de Zeiss 1.8, une très belle pièce (voir plus bas).

Mais vivement le 70-200 ouvert à 4 constant.

Les A7/7r sont dépourvus de petit flash interne. Dommage. Le F20M est parfait comme petit flash d’appoint à avoir toujours avec soi. Il ne pèse rien, fonctionne avec deux piles AAA. Il se gilsse partout, mais il faudra en faire l’acquisition.

image

Le FM20 à côté de l’appareil. Il ne pèse que 124 grammes, piles comprises.

Ce sont des mandarines, pas des oranges, histoire que vous ne vous trompiez pas d’échelle.

image

Le F20M sur l’appareil

image

Le F43M également sur l’appareil

Plus sérieusement, pour la photo au flash, on se tournera vers le F43M, beaucoup plus encombrant. Mais sur un boîtier standard comme le D800, pour avoir ce niveau de qualité, il faut également faire l’acquisition d’un Flash Cobra.

Enfin, et après je m’arrête: pourquoi le Wi-Fi et pas le GPS? J’aurais préféré l’inverse.

Mais attendez, ne partez pas, lisez la suite, elle en vaut la peine!

Prise en mains

Les A7 et A7R, je les trouvais très moches sur les photos que j’avais pu découvrir sur le site de Sony ou sur les sites spécialisés.

Sauf qu’ils ne le sont pas. Certes, ils sont anguleux, mais ça, ça revient à mort à la mode.

image

Image tirée du site Sony

 

Bon, allez, je repasse au singulier, ce qui suit, sauf spécification est valable soir pour le 7, soit pour le 7R.

Certes, ce boîtier est dépouillé, à voir comme ça, depuis l’avant.

En fait il est sobre, comme taillé dans la masse, ramassé, avec son châssis en magnésium.

Massif, oui, mais il ne pèse que 792 grammes, batterie, 28-200, capuchon et pare-soleil compris. Et boîtier tout nu (sans objectif) 472 grammes. Je peux vous dire que comparés à mon D800, c’est un bonheur!

image

Solide, il l’est certainement. Déjà qu’il est tropicalisé, donc étanche à la poussière et à l’humidité (attention, vous ne pouvez pas le tremper dans l’eau non plus hein, il n’est pas étanche tout court, comme certaines montres ou certains compacts).

Il est magnifiquement fini.

Le grip est excellent.

Le déclencheur est étonnamment situé assez en arrière sur le boîtier. Au tout début, j’ai appuyé deux ou trois fois sur la molette avant, là où l’on pense trouver ledit déclencheur. Et puis on s’habitue très bien, là où il est, finalement, il est parfait, et sa sensibilité est très bonne.

image

Son grand écran 3 pouces est, comme sur tous les Nex, pivotable sur l’axe horizontal.

On peut ainsi prendre des photos sur le ventre ou ras terre en prise de vue "paysage".

Et on peut également prendre des images bras tendus par-dessus la scène, même si ici, l’angle d’orientation est moindre. Mais il est suffisant, largement.

Cet écran est bon, mais au soleil, évidemment, il a ses limites.

Ce n’est pas grave puisque le A7, A7r est doté d’un magnifique viseur électronique.

Certes, le viseur de mon D800E est meilleur, tout optique qu’il est.

image

Photo site Sony

Mais ce viseur Sony, fabricant qui a déjà fait, avec le Nex 7 puis le Nex 6 avancer la visée électronique de manière drastique, est encore meilleur! Il semblerait qu’avec ses 2.36 MP, il s’agisse du même viseur que celui qui équipe le gros modèle Full Frame de chez Sony, le A99.

Il est excellent.

Je suis allé faire des photos en plein soleil d’hiver, avec des contrastes très forts: aucun problème. Certes, en basse lumière, un petit bruit apparaît pendant la visée, puisque dans ce cas, la lumière est ampliée pour nous montrer plus que ce que l’on voit en réalité (à la visée donc, pas après, ce qui est une très bonne chose, comme nous allons le voir plus loin).

On s’approche de l’excellence. Et moi, dans tous les cas, je préfère ce viseur à bien des appareils reflex APS dans lesquels on voit vraiment moins bien. Et dans certaines conditions, je le trouve plus utile qu’un viseur optique, même de D800, et même si ce dernier est intrinsèquement encore au-dessus, comme je l’ai écrit plus haut.

De plus, les avantages des viseurs numériques sont énormes dans certains domaines: gain de place (appareils plus compacts), informations dans le viseur entre autres.

Et cerise sur le gâteau, le dégagement oculaire permet aux porteurs de lunettes de tout bien voir, d’un coin à l’autre en passant par les diagonales.

Et l’ergonomie?

Pas de Tri-Navi qui m’avait bien plu sur le Nex 7, dommage, mais rien de rédhibitoire puisque l’on se retrouve avec du traditionnel "double molette" assistée par des boutons grandement personnalisables.

En quelques mots:

Bouton Menu situé à gauche du viseur, très clairement identifiable.

Ces menus justement: ouf! On n’est pas dans le système du NEX6 qui m’avait énervé, un peu, et même beaucoup.

Ici, des menus

  • Réglages prise de vue
  • Réglages personnalisés
  • Wi-Fi
  • Lecture
  • Réglages de base

On s’y retrouve nettement mieux, avec des pages, comme chez Canon quoi!

Du tout classique donc, mais nettement mieux que tout ce que j’ai pu voir jusqu’à ce jour dans la famille hybride de chez Sony (je ne me rappelle plus très bien par contre de ce qu’était le A77 dans ce domaine, donc je ne compare pas avec lui).

Les molettes (je parlais de double-molettes tout à l’heure en ce qui concerne celles que l’on trouve sur tous les appareils de ce type) sont en fait au nombre de 5.

Les deux molettes traditionnelles dont j’ai déjà parlé qui permettent des actions (décalage du programme, choix du diaphragme ou de la vitesse selon le mode, et j’en passe) traditionnelles.

La molette de commande, autour du Joystick qui gère par défaut les ISO. Un appui sur sa droite affiche le réglage de la balance des blancs, sur sa gauche le mode d’entraînement/retardateur, sur le haut le type de renseignements à voir dans le viseur ou/et l’écran arrière)

Mais aussi la molette de sélection des modes (PASM, Auto, SCN, panorama, vidéo, et deux rappels de mémoire intitulé 1 et 2.

La dernière molette permet de corriger l’exposition (-3 à +3 IL). Attention à ne pas la bouger par inadvertance (en la confondant par exemple avec la molette de sélection arrière, juste à côté). Bien sûr, toute modification est montrée dans le viseur (sur une échelle horizontale discrète, peut-être un poil trop discrète d’ailleurs) et sur l’écran, cette fois en orange

Cela dit, vous verrez à la visée ce réglage, avantage des différentes visées électroniques.

image

Le bouton FN vous donne accès immédiat aux fonctions suivantes par DÉFAUT!:

  • Entraînement (simple, rafale, rafale rapide sans mise au point intermédiaire, retardateur, atteignable en mode direct par un appui sur la gauche de la couronne arrière)
  • Flash (les A7 en sont dépourvu, mais un flash externe existe, je ne l’ai pas)
  • Correction de la puissance du flash
  • Mode mise au point (AF-S, AF-C, Direct MFocus (qui permet de changer la mise au point manuellement après que l’appareil l’a faite), Manuelle)
  • Zone de mise au point (Large, Zone (qui permet toujours une sélection automatique, mais plus spécifiquement sur le centre), centre et spot flexible (zone sélectionnable à la main)
  • Correction d’exposition (bôf bôf, on a déjà la molette, il me semble, encore heureux que dès qu’on la touche, cette molette, la synchronisation revient immédiatement à celle-ci, mais en attendant, on peut très bien se trouver avec une correction par la fonction à -2, et être à 0 sur le sélecteur, j’ai changé cela, voir juste plus bas)
  • ISO (qui peut être réglé bien plus directement par la molette de commande)
  • Mode de mesure (Multi, centrée, et spot)
  • Balance des blancs (atteignable par la molette de commande)
  • Optimisateur de dynamique (sur Auto par défaut, qui peut être mis sur OFF ou passer en mode HDR auto (3 images sont prises et fusionnées, mais il faut être en JPEG pour cela, le RAW est incompatible avec cette fonction)
  • Les modes créatifs (portraits, automne, noir et blanc, il y en a tout plein, compatibles avec le RAW)

J’ai écrit dans le titre de cette énumération "PAR DÉFAUT" puisque toute ligne de cette dernière peut être entièrement personnalisable. Ainsi, celle dédiée à la correction d’exposition a été heureusement remplacée par le réglage de fonction de la qualité de l’image (RAW, RAW+JPG,  XFine, fine, Std).

Cette personnalisation est tout simplement GÉNIALE! Et ce n’est pas fini!

Trois autres boutons personnalisables, C1, C2, C3 permettent de tout avoir sous la main en tout temps, et j’ajoute encore que la molette de commande peut elle aussi être entièrement personnalisée.

Je vous le dis, cet appareil est exceptionnel, même à ce niveau.

Et là vous voyez, c’est super d’avoir deux fois le même appareil: on règle tout de la même manière, sur l’un et sur l’autre, et elle est belle, plus de confusions possibles!

J’apprécie également le sélecteur AF/M ou AEL qui vous permet, lorsqu’on appuie sur le bouton qu’est son axe, de choisir si le résultat sera un passage provisoire en mode Autofocus manuel, ou blocage du calcul de l’exposition (AEL). Mieux même, je peux choisir comment la fonction AEL va travailler (mode spot, pas spot?, je peux donc passer en mode spot centré juste pour une photo, rapidos).

Remarquez que le mode AEL peut être couplé au blocage de mise au point, sans que nous n’ayons d’autre chose à faire que de choisir cette fonction dans les réglages.

Je finirai dans ce domaine par vous signaler de l’écran QuickNavy, qui, s’il n’est pas tactile, permet simplement d’afficher toutes les commandes et de vous y retrouver extrêmement vite à l’aide des molettes.

La réactivité

Cet appareil est rapide.

Bon, à l’allumage, on peut discuter. Il lui faut parfois deux bonnes secondes pour être disponible depuis le mode OFF passage au mode ON. D’autres fois moins. Et la sortie du mode veille est tout à fait convenable.

Pour l’autofocus?

L’autofocus du A7

Le A7 est très rapide.

Et ceci dans toutes les conditions. En basses lumières, l’appareil se fait aider d’un petit faisceau rouge (heureusement désactivable).

Très franchement, dans la plupart des situations, je le trouve pratiquement aussi rapide que celui de mon gros Nikon.

Et il est d’une précision diabolique.

Si vous le laissez choisir son point d’accroche tout seul, il s’en sort dans la plupart des cas très très bien.

image

Cette rapidité est certainement due au double autofocus, à détection de contraste (25 points), et plus encore détection de phase sur 117 points.

Rappelons que seul le A7 est pourvu de cette détection de phase, le A7R se contentant d’une détection de contraste (qui paraît-il fonctionne très bien, les fabricants ont fait des progrès considérables dans le domaine).

Le suivi du sujet est assuré en mouvement et travaille même en rafale.

À noter que si les pixels dédiés à la détection sont réunis dans une zone assez centrale (comme ceux des autres Reflex Full-Frame), la détection de contraste fonctionne pratiquement jusque dans les bords.

Il est ainsi tout à fait possible de choisir une zone très à l’extérieur.

image

L’autofocus du A7r

La différence entre les deux autofocus, dans les tests que j’ai effectués, n’est pas énorme en fait.

Le 7 accroche parfois un poil plus vite que le 7r, dans des conditions très difficiles.

En gros, dans les basses lumières, le A7 ne mouline jamais, ce qui arrive parfois au 7r, mais encore une fois, rien de rédhibitoire pour ce dernier.

On est tout de même à des kilomètres du Fuji X1 Pro d’il y a deux ans, même si ce dernier a été un peu amélioré par un nouveau firmware.

Là, c’est du rapide, silencieux, tant sur le A7 que le A7r, en particulier avec le zoom 28-70, le 55mm étant, quant à lui, juste audible.

La mesure de la lumière et balance des blancs

La mesure de la lumière est vraiment très bonne. Et ceci tant sur le A7 que sur le A7r

Je ne sais pas comment dire… cet appareil est exceptionnel! Il réagit mieux que mon Nikon D800E aux contrastes hauts et basses lumières.

image 

Le A7, à 100 ISO, façade éblouissante, image réduite à 2000 pixels (cliquez pour agrandir puis encore une fois pour atteindre les 2000 pixels

image

Le A7, aux mêmes conditions que photo précédente

image

Le A7r (réduite à 2000 pixels) f5, 320e de seconde (oui bon, j’aurais pu décaler le programme)

Je suis la plupart du temps en mode "matriciel", et les résultats sont tout bonnement… excellents oui.

Quant à la balance des blancs?

Eh bien je n’ai pas peur de le dire et de le répéter: Sony est au-dessus de Nikon et de Canon, tout simplement.

image

Il faut dire qu’ils bénéficient du savoir-faire de Minolta, qui a toujours été au-dessus du lot dans ce domaine.

Mais comment vous dire?

Cela se démontre en particulier dans les basses lumières, en intérieur.

Là où mon Nikon D800E n’est franchement pas terrible, le Sony A7 est juste très bon.

image

A7, 28-200, 4’000 ISO.

Aucune envie de corriger quoi que ce soit dans le domaine.

Dieu qu’on est loin des tons un peu jaunes en intérieur de Nikon (pour ne prendre que cet exemple)!

Vraiment, je suis subjugué par les qualités de cet appareil dans ce domaine.

Qualité d’images

Pour le A7

C’est du full frame! Magnifique.

Le bruit est parfaitement maîtrisé à 6400 ISO, Lightroom 5.3 finale sortie hier prend en compte parfaitement les deux boîtiers. Même en version 9.1 par contre, DxO, à l’heure où j’écris ces lignes, ne gère que le 7R (ah bon, et pourquoi donc Môôssieur DxO, hmmm)?

image

 Le A7, extrait 1:1 6400 ISO grain typiquement Lightroomien…. Cliquez pour agrandir.

Ce qui m’assied par terre, c’est cette balance des blancs tellement meilleure que tout ce que mon Nikon peut me donner! Mais bon, je sais, je vous en ai déjà parlé plus haut, mais vraiment, elle est étonnante, cette balance des blancs, et je peux vous dire que les concurrents ont de la marge pour progresser et venir se frotter à l’excellence à ce niveau de Sony.

Et puis, j’aime la belle souplesse de ce capteur, associée à de magnifiques effets de profondeur de champ que seuls les Full Frame savent nous offrir.

Pour le A7r

C’est du full frame, en 36 MP cette fois, et sans anti-moiré.

image

A7r avec 55mm Zeilss, ouverture f2, export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)


image

Et en agrandissement (extrait) 1:1 (cliquez pour agrandir)

Vous imaginez un D800E dans un boîtier si petit? Eh bien c’est de cela qu’il s’agit. Et encore, ceux qui ont les moyens de tester techniquement ce boîtier l’annoncent meilleur encore que celui de Nikon.

image

A7r avec 55mm Zeilss, ouverture f2, export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

image

Et en agrandissement (extrait) 1:1 (cliquez pour agrandir)

 

Avec le 55 mm Zeiss 1.8, c’est presque magique.

image

Le A7r en export à 2000 pixels (cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

Quel piqué, quelle finesse dans les détails, et quelle gestion du bruit aussi!

image

A7r avec 55mm Zeilss, ouverture f2, export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

 image

en extrait 1:1, cliquez pour agrandir

 

 

Petite comparaison entre les capteurs

image

A7 avec 55mm Zeilss, ouverture f2, 6400 ISO export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

 

image

en extrait 1:1, cliquez pour agrandir

 

 image

A7r avec 55mm Zeilss, ouverture f2, 6400 ISO export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

 

image

en extrait 1:1, cliquez pour agrandir 


Et puisque l’on parle de comparaison: le 7r fait un bruit plus ample que le 7. Les deux ne sont pas particulièrement silencieux, mais ne sont pas bruyants non plus. Et les deux bruits sont assez beaux.

L’objectif en bundle

Il s’agit du 28-70 3.5-5-6. Certes, j’aurais aimé de base un démarrage à 24 de focale, mais il ne faut pas hésiter à l’acheter, cet objectif, avec le A7, puisque dans le bundle, il est presque donné, alors qu’il coûte près de 800 francs tout seul.

Je suis assez étonné par le peu de déformation qu’il amène, ceci constaté même en RAW (puisqu’en JPEG, l’appareil corrige tout seul les défauts de l’objectif).

Un objectif bien fini, silencieux, rapide, mais certainement pas à même de rendre pleinement honneur au A7r et ses 36 MP.

Que ce soit pour le A7 et le A7r, vivement ce mois de janvier et la sortie du 24-70 f4 constant qui sera cette fois digne du capteur le plus défini, et, en ce qui me concerne, vivement la sortie du 70-200 f4 constant, même si j’aurais préféré le même objectif ouvert à 2.8. Mais il ne faut pas pousser, beaucoup, même chez Canon par exemple, préfèrent le 70-200 f4 au f.2.8, pour des questions de coût, mais surtout de poids et d’encombrement. Un f4 sera toujours plus petit et plus léger qu’un f2.8, et sur un appareil qui met en avant la compacité, il est tout à fait compréhensible de ne descendre que jusqu’à f4, ce qui, soit dit en passant, est déjà excellent.

Le 55 mm 1.8 Zeiss

Le 55 mm 1.8 est un peu plus lourd que le zoom. Une belle pièce tout en métal, du Zeiss quoi! Doté d’un beau pare-soleil amovible.

Il est également un petit peu plus bruyant que le zoom. Oh rien de terrible, le zoom étant lui totalement silencieux, le 55, on l’entend juste un tout petit peu. Mais rien à voir avec les bzouit bzouit des objectifs anciens.

Quel piqué mes amis! Un objectif à la hauteur des deux boîtiers.

L’ouverture vers les autres

La monture est compatible avec les objectifs E des Nex. Mais attention, ceci au prix d’un redimensionnement de l’image!

Les objectifs faits pour les A7 et A7r sont de type FE.

Mais Sony nous permet d’utiliser les objectifs que nous possédons, moyennant des bagues existantes ou à venir.

Bon, personnellement, j’aime les autofocus, hors le passage par un adaptateur signifie d’oublier ce confort auquel je me suis habitué avec beaucoup de bonheur.

N’empêche, il semble que c’est possible de passer du Nikon ou du Canon sur le A7, ou que ça le sera très vite.

Oui, mais bon, ce sera avec des objectifs bien gros et bien lourds ce qui est un peu un non-sens avec ce type d’appareils.

Cela dit, j’ai entendu de mon vendeur préféré (Photo Grancy, à Lausanne), que si les propriétaires d’objectifs Leica sont enchantés, c’est depuis la focale 50. Les plus courtes posent un problème de couverture (certainement dû au fait que la bague avance tout de même l’objectif sur l’appareil). 

Alors Sony, tu ne t’endors pas, tu appelles ton copain Zeiss, et entre vous deux, vous nous sortez des objectifs bien lumineux, pas trop gros, qui vont bien avec le boîtier, et elle est belle.

Allez Hop! On n’attend pas dix ans pour faire une belle gamme, on s’y met tout de suite, et que ça saute!

 image

A7r avec 55mm Zeiss (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

Extrait 1:1 A7

 

A7 avec 55mm Zeilss, ouverture f2, export 2000pixels (Cliquez pour agrandir puis cliquez encore)

Une image comme exemple, passée sur DxO Prime


Le A7r avec ses 36MP donne des images de 7360 pixels sur 4912.

Bien évidemment, je les ai un peu rabougries dans mes exemples ci-dessous puisque de 7360 (ou 6'000 pour le A7) de large, je les ai redescendues à 2’000

Néanmoins, pour que vous puissiez vous rendre compte de ce que peut faire l’appareil, je vous propose l’image complète suivante, développée par DxO 9.1, qui reconnaît le A7r, pas encore le A7 tout court.

J’ai choisi l’option Prime, et le résultat est nettement meilleur que celui de Lightroom 5.3 finale, qui lui reconnaît d’ailleurs les deux appareils, et fait tout de même de l’excellent travail.

Mais voici donc une image du A7r, 6400 ISO (!) ouverture à f2 au 80e de seconde, à main levée.

image 

Pour tout savoir, cliquez sur l’image: une fois agrandie, cliquez encore une fois pour voir en taille 1:1, et promenez-vous sur l’image, sur la première pive sur laquelle a été faite la mise au point, puis sur les flous de profondeur de champ.

 


Et encore une image, 100 ISO f8, 500e de seconde, toujours plein pot.

image

Pour tout savoir, cliquez sur l’image: une fois agrandie, cliquez encore une fois pour voir en taille 1:1, et promenez-vous sur l’image, sur la première pive sur laquelle a été faite la mise au point, puis sur les flous de profondeur de champ.

 

 

La vidéo en (très très) bref

Ces appareils ont tout pour me plaire: 50 ou 60 images seconde, une mise au net fluide, le full frame qui permet des effets de profondeur de champ (les modes PSAM sont bien évidemment disponibles), bref, tout ce que font les grands reflex, avec les avantages, si on le désire, en matière de simplicité, des compacts.

image

Photo du site Sony (accessoires non compris)

 

Le volume peut être ajusté, des vumètres affichés, une prise micro et une prise casque sont disponibles, et un adaptateur existe pour des prises XLR.

Il est également possible de voir la prise de vue sur un écran externe via la sortie HDMI.

Ils ont TOUT ces boîtiers.

Cela dit, je n’ai pas vraiment eu le temps de tester ces fonctions, je vous en parlerai dès que j’aurai plus d’expérience.

 

Des petits "plus" encore!

Le Wi-Fi est intégré à cet appareil. J’ai pu simplement et sans problème me connecter à mon appareil depuis mon iPhone, et voir toutes mes images.

image

Une vue sur l’iPhone de mes photos par Wi-Fi

image

Je peux piloter mon appareil depuis l’iPhone

image

Toutes les sections de réglage

De la même manière, vous pouvez contrôler une bonne partie de l’appareil en utilisant l’iPhone comme télécommande, via l’application PlayMemories de Sony.

Tout cela se fait immensément plus simplement que lorsque j’avais essayé la chose avec mon Nex 6 (à moins que cela ait changé depuis des mises à jour, je n’ai pas essayé).

Ceux qui ont un appareil à puce NFC pourront en profiter encore plus facilement.

Reconnaissance de l’œil pour la mise au point, du sourire, bracketings divers, je ne vois pas ce qui manque à cet appareil.

Notons encore que l’on peut choisir la taille du spot de l’autofocus, ou demander à celui-ci de reconnaître les yeux pour mettre au point sur ces derniers.

Je finirai ce petit tour d’horizon largement non exhaustif des fonctions spéciales de cet appareil en ayant un regret: le manuel livré d’une centaine de pages est insuffisant, et doit être complété par un manuel de 450 pages, pas encore disponible.

Parce que oui, l’appareil est ergonomique, mais ça ne fait tout de même pas de mal d’avoir une référence pour découvrir certaines finesses de l’appareil.

En conclusion

Deux boîtiers étonnants que ces 2 Sony A7 et A7r

Le premier (le A7 donc), je le réserve en particulier pour les sujets sportifs où il se comporte à merveille.

Le second (le A7r, suivez un peu s’il vous plaît) sera plus destiné à tous les autres domaines.

Au Rock'n Folk cette année, je vais de toute façon prendre les deux.

Je crois que c’est Jean-François Vibert qui écrivait que l’idéal serait d’avoir deux compacts, l’un couvrant les courtes focales, l’autre les grandes. Même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’appareils compacts, il n’a jamais été aussi facile de vivre avec deux boîtiers professionnels qu’avec ce que nous offre Sony.

Cela dit, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise?

Sony a réalisé mon rêve, celui que je croyais être finalement impossible.

Et finalement à un prix tout à fait acceptable.

Ne manque plus qu’une gamme d’objectifs à la hauteur, et le système sera tout bonnement imbattable.

Nikon, Canon (je ne parle pas de Leica, qui aura toujours ses défenseurs contre toute logique, à part la gamme d’optique, mais même…), tremblez!

Parce que la fidélité de vos utilisateurs pourrait bien finir par être ébranlée par cette marque qui innove ces dernières années, bien plus que ce que vous nous proposez.

Sony devient un grand de la photo avec ces appareils.

C’est mon constat, que je partage avec bien des amis qui sont passés sur cet A7, venant de gros matériels, qu’ils soient signés Nikon ou Canon.

Et vous ne savez pas quoi?

Ces amis, tout comme moi, sont enchantés de leur choix. 

MAJ de samedi 14 décembre:

Allez, juste encore 4 captures d'écran: de la photo complète (basse résolution) et d'un extrait à 1:1.

image

image

cliquez pour agrandir (mise au point sur la pincette rose)

image

image

cliquez pour agrandir

51 commentaires
1)
fxc
, le 13.12.2013 à 00:36
[modifier]

Pourvou qué ça doure, je vais quand même attendre qlqs jours pour avoir ton opinion définitive (;D

2)
Renaud LAFFONT
, le 13.12.2013 à 05:07
[modifier]

L’adaptateur LA-EA4 permet de monter les optiques A de Sony. De la tuerie les Sony Zeiss en 2.8 sur ce boîtier

3)
Pascal
, le 13.12.2013 à 06:43
[modifier]

@fxc, je dirais quand même de lui laisser 2-3 mois, hein ! Normalement il y aura un article sur les raisons qui l’on fait finalement changé, bien que le matos est très bon, hein, mais un Nikon DF à ce je ne sais quoi qui… ;-)

4)
fxc
, le 13.12.2013 à 07:46
[modifier]

Je finirai ce petit tour d’horizon largement non exhaustif des fonctions spéciales de cet appareil en ayant un regret: le manuel livré d’une centaine de pages est insuffisant, et doit être complété par un manuel de 450 pages, pas encore disponible.

Oup’s 450 pages, cad plus lourd que le sony, et tout ce poids pour marier entr-eux un diaphragme, une vitesse et une mise au point, manuel à avoir dans son sac en permanence, le gain de poids du boitier devient très relatif, parcequ’il en faut de la mémoire pour retenir toute cette prose.

5)
Gilles Theophile
, le 13.12.2013 à 08:24
[modifier]

Ne manque plus qu’une gamme d’objectifs à la hauteur, et le système sera tout bonnement imbattable.

Nikon, Canon (je ne parle pas de Leica, qui aura toujours ses défenseurs contre toute logique, à part la gamme d’optique, mais même…), tremblez!

J’ai bien senti ton enthousiasme débordant lorsque nous en avons discuté hier par mail, et je le comprends tout à fait, j’espère que tu auras enfin trouvé chaussure à ton pied. Le D800 est un appareil encombrant mais surtout exigeant – trop exigeant peut-être – et passer sur ces petits appareils devrait être ressenti comme une libération.

Il n’empêche que tu t’avances un peu vite quand tu dis à Canon et Nikon de trembler… parce que la gamme A7 part quand même avec un énorme handicap : l’indigence de la gamme optique, et la feuille de route ne n’incite guère à l’optimisme : il faudra des années pour constituer un parc optique suffisamment solide pour faire switcher en masse les utilisateurs d’autres marques.

Sony fait des choses remarquables et s’avère être le fabricant le plus inventif du moment, ça c’est clair, mais ils se dispersent aussi beaucoup dans leur offre boîtiers, et c’est justement ça qui sera un frein au développement rapide du parc optique. Cela dit, j’ai ouï dire qu’un 14-24 ou équivalent était aussi dans les tuyaux.

Il n’empêche que je réfléchis aussi à l’éventualité d’un switch, mais il y a quelque chose qui me chatouille encore plus fort et que Sony n’est pas près de proposer : le Canon 200-400 f/4.

6)
François Cuneo
, le 13.12.2013 à 08:30
[modifier]

Je resterai stoïque face à vos sarcasmes.:-)

Oui, bien sûr qu’il y aura mieux un jour que ces appareils. Certainement.

Eh bien on changera encore de boîtier, ou même de marque.

Pour l’instant, j’y trouve incroyablement mon compte, c’est du très lourd dans du tout léger.

@Renaud: oui mais pour mettre des objectifs lourds sur un appareil qu’on veut justement léger, je trouve ça dommage. Donc je ne mets pas la bague et les gros objectifs de la série a. Sinon, je ne vois pas pourquoi j’aurais changé de Nikon à Sony, même si les images de ce dernier sont meilleures. Pas à ce point-là pour me faire changer pourtant. Là, c’est la grande qualité associée à la légèreté (plus toutes les raisons que vous pouvez lire plus haut) qui me poussent à prendre du Sony, associé à des objectifs faits exprès pour lui, qui seront donc relativement légers. Et pour moi, pas d’adaptateur.

@fxc: je ne sais pas si tu sais, il existe des petits machins tout plats, avec écran noir, qu’on glisse le doigt dessus et ça tourne les pages. Plus tu mets de livre dedans, plus… ben non en fait, ça garde le même poids. Donc les 450 pages sont au même endroit que les manuels des flashs, de Lightroom, de DxO et j’en passe!

7)
François Cuneo
, le 13.12.2013 à 08:32
[modifier]

@Gilles: tout à fait d’accord sur la gamme optique. Mais en mars, hormis un 85mm 1.8, il y aura tout ce que j’utilise habituellement.

Ah, oui, peut-être encore un 100 Macro.

Content de voir que tu me comprends (ce que je savais déjà depuis hier en effet!):-)

8)
zit
, le 13.12.2013 à 08:37
[modifier]

Message personnel :

Bon, alors François, si tu n’as pas déjà revendu ton D 800 E pour le commander, je te le rachète (le Nikon).

Fin du message personnel.

Quant au Sony, il ne va pas encore remplacer mon Nikon D800E, tu n’as rien à craindre pour ton portemonnaie!

Je le savais ! Et je dois dire que je suis fulminant, je serais venu le chercher à domicile, le D800 E…

Ahhh, mon ire et mon courroux (coucou) sont à leur paroxysme… Ohhh, mon cœur appelle vendetta !

z (apparement, ils ont fait des efforts sur l’app de contrôle, je répêêêêêêêêêêête : suffisait de demander…)

9)
ysengrain
, le 13.12.2013 à 08:37
[modifier]

Je le savais François ;•)). Tu as un peu tardé, tout de même.

Question: si les 2 boitiers y sont rangés dans ton fourre tout, tu les différencie comment ?

J’ai lu hier un excellent billet de Michael Reichmann dans Luminous Landscape. Michael rapporte son expérience du A7R avec sa collection d’objectifs Leica. Résultats … de poids. Commentaire final très pondéré.

Lloyd Chambers rapporte des vibrations de l’obturateur

Enfin pour complèter, le numéro de Réponse Photo reçu hier publie un article sur le A7R.

À propos de la gamme optique, il existe d’excellents bagues d’adaptation permettant de “jouer” avec beaucoup de cailloux. Le billet de Reichmann d’hier le confirme. Ceci dit, “philosophiquement”, avoir un boitier avec les objectifs de la marque peut laisser penser à une optimisation. Adapter un objectif de marque différente non conçu POUR le boiier relève peut-être un peu du jeu de hasard.

Le site Sony triche sur la gamme optique. Certes on peut monter un 18-200, mais aïe le flou. Et il y a d’autres exemples.

10)
François Cuneo
, le 13.12.2013 à 08:57
[modifier]

MAJ du 13.12.13: DxOMark, la référence, place le capteur du A7r en deuxième position, à 95pts contre 96pts au Nikon D800E.

Le A7 quant à lui est en 9e position, avec 90 pts. Un des meilleurs 24MP.

En troisième position, le D800 tout court. Ceci à comparer par exemple à la 27e place d’un Canon EOS 5D Mark III avec 81 points!

11)
François Cuneo
, le 13.12.2013 à 09:03
[modifier]

ysengrain, le commentaire final est pondéré par rapport à l’emploi d’objectifs Leica (même si ce commentaire est malgré tout très positif). Il ne l’est pas pour le reste, à part le regret d’une belle gamme d’objectifs natifs. Cela dit encore une fois, dès janvier puis avril, ça ira mieux.

Et tu as raison: comme je l’écris dans l’article, la monture est de type E, permet donc de monter des objectifs de Nex, mais pas sur tout le cadre. Il faut monter des objectifs FE pour profiter du plein format.

12)
cerock
, le 13.12.2013 à 09:56
[modifier]

Et je pense surtout qu’un objectif de Nex ne doit pas être terrible sur un tel capteur ;)

Juste pour ce faire peur, ça se revend combien d’occasion un 70-200 nikon ? Juste pour cette objectif, ça me ferais ch**er de tout revendre

14)
ZITOO
, le 13.12.2013 à 11:40
[modifier]

Tout nouveau, tout beau…Et puis, on revend…

J’attends de voir la montée en gamme d’objectifs Sony et surtout avec quelle célérité ?

Le Canon 5DIII semble placé en 23ème position, et alors Monsieur !

Avez-vous utilisé le mode silencieux du Canon ? Bonjour vos prises de vue dans les ambiances feutrées. Une Kalashnikov cet Alpha 7r. Il paraît que le 7 est moins bruyant. Je vais écouter cela dès que possible. Et puis, livraison sans Manuel papier COMPLET, sans chargeur de batteries, appareil immobilisé durant le rechargement (fréquent…) par prise USB. Belle étude de rentabilité.

Et puis, chez Canon vous pouvez aussi voyager léger : 5DIII + 2,8/28 + 2,8/40 + 1,8/85, tout cela est d’excellente qualité, dispo. & discret, très discret. Il faudra aussi du temps pour que Sony égale les fabuleux objectifs à décentrement. Avez-vous testé un jour le 4/17, le 8/15 FisfEye, le 2,8/24-70II, le 1,2/85II, le 2/135, le 2,8/70/200II, etc…pour reprendre les propos de tests SCIENTIFIQUES DXO (ou autres pinailleurs) pour placer ironiquement un boitier en 23ème position, loin derrière le Alpha 7. Il faut raison garder et ne pas considérer que tout ce qui est nouveau est tout beau, mais libre à chacun de se faire plaisir avec son nouveau jouet, c’est bientôt Noël. Par ailleurs, croyez-vous sincèrement, que Nikon, Canon ou FUJI vont rester statiques et déposer le bilan. FUJI avec un capteur FF (?). Vous savez que FUJI sait faire d’excellents objectifs. Oui, bien sûr, alors encore un peu de patience pour que l’on puisse comparer des choses enfin comparables.

Cela dit, SONY innove en cette fin d’année, mais attendons de voir ce qu’en pense CI; RP a déjà répondu hier dans son numéro de janvier. Je suis sûr que JMS prépare déjà son futur ebook intitulé “2 boitiers pour 2 optiques”.

Je plaisante.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec votre nouvel équipement. Pour ce qui me concerne et ne pas être taxé de pro-Canon…J’avais un D4 et switché pour un 5DIII (leD800 ne m’intéressait pas), plus léger, plus discret avec une gamme optiques superlatives. Un M9 m’accompagne aussi.

15)
mikélé
, le 13.12.2013 à 12:54
[modifier]

@François / DxOMark

En résumé, les 3 premières places sont “trustées” par le même capteur 36,3 MPix fabriqué par Sony, et le D800 est 3ème car son filtre anti-moiré lui fait perdre quelques points dans ces tests assez impitoyables.

Mais connais-tu la nature des modifications du capteur du A7R par rapport à ceux des D800 qui datent maintenant de bientôt 2 ans ? (le D800 aurait dû sortir fin 2011… sans les “problèmes” à l’usine de Sendai suite au fameux tsunami)

16)
cerock
, le 13.12.2013 à 14:16
[modifier]

Si je ne me trompe pas, à l’époque, Sony laissait une exclusivité à Nikon sur les nouveaux modèles de capteur en échange de matériel optique nécessaire à la fabrication des circuit imprimé.

Si c’est toujours le cas, le capteur doit être identique et un attendant un nouveau Nikon.

17)
François Cuneo
, le 13.12.2013 à 14:31
[modifier]

@Zitoo

Bonjour!

Tous les reproches que vous faites au A7R, je les ai énoncés dans l’article, donc je suis en partie d’accord avec vous. Le manque de chargeur est un scandale!

Le manuel arrive, le déclencheur fait un très beau son, et oui, je confirme, le A7 fait moins de bruit.

Quant à la 23e place du capteur Canon, c’est bien du… capteur dont je parlais, et de sa très maigre dynamique.

Pour le reste, c’est bien sûr un très beau boîtier mais Canon s’endort pas mal depuis quelques mois, voire années.

Et enfin, oui, comme je l’ai écrit, il manque encore de beaux objectifs. Certains arrivent tout début d’année, ensuite, on verra.

Mais d’ici que l’on trouve l’équivalent de ce que proposent Canon ou Nikon, il faudra être patient.

Encore une fois, en ce qui me concerne, j’aurai tout ce qu’il me faut (à part le 85 et le 100 macro) en avril.

Pour d’autres le manque d’objectifs à décentrement sera simplement un motif de ne pas acheter ce boîtier.

Enfin, tout nouveau tout beau, d’accord, mais là, il me semble qu’il y a vraiment plus que cela.

19)
Gilles Theophile
, le 13.12.2013 à 14:37
[modifier]

Je ne pense pas que le capteur du D800 soit le même que celui du A7R. La distance entre le cul de l’objectif et le capteur est beaucoup plus restreinte que sur un D800 donc, forcément, les photosites sont disposés autrement ou sont d’une nature différente.

J’avais déjà remarqué cette tendance, dans le milieu de la photo, de croire qu’un capteur d’un appareil X et d’un appareil Y sont forcément les mêmes, sous prétexte que le fabricant et la résolution sont identiques.

En ce qui concerne les nombreuses bagues d’adaptation, je n’en vois guère l’intérêt. En effet, pourquoi passer à un système très compact si c’est pour y monter d’énormes objectifs Canon ou Nikon, ce qui, de plus, nuit à l’équilibre et à la qualité de prise en main.

Si un jour je bascule sur A7, ce sera pour adopter la gamme optique maison (24-70, 70-200 et 14-24).

20)
ToTheEnd
, le 13.12.2013 à 15:01
[modifier]

27e place d’un Canon EOS 5D Mark III avec 81 points

De la daube ce truc! J’l’ai toujours dit!

21)
Blues
, le 13.12.2013 à 15:30
[modifier]

… pourquoi passer à un système très compact si c’est pour y monter d’énormes objectifs Canon ou Nikon, ce qui, de plus, nuit à l’équilibre et à la qualité de prise en main. Si un jour je bascule sur A7, ce sera pour adopter la gamme optique maison

ça reflète ce que je pense … Mais dans ma vision “à mettre dans la poche” je préférerai encore une grande avancée du côté du RX1 (avec viseur) petit et léger avec objectif court ceci bien sûr à un prix nettement plus aggressif et abordable que maintenant.

23)
ToTheEnd
, le 13.12.2013 à 16:02
[modifier]

Bah franchement, je l’ai toujours dit, la dynamique du 5D toute version confondue n’est pas terrible…

24)
ysengrain
, le 13.12.2013 à 16:38
[modifier]

J’aimerais une explication avec images et analyses à l’appui, d’une image avec une dynamique terrible et une pas terrible.

Encore une fois, “on” a beau jeu de comparer les images d’un boitier avec 36MP avec un à 23. Pourquoi pas avec un Sony Cyber-shot DSC-P73 à 4,3 MP qui vaut 28€ chez Amazon.

Je perçois avec la réponse de Zitto une connivence certaine

26)
Hervé
, le 13.12.2013 à 20:46
[modifier]

Ben, moi, je n’ai qu’un pauvre petit minable 6D qui ne monte qu’à 102800 ISO et 20 Mpx. Mais vu les images ci-dessus, je ne l’échangerais pas pour un Sony (Mes 52000 ISO valent largement les 6400)

28)
Hervé
, le 13.12.2013 à 23:12
[modifier]

Ah, oui, les tests….. Plutôt que les tests sur mire, j’aime beaucoup les “vraies” photos !

29)
guru
, le 14.12.2013 à 00:24
[modifier]

François, Quid du temps de latence du déclencheur qui était catastrophique sur le NEX7 ?

30)
olidev
, le 14.12.2013 à 08:14
[modifier]

Voici un billet qui tombe à pic. Possesseur d’une EOS 7D que j’utilise principalement en voyage je cherchais à le compléter avec un hybride (plus léger et moins encombrant) et je songeais au Lumix GX7 qui semble être une très bon boitier, et puis, je suis tombé par hasard sur cet Alpha 7 qui a presque la même taille que le GX7.

Je me suis dit donc pourquoi ne pas tout simplement remplacer mon 7D par cet Alpha 7 ?

Et puis je découvre cet article sur cuk.ch, site que je consulte régulièrement pour la qualité de ses billets.

Je suis assez fan des super grand angle et je possède un Sigma 10-20 que j’utilise beaucoup en voyage, je possède aussi un canon 50 mm 1.8 et un Canon EF-S 17-55 mm f/2.8, j’utilise aussi parfois un Sigma 50-150 mm en prêt quand je pars en voyage. Donc au final pas une grande gamme de cailloux.

Alors grosse question, l’Alpha 7 pourrait-il faire l’affaire ? Pourrait-il remplacer avantageusement mon 7D ? Quel objectif pour remplacer mon 10-20 mm ?

31)
François Cuneo
, le 14.12.2013 à 11:13
[modifier]

Très franchement, je ne me suis pas attardé sur le temps de latence, dans la mesure où je ne l’ai jamais senti, dans n’importe quelle situation. Il est donné par Réponses Photo de hier entre 0.3 et 0.5s, cela me semble élevé par rapport à mon ressenti.

Ce que dit Réponses Photo d’ailleurs est vrai (et je l’écris dans l’article, bien avant d’avoir lu ledit RP sorti le même jour mais après parution du mien!) c’est qu’à l’allumage, il peut être rapide, ou assez lent (environ 2 secondes), et on ne sait pas pourquoi il peut y avoir ces différences.

32)
François Cuneo
, le 14.12.2013 à 11:16
[modifier]

olidev: pour l’instant, et pour au moins six mois je pense, il n’y aura pas de zoom très courtes focales.

Si tu aimes cet objectif, il faudra adapter le tien à l’aide d’une bague (elle existe) sur le A7 en attendant.

Et encore: ton objectif couvre-t-il le plein-format? Cela dit, tu n’auras pas besoin d’un 10-20 puisque ce que tu auras un plein format, et qu’avec le 7D, tu as un APSC. L’équivalent serait plutôt un 14-24 qui viendra très certainement.

33)
François Cuneo
, le 14.12.2013 à 11:35
[modifier]

Encore quelques essais ce matin, avec le A7r monté avec le 55mm 1.8: époustouflé par le piqué, la qualité des détails. C’est absolument incroyable. Et je précise que je je ne passe pas d’un iPhone vers un appareil plein-format. J’ai un tout petit peu l’habitude de ces derniers!

34)
marcdiver
, le 14.12.2013 à 16:40
[modifier]

Et voilà ! Des mois de recherche et d’hésitation, je pense me décider pour le d 7100 et François me fait douter ! Je ne veux qu’un appareil !

39)
François Cuneo
, le 15.12.2013 à 01:04
[modifier]

Marcdiver, sur le Sony A7 (pas r), sans problème. Pour autant que tu sois satisfait de la gamme d’objectifs à venir.

Olidev, je ne sais pas. Sony est assez mystérieux dans le domaine.

Cela dit, les A7 et r se vendent comme des petits pains.

Je suis persuadé que les marques tierces (Sigma, Tamron) vont se dépêcher d’arriver sur le marché.

La gamme ne peut qu’être très vite à la hauteur (pour autant que ces appareils ne fassent pas un flop, ce qui ne semble pas du tout être le cas, loin de là).

42)
Desimages
, le 16.12.2013 à 13:49
[modifier]

C’est pas pour embêter Jean-François qui change d’avis et de matériel comme les champs au fil des saisons, mais il semblerait que les Sony 7, et tout particulièrement le 7r, ne soient pas exempt de défaut.

http://www.mirrorlessrumors.com/now-we-know-it-sony-a7r-has-a-worse-corner-performance-compared-with-the-leica-m

A relever que cette source a plutôt pour habitude de faire l’éloge de Sony en mettant assez largement la marque en avant. Quant à moi, je n’ai aucune action Leica, et encore moins les moyens d’en posséder un. Je me pose aussi la question de la pertinence de comparer à l’usage un D800, son vrai viseur et son parc d’optique de haut vol avec ce qui me semble être un jouet électronique, au demeurant intéressant sur le papier, mais dont les performances pures sont à pondérer avec la qualité et le choix des objectifs disponibles.

43)
François Cuneo
, le 16.12.2013 à 14:27
[modifier]

Heu… Mais dites-moi que je rêve?

Ou alors je n’ai rien compris! Comment peut-on comparer les coins de deux appareils aussi différents? On parle de quel objectif? Le même Leica sur les deux appareils (avec la bague adaptatrice sur le 7r?

Bien évidemment qu’un Leica sera meilleur sur un Leica normalement, dans les coins en particulier, puisqu’il est absolument fait pour! J’ai d’ailleurs écrit que les utilisateurs de Leica étaient enchantés de pouvoir mettre leurs objectifs sur le 7R, mais dès 50mm. Et même là, je veux bien que les coins soient inférieurs.

On parle de quoi là? De définition moins bonne dans les coins? Si c’est du boîtier dont on parle, il aurait alors moins de pixels dans les coins?

Si ce n’est pas cela dont on parle, si c’est avec deux objectifs différents, on ne peut pas comparer non plus.

Peut-être bien en effet que l’objectifs du bundle (qui n’est pas du tout extraordinaire) est moins bon que le Leica. C’est même à espérer!!!

Mais dire que le boîtier est moins bon, c’est simplement digne d’un site qui dans son titre dit qui il est: un site de rumeurs.

Cela ne m’intéresse pas.

Je préfère un site scientifique qui sait de quoi il parle comme celui de DxO. Qui lui bien sûr ne parle pas du tout de cela.

44)
VinceT
, le 17.12.2013 à 12:33
[modifier]

Au premier abord, c’est vrai qu’ils paraissent bien attractifs ces deux petits nouveaux. Je précise que je suis un utlisateur de boîtiers Sony de la première heure, avec un Alpha 100 puis ensuite je suis monté en gamme (aujourd’hui A77).

Je suis aussi passé par la case Nex, vu que la famille s’est aggrandie et qu’il devenait nécessaire d’alléger le sac photo :-) Cependant, le Nex m’a vite déçu étant donné d’une part le manque d’objetifs natifs et l’AF lympathiques, justement pour photographier des enfants en mouvement.

D’après les premiers tests, cet AF des A7 et A7R ne semble pas au niveau de celui de ses meilleurs concurrents mirrorless. Il ne s’agit certes que d’un critère, mais viennent s’ajouter aux inconvénients du système, le manque d’objectifs natifs, la compacité du boîter qu’il faut nuancer par rapport à la taille conséquente des objectifs nécessitée par la taille du capteur. Et ensuite, que dire de l’absence de fonctions telles que le GPS intégré, l’écran tactile… Fontionnalités certes non nécessaires à la prise de photos, mais additions bienvenues quant on pense que Sony sait le faire sur d’autres modèles. Ces mêmes fonctions qui seront certainement rajoutées pour la sortie du A7a ou A7b d’ici peu, ce renouvellement fréquent de la gamme étant aussi une caractéristique fatiguante de la marque.

Après réflexion, en mirrorless, je me suis décidé à passer en u4/3 (OMD) tout en gardant mon système reflex Sony en parallèle. Le m4/3 est à mon avis un système bien plus abouti et bien mieux pensé en ce qui concerne la compacité et le choix des optiques disponibles. Et la rapidité de son AF ainsi que sa précision redoutable me régalent au quotidien.

En bref, mon avis sur ces deux nouveaux Sony se résumerait par: beau produit certes, mais un capteur seul ne fait pas la photo ;-)

45)
Nielle
, le 18.12.2013 à 11:29
[modifier]

Article très intéressant!

Mais pour ma part, j’ai pris la difficile décision de ne plus acheter Sony.. Ils font de super appareils, ils innovent sans cesse sur les boitier incontestablement, mais les objectifs ne suivent jamais…

J’ai toujours mon nex 5-n de l’époque que je garde a portée de main, mais je n’ai toujours pas vu des objectifs à la hauteur de l’appareil. La gamme nex existe depuis 5 ans bientôt, et les objectifs sorti sont, pour la plupart, moyens… Heureusement que Sigma et Zeiss ont sorti quelques objectifs de très bonne qualité pour venir soutenir la gamme Nex. Maintenant je crains que le scénario pour le FF ne se répète..

Du coup, je n’ai jamais mis d’objectif sony sur mon Nex, mais d’autres marques comme Contax ou voigtlander ou autre. Ce qui, je trouve, est la plus grande force du Nex.

46)
François Cuneo
, le 19.12.2013 à 17:12
[modifier]

Les bons zooms arrivent en début d’année.

Cette nouvelle gamme qui monte… en gamme devrait amener pas mal de nouvelles choses.

47)
philippe
, le 20.01.2014 à 15:46
[modifier]

Bonjour François,
Comme toi j’ai un Nikon D800 et je souhaite acheter un Sony A7 ou A7R.
Voilà le dilemme ? lequel choisir ?
J’ai trois inquiétudes concernant le A7R par rapport au A7
: le bruit au déclenchement, la vitesse de l’autofocus et surtout les risques de bougé, plus sensibles sur les gros capteurs que sur les capteurs de 25 millions de pixels. Alors, après un mois d’expérience avec les deux boîtiers, que peux-tu dire à ce sujet ? Recommanderais-tu plutôt le A7 ou le A7R ?Est-ce que les 36 millions de pixels valent qu’on prenne le risque d’avoir un autofocus plus lent, et des photos bougées ?
Merci de ton avis.

48)
rja4000
, le 30.01.2014 à 16:47
[modifier]

Bonjour

Je suis intéressé aussi par ces deux modèles…
mais j’ai du mal à choisir entre les deux !

J’ai un NEX 7 avec le 24mm, le 50mm OSS, le 10-18 et qq bagues d’adaptation (Leica M; Canon FD; Canon EF).
J’ai une quirielle d’objectifs Canon FD, du 20mm au 500mm. Certains vraiment excellents (85 1.2L, 80-200 4L, 85 1.8, 100 f/2, 135 f/2, 35 f/2, 50 Macro,…)

J’ai aussi un Canon 1DX avec les objectifs qui vont avec (du 16mm au 400mm) et il n’est pas question de m’en séparer !

Mon but est :
1. Monter qq bijoux d’anciens objos Canon FD sur le A7(r) pour un ensemble petit (donc portable), discret et rapide (Street photography) performant en basse lumière (Concerts, cafés, villes la nuit) et avec la profondeur de champs (ou le manque de) du « full frame ».

2. Créer un kit de voyage avec qq objectifs de base (Gd angle -peut-être le 10-18-, Canon EF 24mm 1.4L II et/ou Canon EF 16-35 2.8L, 35mm f/2, 50mm 1.4, 100mm f/2, 80-200 f/4L). Léger (important!), discret (important aussi dans certains pays !) mais (très) haute résolution et, là aussi, très bonnes perfs en basse lumière.
(Marre des limitations de bagage en cabine où il me faut 3h pour équilibrer le sac du 1DX alors que, de toute façon, il sera quand même trop lourd à la fin… et qu’il me faudra tout porter pendant toutes les vacances)

3. Sur trépied, bénéficier de la résolution maxi avec tous mes objectifs. (Paysage, Photo urbaine, Repro,…)

Pour tout ce qui est « vitesse pure » (et performance pure en très basse lumière), rien ne peut battre le 1Dx, évidemment (surtout avec le 70-200 2.8L IS). Il ne s’agit pas de le remplacer dans ce rôle.

On l’aura compris, l’autofocus n’est pas ma priorité et je ne suis, par conséquent, pas très intéressé par les optiques FE (sauf peut-être le 35 2.8 pour sa compacité, quand son prix aura baissé de moitié… et encore, le Canon EF 35 2.0IS m’intéresse davantage.)
De toute façon, je peux toujours monter le 24 1.8 et le 50 1.8 OSS si j’en ai vraiment besoin.

Aussi, je ne « shoote » qu’en RAW depuis 2004.

J’ai aussi de l’expérience avec le Nex 7 et la MAP manuelle avec ces optiques. Mais ces optiques sont trop longues avec le NEX7.
Il est clair par contre que pour les très longues focales – forcément sur trépied- le NEX7 garde l’avantage. J’ai fait qq photos de style « Chasse Photo » avec le Nex7 et le Canon EF 400mm 5.6L + 1.4X avec des résultats étonnants (merci Gitzo !).
Je le garde de toute façon aussi.

A priori, je prendrais donc le A7r MAIS je crains le manque de réactivité à l’allumage, entre deux vues etc.
Et puis, à main levée, le A7 n’est-il pas plus satisfaisant ?
Qu’en est-il réellement ? Y a-t-il réellement une différence ? Je ne parle bien sûr pas de l’autofocus!
Je me demande aussi s’il y a une différence de couleurs dans les coins avec le Voigtlander 12mm (que je possède aussi) entre les deux ?

Bref, vous qui avez les deuxx, qu’en pensez-vous ? Lequel conseillez-vous ?

BAV
Raoul

49)
AnthonyD
, le 19.03.2014 à 10:48
[modifier]

Bonjour, heureux propriétaire d’un Nex7 avec le 24 ZE, le 50 Sony, le 16/70 ZE, suite à quelques bonnes lectures sur Cuk, je viens de passer commande d’un A7 chez mon photographe avec le 28/70 (+200 euros pourquoi s’en priver), le nouveau firmware 1.0.2 est arrivé et, il semble d’après les premiers retours que ce dernier améliore déjà la réactivité au démarrage ainsi que la qualité des fichiers bruts. A suivre donc.

50)
fraibean51
, le 01.06.2014 à 14:14
[modifier]

bonjour

je posede moi aussi le @7 et le @77
dis moi que me conseil tu en optique (zoom de préférence) pour le @7 en sachant que j’ai l’adaptateur LA-EA4
merci a toi

51)
Pierre H. Renevey
, le 22.09.2014 à 18:35
[modifier]

Bonjour tout le monde :)

Je viens d’acquérir un Sony @7 pour mon plus grand bonheur ! Je me fiche qu’il ne soit pas silencieux, je me fiche qu’il ait un look rétro (c’est d’ailleurs la première fois que je retombe amoureux d’un boîtier depuis mon Canon A1 ou mon Nikon F3 d’il y a presque 40 ans), je me fiche de l’autonomie de la batterie (c’est comme dire qu’une Golf GTI est mieux qu’une Ferrari parce que la boîte à gant ou le coffre sont plus grands), je me fiche qu’il y ait beaucoup moins d’optiques que chez Nikon et Canon, je me fiche qu’il ne « monte » pas à 10’860’536 ISO (à partir d’un certain nombre d’ISO faramineux, je me demande bien qu’est-ce qu’il peut y avoir à photographier car j’imagine qu’il faut aussi avoir une lampe de poche pour voir où l’on va), je me contre-fiche que les « Nikonistes » me snobent… La seule chose qui m’intéresse, c’est le produit final, la qualité de la photo.

Cet appareil est tout simplement fabuleux et je bénis le ciel d’être tombé dans cette rivière avec mon Nikon D-5200 24MP en revenant d’un « shoot » et que tout fût foutu ! Je n’aurais jamais acheté un Sony autrement. Il a fallu qu’un copain me montre quelques photos faites à New York avec un Sony Cyber Shot pour me séduire. Il a fait la photo d’un renard en zoomant prise dans un zoo, le renard étant à 30 mètres et on pouvait compter les poils de la bête tant c’était net. Je me suis dit que si un appareil à 300 balles pouvait faire des photos pareilles, dieu sait la qualité avec un appareil de la marque dans une gamme de prix bien supérieure. Et bien depuis que j’ai acheté cet A7, je n’ai cessé d’être surpris en bien. J’aime tellement cet appareil que j’ai parfois envie de dormir avec :) Comparé au Nikon D5200, le HDR est bien supérieur ! Je suis stupéfait par la qualité et la précision de l’alignement. On ne voit rien même à 1/30 à main levée, à moins qu’un des objets ne bouge,contrairement au HDR du Nikon où l’on voit le halo autour des objets. En plus le HDR auto du Sony par défaut fait très naturel.

Les optiques ? Qui veut avoir 156 optiques à moins d’être un collectionneur ? Ca fait 40 ans que je fais de la photo, des paysages, des paysages urbains, des jolies filles en studio photo, des fleurs de très près, des natures mortes, etc… Vraiment très varié ! Et pourtant, je n’ai jamais eu plus de 3 optiques à la fois. Un 50mm, un 85 macro, et un zoom (des fois un 18-105mm, des fois juste un 28-70mm) et ça m’a toujours suffit. Même mes amis journalistes photo reporters n’en ont pas des tonnes. Ils s’habituent à 1 ou 2 et les gardent.

Ce A7 est magnifique ! Mon second boîtier sera le A7r ! A l’époque de l’argentique, j’avais un Pentax moyen format 4.5×6 et un Mamiya 6×7 ! Aujourd’hui, j’adorerais avoir en complément le Pentax 50MP avec le capteur 1.7 fois plus grand que le full frame 35mm, mais c’est encore un autre prix :)