Profitez des offres Memoirevive.ch!
MacTeX 2013, une mise à jour sans remarquable nouveauté

Comme chaque année maintenant, je viens vous présenter (brièvement) la mise à jour de la principale distribution LaTeX pour Mac OS X : MacTeX. C'est évidemment la mouture 2013 qui vient de sortir des fonts baptismaux.

image

Petite piqûre de rappel : LaTeX est, pour faire simple, un langage de programmation permettant une mise en page ultra-perfectionnée de textes littéraires ou scientifiques, dont un des points forts est le traitement typographique des équations mathématiques. Cuk.ch a eu l'incommensurable privilège ;-) de proposer une initiation à LaTeX en plusieurs leçons, par Fabien Conus et votre serviteur, cours dont vous trouverez les liens URL ici et une version PDF à télécharger librement .

Quant à MacTeX, il s'agit d'une adaptation de la distribution LaTeX en ligne de commande la plus répandue sur les systèmes Unix, à savoir TeX Live. Outre cette distribution, proposée sans aucun changement notable en fait (Mac OS X est un Unix comme un autre après tout), MacTeX fournit plusieurs programmes et compléments spécifiques à Mac OS X, soit en ligne de commande eux-mêmes, soit en interface graphique. Bien entendu, TeX Live comme MacTeX sont entièrement libres et gratuits.

Pour les détails sur les compléments, je me permets de vous renvoyer au descriptif de la mise à jour précédente, vu qu'il n'y a eu aucun changement fondamental.

Il n'y a pas eu de révolution notable non plus dans le cadre de LaTeX proprement dit, c'est-à-dire dans TeX Live lui-même. Quelques nouveautés intéressantes néanmoins :

  • Le langage de programmation de dessins scientifiques MetaPost, que j'avais présenté dans cet article, permet maintenant les calculs en virgule flottante. C'est d'ailleurs la seule évolution cette année qui est véritablement importante pour moi !
  • Le programme XeTeX, qui permet comme LuaTeX l'utilisation des polices de caractères du système d'exploitation, change de mainteneur et a évolué en profondeur, à ce qu'il paraît. Comme je ne l'utilise guère, les détails m'échappent : voir ici pour plus d'informations.
  • Le paquet microtype, qui permet d'utiliser les subtilités de la microtypographie telles qu'implémentées dans pdfLaTeX, est maintenant entièrement utilisable avec LuaLaTeX et partiellement avec XeLaTeX. Mon prochain article sera d'ailleurs probablement consacré à la typographie en général et la microtypographie en particulier, ce qui sera l'occasion de présenter microtype plus en détail !

Pour télécharger MacTeX, cela se fait directement par ce lien. Attention, c'est long car lourd (2,3 Go !). À noter qu'il ne s'agit plus d'un fichier zippé comme pour les versions précédentes, mais qu'on télécharge directement le fichier .pkg. L'installation se fait comme pour une application Mac OS X classique.

That's all Folks! Happy TeXing!

10 commentaires
1)
François Cuneo
, le 16.07.2013 à 10:32
[modifier]

J’ai essayé, je le jure!

Mais j’ai pas pu.

C’est comme le Markdown, j’aimerais tant être à la mode!

Mais je ne peux pas!

J’ai besoin d’écrire normalement en voyant le résultat!

Et pis Word ou Nisus font du bon travail finalement.

C’est vrai que je n’écris jamais d’équations non plus il faut le dire!

Merci pour cette piqûre de rappel!

2)
Guillôme
, le 16.07.2013 à 10:54
[modifier]

un langage de programmation permettant une mise en page ultra-perfectionnée de textes littéraires ou scientifiques, dont un des points forts est le traitement typographique des équations mathématiques

Personnellement, j’ai utilisé LaTeX pour un mémoire de 200 pages (avec succès et avec l’aide de Franck que je remercie au passage) non pas pour ces avantages mais parce qu’il n’existait pas de solution pour faire :

  • un sommaire qui soit stable dans ses mises à jour
  • une numérotation des chapitres/titres qui soit stable et homogène
  • une gestion bibliographique puissante

Bref, LaTeX est très rigide (on ne fait pas ce qu’on veut facilement) mais très fiable et garantit que votre document aura la même présentation au fur et à mesure de sa rédaction.

C’est ce point fort, fiable et stable, qui a primé pour moi à l’inverse d’autres traitements de texte qui prennent un malin plaisir à corrompre votre document, bloquer la numérotation ou avoir un comportement fantaisiste sur le contenu généré automatiquement dès que le document devient complexe.

3)
djtrance
, le 16.07.2013 à 11:15
[modifier]

Je ne m’y ferais pas à LaTeX, trop l’habitude de mon InDesign (profession oblige), même pour des documents complexes (numérotation auto, sommaire, table des matières, etc.). Le fait de pouvoir voir “en live” le rendu du document est essentiel…

4)
Ellipse
, le 16.07.2013 à 13:35
[modifier]

@djtrance

Différence essentielle MacTeX 2013 est gratuit… pas seulement, je ne sais pas si InDesign gère facilement la notation mathématique, les partitions musicales, …

Toutefois, je reconnais qu’InDesign boxe dans une autre catégorie que les suites “office”.

5)
Radagast
, le 16.07.2013 à 16:07
[modifier]

Bonjour et merci pour ce rappel. En ce qui me concerne, je suis un un utlisateur occasionnel de LaTeX pour son résultat irréprochable mais une simple faute de frappe peut réussir à me bloquer assez longtemps. Manque de pratique certainement… Ce que j’apprécie avec le Markdown, c’est qu’il me permet des conversions en LaTeX, Word etc… Sans compter qu’un logiciel comme MultiMarkdown Composer propose en plus la prévisualisation en temps réel du résultat.

6)
djtrance
, le 16.07.2013 à 16:56
[modifier]

On est d’accord Ellipse :) Je suis parfaitement conscient que la série TeX est gratuite et surtout, elle est très puissante dans son domaine d’application!

7)
zit
, le 16.07.2013 à 20:56
[modifier]

Alors moi, c’est sur les virgules flottantes, que j’aimerais quelques précisions, c’est parce qu’elles sont en latex, qu’elles flottent ? ou en bois ? parce que toutes les miennes coulent à pic, c’est du plomb, à l’ancienne…

z (quand j’en aurais l’usage, j’essayerais, je répêêêêêêêêêêêête : LaTeX, d’ailleurs, j’ai entendu dire que ça ne se prononçait pas comme ça s’écrit, chez les initiés, ça serait trop simple…)

8)
Franck Pastor
, le 16.07.2013 à 20:58
[modifier]

Merci pour vos commentaires !

Différence essentielle MacTeX 2013 est gratuit… pas seulement, je ne sais pas si InDesign gère facilement la notation mathématique, les partitions musicales, …

Toutefois, je reconnais qu’InDesign boxe dans une autre catégorie que les suites “office”.

Assez logique puisque l’algorithme de mise en paragraphes et en pages d’InDesign a carrément été emprunté à TeX… sans la gratuité, bien sûr ! :-/

9)
Franck Pastor
, le 16.07.2013 à 22:07
[modifier]

Alors moi, c’est sur les virgules flottantes, que j’aimerais quelques précisions, c’est parce qu’elles sont en latex, qu’elles flottent ? ou en bois ? parce que toutes les miennes coulent à pic, c’est du plomb, à l’ancienne…

0,0023 écrit comme cela c’est la notation (décimale) en virgule « fixe ». La notation décimale en virgule « flottante » est 0,23*10-2. Autre exemple, 1234 est un nombre noté en virgule fixe (même si sa virgule n’est pas apparente :)) tandis que sa notation en virgule flottante est 0,1234*104.

Lorsque les nombres sont représentés en machine en virgule flottante, les calculs sont bien plus précis. Suppose que tu veuilles faire l’addition 0,23 + 0,011 de manière classique, c’est-à-dire en virgule fixe, comme tu le ferais à la main. Le résultat exact est 0,241.

Mais suppose que ta machine effectue ce genre de calcul (en virgule fixe donc) mais n’accepte que deux chiffres après la virgule au maximum. Le deuxième terme de l’addition, 0,011, devient pour elle 0,01. On parle « d’erreur d’arrondi ». Ton addition devient alors pour elle 0,23 + 0,01 = 0,24, d’où une perte de précision.

Si ladite machine effectue ces calculs en virgule flottante, même si elle n’accepte que deux chiffres après la virgule elle lit les nombres ainsi : 0,23 et 0,11*10-1. Il n’y a donc pas de perte de précision et le résultat de l’addition sera exact.

Évidemment, c’est plus complexe que ça en général, ne serait-ce parce que ta machine utilise la représentation binaire des nombres et non la représentation décimale, et que les erreurs d’arrondi existent forcément aussi en virgule flottante (il n’y a qu’un nombre fini d’octets pour représenter le nombre en mantisse et le nombre en exposant !), mais le principe est bien celui-là.

Bref, une machine commet de toutes façons forcément des erreurs d’arrondi sur des nombres compliqués puisqu’il n’y a qu’une quantité limitée d’octets affectée à la représentation d’un nombre en binaire, mais l’exemple plus haut montre bien qu’il vaut mieux dans ce cas effectuer les calculs en virgule flottante pour des résultats plus précis.

Jusqu’à présent, les calculs du langage MetaPost étaient effectués en virgule fixe, d’où parfois une perte de précision pour les calculs très fins. Maintenant il est possible de faire ces calculs en virgule flottante, ce que j’attendais depuis longtemps.

J’espère que je n’ai pas été trop obscur ! :-)

10)
zit
, le 22.07.2013 à 15:58
[modifier]

Merci Franck, c’est très clair ! j’ai même l’impression d’avoir compris ce que tu expliques, pas sûr de savoir le réexpliquer, mais quand même, c’est déjà beau.

z (tu devrais être prof de maths, je répêêêêêêêêêêête : c’est si bien expliqué ;o)