Profitez des offres Memoirevive.ch!
Sentiers: vos itinéraires partout en Suisse dans la poche

J’ai toujours adoré les cartes au 1:25'000.

Mais j’ai toujours été nul en orientation. Donnez-moi une carte, si je n’ai pas de boussole, j’ai toutes les peines du monde à savoir comment la tourner pour savoir où je dois aller pour suivre ce rogntudju de chemin.

Et une fois que je l’ai trouvé, il faut plier la carte: comme l’écrivait et le dessinait Gottlib, celui qui arrive à plier une carte du premier coup est un mutant.

Je ne suis pas un mutant.

Raison pour laquelle, j’adore Google Map, ou même (voire plus ces derniers temps), Plans.

Je suis allé visiter, avec Madame K, Turin l’autre jour, c’était juste dingue! Une épingle posée là où nous avons parqué la voiture, et après, visite de la ville, sans se faire de souci: l’application allait nous ramener jusqu’à la voiture sans le moindre problème.

Ce que j’aime dans Plans, et qui m’avait complètement passé par-dessus, c’est que l’application vous permet non seulement de voir votre chemin, mais également, après un deuxième clic sur la petite flèche en bas à gauche, de voir votre champ de vision apparaître sur une petite tête, qui vous montre là où vous regardez.

Et la carte tourne toute seule.

Oh, peut-être bien que ça fait des années que la chose est possible, moi, je n’avais jamais eu l’idée de taper deux fois sur la petite flèche, et je n’avais jamais constaté la chose.

Ensuite départ avec l’itinéraire, et elle est belle.

Sauf que tant Plans que Google Map ne sont pas si géniaux que ça dès qu’il s’agit de sortir des… sentiers battus.

Moi qui cours passablement depuis quelque temps (oui, je sais, je vous barbe avec ça), je dois dire que je suis toujours à la recherche d’autres chemins, qui pourraient me varier les plaisirs, à défaut de me permettre de bien comparer mes progrès, puisque les terrains ne sont plus les mêmes.

Très souvent, je vois un petit chemin sympa, mais je n’ose pas y aller, de peur de devoir rapidement revenir sur mes pas. Car voyez-vous, je suis un maniaque des boucles, je n’aime pas les aller et retour sur les mêmes chemins.

Raison pour laquelle, j’apprécie énormément le nouveau programme sorti il y a quelques semaines, édité par SE:NTE, j’ai nommé: Sentiers.

Dès le début, cette application universelle pour iPhone et iPad m’a enchanté.

Mais elle avait un énorme défaut: elle exigeait une connexion Internet pour être efficace.

La nouvelle version 1.1 corrige ce problème puisqu’elle nous permet de télécharger les cartes Internet.

Remarquez d’ailleurs comme la chose est facile et bien faite:

image

image

Ce qu’il y a de chouette avec Sentiers, c’est que vous pouvez lui demander ou bien de créer un itinéraire du point X au point Y, et ceci en choisissant d’éviter ou pas les routes ou les chemins alpins.

image

Il va ensuite vous guider, non pas avec des ordres de type "dans dix mètres, tournez à gauche" (ce qui serait assez sympa d’ailleurs, soit dit en passant), mais en dirigeant la carte dans le sens où vous regardez. Il devient alors très simple de se diriger (même pour un benêt comme moi).

Cela dit, le programme ne vous proposera peut-être pas le chemin que vous désirez prendre, lorsque vous regardez la carte.

image

Remarquez les renseignements qui sont donnés sur l’itinéraire et le temps restant à marcher

Eh bien, ce n’est pas un problème, puisque vous pouvez faire deux choses.

La première, c’est ajouter un nouveau point d’arrivée, en cliquant en dehors du chemin. L’arrivée précédente (une épingle rouge, symbole de l’arrivée) devient une épingle d’étape (orange), et votre clic amène une nouvelle épingle rouge.

La seconde consiste à tapoter une fois légèrement un endroit qui ne vous convient pas sur le chemin, créant ainsi une épingle orange d’étape.

Vous appuyez une petite seconde sur l’épingle que vous pouvez déplacer, et miracle, le nouvel itinéraire passe par votre épingle.

Vous pouvez en créer autant que vous le désirez.

Pour effacer une épingle, c’est tout simple: sélectionnez là, cliquez sur la petite flèche bleue qui apparaît et choisissez d’effacer l’épingle.

image

Ce n’est pas beau, ça?

Notez que même si Sentiers n’utilise pas l’API d’Aplle et de Plans, le système est le même: un premier clic sur la flèche à gauche en bas vous met en situation, un second clic sur la même flèche tourne la carte là où vous regardez.

Mais ce qu’il y a de vraiment sympa également, c’est la possibilité de demander au programme de trouver les promenades "clé en main" qui sont à votre proximité.

image

 image

Il suffit pour cela d’aller dans l’onglet "Partagé" de la recherche.

Vous demandez ensuite un tri par éloignement, pour ne voir que les propositions près de chez vous.

C’est super bien réalisé, tout simple, du bel ouvrage.

Les informations sur le trajet en cours sont tout à fait esthétiques d’une part, et utiles de l’autre.

image

sur iPad

image

et sur iPhone

Là encore, belle réalisation.

Que demander encore?

Nom d’une pipe, nous sommes tout de même de grands malades: une application coûte 4 francs, et vous offre la Suisse entière, tout cela très efficacement, simplement, et avec l’esthétique en plus, et nous demandons encore un peu plus?

Pour moi, le programme peut rester tel qu’il est.

Mais bon, je dois dire que j’aimerais avoir un choix supplémentaire: celui de me payer les cartes de SwissTopo, qui sont tout de même à la fois plus précises et plus jolies que les cartes OpenStreetMap (gratuites et créées par une communauté) et sur lesquelles il manque parfois des chemins.

image

image

Ce n’est pas le fait que la carte OpenStreetMap soit sur l’iPhone qui explique qu’elle soit moins détaillée que la carte SwissTopo ici sur iPad… C’est vraiment comme ça pour ma commune

L’auteur réfléchit à la possibilité d’intégrer ces cartes à choix: il serait alors possible de choisir de payer ses cartes au prix fort, pour profiter du beurre (l’interface) et de l’argent du beurre (la précision et la grande qualité des cartes de SwissTopo).

À voir donc par la suite.

Comme l’auteur nous disait à la sortie de Sentiers, au début des vacances, qu’il pensait intégrer le téléchargement de cartes OpenStreetMap, et qu’il l’a fait, j’espère qu’il en sera de même avec les cartes SwissTopo.

Cela nous permettra de voir en plus les itinéraires pédestres officiels.

Si l’auteur veut ajouter la guidance vocale, ou même sous forme de flèches, comme TomTom, c’est également avec plaisir que j’utiliserais la chose.

En attendant, je trouve magnifique d’avoir la Suisse dans la poche, et de pouvoir m’y retrouver partout, même au milieu des champs.

24 commentaires
1)
jpg
, le 06.09.2013 à 00:19
[modifier]

Génial (et je pèse mes mots) ! Y a-t-il un équivalent pour la France ?

2)
ftql
, le 06.09.2013 à 07:10
[modifier]

Pas de salut pour moi sans les magnifiques cartes de la Confédération.

Du coup j’utilise Suisse Mobile dont l’ergonomie laisse a désirer (Argh, ne pas pouvoir choisir son niveau de zoom ET centrer la carte sur sa position) (Argh, pas de mode offline) Mais les cartes topographiques suisses mes amis! Et le réseau pédestre, de vélo, de canoë! Plus un week-end où je ne prépare plus mes itinéraires sur le 30” a la maison (Via l’interface web) pour ensuite le charger sur l’iPhone.

3)
François Cuneo
, le 06.09.2013 à 07:19
[modifier]

J’utilise Swiss Mobile, moi aussi.

Mais comme tu l’écris, elle n’est pas très ergonomique.

Raison pour laquelle j’aimerais tellement que l’on puisse intégrer les cartes de la Confédération sur Sentiers!

Mais j’ai confiance…

PhB: pour que les lecteurs comprennent bien, les défauts dont tu parles sont ceux d’Iphigenie, pas de Sentiers!

4)
Scal
, le 06.09.2013 à 07:40
[modifier]

Ben zut, moi qui ai acheté les cartes depuis l’appli Swiss Maps des cantons de Vaud et Valais pour 80.- pièce … Me suis fait avoir ;-) Cette appli a l’air super.

5)
thibowa
, le 06.09.2013 à 09:20
[modifier]

Bonjour à tous.

Pour la Belgique, les Pays-Bas, la France et même la Suisse il y a l’application SityTrail qui utilise les cartes OpenStreetMap ou comme Iphigénie un système d’abonnement au mois ou à l’année pour les cartes IGN ou SwissTopo. (compatible iOs et Androïd) Thierry

8)
ggkrail
, le 06.09.2013 à 11:55
[modifier]

Petite question concernant Plans: savez-vous ajouter des épingles oranges comme dans Sentiers (soit des points de passages désirés) ou est-ce tout simplement impossible? Même question pour GoogleMaps. Merci d’avance à ceux qui ont trouvé la solution (si elle existe…)

9)
TroncheDeSnake
, le 06.09.2013 à 14:59
[modifier]

Moi aussi j’aime les cartes au 25’000e.

Il y a quelques temps, je suis tombé sur SuisseMobile et je l’ai prise. J’ai pas tout compris alors je me suis dit qu’il faudrait un jour que je m’y mette.

Il y a quelques jours, je suis tombé sur Sentiers et je l’ai prise. Le premier test que j’ai fait comportait une grossière erreur alors je me suis dit qu’il faudrait un jour que j’approfondisse.

Il y a quelques heures, j’ai vu que François publiait un billet sur Sentiers, alors je me suis dite que j’allais lire.

En le lisant, je vois qu’il est question de SityTrail qui a l’air effectivement très bien, ainsi que de plein d’autres choses (dont ce chargeur Romoss) qui m’intéressent alors je poste pour pouvoir cocher “notification”, et aussi poser une question concernant Sentier:

Est-il possible de signaler une erreur, p.ex. un sentier qui n’existe plus, et à qui?

En tout cas je me réjouis de lire la suite.

10)
Inconnu
, le 06.09.2013 à 15:24
[modifier]

Très intéressant, j’y penserai si je vais en Suisse.
Pour la navigation hors ligne dans le monde entier avec OpenStreet Map je recommande MotionX GPS, il suffit de charger la carte en Wifi avant de partir, gratuitement.
François, si tu veux plus de détails pour ta commune tu peux contribuer à OpenStreet Map.

11)
marc0
, le 06.09.2013 à 15:56
[modifier]

Bonjour, je suis un des développeurs de Sentiers.

C’est vrai, les données OpenStreetMap sont parfois moins complètes, détaillées, précises que celles de Swisstopo. Par endroit cela peut être un problème, mais dans la plupart des cas la qualité nous semble bonne. Nous espérons améliorer cartes et données régulièrement. (Notez que les cartes swisstopo ne sont pas parfaites non plus, mises à jour que tous les 6 ans je crois et j’y ai déjà vu un chemin traverser une retenue d’eau vieille de plusieurs années.)

Pour nous signaler un problème il y a dans “Réglages” un bouton pour nous envoyer un email.

À ma connaissance Plans ne permet pas de poser plus d’une épingle ou de spécifier des étapes dans un trajet.

12)
Ant
, le 06.09.2013 à 16:03
[modifier]

Et je ne veux pas dire de bêtisse, mais sauf erreur les cartes Swisstopo (1:10’000 et 1:25’000) sont uniquement sous un format raster (à l’inverse de OpenstreetMap)! Je ne crois pas qu’elles existent en format “vector” (shapefile), à moins de passer par le swissTLM3D.

Donc il me parait difficile de calculer un itinéraire en fonction de ces cartes raster?!? A la limite, ce n’est qu’un fond de carte, mais les itinéraires seront toujours calculés avec la base de donnée de OpenStreetMap… non?

13)
marc0
, le 06.09.2013 à 16:33
[modifier]

@Ant. Les cartes ne suffisent pas vous avez raison. Il faut les chemins pédestres en vectoriel, les routes, des données altimétriques pour calculer profils et temps de marche, une base de noms… Remplacer seulement le fond de carte n’est pas suffisant ne serait-ce qu’à cause des différences entre les chemins Swisstopo et OSM. Mais tout le nécessaire existe chez Swisstopo et nous avons fait quelques tests en interne avec leurs données.

14)
Ant
, le 06.09.2013 à 16:41
[modifier]

@marc0: oui, je pense que vous parles des données swissTLM3D (ou les anciens Vector25)… mais le “budget” n’est pas le même que pour OpenStreetMap, surtout pour un usager dit “commercial”…

J’utilise régulièrement ces données, mais attention, il y a parfois des décalages entre la carte au 25’000 et les données vectorielles (pas énorme), car les 2 sources de données ne sont malheureusement pas mises à jour en parallèle!

15)
Ant
, le 06.09.2013 à 16:50
[modifier]

Et pour “contredire” le chef d’ici, je préconiserai plutôt les fonds de carte au 1:10’000 (spécialement conçues pour la rando), plutôt que les cartes au 1:25’000 (plutôt “routière” et/ou vélo)…

18)
pelerin
, le 06.09.2013 à 22:42
[modifier]

(…) Mais tout le nécessaire existe chez Swisstopo et nous avons fait quelques tests en interne avec leurs données.

Oui, et alors ? Qu’attendre de ces tests pour Sentier !

19)
zit
, le 09.09.2013 à 11:10
[modifier]

Je suis en plein dans ce genre de problématiques avec la découverte de cette jungle d’applications plus ou moins efficaces.

Merci bien à PhB pour EditGPS, c’est incroyable ce site qui est capable d’afficher les cartes IGN à cette vitesse et en plein écran alors qu’à chaque fois que j’ai essayé le site de l’IGN, ça ramait incroyablement, pour montrer au mieux une carte en demi écran. Et ton accu/chargeur, ça n’a pas l’air trop onéreux.

Merci aussi à Haddock pour MotionX GPS, et une app de plus à tester !

Et je confirme l’indispensabilité d’iPhiGéNie, à la tarification complexe à cause de l’IGN, mais dont le développeur a l’air très réactif.

z (Pour ma part, je sais depuis l’âge de 12 ans que je suis un mutant, je répêêêêêêêêêêêêête : et ça ne s’arrange pas avec le temps ;o).

20)
marc0
, le 09.09.2013 à 11:24
[modifier]

@pelerin. Techniquement c’est faisable, mais je ne peux pour le moment annoncer quoique ce soit concernant l’utilisation des données Swisstopo dans Sentiers. (Autrement dit un commentaire pour dire pas de commentaire, désolé!)

21)
Emilou
, le 09.09.2013 à 14:55
[modifier]

Le top du top est SityTrail Switzerland à 55 CHF pour 1 an. Ce n’est pas donné mais c’est le pieds.

22)
pelerin
, le 09.09.2013 à 15:53
[modifier]

Le top du top est SityTrail Switzerland à 55 CHF pour 1 an.

Sur ce coup là, j’ai l’impression que Swisstopo exagère un peu. Pour son application Swiss Map online pour ordinateurs, elle demande 49 CHF la 1ère année puis , prolongation possible CHF 29.00/année.

Ici c’est quasi le double !

23)
Ant
, le 09.09.2013 à 20:18
[modifier]

@pelerin: sauf que ça n’a rien à voir… Avec Swiss Map Online, tu peux faire aucune requête spatial, ce n’est que de la consultation! Donc complètement inutile dans le cas ou tu dois pouvoir générer des parcours! De plus, hormis quelques inventaires fédéraux, les données “vector” de type réseau routier/pédestre ne font, sauf erreur, pas partie de Swiss Map Online… En revanche, tu as raison sur le fait qu’en Suisse, les données valent de l’or!

24)
pelerin
, le 09.09.2013 à 21:33
[modifier]

sauf que ça n’a rien à voir…

Ah !

En fait SityTrail Switzerland est gratuit. Par contre l’abonnement pour l’accès aux cartes Swisstopo est payant et coûte CHF 55.- pour une année / CHF 20.- mensuel (achat “in-App” intégré).

J’ai l’impression qu’en permettant à d’autres développeurs d’avoir accès à son matériel topographique à des prix élevés, Swisstopo défend son application “maison” SwissMap Mobile qui peut récupérer facilement des itinéraires vectoriels créés avec SwissMap Online.

Mais je ne veux point entrer dans une polémique…