Profitez des offres Memoirevive.ch!
Tourner une vidéo avec un appareil photo numérique, raisonnable?

C’est utilisé chez les pros !

Oui, c’est vrai, des films et des séries TV sont aujourd’hui parfois tournés avec des appareils hybrides. Mais lorsqu’on voit le nombre d’accessoires complémentaires qu’il faut pour en arriver là, il est évident qu’on n’est plus vraiment dans le sujet d’un appareil lambda susceptible de réaliser des vidéos.

image

Là, on commence à être hors sujet!


Revenons donc au thème principal...

Tourner une vidéo avec un appareil photo numérique, est-ce bien raisonnable ?

 Il faut bien reconnaître qu’un hybride, c’est d’abord, avant tout et essentiellement un appareil photo. Les commandes que l’on trouve habituellement sur les caméras vidéo (réglage du son, zoom électrique, filtres gris, bouton de gain, etc.) sont aux abonnés absents sur les hybrides. De toute façon, le monde de la photo et celui de la vidéo sont bien différents. Une photo, c’est une histoire qu’on raconte en une seule image; une vidéo, c’est une histoire qu’on raconte avec plusieurs plans et une série de mouvements. Ce n’est pas le même univers, pourtant...

Les exemples qui interpellent

Sur internet, on trouve parfois des films construits avec un mélange d’images fixes et d’images « en mouvement », donnant l’impression que ce qui était d’abord une photo se met soudain à bouger. Certains artistes n’hésitent pas à utiliser ce nouveau vocabulaire troublant, où on ne sait, dans certains cas, plus très bien qui est quoi. 

Sur internet toujours, on peut maintenant lire des récits accompagnés de photos (qui peuvent se muter  en diaporama), avec adjonction de petits vidéos pour souligner un passage. Un nouveau vocabulaire se fait alors jour.

C’est là que je saute le pas

Ne voulant pas être en reste, je me décide à l’achat d’un hybride, pour moi aussi raconter des récits mixtes et pour jouer avec de l’image fixe qui se met en mouvement.

Je me fixe un cahier des charges précis, car à mon avis, l’appareil universel n’existe pas. Mon boîtier sera donc léger pour les grandes randonnées, mais pas trop petit pour garder une bonne prise en main. Il aura un vrai viseur, l’écran LCD en plein soleil n’ayant toujours pas fait ses preuves. Il aura une prise micro, pour se dégager de celui en interne qui donne le plus souvent un son abominable et le flux vidéo sera en 25 ou 50P, pour une bonne compatibilité avec ma « vraie » caméra. Cela a l’air de rien, mais ce petit cahier des charges éliminera d’office quelques boîtiers pourtant prometteurs. 

Autre aspect : le prix. Ne voulant pas me ruiner pour cette expérience, je me tourne vers l’occasion et tombe assez rapidement sur un appareil qui répond à mes critères : le Sony Nex7 (déjà présenté ici).

À la découverte d’un nouvel univers

L’affaire est rondement menée, et me voici avec mon nouveau jouet sur les genoux. D’abord, l’apprentissage ! Le Sony Nex7 a une ergonomie intéressante, mais bien à lui. Un peu de pratique sera nécessaire avant de bien pouvoir l’utiliser en mode manuel.

Puis, je m’essaie aux premières vraies prises de vue. Cela tombe bien, je suis en plein tournage d’un documentaire, « Le Regard des Autres », dont je vous reparlerai peut-être. Une manière bien pratique pour comparer mes images avec celles du film, qui lui, est capté avec une caméra Sony PMW-150. Les premières prises avec le Nex7 sont ludiques. L’appareil tient bien dans la main et donne une image étonnamment stable. Sa petite taille permet des angles différents que ceux de la caméra principale. La grande sensibilité du capteur autorise de jouer avec les coins les plus obscurs du plateau. C’est vraiment jouissif ! Attention cependant : cet hybride a le même défaut que ces congénères, il chauffe. Cela signifie qu’il est difficile d’enregistrer plus de 20 minutes d’images en continu. Ensuite, un message apparait invitant à éteindre l’appareil.

Sur le banc de montage

Bien sûr, l’idée est de voir ici qui des deux à la meilleure image, de l’hybride ou de la caméra. Les colorimétries sont assez identiques. Le Nex7 sait faire illusion dans les cadrages fixes, quand le sujet ne bouge pas trop. Mais sur la longueur, la PMW-150 montre sa supériorité. C’est quand même un peu normal, car il s’agit d’un appareil dédié à la vidéo et dont le prix de base est celui d’environ quatre Nex7 ! Mais les dés sont pipés...

Le cahier des charges précisait : « boîtier léger pour les grandes randonnées ». Il faudrait donc pouvoir comparer avec une caméra de même poids, de même taille, mais aussi de même prix. Du coup, je pense que mon petit hybride en aurait sérieusement à remontrer.

image

Sur les plans fixes, le Nex7 peut faire illusion (tiré d'une captation vidéo, image brut traduite en JPG)

Et le son ? 

À ma grande surprise, le son du Nex7 n’est pas si épouvantable que ça. Il correspond à ce qu’on pourrait obtenir avec un enregistreur stéréo de poche premier prix. Mais j’achète d’entrée le micro externe proposé en option, soit le Sony ALST1. L’objet s’intègre bien à l’appareil, même si on peut regretter que le signal audio passe par un fil externe inesthétique, plutôt que par la griffe accessoire du boîtier. En intérieur, la différence de qualité sonore n’est pas flagrante, mais en extérieur, si ! Le ALST1 est muni d’un amortisseur et accepte une bonnette anti-vent. De plus, il peut être directionnel à 90 degrés. Ces trois aspects font que l’on aura au final une prise de son propre, où il sera possible de comprendre ce qu’une personne qui nous parle nous raconte ! Les fans de Hifi feront quand même bien de capter le son séparément. J’ai effectué un bref test avec un magnétophone externe (un simple petit Zoom H2n), la différence de qualité (en faveur du Zoom) est vraiment très importante.

Le bilan

J’adore mon jouet. Il m’a aussi redonné le goût à la photo. À ce sujet, il faut reconnaître que certains critiques ont raison : l’objectif 18-55 proposé d’office est un peu à la traîne par rapport au boîtier. Il serait tentant d’acquérir un ou deux cailloux supplémentaires et dignes de ce nom. Mais le prix des optiques proposés par la marque (avec la complicité de Zeiss pour certains) a de quoi faire un peu hésiter !

En tout cas, une chose est sure : filmer avec un hybride, c’est entrer dans un nouvel univers. Régler sa photo, puis la voir soudain bouger, c’est vraiment quelque chose!

Dernier point: j’ai parlé du Nex7, car c’est l’appareil que j’ai trouvé d’occasion. On peut bien entendu vivre les mêmes expériences avec un autre modèle.

Un bon exemple pour conclure

Je vous laisse avec une « photovidéo » sublime, qui montre ce que peut faire un Nex7 avec différents objectifs, en captant comme sujet principal le Taj Mahal, rien que ça !

Enjoy !

25 commentaires
1)
Madame Poppins
, le 05.11.2013 à 10:45
[modifier]

J’ai halluciné, moi, ce matin lorsque j’ai lu (cru lire) une devinette de Modane ? Faut que j’arrête la soupe miso le matin ? ;-)

3)
Renaud LAFFONT
, le 05.11.2013 à 11:34
[modifier]

Merci Roger. J’ai un caméscope Canon HF-S100 pour mes besoins amateurs (film de vacances). J’ai testé la vidéo avec le 5D mark II, et j’ai kiffé avec le fait de pouvoir changer les optiques, comme sur le mythique XL2.

Cependant, il faut au moins 3 mains (4 idéalement) pour pouvoir tenir la bète de manière stable et bouger l’optique si nécessaire (zoom, MAP=.

Depuis que j’ai le NEX7 (l’année derniére), je ne touche quasiment plus mon caméscope. Avec un Zeiss 16-35 (qui vaut le double du boitier) et l’adaptateur LA-EA2, la qualité en vidéo est superbe (pour la photo aussi). Sur des panos un peu rapides, je suppose que le caméscope ferait mieux mais il faudrait que je fasse un test en situation et que je compare sur FCP X.

4)
Jean Claude
, le 05.11.2013 à 11:41
[modifier]

Sauf erreur de ma part le petit gėnėrique de la vidėo “Taj Mahal” est un montage. Il ne me semble pas qu’il y ait une ouverture à claire-voie face au grand bassin du monument ?

Cela n’enlève rien à la grande qualitė de ces vues.

La devinette de Modane ? Il doit s’agir de l’irruption sur Cuk d’un nouveau concept : la new subliminale.

5)
Modane
, le 05.11.2013 à 11:54
[modifier]

>Miss P. : Tu n’as pas rêvé! Le miso n’est pas trop fort pour toi!

Il y avait bien un interlude. Je l’ai retiré pour laisser place à Roger. Tu veux le lien en MP?

6)
Roger Baudet
, le 05.11.2013 à 11:58
[modifier]

Renaud, ne jette pas trop vite ton Zeiss à la poubelle, je te l’échange volontiers contre une bouteille d’eau minérale! J’ai actuellement des saccades dans mes essais de panoramique avec le NEX7, mais c’est peut-être un problème de réglage. Je dois donc réitérer l’expérience.

7)
Modane
, le 05.11.2013 à 11:58
[modifier]

En ce moment, le grand truc des photographes est la POM, petite oeuvre multimedia, mêlant son, photo et parfois vidéo. À Gobelins, nous avons une très forte demande à ce sujet, et certaines radios, passées au web, on créé des chaines spécialement pour cela. Cela offre un vrai nouveau créneau pour les photographes.

9)
Roger Baudet
, le 05.11.2013 à 13:14
[modifier]

Ysengrain, oui, ça existe, mais tu peux oublier. Un capteur de caméra est en principe plus petit et en plus, la fonction “photo” est très réduite. Si tu veux un exemple, j’avais tenté l’exercice avec une petite Canon. L’article est ici (la photo de la moto).

10)
ToTheEnd
, le 05.11.2013 à 15:02
[modifier]

Je me doute bien que le marketing en fait beaucoup mais il y a pas mal d’exemples de film avec boîtiers full frame sans tout l’attirail qu’on voit au début du billet… cette configuration là, elle est réellement pour du boulot pro dans une série ou film.

Ceci dit, filmer et monter des films issus de ces petits boîtiers ou même smartphone donne un résultat impressionnant si la lumière est bonne. La qualité commence à être telle que d’ici 5 à 10 ans, un film provenant du dernier smartphone sera équivalent à ce qui se fait aujourd’hui avec ce type d’engin.

Sans parler de l’extrême avec le 41MP du Nokia, les smartphones ont une caméra qui double tous les 18 mois ou presque (Moore?). D’ici 10 ans, Apple et les autres auront probablement un capteur de l’ordre de 90MP… délirant.

En attendant qu’Apple sorte sa TV 4K…

11)
Anne Cuneo
, le 05.11.2013 à 15:38
[modifier]

Je me suis retrouvée, pendant le tournage d’un documentaire, toute seule face à une situation que nous rêvions de filmer mais que nous nous interdisions de provoquer. Pas de cameraman (donc de caméra), pas de preneur de son. Tout à coup ça se passe spontanément, là, sous mon nez. J’empoigne mon petit Leica Lux 6, j’active la fonction filmer, que j’avais vue mais jamais utilisée, je filme, avec mouvements et zooms en me disant sans arrêt: faut pas rêver, ce sera de la m…. A ma grande surprise c’était parfaitement utilisable, nous l’avons utilisé, et si vous voyez le documentaire et vous êtes capables de dire: ça, c’était filmé avec un appareil de photo, je vous paie des prunes.

12)
zit
, le 05.11.2013 à 17:37
[modifier]

Bien que photographe, il m’est arrivé, depuis que les appareils photo le permettent, au début plutôt par curiosité, maintenant plutôt par jeu, de tenter de filmer avec. Et entre le réflex, lourd, avec obligation de viser par l’écran, donc bras tendus, et un hybride, bien plus léger, avec un viseur permettant d’utiliser les coudes sur la poitrine pour en supporter le poids, bin, aucune hésitation : vive l’hybride !

Pour ce qui est des meilleurs appareils de ce genre pour faire de la vidéo, il semblerait que les Panasonic GH 3 soient parmi les plus sexy, particulièrement si l’on pense au prix de la chose avec une optique correcte. Mais de toute façon, Sony a un certain savoir–faire dans le domaine de la vidéo.

C’est d’ailleurs le problème avec ces trois marques (Canon, Panasonic et Sony) qui ont des gammes vidéo Pro, et qui sortent des appareils photo qui font de la vidéo, pour bien moins cher, chaque secteur étant un peu en concurrence interne (discutent–ils entre eux au moins, à part près de la machine à café ?).

z (quand à la taille du capteur, hem, comment dire, le 35 mm, en cinéma, ça mesure combien ? je répêêêêêêêêête : 16×22 mm, soit un poil moins qu’un capteur APS…)

PS : cet article, le jour où Nikon annonce un appareil photo dépourvu de façon ostentatoire de ladite fonction est assez intéressant de télescopage des informations

13)
Droopy
, le 05.11.2013 à 18:23
[modifier]

Bonsoir à tous,

Si vous êtes intéressés par tout ce que l’on peut greffer sur un appareil photo, je vous mets le lien vers une galerie de photos que j’ai faites au salon IBC d’Amsterdam en septembre dernier.

http://patrick.wibaut.fr/IBC2013/

Et parmi les photos, vous verrez l’engin dont voici une vidéo ci dessous. Il était à la disposition de celui qui voulait mettre son appareil dessus. je l’ai utilisé, et cela permet de faire des vidéos incroyables.

http://vimeo.com/63297368

16)
Blues
, le 05.11.2013 à 21:11
[modifier]

Merci Roger … Perso j’adore filmer avec des petits APN, non seulemnt c’est discret, mais souvent de meilleur qualité qu’une caméra milieu de gamme (seul problème les zooming c’est lent – pas génial) dans l’article que je vous avais produit pour vous présenter le SONY RX100 j’avais réalisé un petit bout de video test , à noter que le RX100 est aussi capable de prendre des images fixes ceci pendant qu’il filme .

17)
ggkrail
, le 05.11.2013 à 21:13
[modifier]

Roger, merci pour cet article!

Etant propriétaire d’un Nex7 depuis un an, surtout pour la photo, je commence à apprivoiser la fonction vidéo. Puisque tu as quelques longueurs d’avance sur moi, quels sont tes réglages (et partant, tes conseils)? Tout manuel? 25P ou 50P? Format mp4 ou avchd? Si AVCHD, avec quel logiciel travailles-tu les images? Merci d’avance pour tes réponses. PS: superbe le clip mis en lien dans l’article.

19)
Roger Baudet
, le 06.11.2013 à 08:21
[modifier]

Pour fap76 et le Sony QX100, voir ici.

Pour ggkrail, je n’ai tourné qu’en AVCHD 50P, car c’est ce qui va le mieux avec mon flux de production. Les images sont montées sur FCPX (aucun problème de compatibilité). Pour les autres formats… faut essayer! Pour l’utilisation: tout manuel, toujours, pour éviter les variations de lumière lors de la captations.

20)
cerock
, le 06.11.2013 à 09:49
[modifier]

Tiens l’article de hier a changer ;) Ca fait deux articles pour aujourd’hui du coup lol

J’utilise beaucoup mon NEX-5N pour filmer et franchement la qualité est top. En plus il enregistre en 50P et le truc génial pour la vidéo, c’est de lui faire marquer les zones net en rouge sur l’écran. Ne manque qu’un zoom motorisé

21)
fap76
, le 06.11.2013 à 12:57
[modifier]

Merci pour le lien !

J’attends que le Maître des lieux craque, l’achète et fasse un test pour m’y lancer :-) J’adore vraiment le concept !

22)
maxim
, le 06.11.2013 à 21:05
[modifier]

Oui mais alors, si certains aiment le Nex pour la vidéo. Qu’un LCD ou viseur électronique leur convienne. Pourquoi pas un vrai réflex, avec tout ce que fait le Nex (focus peaking, loupe 16x, balance des blancs pointue), et plus encore…(HDR-DRO, EVF, et surtout stabilisateur d’image boìtier inexistant sur Nex) Prenez un Alpha D-SLT et vous pourrez monter des optiques Minolta de haut vol, parfaites pour la vidéo et encore très abordables pour un starter-kit en vidéo (et qui deviendront des optiques stabilisées à la seconde où vous les montrez sur le boîtier)… Et bien sûr, beaucoup plus de contôle boîtier et un bruit d’image sensiblement plus bas (blindage plus conséquent). Et bien sûr la motorisation des zooms est acquise avec la monture Sony-Alpha A-mount.

Edit […] Last but not least l’AF à détection de phase (A-mount) est bien meilleur et bien plus rapide que l’AF à détection de contraste (E-mount/Nex) surtout en basses lumières…

23)
zit
, le 07.11.2013 à 10:27
[modifier]

Ah, oui, super galerie, merci Droopy (You know what ? I’m happy ;o).

fap76, ce n’est pas vraiment un test, ni même le QX 100 de tes rêves, mais un splendide article publié sur un magnifique et prestigieux site suisse de référence mondiale parle avec brio et finesse de son petit frère, le QX 10, là, je te rejoins, l’idée est géniale, la qualité au rendez–vous, mais il y a un petit soucis de finalisation applicatif… Essayes encore Mr Sony.

maxim, c’est vrai que pour ça, la solution Sony est intéressante, mais tant qu’à avoir l’encombrement d’un réflex, je préfère de loin un vrai bon viseur optique à pentaprisme, pour la photo, ça n’a pas que des avantages, mais c’est quand même foutrement agréable… On pourrait rêver d’un D800, par exemple, avec une solution hybride du même type que celle expérimentée avec succès par Fuji sur la série X, c’est un vrai bonheur, de pouvoir passer d’une visée optique à une visée électronique à la demande…

z (la perfection n’est pas de ce monde, je répêêêêêêêêêêêête : l’essentiel, c’est de tendre vers… mais le mieux est l’ennemi du bien…)

24)
maxim
, le 07.11.2013 à 17:42
[modifier]

Depuis que j’ai l’EVF de l’A77, personne ne me fera plus jamais revenir à un OVF… La raison en est simple, ce viseur électronique est écœurant de précision, de vitesse d’affichage et de définition. Comment me passer de la BdB et correction d’exposition avec un histogramme en temps réel..? C’est un peu comme se retrouver avec les outils de la post-production, directement dans son boîtier durant la prévisualisation. Celui qui a compris ça et sait comment en tirer parti à l’utilisation, ne peut guère s’en passer par la suite. C’est un peu comme “lire dans les pensées de sa caméra” avant le déclenchement, c’est amusant autant qu’extraordinairement efficace.

Il faut bien se dire que ce qu’on voit dans un OVF, on ne le reverra plus jamais (donc ça ne peut servir de référence pour une image, finalement virtuelle) alors que l’image de l’EVF est parfaitement fidèle et à la scène réelle (pour autant que le but soit de la rendre fidèlement, et dans ce cas c’est tellement similaire que s’en est indécent) et similaire à l’image telle qu’elle sera dans le fichier numérique sur la carte mémoire (finies les longues heures en post-production derrière son ordi, à condition de ne pas utiliser son EVF comme si on avait encore un OVF, évidemment). Le must étant d’être en mesure de la corriger en temps réel, et juste avant les prises de vues (autant pendant celles-ci que durant un contrôle postérieur, toutes choses irréalisables avec un OVF, sauf à l’observer sur le LCD, souvent pollué par la lumière ambiante, ce qui en fait un interface bien souvent disqualifiant)!

Et tout ça vaut pour la photo autant que pour la vidéo. Pourtant j’étais contre au départ, les prismes Minolta Accumate étaient réputés pour être parmi les meilleurs, et c’est pour eux que j’avais switché!

Quant au poids et à l’encombrement, l’A37 est vraiment tout petit (et léger, 506 gr batterie incluse) [message édité]

25)
pat3
, le 07.12.2013 à 13:00
[modifier]

Maxim, et en français, ça donne quoi? Jusqu’à ton post, j’avais l’illusion de comprendre ce qui se disait :-)