Profitez des offres Memoirevive.ch!
Votre iPhone et la course à pied

Tout d’abord, petit retrour sur l’humeur de la semaine passée pour dire un immense merci à Ysengrain.

J’écrivais alors: 

"Seulement voilà... Depuis que je cours régulièrement plus de 12 kilomètres par jour (deux fois par semaine, je fais une boucle de 7.1 kilomètres, et une à deux fois par semaine, je cours entre 12 et 16 kilomètres), je ressens une douleur assez désagréable sur la voûte plantaire extérieure droite.

Ça fait mal, j’arrive à la maison et je souffre fortement, et ce n’est qu’à coups de Dafalgan 1 gramme et de Voltaren, en pilule et en crème, que j’arrive à ne plus grimacer à chaque pas."


En commentaire, Ysengrain m’écrivait ceci:

"Tu as une aponévrosite plantaire . Ton traitement est de la foutaise surtout le Voltarène. En voici un, bien plus efficace et surtout bien moins cher et moins toxique. Attention, c’est du very high tec.

Tu disposes d’un récipient pouvant contenir ton pied, ou mieux, les 2. Tu y verses de l’eauFROIDE. Tu y ajoutes une quarantaine de glaçons. Tu baignes là dedans 15 minutes. ET SURTOUT, avant de remarcher tu restes les pieds en l’air une demi-heure."

Mes 4 séances d’entraînement ont été consciencieusement suivies des conseils et de la méthode Ysengrain (et en utilisation de mes nouvelles Brooks), plus une seule douleur au bout de deux séances!

Vraiment magique.

Et adieu Voltaren et autre Dafalgan.

J’utlisie des réfrigérateurs bleus à congélateur plutôt que des glaçons, mais le résultat est le même, et je dois dire que finalement, c’est très agréable, comme séance, même si la première fois, ça fait un peu mal, tout ce froid.

Bon.

Revenons-en à l’article de ce jour.

Je vous ai donc parlé l’autre jour de l’équipement de base.

Venons-en maintenant au "superflu", mais qui améliore tellement la vie que ça en devient indispensable.

Je veux parler pour commencer de votre Smartphone.

Pour simplifier, je vais parler ici d’iPhone, mais j’imagine bien qu’un téléphone sous Androïd fait parfaitement l’affaire.

La musique, toute la musique

Depuis que je cours, j’ai l’impression d’améliorer ma culture musicale.

En effet, de longues sorties de plus d’une heure, voire de deux heures, me permettent d’écouter toutes sortes d’albums que je n’écoute normalement que jusqu’à la plage 4.

Là, je les écoute du début à la fin, c’est juste le bonheur.

Mais pour cela, deux choses sont nécessaires.

Premièrement, mettre de côté les écouteurs livrés avec l’iPhone 5, soit les derniers modèles.

En effet, en tout cas chez moi, au bout de dix foulées, il faut que je les réenfonce dans l’oreille.

C’est fatigant, voire insupportable.

J’ai donc jeté mon dévolu sur une paire d’écouteurs à intra-auriculaire, c’est à dire qui ont les haut-parleurs que l’on enfonce dans les oreilles, comme des petits bouchons.

Avantages: on peut écouter avec un niveau sonore limité, sans que l’on soit gêné par les bruits ambiants, et les écouteurs ne sortent jamais des oreilles, sans que ce soit désagréable.

Ces écouteurs sont de la marque AKG Harman, modèle Q350 Quincy Jones Signature.

image

Ces écouteurs sont très bien testés, même si j’ai été, au premier abord, extrêmement déçu du son obtenu par rapport aux écouteurs Apple. J’avais l’impression d’un son en carton.

Mais attention, je faisais une erreur de débutant: il faut vraiment enfoncer ces écouteurs assez profondément  dans l’oreille pour bénéficier la gamme de fréquences de l’objet (11.5Hz — 23kHz).

Une fois saisie cette particularité de ce type de casques, cet AKG est une petite merveille dont voici les spécifications techniques.

Pour profiter au maximum de ce temps que vous pouvez consacrer vraiment à la musique, un abonnement de type Spotify ou Qobuz est certainement une excellente chose.

En ce qui me concerne, j’ai choisi Qobuz.

Sa solution est tout à fait à la hauteur de mes attentes: toutes les nouveautés sont disponibles le jour de leur sortie sur le site.

Certes, il arrive (mais c’est assez rare) que les pistes ne soient pas disponibles parce que l’artiste où son éditeur ne veut pas être sous contrat avec ce genre de système de vente de musique.

Mais en gros, vous avez tout ou presque, sauf les chanteurs romands, qui ne sont pas tellement présents sur le site.

Bref: vous lisez une critique de disque? Cette critique vous titille? Vous pratiquez ainsi:

  • écoute rapide du disque sur Qobuz, juste pour voir;
  • s’il vous plaît, vous l’ajoutez sur une de vos listes de lecture (indispensable pour la suite)
  • vous ouvrez votre Quobuz Mobile
  • vous demandez de télécharger l’album qui se trouve sur votre liste de lecture
  • vous l’écoutez quelques minutes plus tard

C’est tellement génial que je me demande bien comment je faisais avant.

À noter que les applications Qobuz pour iPad et iPhone viennent de passer cette semaine en version 2.0 et qu’elles sont bien meilleures que la précédente.

image

Vivement que la version Mac soit elle aussi mise à jour (c’est tout soudain) parce qu’elle, elle craint!

À ce stade, il vous faut donc:

  • un mobile
  • une bonne paire d’écouteurs
  • un abonnement à un streaming (mais bon, deux ou trois albums sur iTunes, ça devrait le faire aussi n’est-ce pas?)

 

Attention à votre sécurité tout de même

Être dans sa musique, c’est bien joli, mais ça peut être dangereux.

Premièrement, je cours toujours, lorsque je suis sur une route, pour voir le danger en face, à gauche de la route. Tout au bord, mais à gauche.

D’abord un immense merci à tous les conducteurs, et ils sont immensément nombreux, qui font un écart pour bien vous montrer qu’ils vous ont vu. Un petit signe de la main pour les remercier, deux sourires aller et retour, c’est toujours agréable.

Mais nous devons faire attention aussi, parce que des fous, des salauds, qui s’en contrefoutent de vous et de votre vie, il y en a aussi.

Donc, soyez attentifs avec la circulation routière autour de vous, mais soyez attentifs également tout court.

Je ne vais prendre qu’un exemple.

L’autre jour, alors que j’allais traverser un passage à niveau non gardé (je le passe plusieurs fois par mois, et je fais toujours hyper gaffe), j’ai eu la surprise de voir un train passer 20 mètres au bas mot devant moi. Bon, un train régional, mais tout de même.

Franchement, j’en suis toujours à me poser la question de savoir si j’aurais vu ce train si j’avais été 20 mètres plus en avant, ou si j’ai simplement eu du bol.

Tout ça en étant pleinement conscient du danger décrit ici, puisqu’une jeune fille de 16 ans venait d’être tuée trois jours avant, à quelques dizaines de kilomètres de chez moi, parce que, son MP3 vissé dans les oreilles, elle n’avait pas entendu un train passer, alors qu’elle traversait les voies.

Donc attention!

Vous êtes dans un autre monde, vous êtes bien, musique dans la tête, mais la vie continue autour de vous!

 

Vos données de santé

Courir, c’est bien, mais on m’a fait savoir que ça pouvait être dangereux si on partait sans entraînement.

En ce qui me concerne, j’ai donné à Madame K mon identifiant Mac et mon mot de passe, histoire que si je ne reviens pas, elle puisse me retrouver via "Où est mon iPhone".

Elle pourra ainsi appeler les secours et leur dire où je serai localisé.

Pas bête hein?

Je suis très fier de moi.

Mais ce n’est pas tout.

Je viens de le dire, courir, si l’on ne se connaît pas très bien, et comment se connaître lorsqu’on débute, c’est souvent aller trop loin par rapport à ce qu’il faudrait être capable de donner.

Alors il faut se faire aider.

Et par quoi s’il vous plaît?

Par un capteur cardiaque, qui va vous dire en permanence là où vous en êtes par rapport à vos possibilités.

Le capteur cardiaque, le plus souvent, c’est une ceinture qui se porte au niveau de la poitrine, sur laquelle on clippe un petit boîtier de quelques grammes, qui va communiquer en Bluetooth avec votre Smartphone ou avec une montre dédiée.

J’ai fait l’acquisition d’un capteur Polar (certainement la marque la plus connue), cela pour moins d'une centaine de francs suisses si je me souviens bien (environ 80 €).

Pourquoi un capteur cardiaque?

Ben... Vous lisez Cuk ou bien?

Arnaud l’a très bien expliqué, je vais le citer ici:

Mais, lorsqu’on regarde de près le contenu d’un de ces plans de préparation, on découvre assez vite un acronyme omniprésent : FC. En fait, chaque sortie n’est pas seulement décrite par une distance et un temps minimum, mais également par une allure liée à la Fréquence Cardiaque (FC donc). Jusqu’à présent, je courais avec un objectif d’endurance : plus loin en moins de temps par kilomètre. Ici, Jogging, mais c’est également valable pour les autres magazines, fournit non pas la distance, mais un niveau d’effort physique comme étant un pourcentage de votre fréquence cardiaque maximale. En fait, le corps ressemble à une voiture dont le moteur doit tourner à nombre de tours par minute constant plutôt que de conserver une vitesse constante quelque soit la route… Idéalement, il faut faire un test d’effort pour la déterminer, mais on peut très bien l’estimer en soustrayant votre âge à 220 (formule dite de Astrand & Ryming). Ma FCM fut donc 177. En cherchant un peu sur Internet, on trouve également les formules d’Inbar (205,8 – 0,685 x âge), de Robers & Lanwher (208,754 – 0,734 x âge) et de Miller (217 – 0,85 x âge). A part cette dernière, les résultats donnant tous 177, j’ai donc adopté cette valeur…

Pour pouvoir suivre votre fréquence cardiaque en temps réel lors d’un exercice ou d’une course, rien ne vaut la ceinture cardio que l’on porte autour de la poitrine.

C’est bien joli tout ça, mais comment être au courant en temps réel?

Arnaud a choisi une montre reliée au capteur.

Moi, j’ai choisi l’iPhone.

Via différents moyens.

  • de base, on penserait plutôt à travailler sur le site de Polar, qui est assez bien fait, et vous dit tout sur vos séances d’entraînement. Cela via une application iPhone qui fonctionne plus ou moins bien, plutôt moins que plus d’ailleurs. J’ai par exemple énormément de peine à faire communiquer mon capteur avec l’application, ce qui est tout de même un comble!
  • Runkeeper, son site, son application iPhone, qui elle est tout simplement géniale.

Mais Runkeeper va faire l’objet d’un article complet qui lui sera dédié.

Il est tellement dingue, ce truc, que je ne peux pas en parler comme ça, en trois minutes.

En gros, les deux sites vous indiquent en temps réel quelle est votre fréquence cardiaque, et dans quelle zone qui vous correspond vous vous trouvez.

En rentrant, vous avez en plus accès à vos graphiques vitesse, dénivelé et fréquence cardiaque, ce qui vous permet de vous rendre compte de votre fonctionnement, de vos facultés à redescendre en fréquence par exemple.

J’adore ces trucs!

Mais ce qui est tout simplement formidable, c’est qu’avec l’iPhone, le Mac et le Web, tout se coordonne, entre votre balance, votre course, votre capteur cardiaque, votre GPS intégré, votre bracelet UP de Jawbone, et j’en passe!

Tout ça, avec comme centrale, Runkeeper.

Mais comme je l’ai dit, de cette centrale, de ce fonctionnement lié entre tout ce que vous utilisez, je vous en parlerai très prochainement.

À bientôt donc!

 

 

 

22 commentaires
1)
Alain Le Gallou
, le 26.07.2013 à 08:14
[modifier]

Vivement que la version Mac soit elle aussi mise à jour (c’est tout soudain) parce qu’elle, elle craint!

Absolument, l’application Qobuz sur Mac est lamentable : Pas de possibilité de mettre des étoiles sur les morceaux, pas de mémoire de la position des colonnes, et le pire elle se bloque régulièrement chez moi.

PS : j’ai reçu hier midi un bracelet Jawbown Up. Testé cette nuit, il marche. Mais, la taille « L » est trop grande pour moi. Si quelqu’un est intéressé, passez en privé. Je serai de retour chez moi ce jour vers 19 heures.

2)
Chris69
, le 26.07.2013 à 08:43
[modifier]

Merci pour l’article!

Runkeeper est bien mais Runastic m’a l’air aussi bien voir mieux…

Pourquoi avoir choisi celui-ci? As-tu comparé avec d’autres?

3)
Franck Pastor
, le 26.07.2013 à 08:46
[modifier]

Vous êtes dans un autre monde, vous êtes bien, musique dans la tête, mais la vie continue autour de vous!

C’est justement pour cela que je pense qu’il ne faudrait jamais courir avec de la musique dans les oreilles.

Cycliste, je ne compte plus le nombre de fois que j’ai failli entrer en collision avec un jogger ou un autre cycliste qui avait ses écouteurs. Ils ne m’avaient pas vu venir quand j’étais pleinement visible. Encore plus grave, ils ne réagissaient pas à mes coups de sonnette ni à mes cris d’avertissement quand je venais de derrière. Ils ne m’entendaient pas, ils ne me voyaient pas, ils étaient, comme tu dis, dans un autre monde.

Donc, rien à faire, c’est trop dangereux d’écouter de la musique en courant, sauf si tu es sûr de ne croiser strictement personne sur ton parcours, ce qui n’est pour ainsi dire jamais le cas.

Si tu tiens vraiment à écouter de la musique, écoute-là juste avant de partir courir, elle repassera en boucle dans ta tête pendant le jogging.

La vraie évasion devrait être fournie par le sport en lui-même. « Quand je cours, je ne pense pas, je rêve », dit le jeune héros d’« Un enfant de Calabre », très beau film de Luigi Comencini.

4)
thibowa
, le 26.07.2013 à 08:57
[modifier]

En ce qui me concerne, j’ai donné à Madame K mon identifiant Mac et mon mot de passe, histoire que si je ne reviens pas, elle puisse me retrouver via “Où est mon iPhone”.

Elle pourra ainsi appeler les secours et leur dire où je serai localisé.

Encore faut-il que l’iPhone ai résisté au passage du train ou à une simple chute.

Pour la musique je suis tout à fait d’accord avec Franck.

Une bonne journée

Thierry

5)
Zallag
, le 26.07.2013 à 09:30
[modifier]

Quand je cours dans la nature, c’est elle que je ressens, que je regarde, que j’écoute. Et rester attentif au ressenti du corps, des muscles, des articulations.

La musique, c’est quand je suis sur une chaise-longue, les yeux fermés.

Chaque activité en pleine conscience, n’être que dedans, autant que possible.

6)
Zedwarf
, le 26.07.2013 à 09:55
[modifier]

De mon côté, j’ai choisi Runtastic. As-tu comparé par rapport à Runkeeper ? Si oui, ça m’intéresse.

7)
ysengrain
, le 26.07.2013 à 10:17
[modifier]

Synthèse de la consultation de suivi hebdomadaire de Monsieur F. depuis qu’il s’est mis à courir

Mais attention, je faisais une erreur de débutant: il faut vraiment enfoncer ces écouteurs assez profondément dans l’oreille

Cette situation est bien connue des ORL qui constatent:des démangeaisons “dans l’oreille”. Cette irritation est provoquée par l’irritation répétée de la peau du conduit auditif externe (les écouteurs), très fine et connue pour être assez fragile. L’irritation est majorée par la transpiration (et oui, là aussi nous transpirons). Le traitement consistera en un abandon de l’irritation et un peu de corticoïdes localement.

Docteur Y.

Consultations virtuelles sur cuk.ch

P.S. en principe, si tout continue à se dérouler aussi bien pour François, je prévois une consultation afin de traiter une mycose (désolé), et beaucoup plus emm…dant, une tendinite

8)
François Cuneo
, le 26.07.2013 à 12:23
[modifier]

Pour la musique, je suis bien d’accord avec tous ceux qui disent que c’est dangereux, mais je ne me vois pas courir sans.

Pour Runtastic, j’avais regardé, et Runkeeper me semble plus “connecté”, mais bon, visiblement, ils sont très proches. Je ne sais pas comment est Runtastic au niveau mise à jour, mais Runkeeper met son application iPhone tout le temps à jour avec de nouvelles fonctionnalités superbes, entre autres choses, le français il y a quelques mois, mais d’autres plus bien sympas aussi, que Runtastic montre également sur son site visiblement.

Ysengrain: comment tu fais?

Oui, les oreilles me démangent, mais depuis toujours. Je suis un dingue du coton-tige, ceci expliquant cela.

Oui, je sais, mon ORL m’a dit que ce n’est pas bien, j’ai essayé de faire autrement (avec de l’huile d’amande douce, mais rien n’y fait.

Cela dit, il y des jours où ça fait vraiment mal.

Pour les corticoïdes, je ne sais pas s’il ne faut pas des ordonnances.

Quant à la tendinite, je la crains comme la peste, ne parle pas de malheur!

Mais merci pour les conseils!

Je te dois combien?:-)

9)
Arnaud
, le 26.07.2013 à 13:29
[modifier]

En fait, pour la musique, je crois que cela correspond à la maturité dans le sport: au début, on cherche à se motiver alors on court avec Maroon 5 et Daft Punk. Ensuite, on passe au stade suivant en cherchant à mieux se connaitre et s’améliorer: on s’écoute courir et on cherche à s’alléger (d’où la montre par rapport au Natel ;).

Donc pour moi, plus de casque mais seulement le bruit de mes pas et de ceux des autres et juste une montre Suunto!

Amitiés,

Arnaud

11)
ysengrain
, le 26.07.2013 à 16:39
[modifier]

Ysengrain: comment tu fais?

I’m a professional, you know ;°))

Je te dois combien ?

Monsieur François, je suis retraité et ne peux dispenser des soins réels qu’à mes proches. Les “soins” que je te prodigue sont virtuels

12)
Yves_M
, le 26.07.2013 à 17:01
[modifier]

Bonjour,

La course à pied, j’ai dû arrêter : usure des genoux, un mal qui guette tous les joggers. Alors, un peu de natation sur le dos (la seule nage que je maîtrise). Dommage, la course m’apaisait. Une question à Zallag à propos de la pleine conscience (mindfulness meditation) : vous conseilleriez quelle(s) lecture(s) et éventuellement quelle méthode pour s’initier et/ou approfondir ? J’ai déjà lu Kabat-Zinn et je pratique, malheureusement très irrégulièrement, les exercices proposés par Christophe André dans son ouvrage «Méditer jour après jour». Je pense que comme le coureur à pied, le méditant recherche l’apaisement de son esprit.

13)
guru
, le 26.07.2013 à 17:56
[modifier]

Ma fille qui est ORL, m’a conseillé le “Locoid”, je ne sais pas si ça existe en Suisse. Comme dit Y, c’est à base d’hydrocortisone et ça calme dans l’oreille…

14)
Madame Poppins
, le 26.07.2013 à 18:08
[modifier]

J’utlisie des réfrigérateurs bleus à congélateur plutôt que des glaçons

Ca a aussi dû te geler les doigts ;-)

Franchement, François, tu m’épates : toi, quand tu fais quelque chose, c’est pas à moitié ! Bravo pour tes progrès, c’est vertigineux !

Pour ce qui est de la sécurité, le dimanche soir, lorsque je marche avec une amie entre 20h30 et 22h15, nous partons habillées comme des sapins de Noël, avec un gilet “c’est jaune, c’est moche et ça ne va avec rien du tout mais ça peut sauver des vies”, un bandeau réfléchissant au niveau des chevilles et une lampe frontale (pour l’hiver) ainsi qu’une lampe qui clignote, posée sur l’arrière de mon bras, histoire que l’automobiliste qui vient depuis derrière nous repère (au cas où le gilet n’aurait pas suffi, ce qui est fréquent, quand bien même nous empruntons de tous petits sentiers !).

Bons entraînements à tous,

15)
François Cuneo
, le 27.07.2013 à 01:03
[modifier]

Pour ce qui est de la sécurité, le dimanche soir, lorsque je marche avec une amie entre 20h30 et 22h15, nous partons habillées comme des sapins de Noël, avec un gilet “c’est jaune, c’est moche et ça ne va avec rien du tout mais ça peut sauver des vies”, un bandeau réfléchissant au niveau des chevilles et une lampe frontale (pour l’hiver) ainsi qu’une lampe qui clignote, posée sur l’arrière de mon bras, histoire que l’automobiliste qui vient depuis derrière nous repère (au cas où le gilet n’aurait pas suffi, ce qui est fréquent, quand bien même nous empruntons de tous petits sentiers !)

J’aimerais bien voir ça!:-)))

16)
mff
, le 27.07.2013 à 12:53
[modifier]

François dit: Je vais attendre de voir si je mûris bien!:-)

et en attendant …………..si tu courais dans la forêt ? du côté de Gimel il doit bien avoir forêtssss ou petits cheminsssss ?

Je n’y connais rien en sport mais je serais plus pour la marche régulière et active (type marche nordique) il me semble que cela malmènerait moins le bâtiment, le sport c’est certainement bien mais parfois peu occasionner des dégâts, ceci dis je ne suis pas du tout ””“spécialiste”””” mais instinctive.

Si je m’y mettais à suivre mon instinct pour ce cas précis ce serait idéale ;)

17)
marcdiver
, le 27.07.2013 à 19:21
[modifier]

Tout est dans la mesure….je cours avec musique mais j’entends néanmoins les bruits ambiants. Ensuite, en 12 ans de pratique chaue semaine je n’ai jamais eu de blessure ou de douleur…. Comme quoi c’est possible !

18)
François Cuneo
, le 27.07.2013 à 21:57
[modifier]

Super marcdiver, mais tu as quel âge?

Tu dois être tour jeune ou bien?

Cela dit j’ai couru ce matin à 7 heures 12 kilomètres, pas la moindre douleur non plus.

Et je suis vieeeeuuuuuux!

19)
Amely
, le 27.07.2013 à 22:13
[modifier]

François pour tes oreilles je te conseille un exercice simple que m’avait conseillé mon médecin :

Bouche toi le nez avec les doigts et souffle pas besoin de souffler très fort, seulement jusqu’à ce que tes tympans se décollent et ensuite toujours avec le nez bouché tu déglutis.

Ça a changé ma vie, j avais souvent des soucis de démangeaisons et depuis que je fais ceci régulièrement, je revis!

C’est visiblement dû à une mauvaise circulation d’air entre le nez et les oreilles.

21)
Aurélien
, le 01.08.2013 à 10:30
[modifier]

Sujet super intéressant !

Pour ma part, j’ai des intra Beyerdynamic DTX101iE, et au bout de 10m, il faut les repositionner, malgré qu’ils soient correctement enfoncés dans les oreilles. Du coup je cours plutôt avec les oreillettes Apple.

22)
marcsublet
, le 07.08.2013 à 21:54
[modifier]

Pour les problèmes d’écouteurs qui tombent: Les écouteurs Sennheiser/Adidas PMX 685i “tour de cou”. Depuis que j’ai ça, plus de problèmes! et en plus ils ne craignent pas la pluie/la sueur (j’ai déjà du jeté 2 casques car j’ai perdu “une oreille”) et on peut donc même les rincer sous le robinet.