Profitez des offres Memoirevive.ch!
De l’usage d’une tablette

 

Les tablettes, depuis la présentation de l'iPad par Steve Jobs en 2009, sont un flamboyant symbole de l'ère post-PC, déclarée par le même homme. Pourtant depuis 2009, on a régulièrement l'impression que les tablettes peinent non pas à se trouver un public, (l'iPad s'est vendu à 14,6 millions d'exemplaires au T3 2013), mais peut être bien à se trouver un usage.

Trop grosses pour être considérées comme des smartphones, et ce malgré le fait que les Galaxy Note ou autres Xperia Ultra veuillent nous faire le contraire (et encore Samsung à sorti sa tablette 8" avec un module téléphonie), les ardoises, que ce soit sous iOS, Android ou Windows n'arrivent pas non plus à se faire voir comme des ordinateurs personnels. Tout au plus les hybrides sous Windows 8 essayeront de donner le change, mais de ce que j'ai vu pour l'instant, les utilisateurs préfère l'utilisation PC que l'utilisaion tablette.

Partant de là, faut-il considérer que les tablettes ont autant d'usages que d'utilisateurs ? Ou beaucoup plus basique : quel est l'usage d'une tablette ?

Globalement, la réponse est claire : les tablettes ont trouvé leur marché, mais lorsqu'on les évoque, c'est  surtout en terme de consommation Web, domaine dans lequel elles ont surpassé les smartphones. De là on peut extrapoler : est-ce que le consommateur lambda n'utilise sa tablette uniquement pour aller sur le Web et répondre à des mails ? Faut-il être un utilisateur avancé pour profiter du potentiel de ces terminaux, comme pour les ordinateurs (oui je fais partie de ces personnes qui pensent que 80% des gens achètent des ordinateurs dix fois trop puissants juste pour surfer et écrire des documents Word). 

 

Personnellement (et je sais que certains ne seront pas d'accord avec moi) je n'ai jamais réussi à considérer mon iPad comme un outil de création. Faisant beaucoup de bureautique, j'ai appris à mes dépends lorsque que je n'avais plus de Mac (l'achat du nouveau devant souvent se faire au prix de la vente de l'ancien avec les deux semaines de battement qui vont bien) que je ne pouvais pas me servir de mon iPad pour prendre mes notes à l'uni. J'ai tout essayé : clavier virtuel, clavier Bluetooth, rien à faire, devoir toucher l'écran pour copier/coller ou devoir utiliser les raccourcis clavier pour certaines opérations qui auraient été effectuées en deux secondes avec un trackpad ou une souris reste fastidieux et poussif, surtout quand il faut aller vite. Dans l'auditoire, j'en vois pourtant avec leur tablettes et clavier déportés, et je les vois rudement batailler lorsque qu'il faut remonter au paragraphe précédent pour modifier une ligne. Je ne parle pas de la création de tableaux, cela se passe de commentaires.

Aussi, je ne me vois pas utiliser iPhoto pour traiter plus d'une demi-douzaine d'images balancées sur l'iPad via le Connection Kit, cela devient très vite insupportable.

Pour autant, je reste convaincu qu'une tablette peut être bien utile pour une utilisation d'appoint. Je ne répondrais pas à tous mes emails depuis l'iPad, mais à un ou deux urgents, oui. 

Je ne prendrais pas toutes mes notes de cours avec l'iPad, mais pour taper de petits documents (des résumés, un article pour Cuk) il me rend un fier service.

Je ne traiterais pas toutes mes photos de vacances dessus non plus, mais pour en recadrer une ou deux vite-fait pour les envoyer par mail, c'est pratique.

Par contre si je me sers d'un iPad depuis sa sortie, quotidiennement (j'en suis à la troisième génération), il y'a bien une raison. Et cette raison c'est parce qu'une tablette, c'est un outil de consulltation formidable. Et c'est encore plus vrai depuis l'apparition des écrans Retina sur ce type d'appareils. 

En effet, une bonne tablette, que ce soit pour lire, consulter des photos, regarder des films, des viéos sur YouTube ou encore bêtement jouer, remplit un office quasi sans faute.

Par exemple, au lieu d'embarquer avec moi tous les matins un classeur fédéral plein à rabord, je prend simplement mon iPad, quigrâce à DropBox, Adobe Reader et Smart Office, me permet d'embarquer tout mes cours en PDF et en Power Point pour les consulter, les surligner ou encore leur apporter de menues modifications sur le pouce si besoin est.

Je m'ennuie ? iBooks me permettra de lire un livre, un Comic ou une BD vite fait, tandis que iTunes me trouvera un film à regarder et si ce n'est pas le cas, Good Reader et Infuse me permettront de télécharger un épisode de série depuis le NAS d'un ami via FTP et de le regarder sans trop de souci en local (bon ok c'est de l'utilisation avancée).

Je suis au lit ou dans mon canapé, et je veux consulter un site ou une fiche Wikipédia, je ne me trainerai pas jusqu'à mon Mac, se trouvant sur le bureau ou dans mon sac et probablement éteint, je dégainerai l'iPad et ce sera fait.

Et, bien entendu, quand je pars en vacances, le MacBook Air reste à la maison, l'iPad est chargé à rabord de médias en tout genre et il me suffit. Je suis déconnecté au maximum, et j'ai malgré tout des livres à lire et des films à regarder, en plus d'avoit un récéptacle pour mes photos lorsque la petite carte 4Go de mon reflex en vient à être trop pleine. Et bien sûr, l'avantage lié au transport dans le sac de voyage est évident.

Donc oui, mon usage je l'ai trouvé. Reste que c'est mon usage, qu'il est totalement subjectif. Je suis donc allé vers deux amis qui possédent également un iPad pour récolter des informations sur leur utilisation.

Le premier est un utilisateur avancé (celui qui possède le NAS), il fait depuis son iPad tout ce qui ne touche pas à la manipulation de fichiers. 

Tout y passe : Web browsing, lecture, consultation de document de cours, streaming audio et vidéo depuis le NAS. Comme il n'a pas besoin d'un ordinateur pour prendre ses notes de cours, il se passe parfaitement d'un portable, et le combo Mac mini et iPad lui convient parfaitement. Quand il regarde un film sur son écran, l'iPad lui sert aussi de télécommande Plex.

Le deuxième, pas geek pour deux balles, s'est vu offert un iPad 2 il y'a deux ans. Après une utilisation de découverte de la nouveauté, l'appareil dort actuellement sur son bureau, faute de ne pas avoir pu trouver une utilité à ce "gros iPhone". Parfois joue-t-il un peu dessus, mais il ne regarde pas de médias au travers de son iPad, sa faible mémoire locale (16 Go) l'empéchant de faire cohabiter média et applications. En mobilité ou éloigné de son ordinateur, tout passe par son iPhone. 

Deux types de personnes (deux connaisseurs et un utilisateur lambda) pour trois usages.

 

Bien sûr d'autre personnes on réussi à trouver des usages différents, rien que ces chirurgiens allemands qui ont opéré un foie grâce à un iPad se servant d'une application en réalité augmentée. Ou encore l'outil éducatif qu'est devenu l'iPad dans plusieurs écoles à travers le monde.

 

Evidemment, tout cela n'est pas la vérité universelle, et je pense qu'il y'a un lien étroit entre les possibilités d'une tablette et l'OS qui la propulse. Une tablette Android ne sera peut être pas aussi dépendante du Store, tandis que les Surface et autres tablettes Windows 8/RT ... Non. Rien.

D'ailleurs, si je vous parle en grande partie de l'iPad, c'est parce que je n'ai jamais eu de tablettes Android et autres (ce qui pourrait bien changer avec la Nexus 7 2013, mais cela fera l'objet d'un autre billet). Mais comme l'iPad est un peu le produit dominant, parler des tablettes en général, et c'est un peu parler de l'iPad non ? 

En conclusion je dirai que je pense effectivement qu'il y'a autant d'usages qu'il existe d'utilisateurs. Les tablettes réalisent toutes ces petites opérations de tous les jours facilement, rapidement. Elles sont endurantes pour la plupart. Elles coûtent moins chères qu'un ordinateur(ou le même prix qu'un entrée de gamme), mais elles ne peuvent pas totalement s'y subtituer pour l'instant au niveau de certaines fonctions (encore que ...)

 

Sur ce, je vous laisse la parole : avez-vous une ardoise ? Si oui laquelle ? A quoi vous sert-elle ?

 

33 commentaires
1)
sebasto
, le 17.09.2013 à 01:11
[modifier]

Bonsoir iYannick

Mes proches m’ont offert un iPad à Noël (qui se trouve être aussi mon anniversaire, à moins que ce ne soit l’inverse :), premier du nom, il y a maintenant 3 ans.

Mon usage a été en premier lieu la consultation Web, plus souvent par les apps d’actus dédiées que par Safari, lire mes emails, y répondre, jouer (le premier Need For Speed sur iPad 1… la vache !), puis trouver des apps pour les enfants (ma cadette a manipulé l’iPad assez jeune, vers 12-18 mois, je ne me souviens plus trop).

Musique et vidéos étaient au programme, TV aussi (toujours), plus pour les replay que pour le live. Et bien sûr, en vacances, on déchargeait les photos du reflex dessus.

Cet iPad 1 est toujours vaillant, même si coincé à iOS 5, la batterie tient plusieurs jours sans souci (modèle WiFi).

On a tenté un peu au début de l’utiliser en GPS auto (avec jailbreak pour reconnaître une antenne GPS bluetooth), mais finalement on a pris un TomTom Live.

L’usage de cet iPad, (très) souvent squatté par les enfants, a quelque peu changé depuis que j’ai craqué pour un webphone (iPhone 5 il y a 1 an). Je préfère lire les news sur l’iPad pour sa taille d’écran, mais je confie plus de données (1Password par exemple) à mon téléphone.

L’édition de document (lettres dans le cadre de représentation de parents d’élèves) est anectodique en quantité, mais s’est révélée trèèèès utile et trèèèès efficace : ça passe inaperçu dans le sac à dos, j’ai une clé 3G-Wifi pour l’accès Internet (je n’utilise pas le partage modem de l’iPhone), et rien besoin de plus pour envoyer des emails avec pièces jointes !

Mon vénérable MacBook Black m’ayant lâché après 6 ans de loyaux services, j’hésite… MacBook Air 11” ou iPad (un “grand”) ? Sachant qu’on a un macMini en media center / serveur domestique… Hum…

Comme toi, Je ne me vois pas prendre des notes de réunion “speed” avec. il m’arrive de noter qqles mots dans une note au cours de conversations / réunions, mais pas pour en faire un compte-rendu.

Voilà !

2)
Smop
, le 17.09.2013 à 02:06
[modifier]

Ma première “tablette” fut l’Apple Newton. J’en ai eu trois et j’ai adoré cet appareil, malgré sa très frustrante lenteur.

Lors de sa commercialisation, j’étais très sceptique quant à l’utilité d’un iPad. J’avais déjà chez moi un iMac, un Mac Mini et un MacBook Air, sans oublier l’Apple TV. Ce qui m’a décidé à franchir le pas est que je me suis souvenu de mon sentiment tout aussi réservé face à l’iPod et l’iPhone … jusqu’au jour où je les ai achetés ! L’iPad a très vite trouvé sa place au quotidien. Je me suis même récemment fait la remarque que si je ne devais conserver qu’un seul appareil, ce serait probablement celui-là. Même si ses limitations sont nombreuses par rapport à un ordinateur, je lui trouve deux immenses qualités : sa “transportabilité” et son autonomie. J’aime bien écrire en déplacement, et l’iPad est l’outil parfait pour cela.

Après un iPad de première génération, j’ai maintenant un “Retina” 3G/64 Go chez moi et un “2” 3G/64 Go à mon bureau. L’idée de remplacer ce dernier par un iPad Mini me trotte dans la tête, mais je crois que je vais attendre qu’il soit disponible avec le nouveau bouton de l’iPhone “S” qui permet une authentification par empreinte digitale. D’ailleurs, cette fonctionnalité a elle seule justifie à mes yeux l’achat du dernier iPhone. Ils sont vraiment très forts chez Apple pour “créer le besoin” !

Pour le reste, chez moi, j’utilise l’iPad pour la consultation de pages web, quelques jeux et applications spécifiques, dictionnaires et autres sources de connaissance ainsi que pour les conversations vidéo via Skype. A mon bureau, il me permet d’accéder en réunion à mes e-mails et à tous les documents dont je peux avoir besoin. Je crois que le seul véritable reproche que je peux lui faire est son poids bien trop élevé pour qu’il puisse remplacer un Kindle pour la lecture de livres électroniques. Je rêve donc d’un iPad de 300 grammes ! Une autre amélioration qui me plairait beaucoup serait la reconnaissance d’écriture manuscrite, comme le Newton en son temps. Les quelques applications disponibles actuellement sont trop limitées pour un usage similaire à celui d’un bloc papier.

5)
Sébastien Pennec
, le 17.09.2013 à 07:24
[modifier]

C’est marrant, quand j’ai lu “je ne pouvais pas me servir de mon iPad pour prendre mes notes à l’uni”, j’ai immédiatement pensé à une conférence à laquelle je suis allé en juin, et où j’ai justement pris des notes durant toutes les sessions avec un clavier Bluetooth et un iPad. Autour de moi, il y avait des dizaines de gens qui bataillaient pour avoir une chaise près d’une prise électrique pour y rechercher leur laptop… Avec l’iPad, j’étais tranquille.

Vu l’article que j’ai publié l’autre jour, tu imagines bien que pour moi un iPad est un outil de production autant que de consommation. Cela dit, l’état des lieu en ce qui concerne la partie “production” n’est pas encore au niveau d’un ordinateur portable, c’est certain. Mais on va y arriver :)

Une tablette, c’est un nouveau produit (par rapport aux laptops et desktops), qui va encore beaucoup évoluer. Pense aux ordinateurs portable: il y a 10 ou 15 ans, on ne pouvais pas dire qu’un portable pouvait remplacer un ordinateur de bureau. Maintenant, je suis persuadé que dans 99.9% des cas, une personne peut faire tout ce qu’elle fait sur un iMac avec un Mac Book Pro.

6)
Alain Le Gallou
, le 17.09.2013 à 08:22
[modifier]

Pour satisfaire ma veille technologique, iPad 1 acheté aux États-Unis avant la disponibilité en France. Je ne l’utilise plus que pour la cartographie marine sur mon bateau, et sur mon bureau pour voir la carte météo de la couverture pluvieuse. Lassé des contraintes Apple et de la mauvaise gestion des fichiers je suis passé à Androïd.

7)
pioum
, le 17.09.2013 à 08:28
[modifier]

Oui Sébastien, tout ce que je fais avec mon iMac je peux le faire avec mon Mac Book Pro mais certainement pas avec le même confort. Et quand on passe 10h par jour devant son écran, le confort c’est important.

8)
ToTheEnd
, le 17.09.2013 à 08:29
[modifier]

J’ai trouvé l’intro étrange pour ne pas dire bizarre car avec 155 millions de tablettes vendues en 3 ans, il est évident que les gens ont trouvé un usage à cette affaire et que ce n’est pas juste une mode ou un effet passager.

Maintenant, comme Sébastien, je pense qu’on en est au début et que même si les volumes sont monstrueux, il reste des efforts à faire pour voir l’iPad supplanter totalement un ordinateur “normal”.

Ceci étant dit, l’iPad est déjà en train de remplacer l’ordinateur et j’en veux pour preuve la baisse des ventes de ces derniers qui est significative cette année avec l’avénement des concurrents de l’iPad. Plus fort encore, les ventes de tablettes devraient dépasser celles des ordinateurs pour le trimestre qui couvre Noël avec des projections de 84.1 millions d’exemplaires pour les tablettes contre 83.1 millions les ordinateurs. Du jamais vu.

Au-delà de ces chiffres anecdotiques qui ne font que confirmer le succès d’Appe, ce qui scie Microsoft et tous les geeks qui conchient Apple avec ses produits “simplets”, c’est que la plupart des gens n’ont pas besoin de la puissance et la versatilité du PC. Les masses ont des besoins extrêmement simples et ils ont reconnu dans l’iPad and alike des éléments beaucoup plus indispensables et qui se résument ainsi: poids, encombrement, autonomie, extinction/allumage immédiat et facilité d’utilisation avec une interface réellement intuitive et innée qui est le doigt!

Ceci dit, je suis d’accord, il reste des progrès à faire et personnellement, je pense que iTunes est voué à disparaître (heureusement) avec l’avénement des réseaux sans fil et des clouds propriétaires, privés ou publics.

9)
guru
, le 17.09.2013 à 08:45
[modifier]

Ainsi que je l’ai expliqué ici , j’ai un iPad depuis quelques mois et je suis parti deux fois en voyage en l’emportant.

A part pour la lecture, il faisait un peu double usage avec mon iPhone 4 et ne me permettait pas, le soir à l’hôtel, de traiter mes photos (en RAW bien sûr). Je vais donc abandonner mon Mac Book Pro pour un Mac Book Air, le plus sophistiqué possible (SSD de 512 Gigots, 8 de RAM, écran 13”) sur lequel le nouveau Lightroom 5 tournera, avec ses aperçus dynamiques; et, s’il échet, Photoshop. La différence de poids avec un iPad Retina ne sera pas conséquente et j’aurai sous la main un vrai ordinateur, puissant avec un écran convenable. Bien sûr, l’iPad Retina a un écran somptueux, mais si ce n’est que pour regarder des films forcément rippés et admirer des photos, forcément en jpeg… je m’en passerai.

10)
Roger Baudet
, le 17.09.2013 à 09:26
[modifier]

Comme Alain le Gallou, notre iPad est beaucoup consulté pour la navigation maritime, ceci grâce à son excellente puce GPS. J’ai appris qu’il était également passablement utilisé dans l’aviation.

11)
ysengrain
, le 17.09.2013 à 10:25
[modifier]

J’ai offert un iPad à mon épouse, jusque là totalement rétive à l’informatique. Elle s’en sert, pour obtenir des infos sur ses centres d’intérêt, faire quelques (rares) achats, et enfin correspondre par e mail. Il lui arrive de regarder un film. Grande “liseuse”, elle se refuse à utiliser l’iPad.

Je m’en sers très rarement; je préfère de loin l’iPhone.

Enfin, il me semble qu’on ne peut pas se faire une idée de l’utilisation de l’iPad sans avoir lu le livre de Jean Christophe Courte

12)
Ritchie
, le 17.09.2013 à 10:43
[modifier]

Bonjour Yannick,

J’ai obtenu mon iPad 1, le jour de sa sortie en France et depuis j’ai pratiquement tout essayé dessus et j’avoue que je suis dubitatif quand à son utilité comme remplaçant d’un vrai ordinateur !

Il est vrai que pour taper au clavier, l’iPad est pas mal, mais ce n’est pas encore cela. Peut-être que la fonction “Dictation” sur les iPads plus récents pourrait aider, mais elle n’est pas dispo sur le 1.

Le clavier Apple BT pourrait être mieux supporté avec certaines fonctions “mappées” sur des touches qui sont dédiées aux ordis (F3, F4, Eject, Esc et F5, F6 libres) et certains raccourcis OS X (comme <cmd>+TAB, par exemple). Le tout rendrait le clavier BT bcp plus utile et permettrait une utilisation encore plus poussée de l’iPad !

Concernant mon utilisation, cela dépend bcp du mode dans lequel je suis :

Au bureau : prise de notes avec Evernote (et enregistrement vocal de réunion), gestion de Tâches avec Things et consultation perso quand il y a du WiFi

En transport : Lecture de livres et “visionnage” de vidéocast TED

À la maison : jeux (cartes et aviation), consultation diverses et lecture de livre

En vacance : idem maison + stockage et vérification de photos

Après 3 ans, bien que mon iPad commence à montrer ses limites, je ne sais pas ce que je vais faire au prochain remplacement. À l’époque, j’avais acheté un iMac 27” (lui aussi a 3 ans) et je me disais que l’iPad était son parfait compagnon, le tout accompagner d’un NAS pour accéder aux données.

Maintenant que le MBA a une autonomie de folie, et elle s’améliorera avec Mavericks, je me dis que je vais tout remplacer par un MBA 13” accompagné d’un futur écran 27” (avec USB 3) et à la limite d’un iPad Mini WiFi ou du dernier Kindle (le Mini est tjrs en tête dans ma réflexion, mais le Kindle se rapproche !!) + un iPhone 5S avec un abo Free !

Pas évident tout cela, d’autant plus que dans 1 an, il y aura encore une évolution non négligeable !!

La quête du parfait compromis est très difficile !!

++

Ritchie PS: je ne me vois pas taper ce commentaire sur mon iPad, même avec le clavier BT, car bcp trop long !

13)
Jean Claude
, le 17.09.2013 à 11:25
[modifier]

Bonjour,

J’ai reçu en cadeau un Ipad retina (de l’intérêt d’être grand-père) avec connecteur lightning et je m’arrête à cette phrase de yannick :

la petite carte 4Go de mon reflex en vient à être trop pleine

J’ai un Canon 5D avec compact flash et il n’y a aucun adaptateur vers l’ipad lightning à ma connaissance. La haute définition des 2 côtés (5D et retina) et pas de communication.

Usages principaux : Ibooks et jeux pour les petits enfants.

14)
Jean Claude
, le 17.09.2013 à 13:01
[modifier]

Merci pour ta réponse, j’avais vu, mais il faut connecter le Canon et c’est horriblement long, je cherchais un lecteur de carte CF. On change de carte et l’appareil photo est toujours disponible. Il n’y avait pas de problème avec les anciens connecteurs Ipad/Iphone.

15)
Diego
, le 17.09.2013 à 16:21
[modifier]

@Jean-Claude et pourquoi tu connectes pas un lecteur de carte CF sur cette fiche USB ?

16)
Ritchie
, le 17.09.2013 à 16:42
[modifier]

@DIego et @Jean-Claude

Si je n’m’abuse, dès que les iDevices reconnaissent une structure de répertoire typique de ce qui se trouve dans les cartes formatées par les appareils photos, ils montent le device de stockage pour que l’appli de gestion de photo puisse importer les photos (ça peut même être un disque dur externe, si vous le voulez) !

17)
Jean Claude
, le 17.09.2013 à 16:49
[modifier]

@ritchie

Saut que le ipad nouveau, lui, ne veut pas reconnaître les lecteurs de cartes. Ce serait si bien d’avoir un adaptateur direct CF lightning ! (Sur les anciens cela fonctionnait)

18)
sebasto
, le 17.09.2013 à 16:52
[modifier]

@Jean-Claude et @Diego : il faut en trouver un qui consomme très peu, ce qui n’est pas toujours facile à savoir d’avance… Mais oui c’est bien la solution ! Un début de réponse ici ?

Le mien (un transcend 36842-en-1 de 2008) a fonctionné avec l’iPad 1 jusqu’en iOS 5 qui a décidé qu’il pompait trop de jus !

Sinon je viens de trouver un lecteur directement en lightening

19)
Anne Cuneo
, le 17.09.2013 à 20:41
[modifier]

J’ai été une inconditionnelle des tablettes le jour où j’ai découvert le Newton, que j’ai utilisé tant que j’ai pu. Quand Steve Job a fait son inoubliable (pour moi en tout cas) sortie en réponse à un newtonien qui s’informait: «Newton, up your a**, forget it», autrement dit, le Newton, tu peux te le mettre là où je pense, cela m’a fâchée avec lui jusqu’au jour où est apparu l’iPad. Au début, ça m’a beaucoup déçue parce qu’il faisait moins de choses utiles pour moi que le Newton, qui était en fait un Mac de l’époque en miniature. Maintenant, j’ai un iPad mini, les programmateurs ont sorti un programme qui me permet d’écrire sans peine, et je l’utilise intensivement pour lire – ah, ne plus se promener avec une pile de bouquins dans sa valise! Il me sert par ailleurs pour les dictionnaires électroniques: tous les grands dictionnaires ont sorti des versions électroniques complètes pour iPad et iPhone qui n’existent pas pour ordinateur. Comme je traduis beaucoup…

Et enfin, je surfe, je joue, je m’informe sur la météo, je gère mes photos. Et ainsi de suite.

20)
soizic
, le 17.09.2013 à 21:08
[modifier]

Je rejoins Guru.

Fan de Mac depuis qu’ils existent, je n’ai pas voulu acheter l’iPad, ni accepter qu’on me l’offre. J’ai un MBA avec lequel je traite mes photos Raw en voyage, je peux aussi gérer ma base de données. Je serais terrifiée à l’idée de devoir utiliser iPhoto et me priver de mes solides logiciels ! Bref il me semble que tout ce que fait l’ipad, je le fais aussi et j’en fais tellement plus !

Avec l’iPhone, le mac mini, le MBA et les synchronisations diverses, je me sens tout à fait à l’aise.

21)
M.G.
, le 17.09.2013 à 22:12
[modifier]

iPad 3 – 64 Go – WiFi – 3G Il est en permanence dans la bibliothèque de mon salon, affichant la météo et d’autres données qui m’intéressent. Rarement connecté en 3G.

iPad Mini 64 Go – WiFi Mon outil préféré de lecture, le soir, au lit. Sinon, je joue aussi avec (moins lourd à manipuler que son grand frère). Indispensable en regardant la télé pour avoir des informations sur les films en cours de diffusion via Wikipédia. Je l’ai toujours à portée de mains.

iPhone 4S – 32 Go Pour téléphoner (ben oui), que ce soit en GSM ou en VOIP via le WiFi et Media5-fone Pro, consulter des informations et lire un bouquin lorsque je suis en attente d’un rendez-vous. Enregistrer des réunions sans avoir à prendre de notes (vraiment intéressant lorsqu’elles sont bien tenues).

Tous ces iBidules sont sauvegardés et synchronisés via iTunes sur mon MacBook Pro 13” (pas de Cloud Apple).

22)
ggkrail
, le 17.09.2013 à 23:39
[modifier]

J’ai eu un iPad 1 dès sa sortie. Principalement utilisé pour consulter le web, envoyer des emails, à titre privé. Pour le travail, gestion de mes élèves (présences, résultats,…) sur FileMaker Go et tenue à jour de mon “programme d’enseignement” sur Pages. Testé une fois pour projeter une vidéo sur beamer, très bien. J’ai pour objectif de recréer des cours pour pouvoir mieux utiliser ma tablette comme support d’enseignement lorsque toutes nos classes seront équipées de beamers. Pour la création des documents ou des bases de données, j’utilise toujours mon iMac, pas la tablette. Je n’arrive vraiment pas à être aussi efficace sur la tablette, et donc je suis frustré. Je préfère donc largement créer sur l’iMac, puis passer par iTunes ou Dropbox.

Lors de notre voyage familial autour du monde, elle a aussi beaucoup servi à jouer, mais encore à la préparation des articles de notre blog (sur iA Writer). Sinon, j’adore évidemment que tout soit synchronisé sur mon environnement Apple (iPad, iMac, iPhone): calendrier, mail, signets safari, contacts mais aussi omnifocus par exemple.

Actuellement, elle ne sert presque plus que comme visionneur de photos, comme un cadre-photo animé (diaporama) posé au salon, l’effet de l’acquisition d’un iPad mini. Avec ce dernier, en plus de faire tout ce que je faisais déjà avec la version 1, j’ai testé la décharge de mes photos grâce à l’ancien lecteur de carte SD Apple, connecté au moyen d’un adaptateur lightning, et cela marche très bien. Je pré-trie mes photos en déplacement (je parle de pré-tri, car j’hésite toujours à les supprimer avant de les avoir passées par DxO sur l’iMac…).

Sinon, peu utilisé pour la musique, mais pour montrer des vidéos familiales lors de réunions ou soupers avec des amis.

24)
pbook
, le 18.09.2013 à 11:26
[modifier]

Quelqu’un a essayé un iPad avec souris, pour compenser les désagréments mentionnés par iYannick?

26)
Thierry F
, le 21.09.2013 à 18:57
[modifier]

Nous avons deux tablettes. Pour le fiston un iPad2 qui sert surtout pour les jeux et comme une sorte de lecteur DVD. Pour les adultes une Nexus 7 dédiée aux mails et au web, accessoirement outil GPS lorsque nous sommes en déplacement à l’étranger (tient dans une poche de veste).

Android est acceptable, iOs plus confortable.

27)
maxim
, le 28.09.2013 à 20:16
[modifier]

Exactement les mêmes remarques que iYannick, ggkrail et François Cuneo .

Aussi d’accord avec tout :-)

Ritchie:  pas de possibilité d’installer de driver pour une éventuelle souris, car ces grands futés de développeurs téléguidés par la main invisible des “merchandiseurs” nous ont tout simplement supprimé le “pointeur”! Donc du coup, celui-ci n’existant pas, c’est ce qu’on appellerait en droit pénal la volonté de nuire .établie ..

J’ai trouvé l’intro étrange pour ne pas dire bizarre car avec 155 millions de tablettes vendues en 3 ans, il est évident que les gens ont trouvé un usage à cette affaire et que ce n’est pas juste une mode ou un effet passager.

Pourquoi cette sorte de “dévotion inconditionnelle”, qui ne supporte plus même aucune critique objective? Et toujours le même sophisme: “SI ils en ont vendu autant ALORS c’est la preuve que….” Et bien non, ça ne prouve rien. Car on pourrait prendre l’affirmation inverse “SI il y’en a tant qui switchent sur le jailbreak ALORS c’est bien la preuve que les solutions attendues ne sont pas au rendez-vous…” Déjà plus plausible, n’est-ce pas?

il reste des efforts à faire pour voir l’iPad supplanter totalement un ordinateur normal.

Aaah? Ca va se faire? Ils vont: 1) mettre un port ethernet 2) nous déverrouiller l’USB pour que l’on puisse bosser correctement 3) rétablir les raccourcis claviers manquants? 4) Nous ajouter une trappe pour changer batterie et carte mémoire? 5) Laisser tomber leur nouveau paradigme de la solution “tout réseau Wifi” pour vendre leur solution iCouds de malheur, très contrôlée et made in USA, 6) Donner le libre choix du réseau – quel qu’il soit – sur lequel on veut se loguer? (Non-seulement WIFI mais également si on ne veut pas faire un ping-pong incessant entre 3g, 4g et le reste) 7) Ne plus être tellement “engagé quasi automatiquement” dans la spirale incessantes des mises à jour à un rythme qui ne serait pas le sien? Etablir soi-même une connexion réseau entre Wifi et ethernet in-situ? 8) Ne plus être dans l’angoisse, à chaque fois que l’on connecte un périphérique par Wifi et/ou par USB, si ça va “marcher”? 9) Si entre deux mises-à-jour, Apple n’en aura pas profité pour verrouiller un peu plus tout le système et sa connectique? 10) Avoir véritablement TOUTES les app qui changent d’orientation lorsqu’une rotation de l’écran est effectuée. Etc… Quand à secouer son iPad comme un malade pour obtenir l’équivalent de “Command Z”, ils vont supplanter un ordi “Normal” t’en est sûr ?! Qu’ils “fassent normal” ce que tout le monde attend et qu’ils ne font pas volontairement et ça nous changera d’air…

Ceci étant dit, l’iPad est déjà en train de remplacer l’ordinateur

oh! Cet article dit juste le contraire, ce en quoi il a tout à fait raison. Qu’il est loin le temps du Mac+ ou Apple jouait encore carte sur table!

remplacer l’ordinateur et j’en veux pour preuve la baisse des ventes de ces derniers

C’est pas tant que les tablettes seraient en train de supplanter les laptops “parce qu’elles tendraient à leur être supérieures ou équivalentes” (la bonne blague…) que le fait que l’importance énorme cachée de la crise mondiale, empêche plutôt les gens de se les offrir… Tant qu’à payer un abonnement, on prend plutôt une tablette en attendant “mieux” et on même temps on n’est pas _has been_ (just un peu pigeon). Gaffe aux questions marketing, il y en a ici dont c’est “un peu” le job!

ce qui scie Microsoft et tous les geeks qui conchient Apple avec ses produits “simplets”, c’est que la plupart des gens n’ont pas besoin de la puissance et la versatilité du PC.

Et alors? Ca n’a pas trop de rapport. Et de plus, l’analyse semble un peu erronée à à plus d’un titre, notamment vu l’ampleur que prend Samsung par rapport à Apple. Preuve d’une analyse biaisée qui ne prend QUE les éléments qui disent ce qu’on veut bien leur faire dire! C’est parfois pratique, mais est-ce un bon procédé?

utilisation avec une interface réellement intuitive et innée qui est le doigt!

Faux, et démontré, un clavier et une souris sont beaucoup plus efficaces – à combien de fois faut-il parfois s’y reprendre pour faire faire à la foutue tablette, ce qu’on aimerait bien qu’elle fit – alors pourquoi avoir privé les utilisateurs des “vraies” facilité? °_0 La réponse dans la dernière pub de la Pomme, qui se fiche ouvertement de la poire des utilisateurs (lorsque l’on connaît les entraves laissées par l’obsolescence programmée, qui contient les entraves VOLONTAIRE à l’utilisation du produit):

Les masses ont des besoins extrêmement simples et ils ont reconnu dans l’iPad and alike des éléments beaucoup plus indispensables et qui se résument ainsi: poids, encombrement, autonomie, extinction/allumage immédiat et facilité d’utilisation

Là on comprend mieux l’angle de tir. En effet, il est tellement plus pratique d’avoir une clientèle “docile”, pour la rendre captive! Mais du coup, est-ce qu’un tel minimalisme de la pensée (…) justifie un tel prix (à la pompe!)

Je donnerais volontier un point Godwin côté “nivellement par le bas”, car honnêtement, ça ne ressemble en rien à la situation réelle, je dis bien “vécue par les utilisateurs”! “L’expérience du produit” => chouette y’a un port USB, génial, mince je ne peux l’utiliser que sous conditions, impossible d’y connecter mon disque USB externe °_O Alors c’est quoi “la sensation du produit?” si ce n’est de vous pousser à le remplacer lorsque la frustration de l’utilisateur supplante sa capacité à encaisser celle-ci! C’est du b-a ba en neuro-marketing!

personnellement, je pense que iTunes est voué à disparaître (heureusement) avec l’avènement des réseaux sans fil et des clouds propriétaires, privés ou publics.

Bein justement non, le iClouds est un pan de l’architecture du business des “Fermes de serveurs distants”, nouvelle vache à lait de l’industrie informatique! Et iTunes (comme chacun a pu s’en rendre compte) en est l’un des verrous d’accès, au prétexte superfétatoire qu’Apple se serait soudain érigée en tant que “défenderesse du droit d’auteur!” Sauf que ce n’est absolument pas du rôle du secteur privé que de régenter ça! Le danger en est bien sûr la position monopolistique que ça lui confère, quand aux dérives culturelles… Donc ce n’est pas demain la veille qu’iTruc disparraîtra, trop d’intérêts en jeu et même quel immense culot et supercherie de leur part!

Oui supercherie, car le vrai danger est à terme de rendre non seulement vos données mais l’accès à celles-ci conditionné à paiement, puisqu’il sera également possible par ce biais de rendre le tout obsolète à la seconde (ce et y compris les “app”, qui comme vous le savez sûrement, ne nous appartient déjà plus, puisque nous n’avons plus qu’une licence de droit d’usage, suspensive en tout temps). Et à ça il faut s’opposer fermement et dire: NON. Car si on ne le fait pas, cela s’étendra plus encore aux laptops, ordinateurs personnels ou de bureau.

D’ailleurs il faut appeler au boycott de ce genre de pratiques commerciales, puisque par ailleurs, rien de plus simple de se concocter son propre iClouds, sans pour autant qu’il soit payant sous forme de régale et sans en devenir l’otage.

Dans la perspective d’un changement de politique: une lueur d’espoir avec le nouveau Mac Pro noir? Tellement modulaire et non sans rappeler le Next Cube! On verra bien.

28)
ToTheEnd
, le 01.10.2013 à 08:34
[modifier]

Pourquoi cette sorte de “dévotion inconditionnelle”, qui ne supporte plus même aucune critique objective?

Perso, j’aime la critique objective mais la réalité, c’est qu’elle est rare dans le cas d’Apple tant cette marque polarise. Même si je suis d’accord avec certains de tes reprochent envers les produits de la marque – assez peu donc – l’ensemble de tes interventions n’est qu’un réquisitoire basé sur tes attentes et besoins.

La grande force de Jobs et d’Apple, c’est de faire abstraction du geek de base qui pense que ses besoins, sont les besoins de tout le monde. Mieux, Apple sait mieux que quiconque que “plus” ne signifie pas “mieux”. Au contraire même, ajouter 200 fonctionnalités à un produit, c’est probablement faire l’impasse sur la simplicité et augmenter d’autant la courbe d’apprentissage d’un utilisateur.

Enfin, à mes yeux, tes interventions passent de apitoiement à la lamentation quand tu dis que la marque n’est qu’une supercherie et que fondamentalement, tout ce qu’elle veut c’est asservir ses sujets avec, à te lire, les plus mauvais produits électroniques de la Terre.

29)
Ritchie
, le 01.10.2013 à 09:46
[modifier]

Désolé Maxim, mais tu n’as rien compris au paradigme de la tablette.

Ce que tu veux, c’est la tablette pensé par Bilou il y a plus de 20 ans !

30)
maxim
, le 02.10.2013 à 01:58
[modifier]

Il ne faudrait pas confondre paradigme et paralogisme Ritchie!

Tu crois ça toi TTE…!

Quand tu dis:

l’ensemble de tes interventions n’est qu’un réquisitoire basé sur tes attentes et besoins.

Non je me base sur la pub, et les spécifications du produit:, il est précisé 4 x. dans la page des spécifications la mention USB

Pour tout le monde ( et tout informaticien qui se respecte,) ’ USB c’est ça:

Universal Serial Bus (USB, en français Bus universel en série, dont le sigle, inusité, est BUS) est une norme relative à un bus informatique en transmission série qui sert à connecter des périphériques informatiques à un ordinateur. Le bus USB permet de connecter des périphériques à chaud (quand l’ordinateur est en marche) et en bénéficiant du Plug and Play (le système reconnaît automatiquement le périphérique). Il peut alimenter les périphériques peu gourmands en énergie (disques SSD en particulier). Apparu en 1996, ce connecteur s’est généralisé dans les années 2000 pour connecter souris, clavier d’ordinateur, imprimantes, clés USB et autres périphériques bon marché sur les ordinateurs personnels.

en amont,, dans son communiqué de presse (ça tombe bien, je suis dans la presse et aussi un peu juriste…) Apple y précise:

Personal Hotspot can be used to share the fast network connection on your iPad with up to 5 other devices using Wi-Fi, Bluetooth or USB

http://www.apple.com/pr/library/2012/03/07Apple-Launches-New-iPad.html

… et la presse de reprendre le Communiqué ou son contenu,la bouche en cœur (puisque “si c’est écrit, c’est que c’est vrai!”):

EveryMac

anandtech

ipadou

Tu oublies donc ce point (parmi tant d’autres, puisque finalement tu n’as pas à ce jour démontré le contraire de ce que j’avançais): ce point est juste mensonger, quand on sait à quel point Apple a verrouillé le truc, allant jusqu’à ne pas mettre de connecteur USB officiel, pour ne pas avoir légalement d’obligation de se soumettre aux normes de ce standard, et de plus, d’en profiter pour nous vendre l’interface qui va pas, exprès! C’est comme si Apple avait établit ses propres règles du jeu dans les connexions Ethernet! En toute bonne fois d’acheteur, ce n’est pas ce à quoi nous étions habitués avec le Mac, quoi que tu puisses en dire sur de prétendues “attentes et besoins” qui ne seraient que les miens ex abrupto! Mais je VEUX oui, que le produit corresponde à ce qui était annoncé, c’est légal! Et ce même si Apple est resté très vague sur d’éventuelles limitations d’utilisation, qui n’annoncent pas celles-ci ouvertement, mais qui renvoient le pigeon à devoir se renseigner lui-même auprès des distributeurs (lui faisant endosser du même coup toute responsabilité puisque porté au plan de la volonté personnelle, et non celui du non respect de la promesse à remplir par le produit quant à l’étendue de son utilisation.), et relatif à des produits pas même encore sortis sur le marché au moment de l’acte d’achat, refermant ainsi le piège sur les victimes malgré elles! Ce manque de clarté, et les manœuvres y relatives, font que la responsabilité d’Apple est pleine et entière (car il faut bien la chercher l’info selon laquelle, l’iPad “n’aurait pas de port USB” puisqu’il est bien dit partout que l’on peut y connecter des cartes sons USB! (et ceci ne correspond pas à MES besoins, puisqu’en radio nous avons des LynxTwo, celle-là même que j’ai chez moi. CQFD).

Et je dois dire que par erreur, j’ ai utilisé le iPad pour écrire ce post, mais ce fut l’horreur, tellement ce fut inconfortable!

31)
ToTheEnd
, le 02.10.2013 à 08:26
[modifier]

Ah presse? Cette race qui ne comprend pas grand chose à ce qui se passe autour de lui, mais qui a toujours un avis sur tout même s’il est contraire à l’évidence!

Tu aurais du le dire plus tôt!

Le 18 octobre, Apple va à nouveau annoncer un résultat financier annuel record et ce, pour la douzième année de suite. Ce résultat extraordinaire est le fruit d’une incompréhension totale de la marque aux besoins digitaux de centaines de millions de personnes. Je ne parle même pas de la concurrence qui s’acharne à recopier par le menu les produits de la marque.

C’est limpide et heureusement que m est là pour nous ouvrir les yeux.

32)
Ritchie
, le 02.10.2013 à 08:59
[modifier]

Très bien T

Et j’ajouterais qu’ils sont souvent les premiers (pas tous une chance) à dire à Apple quoi faire pour leur produit !

Ils n’ont pas encore compris que dans l’ADN d’Apple, la fonction écoute du monde extérieur est très très faible !

Apple fait des produits qu’eux même les premiers voudraient utiliser. Si ça marche tant mieux, si ça marche pas, ils arrêtent le produit (souvenez-vous du Cube ! ) ! Ils le font pour eux en premier.

C’est la seule bonne méthode pour tout.

++

R.

33)
maxim
, le 02.10.2013 à 12:30
[modifier]

A nouveau cette attitude de déni face aux FAITS. Euh, c’est pas pour dire TTE mais quel rapport entre cet article et le terme de “race”?

Comme ça vire de nouveau aux attaques persos (non sans nous rappeler, de façon manichéenne avec l’emploi de tels mots, des.épisodes sombres de l’histoire de l’humanité) il vaudrait mieux arrêter ça ici, car il est préférable de ne pas céder à quelque idéologie et théorie du complot, voire pire..!

Quant au lien sur le post sur Obama, amusant mais cela nous montre tout le contraire, voilà ce qui arrive lorsque l’on met la tête dans le sable! On ne voit les choses que sous l’angle qui nous accommode. Absurde, voyez ce qui se passe avec la loi Obama-care, avec une telle vision des choses, on va jusqu’à mettre un état en faillite, juste pour des motifs politiques (donc une fois de plus, au nom d’idéologies). CQFD, même si franchement c’est déplacé de parler de ça ici.