Profitez des offres Memoirevive.ch!
Je sais, je devrais…
J'ai très franchement horreur des gens dont le leitmotiv est "iakà", la variante "foke" m'agaçant tout autant : nous avons toutes et tous des spécimens de ce genre dans notre entourage.

Qui un supérieur hiérarchique, selon lequel "iakà mieux s'organiser pour avoir le temps d'effectuer également cette nouvelle tâche" (nonobstant les 56 heures supplémentaires qu'on a déjà), qui un vague cousin qui estime qu'il "fok'on se téléphone" (pour se faire une bouffe ou liquider une succession, peu importe). Bref, je n'aime pas ça, même si je me surprends parfois à le servir à mes propres enfants, sous forme de "yakà travailler mieux si tu veux faire de meilleures notes"... Dé-tes-table !

Je dois néanmoins reconnaître que parfois, il y a du vrai dans certains "foke", l'un d'entre eux étant largement admis et certainement bien-fondé : "il faut que je prenne le temps de déjeuner" (petit-déjeuner si vous n'êtes pas Helvète).

J'ai beau le savoir qu'il faut (faudrait) déjeuner comme un roi, dîner comme un prince et souper comme un pauvre mais rien n'y fait, je n'y arrive pas !

Les matins où je prends le chemin du travail (4 jours par semaine), je ne peux pas envisager d'avaler autre chose qu'une, voire deux tasses de café : mon estomac dort encore et l'idée de manger à sept heure moins le quart me révulse, sincèrement.

Pourtant, j'ai souvenir que durant mon enfance, je dévorais de bon coeur des tartines, de miel ou de confiture. Depuis que je suis adulte, plus rien ne passe et pourtant, j'ai tout essayé : les céréales avec ou sans fruits frais, les tartines, les biscottes, les compotes, les oeufs brouillés, les yaourts, le pain complet avec du fromage. En vain : je me retrouve devant une assiette que je regarde avec des yeux de chien battu et je repousse le plat après deux bouchées.

Une de mes amies ne jure que par la crème Budwig, qu'elle se prépare religieusement chaque matin; pour faire court, la seule lecture de la recette me fait renoncer : entre "moudre des céréales" et dormir 10 minutes de plus, mon choix est (malheureusement) vite fait.

Pour d'autres raisons, en particulier parce qu'elles sont trop sucrées, j'ai d'office rayé de la liste des tentatives "je mange le matin" les Kellog's et ses déclinaisons diverses ("Miel Pops" ou "Choco Pops"); celles, non raffinées, me donnent le sentiment de mâcher du bois aggloméré : ma passion pour Ikea n'implique pas le goût de manger de tels trucs.

Du coup, je pars le ventre vide au boulot et ça, c'est "fatal" : les jours où je ne cours pas derrière le temps qui file entre mes doigts comme du sable fin à peine mon premier pied posé sur le sol, j'emporte une pomme (une nectarine, deux mandarines, en fonction de la saison) mais cela ne suffit pas puisque dès 11 heures, j'ai faim. Et là, paf, j'arrive toujours dans le bureau d'une collègue qui a fait un délicieux gâteau au chocolat "pas light du tout", des biscuits ou autres trucs hypercaloriques !

Et les rares fois où je résiste à ces bombes sans intérêt nutritif, je mange trop et trop vite à midi - lorsque je ne fais pas encore pire en avalant distraitement un sandwich pour tenter de combler mon retard professionnel devenu endémique - : le début de l'après-midi est alors très laborieux et je lutte pour ne pas somnoler en séance !

Etant d'une nature obstinée - demandez à Mister, il confirmera -, j'ai continué à chercher quel aliment pourrait trouver grâce devant mon estomac rétif. La conclusion est assez étonnante (pour moi) : je crois que si on posait devant moi un bol de soupe Miso, je mangerais sans souci. Sauf que (vous vous en doutiez, hein, qu'il y aurait un "mais") moi, le matin, je n'ai pas envie de faire la popote : il faudrait que cette soupe apparaisse comme par magie devant moi, fumante et prête. J'ai donc regardé dans différents magasins, pour voir si elle existait en boîte ou en sachet mais mes recherches sont restées vaines. Et mon estomac vide.

Je compte donc sur toi, lectrice, lecteur, espérant que tes suggestions me mettront l'eau à la bouche : que manges-tu le matin pour bien commencer une journée de boulot ?

38 commentaires
2)
Leo_11
, le 21.10.2013 à 06:58
[modifier]

Café, verre d’eau, pain et en fonction de l’envie du moment huile d’olive ou beurre, charcuterie ou fromage, un yog’…

Le p’tit déj’ je me le prépare le soir avant d’aller me coucher et j’aime ce moment de solitude pour mettre en marche ma machine vieillissante… ça ne sert à rien de me parler, j’en suis encore incapable… je me lève tôt exprès… genre 1 h 1/2 avant de partir… et après une bonne douche je m’installe devant mon assiette et mon ordi pour ce moment de calme avant d’affronter une nouvelle journée…

Pour moi il est impératif de manger le matin sans quoi je suis absolument inutilisable… par contre jamais je n’avale quoique ce soit avant l’heure fatidique du repas de midi…

3)
PSPS
, le 21.10.2013 à 07:18
[modifier]

Ma solution potage pour ne pas me gâcher la vie : pendant les week-end d’hiver, une cocotte minute pleine de légumes, puis répartition en bols individuels et passage au congélateur.

Le soir, un coup de micro-ondes et le tour est joué ! Reste à savoir si la soupe Miso ne perdrait pas une partie de sa saveur après ce traitement…

4)
Philob
, le 21.10.2013 à 07:33
[modifier]

Je me lève tôt, mais je n’ai pas très faim, un yogourt, un fruit ça me suffit, par contre j’aime bien avoir le temps de lire ou ne rien faire, mais lentement, avant d’aller au travail. Je fais partie des chanceux qui n’ont pas besoin de réveil et j’ai retrouvé toutes mes fonctions en 30 secondes, oui, je sais c’est injuste, car il me faut aussi 30 secondes pour m’endormir, oui, oui, je sais c’est très injuste. Mais ce n’est pas ma faute, c’est ma maman qui m’a fait comme ça, ou peut-être l’habitude, toute ma vie j’ai commencé mon travail à 7:00; c’est devenu mon rythme habituel.

Mon épouse me dit souvent que pendant longtemps le matin son cerveau suit péniblement derrière et peine à la rattraper, incompréhensible pour moi, souvent le we j’ai déjà 2 à 3 heures d’activités avant que ma moitié commence à émerger, tout ce temps perdu à dormir.

Mme Poppins, la seule solution, ce lever une heure plus tôt, c’est juste une habitude à prendre …

5)
Alain Le Gallou
, le 21.10.2013 à 07:36
[modifier]

Le matin pendant que les deux croissants Picard cuisent et que le thé infuse, je lis CUK et je bois un verre de jus d’orange.

6)
yore
, le 21.10.2013 à 08:11
[modifier]

Grande question. Pour ma part, je préfère dormir 10 minutes en moins et me préparer la crème Budwig, et ceci depuis au moins 20 ans. Et quand les petits-enfants débarquent et demandent: “tu nous fais la crème Budwig demain matin”, je me dis, c’est gagné.

7)
Blues
, le 21.10.2013 à 08:24
[modifier]

Pour commencer et avec l’expérience de la vie : les “Yaka et les FauKon” ont été tranquillement écartés de mon cercle d’ami(e)s.

Ensuite pour moi le matin (réveil vers 5h30) c’est douche & p’tit déj, je prends mon temps = la totale quoi (il me faut 1h00 avant de partir au taf).

La Budwig, c’était il y a 25 ans ceci durant une longue période, mais depuis que nous n’avons plus les même horaires avec mon épouse, elle n’est plus là pour la préparer :( Depuis Moi c’est assez traditionnel, jus frais et fruit d’abord (avant la douche), ensuite (après la douche) c’est pain complet: une tartine de salé (fromage ou viande séchée en général) et une de sucré (de la conf. de coing maison de préférence).

Ah oui, J’allais oublier: de 6h15 à 12h00 je n’ai aucun creux (donc aucun encas), et pour “le midi” (ou déj. pour le français), c’est crudités (salade) + yaourt, le fait de manger léger et cru évite que je m’écrase dans l’après-midi. Dans mon cas le gros repas de la journée c’est le souper, c’est le soir assez tôt pour qu’il reste du temps ensuite pour la digestion avant le dodo.

Voilà pour moi et bonne journée à toutes et tous

8)
Ritchie
, le 21.10.2013 à 08:25
[modifier]

Déjà, il n’y a pas que chez les Helvètes que la forme Déjeuner-Dîner-Souper existe. Chez les Québecois, c’est pareil !! (J’en suis, mais habites chez les P’tits-Déj., Déj., Dîner – Abbréviations voulu !)

Quand à mon régime de déjeuner, il a bcp varié en fonction des besoins caloriques (4 ans de compétition ça demande une ingestion d’aliments colossale !)

Maintenant, bcp plus sédentaire, le matin c’est très simple : 1/2 verre de jus d’orange, suivi d’un sachet de P’tit Lu Petit déjeuner (maintenant appelé belVita), la deuxième moitié du verre de jus (pour rincer la bouche de tout ce qui colle aux dents) et voilà. Ensuite, si je suis à la maison, ce sera café. Et si j’ai des bananes, je ne suis pas contre une banane. Pour les P’tits Lu, ils sont en boîte de 8 paquets de 4, je prends ceux aux chocolats. Tu peux aussi en prendre un sachet dans le sac et les manger au boulot avec un café devant tes mails du matin ! Et au pire, si après essai ça ne te convient pas, les enfants les mangeront !

J’ai lu récemment que pour vraiment se réveiller le matin, les pommes et leur acidité étaient plus efficaces que le café !

Si je ne manges pas le matin, ce n’est pas la peine, je suis impossible.

Sinon, pour tes crises vers 10h30, 11h, il n’y a rien de mieux que des crudités préparées la veille (carotte, céleri, radis, voire tranche de poivron rouge (pratiquement sucré)), tu peux te lâcher grave et c’est bon pour la santé ;-)

Voilà,

Ritchie

9)
Amely
, le 21.10.2013 à 08:41
[modifier]

Je dois aussi me forcer pour déjeuner et ça depuis petite, du coup je bois un thé et vers 9-10h je mange soit un yogourt soit un fruit. Par contre en vacances je supporte très bien de déjeuner et même avec du salé. Donc je n’ai pas la solution.

10)
flup
, le 21.10.2013 à 09:09
[modifier]

Au départ, je déteste manger “sucré” le matin. Donc, s’il y a un reste de la veille au soir, ça ne me pose aucun problème. Il faut dire qu’une belle-famille asiatique (les Coréens mangent riz, bouillon, légumes, poisson ou viande à chaque repas), ça aide, même si le kimchi au petit déj peut paraître violent.

Mais comme je laisse parfois peu de restes, je me suis forcé (et habitué depuis) à manger un yaourt (maison) avec des céréales type granola (maison aussi) alors qu’il y a quelques années, je sautais souvent le petit déjeuner.

Je ne mange pas moins depuis (et heureusement! Déjà qu’en mangeant beaucoup, j’ai plutôt tendance à maigrir) mais j’ai moins tendance au coup de fatigue en fin de matinée. Comme je travaille à horaire décalé (après-midi et soir), j’essaie de faire mon gros repas à midi plutôt qu’en rentrant du boulot.

11)
pioum
, le 21.10.2013 à 09:38
[modifier]

J’ai pas de famille asiatique, mais une part de pizza froide dans le café, c’est ce que je préfère. Le matin, c’est le moment de la journée ou j’ai le plus faim. Chez mes beaux parents polonais, je peux avaler 4-5 saucisses avant d’être rassasié.

12)
Ritchie
, le 21.10.2013 à 09:42
[modifier]

C’est vrai que lors de mes séjours dans certains hôtels, un peu de charcuterie le matin ne me laisse pas indifférent !

13)
François Cuneo
, le 21.10.2013 à 09:43
[modifier]

Pour moi, départ au travail, arrêt dans n’importe quel tea-room-boulangerie, lecture du Matin avec un Coca Zéro et un sandwich complet.

Si je ne fais pas ça, je suis mal.

Et sinon, des tonnes de fruit au bureau, que je mange avec du Chia et du Blanc Battu à midi, ce qui implique encore un passage à l’épicerie du coin à Apples chaque matin, à l’ouverture..

Budwig m’a tellement dégoûté quand j’étais petit… mais faudrait que je ressaie, je crois que c’est vraiment magnifique en matière de santé.

15)
ysengrain
, le 21.10.2013 à 11:34
[modifier]

Excellent billet sur la perception du temps, déguisé et grimmé derrière une histoire de petit déjeuner.

les jours où je ne cours pas derrière le temps qui file entre mes doigts comme du sable fin à peine mon premier pied posé sur le sol,

Ça commence mal ;•)). Enfin, MP, les jours où tu ne cours pas derrière le temps !! Combien dans l’année ? La sensation de télescopage compressé du temps génère un stress. Comme le temps est sans cesse poursuivi, je te laisse conclure.

Après un petit déjeuner solide en toutes circonstances:

– quand je travaillais un yaourt avec des céréales et un fruit (5h30). vers 8h30-9h avec l’équipe, café, tartine fromage & confiture

– Maintenant même chose mais dans la continuité en écoutant le plus intelligent programme radiophonique matinal: les Matins où les intervenants prennent le temps d’exposer leurs savoir et connaissances

La catapulte du temps m’a miné pendant 40 ans. J’en étais devenu esclave. J’ai un jour pris la décision que c’en était fini. Je me suis donc soigné. Mais, je n’ai jamais omis le petit déjeuner. En commençant la journée, sans prendre le temps de te nourrir, donc de prendre le soin de t’apporter du plaisir tu ne maitrise plus ta vie, tu es emportée par le train de la vie, avec un billet permanent, en direction d’un lieu que tu n’as pas choisi, non plus que l’horaire, le wagon, la place. En un mot Madame Poppins, tu te maltraites.

17)
Modane
, le 21.10.2013 à 13:51
[modifier]

Repas complet le matin, salé, comme flup, les restes du soir, souvent, sinon, un truc préparé exprès la veille, j’adore cuisiner.

Deuxième et dernier repas à l’heure du thé, complet, salé, aussi.

Et de temps en temps, un extra, quand je dois rencontrer quelqu’un le midi, sachant que même si c’est convivial, je n’aime pas manger en compagnie. Dans ce cas, juste un seau de café sucré le matin…

18)
iYannick
, le 21.10.2013 à 14:50
[modifier]

Moi ça dépend des jours :

Quand j’ai le temps : une grande tasse d’english breakfast avec une crème budwig, si j’ai des bananes, des tartines au Nutella si je n’en ai pas.

Quand je n’ai pas de temps : arrêt au Starbucks qui est sur le chemin de la gare et Caramel Macchiato ou Chaï Latte avec un scone au noix ou une tranche de cake au citron.

Dans les deux cas, je tiens aisément jusqu’à midi.

19)
skyroller01
, le 21.10.2013 à 15:30
[modifier]

La crème Budwig… que de souvenirs!

Ma mère ne jurait que par cela… J’ai du la supplier d’arrêter cette “chose”, car je ne trouvais plus d’arguments suffisamment crédibles à mes professeurs pour leur expliquer mes absences quasi continues au “lieu dit” durant une bonne partie de la matinée à l’école.

En restant poli, je n’ai jamais trouvé mieux comme “purge” gastrique ;-)

Au plaisir de vous relire, Madame Poppins :-D

20)
quark
, le 21.10.2013 à 16:22
[modifier]

@ François

J’aime pas le séré…

Ceci dit, je vais passer pour un ronchon ! Mais il se trouve que le matin, si j’ai 30 secondes de plus à traîner au plumard, je les prends.

Finalement, plus que 5 ans à tirer. Et alors, à moi les œufs et le bacon, ou les croissants au bistrot !

21)
TroncheDeSnake
, le 21.10.2013 à 17:09
[modifier]

Je suis en train de réduire ma dose de tartines matinales; en nombre d’une part, mais aussi en terme d’épaisseur de beurre et confiture…

Une mesure parmi d’autres pour tenter enfin de maîtriser ma progression pondérale, voire – on peut rêver – d’inverser le processus.

22)
Smop
, le 21.10.2013 à 17:40
[modifier]

que manges-tu le matin pour bien commencer une journée de boulot ?

Même menu pour moi tous les matins : un morceau de tofu à la japonaise, deux oeufs durs, un bol de flocons d’avoine nature avec du lait écrémé froid, quelques morceaux de fruits frais de saison et un double expresso sans sucre. Seule variante, le week-end, les oeufs durs sont remplacés par des oeufs à la coque. Parfois, je complète par un complexe alimentaire multi vitamines.

Les jours de grande faim ou dans les hôtels, il m’arrive de varier le menu avec des tomates au four, des pommes sautées, du fromage, du saumon fumé, du yoghourt, des pancakes nappés de sirop d’érable et plus rarement, des viennoiseries. Rien que d’y penser, j’en ai l’eau à la bouche ;-)

je crois que si on posait devant moi un bol de soupe Miso, je mangerais sans souci. Sauf que (vous vous en doutiez, hein, qu’il y aurait un “mais”) moi, le matin, je n’ai pas envie de faire la popote : il faudrait que cette soupe apparaisse comme par magie devant moi, fumante et prête. J’ai donc regardé dans différents magasins, pour voir si elle existait en boîte ou en sachet mais mes recherches sont restées vaines.

Tu as (très) mal cherché. Google est ton ami avec les mots-clés … “sachet miso” ! Je dîne régulièrement d’une simple soupe miso et on trouve celle-ci sous divers conditionnements, tout du moins dans les magasins bio parisiens : sachets de poudre ou de pâte, avec ou sans tofu, algues et autres compléments. Il suffit de rajouter de l’eau chaude et c’est prêt !

24)
Franck Pastor
, le 21.10.2013 à 21:16
[modifier]

Deux ou trois tartines de miel, confiture et beurre, un fruit (généralement une banane), un laitage, le tout accompagné d’un bol de thé noir. Le même menu matutinal depuis des lustres.

25)
Smop
, le 21.10.2013 à 21:16
[modifier]

Tu peux en recommander certains?

C’est difficile car les goûts des uns et des autres diffèrent. Il y a du miso rouge, du miso blanc, avec ou sans tofu, champignons, oignons verts, algues, … Je fais mes courses essentiellement chez Biocoop et Monoprix. Chez le premier, je prends les sachets Lima (poudre) et chez le second les sachets Saitaku (pâte). Il faut essayer… On en trouve également dans les épiceries japonaises (à Paris, chez Kioko par exemple).

27)
Laurent Vera
, le 21.10.2013 à 21:33
[modifier]

2 grands cafés mélange italien, tartines beurre +miel. Et depuis que j’ai installé mon bureau chez moi, comme ysengrain j’ai décidé de ne plus subir la catapulte du temps… Et je ne m’en porte que mieux.

29)
Madame Poppins
, le 21.10.2013 à 23:12
[modifier]

Eh ben dis donc, ils mangent, les Cukiens et de bon coeur à ce que je constate ! Certains démarrent même leur journée rudement tôt si j’en crois l’heure du premier post du jour !

Renaud, les baies, tu les mets quand même pas sur ta tartine? J’ai cru comprendre qu’elles se mettaient de préférence dans un laitage : toi, c’est sans rien d’autre comme “liant” ?

La sagesse commande certainement de faire comme toi, Leo_11 : préparer le soir avant d’aller au lit, ça évite de devoir “trafiquer” le matin !

PSPS, je crois que je vais tenter, l’automne étant bien installé, les soupes préparées et congelées en portion individuelle : finalement, peut-être que le côté bouillon de la miso n’est pas indispensable à mon estomac. A tester.

Philob, je refuse de causer à des gens qui sont opérationnels en 30 secondes le matin : c’est une chance énorme, ça, je suis jalouse ! Mais je maintiens : dormir n’est pas du temps perdu ! Même si me lever plus tôt reste pour moi un objectif !

Alain, les croissants, ça “tient au ventre” jusqu’à midi ?

yore, ils ont bien de la chance, ces petits-enfants !

Blues, de mon cercle d’amis, ça fait aussi un moment que je les ai éradiqués, les FauKon et les Yaka mais professionnellement, c’est fichtrement plus compliqué !

Ritchie, vu le côté “recyclable” des p’tits lu, ça donne en effet envie mais pas pour les donner aux enfants : mon estomac les appréciera certainement aussi plus tard dans la journée ;-)

Amely, je suis pareille : si je pouvais suivre mon rythme, je commencerais ma journée à 8h00, avec un vrai petit déjeuner à 8h45, heure qui me convient pour me mettre à table ! Le hic, c’est manger à 6h30 ou juste après, pas le principe de manger, j’adore manger…

Flup, je m’en vais aller voir ce qu’est le kimchi, ça ne me dit rien, là.

Pioum, pizzas et café ? L’estomac est d’accord avec ce mélange en guise de petit déjeuner ?

Ritchie, il est vrai que lorsque tout est servi et bien présenté, je peux imaginer de manger mais me lever et tout préparer moi-même, c’est (aussi) là que ça pêche : je suis une grosse flemme !

François, un Coca au petit déjeuner ? Incroyable ! Bon, faut dire que j’aime déjà pas le coca à 16h00….

Quark, pas même un thé ou un café ?

Ysengrain, tu as mille fois raison : arrêter de courir le matin, c’est une très belle façon de prendre soin de soi ! Et je dois bien admettre que j’ai assez souvent tendance à me maltraiter ! A méditer…

Modane, tu préfères manger seul, vraiment ? Pour moi, manger est le truc convivial par définition !

iYannick, le Nutella, c’est toute mon enfance : je me vois encore engloutir ces tartines avec le sourire chocolaté qui se prolongeait de chaque côté de ma bouche ensuite !

scribe, faut que je change de métier : tu fais quoi pour démarrer au plus tôt à 9h00 ?

skyroller01, il faut reconnaître néanmoins un mérite à la crème budwig de votre mère : elle vous a rendu intelligent !

Quark, justement, j’ai le même souci : 30 secondes au lit, c’est… précieux ! Bon, je pourrais aussi me coucher un peu plus tôt, oiseau de nuit que je suis !

TdS, paraît qu’en mangeant plus lentement, on mange moins parce que le sentiment de satiété arrive quand même ! Courage pour l’inversion de la tendance… j’aspire au même effet !

Smop, j’adore les oeufs à la coque mais c’est pas tous les jours dimanche : c’est le truc que je prends invariablement lors d’un brunch !

Et oui, je l’admets, je n’ai pas pensé une seule seconde à googler la soupe : j’ai bêtement cherché (et mal cherché comme me l’a signalé un lecteur helvète) dans les rayons des magasins autour de moi. Je vais aller vérifier cette semaine ! Je me réjouis de tester ça !

Franck, depuis des lustres ? Quand une équipe gagne, il ne faut pas en changer !

Guillôme, les fameux Crisprolls ? ;-)

Laurent Vera, ne pas se laisser gagner par la course du temps est toujours et forcément un avantage (auquel j’aspire), bravo d’y arriver !

Bon, dès demain, je pars à la recherche de ma soupe en sachet, avec préparation d’un maximum de chose le soir avant d’aller au lit : je verrai si ça marche !

Merci pour vos commentaires et… bonne nuit !

31)
Alain Le Gallou
, le 21.10.2013 à 23:47
[modifier]

Alain, les croissants, ça “tient au ventre” jusqu’à midi ?

Oui, pour moi, car je ne suis pas matinal, généralement vers 8:30. Et le matin pour moi c’est le plus souvent travail de bureau chez moi, donc peu de perte de calorie. Si tu te lèves vers 7am ce sera probablement un peu juste.

PS : Le soir, c’est léger, par exemple deux toasts grillé saumon et un pack de soupe Knorr velouté de potiron, pour garantir un sommeil sans interruption 23H-8H

32)
maxim
, le 22.10.2013 à 07:16
[modifier]

Fauqu’on mange mieux: ou quand Snowden s’invite jusque dans nos assiettes!

Faudrait-il qu’on se mette à table pour dévoiler nôtre bol alimentaire matinal? :-)

Les maketeux, quant à eux, le savent déjà très bien! Comme ces chercheurs de Nestlé, qui planchent à fond sur notre deuxième cerveau (le macrobiote), qui serait situé à quelque part dans notre ceinture abdominale, du côté de l’intestin!

Tout le problème est de savoir quelle serait la meilleure recette pour résoudre un vrai problème de santé publique, celui de la malbouffe!? Car tout se passe entre la “volonté personnelle” et votre “libre arbitre” . Donc dans nos têtes, et comme dit le proverbe, “on ne donne pas à manger un budwig à un âne qui n’a pas faim”, même si c’est “bon pour sa santé” … Ce d”autant que l’âne qui sommeille en chacun de nous (lol) est de plus animé par la notion de plaisir (pas si bête) et qu’à force de s’être fait rabâcher les oreilles avec ça il en a souvent conclu à tort “que se qui était bon pour la santé ne serait pas plaisant” du fait que cela constituait ÉVENTUELLEMENT une contrainte, puisque vécu comme une astreinte… d’où le message envoyé au ceveau: “bon pour la santé = pas bon pour moi” …!

Les mules face aux contraintes, je vous dis pas…!

Et ce, même si nous sommes tous assez bien informés pour savoir que boire un soda (ou consommer tout autre produit agro-industriel) une fois ou l’autre ne portera pas préjudice alors qu’en consommer régulièrement et/ou fréquemment… Et puis la pub insidieuse, vient souvent s’en mêler nous perturber notre appréciation, entre ce qui serait “bon” VS “plaisant”. Soufflant grandement sa place à la culture, dont le rôle se devrait encore de nous servir de guide et de garde-fou, ne croyez-vous pas(?) Alors bon, les bonnes recettes c’est une chose, mais savoir le pourquoi(?) pour qui(?) et surtout le “comment on décide(?) de ce que l’on va manger”, me semble capital ici en matière de priorités!

Dès lors que notre libre-arbitre est tantôt balloté, perturbé par notre “volonté personnelle” VS le “plaisir que nous voyons dans ce que nous mangeons” … Et c’est assez insolube, sauf à cibler son plaisir dans ce qui “répondrait vraiment bien à nos besoins physiologiques, tout en nous rassasiant de façon équilibrée et de laisser l’intelligence de l’âne faire le reste… (je chipotte, je chipotte) sauf que nombre de “marketeux” s’en servent contre le bien-être social poussé par la quête du profit à tout crin:

Voyez cet article sur le jeu-virus, Candy-Crush-Saga, pour découvrir jusqu’à quel degré nous sommes manipulés dans nos habitudes alimentaires, à un point jamais imaginé ni atteint jusque-là (en neuro-marketing)…> Les baudets ont bon dos!

Mais quand même, l’homme n’est-il pas devenu si présomptueux ou tombé sur la tête, pour décider – à la place de la nature – de ce qui serait bon pour lui? Même un bardot…

33)
soizic
, le 22.10.2013 à 09:27
[modifier]

Le matin j’ai sommeil et j’ai faim, entendez par là que sitôt un pied par terre il me faut un café, un jus de pamplemousse et une tartine de confiture maison. je peux alors me réveiller vraiment.

Quand je travaillais, j’arrivais à être prête en vingt minutes, douche comprise ( mon mari a besoin de deux heures !).

Pour gagner u n peu de sommeil, j’ai parfois enfilé un pantalon sur ma chemise de nuit pour aller poser mes enfants au bus à quatre km, un peu angoissée à l’idée de tomber en panne dans cet accoutrement (mais ce ‘est jamais arrivé).

Quand je voyage, je prends ma douche le soir, c’est bien assez dur d’avoir à s’habiller AVANT le petit déjeuner. Mais APRES je peux tenir jusqu’à 14h sans ressentir la faim.

34)
guru
, le 22.10.2013 à 10:14
[modifier]

Jus mixé frais orange/pamplemousse, capucino, tartine confiture de fraise… et roule ma poule jusqu’à midi.

36)
maxim
, le 22.10.2013 à 20:34
[modifier]

Salut Ysengrin !

Heureusement….

Oui bein je dénonçais plutôt ce truc qui me semble incroyable. Voilà-t-y pas que l’industrie agrochose, se mêlerait de sujets très confidentiels, et dont ni le consommateur lambda ni l’exploitant agricole n’ont pas même idée! Comme il n’ont pas idée qu’il peuvent se pécho un diabète juste par autosuggestion (même si cela apparaîtra plus facilement chez les sujets affaiblis dont le terrain est favorable de facto )! Et qui plus est, tout ça est savamment organisé à force de stratégies neuromarketing, pour en tirer de juteux profits, même si on peut se poser la question de “la volonté de nuire”. Car j’ai rien contre eux tant que ce n’est pas avéré, mais au fond, il n’en reste pas moins que ce type de recherches ne poursuit pas des objectifs altruistes. Dans le cas du commerces des sucreries, le deuxième lien sur le jeu d’arcade, montre des liens établis entre l’agrochimie et l’industrie pharmaceutique. A chacun d’en faire la synthèse et d’en tirer ses propres conclusions.

Et ça vaut aussi et surtout pour le p’tit dèj…! Car en achetant leurs produits dévitalisés, c’est nous qui les finançons!

Donc content d’apprendre que des gens sérieux s’y intéressent, j’ai vraiment rien contre, si tu vois ce que le veux dire… ;-)

38)
maxim
, le 24.10.2013 à 01:06
[modifier]

[Edit] Super émission, merci!

Le macrobiote serait ainsi considéré comme un organe à part entière, alors que le microbiote serait constitué de l’ensemble des bactéries qui le composent? J’ai bon?

En tout cas, avec l’exament minutieux des fèces, c’est fou ce à quoi peut nous mener les discussions sur le “p’tit dèj”, c’est fou… :-))